Guerre de l'Araignée

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




La galaxie se tord dans la poigne démentielle du Warp. Alors que les marées de mutation, d’horreur et de sang montent toujours plus haut, elles engloutissent les mondes les uns après les autres tout en expédiant des milliards d’âmes dans l’oubli. C’est un temps de confusion débridée où même les plus forts risquent de perdre tout ce qui leur est cher. Mais il y a aussi des opportunités pour ceux qui sauront dresser deux adversaires l’un contre l’autre pour qu’ils se détruisent mutuellement.

Fabius Bile est un de ces agents de l’anarchie ; l’Araignée a accouché d’un nouveau plan abject dans les lueurs vacillantes de la Grande Faille, en s’opposant à la puissance de la Death Guard de Typhus et des agents du Trône d'Or, dans un pari audacieux pour s’emparer d’un pouvoir inimaginable. Le prix en vies sera exorbitant, mais Bile veillera à ne pas être celui qui le paiera.

Une Convergence de Proies[modifier]

La campagne de Fabius Bile contre les forces de la Death Guard et de l’Imperium se déroula dans les ruines de la Porte Cadienne. Cependant, ses graines furent semées ailleurs, certaines dans les Astre Fléaux, d’autres dans le sol sanglant d’une planète nommée Khassedur.

Khassedur a été longtemps la planète chapitrale des Brazen Drakes. Ces défenseurs de l’Humanité, à la fois nobles et altruistes, avaient combattu au nom de l’Empereur pendant plus de cinq mille ans. Néanmoins, tout changea dans les ténèbres de la Noctis Aeterna. Certains pensent que leur Maître de Chapitre, Argento Corian, cachait depuis longtemps des aptitudes psychiques latentes. D’autres disent qu’elles se manifestèrent à cause de l’influence maléfique de la Grande Faille. Quoi qu’il en fût, lorsque la Noctis Aeterna se termina, Corian et plus de la moitié de son Chapitre étaient devenus des renégats.

Les atrocités de la guerre civile qui suivit rempliraient un livre : la façon dont Corian se fit renommer l’Illumineur auprès de ses disciples, leur guerre contre leurs anciens frères qui consuma trois systèmes impériaux, et enfin leur défaite face à la Force de Frappe Porte-lumière, à l’origine chargée d’apporter la technologie génétique de Primaris à ce Chapitre jadis loyal.

L’Illumineur et les survivants de ses disciples s’enfuirent. Ils se dirigèrent vers le Piège de Nachmund, espérant trouver refuge dans les étendues sauvages au-delà. La flotte Porte-flambeaux commandée par le Capitaine-Bouclier de l’Adeptus Custodes Atal Tyvar détruisit la technologie génétique qu’elle avait apportée et tua les quelques survivants Greyshields des Brazen Drakes qui avaient survécu, de crainte qu’ils succombent un jour eux aussi à l’hérésie. Tyvar jura alors que sa flotte traquerait l’Illumineur jusqu’aux confins de la galaxie et se lança à sa poursuite. Il ne se doutait pas que la nouvelle de la trahison des Brazen Drakes avait atteint Terra par des canaux secrets, et qu’une autre force impériale mobilisait des troupes d’élite pour traquer Corian et l’éliminer…

Nouveaux Complots[modifier]

Par hasard, le chemin de Fabius Bile croisa celui de l’Illumineur au plus profond des régions ravagées de la Porte Cadienne, et le premier profita de cette occasion.

Bile poursuivait un grand dessein qu’il avait imaginé lorsque la Grande Faille s’était ouverte dans la galaxie. On se demandait à travers l’Œil de la Terreur et au-delà ce que l’Araignée mijotait une nouvelle tentative pour cloner un Primarque, ou pour en créer un ? La création d’une armée génétiquement modifiée ? Le développement d’une arme capable de tuer Roboute Guilliman ou un autre être divin de son acabit ? Bile n’avait rien dévoilé de ses intentions, même à ses plus proches lieutenants, toutefois il agissait avec détermination malgré l’anarchie qui régnait dans l’Imperium Nihilus.

Sa première action avait été de dérober un artefact ésotérique qui avait été offert à l’origine à la Death Guard par le célèbre Démon Majeur de Nurgle, Rotigus. Appelé l’Arche de Cornucontagion, ce don de Nurgle suintait de miasmes Warp qui provoquaient une régénération incontrôlable et catastrophique des corps de ceux qu’ils contaminaient. Pour les créatures surnaturelles de la Death Guard, c’était une bénédiction, car l’Arche soignait instantanément tous les dégâts qu’ils subissaient au combat, ce qui les rendait virtuellement invincibles. Mais pour les autres créatures mortelles, les effets de cette relique étaient terribles, au point que le plus puissant guerrier était réduit en tas de chair frémissante et d’entrailles luisantes en quelques instants.

Nul ne savait que ce Bile comptait faire avec un objet aussi dangereux et blasphématoire. Quoi qu’il en fût, il était à la tête d’une alliance de renégats, et avait bravé les périls des Astres Fléaux récemment conquis, puis s’était enfui avec l’Arche, après avoir neutralisé ses effets à l’aide d’un puissant champ de stase. Néanmoins, cette attaque avait coûté à Bile l’essentiel de ses guerriers, et alors qu’il retournait vers l’Œil de la Terreur à travers les tempêtes Warp de l’Imperium Nihilus, Typhus lui-même s’était lancé à sa poursuite.

Bile ne pouvait pas se réfugier dans son repaire de l’Œil de la Terreur, ou bien la Death Guard serait venue en force pour le déloger. Il avait besoin de nouveaux alliés pour enliser dans des combats les troupes de ses poursuivants avant de s’éclipser. C’est à cet instant que le destin, ou peut-être les Dieux Sombres, décida de lui faire croiser la route de l’Illumineur.

Argente Corian n’était pas resté oisif depuis qu’il avait atteint la Zone de Guerre Cadia. Il avait fait du Monde-Forteresse déchu de Dessah sa base d’opérations, et avait regroupé ses Brazen Drakes au sein d’une bande de guerre appelée les Shriven, qui combattait désormais sous les couleurs de la Black Legion d’Abaddon. Corian était au courant des forces impériales qui le poursuivaient. Ainsi, alors que Bile voyait dans les Shriven une armée qu’il pourrait manipuler pour stopper la Death Guard, les renégats se disaient que grâce aux dons du Primogenitor, ils deviendraient assez puissants pour vaincre les agents impériaux qui les traquaient. D’un intérêt mutuel naquit une alliance diabolique mais fragile ; que Bile ne tarda pas à utiliser à son avantage.

Embuscade sur Limaxis[modifier]

L’Illumineur frappa la rune d’accès et poussa un grognement de colère lorsque la porte resta fermée. Les Serviteurs d’armes du couloir pivotèrent vers lui et pointèrent leurs canons dans sa direction de façon menaçante.

Corian recula d’un pas. Sa colère grondait, l’ancien Maître de Chapitre n’était pas habitué à ce que des portes de sa propre forteresse lui soient fermées. Il était aussi inquiet, car il n’était pas un imbécile. Il savait que pactiser avec Fabius Bile était risqué, toutefois il avait également conscience que dans les étendues dangereuses autour de la Porte Cadienne, les pactes risqués étaient les seuls qui valaient la peine d’être passés.

« Bile, j’aimerais vous parler ! » annonça Corian à voix haute depuis le couloir silencieux. Il savait que la porte était dotée de microphones, et il était encore plus certain que l’Araignée avait pris soin de ne pas les désactiver. Même Fabius Bile n’était pas arrogant au point de croire qu’il pouvait s’installer tel un parasite dans la forteresse de l’Illumineur sans rendre compte de ses actes. La porte s’ouvrit dans un chuintement. Il sortit de l’ouverture des bruits humides de scie circulaire et des cris d’agonie, ainsi qu’une odeur étrange. Bile se tenait au milieu de ces vapeurs. Son Chirurgeon cliquetait et s’agitait de façon inquiétante. Un sourire en coin ne quittait- pas son visage.

« Mon Seigneur Illumineur ! Que puis-je faire pour mon cher allié et maître ? »

« Lorsque vous avez demandé l’accès aux installations du medicae pour vos travaux, vous ne m’avez pas précisé que vous alliez les fortifier contre ma présence. Qu’est-ce que vous mijotez? »

Le sourire de Fabius s’élargit mais son regard resta impassible.

Si Typhus attaquait les Shriven avec une telle armée, les choses tourneraient forcément en défaveur de Bile et de ses alliés. Et même s’ils prévalaient face aux forces du Voyageur, les Shriven seraient trop affaiblis pour vaincre ensuite les forces impériales.

Il fallait mener à bien une attaque préventive, afin de frapper si durement Typhus qu’il serait forcé de retarder son assaut, voire de battre en retraite. L’Illumineur suggéra la planète Limaxis. Dessah était dans un système doté de quelques géantes gazeuses et d’astéroïdes irradiés, et Limaxis était la seule planète habitable qui se trouvait entre Typhus et sa proie. Suite à un cataclysme qui avait détruit ses cités, Limaxis avait vu ses océans engloutir tous ses continents à l’exception d’un seul. Cette région s’appelait désormais les Désolations Noyées. C’était un gigantesque marécage où s’élevaient les squelettes de Cités-Ruches et de fortifications impériales. Ce terrain n’était certes pas idéal pour affronter la Death Guard et ses épidémies, toutefois les options stratégiques de Bile et de Corian étaient limitées : ils n’avaient pas le choix.

L’Illumineur ne perdit pas de temps et mobilisa près de la moitié de ses troupes. Bile et lui menèrent cette force imposante vers Limaxis, accompagnés d’une première fournée de Shriven affreusement modifiés et rebaptisés les Terata. Ils bénéficiaient de technologies ésotériques que Bile avait acquises au cours de dernières décennies. Le plan avait été élaboré : l’Araignée comptait leurrer Typhus, peu importe le coût qui en résulterait pour ses alliés.

Une Proie Dangereuse[modifier]

Depuis qu’il avait quitté les Astres Fléaux à la poursuite de Bile, Typhus avait été guidé par les sens surnaturels de Démons entravés. C’étaient des entités liquides capables de sentir la piste psychique de Fabius Bile, et qui réagissaient à celle-ci en feulant et en entrant en ébullition, et ce de plus en plus fort à mesure qu’ils étaient proches de leur proie. Et soudain, il sembla que Typhus se trouvait juste à côté de sa cible !

Le Terminus Est jaillit d’un trou dans l’espace réel tel un ver de dracunculose s’extirpant de la chair putréfiée d’un Véroleux. Des vaisseaux de la peste bouffis le suivirent. Ils détectèrent des appels de détresse avec leurs Auspex longue portée, et établirent rapidement qu’ils émanaient du Wretch, le navire de guerre à bord duquel Bile s’était échappé quelques semaines plus tôt. Ce bâtiment était en orbite basse au-dessus d’une planète proche. Ses Moteurs Warp étaient éteints et des jets d’oxygène s’échappaient de sa coque trouée. Les signaux vitaux à bord étaient faibles.

Suspectant un piège, Typhus choisit de ne pas aborder le vaisseau désemparé. À la place, il ordonna de tirer plusieurs salves qui firent exploser les réacteurs du Wretch et le firent descendre en flammes dans l’atmosphère de la planète. L’Arche était un artefact béni par Nurgle. Elle survivrait intacte à ce crash si elle était à bord.

Cependant, contre toute attente, quelqu’un activa les propulseurs atmosphériques d’urgence du Wretch, si bien que sa chute se mua en un vol disgracieux, qui lui permit néanmoins de se poser lourdement à quelques kilomètres au sud d’une Cité-Ruche en ruine. L’impact fut toutefois assez violent pour couper le vaisseau en deux, et répandre ses entrailles sur quinze kilomètres de long, au milieu des marécages. Typhus s’en moquait. Il ordonna à ses navires de se placer en orbite, puis mena une force d’invasion jusqu’à la surface pour récupérer son artéfact et, dans l’idéal, la tête de Bile sur son cadavre putréfié.

++VOX FÉBRILE++

++SIGNAL VIRULENT++


…je répète, tout contact vox perdu avec le Seigneur Typhus ! Par la pourriture et la ruine, cette explosion était énorme. Il faut…

[RÉMISSION DU SIGNAL]

…par mes larves scrofuleuses ! C’est un piège ! Repoussez ces bubons rampants avant qu’ils nous acculent contre l’épave de leur propre navire ! Threlghus, emmène tes guerriers à la proue et cherche…

[RÉMISSION DU SIGNAL]

Gholgh, oriente ta puissance de feu vers le quatorzième vecteur. Des chars ennemis empruntent la chaussée inondée pour tenter une percée…

[RÉMISSION DU SIGNAL]

…qu’il soit encore vivant ou non. nous allons nous montrer dignes du Voyageur ! Ne cédez pas un pouce de terrain, résistez à leur entropie et répandez les maladies en leur sein ! Au nom de Typhus et du Père des Épidémies, repoussez-les !

++TRANSMISSION TERMINÉE++

Des navettes rouillées et des appareils d’attaques traversèrent l’atmosphère de Limaxis en laissant derrière eux des traînées de pollution et de spores pestilentielles. Ils atterrirent sur le sol humide de la planète, leurs maladies commençant immédiatement à se répandre à une vitesse surnaturelle. Des nuages de mouches à peste jaillirent de l’intérieur des vaisseaux lorsque leurs portes s’ouvrirent, puis des Marines de la Peste, des cultistes pestiférés et des Machines-Démons bouffies débarquèrent en nombres. Les Chenillés Crachepeste faisaient gicler des geysers de boue alors que leurs chenilles fourrageaient le sol Ces bandes de guerre menées par les lieutenants de Typhus s’éparpillèrent dans le cloaque et prirent position sur les quelques îlots de terre ferme qui ponctuaient le paysage autour du site du crash. Typhus et ses Terminators Rouillarques pénétrèrent dans l’épave, traquant une signature énergétique qu’ils pensaient être celle du champ de stase de l’Arche.

Toutefois, à la place de la relique, Typhus découvrit une bande de clones-esclaves à l’agonie et une énorme bombe. L’explosion provoqua une onde de choc qui ravagea le marais et fit tomber une pluie de débris sur les positions de la Death Guard. Avant même que le bruit de la détonation se fût dissipé, les canaux vox des traîtres s’emplirent de gargouillis de détresse : les navires de la peste étaient attaqués !

Jaillissant du couvert offert par des boucliers de nuit commorrites volés et reconfigurés par Bile, quatre vaisseaux de guerre des Shriven foncèrent au milieu de la flottille de Typhus, la prenant totalement au dépourvu. Les ténèbres de l’espace furent illuminées de tirs d’armes à rayon tandis que les renégats de la Black Legion ouvraient le feu. Le Lamentation fut détruit en quelques instants. Son épave en feu fila à travers le ciel de Limaxis en se désintégrant. Le Moribund, le Feculent Gift et le Rancid Bade subirent de lourds dégâts. Comprenant que la situation était désespérée, les trois derniers navires de la peste intacts sortirent de l’orbite au milieu d’une tempête d’obus et s’enfuirent dans l’espace afin de se rallier et d’organiser une contre-attaque efficace.

Des Dreadclaws et des navettes blindées jaillirent des baies de lancement des croiseurs des Shriven. Ils transportaient Bile, Corian et leurs serviteurs. Au même moment, des bandes de Tenta qui avaient atterri sur la planète le jour précédent et qui progressaient sous couvert de sorts d’obscuration, se jetèrent contre les défenses de la Death Guard. Les aboiements des Bolters et le tonnerre de l’artillerie lourde résonnèrent dans les marécages alors que les forces de Typhus se déchaînaient. Des guerriers altérés tombaient face contre terre, de l’ichor jaillissant de leurs blessures tandis que leurs métabolismes s’emballaient et s’autodétruisaient. Des Dreadclaws atterrirent en projetant des vagues de boue, avant de vomir des Space Marines du Chaos aux armures noires qui ouvrirent le feu à courte portée sur la Death Guard, puis chargèrent en faisant rugir leurs Épées Tronçonneuses. L’Illumineur en personne débarqua de son appareil d’assaut, auréolé d’une couronne de feu psychique. Il planait au-dessus du sol, et de ses yeux jaillissaient des éclairs d’énergie Warp. Pendant ce temps, Bile restait dans l’ombre de sa marionnette, et donnait des ordres concis afin que les bandes hurlantes de guerriers modifiés repoussent toutes les tentatives de percées des Marines de la Peste.

Les positions de la Death Guard se rétractaient comme le corps d’un mollusque blessé. Des centaines de cultistes de la peste mouraient, car ils étaient utilisés comme de la chair à canon par leurs maîtres, afin que ces derniers puissent battre en retraite en sécurité. Utilisant comme couvert l’épave du Wretch, les guerriers de Typhus se retranchèrent sans cesser de tirer. D’autres forces auraient paniqué ou se seraient laissé submerger par l’assaut soudain des Shriven, cependant la ténacité de la Death Guard lui permit de tenir bon.

Cette détermination fut récompensée par un bourdonnement terrible annonçant le retour de la Ruche du Destructeur. Typhus émergea de l’épave à la tête des Rouillarques qui avaient survécu à l’explosion. Ils étaient brûlés et noircis, mais bel et bien vivants. Le Voyageur s’empressa de rallier une bande de Machines-Démons et de lancer un assaut qui vint à bout d’une vingtaine de Tenta et stoppa net la progression de la Black Legion.

Alors que l’ennemi harcelait ses guerriers avec des grêles de Bolts et attendait une opportunité, Typhus fit appel aux pouvoirs d’un sorcier-esclave pour contacter les capitaines de ses navires en orbite. Ce qu’il apprit le revigora : les vaisseaux Filthmonger, Vermian Curse et Leper's Blood avaient reformé la ligne et étaient parvenus à repousser les croiseurs des Shriven, en endommageant aussi bien le Hand of Darkness que le Bloodied Talon. Les capitaines de Typhus demandèrent l’autorisation de poursuivre l’assaut et d’anéantir la petite flotte des Shriven, toutefois ce dernier refusa. À la place, il commanda à ses navires les moins mal en point d’établir un blocus pour tenir les bâtiments des Shriven en respect. Pendant ce temps, le Moribund et le Rancid Blade se placèrent dans l’atmosphère de Limaxis et déclenchèrent un bombardement précis. Alors que les obus d’artillerie et les bombes à peste tombaient, les éléments d’appui des Shriven fluent pris dans une tempête de feu dévastatrice. Bloqués par les explosions qui rugissaient de toutes parts, Bile et ses forces se retrouvèrent pris entre le bombardement orbital et les tirs de la Death Guard retranchée.

Pire encore, les renforts de la Death Guard se profilaient. Des nuées de Véroleux atterrirent au nord, au sud-est et au sud-ouest du site du crash. Elles débarquèrent des rampes des appareils et encerclèrent la Black Legion.

L’attaque de Limaxis n’avait jamais été prévue comme un combat à mort, si bien que Bile et Corian avaient paré à toute éventualité. Des signaux vox furent transmis au nord, où trois Thunderhawks des Brazen Drakes et un antique Stormbird des Emperor's Children attendaient à l’ombre d’un hangar impérial en ruine. Ce n’était pas pour rien que Bile avait conditionné ses clones-esclaves afin qu’ils fassent s’écraser le Wretch en un point précis. La végétation brûla quand les quatre appareils lourds décollèrent sur des colonnes de flammes et le rugissement des moteurs. Ils mitraillèrent au passage le site d’atterrissage de la Death Guard situé au nord de la position de Bile, puis se dirigèrent vers un hab-bloc à moitié englouti, qui avait été choisi comme point d’extraction pour la Black Legion.

Menées par Corian et les derniers Tenta de Bile, les forces survivantes de l’Araignée se frayèrent un chemin à travers les Véroleux pour atteindre l’immense bâtiment.

Plusieurs guerriers posthumains furent submergés par les zombies. Leurs pièces d’armure furent arrachées, les visières de leurs casques furent brisées et des doigts crochus s’enfoncèrent dans leurs yeux. Toutefois, les autres guerriers améliorés de Bile moissonnaient les corps des Véroleux, tandis que les pouvoirs psychiques de Corian en réduisaient des dizaines en cendres, si bien qu’ils parvinrent à atteindre leur objectif. Bile fut le premier à gravir les escaliers du bâtiment et à atteindre la rampe d’embarquement de son Stormbird.

Typhus s’arrêta au milieu des eaux croupies et observa les appareils ennemis qui décollaient et filaient à travers le ciel nuageux. L’amertume envahit sa gorge comme une poussée de vomi.

Bile avait échappé à sa vengeance.

L’Arche était introuvable. Pire encore, Typhus prenait pleinement conscience du piège que Bile lui avait tendu. En regardant autour de lui, il était forcé de constater les dégâts que l’Araignée et ses alliés avaient causés à la Death Guard.

« Pauvre fou trop impétueux, » marmonna-t-il a lui-même. « Tu aurais dû sentir ce piège, imbécile au cerveau pourrissant… »

Ignorant les regards interloqués de ses Terminators Rouillarques, Typhus fit signe à Fluxligh d’approcher. Le sorcier-esclave s’avança d’un pas traînant, ses yeux jaunes luisant de crainte sous sa capuche.

« Je veux parler au Capitaine Sputimus, » grogna Typhus. Fluxligh frémit, puis acquiesça et agita sa main crochue devant son visage en murmurant des incantations d’une voix râpeuse. La Ruche du Destructeur de Typhus s’agita alors que les énergies du Warp formaient des volutes. Finalement, Fluxligh renversa sa tête en arrière dans un grognement de douleur, et la voix du Capitaine Sputimus sortit de sa gorge.

« Seigneur Typhus. Je suis là pour vous servir, » annonça Sputimus depuis son trône de commandement à bord du Filthmonger.

« Capitaine, notre pleutre d’adversaire essaie de fuir le combat à bord d’appareils de transport. Visez-les depuis l’orbite et détruisez-les. »

« C’est impossible, Monseigneur, » répondit Sputimus avec regret. « Un nouvel ennemi s’est présenté. Une Barge de Bataille, récemment ralliée aux forces de la ruine. Je ne sais pas d’où elle vient. Elle est apparue subitement… elle a détruit le Moribund en une seule salve et nous faisons de notre mieux pour la tenir en respect, ainsi que la flottille ennemie. Les Auspex indiquent que la Barge de Bataille se rend à un point de rendez-vous transatmosphérique, sans nul doute pour récupérer les appareils dont vous pariez. »

La colère de Typhus était palpable quand il parla. L’ombre d’un instant, il envisagea de donner l’ordre de lancer l’assaut.

« Retirez-vous, » finit-il par dire. « Harcelez-les. Économisons les forces qu’il nous restent pour vaincre ultérieurement. »

Mort sur Bairsten[modifier]

« Je sens que cela m’habite. Que cela précipite des changements en moi. Je deviens plus fort, plus rapide, plus puissant que jamais ! J’ai soif de mort… de carnage… mort ! Carnage! Nnnnyyeeaaagh ! »
- Enregistrement vox du Sujet 2214 Delta. La suite est incompréhensible.

Une fois la menace immédiate écartée, les Shriven disposèrent d’un peu de temps pour rassembler leurs forces et planifier leurs prochaines manœuvres. Néanmoins, des failles commençaient à apparaître dans l’alliance entre Bile et l’Illumineur.

Au cours des jours qui suivirent leur retour triomphal de Limaxis, les Shriven agirent avec une confiance grandissante. De leur point de vue, ils avaient surclassé stratégiquement Typhus en personne. Ils avaient été témoins de la férocité dont faisaient preuve les Tenta, si bien que Bile ne manquait pas de sujets consentants pour ses expérimentations chirurgicales. Des bandes de guerre des Shriven embarquaient pour le Warp à bord de frégates rapides, et retournaient avec toujours plus de "matières premières" pour la fabrication des élixirs de Bile et pour ses expériences. Ce dernier travaillait jour et nuit.

Toutefois, Argento Corian n’était pas satisfait des succès apparents de Bile. L’Illumineur avait conscience que sa propre autorité diminuait au fil des jours. Mais puisque la technologie ésotérique de l’Araignée coulait dans ses veines, il ne pouvait pas agir directement contre ce parasite qui s’était installé au sein de sa forteresse. Néanmoins, il restait en mesure de montrer à ses serviteurs qui était le chef, ce qu’il décida de faire.

Les présages et les murmures des Démons révélèrent que la force de croisade impériale n’était plus qu’à quelques sauts Warp de son objectif. Les prophètes de Corian lui dirent que ses ennemis avaient fait halte dans le Système Relis Corona et étaient actuellement en orbite au-dessus de Bairsten Prime. Corian annonça qu’il n’attendrait pas lâchement que ses ennemis viennent le débusquer. Il rassembla toutes ses forces, en laissant seulement une garnison minimale sur sa planète, et embarqua pour le Système Relis Corons. Bile l’accompagna, à la tête de ses guerriers les plus récemment modifiés, toutefois il n’était guère enthousiaste à l’idée d’aider l’Illumineur dans ce qu’il considérait comme une fanfaronnade de sa part, mais il tira avantage de la situation en échafaudant des plans pour Bairsten Prime…

Courants Hostiles[modifier]

Le Capitaine-Bouclier Tyvar avait mené ses Porte-Flambeaux à travers les combats du Piège de Nachmund, les abords de la Zone de Guerre Vigilus, jusqu’à la frontière de l’Œil de la Terreur. Ses camarades et lui n’avaient jamais faibli en dépit des dangers de leur périple. Malgré la présence de tout un bataillon de Sœurs du Silence à bord de leur navire, chaque saut Warp à travers les tempêtes de l’Imperium Nihilus avait été un enfer. Ils avaient livré d’innombrables combats et subit des pertes substantielles. Maintenant que leur proie était à portée et que l’heure de vérité approchait, le Capitaine-Bouclier Tyvar avait décidé de se ravitailler et d’effectuer des réparations avant de se lancer dans la dernière ligne droite.

Son espoir de se ravitailler aux docks navals de Belis Corona fut vain : la puissante forteresse était assaillie par une myriade d’ennemis, et ses ressources étaient entièrement consacrées à sa défense, et afin de garder ses flottes opérationnelles. Ainsi, la force de frappe de Tyvar se plaça en orbite au-dessus de Bairsten Prime dans l’espoir que les Tech-Magi qui supervisaient les mines de duralium acceptent de se charger des réparations des navires.

Hélas, les Porte-Flambeaux découvrirent un monde en ruine et abandonné. Il était impossible de savoir précisément quelle catastrophe était arrivée à Bairsten Prime, toutefois des messages d’alerte passaient en boucle sur les fréquences vox, et demandaient d’éviter à tout prix de se rendre sur cette planète maudite. Néanmoins, Tyvar ne comptait pas se laisser abattre par ces missives funestes, surtout que ses Auspex indiquaient de grandes quantités de duralium raffinée dans les silos de la Raffinerie XVI. Chargeant ses propres Techno-Adeptes d’effectuer des réparations de fortune sur ses navires, le Capitaine-Bouclier mena ses forces à la surface. Elles bravèrent les tempêtes électriques pour s’emparer des ressources qu’elles convoitaient.

Telle était la situation des forces impériales quand l’Illumineur et sa flotte sortirent du Warp dans le Système Belis Corona. Ils étaient vifs et rapides, tandis que les navires impériaux étaient en cours de réparations. Des navettes faisaient des allers-retours entre l’espace et la planète. Face à la menace soudaine d’une flotte de la Black Legion, les vaisseaux de Tyvar pouvaient maigrement se défendre avec leurs bordées, tout en essayant de protéger les navettes vulnérables transportant des matériaux.

Toutefois, l’Illumineur n’était guère intéressé par ces proies dans l’espace. Celles qu’il convoitait se trouvaient à la surface de la planète, car il avait juré devant ses guerriers de tuer personnellement Atal Tyvar. La flotte ennemie pouvait attendre que les troupes qu’elles avaient transportées soient mortes. Sur ordre de Corian, des escadrilles d’appareils d’attaque et de transporteurs s’envolèrent des baies de lancement de ses croiseurs.

Escortées par des vols de Heldrakes de la Black Legion, elles filèrent vers les mines des plaines équatoriales de Bairsten, droit sur les signaux d’activité isolés repérés aux alentours de la Raffinerie XVI.

Les premiers appareils des Shriven firent face à un feu antiaérien nourri. Tyvar avait réactivé les équipages de Serviteurs des tourelles Icarus de la raffinerie. Les armes traquaient leurs cibles et crachaient des grêles d’obus. Plusieurs Heldrakes s’écrasèrent en flammes. Un transport lourd explosa, provoquant une pluie de débris et de cadavres sur la raffinerie. Ce fut Bile qui donna l’ordre aux Shriven de modifier la trajectoire de leur attaque, et de se rendre à un petit spatioport industriel un peu plus au sud.

Trois spatioports de ce genre étaient rattachés au complexe. C’étaient des structures solides, composées de pistes d’atterrissage et de bâtiments robustes, connectés les uns aux autres par des rails magnétiques posés sur des chaussées rocheuses. Le Capitaine-Bouclier Tyvar avait posté des escouades de Custodiens pour les défendre. Alors que les appareils des Shriven se posaient les uns après les autres au spatioport sud, il apparut rapidement que les guerriers de l’Adeptus Custodes étaient surclassés, et ce malgré leurs talents martiaux légendaires. Ils battirent en retraite le long d’une chaussée.

Corian et ses Shriven se lancèrent à leur poursuite. Pour sa part, Bile resta en retrait avec un groupe de Terata, avant d’emboîter enfin le pas à l’Illumineur. Sa prudence était justifiée, car au milieu de la chaussée, une bande de Vertus Praetors attaqua les Shriven. Au même moment, les Custodes firent volte-face et ouvrirent le feu. Plusieurs Shriven furent abattus, et un Predator renégat explosa dans une boule de feu orange. Des débris de son épave s’éparpillèrent aux alentours et semèrent le désarroi dans les lignes du Chaos.

Les serments féroces de l’Illumineur résonnaient sur la plaine zébrée d’éclairs. L’air était chargé d’énergie empyréenne, et le sorcier déclencha aussitôt un véritable ouragan psychique sur la chaussée. Même la protection divine de l’Empereur ne pouvait stopper une telle explosion de force brute, qui balaya trois Custodiens et fit plonger dans une vrille fatale deux Motojets Dawneagle, qui allèrent se crasher au bas de la chaussée.

Les forces impériales battirent en retraite une fois de plus, et une fois de plus les Shriven s’élancèrent à leur poursuite. Bile restait toujours en retrait, observant sans grand intérêt tandis que Corian et ses troupes d’élite atteignaient la fin de la ligne de chemin de fer, à l’ombre des tours de la raffinerie. Les Impériaux contre-attaquèrent à cet instant. Les Bolters et les Lance-Flammes des escouades de Dames du Néant donnèrent de la voix. Même Bile tressaillit en ressentant l’aura des Sœurs Silencieuses. Quant à Corian, qui se trouvait à la pointe de l’assaut, il hurla de douleur cependant que ses sens empyréens étaient mis à vif.

L’attaque aurait pu être enrayée, cependant Bile intervint. Des guerriers modifiés et des motards s’élancèrent à la suite de leur maître, et se jetèrent sur l’ennemi surclassé en nombre. Au même moment, les Heldrakes survivants frappèrent et vomirent des torrents de flammes Warp sur la zone de combats.

Derechef, les forces impériales se replièrent en laissant derrière elles leurs morts et leurs mourants. Mais cette fois, l’Illumineur fit halte. Il venait d’obtenir une tête de pont sur le plateau rocheux où était sise la raffinerie, toutefois il n’y était parvenu que grâce à l’intervention de Bile. Conscient que la situation risquait de lui échapper, et que même son âme était sans doute en jeu, l’Illumineur tenta de déterminer la meilleure voie à suivre. Il émit quelques ordres, et forma plusieurs bandes de guerre avec ses troupes, chacune soutenue par des Obliterators et des Machines-Démons, et comportant des escouades en Rhino capables de réagir rapidement en cas d’embuscade. Les Auspex indiquaient que la majorité des forces ennemies se trouvait autour du macro-silo, au cœur de la raffinerie. Les Shriven se mirent en route dans cette direction, au milieu des machines rouillées, des grues grinçantes et des structures abandonnées.

Quant à lui, Bile partit de son côté. Corian n’était que trop heureux de voir l’Araignée les quitter, et enfonça le clou en lui ordonnant de ne pas se mettre en travers de son chemin. Bile sourit intérieurement, car il avait là une occasion rare de collecter des spécimens d’excellente qualité pour ses travaux. Il disparut dans les ruelles sombres entre les bâtiments de la raffinerie, en emmenant plusieurs escouades de ses guerriers les plus lourdement modifiés, ainsi qu’une coterie d’acolytes déments parés de matériel chirurgical.

Les forces impériales harcelèrent les Shriven, mais les Astartes Hérétiques faisaient face avec discipline, si bien que même l’Adeptus Custodes devait se replier devant leur feu nourri. Finalement, Corian mena l’assaut dans la cour centrale de la raffinerie, dans un véritable blizzard d’énergie psychique. Les Shriven se heurtèrent au gros des forces impériales et, si leur maître avait eu toute sa santé mentale, il aurait peut-être hésité et décidé de mieux planifier son attaque. En effet, le Capitaine-Bouclier Tyvar avait rassemblé une troupe considérable de Custodiens et de Dames du Néant, de Dreadnought Contemptor et même de Land Raider. Las, la chirurgie démoniaque de Bile avait profondément affecté l’Illumineur et bon nombre de ses serviteurs. Incapables de résister à leur soif de sang psychotique, ils se lancèrent dans une charge frontale. Alors que les combats faisaient rage, personne ne remarqua la silhouette sombre couchée sur les passerelles d’un macro-silo, loin en hauteur. Elle était parfaitement immobile, et tenait à la main un fusil à l’allure sinistre.

++SIGNAL ACTIVÉ++

++NIVEAU DE CRYPTAGE

CARMIN ALPHA++

++ORIGINATOR :

CAPITAINE-BOUCLIER GE’OPH ROBHYSON++

++DÉBUT D’INCIPIT++

Mes Seigneurs de l’Officio Assassinorum, je vous salue au nom de l’Empereur.

Je vous demande une nouvelle fois de confirmer si vous disposez d’agents agissant à l’ombre de la force de frappe de mon frère Tyvar. Suite aux événements de Bairsten Prime, une telle conclusion me semble évidente, cependant aucune tentative n’a été effectuée pour le contacter ou pour coordonner les efforts de l’Imperium sur ce théâtre d’opérations. Ne sommes-nous pas déjà suffisamment divisés par les machinations de nos ennemis ? L’union ne fait-elle pas la force ?

Vous savez sans doute qu’il ne s’agit pas de ma première missive, et je crains que ce ne soit pas la dernière. J’espère simplement que si mes messages restent sans réponse, je n’aurai pas à venir m’entretenir directement avec vous…

++FIN DE TRANSMISSION++

Bile percevait au loin les bruits étouffés des combats et le tintement des lames, tandis qu’il rôdait dans les ombres avec ses guerriers. Ils avaient traversé la raffinerie jusqu’à atteindre une chaussée qui menait jusqu’à un autre spatioport. Comme Bile l’avait espéré, un unique Warden Custodien et une escouade en sous-effectifs de Dames du Néant se trouvaient là. Ils devaient brûler de rejoindre les combats, cependant leur devoir leur imposait de rester à leur poste pour superviser les efforts des Serviteurs lourds qui continuaient de charger la cargaison de duralium dans des wagons magnétiques, afin de l’acheminer jusqu’aux navettes qui attendaient au spatioport.

Ravi d’offrir à ses ennemis le combat qu’ils attendaient, Bile lâcha ses Terata, qui se ruèrent en poussant des hurlements déments et en ignorant les Bolts et les coups d’Armes Énergétiques. Des membres et des têtes difformes volèrent dans les airs tandis que les guerriers impériaux se défendaient férocement. Toutefois, les guerriers de Bile étaient impavides et insensibles à la douleur. Ils ne cherchaient pas à tuer leurs victimes, obéissant ainsi aux ordres de Bile, mais à les blesser, à les affaiblir et finalement les immobiliser. Lorsque le combat tourna en sa faveur, Bile s’avança dans le tintement du Bâton de Tourment sur le sol de plasbéton. Il tira avec précision sur chacune de ses victimes, les unes après les autres, en visant les jointures des armures et la peau exposée. Le Xyclos sifflait comme un serpent à chaque fois qu’il crachait une seringue remplie de toxines paralysantes terriblement puissantes concoctées par Bile. Les victimes immobilisées furent ensuite emmenées par ses acolytes.

Une fois son objectif atteint, l’Araignée fit demi-tour et mena ses guerriers survivants à l’aide de Corian. Il arriva au moment où les Shriven étaient sur le point de s’effondrer. Mais pour sa part, l’Illumineur était suspendu dans les airs, entouré par une aura de feu surnaturel. Ses yeux flamboyaient et il tendait une main ouverte en direction du Capitaine-Bouclier Tyvar, qui était à genoux, à la merci de son adversaire. À cet instant, la détonation d’un fusil de sniper se fit entendre. Corian convulsa au moment où un pan de son crâne volait en éclat. Son feu mystique s’éteignit instantanément et il tomba lourdement au sol.

La bataille prit fin à ce moment-là. Au cours de la déroute du Chaos, seule la puissance martiale des Shriven leur permit d’atteindre leurs navettes. Profitant du tumulte des combats, les Terata de Bile emportèrent le corps frémissant d’Argento Corian. Ils suivirent Bile qui se frayait un chemin à travers la mêlée, en abattant les quelques loyalistes qui tentèrent de lui barrer la route, sans cesser de sourire…

La Toile se Délie[modifier]

Loin au-dessus de Dessah, un vaisseau noir et élancé jaillit du Warp telle une dague hors de son fourreau. Sur ses coursives sombres, des adeptes aux visages fermés et en combinaisons noires travaillaient efficacement à la lueur de néons rouges. Ailleurs sur le navire, quatre individus redoutables se préparaient à l’action : l’un d’eux méditait, son fusil posé sur ses jambes croisées.

Un autre attendait dans une cellule sombre, son œil maudit fermé par un iris de métal. Un autre endurait des modifications douloureuses de son corps tandis que la polymorphine l’aidait à adopter l’apparence d’une de ses futures victimes.

Le dernier grognait au milieu d’un entrelacs de câbles, son corps saturé de produits chimiques étant immobilisé tandis qu’on téléchargeait des données stratégiques dans son cerveau. Sur le pont, des Auspex à spores psychiques tintèrent pour confirmer que la proie était sur Dessah.

Les adeptes réagirent calmement. Ils appuyèrent sur des touches de contrôle runiques et murmurèrent les prières d’assermentation en activant les uns après les autres les membres de la Force d’Exécution. Un plan avait déjà été élaboré par les maîtres mystérieux du vaisseau. La tentative d’assassinat ratée sur Bairsten Prime avait sans doute alerté les forces hérétiques et impériales de la présence des assassins. La subtilité n’était plus de mise.

C’est ainsi que la capsule d’un seul des agents fut envoyée à travers l’atmosphère de Dessah, en direction de la bataille qui faisait rage…

Bile et les Shriven survivants battirent en retraite sur Dessah, et se réfugièrent derrière les remparts et les armes de leur forteresse. Puisque l’Illumineur était apparemment mort, ses serviteurs se tournèrent vers Bile pour les guider. Ils n’étaient désormais plus que ses créatures. Toutefois, l’Araignée n’était pas encore tirée d’affaire…

Les prophètes des Shriven hurlaient à propos de deux ennemis différents qui se rapprochaient. Désespérés, certains guerriers implorèrent Fabius Bile de les aider, tandis que d’autres murmuraient sombrement que l’Araignée en avait déjà trop fait… Quoi qu’il en fût, Bile était satisfait de la tournure des événements. Certes, il n’avait pas prévu la perte de Corian sur Bairsten, et nourrissait de funestes suspicions quant à l’identité de son assassin, toutefois il avait immédiatement tiré profit de cet événement.

Il rassembla les Shriven dans la salle du trône de l’Illumineur et s’adressa à eux. Il annonça qu’il désirait vaincre ces envahisseurs, aussi bien la Death Guard scrofuleuse que les misérables laquais de l’Empereur-cadavre. Il affirma qu’il en était capable, mais qu’il avait besoin de compter sur la loyauté absolue de tous les Shriven. C’en fut trop pour les derniers Élus d’Argento Corian. Ils accusèrent les autres membres de leur bande de se laisser duper. Ils traitèrent Bile de nécrophage opportuniste, maudirent le jour de sa venue sur Dessah, et l’accusèrent d’être responsable indirectement de la mort de l’Illumineur. À cet instant, l’Araignée esquissa un sourire et fit signe à ses acolytes-chirurgiens de révéler sa dernière œuvre.

Argento Corian était transfiguré. La partie de son cerveau qui n’avait pas été détruite pas la balle avait été retirée par les chirurgiens de Bile, par conséquent le golem qui pénétra dans la salle du trône n’avait d’Illumineur que le nom. Ses yeux injectés de sang lançaient des regards fous. Son visage était couturé de cicatrices, de scarifications en forme de runes et de câbles énergétiques. Son armure peinait à contenir son corps aux muscles hypertrophiés. Des fluides étranges s’écoulaient dans des tuyaux et inondaient le métabolisme de Corian, aussi bien que les systèmes de son armure. Il était entouré d’une aura psychique exceptionnelle, ce qui était d’autant plus étrange que Fabius Bile avait ordonné qu’on lui retire tout le contenu de la boîte crânienne.

Plongeant dans une rage indicible, les anciens compagnons proches de Corian dégainèrent leurs armes. L’Illumineur les anéantit à coups d’éclairs psychiques. Surplombant les cadavres noircis, Bile exigea une nouvelle fois la loyauté absolue des Shriven, et ils acceptèrent sans protester.

Bile comptait améliorer tous les Shriven survivants. Il ordonna à tous les défenseurs de se rassembler dans le Bastion Primaire de Dessah, qui était partiellement construit à l’intérieur d’une montagne. Il demanda ensuite que les défenses extérieures soient démolies et piégées, afin d’obliger des assaillants à traverser une zone mortelle de tirs croisés. L’Illumineur et les Shriven auraient pour mission de défendre la forteresse, d’attirer l’adversaire et de le bloquer, afin que Bile puisse agir. Un vol de Heldrakes modifiés cracherait des gaz neurotoxiques sur le champ de bataille. Bile assura ses serviteurs que cela ne les affecterait pas, tandis que la Death Guard et les guerriers impériaux plongeraient dans une frénésie meurtrière. Une fois que leurs ennemis rendus fous s’entre-tueraient, Bile et les Shriven pourraient fuir dans le Warp à bord d’une frégate.

Des préparatifs hâtifs suivirent le discours de Bile. Le Bastion Primaire était prêt lorsque les navires de la peste de Typhus apparurent au-dessus de Dessah. Le Voyageur n’était pas resté oisif. Des raids contre des systèmes voisins lui avaient fourni les ressources nécessaires pour réparer ses vaisseaux. Il avait rassemblé les cultistes de sept planètes différentes, et gonflé ses rangs avec des milliers de Véroleux. Il venait chercher l’Arche de Cornucontagion et prendre sa revanche.

Les navires de guerre survivants des Shriven tentèrent d’utiliser les boucliers de nuit de Bile pour tendre une nouvelle fois une embuscade à la Death Guard, cependant Typhus était prêt. Il avait réparti des entités traqueuses dans toute sa flotte, et leur faisant humer l’odeur Warp des Shriven. Au moment où les croiseurs de la Black Legion apparurent, ils se retrouvèrent nez à nez avec les bordées de la Death Guard. Des explosions illuminèrent l’orbite de Dessah et des épaves tombèrent comme des météores à travers son atmosphère. Lorsque la Barge de Bataille Drake Rampant tenta un abordage désespéré et terriblement mal avisé du Terminus Est, la bataille tourna définitivement en faveur de Typhus. Peu de temps après, l’épave rouillée et percluse de maladies du Drake Rampant dérivait dans l’espace, et les appareils d’assaut de la Death Guard filaient vers le Bastion Primaire.

Ces troupes atterrirent en grand nombre dans les défenses extérieures de la forteresse. Des pièges explosèrent lorsque des nuées de Véroleux les déclenchèrent. Ils étaient si nombreux que les détonations n’en tuèrent qu’une infime partie. Ils étaient suivis pas des bandes de Marines de la Peste escortant des batteries de Chenillés Crachepeste. L’artillerie démoniaque donna de la voix, et projeta haut dans le ciel des charges virales qui retombèrent sur les murailles, et y ouvrirent une brèche purulente en quelques minutes.

L’infanterie se dirigea vers cette ouverture, mais Illumineur et ses Shriven contre-attaquèrent férocement. Des traits d’énergie psychique fendaient les rangs des Véroleux et projetaient leurs corps désarticulés haut dans les airs. Les guerriers modifiés massacraient les zombies pestiférés. Des centaines de ces derniers périssaient pour chaque Terata qui était submergé et démembré.

Mais ce n’était qu’une diversion. Alors que les combats faisaient rage au pied des murs, des énergies nauséeuses apparurent au sein de la forteresse : Typhus et ses Terminators s’étaient téléportés. Ils venaient chercher l’Arche et la tête de Bile. Les Auspex de leurs armures les informaient que ces deux objectifs étaient proches.

Bile fut prévenu du danger par le vacarme des armes des Serviteurs et par les hurlements des sentinelles démoniaques. Il avait travaillé sur son chef-d’œuvre jusqu’au dernier instant, mais il semblait que son obsession l’avait poussé à s’attarder trop longtemps. Des acolytes-chirurgiens commencèrent à emballer ses échantillons et à emmener les bio-sarcophages sur des chariots de transit antigrav, toutefois Bile savait qu’il fallait ralentir Typhus à tout prix. Avec regret, l’Araignée activa son dernier groupe de guerriers altérés, ses plus belles créations sur Dessah. Les monstres écumants sortirent du laboratoire à la rencontre de leurs proies.

Alors que la bataille faisait rage, Tyvar et ses Porte-Flambeaux arrivèrent à Dessah. Le Capitaine-Bouclier agit sans tarder et rassembla les données de ses Auspex et de ses enregistreurs picts. Il mit sur pied un plan simple et efficace, puis mena ses forces à travers l’atmosphère de la planète, à bord de navettes blindées. Les appareils se placèrent en rase-mottes pour profiter des couverts offerts par l’environnement rocheux de Dessah, afin d’éviter d’être détectés. Lorsqu’elles furent en vue des combats, le gros des forces impériales se dirigea vers les arrières de la Death Guard. Les appareils dorés débarquèrent des guerriers de l’Adeptus Custodes et de la Sororité Silencieuse dans les mines. Ils attaquèrent les Machines-Démons qui pilonnaient toujours la forteresse. Les combats faisaient rage dans les mines tandis que les Custodiens tailladaient les Semi-Chenillés Méphitiques et que des salves d’obus abattaient les héros impériaux. Toutefois, les Chenillés Crachepeste furent détruits l’un après l’autre.

Une fois les canons adverses réduits au silence, l’Adeptus Custodes et les Dames du Néant s’intéressèrent à la brèche. Leurs ordres étaient de se frayer un chemin à travers les assiégeants, jusqu’à l’Illumineur, puis d’engager le combat, puisque la menace d’un bombardement pestilentiel avait été écartée.

Pendant ce temps, deux appareils impériaux se mettaient au niveau des casemates supérieures du Bastion Primaire. Ils forèrent un trou dans les structures à l’aide de leurs canons, puis abaissèrent leurs rampes pour permettre au Capitaine-Bouclier Tyvar et à deux escouades d’Allarus Custodiens de pénétrer dans la forteresse. Les guerriers de Tyvar avaient identifié Fabius Bile au cours des combats sur Bairsten Prime, et Tyvar savait qu’il était de son devoir d’abattre cet hérétique. De plus, plusieurs guerriers de Tyvar avaient disparu mystérieusement, et le Capitaine-Bouclier se doutait que Bile était responsable. Alors qu’il menait ses guerriers dans les couloirs de la forteresse, en direction du bruit de combats, le Capitaine-Bouclier espérait parvenir à secourir ses camarades des mains de Bile.

Quelques minutes plus tard, Fabius Bile sortit de son laboratoire, et tomba au beau milieu des affrontements. Typhus et ses Terminators échangeaient des tirs contre le Capitaine-Bouclier et ses Allarus Custodiens, mais leur duel était juste sur le chemin de l’Araignée. Dans une moue de mépris, le Primogenitor se jeta au combat. Typhus poussa un cri de défi en l’apercevant. Bile pointa le Xyclos et tira une salve de traits toxiques. Un des TerminatorsvRouillarques s’écroula lourdement. Plusieurs des acolytes-chirurgiens de Bile furent abattus alors qu’ils poussaient frénétiquement leur reliquaire antigrav au milieu de la fusillade. Bile lui-même grogna de douleur lorsqu’il fut touché par plusieurs tirs. Son Chirurgeon cliquetait sans cesse en essayant de soigner ses plaies.

Constatant que sa proie était sur le point de lui échapper, Typhus chargea en brandissant sa faux. Néanmoins, avant que l’arme frappe Bile, celui-ci disparut derrière une cloison blindée, en même temps que ses derniers acolytes. Le sas se referma dans un chuintement fatidique. L’instant d’après, Typhus se retrouva face au Capitaine-Bouclier et à ses Allarus Custodiens. Constatant l’état piteux de sa propre garde rapprochée, le Voyageur sut qu’il ne pouvait pas remporter ce combat. Il jura de se venger de Bile, prononça une incantation et fut enveloppé par un nuage de mouches démoniaques. Lorsqu’elles disparurent, le Voyageur n’était plus là. Ses derniers guerriers allaient devoir affronter sans leur chef Tyvar et ses compagnons.

Au niveau de la brèche, l’Illumineur et ses guerriers déments avaient déchiqueté et démembré tant d’ennemis qu’ils étaient entourés par une montagne de cadavres, mais leurs effectifs avaient fondu comme neige au soleil. C’est à cet instant que la Force d’Exécution intervint. Cela commença par un tir de fusil en provenance d’une tour en ruine. La tête de l’Illumineur se tourna avec une rapidité surnaturelle et la balle fut calcinée en plein vol par un trait psychique. Ce dernier poursuivit sur sa trajectoire, jusqu’à la source du tir, où il explosa avec une force colossale. Une silhouette en flammes chuta de la tour.

À l’unisson, les Heldrakes plongèrent depuis leurs perchoirs situés aux sommets des pics en direction des guerriers qui s’affrontaient au niveau de la brèche. L’Illumineur dévastait les hordes ennemies à coups de traits psychiques tandis que ses Shriven déclenchaient de redoutables fusillades, appuyés par leurs derniers chars.

Malgré cela, la Death Guard continuait d’avancer. Des centaines de Véroleux escaladaient les cadavres de leurs congénères pour atteindre le combat. Ils ensevelissaient littéralement les Space Marines du Chaos altérés sous le poids du nombre, alors que les Marines de la Peste tiraient implacablement.

En retrait, au milieu des ruines, les forces impériales se frayaient un chemin sanglant en direction de la brèche, cependant leur avance ralentissait inexorablement à cause de la robustesse des serviteurs de Nurgle.

L’heure de l’anarchie avait sonné. Les Heldrakes ouvrirent leurs gueules les uns après les autres en passant en rase-mottes au-dessus du champ de bataille, et crachèrent des gaz rosâtres sur les combattants. Bile n’avait pas eu le temps ni les informations pour adapter des toxines à ses adversaires, mais il connaissait bien le métabolisme des Shriven bio-améliorés. Ce furent donc l’Illumineur et ses guerriers qui furent affectés et plongèrent dans une frénésie indicible : dernier acte de trahison de Bile envers ses alliés, afin que ceux-ci se sacrifiassent pour ralentir ses poursuivants suffisamment longtemps.

Arriva alors la Callidus, qui adopta sa véritable forme au beau milieu des cultistes de l’Illumineur. Son Neuro-Lacérateur siffla et abattit un Terata, puis un autre, et encore un autre. Bondissant par-dessus un quatrième adversaire, la Callidus abattit son Épée de Phase et le décapita, puis enfonça sa lame dans le torse de l’Illumineur. Le sorcier hurla de douleur et projeta violemment l’assassin contre une pile de cadavres grâce à un nouveau trait psychique. Toutefois, son hurlement de triomphe se mua en cri d’agonie quand il fut touché par un trait de ténèbres pures qui dissipèrent ses pouvoirs mentaux. L’Illumineur releva la tête et vit la silhouette floue d’un Assassin Culexus qui approchait. Avant que le sorcier pût rassembler ses pouvoirs, la silhouette au crâne grimaçant d’un Assassin Eversor fendit un groupe de Tenta tel un couperet et le percuta. L’assassin frénétique le frappa sans discontinuer. Une des mains de l’Illumineur fut arrachée par un Bolt, puis les serres hypodermiques de l’assassin s’enfoncèrent dans sa joue. Un de ses yeux fut crevé et sa peau noircit sous l’effet des toxines. Malgré tout, le sorcier altéré par Bile attrapa son assaillant par la gorge, le souleva et lui brisa la nuque.

L’Illumineur goûta brièvement à cette victoire avant que les cocktails chimiques dans le sang de l’Eversor eussent provoqué une réaction si violente que son corps explosa avec la puissance d’une charge de démolition. Lorsque le calme revint, le corps démembré de l’Illumineur était parcouru d’un ultime spasme, puis il rendit son dernier souffle.

Leur mission étant accomplie, l’Assassin Culexus indemne et l’Assassin Callidus blessée profitèrent de la confusion des combats pour s’éclipser. Il ne restait qu’une poignée de Shriven, soit plongés dans la démence, soit en fuite. Quant à la Death Guard, elle avait été prévenue que son maître était retourné à bord de son navire. Amère d’avoir vu sa proie lui échapper, elle battit en retraite.

Il ne restait plus qu’un quart des forces du Caitaine-Bouclier Tyvar pour exterminer les horreurs qui erraient toujours dans le laboratoire abandonné de Bile. Tyvar estimait essentiel que les autorités impériales fussent mises au courant des événements. Ses guerriers rassemblèrent leurs morts et quittèrent la Porte Cadienne.

Quant à Fabius Bile, on ne le revit plus sur Dessah. Son vaisseau, une frégate légère, avait disparu entre les débris orbitaux, en profitant des derniers combats sporadiques pour plonger dans le Warp sans être inquiétée. Le Primogenitor avait du travail qui l’attendait sur Urum, et il ne tenait pas à perdre une seconde de plus…

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : La Guerre de l'Araignée