Purge de Brakhutos

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
« Ottar le Berserker abattit un marcheur Ork dément. Il plongea ses griffes dans le torse de la machine, abattit sa grande hache sur le sommet de l’engin et le coupa en deux. »
- Puisse sa saga à jamais commémorer sa férocité.
« Svern Sternhelm fit feu par trois fois sur la bête avant de l’offrir en pâture à son Épée Tronçonneuse affamée. »
- Puisse sa saga honorer d’innombrables triomphes.
« Les Gueules Rouges et les Lunes Pourpres cherchaient à tout prix à éviter l’enlisement, mais leurs efforts furent gênés par les inondations et l’effondrement de certaines passerelles. Nul n’envie Bragnar Stormfist, qui connut le trépas lorsque les passerelles s’effondrèrent sous ses pas. Mais durant sa chute, il tira sur les Orks honnis avec son Bolter. »
- Puisse sa saga honorer ses hauts faits, et non l’ignominie de sa mort.

L’Amas de Gloomtide est plongé dans une nuit perpétuelle, ses planètes évoluant autour d’étoiles faibles dont l’éclat est atténué par des nuages de poussière denses. Attirées par la promesse d’y trouver de la chair fraîche, des hordes d’Orks Snakebites assoiffés de sang fondirent sur ces planètes pour se repaître des habitants.

Les Space Wolves des Lunes Pourpres et des Gueules Rouges, en route pour se joindre aux Champions de Fenris sur Gottgaard, firent escale sur le monde de Brakhutos dans l’Amas de Gloomtide. Ils découvrirent que la planète était la proie de Peaux-Vertes affamés de viande humaine. Les Seigneurs Loups Bran Gueule Rouge et Gunnar Lune Pourpre décidèrent de ne pas abandonner Brakhutos à son sort. Les Space Wolves apprirent des dirigeants de la planète que sa capitale était en danger, car des Orks Snakebites s’étaient emparés de son hydrofactorum principal et avaient coupé l’approvisionnement en eau. Les fils de Russ s’y rendirent immédiatement. Le débarquement achevé, les vaisseaux d’assaut qui avaient acheminé les troupes engagèrent la flotte Ork, telle une meute de loups chassant quelque immense mastodonte.

Bien que les vaisseaux Snakebites fussent encore plus brinquebalants que ceux des autres Peaux-Vertes, ils n’en étaient pas moins dangereux. L’hydrofactorum était un lieu sombre et sinistre, et les Space Wolves furent frappés par l’odeur de moisi qui régnait, mêlée à celle, caractéristique des Orks. Rouille et moisissure recouvraient chaque centimètre carré de mur et de tuyauterie, et des champignons aux couleurs vives proliféraient dans les coins et au plafond. Plus étrange encore était la bioluminescence qui émanait des Squigs cloués de loin en loin aux murs de fer, leur gueule béante baignant le complexe d’une lueur rougeâtre. Le sol était jonché d’os humains présentant des marques de couteau grossier et des empreintes de dents énormes. Les Snakebites avaient festoyé ici. Il ne fallut pas longtemps aux Orks pour détecter les Space Wolves et converger sur leur position. Grâce à leurs instincts naturels et à leurs Squigs renifleurs, ils étaient de bons chasseurs, capables de détecter l’odeur des Wulfens, le bourdonnement des Armures Énergétiques et le clapotement des Space Marines pataugeant dans les tunnels à moitié inondés.

Bientôt, les Space Wolves furent attaqués. Des meutes d’Orks parés de colliers de griffes et de défenses leur envoyèrent des Squigs voraces. Ces créatures étaient armées de crocs coupants comme des lames de rasoir et d’un tempérament exécrable, et ils se jetèrent sur les guerriers de l’Adeptus Astartes. Certains démembrèrent les Space Wolves à coups de mâchoires, pendant que les Snakebites plaquaient leurs adversaires au sol pour les hacher menu. Pressés d’éliminer tous les Peaux-Vertes qu’ils croisaient dans leurs efforts pour rétablir l’alimentation en eau, les fils de Russ ripostèrent, hurlant des cris de guerre Fenrissiens avant de se tailler un chemin sanglant vers la salle de contrôle de l’hydrofactorum. Des meutes d’Aggressors purgèrent trois sections de tunnels avec leurs gantelets Gantelets Flamestorm, incinérant les Orks comme les Squigs. Les créatures périrent en hurlant. Les Incursors des Gueules Rouges suivaient les Aggressors, récoltant de précieuses données tactiques pour identifier les cibles suivantes des Space Wolves.

Ainsi, la meute de Chasseurs Gris Ironmaw et d’autres affrontèrent des dizaines d’Orks tout en étant à moitié immergés dans l’eau saumâtre. Certains périls étaient clairement l’œuvre des Orks, comme les pots d’argile remplis de Squigs bourdonnants disséminés dans tout le complexe. Les Space Wolves en détruisirent beaucoup avec du Prométhéum enflammé, mais certains s’ouvrirent pour libérer des créatures voraces qui s’insinuèrent dans les brèches des armures endommagées des Space Wolves pour s’enfoncer dans leur chair. Dans le même temps, des Fouettards poussaient leurs Gretchins vers les fils de Russ, forçant les Space Marines à se frayer un chemin sanglant à travers des hordes de ces êtres malingres. Mais malgré ces obstacles, les Lunes Pourpres et les Gueules Rouges refusaient de céder.

Les Space Wolves avaient rencontré des Orks particulièrement imposants, mais ce n’est que lorsque les deux Seigneurs Loups eurent atteint la salle de contrôle qu’ils en découvrirent la raison. La salle de contrôle, qui accueillait normalement des centaines de Serviteurs, avait été transformée en un gigantesque laboratoire où les Médikos et les Fouettards avaient rempli des cuves entières d’un mélange d’extraits de champignon et d’autres produits chimiques inconnus. Des câbles épais couraient sur le sol, charriant l’odieuse mixture vers la tuyauterie de l’hydrofactorum. Les Médikos et les Fouettards étaient gardés par d’énormes guerriers Orks dont les yeux rougeoyaient d’un éclat menaçant et dont les mâchoires dégouttaient de produits chimiques immondes. Le lien entre le travail des Brikolos et les monstres démesurés était sans équivoque. Les lourdes haches des Orks et les épées fenrisiennes s’entrechoquèrent lorsque les deux forces engagèrent le combat. Aux rugissements féroces des Orks répondaient les cris de loup des guerriers de l’Imperium.

Le sang coulait à flots, à tel point que les guerriers glissaient tout en luttant, piétinant les cadavres et les tubes épais qui jonchaient le sol métallique. Nombre de conduites éclatèrent sous le pas des combattants, vomissant des flots de liquide nauséabond. Alors que leurs gardes du corps massifs tombaient les uns après les autres, les Médikos et les Fouettards se joignirent aux hostilités. Ils tailladèrent les Space Wolves avec leurs scalpels, entaillèrent leurs armures avec leurs scies chirurgicales, les frappèrent avec des bâtons électrifiés ou les attrapèrent par le cou à l’aide de leurs Chop'Snots. Mais cela ne suffisait pas. La soif de sang des Space Wolves était insatiable, et malgré leurs pertes, les Wulfens, Griffes Sanglante et Garde Loup finirent par triompher des Orks. Il fallut aux Prêtre de Fer et à leurs subordonnées plusieurs jours pour restaurer ne serait-ce qu’une partie des systèmes de l’hydrofactorum. Il leur faudrait davantage de semaines encore pour purger la souillure Xenos, mais les Space Wolves laissèrent cette tâche à d’autres - la guerre de Brakhutos continuait, et l’on avait grand besoin des Grandes Compagnies.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : La Saga de la Bête