Vengeance pour Ceibhal

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

Deco-ork-1.png
Deco-ork-7.png
Deco-ork-11.png
Deco-ork-2.png
Deco-ork-5.png
Deco-ork-8.png
Deco-ork-3.jpgDeco-ork-3.jpg
Deco-ork-9.pngDeco-ork-10.pngDeco-ork-11.png


« Helgar Anselgn, la jambe arrachée par un colossal Nob, contenait maintes brutes par son seul Bolter. Les Peaux-Vertes furent finalement sur lui et il succomba, mais mourut comme un Guerrier Céleste doit mourir. »
- Ainsi prend fin sa saga.
« Torrvald Greymane transperça de sa lame le cuir de l’Ork, alors même que ce dernier l’enserrait dans sa pince. Il était si résolu à tuer le Xenos qu’il se jeta dans les flammes rugissantes, emportant la bête avec lui. »
- Ainsi se termine cette saga

Les Prêtres des Runes étaient unanimes ; le Sous-secteur Skarskell était un point de convergence pour plusieurs migrations Orks, ses étoiles pulsant d’une énergie verte dans leurs visions. Les Fils de Morkai et les Crinières Noires se précipitèrent, déterminés à éradiquer la menace Peau-Verte qui pesait sur la région.

Parrash Mahantar

Capitaine

Croiseur d’Attaque

Morkai’s Hurricane

Entrée n°. 174X//9AZ

J’ai contemplé Ceibhal pour la première fois entant que recrue il y a un siècle. J’ai été stupéfait par ses jungles voilées de brume et les impressionnants monts enneigés qui parcouraient sa surface comme les cailles de quelques guivre-tonnerre gigantesques. Même de l’orbite, nous pouvions voir la poussière soulevée par les troupeaux de millions de ruminants qui parcouraient les plaines. Nous avons observé, terrorisés, des typhons et des tornades balayer les continents, et la foudre frapper en un million d’endroits. La beauté de ce monde n’avait d’égal que sa fureur.

Toutefois, rien n’était plus effarant que Sabre et ses murs noirs. Je n’avais jamais vu de remparts plus fiers, outre ceux du Croc. Chaque ouvrage à cornes, chaque talus, chaque glacis était une œuvre d’art.

Voir un tel lieu aux mains de ces monstres me rend aussi furieux que la planète elle-même.

++FIN DE L’ENTRÉE++

La Grande Compagnie d’Erik Morkai et une Force de Frappe des Crinières Noires avaient atteint les jungles montagneuses de Ceibhal après un long périple dans le Warp La planète était le foyer des Obsidian Jaguars, un Chapitre de guerriers aussi forts de cœur que de corps, dont Morkai connaissait la valeur pour avoir combattu à leurs côtés. Toutefois Ceibhal avait succombé aux Orks Goffs, et les Space Wolves découvrirent son orbite semée d’épaves de navires de l’Adeptus Astartes parés de la livrée noire des Obsidian Jaguars.

Morkai avait soif de vengeance. Il savait que les Space Wolves n’avaient pas les effectifs pour reprendre ce monde, mais il était déterminé à frapper, avec l’espoir que le stock de génogermes des Obsidian Jaguars était encore intact, et il avait un plan. Les Crinières Noires et le gros des escadrilles et des blindés de Morkai attireraient les Orks loin de la Forteresse-Monastère des Obsidian Jaguars, le Sabre. Simultanément, les Fils de Morkai infiltreraient le bastion, extrairaient le patrimoine génétique et détruiraient le generatorum de la structure. La déflagration priverait l’ennemi de la forteresse, et la pluie de débris annihilerait les Orks ayant réchappé à l’explosion.

Les Modules d’Atterrissage des Crinières Noires martelèrent la surface de Ceibhal, à quelques kilomètres du grand édifice ébène du Sabre. Les guerriers s’emparèrent des hauteurs surplombant la jungle et les Thunderhawks firent débarquer les chars des Fils de Morkai. Des escorteurs mitraillèrent les campements Orks, attirant les sauvages Peaux-Vertes dans les griffes des Crinières Noires. Cependant, les Xenos étaient en nombre, et ils furent bientôt des milliers à assaillir les Crinières Noires et à les repousser vers les contreforts. En représailles, les Kasseurs de Tanks criblèrent le ciel de rokettes et sonnèrent le glas de bien des aéronefs Space Wolves.

Alors mène que la bataille faisait rage, Erik Morkai et plusieurs meutes de Scouts Space Wolves, d’Infiltrators et d’Incursors se glissèrent dans le Sabre par des galeries de service et les égouts. Ils éliminèrent discrètement le moindre Xenos croisé et ils dissimulèrent les cadavres pour prévenir une découverte prématurée qui aurait mis en péril leur mission.

Morkai et ses guerriers atteignirent rapidement leurs cibles, un détachement chargé du generatorum, l’autre des cryptes à génogerme. Les Orks avaient profané les halls et les coursives sacrées du Sabre ; les murs étaient couverts de graffitis obscènes, le sol jonché de débris, et on avait réduit en miettes des artefact de pierre, de turquoise et d’or remontant à la naissance des Obsidian Jaguars. Le temps jouait contre eux, mais les Space Wolves décrochèrent tout de même les cadavres de Space Marines cloués aux murs et mutilés. Le désir de vengeance de Morkai était plus ardent que jamais. Les Orks allaient payer pour leurs crimes.

Malgré tous les efforts des Space Wolves, les escarmouches livrées contre les bandes Orks cherchant à rallier les combats contre les Crinières Noirs trahirent leur présence. Les halls s’emplirent de rugissements bestiaux. Les tourelles murales tremblaient sous le pas de course des Orks sur la pierre. Lorsque les Peaux-Vertes apparurent, les Space Wolves firent feu à bout portant, aspergeant les murs calcaires de matière cérébrale Xenos. D’autres vinrent, et d’immenses Orks et les fils de Russ s’étreignirent dans des pugilats aussi vicieux que sanglants. Les Space Wolves furent forcés de se séparer dans l’espoir de diviser les assauts Orks et d’accroître les chances de survie de l’un des groupes pour remplir l’objectif. Le détachement de Morkai tendit des embuscades qui fauchèrent des bandes de Boys à mesure que les Peaux-Vertes se ruaient à leur suite. Les Infiltrators dressèrent d’épais rideaux de fumée pour dissimuler leurs frères tandis que les Incursors exécutaient les Orks avec aisance. Avec bravoure et talent, ils traversèrent ainsi l’arsenal, les baraquements des serfs, les chambres tacticae et les terrains d’entraînements.

Enfin, les Space Wolves atteignirent le generatorum, un dédale sur plusieurs niveaux de coursives, de réacteurs et de canalisations. Des Meks y œuvraient avec leurs outils grossiers, bricolant dans la fumée et les étincelles. Les fils de Russ chargèrent. Si les scies circulaires et les pinces emportèrent maints héros Space Wolves, les Meks tombèrent néanmoins les uns après les autres.

Avant que le dernier des Meks fût vaincu, les Space Wolves installaient déjà des Bombes à Fusion sur les échangeurs de refroidissement, les cogitateurs de sûreté et les autels d’injection. Lorsque la dernière charge fut placée, alors que les guerriers s’apprêtaient à se retirer, Morkai reçut des nouvelles de ses Helix Adepts : la majorité du génogerme des Jaguars était perdu. Morkai jura, puis il ordonna la retraite de ses forces : il n’y avait plus rien à faire ici.

Les Fils de Morkai contemplèrent l’explosion depuis l’orbite. Des fragments immenses de ferrobéton fuligineux pilonnèrent la surface de Ceibhal. S’il ne faisait nul doute que des millions d’Orks étaient morts, cela n’avait pas le goût d’une victoire.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : La Saga de la Bête