Guerre Civile de Commorragh

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

Le royaume caché de Commorragh avait été ébranlé jusque dans ses fondations par l’avènement du Dathedian et le séisme Warp qu’Yvraine avait fait naître en son cœur. Asdrubæl Vect avait soif de vengeance.

Le Chef Suprême de Commorragh avait été plongé dans un profond embarras. L’avènement d’Yvraine - et sa transformation dans l’arène du Crucibael en haute prêtresse d’Ynnead - avait déclenché une invasion métaphysique qui avait permis aux légions démoniaques de se répandre dans sa magnifique cité. Vect avait isolé et confiné cette invasion à grands frais. Malgré tout, ce portail Warp et ses séides infernaux rongeaient les sous-royaumes créés pour la contenir. C’était une perte incommensurable, et une insulte inexcusable. Vect ne pouvait cependant pas frapper les Ynnari en personne, car agir ainsi serait revenu à admettre qu’il les considérait comme une menace. Par conséquent, il œuvra en coulisses, et joua d’intrigues et de rumeurs jusqu’au moment où Kabales, Coteries et Cultes Cérastes se dressèrent contre les Ynnari sans même se rendre compte qu’ils agissaient pour le compte de Vect.

Certains cherchèrent à attaquer directement les Ynnari qui résidaient dans le royaume brisé de Commorragh, et à affaiblir ou jeter le doute sur la cause d’Yvraine. Tel fut le cas du Marquis Vulkhere des Seigneurs de l’Épine de Fer. Par le biais de subtiles rumeurs et de sombres missives, l’Archonte apprit que ses rivaux de la Kabale des Espoirs Perfides, s’étaient convertis à la cause Ynnari et rassemblaient de nouvelles recrues dans leur forteresse de la Flèche Hurlante. Vulkhere y vit l’occasion d’éliminer ses ennemis de longue date et de donner l’apparence de faire la guerre aux Ynnari sans gâcher de temps et ressources à traquer Yvraine. Il déchaîna alors ses escouades meurtrières en un assaut brutal et dévastateur sur la Flèche Hurlante. Des fers de lance de vaisseaux antigrav se glissèrent dans l’obscurité verdâtre autour de la Flèche et volèrent à basse altitude pour fendre le brouillard chatoyant tels des prédateurs de l’océan.

Au dernier moment, une sorte d’alerte ésotérique avertit les Ynnari de la menace. Les canons de la Flèche Hurlante crachèrent de la lumière noire et une grêle de projectiles Éclateurs. En riposte, des turbines antigrav hurlèrent et le Seigneur des Épines de Fer jaillit du brouillard pour attaquer. Des décharges de Lances de Ténèbres strièrent le ciel tandis que des Ravageurs zigzaguaient dans leurs ciels, leurs artilleurs martelant les défenseurs. Les Drukharis furent atomisés par des rayons d’énergie capables de déchiqueter des blindés. D’autres dégringolèrent des flancs de la flèche, leurs corps poinçonnés de fléchettes toxiques ou entravés de toiles de métal barbelé. Les tirs de riposte abattirent plusieurs appareils d’assaut et de transport, et des corps hurlants plongèrent dans le vide. Cependant, grâce à sa rapidité et à l’effet de surprise, l’Épine de Fer balaya les galeries inférieures de la spire et fit atterrir une énorme troupe de pillards.

Ils furent repoussés par une contre-charge féroce. L’alliance de Kabalites et de Cérastes qui s’était ralliée à la bannière Ynnari riposta avec la détermination de véritables zélotes. Les Seigneurs de l’Épine de Fer vacillèrent en voyant leurs adversaires combattre avec une folie meurtrière que même leur agressivité aiguisée par la douleur ne put égaler. Pendant de longs moments, la bataille fut indécise. Une déferlante de violence submergea chaque palier, allée et salle de torture de la flèche. Puis le Marquis Vulkhere apparut ; tandis que ses adversaires étaient concentrés sur la menace poussant depuis les niveaux inférieurs, ses gardes du corps Immaculés et lui s’étaient frayés un chemin vers les niveaux inférieurs, avaient tué l’Archonte Leshh de l’Espoir Perfide, et prenaient désormais les Ynnari à revers. Pris entre deux feux, martelés par les tirs des appareils d’assaut, les Ynnari de la Flèche Hurlante furent décimés.

Ce ne fut qu’un exemple de la lutte fratricide qui opposa des Drukharis écœurés ou furieux aux cultistes de la mort qui infestaient leurs rangs. Mais même si les adeptes d’Ynnead se retrouvèrent assaillis, ils étaient loin d’être sans défense ; le conflit et la rivalité régissaient les relations à Commorragh, et ce nouveau schisme n’était qu’une raison de plus pour les Drukharis de se déchirer. C’est ainsi que plusieurs sous-royaumes furent revendiqués par des factions pro-Ynnari, fortifiés contre tout assaut et devinrent des enclaves séparatistes. Malgré tous les efforts de Vect, le message d’Ynnead se répandit lentement à travers Commorragh.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : L'Essor du Phénix