Bataille de Coheria

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
La Bataille de Coheria.
Parmi la race Aeldari en danger, certains pensent qu’ils peuvent être sauvés du néant en réveillant Ynnead, le Dieu des Morts. En canalisant l’étrange magie spirituelle de cette divinité et en puisant dans l’énergie des morts, ils livrent leur croisade avec une vigueur et une agressivité exceptionnelles.

On dit que le Panthéon Aeldari aurait été brisé par l’orgueil démesuré de ses adeptes mortels et la terreur galactique qu’incarne Slaanesh. Leur fierté était légitime, car les Aeldaris régnaient autrefois sur une grande partie de la galaxie, sûrs d’être réincarnés après leur mort. Mais leur maîtrise du monde matériel mena à l’ennui et à une complaisance dangereuse. Dans leur quête d’expériences toujours plus ésotériques, ils sombrèrent dans des abîmes de sensations et de débauche si sombres que leur société perdit tout contrôle. À l’insu de cette race antique, les émotions bouillonnantes de leurs dépravations fusionnaient dans le Warp. Là, elles prirent la forme d’un nouveau dieu, Slaanesh, le Prince Noir de l’Excès, connu chez les Aeldaris sous le nom de l’Assoiffée.

L’avènement de Slaanesh provoqua un cataclysme d’une ampleur galactique. En un seul instant, l’onde de choc psychique du Prince Noir détruisit la majeure partie de l’empire Aeldari et déclencha une tempête Warp permanente d’une taille inédite. Aujourd’hui encore, cette tempête sévit entre l’espace réel et le Warp, à la lisière septentrionale de la Grande Faille, connue sous le nom d’Œil de la Terreur. Au sein de ce royaume cauchemardesque se trouvent les Mondes Déchus, des planètes hantées qui représentaient autrefois les bijoux de la couronne de l’empire Aeldari.

Le coup fatal porté aux Aeldaris prit une forme plus insidieuse. Comme le disent les Asuryanis, leur cycle de réincarnation fut tranché par la violence de la naissance de Slaanesh et les dieux qui les gouvernaient jadis furent anéantis. Après un duel titanesque contre Slaanesh, Khaela Mensha Khaine, dieu Aeldari de la guerre, vola en millier d’éclats.

Les autres membres du panthéon, à l’exception du Dieu Moqueur Cegorach, furent dévorés par le nouveau dieu Slaanesh. À partir de cet instant, lorsqu’un Aeldari mourrait, son âme était engloutie par l’Assoiffée, un sort bien pire que le néant.

Les diverses factions des Aeldaris ont cherché des moyens d’échapper à ce sort ou du moins de le retarder. Les Asuryanis, par exemple, portent des pierres gardiennes psychocristalines qui absorbent leurs âmes au moment de leur mort.

Plus tard, ces Pierres-Esprits sont inhumées au sein du Circuit d’Infinité d’un Vaisseau-Monde, permettant à l’âme de jouir d’une relative sécurité, puis de demeurer dans des limbes gris mais dépourvus de vie.

Les Drukharis, en revanche, font en sorte que d’autres souffrent à leur place, un pacte avec le diable qui ne fait que retarder l’heure où Slaanesh les engloutira. Rien d’étonnant alors à ce que de nombreux Aeldaris se soient saisis d’un autre moyen d’échapper à leur ennemi juré et peut-être de le conquérir à jamais - un moyen qu’ils baptisèrent Ynnead.

Il existe une école de pensée ancienne et controversée portant sur la mortalité dans la société Asuryani, et qui a récemment été ramenée au premier plan par les Prophètes de Kysaduras l’Anachorète. Elle avance que lorsque tous les membres de la race Aeldari seront morts et auront rejoint les Circuits d’Infinité des Vaisseaux-Mondes, leurs esprits formeront une conscience gestaltique. Ce faisant, elles éveilleront un dieu doué du pouvoir de vaincre Slaanesh et de mettre un terme à sa malédiction. Certains Asuryanis prétendent que, bien que l’heure de la fin soit proche, tous les Aeldaris ne sont pas appelés à mourir pour échapper à Slaanesh - qu’il existe un chemin caché dans l’obscurité. Au premier rang de ces Aeldaris figure Eldrad Ulthran, Haut Prophète du Vaisseau-Monde Ulthwé.

Sur les sables cristallins de la lune Coheria, Eldrad mit en œuvre le grand plan qui allait changer le destin de sa race. Sous couvert de ses vagabondages, le Masque du Chagrin Nocturne - agissant sur instruction d’Eldrad - enleva les corps cristallisés de Grand Prophètes issus des Dôme des Prophètes de Cristal de chaque Vaisseau-Monde. Puis il les emporta à Coheria, car Eldrad avait identifié la lune comme le site d’une puissance psychique considérable.

En récoltant les sables de cristal pur de Coheria, chaque grain faisant office de Pierre-Esprit miniature, Eldrad comptait accomplir un grand rituel pour invoquer les esprits défunts de chaque Vaisseau-Monde au même moment. Les dépouilles volées des Grands Prophètes serviraient de puissants liens hyperspatiaux. Ce transfert priverait les Vaisseaux-Mondes donneurs de toute énergie et lumière pendant un temps, mais Eldrad jugea que ce sacrifice en valait la peine. Avec une telle concentration d’âmes défuntes en un seul lieu, le Haut Prophète avait l’intention d’éveiller Ynnead prématurément et de le dresser contre l’ennemi juré des Aeldaris.

Si Eldrad avait pu mener ses machinations à terme, son plan ambitieux aurait pu fonctionner. Mais les Chasseurs de Xenos d’élite de la Deathwatch avaient suivi les actions des gens d’Ulthwé pendant de nombreuses années. Menés par le Frère-Capitaine Artemis, doué de prescience, ils lancèrent un assaut contre Eldrad et ses alliés alors qu’il accomplissait son grand rituel. Forcé de se protéger d’une explosion de plasma incandescente, le Haut Prophète perdit sa concentration. Dans les vagues tourbillonnantes du Warp, la conscience composite d’Ynnead s’agita sans pour autant s’éveiller. À partir de cette apothéose partielle, un fragment de la conscience s’anima - une force qui posséda bientôt une danseuse-guerrière appelée Yvraine. Elle devint la haute prêtresse d’une nouvelle religion et mena ses adeptes à travers les étoiles, unissant des Asuryanis et des Drukharis dans son sillage.

Après avoir été investie de la puissance d’Ynnead, Yvraine fut en mesure d’attirer les âmes défuntes de ceux qui l’entouraient en son sein, là où elles demeurent - non pas en tant que revenants semi-réels ou d’écho d’une gloire passée, mais en tant qu’alliés volontaires. Pour des étrangers, Yvraine semble parler à elle-même, entendre des voix, ou changer de personnalité en un clin d’œil. Ceux qui ignorent son credo la prennent pour une folle, mais les Ynnari connaissent la vérité : le corps d’Yvraine abrite non seulement son âme, mais celle de nombreux autres individus.

Les Exhumés adeptes d’Yvraine - dont le fidèle guerrier Visarch et le redoutable avatar appelé l’Yncarne - partagent son étrange pouvoir. Ils portent les Pierres-Esprits des morts sur eux et puisent l’énergie et la sagesse des défunts en cas de besoin. Alors que la fin des Aeldaris approche, leur force mortelle s’avère plus nécessaire que jamais.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : L'Essor du Phénix