Embuscade au Récif de Gnarion

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
« L’Axe of Russ fut victime d’un assaut direct. Des Peaux-Vertes en armure envahirent les coursives du vaisseau, mais les Space Wolves résistèrent vaillamment. À l’issue d’un duel de tempêtes empyréennes et de décharges d’énergie, Ulfwin Wyrdstaff abattit deux immondes Sorciers Orks. Sa fureur était sans limite et l’ennemi éprouva l’étendue de son courroux. Le Chapitre remercie le Père de Tous pour Sa force. »
- Ainsi, sa saga continue.
« Par son sacrifice Vrek Ironspear s’assura que ses Frères de Bataille et leurs serfs échappent à une mort sans gloire dans les profondeurs de la Mer des Étoiles. Que ceux qui vivent fassent couler le sang de l’ennemi à flots en leur honneur. »
- Ainsi se termine la saga d’Ironspear.

Des mois durant, la Grande Compagnie des Sangs Farouches traqua une flotte Ork regroupant des vaisseaux spatiaux volés à toutes les races. Les Peaux-Vertes étaient sur le sentier de la guerre, et se dirigeaient vers les chantiers spatiaux du système Evraad. C’est aux abords du Récif de Gnarion que les Space Wolves les affrontèrent. Il était impossible d’arrêter la flotte Peau-Verte. Les Sangs Farouches et les flottes de la Marine Impériale la combattirent des mois durant, mais ce n’était que des piqûres d’insecte au regard de la taille de cette armada. La flotte Ork comptait en effet aussi bien des Roks - astéroïdes aménagés et dotés d’énormes moteurs - que des croiseurs et des frégates impériales. Certains appareils présentaient des voiles solaires d’origine Aeldari, et d’autres étaient équipés de moteurs profilés qui ne pouvaient être que de fabrication T'au. Quelle que soit leur provenance, ces vaisseaux arboraient sur leur coque le bleu du Clan Deathskulls.

Les attaques des Impériaux visaient à détourner les Orks des vastes chantiers de construction du système Evraad. La capture de ces installations permettrait aux Orks de produire d’immenses flottes de guerre. Mais malgré leurs efforts, les Impériaux ne parvenaient pas à éloigner les Orks de leur objectif, et chaque engagement leur coûtait des appareils, tandis que les effectifs Peaux-Vertes semblaient croître sans cesse. À Port Vull, un escadron entier de croiseurs impériaux fut submergé par les Orks, qui s’en emparèrent. Dans la Nébuleuse de Zagriusz, le Croiseur d'Attaque Favoured of the Allfather et la frégate de classe Gladius Runehelm se sabordèrent pour éviter le même sort. Même les Chapitres des Night Raptors et des Dragonspears ne parvinrent pas à dévier la flotte Ork de sa trajectoire à Fylanno’s Veil. Les Sangs Farouches et leurs alliés n’étaient que des moustiques face aux Peaux-Vertes.

Alors que l’armada Deathskulls s’approchait inexorablement, le Seigneur Loup Kjarl Sang Farouche décréta que ses forces affronteraient les Orks face à face pour épargner Evraad. Il consulta plusieurs fois les flammes, et entrevit diverses issues potentielles alors qu’il cherchait le moyen d’obtenir la victoire. Toutes les options risquaient de laisser des dizaines de systèmes vulnérables, mais Sang Farouche savait que l’Imperium ne pouvait se permettre d’être pusillanime ; vaincre les Orks nécessiterait tous les vaisseaux et les équipages disponibles.

L’affrontement devait avoir lieu au Récif de Gnarion, dont les nombreux astéroïdes fourniraient un couvert vital pour les vaisseaux impériaux tout en empêchant les Orks d’exploiter leur avantage numérique. Au prix d’âpres négociations, Sang Farouche put réquisitionner tous les vaisseaux du système Evraad, et même les appareils non terminés furent arrimés à des vaisseaux fonctionnels et remorqués jusqu’au Récif. Le piège était tendu.

Quand les Prks atteignirent le Récif de Gnarion, ils trouvèrent un vaste champ de débris s’étendant sur des milliers de kilomètres cubes. Alléchés par la perspective d’un riche butin, ils foncèrent dessus. Des navires ravitailleurs aspergeaient de pigment bleu les épaves à mesure que les Deathskulls s’enfonçaient dans ce qui était à leurs yeux le paradis des pillards.

Mais dans ce champ d’épaves se terraient des navires intacts. Faisant montre d’une discipline incroyable, leurs équipages ne réagirent pas quand leurs vaisseaux furent souillés de couleurs Orks, et que les pillards se mirent au travail sur leurs coques avec des chalumeaux. Ils attendaient le signal des Space Wolves. Lorsque le champ de débris grouilla d’appareils peaux-vertes, la [Barge de Bataille] Axe of Russ entra en action, et fit tirer toutes ses batteries, tandis que d’autres appareils impériaux réactivaient leurs systèmes pour se joindre à l’attaque. Des dizaines d’appareils Peaux-Vertes furent taillés en pièces par le déluge de tirs. Des vaisseaux dont les réacteurs à plasma avaient été réglés pour entrer en surcharge et s’autodétruire éperonnèrent plusieurs Kroiseurs Kitu. Les explosions qui s’ensuivirent projetèrent des débris métalliques incandescents en tous sens, endommageant les escorteurs des Kroiseurs Kitu et grevant sérieusement la cohésion déjà fragile de la flotte Deathskulls.

Depuis les astéroïdes proches, des vaisseaux de l’Adeptus Astartes à la silhouette agressive attaquèrent les Roks et autres gros astronefs qui n’étaient pas tombés dans le piège de Kjarl Sang Farouche. Les Space Wolves, les Dragonspears et les Night Raptors ouvrirent le feu avec leurs macrocanons et leurs lances. Les vaisseaux Space Marines tirèrent des torpilles et des béliers d’abordage pour endommager de l’intérieur les navires qu’ils ne pouvaient détruire de l’extérieur. Il était vital pour la flotte impériale d’infliger autant de dégâts que possible tant qu’elle bénéficiait de l’effet de surprise, car son avantage serait perdu sitôt que les Orks organiseraient la riposte. Les Peaux-Vertes réagirent aussitôt. Bien décidés à conserver leur butin, les Kap'tain's Deathskulls lancèrent des milliers d’appareils d’abordage, et les téléporteurs crépitèrent pour expédier des groupes de Frimeurs à l’intérieur des vaisseaux adverses.

Certains Nobz, protégés par des Méga Armur's hermétiquement scellées, se firent même catapulter directement contre la coque des vaisseaux impériaux. Mais la supériorité numérique des Xenos commençait à peser. Les Sangs Farouches avaient beau tuer les Orks par dizaines, cela ne suffisait pas. Les Pillards Orks investirent chaque section du vaisseau, massacrant tous ceux qu’ils croisaient, tandis que les fils de Russ concentraient leur défense sur les zones prioritaires et lançaient des contre-attaques répétées. Kjarl Sang Farouche avait confié à la capitaine du vaisseau la coordination de la bataille spatiale et, sa lame rougie du sang de l’ennemi, il jura de tenir bon jusqu’à ce que la Flotte Ork soit neutralisée. Dans les heures qui suivirent, lui et ses frères luttèrent âprement contre les assaillants, tandis que la bataille faisait rage dans l’espace.

Vurgir Greypelt était incrédule. Ses oreilles l’avaient-elles trompé ? Cela semblait impossible.

« Répétez, au nom de Fenris, » demanda-t-il.

« L’Axe of Russ, mon seigneur. Il a été détruit, » annonça Parrash Mahantar, capitaine du Herald of Morkai.

Le pont était plongé dans un vacarme indescriptible. Les officiers donnaient leurs ordres et exigeaient des informations en criant pour couvrir le bruit de la canonnade et les messages binhariques incessants des Servitors. Vurgir tremblait de fureur en songeant à cette perte immense.

« Quels sont les ordres, mon seigneur ? » demanda le capitaine.

« Vous êtes le second du Seigneur Grimblood, et la flotte attend vos instructions. »

Sur l’écran tactique, de plus en plus de voyants verts passaient au rouge. Chacun indiquait la perte d’un vaisseau impérial, et de milliers de frères.

« Est-ce que tu avais vu ça dans les flammes, vieil homme ? » songea Vurgir.

« Au rapport, » voxa-t-il.

« Nos pertes sont lourdes. Cependant, les Night Raptors indiquent avoir saboté plusieurs Roks. Les combats continuent sur tous les astéroïdes ennemis. Nous pourrons peut-être en détruire d’autres. »

Sang Farouche avait mobilisé tous les vaisseaux d’Evraad. Le risque était immense. L’anéantissement total de la flotte ennemie était la seule issue acceptable. Avec la disparition de Sang Farouche, cette tâche incombait à Vurgir.

« À vaincre sans péril on triomphe sans gloire, » soupira Vurgir. Malgré les pertes, l’espoir demeurait. « Le combat continue. Pour Russ et le Père de Tous, détruisez-les tous. »

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Ne faites confiance qu’à l’Empereur, car tous les autres sont suspects. »
  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : La Saga de la Bête