Treizième Croisade Noire

De Omnis Bibliotheca
… Par treize fois le Roi Renégat s’avancera. À la Fin des Temps, la forteresse de fer tombera, ses murs écroulés et sa porte grande ouverte. Ceux qui vivent au-delà déferleront vers votre perte.
L’air brûlera et le sol fondra, la machine s’allongera avec le Démon, le frère tuera le frère sans pardon, et de la plaie dans le ciel la malice se déversera.
L’Œil fixera son prix sans ciller, et le Roi Renégat passera le pont éthéré. Il verra l’œuvre du Chef de Guerre terminée, sur le sol sacré où le destin de l’Homme sera décidé.
Le Liber Malefact.
« Le Fléau est de retour et la force seule ne suffira pas à l’arrêter. Son unique désir est de rougir les étoiles du sang de ses ennemis, une horde sans fin de mutants et de Démons attend son bon vouloir, prête à dévorer Cadia vivante. Hélas, il n’en restera pas là. Si notre foi en l’Empereur et le puissance de nos armées sont assez fortes, les séides du Chaos pourront être repoussés vers l’enfer d’où ils ont jailli. Dans le cas contraire, l’Humanité entière périra. »
- Seigneur Inquisiteur Hephaestos Grudd de l’Ordo Malleus.

À la fin du quarante et unième millénaire, les signes avant-coureurs de l’attaque d’Abaddon apparurent sous la forme de vaisseaux abandonnés émergeant du Warp dans les secteurs environnants l’Œil de la Terreur, chacun se dirigeant vers le cœur des systèmes les plus proches. Les Space Hulks étaient choses rares mais pas inconnues, et des vaisseaux de défense furent dépêchés à la rencontre des épaves dans le but de les empêcher d’atteindre les mondes habités. Les navires de l’Adeptus Astartes en abordèrent certains, mais leurs interventions furent limités par leur nombre. Les Space Marines découvrirent des bâtiments difformes et envahis par la corruption, leurs coursives inondées de matières nécrosées et de fluides toxiques. Par la suite, les Space Hulks furent systématiquement torpillés, mais il était déjà trop tard.

Avec une rapidité qui trahissait l’absence de coïncidences, des épidémies se déclarèrent au sein des navires qui la veille avaient détecté l’approche du redoutable vaisseau du Chaos Plagueclaw, à commencer par le Duke Lurstophan, le croiseur de classe Dauntless du Capitaine Roark qui le premier avait aperçu l’ennemi près du système Urthwart. Alors que la maladie se répandait au sein de la flotte, le nombre de navires en état de fonctionnement chuta dramatiquement, et de plus en plus de Space Hulks émergèrent du Warp, convergeant vers des mondes d’une importance stratégique vitale. Des vaisseaux des sous-secteurs voisins arrivèrent pour détruire les épaves et une petite force fut assemblée dans ce but sur Belis Corona, sous le commandement de l’Amiral Quarren. La flotte quitta le port et se lança à la recherche du Plagueclaw, sans se douter qu’elle allait tomber sur quelque chose de bien pire. Dans l’ombre du Nuage de Poussière de Frenerax, le groupe de combat fut pris en embuscade par une flottille du Chaos conduite par le Terminus Est, le vaisseau-amiral du Héraut de Nurgle, Typhus en personne. La bataille fut brève et sanglante : plusieurs navires impériaux furent désemparés par la première salve de torpilles, tandis que nombre d’autres se trouvèrent abordés par des nuées de créatures répugnantes. L’Amiral Quarren récupéra de l’attaque avec brio et parvint à rallier ses forces, menant une contre-offensive inspirée pour échapper au piège. Typhus ne poursuivit pas, si bien que la majorité de la flotte parvint à rentrer à bon port. La bataille de Frenerax avait néanmoins coûté cher à l’Imperium, d’autant que le pire restait à venir.

Au cours du voyage qui les ramenait vers Belis Corona, des milliers de matelots tombèrent malades avant de mourir, et la flotte dut recourir aux pilotes automatiques pour atteindre les docks orbitaux. Mais si la situation était mauvaise à Belis Corona, elle était encore plus grave ailleurs. Des épaves pestiférés avaient pu passer entre les mailles du réseau défensif et la corruption se répandit comme un feu de broussaille sur les mondes habités des secteurs cadien et agrapinnien, ainsi qu’au cœur du sous-secteur de Belis Corona. Le Monde-Ruche de Subiaco Diablo eut à en souffrir plus que n’importe quel autre, ses pertes se comptant par millions, et fut prestement mis en quarantaine par les autorités de l’Officio Medicae. Au bout d’un mois, une dizaine de planètes rapportèrent des cas d’épidémie et la panique se répandit dans tous les secteurs, alors que les échanges entre mondes voisins étaient suspendus dans l’espoir de contenir la propagation de la maladie.

Dans son sillage apparurent des sectes clamant que la colère de l’Empereur, sous la forme de cette peste, était venue punir les pécheurs. Seuls les fidèles seraient épargnés par le Châtiment des Mécréants et des hordes de zélotes se flagellaient au grand jour dans les rues de tous les mondes environnant l’Œil de la Terreur. Le fait que ces fanatiques soient miraculeusement épargnés par l’épidémie finit par convaincre les plus incrédules et des millions de citoyens se pressèrent pour écouter leurs sermons. L’épidémie continua de se répandre, mais ce fut sur Subiaco Diablo qu’elle se révéla dans toute son horreur. Les fosses communes qui avaient été creusées dans les désolations de cendres s’ouvrirent et les corps des victimes de la peste en jaillirent. Bientôt, des légions de cadavres ambulants se mirent en marche et assiégèrent les survivants affaiblis.

En quelques mois, des zombies de la peste sortirent de leurs tombes sur des dizaines de mondes des systèmes de Belis Corons et Agripinaa. Les forces impériales furent réparties pour contenir la progression de ces monstres ainsi que celle des flagellants qui s’en prenaient alors aux installations médicales, les incendiant dans l’espoir de mettre un terme a l’épidémie. Paralysées par l’ampleur du fléau, les forces de la Flotte cantonnées dans la région n’étaient pas préparées à l’arrivée de l’immense armada du Chaos qui émergea du Warp aux abords du système de Subiaco Diablo. Le Héraut de Nurgle, le Vagabond, Typhus de la Death Guard était venu récolter ce qu’il avait semé, et personne n’était alors en mesure de l’en empêcher.[1]



La Levée des Armes[2]
En raison de l’étendue des théâtres d’opération, les chiffres avancés ne sont guère plus que des estimations.
L’ampleur des forces impériales a changé rapidement dès le début du conflit, et il a été impossible là encore d’en dresser un rapport précis.

Les Armées d’Abaddon le Fléau
Légions Renégates
  • Alpha Legion

Plus de 20 témoignages non confirmés - tous secteurs.

  • Black Legion

Présence massive - tous secteurs.

Les Marines renégats de la Black Legion sont la garde prétorienne du Fléau et occupent les premières lignes de ses armées à ses côtés. Ils nourrissent leur haine depuis des millénaires et sont prêts à la libérer sur l’Imperium de l’Humanité.

Témoignage non confirmé d’actions contre les Aeldaris.

Présence massive - Subiaco Diablo.

Les bienfaits de Nurgle ont toujours été facilement acceptés par les faibles et les opprimés, et les Mondes-Ruches surpeuplés des environs de la Porte Cadienne se sont révélés être un terreau fertile sur lequel les Marines de la Peste de la Death Guard ont pu aisément répandre les dons de leur dieu.

Présence supposée - système Cadien.

Témoignages non confirmés - tous secteurs.

Actifs - secteur de Scelus.

Actifs - secteurs de Caliban et Prospero.

Les érudits impériaux craignent depuis des siècles qu’Ahriman, l’Archiviste des Thousand Sons, ne puisse pénétrer dans la Toile Aeldari et de là n’accède à la légendaire Bibliothèque Interdite. Certains pensent à présent qu’il a trouvé un passage et que sa quête touche à son terme.

Témoignage non confirmé - système d’Agripinaa.

L’un des heureusement très rares Chapitres impériaux à avoir renoncé à ses vœux, les Warp Ghosts ont vendu leur âme aux ténèbres et rejoint le camp d’Abaddon le Fléau. Bien que pas aussi nombreux que les membres des Légions Renégates, les Warp Ghosts sont célèbres pour leur férocité et constituent une force avec laquelle il faudra compter dans les combats sanglants qui auront lieu tout autour de la Porte Cadienne.

Actions massives - tous secteurs.

Actifs - secteurs secondaires.

3 actions confirmées - secteur Cadien.


Unités Renégates de l’Astra Militarum
  • Traîtres du 9ème

Présence significative - système de Kantrael.

Anciennement appelés les Voltigeurs de Calydon, les Traîtres du 9ème ont succombé aux tentations du Chaos durant les derniers stades de la Purge d’Ætol. On soupçonne que la corruption s’est répandue après que le régiment a fait prisonnier un groupe d’adorateurs du Chaos : ceux-ci ont su les convaincre que l’Inquisition allait s’en prendre eux pour avoir côtoyé l’ennemi d’aussi près, poussant ainsi le régiment à les libérer.
  • 5ème Colonne

Présence confirmée - Belis Corona.

  • 666ème Régiment d’Infanterie

Présence confirmée - Cadia.

  • Affranchis de Sentrek

3 témoignages - système de Barisa.

  • Cataphractaires de Volscani

Actifs - Cadia.

Les Volscani sont un régiment spécialisé dans les assauts planétaires motorisés, un modus operandi notoirement dangereux en raison de la vulnérabilité des transporteurs super-lourds utilisés pour amener les compagnies blindées au cœur de la bataille. Personne ne sait pourquoi ils ont rejoint les forces du Fléau, car ils s’étaient montrés jusque-là au-dessus de tout soupçon.
  • Apostats Disciliens

Présence non confirmée.

Les Disciliens sont originaires du Monde Cardinal d’Harmonia et ont fait office pendant plusieurs années de garde rapprochée du Cardinal Meinrad, jusqu’à l’excommunication de ce dernier par un conclave de l’Ordo Hereticus, suivie de son exécution par une équipe de l’Adepta Sororitas. Les Disciliens ont pu échapper au sort de leur maître en s’enfuyant vers l’Œil de la Terreur, où l’on pense qu’ils ont prêté allégeance à Abaddon.
  • Cuirassés de Jennen

Présence massive - système de Kromat.

  • Infanterie légère d’Ubridius

Présence massive - secteur Cadien.

++voir suite dans dossier io/57++


Estimation des Hordes de Mutants
  • Le Couvent Stigmatus

Présence massive - système de Mackan.

Source de frayeur pour les analystes impériaux depuis des décennies, les rapports indiquent que leurs rangs ne cessent de croître.
  • Les Shyis’slaa

Implications dans un soulèvement -système d’Albitem.

  • Les Élus d’Aq’si

6 attaques confirmées - système de Belisar.

  • Les Impies

Implications non confirmées - système de Bar-el'

Les Impies ont vu le jour suite à la purge de leur monde industriel natal de Charak, qui vit la main d’œuvre de la planète, composée de mutants asservis, bannie lors d’une croisade puritaine menée par le mutophobe Confesseur Petasus. Les mutants qui survécurent créèrent une forme corrompue de cette Foi Impériale qui les avait rejetés, et lancent à présent leurs propres pogroms contre les peuples de l’Imperium.


Legio Titanicus Renégates
  • Death’s Head

Présence massive confirmée - Cadia.

Les Têtes de Mort, aussi appelés Legio Mortis, sont supposés avoir joué un rôle majeur dans l’attaque qui a dévasté le monde d’Hydra Cordatus. Les Death’s Head ont toujours été l’une des Legios Titaniques renégates les plus dangereuses et il ne fait aucun doute qu’ils se trouveront à l’avant-garde de la Treizième Croisade.

Actions non confirmées - Cadia.

Présence limitée - secteur Cadien.

Témoignage de présence massive - Vorga Torq.

Il n’existe aucun rapport faisant état d’actions des Iron Skulls depuis leur défaite lors de la Bataille du Pic d’Inlex fin 973.11/.41. On pense que leur grand maître a été exécuté par Abaddon suite à cet échec, et que la légion a lentement recouvré ses forces en prévision de l’invasion actuelle.
  • Legio Vulcanum I

4 attaques non confirmées - secteurs de Belisar et Kromat.

  • Legio Vulcanum II

Présence supposée - Subiaco Diablo.

++voir suite dans dossier de/80++


Unités Renégates de la Flotte
L’horrible potentiel destructeur des Forteresses Noires n’a pas été vu depuis la destruction de Tarantis à la fin de la Guerre Gothique. Malgré sa défaite, Abaddon s’est, dit-on, emparé de deux des six Forteresses, les quatre restantes s’étant autodétruites après sa fuite. S’il s’avère que celles qu’il avait capturées sont toujours en sa possession, l’Imperium risque de mener une guerre perdue d’avance.


Flottes de Guerre Célèbres

La Grande Armada du Fléau

  • 7 Cuirassés
  • 13 Croiseurs lourds
  • Env. 23 Escadrons de Croiseurs
  • Env. 30 Escadrons d’Escorteurs
La Flotte Impériale estime que le Fléau commande à la plus grande force spatiale jamais rassemblée par l’ennemi depuis l’Hérésie d'Horus. Seuls de petits éléments de cette armada ont jusque-là été rencontrés, mais il n’est qu’une question de temps avant que sa puissance entière soit révélée.

La Flotte de Kossolax le Parjure

  • 1 Cuirassé
  • 3 Escadrons de Croiseurs
  • 8 Escadrons d’Escorteurs

La Flotte de la Peste de Typhus

  • Terminus Est
  • 2 Cuirassés
  • 3 Croiseurs lourds
  • 5 Escadrons de Croiseurs
  • Env. 12 Escadrons d’Escorteurs


Vaisseaux Célèbres
  • Plagueclaw

Classe non identifiée.

  • Darkblood

Croiseur lourd de classe Styx.

  • Tueur de Planètes

Vaisseau amiral de classe non identifiée.

Le vaisseau amiral d’Abaddon, simplement baptisé le Tueur de Planètes, est un navire surarmé capable de pulvériser un monde grâce à un rayon d’énergie suffisamment puissant pour traverser l’écorce de la planète et la faire s’effondrer sur elle-même, la réduisant à l’état de champ d’astéroïdes. Même si l’on prétendait que ce vaisseau avait été détruit durant la Guerre Gothique, des rapports encore non confirmés signalent qu’Abaddon est toujours en possession de cette arme redoutable.
  • Merciless Death

Cuirassé de classe Despoiler.

  • Fortress of Agony

Cuirassé de classe Despoiler.

++voir suite dans dossier ww/33++

Les Saintes Armées de l’Empereur de l’Humanité
Adeptus Astartes
  • Harbingers

8 Compagnies.

Originaires de la Planète Noire, les Harbingers sont célèbres pour leurs capacités à mener des assauts planétaires ou des abordages. Commandés par le Maître de Chapitre Nimrod Grudge, ils constituent une force mobile capable de contre-attaquer rapidement si les armées du Chaos viennent à prendre pied sur un monde.
  • Iron Hands

10 Clans.

Medusa, le monde d’origine des Iron Hands n’est situé qu’à quelques années lumières de l’Œil de la Terreur, c’est pourquoi la totalité des clans du Chapitre s’est jetée dans la bataille, avec la même résolution qui l’habitait lors du combat contre les Légions Renégates voici dix mille ans.
  • Space Wolves

12 Grandes Compagnies.

Les Space Wolves constituent l’une des premières lignes de défense de l’Imperium contre les forces du Chaos depuis plus de dix millénaires, ce qui n’a fait qu’accroître leur haine des traîtres qui se sont rebellés lors de l’Hérésie. Bien que leurs Grandes Compagnies soient éparpillées de par l’Imperium, toutes sont prêtes à revenir se battre contre leurs ennemis séculaires.
  • Subjugators

3 Compagnies.

Le Chapitre nomade des Subjugators est relativement récent et la guerre à venir sera son plus important déploiement jusque-là. Le chapitre n’a lancé que trois de ses compagnies dans la bataille, mais la perte de ne serait-ce qu’une partie de leurs forces leur porterait un coup dévastateur.
  • Relictors

10 Compagnies.

Les Relictors tentèrent jadis de combattre le Chaos en retournant ses pouvoirs contre lui, c’est pourquoi ils sont aujourd’hui encore surveillés de près par l’Inquisition. Le Chapitre a depuis su s’amender, mais il en est qui pensent qu’il est revenu à ses anciennes pratiques. Si les rumeurs clamant que leurs officiers brandissent des Armes-Démons à la bataille sont fondées, il est possible que les Relictors soient déjà damnés au-delà de toute rédemption.
  • Iron Knights

1 Compagnie.

Les Iron Knights se sont engagés dans une croisade qu’ils se sont eux-mêmes imposée, pénitence d’une faute qu’eux seuls connaissent. Cette mission a conduit la 1 ère Compagnie du Chapitre jusqu’à la Porte Cadienne, où ses vétérans se battent aux côtés de leurs frères des autres Chapitres.

10 Compagnies.

5 Compagnies.

7 Compagnies.

10 Compagnies.

6 Compagnies.

5 Compagnies.

10 Compagnies.

8 Compagnies.

5 Compagnies.

9 Compagnies.

11 Compagnies.

10 Compagnies.

6 Compagnies.

8 Compagnies.

10 Compagnies.

1 Compagnie d’Honneur.

10 Compagnies.

++voir suite dans dossier qw/77++


Régiments de l’Astra Militarum

303ème Mordant "les Chiens Acides"'
1 Régiment.

Mordant Prime est célèbre pour sa culture de bactéries bio-luminescentes qui produisent un acide hautement corrosif. Les milices des gangs de mineurs fournissent à la Garde Impériale quelques-uns des combattants des tunnels les plus endurcis du Segmentum Obscurus.
  • Fusiliers Gudrunites

47 Régiments.

Les Gudrunites constituent l’élite du sous-secteur Helican et sont fiers de leurs impressionnants états de service. Leurs victoires lors de la Croisade Ophidienne leur ont valu une place d’honneur dans les annales impériales qu’ils comptent bien conserver.
  • 8ème Necromundien "les Araignées"

1 Régiment.

Les membres du 8ème Régiment sont recrutés au sein du Clan de l’Araignée des Ruches palatines de Necromunda. Ils sont célèbres dans tout le sous-secteur pour leur férocité, acquise dès l’âge le plus jeune parmi les gangs violents de la sous-ruche.
  • Highlanders de Finreht

3 Régiments.

Les peuples du Monde Sauvage montagneux de Finreht3.7 sont fiers et nobles, et leur nature taciturne n’est qu’un reflet des paysages rocheux qu’ils habitent, Même si les Highlanders se battent avec leurs armes et armures traditionnelles, ils se montrent aussi vaillants que n’importe quel régiment de la Garde Impériale.
  • Troupes d’Assaut Cadiennes

612 Régiments.

Les Cadiens défendent la Porte du même nom depuis des milliers d’années contre les Croisades Noires d’Abaddon et les incursions d’autres Seigneurs du Chaos, tout aussi destructrices. Ils ont toujours tenu bon malgré des pertes effroyables. Les régiments des Troupes d’Assaut Cadiennes sont la colonne vertébrale de la première ligne de défense de l’Imperium, et tout serait perdu s’ils venaient à faillir.
  • Gardes des Marais Drookiens

16 Compagnies.

Issus de l’orageux monde-marécage Drookia IV, les Gardes des Marais sont avant tout un régiment d’infanterie légère, et leurs escadrons de cavalerie, montés sur des rekhorns, sont célèbres pour leur capacité d’éclaireurs et d’infiltrateurs. Les natifs de Drookia sont perçus comme des rustres bruyants et indisciplinés, les Gardes des Marais sont encore pires.
  • Artlieurs Avellorniens

32 Escadrons.

4 Légions.

486 Compagnies.

  • Conscrits de Cadia

16 Pelotons Régionaux.

7 Régiments.

  • Irréguliers de Kellersburg

3 Régiments.

  • Gharkas Knoviens

14 Régiments.

  • Chevaliers de Narsine

32 Groupes de Combat.

  • Garde Thrace

35 Régiments.

  • "Dos Rouges" de Van De’Mans

5 Régiments.

  • Franches Compagnies Zenoniennes

9 Compagnies.

  • Praefects de Tarren

27 Régiments.


Adepta Sororitas

4 Préceptoires.

5 Préceptoires.

5 Préceptoires.

Des six Ordres Majeurs de l’Adepta Sororitas, l’Ordre de la Rose de Sang est le plus présent aux environs de la Porte Cadienne. Ses couvents sont répartis dans toute la région, prêts à repousser l’incursion du Fléau avec la foi absolue qui a fait la légende des Sœurs de Bataille.
Ordres Mineurs
  • Ordre du Manteau d’Hermine

3 Missions.

Basé sur Subiaco Diablo, l’Ordre du Manteau d’Hermine est fier de sa longue tradition de services rendus à l’Imperium. Au cours des dernières années, les Sœurs de Bataille ont collaboré étroitement avec l’Ordo Hereticus, frappant le cœur corrompu des Ruches de Subiaco Diablo et détruisant avec une efficacité impitoyable les cultes qui y pullulaient.
  • Ordre du Cœur Blessé

1 Commanderie.


Ordo Malleus
  • Équipes de l’Inquisition

Confidentiel.

Confidentiel.


Troupes de Choc de l’Inquisition
  • Nemesis Tessera

Environ 38 Compagnies.

  • Ocularis Terribus Warzone

Confidentiel.


Departmento Munitorum
  • 18 Corps du Génie
  • Auxiliaires de Siège

28 Batteries de contre-siège.

Officio Assassinorum
  • Agents

Confidentiel.


Templars Psykologis
  • 37 Escouades de Confusion
  • 6 Équipes d’Augures


Adeptus Mechanicus

4 Ordinatus.

87 Régiments.

++voir suite dans dossier vx/99++


Legios Titanique
  • Legio Astorum

Legio.

La Legio Astorum se bat aux côtés des défenseurs de la Porte Cadienne depuis l’Hérésie d’Horus. Beaucoup la considèrent comme étant la Legio Titanique la plus efficace qui soit pour lutter contre les forces du Chaos.
  • Legio Ignatum

Legio.

La Legio Ignatum a subi de lourdes pertes lors des premiers temps de la dernière guerre d’Armageddon. La plus grande partie de la Legio Titanique a d’ailleurs été rappelée pour reconstruire ses forces, mais l’attaque d’Abaddon a nécessité un redéploiement hâtif de ses effectifs, si réduits soient-ils.

Demi-Legio.

Legio.

  • Ordo Reductor

Demi-Legio.

Confidentiel.


Maisons de Chevaliers

2 Maisonnées.

  • Maison Arokon

4 Maisonnées.


Flotte Impériale

Flotte de Guerre Cadia

  • 12 Cuirassés
  • 12 Escadrons de Croiseurs
  • 21 Escadrons d’Escorteurs
La Flotte de Guerre Cadia est l’une des plus vastes du Segmentum Obscurus, elle a joué un rôle déterminant lorsqu’il s’est agi de repousser les précédentes Croisades du Fléau. Elle doit aujourd’hui faire face à un ennemi plus nombreux et plus puissant, mais accomplira son devoir coûte que coûte.

Flotte de Guerre Corona

  • 7 Cuirassés
  • 13 Escadrons de Croiseurs
  • 17 Escadrons d’Escorteurs

Flotte de Guerre Scarus

  • 5 Cuirassés
  • 9 Escadrons de Croiseurs
  • 13 Escadrons d’Escorteurs
Scarus est un important secteur des environs de l’Œil de la Terreur et entretient une flotte conséquente depuis le Schisme Helicanien et les combats de la Croisade Ophidienne, en vue de nouvelles agitations chaotiques.


Vaisseaux Célèbres
  • Duke Lurstophan

Croiseur léger de classe Dauntless.

  • Abridal’s Glory

Croiseur de classe Gothic.

  • Honour and Duty

Cuirassé de classe Emperor.



Estimations des Effectifs Globaux
  • 21 groupes de combat de première ligne
  • 36 groupes de combat d’arrière-garde
  • 4 groupes d’attaque indépendants
  • Plus de 21 Barges de Bataille Space Marines
  • Plus de 150 Frégates d’Attaque Space Marines
  • Plus de 200 escadrons d’Escorteurs Space Marines
++voir suite dans dossier hg/87++


*Voir dossier et/778/k2230z pour un résumé des états de service
La Porte Cadienne.


Les Croisades Noires d'Abaddon le Fléau[modifier]

Abaddon le Fléau, l’Archi-Hérétique dont le nom est synonyme de malédiction sur plus d’un millier de mondes, était jadis le commandant de la 1ère Compagnie des Luna Wolves, un guerrier vaillant et loyal comme la Grande Croisade en avait fabriqué. L’Empereur rendit hommage à la Légion et la rebaptisa Sons of Horus, mais lorsque l’Hérésie éclata, il devint clair que la loyauté d’Abaddon allait à son Primarque. Il prit part à l’Hérésie, se battant aux premiers rangs et contribua à détruire ce qu’il avait autrefois aidé à conquérir au nom de l’Empereur. Abaddon était le favori d’Horus et l’on raconte même qu’il s’agirait de son fils cloné. Lorsque vint l’ultime combat de l’Hérésie, Abaddon se battait à l’autre bout de la barge d’Horus, mais il sentit le cri psychique d’agonie de son chef résonner dans le Warp et sombra dans la démence. Il se fraya un chemin jusqu’à la passerelle du vaisseau et trouva le corps sans vie de son bien-aimé maître, puis il lui arracha sa Griffe Éclair et l’adopta comme emblème.

Toutes les fibres de son être réclamaient vengeance mais Abaddon savait bien qu’il ne lui restait pas assez de soldats pour espérer remporter la bataille. Le piège qu’avait tendu Horus à l’Empereur s’était retourné contre lui et la guerre était finie. Prenant le contrôle de la barge, Abaddon donna l’ordre de repli vers l’Œil de la Terreur et s’installa à la tête des Sons of Horus, les rebaptisant Black Legion. Il s’évanouit dans le Warp et son nom devint légende. Des décennies s’écoulèrent avant qu’il ne fasse son retour à la tête d’une horde diabolique qui jaillit de l’Œil de la Terreur, attaquant les défenses postées à ses abords pour s’en prendre à l’Imperium. Pendant un instant, il sembla sur le point de passer outre le blocus armé, et il fallut finalement les efforts combinés des Legios Titaniques et des Chapitres Space Marines pour mettre un terme à la première Croisade Noire.

Abaddon a depuis conduit onze nouvelles Croisades Noires contre l’Imperium. Certaines n’ont été que des raids féroces, d’autres ont embrasé des secteurs entiers, fauchant la vie de millions de soldats impériaux. Sur le monde d’El Phanor, il extermina la lignée du Cromarque, sur Mackan, il alimenta davantage la haine des Blood Angels par ses massacres et la profanation de leur chair. Dans les cryptes de la Tour du Silence d’Urulan, Abaddon fut guidé par un être à la peau dorée jusqu’à l’épée démoniaque Drach’nyen et usa de sa formidable puissance pour se forger un empire au sein de l’Œil de la Terreur, avant de porter la guerre jusqu’au Secteur Gothique. L’Imperium parvint une fois de plus à repousser les hordes chaotiques, mais paya cher sa victoire. De plus, deux Forteresses Noires, de puissantes armes façonnées il y a des millénaires par des êtres inconnus, tombèrent aux mains du Fléau. D’autres incursions eurent lieu, trop insignifiantes et trop éparses pour être qualifiées de Croisades Noires, mais le Secteur Cadien n’aura pas de répit tant que vivra cet être maléfique.

Les sinistres augures ne laissent aujourd’hui plus aucune place au doute, et même les plus bornés ne peuvent manquer de distinguer une logique dans la série d’attaques qu’ont subies les secteurs environnant de l’Œil de la Terreur. Le Tarot de l’Empereur ne cesse de produire ses lames annonciatrices de guerres et de carnages à une échelle inouïe, tandis que les Astropathes sont assaillis de visions dans lesquelles l’Imperium de l’Humanité est noyé sous des océans de sang. Les Aeldaris, ces cruels et hautains extraterrestres, ont averti les humains de l’émergence d’un grand Unificateur, en effet, même au sein de l’anarchique Œil de la Terreur, les anciennes querelles ont été mises de côté sous la poigne de fer d’Abaddon. Les rivalités et les rancunes, telles que celle qui oppose les World Eaters aux Emperor's Children depuis la Bataille de Skalathrax, sont pour l’instant étouffées, et même les Word Bearers et l’Alpha Legion ont conclu une trêve provisoire. Des dettes et des serments vieux de plusieurs millénaires ont été rappelés, et une horde plus puissante que tout ce qu’on a vu depuis l’Hérésie s’est rassemblée, prête à s’abattre telle la foudre sur l’Imperium.[3]

Un Chemin Sanglant[modifier]

Abaddon compte bien réussir là où Horus a échoué. Il désire battre en brèche les défenses du Palais Impérial et arracher le cadavre de l’Empereur au Trône d’Or. Le Fléau a déjà prouvé à maintes reprises qu’il était l’Élu des Dieux du Chaos. Il a passé de longues années à fomenter des pactes démoniaques, à sceller des alliances et à rappeler aux Légions Renégates les serments qui les lient. Petit à petit, il a tissé un réseau d’allégeances, jusqu’à unir sous sa bannière les planètes rebelles isolationnistes de l’Œil de la Terreur.

Abaddon était certain de parvenir un jour ou l’autre à briser les défenses du système Cadien et à s’aventurer dans le Segmentum Solar à la tête d’une armada. Toutefois, conduire une invasion à travers les étoiles jusqu’à Terra est une autre affaire : une telle attaque susciterait l’intervention de tant de Chapitres de l’Adeptus Astartes qu’elle serait forcément ralentie, voire stoppée net. Aussi tentante que soit l’éventualité d’une guerre d’usure contre l’Imperium, Abaddon ne pouvait pas se permettre de s’engager sur une voie aussi longue et hasardeuse.

Au lieu de cela, il comptait faire peser toutes ses forces contre la Porte Cadienne. Il espère que ses guerriers commettront de tels ravages que ses alliés démoniaques seront en mesure de pénétrer dans l’univers matériel où et quand ils le souhaiteront, car leurs incarnations pourront se nourrir de la rage et de la destruction occasionnées par les combats. C’est pour cette raison que la destruction des étranges monolithes de pierre noire qui constellent la surface de Cadia était une priorité pour Abaddon. En effet, les prédictions de ses sorciers confirment systématiquement que ces cromlechs étranges servaient à protéger la Porte Cadienne. Lorsque les légions démoniaques surgiront de l’Œil de la Terreur, le périmètre défensif de Cadia volera en éclats, et les innombrables armées du Chaos seront libres de se déverser dans l’espace réel comme du sang giclant d’une plaie. En clair, Abaddon escompte rien moins qu’ouvrir les portes de l’enfer.

Les légions de traîtres et les Chapitres renégats ayant juré allégeance au Maître de Guerre formeront l’avant-garde de l’invasion, un fer de lance destiné à percer le cœur du système Cadien. Abaddon se souciait peu des pertes qu’il subira : son seul but est de verser suffisamment de sang afin d’invoquer ses osts démoniaques. Il mettra à l’œuvre cette stratégie sur chaque planète, se rapprochant peu à peu de Terra à la tête d’une force gigantesque de Space Marines du Chaos soutenus par des hordes de créatures du Warp.

Au fur et à mesure que le Chemin Sanglant progressera à travers l’Imperium, la dévastation qu’il laissera dans son sillage permettra aux êtres les plus puissants, comme les Primarques Démons, de se manifester dans l’univers réel en se sustentant des carnages provoqués par les armées d’Abaddon. Une fois Cadia réduite à l’état de ruines, l’Œil de la Terreur s’étendra sous l’influence du Chaos, et suivra la progression de la Treizième Croisade Noire jusqu’à atteindre Terra. Pendant ce temps, des dizaines de Chapitres renégats tapis dans le Maelström jailliront dans le Segmentum Solar et forceront les Space Marines Loyalistes à livrer bataille sur plusieurs fronts à la fois.

Le plan d’Abaddon était d’une ambition inimaginable, au point que nul n’aurait pu l’envisager en dehors d’un chef aussi visionnaire que lui. Il se pourrait même qu’il réussisse. Si cela advenait, l’Œil de la Terreur grossirait pour englober toujours plus de secteurs de l’univers matériel, créant de fait un royaume cauchemardesque au sein du Segmentum Solar, ce qui précipiterait inévitablement la chute de l’Imperium. Les Hauts Seigneurs de Terra vivent dans la crainte constante que les plans d’Abaddon portent leurs fruits, si bien qu’ils envoient autant d’armées que possible vers la Porte Cadienne. Ainsi, quelle que soit la tournure des événements, une seule chose est certaine : il n’y a que la guerre.[4]

La Treizième Croisade Noire d'Abaddon[modifier]

La Treizième Croisade Noire.
Lorsque le fléau appelé le Châtiment des Mécréants s’abattit sur les mondes impériaux des secteurs Belis Corona et Agripinaa, des cultes prêchant que l’Imperium avait abandonné les préceptes de l’Empereur virent le jour. Ils décrétèrent que la maladie était Sa juste punition, et que seules les flammes et la douleur pouvaient apporter la rédemption aux mécréants, deux choses qu’ils s’engagèrent à leur offrir. Sur Malin’s Reach et Lelithar, les autorités impériales perdirent le contrôle de la situation lorsque la prolifération de la peste rendit impossible de contenir la foule, que les discours effrénés des démagogues plongèrent dans une frénésie de meurtre et d’automutilation. Les entrepôts navals et autres symboles de la puissance impériale furent saccagés, et en quelques semaines, de nombreux mondes se retrouvèrent sous la domination de meutes déchaînées.

De telles démonstrations de zèle accompagnées de bains de sang résonnèrent dans le Warp, insufflant à l’Immaterium un violent regain de vie. Les abords de la tempête Warp Baphomael s’étendirent jusqu’à englober les mondes frontaliers du système cadien et les Astropathes affectés à Kasr Patrox rapportèrent leurs terribles visions de vastes plaines couvertes de corps mutilés et de mondes incendiés. De telles incidences se firent de plus en plus nombreuses à travers le secteur jusqu’à atteindre l’apogée de l’horreur sur Belisar, dans la Chambre du Chœur des Astropathes, située sur les hauteurs de la Ruche Teriax. Lors d’une auto-séance de routine, le plus âgé des adeptes-Astropathes s’effondra soudain, pris de convulsions, sa chair baignée d’énergie psychique. Des systèmes anti-Warp ainsi que des boucliers de protection se mirent automatiquement en marche, mais trop tard, des énergies incontrôlables s’engouffraient déjà dans l’univers matériel et l’instant d’après, les neuf niveaux supérieurs de la Ruche furent soufflés par une terrible explosion psychique.

Les signes n’étaient que trop clairs et indiquaient une calamité aux proportions terrifiantes. Les lectures du Tarot de l’Empereur annonçaient de sombres présages, et les symboles de mauvais augure se multiplièrent aux quatre coins du Segmentum. La plupart se révélèrent être faux, mais les rumeurs n’en coururent pas moins, semant la peur et la paranoïa sur leur passage, de sorte que des populations entières cédèrent à la panique et à l’hystérie. Des membres du Clergé Frateris, des Confesseurs, des Prêcheurs et des Cardinaux furent dépêchés depuis Ophelia VII par le Synodus Ministra pour ramener le calme et rétablir l’autorité spirituelle, mais la terreur avait atteint un tel degré que leurs voix furent le plus souvent ignorées. Parmi tous les incidents qui se produisirent alors sous l’impulsion de citoyens impériaux en proie à la peur, il y eut l’attaque de l’Agri-Monde de Dentor par des assaillants inconnus. L’équipage d’un cargo censé livrer des machines agricoles découvrit les atrocités qui y avaient été perpétrées : des communautés entières massacrées comme du bétail et des paysages calcinés à perte de vue. Rien n’avait été volé, de sorte qu’il fut impossible de deviner les raisons qui avaient motivé l’attaque. L’affaire fut donc rapidement oubliée, enterrée sous la pile des rapports urgents qui continuaient à s’amasser sur les bureaux des autorités du Segmentum.

Sur Cadia même, les adeptes chargés d’étudier les célèbres Pylônes constatèrent une évolution inattendue de la situation. Jusqu’alors totalement inertes, les édifices commencèrent à émettre des vibrations presque imperceptibles. Des équipes de recherche furent dépêchées sur place et leurs découvertes s’avérèrent pour le moins troublantes. Des microfractures étaient apparues le long de leurs surfaces jusqu’alors inviolables, et ils vibraient à la même fréquence qu’un Champ de Geller, utilisé par les vaisseaux voyageant dans le Warp. Les Pylônes semblaient lutter pour combattre l’expansion de Baphomael, bien qu’inexorablement, le processus provoquât leur destruction.[5]

La Situation se Détériore[modifier]

Les autorités du Segmentum reçurent un afflux constant de rapports faisant état de raids d’une sauvagerie similaire à l’attaque sur Dentor. De nombreuses communautés isolées des systèmes Sarlax et Amistel tombèrent aux mains de mystérieux ennemis, chaque assaut se révélant plus sournois et brutal que le précédent. Des patrouilles navales tentèrent de pacifier la partie orientale du secteur Agripinaa, mais elles ne disposaient pas des ressources suffisantes pour être d’une réelle efficacité. Le raid suivant eut lieu contre un complexe de recherche impérial sur Malin’s Reach, où le 31e Escadron de destroyers de classe Cobra (les Deathbringers) fut détruit par des assaillants inconnus alors qu’il opérait aux abords de Demios Bêta. Des enregistrements externes récupérés par les équipes de sauvetage fournirent des images confuses de ce qui semblait être des variantes corrompues de vaisseaux Space Marines. Les enregistrements internes quant à eux, bien que fragmentaires, montraient des attaquants en armures bleu et or massacrant les équipages. Alors que les attaques se multipliaient, la Flotte Impériale rassembla tous ses vaisseaux, car le département géotactique était parvenu à deviner la logique des attaques : l’ennemi se dirigeait inexorablement depuis les sous-secteurs orientaux vers Cadia.

Alors que les forces navales du secteur Agripinaa se repliaient vers leurs bases, le camp impérial continua de subir de nombreux revers. Sur Lelithar, une personnalité influente émergea parmi les cultes de fanatiques, s’auto-proclamant la Voix de l’Empereur. Cet orateur, aussi talentueux que mystérieux, parvint a soulever des populations entières par ses discours passionnés, de sorte que les dernières installations impériales finirent par tomber aux mains de millions de fanatiques survoltés. De nombreux vaisseaux et des arsenaux entiers furent envahis, permettant ainsi aux suivants de la Voix de prendre le chemin des étoiles. En l’espace de quelques mois, la totalité du système tomba sous sa coupe et ses émissaires se propagèrent dans tout le secteur. Des cultes de la Voix émergèrent sur Yayor, Amistel, Albitern et même parmi les détenus de la colonie pénale de Bar-el. Malgré leurs ravages, ils réveillèrent l’Imperium. Des Prêcheurs et des Missionnaires se répandirent sur leurs domaines, dénonçant la secte. Loin d’être détruite, la foi impériale se releva de ses cendres et des batailles sauvages opposèrent les pieux serviteurs de l’Empereur aux dévots de la Voix. Des assassins impériaux furent dépêchés contre le meneur du culte, mais aucun ne revint de sa mission. Seule une communication brouillée avec un Assassin Vindicare isolé permit d’obtenir quelques renseignements quant à son identité : un personnage encapuchonné portant une paire de pistolets ouvragés et ce qui semblait être une épée brisée.[6]

Trahison sur Cadia[modifier]

En dépit de la perte de contrôle des autorités impériales sur les secteurs environnant l’Œil de la Terreur, Cadia resta fidèle à ces préceptes disciplinaires. Afin de combattre les incursions des forces du Chaos, toujours plus fréquentes et massives, le Haut Commandement militaire ordonna que l’ensemble des régiments d’assaut disponibles soient rapatriés sur Cadia. Des centaines de terrains d’atterrissage de fortune furent aménagés à Kasr Tyrok, une infrastructure si considérable qu’elle nécessita le soutien des Kasr Holn, Helotas et Fremas. Des millions de soldats avaient déjà été rassemblés lorsqu’arriva le régiment Volscani, dont les fantassins étaient considérés par beaucoup comme les plus endurcis qui soient. Leurs vaisseaux de débarquement larguèrent les transports Léviathan sur le sol de Cadia et alors que le Haut Commandement se préparait à passer en revue le célèbre régiment, celui-ci révéla sa nouvelle allégeance. Les transporteurs déployèrent des bannières arborant les icônes blasphématoires des Dieux du Chaos, et l’instant d’après, leurs imposantes armes ouvrirent le feu, détruisant le Léviathan de Commandement de Marus Kell, le Gouverneur Primus.

Les troupes de Volscani attaquèrent les Cadiens avec une sauvagerie animale, tout en faisant preuve de la férocité et du sens de la discipline oui les avaient rendus célèbres. La bataille fit rage autour du spatioport pendant plus d’une heure, mais celui-ci était si bien défendu qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule issue : les Volscani furent défaits, quoi qu’à un coût astronomique. Le Gouverneur Primus ainsi que de nombreux officiers de haut rang avaient péri et les gradés survivants firent de leur mieux pour rétablir l’ordre. Tandis que les dernières poches de résistance éparpillées étaient matées une à une, le Seigneur Castellan Ursarkar Creed prit la tête des forces cadiennes saignées à blanc, restaurant rapidement une chaîne de commandement efficace et des mesures de contrôle. Au même moment, le conseiller le plus proche du Gouverneur Secundus s’effondra alors qu’il dirigeait les opérations dans la forteresse de Kasr Vazan, son corps gonflant d’une manière devenue familière aux yeux des chirurgiens du secteur cadien. La réaction fut prompte, mais il était déjà trop tard pour les soldats de Kasr Vazan et dans l’heure, la forteresse fut déclarée Impure et scellée à tout jamais.[7]

L'Intervention des Asuryanis[modifier]

Alors que chaque monde à moins de mille années-lumière de l’Œil de la Terreur était maintenant impliqué dans une guerre qui avait déjà coûté des milliards de vies, une faction nouvelle et inattendue pris part aux événements. Les navires toujours insaisissables de l’énigmatique Asuryanis furent aperçus par l’équipage des navires de la Marine Impériale et par des soldats au sol dans au moins une douzaine de secteurs. Dans les profondeurs de l’espace interstellaire, des navires Asuryanis seraient intervenus dans des batailles désespérées entre la Marine Impériale et les envahisseurs du Chaos, fournissant à l’occasion de l’aide aux navires impériaux et leur permettant de sortir vers les portails de la Toile comme ils l’avaient fait pendant la Guerre Gothique, et à d’autres. les attaquer sans provocation. Les sombres cousins des Asuryanis s’attaquèrent aux mondes inférieurs du secteur cadien et prirent des esclaves sur le Monde Sauvage de Medusa. On dit même que les légendaires Arlequins ont été aperçus sur les champs de bataille d’Agripinaa et de Scelus. Comme toujours avec la race Aeldari, leurs motivations étaient aussi étrangères qu’imprévisibles.

Plus inquiétantes encore furent les rumeurs de Space Marines du Chaos apparaissant de nulle part sur le Monde-Paradis de Belisimar, et l’intervention de guerriers métalliques chatoyants dans presque toutes les zones de guerre du système Thracian Primaris. Bizarrement, les rumeurs établirent un seul fait : les Nécrons se battaient aux côtés des forces de l’Imperium, pas contre eux. Cette alliance impie était le seul facteur qui arrêta une insurrection à grande échelle à travers les mondes du secteur Scarus.

L’Imperium savait depuis longtemps que les Asuryanis du Vaisseau-Monde d’Ulthwé maintenaient une forte présence à proximité de l’Œil. Bien que peu de choses étaient connues de leurs opérations, il était largement admis qu’ils œuvraient finalement à la chute du Grand Ennemi. Cette opinion avait été renforcée par l’apparition d’un petit nombre d’Asuryanis vêtus de noir qui transformaient le cours de la bataille en victoires cruciales avant de disparaître à nouveau dans l’éther.

Les Asuryanis ont également été aperçus sur les mondes de la Porte Cadienne. Les Gardiens noirs d’Ulthwé prirent part à un certain nombre de batailles, apparaissant de manière inattendue et sans aucun avertissement à la surface de planètes que l’on croyait éloignées de toute activité Asuryani. Sur Belis Corona, les forces d’attaque Asuryanis libérèrent les équipes au sol de la Marine Impériale des légions du Chaos qui les assiégeaient, bien que le système cadien rapportait que des Asuryanis ont sombré dans des accès de folie, et que dans le secteur Agripinaa ils attaquèrent une compagnie d’honneur des Ultramarines et que leurs vaisseaux fantômes abritent des Démons.

L’Imperium, comme toujours, considérait les extraterrestres avec une méfiance et une haine extrêmes. Malgré cela, et bien que les motifs des mystérieux Asuryanis restaient inconnus, de nombreux membres des échelons supérieurs de l’Imperium prièrent pour que leurs actions fassent pencher la balance en cette heure la plus sombre de l’Humanité depuis plusieurs milliers d’années.[8]

La Guerre dans la Toile[modifier]

Le terrible conflit de la Treizième Croisade Noire entrait dans une nouvelle phase et un nouveau théâtre. La Toile Aelari - le royaume le plus secret de cette race à travers lequel les distances galactiques pouvait être parcourue en quelques pas avait été envahi par des intrus déterminés à rien de moins que la découverte de ses plus terribles secrets. Ahriman, le Maître Archiviste de la Légion Renégate des Thousand Sons, avait eu accès à la Toile. Depuis des millénaires, ce praticien des arts les plus sombres avait recherché ce prix, et avait trouvé un accès vers la Bibliothèque Interdite, le dépositaire de la somme de toutes les connaissances détenues par la race Aeldari sur le Chaos, et surveillé par des gardiens trop terrible à imaginer. Le désespoir de la situation était tel que ces gardiens ont joué un rôle actif dans la défense de leur royaume, car la Toile elle-même se tordait et se divisait comme une chose vivante partout où Ahriman et ses partisans marchaient. Les rumeurs selon lesquelles des bêtes de guerre de la taille de cuirassés renforçaient les forces d’Ahriman menaient à des implications trop terrifiantes à envisager.

En réponse à l’intrusion d’Ahriman, les Aeldaris ont lancé une contre-attaque massive, dont la force contrebalançait leur nombre terriblement bas. Les activités des forces de frappe d’Ulthwé avaient augmenté au-delà de toute mesure, et une bataille désespérée se déroula dans la Toile et à la surface des mondes qui en abritaient les entrées. En conséquence, des mondes situés dans l’Œil de la Terreur furent un enjeu de la guerre, car les entrées précédemment scellées de la Toile menèrent à des batailles pour la domination. Eidolon et Belial furent deux de ces planètes. Ces Mondes Démons avaient été perdus il y a longtemps par la race Aeldari lors de la Chute de leur empire, il y a dix millénaires, et étaient à présent vitaux pour la survie de leur race. La rumeur voulait que l’un des Seigneurs Phénix dirigeait les forces Aeldaris à travers les mondes de Belial IV, et que d’anciens artefacts Aeldaris furent déterrés par le Grand Ennemi.

Durant la guerre des Aeldaris dans les dimensions labyrinthique, d’autres forces se joignirent à la mêlée. La légendaire Treizième Compagnie des Space Wolves, que l’on croyait perdue dans le Warp après le Sac de Prospero il y a dix millénaires, était réapparue en force dans le secteur cadien. Les Word Bearers construisirent des sanctuaires maculés de sang et de sombres cathédrales pour mieux invoquer leurs alliés démoniaques et souiller les étoiles voisines avec l’énergie du Warp. Les cultes dédiés à Tzeentch se révélèrent dans tout le secteur Agripinaa, pour mieux distraire l’Imperium de la véritable quête de leur maître.

Les cruels Drukharis jouèrent eux aussi un rôle dans la guerre, car on dit que leur sombre-réalité de Commorragh se trouvait au plus profond des régions inexplorées de la Toile. Ils frappèrent dans le sous-secteur de Medusa et dans le système cadien lui-même. Les Chapitres des Relictors et des Dark Angels de l’Adeptus Astartes avaient déjà repoussé plusieurs Cabales de Drukharis, mais il était à craindre qu’ils n’aient été que l’avant-garde des forces de Commorragh. Bien qu’ils se battaient par amour de la tuerie et de l’esclavage et non par altruisme, pour aider les autres participants à la guerre, les actions des Drukharis ne pouvaient que bénéficier aux forces d’Abaddon le Fléau.[9]

La Campagne de Diamor[modifier]

En parallèle à sa vaste campagne, Abaddon envoya le Seigneur Word Bearer Xorphas contourner la Porte Cadienne et conduire une invasion du système Diamor, aidé par une force de la Black Legion et du Chapitre renégat des Crimson Slaughter, à la recherche une monstrueuse source de puissance capable de causer le perte de l’Imperium : briser une cage enfermant une puissance démoniaque sur le monde d’Amethal grâce à un artefact, la Pierre du Banshhe, le réceptacle d’un rituel visant à casser les barreaux de la cage du Démon qui y reposait. Cependant, les Space Marines du Chaos affrontèrent les Blood Angels à la tête d’une redoutable alliance de l’Adeptus Mechanicus et de Chevaliers Impériaux. Après des combats violents qui virent le déchaînement de Khârn le Félon lui même sur le champ de bataille, les Traîtres se replièrent, bien que Xorphas avait réussit à accomplir un terrible rituel qui avait causés des dégâts contre la cage du Démon. Tôt ou tard, elle allait céder et aider à la propagation de la Grande Faille.[10]

La Bataille pour la Porte Cadienne[modifier]

La Marine Impériale, forcée pendant de longues semaines à mener une action de retenue désespérée contre les vagues apparemment interminables des navires du Chaos, avait été renforcée. Une flotte dont la taille n’avait pas été vue depuis la fin de la Guerre Gothique huit siècles plus tôt avait été envoyée depuis Cypra Mundi, et se trouvait maintenant à Belis Corona en préparation d’une contre-poussée massive vers la Porte Cadienne.

L’arrivée de cette vaste armada avait permis aux navires qui se battaient sans relâche depuis le début de l’invasion de bénéficier d’un bref répit. Les compagnies navales gravement affaiblies furent renforcées par des campagnes de guérilla aveugles, et des réparations et des remises en état rapides furent entreprises sur les navires qui en avaient le plus besoin.

Les renforts avaient été divisés en groupements tactiques, chacun ayant pour tâche de renforcer les défenses dans un secteur spécifique. Les régions autour de l’Œil de la Terreur englobaient plusieurs millions d’années-lumière cubiques, et ce n’était qu’en concentrant ses ressources dans les zones qui en avaient le plus besoin que la Marine Impériale pouvait espérer faire des percées et ralentir, bloquer et finalement repousser les flottes du Chaos qui sévissaient dans la région.

Si la Marine Impériale pouvait prendre le dessus dans le conflit, il y aurait l’espoir qu’Abaddon voit ses forces coupées d’aide et de renfort. Bien que des mercenaires Orks aient apparemment rejoint la mêlée et que les flottes Asuryanis aient été attirées par la présence des Forteresses Noires capturées par Abaddon, la poigne de fer de l’Imperium fut lentement mise à contribution. D’anciennes batteries laser de défense sur Demios Binary se combinèrent à des programmes de bombardement orbital sur Laurentix et Setvan pour harceler les serviteurs du Chaos où qu’ils se trouvaient. L’Amiral Quarren lui-même avait réussi à maintes reprises à vaincre des flottes du Chaos plus grandes que la sienne, permettant ainsi aux renforts de s’infiltrer dans la mêlée autour du Monde-Forteresse. Un afflux massif de renforts dans le secteur de Scelus pénétra le blocus de navires du Chaos et de champs de mines, et dans le système de Belis Corona, l’ensemble de la Flotte de Guerre Gothique avait pris d’assaut la mêlée. Les mines démoniaques sur le front de bataille ne représentaient qu’une petite partie de leur nombre, et la flotte avait maintenant l’occasion de venger les pertes qu’elle avait subies lors de la Guerre Gothique aux mains de la propre flotte d’Abaddon. Si l’implacable élan de la Treizième Croisade Noire pouvait être ralenti pour un court instant, alors les défenseurs sur le terrain auront une réelle chance de victoire.

La Marine Impériale avait tout misé sur cette riposte sectorielle, et si elle échouait, la Flotte de Guerre Obscurus serait tellement affaiblie que seul le redéploiement des flottes sur l’ensemble de l’Imperium permettra d’espérer freiner l’invasion d’Abaddon.[11]

La Riposte du Chaos[modifier]

Avec les renforts de la Marine Impériale qui renforçaient la défense de la Porte Cadienne, Abaddon dévoila la prochaine phase de son plan pour mettre la région à genoux. La Légion des Word Bearers, dirigée par l’Apôtre Noir et l’archi-hérétique Erebus, a avait préparé un terrible rituel sur les mondes qu’elle avait capturé, sacrifiant la vie d’innocents par millions.

La matière première du Warp avait été libérée, se déversant dans le mince écheveau de réalité créé par leurs incantations, et déclenchant de vastes tempêtes Warp à travers la région. De nombreux secteurs périphériques tels que Scelus et Caliban furent alors engloutis dans des tempêtes déchaînées, certains simplement coupés de l’aide, d’autres réduits à des royaumes de folie mouvants alors que les habitants de l’Empyrée se déchaînaient à travers des mondes entiers. Ibrium fut l’un des mondes les plus touchés ; là où se dressaient autrefois les fières cathédrales de l’Ecclésiarchie, des monuments blasphématoires des puissances du Warp proclamèrent alors la domination du Chaos. Dans tout le secteur, où des Cités-Ruches d’un kilomètre de haut avaient jadis percé les nuages, des maisons charnières gargantuesques dominaient des mondes à jamais perdus pour l’Humanité.

Khârn le Félon lui-même fut lâché sur Tabor dans le secteur d’Agripinaa, son armée de Berzerks se vautrant dans le sang de ses victimes. Le maudit Space Hulk Lysander fut vomi du Warp près du monde impérial de Gudrun, rendant des milliers de personnes folles de sa seule proximité. Les Démons se répandirent dans tout le système Nemesis Tessera, détruisant, avilissant et souillant systématiquement tout ce qu’ils trouvaient. La cathédrale du Chaos Ascendant sur Belial IV était presque achevée, et le secteur cadien fut ravagé par des tempêtes Warp. Les combattants devaient donc se battre au milieu de tempêtes crépitantes d’énergie brute du Chaos. Le Chaos avait riposté avec une férocité renouvelée.

Avec autant de secteurs désormais coupés, la guerre avait pris une ampleur considérable dans les zones encore accessibles aux deux camps. Les combats dans des zones telles que le secteur cadien, le secteur Scarus et Agripinaa avaient atteint un niveau sans précédent, des millions de personnes se jetant sur le creuset d’une guerre totale et absolue, pour empêcher la Porte Cadienne de tomber irrémédiablement dans les griffes des Puissances de la Ruine. Dans un étonnant revirement du destin, les renforts impériaux de la Flotte de Guerre Solar arrivèrent plusieurs semaines plus tôt que prévu, car les marées du Warp n’étaient jamais prévisibles. La Treizième Compagnie ajouta sa puissance sauvage à la bataille pour les rues infestées par le Chaos de Kasr Holn, et le Duc Lurstophan brava les tempêtes de la Warp pour apporter de l’aide à Cadia assiégée. Sous le ciel meurtri et crépitant de son monde natal, Ursakar Creed, Seigneur Castellan de Cadia, lança une contre-attaque majeure depuis le cœur des forces impériales, et les White Scars de l’Adeptus Astartes engagèrent les forces du Chaos dans tout le secteur Cadia. Pas un seul homme ne fut épargné, et le nombre de morts ne cessait d’augmenter.[12]

Les Renforts Impériaux[modifier]

Après de longues semaines de résistance acharnée et assiégée, les défenseurs de la Porte Cadienne avaient été renforcés par les forces combinées de dizaines de Chapitres Space Marines. Cette croisade avait été rassemblée depuis les régions les plus lointaines, répondant à l’appel aux armes lancé lorsque les forces du Fléau avaient commencé leurs premières invasions.

La croisade des Space Marines avait été accueillie avec adulation et joie par les défenseurs blessés et sanglants. Les Space Marines qui avaient combattu à la Porte Cadienne depuis le début furent rejoints par leurs frères, et se tinrent prêts à mener le combat contre l’ennemi avec le courage et la conviction que seul un Space Marine pouvait afficher.

Les rivalités entre les Space Wolves et les Dark Angels stationnés dans le secteur des Mondes Sentinel furent éclipsées par la prétendue observation de Déchus près des ruines de Caliban, et les rumeurs d’un artefact de Russ détenu à Nemesis Tessera. Les Blood Angels, après leur arrivée sur Kasr Partox, se préparèrent à l’assaut de la plus grande horde de World Eaters jamais vue de mémoire d’homme. Typhus, le Héraut de Nurgle, prit personnellement part à la bataille de Macharia, se téléportant et massacrant peloton après peloton de Cadiens avant de retourner sur son vaisseau amiral. Son don de la peur infecta les rangs des Cadiens encore plus vite que les fléaux qu’il répandait par sa simple présence.

Le Seigneur Inquisiteur Coteaz rallia le système Agripinnaa, tout juste sorti de ses efforts contre l’incursion des Démons sur le Nemesis Tessera, et son vaisseau amiral tira des torpilles cycloniques. Pendant ce temps, dans l’Œil de la Terreur lui-même, les Asuryanis trouvaient une aide des plus inattendue : les fantômes de leur passé.

Face à tant de Space Marines qui renforçaient la défense, les forces des Légions Renégates ne sont pas restées inactives. L’arrière-garde du Chaos se joignit à la mêlée, engageant les Space Marines sur tous les théâtres de guerre. Ceux qui se sont retournés contre leur maître et leurs frères il y a dix millénaires étaient rongés par la haine de leurs anciens frères et se jetèrent sur les nouveaux arrivants avec une soif de sang gratuite. Avec des guerriers légendaires tels que les Blood Angels, les Black Templars, les Imperial Fists, les Howling Griffons, les White Scars et bien d’autres Chapitres qui se dressaient maintenant devant l’invasion d’Abaddon, l’Imperium pouvait enfin voir une réelle chance de faire reculer la Treizième Croisade Noire.[13]

Le Début de la Fin[modifier]

Partout dans le secteur cadien, la guerre faisait rage à des proportions jamais vu depuis l’Hérésie d’Horus.
La sorcellerie diabolique qu’Erebus de la Légion des Word Bearers avait mis en œuvre il y avait plusieurs semaines avaient maintenant porté leurs fruits. Grâce au sacrifice d’un million d’innocents, le Warp même s’était propagé à travers le fin fil de la réalité, pour éclater à travers les domaines de l’Humanité. Toute la région fut balayée par des tempêtes Warp si intenses qu’il était désormais impossible de voyager d’un système à l’autre. Alors que les derniers renforts se rassemblaient dans les secteurs non isolés - Cadia, Agripinaa, Belis Corona, Scarus et Chinchare, il était clair pour tous les défenseurs de la Porte Cadienne que la guerre était entrée dans sa phase finale. Personne ne pouvait voir exactement ce que l’avenir réservait, mais personne ne pouvait nier que l’Imperium était en train de vivre un terrible moment.

Les forces de l’Ordre et du Désordre s’affrontaient à travers les zones de guerre de Cadia, Scarus, Agripinaa, Belis Corona et Chinchare. Chacune ne visait rien de moins que la destruction totale et absolue de l’autre. Ces cinq zones de guerre devaient constituer le champ de bataille des derniers conflits de la Treizième Croisade Noire, car les forces engagées dans d’autres zones furent redéployées à la hâte ou simplement oubliées dans la confusion et l’anarchie des derniers jours de la guerre.

Le haut commandement de l’Imperium avait depuis longtemps perdu le compte du nombre de troupes opérant dans la région, mais les estimations suggéraient que les forces engagées dans la bataille finale furent au-delà de tout ce qui avait été vu depuis plusieurs centaines d’années. Des milliers de régiments de la Garde Impériale, des dizaines de Chapitres de Space Marines et des centaines de Titans se sont tenus aux côtés des simples soldats combinée d’une centaine de systèmes. Contre ces héros de l’Imperium se dressaient les Légions Renégates, la Garde Impériale renégate, des hordes de mutants et des cultistes hors de toute mesure. Des millions de personnes donnaient leur vie dans des positions désespérées et des impasses vicieuses alors que les prédicateurs impériaux exhortaient les fidèles à des sommets toujours plus élevés de bravoure et de soif de sang.

Eldrad Ulthran mena les forces d’Ulthwé à travers la Toile en une poussée toute puissante au cœur des lignes du Chaos, cherchant sa destinée dans le combat mortel contre Abaddon. Les Chevaliers Gris de l’Ordo Malleus se téléportèrent sur les champs de bataille infestés de Démons de Kasr Holn et Xersia. Thracian Primaris et les mondes environnants furent consumés par le feu et la bataille, marquant les planètes elles-mêmes pour l’éternité. Les Dark Angels et les Space Wolves surmontaient leurs différends et s’unissaient face aux hordes du Chaos sur Korolis, et tout le secteur Agripinaa fut plongé dans les affres du plus virulent des fléaux alors que Typhus déchaînait toute la force de la Death Guard. Mais le développement le plus effrayant fut l’apparition du Tueur de Planètes dans le système cadien. Sa proximité ne pouvait signifier qu’une chose.

Le ciel au-dessus des zones de guerre brûlait avec la chute de munitions orbitales, et les chants d’un milliard de fous résonnaient. Les pas des puissants Titans secouèrent la terre, et les vaisseaux de combat de la Marine Impériale criaient au-dessus des têtes.

Les derniers jours de la guerre arrivaient. La dernière étape de la Treizième Croisade Noire allait avoir lieu dans les secteurs Cadien, Agripinaa, Belis Corona, Scarus et Chinchare.[14]

L’obscurité était tombée sur une centaine de mondes et pour les défenseurs de la Porte Cadienne, la pure lumière du jour ne semblait plus qu’un lointain souvenir. Bien que les forces du Fléau se soient vu refuser le prix ultime de la chute de Cadia - pour un temps -, les hordes d’Abaddon avaient pris pied sur les mondes de l’Humanité. Abaddon avait surpassé les forces de l’Imperium et les avait combattues à presque chaque tournant. Des millions de cadavres jonchaient les champs de bataille, mais des millions d’autres étaient encore encerclés par un ennemi qui ne connaissait aucune pitié et dont le seul but était la destruction totale de tous ceux qui se tenaient devant eux.

La Treizième Croisade Noire avait brisé l’emprise de l’Imperium sur la Porte Cadienne. La tempête de l’Œil de la Terreur éclata, engloutissant les mondes perdus dans le Chaos. L’Imperium ne pouvait plus bloquer une invasion se propager depuis l’Œil, ne lui restant qu’un petit canal par lequel les navires de la Marine Impériale pouvaient passer pour apporter de l’aide aux forces désespérées sur Cadia.

Mais Cadia était toujours debout. Mais elle se tenait seule, un phare défaillant dans la nuit qui approchait. La guerre totale était arrivée dans le Segmentum Obscurus, et tous les espoirs de repousser les envahisseurs furent anéantis. L’mperium devait maintenant consolider son emprise sur les mondes qu’il détenait t encore et se préparer à mener une guerre qui ne se terminera pas du vivant de l’un de ses combattants. Tant que Cadia était encore debout, l’Humanité avait des raisons d’espérer, mais Abaddon le Fléau avait finalement réussi ce qu’il n’avait pas réussi à faire en douze occasions précédentes, sur dix mille ans : il avait franchi la Porte Cadienne, et personne ne pouvait plus retenir la marée inexorable du Chaos qui allait s’abattre sur l’Imperium de l’Humanité.[15]

Le Calme Avant la Tempête[modifier]

L’imminence d’une incursion majeure depuis de l’Œil de la Terreur ne faisait plus aucun doute et le nouveau Gouverneur Primus, Ursarkar Creed, ordonna aux forces cadiennes de s’enterrer, de consolider leurs défenses et de rassembler munitions, nourriture et eau. Des appels à l’aide d’urgence furent envoyés à l’intention d’alliés stationnés au-delà du secteur cadien en prenant soin d’employer les codes secrets les plus sophistiqués, et quelques jours plus tard, des missives des Space Wolves et de plusieurs autres Chapitres Space Marines arrivèrent, proposant vaisseaux et combattants. Des régiments furent rassemblés dans de nombreux autres secteurs limitrophes tandis que l’Administratum réagissait à la menace avec une vigueur insoupçonnable pour une organisation d’une telle taille. Les forces Impériales se rassemblaient, certes, mais plusieurs semaines, voire plusieurs mois, seraient nécessaires avant la fin du processus. En outre, un unique rapport du Capitaine Urquarn, aux commandes de l’Abridars Glory, un croiseur de classe Gothic, faisait état de l’apparition d’une imposante Forteresse-Monastère ancrée sur un énorme rocher. Mais la plupart des membres d’équipage tombaient de fatigue après d’interminables heures de service et le rapport ne fut considéré que comme les hallucinations d’un homme épuisé.

Des escadrons de Cobras patrouillant aux abords de l’Œil de la Terreur repérèrent des navires Asuryanis, bien qu’il fût impossible de les engager en raison de leur vitesse. Les autorités furent tout d’abord alarmées, mais les Asuryanis semblaient davantage prompts à la fuite qu’au combat, de sorte qu’il n’y eut aucun affrontement entre les deux forces. Des investigations menées à la hâte sur les mondes désertés par les Asuryanis révélèrent des lieux inhabituellement verdoyants, parsemés d’étranges xeno-constructions que les Astropathes identifièrent comme étant des portails Warp récemment et définitivement scellés. Pourquoi les Asuryanis avaient-ils abandonné ces mondes et fermé de si précieuses portes ne fut qu’un mystère de plus, l’heure n’étant pas à l’approfondissement de la question.

Tandis que les forces cadiennes se préparaient à l’attaque, d’autres assauts eurent pour cible les systèmes de Tabor et d’Uthor, mais les vaisseaux de la Flotte furent cette fois en mesure de contre-attaquer. En conjonction avec le Goliath, un croiseur de classe Lunar, trois escadrons de Destroyers Cobra poursuivirent les assaillants jusque dans le Détroit de Faberius, et au terme d’une terrible bataille, désemparèrent le Darkblood, un croiseur de classe Styx. L’engagement coûta toutefois la plupart des Cobras et le Goliath fut lui-même sévèrement endommagé, mais au moins l’ennemi avait-il été identifié. Le Darkblood était censé être rattaché au chef Night Lord Tanaq Darkblood, l’un des pires criminels d’une légion de sadiques. Avant que des renforts n’aient le temps d’arriver, les scanners décelèrent une flotte du Chaos conséquente, ce qui obligea les rescapés à se retirer vers l’astroport d’Aurent.[16]

L'Ouragan se Déchaîne[modifier]

Dans le cadre de leur surveillance des environs de l’Œil de la Terreur, des unités de Kasrkins hautement entraînées s’enfoncèrent dans le Maelström dans l’espoir de découvrir quelque indication quant à l’endroit où l’ennemi allait frapper en premier. Des divinations astropathiques indiquèrent le monde blafard d’Urthwart, où l’on pensait que se rassemblait une imposante force ennemie. Cette planète avait été conquise par le Chaos et sa population réduite en esclavage puis sacrifiée aux Dieux Sombres. Les Kasrkins ne trouvèrent pas âme qui vive sur Urthwart, hormis quelques zombies de la peste contaminés par le Châtiment des Mécréants. Mais alors que les Kasrkins se préparaient à quitter les lieux, leurs vaisseaux en orbite indiquèrent l’approche de nombreux navires ennemis. Les soldats se précipitèrent vers leurs appareils de débarquement pour regagner leurs transporteurs en orbite, mais il était déjà trop tard. Les vaisseaux impériaux avaient été détruits ou forcés de se retirer. Les Cadiens étaient dès lors prisonniers d’Urthwart tandis qu’un gigantesque navire approchait, bien plus imposant que le plus grand des vaisseaux de ligne : le Tueur de Planètes.

La Flotte Noire arrive sur Cadia !
Les soldats impériaux ne purent rien faire lorsque ses incommensurables énergies furent libérées. Le faisceau traversa l’écorce de la planète qui fut finalement coupée en deux lorsque son noyau explosa. La mort d’Urthwart résonna dans la Warp dont les courants furent perturbés, et tous les Astropathes à un millier d’années lumière à la ronde en perçurent le cri d’agonie. Au même moment, une flotte du Chaos forte d’une centaines de vaisseaux de guerre et de transporteurs émergea depuis les profondeurs de l’Œil de la Terreur aux abords de Cadia. Les vaisseaux contaminés Plagueclaw et Terminus Est, accompagnés d’une imposante flottille de navires de la peste, apparurent dans le système de Diablo et commencèrent à s’enfoncer profondément dans le secteur en proie aux épidémies. Aux côtés de la flotte du Chaos, protégées par les cuirassés de classe Despoiler Merciless Death etFortress of Agony, se trouvaient deux hideuses Forteresses Noires. qui jadis servaient l’Imperium en tant que bases navales, et qui ressemblaient alors à des cathédrales corrompues et décadentes dédiées au sang et à la mort.

Des patrouilles navales, averties par les Astropathes ayant survécu à la catastrophe de Belisar, s’enfuirent devant la marée de vaisseaux contaminés, appelant désespérément à l’aidé les secteurs voisins. La loi sur la réglementation des transits entre secteurs était alors encore en vigueur, de sorte que de nombreux capitaines perdirent un temps précieux à lutter contre la bureaucratie de Medicae qui tentait d’éviter la propagation de la peste. Les vaisseaux qui malgré tout parvinrent à se rassembler le firent dans le système Ormantep sous la férule de l’Amiral Pulaski, prêts à donner leur vie pour faire gagner un maximum de temps aux soldats de Cadia. À la différence de la plupart des batailles spatiales, il ne fut pas question de tenter de prendre une position avantageuse : la flotte du Chaos avait l’intention de se frayer un chemin à travers son homologue impériale, de sorte que les deux forces se percutèrent dans l’ombre de la ceinture d’Ilthirium, un champ d’astéroïdes riches en minerai exploités jusqu’à la moelle par les entreprises minières d’Ormantep.

Le combat fit rage alors que la flotte loyaliste, très largement dépassée en nombre, se battait dans la plus grande tradition impériale, c’est-à-dire avec courage, honneur et intrépidité. Une dizaine de vaisseaux fut réduite au silence dès le début des hostilités, que ce soit par des salves incessantes de torpilles ou par des raids de bombardiers Doomfire, mais le reste de la flotte tint bon. Au plus fort des combats, tandis que chaque camp subissait des dommages considérables, une partie de la flotte du Chaos se sépara des conflits pour se diriger vers le secteur Agripinaa. Pendant de longues heures, les deux forces continuèrent de s’affronter, jusqu’à ce que tout espoir semblât perdu lorsque l'Honour and Dufy, le vaisseau de l’Amiral Pulaski, fut détruit par l’explosion de ses réacteurs à plasma. Désespérés, les défenseurs n’eurent d’autre choix que de recommander leurs âmes à l’Empereur en attendant le coup de grâce, lorsque soudain, plusieurs des vaisseaux du Chaos qui leur bloquaient toute retraite explosèrent : les navires de la Flotte de Guerre Agripinaa étaient parvenus à prendre à revers la flotta chaotique. Commandée par l’Amiral Quarren, les renforts impériaux ouvrirent une voie afin de permettre à leurs alliés en mauvaise posture de se désengager pour se retirer vers Demios Bêta.

Quarren avait sauvé ce qui restait de la flotte, mais ce faisant, il avait laissé la voie libre aux vaisseaux du Chaos qui avaient mis le cap vers Agripinaa. Rien ne put les empêcher de sévir et le secteur entier se retrouva à la merci des adeptes du Dieu de la Peste. Bientôt, les planètes de ce sous-secteur ainsi que de celui de Belis Corona devinrent de cauchemardesques visions d’horreur et de guerre. Sur Amistel Majoris, les Marines de la Peste de Nurgle anéantirent la majorité des forces de défense avant que les Gardes des Marais Drookiens ne viennent les renforcer. La peste faucha d’innombrables vies et les champs autrefois fertiles de ce monde verdoyant furent réduits à l’état de plaines désolées jonchées de cadavres. Le Colonel Pertaj orchestra une défense efficace composée de tranchées destinées à canaliser l’avancée de l’ennemi vers des pièges et des couloirs de tirs ingénieux. Hélas, le stratège ne survécut pas pour voir ses idées mises en application car l’épidémie le prit avant le premier engagement majeur. Les Space Marines du Chapitre des Howling Griffons parvinrent à percer le blocus du Chaos pour escorter la Legio Astorum qui venait renforcer les défenses. Seuls des Marines, grâce à leurs Armures Énergétiques, et des Titans pouvaient survivre sur les champs de bataille contaminés de la planète, mais les assauts rapides qui étaient l’apanage de l’Adeptus Astartes se transformèrent rapidement en une harassante guerre de tranchée. Les deux camps renforcèrent leur position. aucun ne voulant reculer.

Sur Lelithar, les gardes loyaux des Dragons de Jouran, appuyés par les Titans de la Legio Ignatum, atterrirent sur Gorgosa et assiégèrent le palais impérial, censé être le quartier général de la Voix de l’Empereur. La bataille dévasta la capitale tandis que ses habitants s’en prenaient aux Gardes Impériaux. Le Chapitre des Death Spectres vint prêter main forte à ces derniers mais le siège s’éternisa.

La peste se répandit d’un monde à l’autre et les soldats furent autant victimes de ses ravages que des armes ennemies. Quarren conduisit sa flotte meurtrie dans une retraite stratégique vers Cadia où elle adopta une formation défensive, en conjonction avec les trois stations de défense orbitales de classe Ramilles. La flotte du Chaos se dirigea vers Cadia, ne s’arrêtant que pour permettre aux Forteresses Noires de transformer Demios Bêta en un roc aride. Des éclairs d’énergie incandescente ravagèrent la surface de la planète, tuant des millions de serviteurs impériaux et détruisant tout en l’espace de quelques heures. Les vaisseaux du Chaos submergèrent rapidement les défenses planétaires de Solar Mariatus, la planète la plus excentrée du système cadien, et les renégats du régiment des Cataphractaires de Volscani purent débarquer pour s’en prendre aux précieuses raffineries défendues par le 23e Régiment Cadien.

Les forces ennemies établirent un avant poste à partir duquel elles lancèrent des raids dans tout le système. St Josmane’s Hope tomba peu après, les détenus de cette prison militaire attaquant leurs geôliers au moment où les Marines renégats des Violators attaquaient son enceinte. De sauvages corps à corps éclatèrent dans la totalité de la gigantesque prison et la plupart dus garous préférèrent mourir plutôt que de tomber aux mains de leurs prisonniers. Ceux-ci accueillirent les renégats en sauveurs mais déchantèrent bien vite, car ils furent réduits en esclavage pour servir dans la flotte ou se battre au sein des armées corrompues. Ainsi, les vaisseaux ennemis purent s’enfoncer dans le système, et bien que plusieurs fussent détruits par les attaques furtives des Asuryanis, rien n’empêcha le gros de la flotte du Chaos de se diriger inexorablement vers Cadia.

L’Amiral Quarren avait fait tout ce qui était en son pouvoir. mais il restait impuissant face à la supériorité numérique de l’adversaire, et après trois jours de durs combats, la plupart de ses navires avaient été soit endommagés, soit détruits. Les vaisseaux rescapés s’enfuirent vers le Monde-Forge de Kantrael dans l’espoir d’y être réparés et de se réapprovisionner en munitions, mais ils restaient trop peu nombreux. Une des [[Vaisseaux Spatiaux de l’Imperium{Fort Stellaire de classe Ramilies|stations Ramilies]] tomba aux mains de l’envahisseur, mais les deux autres eurent le temps d’enclencher l’autodestruction de leurs réacteurs, provoquant ainsi leur explosion avant que l’ennemi n’ait pu le capturer. L’espace cadien étant sous contrôle adverse, Cadia commença à être soumise à un tir de barrage orbital, et une après l’autre, ses batteries de défense furent réduites au silence. Des centaines de vaisseaux de débarquement quittèrent alors l’orbite pour dégorger leurs hordes d’abominations sur la planète.

L’invasion de Cadia avait commencé.[17]

La Chute de Cadia[modifier]

Abaddon débuta sa dernière attaque contre Cadia et notamment le dernier bastion majeur de la planète : Kasr Kraf. S’opposant à lui se trouvaient les défenseurs impériaux restants sous le commandement de Creed composés des Troupes d’Assaut Cadiennes, y compris le 8e Cadien, les Space Wolves sous le commandement du Seigneur Loup Sven Hurle-au-Sang, la 4e Compagnie des Dark Angels sous les ordres de Korahael, les Black Templars de la Croisade Cruxis dirigé par le Sénéchal Marius Amalrich, les Sœurs de Bataille de l’Ordre de Notre Dame des Martyrs sous le commandement des Chanoinesses Genevieve et Eleanor et les Chevaliers Impériaux de la Maison Raven de la Baronne Vardus. 

Pendant ce temps, le Seigneur Nécron Trazyn l'Infini se rendit sur Cadia comprenant qu’un événement majeur allait chambouler la galaxie. 

Dans l’espace, les impériaux furent bientôt assaillis par une nouvelle attaque orbitale de la flotte d’Abaddon dirigée par la Forteresse Noire Will of Eternity. La forteresse avait la capacité de détruire des planètes, et les boucliers défensifs impériaux sur Cadia semblaient voués à l’échec. Ainsi, les Space Wolves prévoyaient de mener une opération suicide dans l’espace pour détruire la Forteresse Noire tandis que le Mechanicus sur Cadia tentait frénétiquement de réparer les boucliers planétaires. Grâce à la discrète aide de Trazyn l’Infini, les boucliers furent restaurés et le Will of Eternity tenu en échec, forçant Abaddon à mener une invasion planétaire sous le commandement du Prince Démon de Khorne Urkanthos afin de détruire le générateur des boucliers.

En parallèle, l’Archmagos Belisarius Cawl fut contacté par l’Arlequin Sylandri Marchemonde afin d’enquêter sur une planète abandonnée depuis longtemps suit à la dévastation de la 4e Croisade Noire, Eriad V. Sur le monde, il découvrit la présence de Pylônes identiques à ceux de Cadia et comprit qu’Abaddon avait attaqué ce monde isolé pour mettre à bas les Pylônes qui retenaient empêchait l’Œil de la Terreur de se propager. Il fut ensuite chargé par Marchemonde de se diriger vers le Monde-Forteresse afin de faire part de sa découverte. Les Impériaux de Cadia reçurent également des renforts sous la forme du Phalanx, l’immense forteresse spatiale des Imperial Fists sous le commandement du Capitaine Tor Garadon, Maître de la 3e Compagnie, qui venait de vaincre une invasion du Chaos à son bord.

Finalement, après des combats apocalyptiques, Urkanthos tua Eleanor et Geneviève, et captura le dernier complexe de générateur de boucliers de Cadia. Cependant grâce aux machinations de Trazyn qui grâce à sa technologie retourna les [[Blindés du Chaos|chars du Chaos] contre leurs alliés)et l’apparition soudaine de Sainte Célestine à la tête d’une vaste force de Sœurs de Bataille, Creed a pu mener une contre-attaque réussie. Célestine ressuscita Geneviève et Eleanor en vainquit Urkanthos.

Quand au Phalanx, il parvint à mettre hors d’état de nuire la Forteresse Noire, aidé par les Space Wolvses de Hurle-au-Sang qui se sacrifièrent en désactivant les boucliers du Will of Eternity. La flotte du Chaos dut se replier mais Abaddon n’avait pas dit son dernier mot, conscient que sa défaite sur Cadia signerait la fin de toute prochaine tentative d’écraser l’Imperium.

Arrivé sur Cadia avec une flette du Machanicus, Cawl rejoignit la surface et informa le haut commandement impérial des intentions d’Abaddon : détruire les Pylônes de la planète afin que l’Œil de la Terreur puisse s’étendre et engloutir la galaxie !. Après cette réunion, Cawl alla étudier dans les entrailles du Monde-Forteresse les Pylônes et rencontra Trazyn qui lui offrit son aide pour activer ces antiques constructions. Cawl et Trazyn commencèrent à modifier les Pylônes dans les tunnels sous Cadia alors qu’Abaddon débuta à nouvel assaut.

Cadia est perdue.
Les forces du Chaos firent face à une forte résistance face à Célestine et les Sœurs de Bataille. Pendant ce temps, cherchant à décapiter le commandement impérial, Abaddon se téléporta dans la tour de commandement de Creed avec ses Terminators du Chaos. Creed parvint à s’échapper in extremis grâce au sacrifice de son compagnon Jarran Kell. L’avance d’Abaddon dans les tunnels sous la surface de Cadia a été contrée lorsque Trazyn est apparu avec un Labyrinthe Tesseract qui dégorgea un grand nombre de forces impériales perdues rassemblées au cours du millénaire par le malicieux collectionneur Nécron, y compris l’Inquisitrice Katarinya Greyfax et sa suite. Cependant, ces renforts furent submergés par une horde de Démons nouvellement invoquée. La bataille dans les tunnels recommença à basculer en faveur des Impériaux lorsque les derniers Space Wolves présents sur Cadia se jetèrent sur les traîtres, désormais transformés en Wulfens. Abaddon affronta en duel singulier Sainte Célestine alors que les Pylônes commencèrent à s’activer grâce aux modifications de Trazyn et de Cawl. Les Pylônes commencèrent à siphonner le Warp, rejetant les Démons et commençant même à refermer l’Œil de la Terreur. Abaddon vainquit Célestine avant de subir une contre-attaque de Greyfax et des derniers Gardes Impériaux, offrant à Célestine un instant pour lui enfoncer son épée dans le dos, le blessant gravement.

Abaddon fut forcé de se téléporter sur son vaisseau amiral, le Vengeful Spirit, avec ses forces survivantes de la Black Legion. Jouant le tout pour le tout, Abaddon ordonna à ses Techmanciens d’activer les propulseurs à plasma des gros fragments de l’épave du Will of Eternity. L’épave de la Forteresse Noire frémit comme les moteurs luttaient pour vaincre l’inertie puis, lentement, mais avec une vélocité croissante, le Will of Eternity quitta l’orbite, et fonça sur Cadia. La Forteresse Noire percuta Cadia et la puissance du choc pulvérisa la planète, désormais condamnée, et mit à bas le réseau de Pylônes. L’Œil de le Terreur commença immédiatement à se propager.

Une évacuation générale fut ordonnée à travers Cadia. Célestine guida les survivants de Cadia condamnée alors que Creed et son 8e Cadien tinrent la ligne contre les dernières forces du Chaos. Le Phalanxguida la flotte impériale disparate hors du système. Sur les ruines de Cadia qui était happé par le Warp, Creed tomba au sol, blessé, mais fut confronté à Trazyn l’Infini qui s’empara de sa personne pour l’ajouter à sa collection…

La Treizième Croisade Noire d’Abaddon était un succès, Cadia était brisée et la destruction de ses Pylônes allait provoquer la pire catastrophe de l’histoire de la galaxie : l’ouverture de la Grande Faille.

Mais dans les ténèbres de cette époque cauchemardesque, une lueur d’espoir surgit : Belisarius Cawl s’échappa avec les derniers survivants, et avec Célestine pour guide, il rejoindra Macragge, capitale des Ultramarines, où grâce à une à une nouvelle armure construite par ses soins, il ramènera à la vie le Primarque Roboute Guilliman, annonçant le début du Sombre Imperium.[18]

Sources[modifier]

  • Codex Œil de la Terreur, V3
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • Eye of Terror : The Story so Far[1]]
  • Eye of Terror : The War Continues…[2]
  • Eye of Terror : The Battle For Space Intensifies…[3]
  • Eye of Terror : The War Rages On…[4]
  • Eye of Terror : Newsletter 7[5]
  • Eye of Terror : Newsletter 8[6]
  • Eye of Terror :  The Beginning of the End Times[7]
  • Gathering Storm - Livre I : La Chute de Cadia, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  1. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - La Mort Rôde et résumées par Guilhem.
  2. White Dwarf N°109 (Mai 2003)
  3. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - Les Croisades Noires d'Abaddon le Fléau et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues du Codex Space Marines du Chaos - Les Croisades Noires, V6 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - La Treizième Croisade Noire d'Abaddon et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - La Situation se Détériore et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - Trahison sur Cadia et résumées par Guilhem.
  8. Eye of Terror : The Story so Far… (traduit de l’anglais par Guilhem)
  9. Eye of Terror : The War Continues… (traduit de l’anglais par Guilhem)
  10. Informations issues de Black Crusade - Traitor's Hate et résumées par Guilhem.
  11. Eye of Terror : The Battle For Space Intensifies… (traduit de l’anglais par Guilhem)
  12. Eye of Terror : The War Rages On… (traduit de l’anglais par Guilhem)
  13. Eye of Terror : Newsletter 7 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  14. Eye of Terror : Newsletter 8 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  15. Eye of Terror : The Beginning of the End Times (traduit de l’anglais par Guilhem)
  16. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - Le Calme avant la Tempête et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues du Codex Œil de la Terreur, V3 - L'Ouragan se Déchaîne et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de Gathering Storm - Livre I : La Chute de Cadia, produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumées par Guilhem.