Saccage d'Astorgius

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
<<ÉMISSION D’URGENCE : MENACE XENOS EXTREMIS>>

Loué soit l’Empereur ! Car Il nous soumet à une épreuve de foi, de courage et de volonté.

Nous faisons face à une invasion de Xenos.

Ces abominations tentent, dans leur lâcheté, de nous tromper par des mensonges. Telle est la voie des Xenos, et leur attaque contre ce monde, parmi les plus sacrés de l’Empereur, est le pire des blasphèmes.

Leur arrogance est sans limites. Mais ils vont s’en mordre les doigts. Notre humilité brisera leur témérité. Notre foi vaincra leur idéologie païenne. Notre piété sera plus forte que leurs tactiques traîtresses.

Sachez que lorsque vous prendrez les armes, l’Empereur sera à vos côtés.Sachez qu’Il est là pour vous assurer la plus glorieuse des victoires. Vous n’avez que deux choses à faire : combattre et garder la foi. Ces deux choses simples vous permettront de verser le sang des Xenos en Son nom, et de connaître la gloire éternelle.

++FIN DU MESSAGE++

Le Monde-Cardinal Impérial d’Astorgius était célèbre dans tout le secteur pour son architecture magnifique, son opulence et ses précieuses reliques. Lorsque la dévotion infaillible de la planète envers l’Empereur la poussa à refuser en bloc la proposition des T'au, Shadowsun en personne mena l’attaque de la planète.

Les têtes coupées des cinq émissaires T'au envoyés auprès des dirigeants d’Astorgius reposaient sur des coussins en soie de cinq couleurs différentes, dans des écrins en dorures rutilantes. Les humain montraient ainsi qu’ils connaissaient les diverses castes des T’au, qu’ils les avaient rejetées de la façon la plus extrême. Ce fut la mort d’un Éthéré qui suscita le plus de colère chez Shadowsun. Elle décida de faire un exemple de ces Gue’la arrogants, afin que les autres planètes acceptent de rejoindre l’Empire T’au sans opposer de résistance.

Shadowsun était satisfaite que savoir que de nombreux autres "efforts" diplomatiques avaient été entrepris discrètement sur Kesh’val (le nom que les T’au donnaient à Astorgius). Des centaines d’agents de la Caste de l'Eau avaient rencontré des notables de cette planète et appris que le front en apparence uni présenté par la classe dirigeante d’Astorgius n’était qu’une façade qui dissimulait un paysage politique très fractionné, chaque famille noble avait ses propres aspirations, des rivaux, des craintes : autant de faiblesses que les T’au pouvaient exploiter. Dans certains cas les T’au signèrent des accords, et promirent contre des serments d’alliance des positions d’influence une fois la planète conquise. D’autres fois, des troupes T’au entraînées au combat clandestin lancèrent des raids contre des cibles spécifiques, en laissant croire que leurs actions étaient le fait de factions humaines rebelles ou rivales. Des insurgés furent encouragés et équipés. Des informations furent rassemblées afin que Shadowsun ait la vision la plus exacte possible de la guerre qu’elle préparait.

Certains rapports imprévus étaient perturbants. Dans les cryptes, les tunnels et d’autres zones cachées, les éléments de reconnaissance des T’au découvrirent des graffitis étranges représentant des serpents, voire des wyrms. Quelques agents aperçurent des Sectes Génovores s’enfuir dans les ténèbres. À ce moment-là, nul ne savait quelles étaient ces choses, cependant les T’au étaient au courant que des anomalies dans le patrimoine génétique des humains menaient parfois à des mutations et à des naissances monstrueuses.

Conformément au Kauyon - l’art du chasseur patient - Shadowsun attendit plusieurs mois avant de lancer son assaut contre Astorgius. Elle savait que plus la société de la planète serait rongée de l’intérieur, plus sa campagne militaire serait rapide et aisée. Lorsque des milliers de navettes T’au se lancèrent enfin à l’assaut d’Astorgius, la planète était au bord de la guerre civile. Les préparatifs de Shadowsun avaient été si minutieux que même la menace d’une invasion extraterrestre ne suffit pas à réunir les factions d’Astorgius contre un ennemi commun. Malgré tout, des défenseurs s’organisèrent. Partout sur la planète, les immenses cités-cathédrales qui formaient l’essentiel des zones habitées révélèrent une vocation inattendue : les dômes dorés s’ouvrirent comme des pétales de fleurs pour laisser place à des batteries antiaériennes. Les vitraux de centaines de mètres carres coulissèrent, divulguant des hangars où s’alignaient des aéronefs de chasse. Des processions de moines envahirent les rues et les blocs d’habitations, haranguant les civiles et les soldats, et jouant habilement du fouet pour exacerber leur haine des Xenos.

Les T’au ne tentèrent pas d’assauts directs contre de telles défenses, peu enclins à gaspiller inutilement des vies et des ressources. À la place, leurs guerriers furent déployés dans les zones urbaines amicales suite aux campagnes de propagande de la Caste de l’Eau, ou dans des étendues inhabitées qui servaient de jardins, de parcs ou qui avaient simplement été laissées à l’état sauvage. Malgré tout, les contingents des T’au ne perdirent pas de temps, déterminés à terminer rapidement la bataille de Kesh’val. Des Cadres d’Interdiction Blindés affrontèrent des compagnies de chars de l’Astra Militarum dans les Champs de Sajitaryan. Les Hammerheads massacrèrent les Leman Russ avec leurs Canons Rail dévastateurs. L’étendue urbaine de Belenok fut envahie par des tribus de Kroots œuvrant de concert avec des Cadres Breachers, et ayant pour mission de déloger l’infanterie humaine qui avait installé un dédale de fils barbelés, d’emplacements d’armes lourdes et de bunkers. Les Carnivores Kroots se servirent de leurs sens aiguisés pour repérer les trous de combat camouflés des Gue’la, alors que les équipes Breachers mettaient à profit leur entraînement à courte portée pour détruire lesdits trous de combats avec leurs Éclateurs à Impulsion.

Des affrontements éclatèrent partout sur la planète tandis que les T’au menaient constamment des actions de harcèlement. Shadowsun voulait prouver la supériorité militaire des T’au en remportant le plus grand nombre de victoires possible, et en forçant l’ennemi à capituler sans qu’il ait remporté le moindre succès notable.

Mais cette capitulation n’arriva pas. Les humains résistaient fanatiquement, tant leur foi en l’Empereur était inébranlable. Shadowsun commença à s’inquiéter de rapports faisant état de "miracles", ainsi que les décrivaient les prisonniers humains et les Gue'vesa. Ils évoquaient une lumière aveuglante qui masquait la charge de centaines de soldats contre les lignes de Guerriers de Feu, des prêtres qui s’envolaient dans les airs pour couper en deux les Exo-Armures Crisis avec des Épées Tronçonneuses à deux mains. Aucune de ces histoires n’était crédible aux oreilles des T’au, qui ne croyaient qu’aux lois de la physique, toutefois des vidéos filmées par des drones venaient étayer ces dires. Ces événements étaient si incroyables que certains éléments Gue’vesa se retournèrent contre leurs alliés T’au, et hurlèrent leur repentir tout en ouvrant le feu contre ceux qu’ils considéraient comme leurs camarades quelques instants plus tôt à peine.

Des accès de démence survinrent dans les rangs des T’au, similaires à ceux qui avaient déjà eu lieu depuis l’apparition du Dévoreur d’Espoir. Comme auparavant, ces problèmes n’affectaient que les humains et les espèces autres que les T’au, et furent autant que possible dissimulés par leur hiérarchie. Chaque T’au faisant état d’extraterrestres étranges jaillissant des cadavres mutilés d’humains déments était mis en quarantaine et envoyé dans un établissement spécial pour reconditionnement. Quand un détachement de la Quatrième Sphère T’au fut découvert en train d’exécuter des prisonniers, ainsi que des humains qui avaient déjà embrassé la cause du Bien Suprême, son commandant expliqua simplement qu’un jour, le reste de l’empire le remercierait. Puis il accepta de se soumettre au Malk’la.

Tandis que les combats faisaient rage sur Astorgius, Shadowsun cherchait une faiblesse fatale chez ses adversaires, qui lui permettrait de mettre fin à la guerre. Le moral des humains était inébranlable. Ils donnaient leurs vies au nom de leur foi. C’était leur plus grande force. Était-il possible que ce soit là leur talon d’Achille ?

Le renseignement lui signalait que les humains combattaient avec encore plus d’ardeur sur les lieux où se trouvaient des artefacts religieux, et que si ces derniers étaient détruits ou capturés, des actes isolés de reddition avaient lieu. Quand la propagande humaine clama haut et fort que pas une seule cité-cathédrale n’était tombée, Shadowsun sut ce qu’elle devait faire. Elle allait détruire la plus grande cité-cathédrale de la planète, Iglesor Magna. La conquête de cette ville briserait le moral des défenseurs en leur prouvant que leur Empereur n’était pas avec eux. Ensuite, les émissions des T’au déclarant leur victoire, et les offres de paix de la Caste de l’Eau, achèveraient le travail en soumettant les humains.

Les forces de Shadowsun entreprirent d’encercler Iglesor Magna. Les troupes humaines potentiellement capables de renforcer la ville furent harcelées par des équipes de Riptide et de Ghostkeel, et par des nuées de Drones. Les contingents T’au autour de la cité-cathédrale avaient pour ordre de laisser sortir les défenseurs désireux de fuir : Shadowsun ne voulait pas que ces derniers pensent qu’ils devaient combattre jusqu’à la mort. Ils devaient donc pouvoir envisager de s’enfuir sans risque, même si en réalité, des forces furent placées discrètement en arrière-garde pour les intercepter et les tuer une fois qu’ils se seraient éloignés de la ville.

Les T’au interceptèrent et brouillèrent les émissions des humains, et émirent des demandes de reddition, promettant que ceux qui se rendraient seraient nourris et bien traités. Malgré cela, aucun Gue’la ne capitula.

Des Cadres d’Infiltration Avancée menèrent de premiers assauts contre Iglesor Magna depuis toutes les directions. Ils s’attendaient à une résistance féroce, et leur seule mission était d’identifier les noyaux durs des défenses. Toutefois, ils ne purent progresser que de quelques kilomètres à l’intérieur de la cité, juste après des réseaux de bunkers à l’abandon. Ils ne comprenaient pas pourquoi les Gue’la les avaient abandonnés. Shadowsun ordonna prudemment aux premiers contingents de troupes de les sécuriser afin que les humains ne puissent pas les réutiliser. Des centaines d’équipes de Guerriers de Feu avançaient entre les chapelles et les colonnes dorées, les demeures du clergé et les basiliques si vastes qu’elles auraient pu accueillir des dizaines de chars.

Shadowsun s’attendait à un piège, c’est pourquoi les cadres étaient sur leurs gardes. Malgré elle, elle désirait que les humains attaquent et se cassent les dents contre ses guerriers bien entraînés. Mais elle sous-estimait ses adversaires. Des centaines de Guerriers de Feu périrent quand le stuc des fresques aux plafonds s’effrita, révélant des trous par lesquels les humains déversèrent des grenades et des explosifs. Des pièges à fosse assez grands pour engloutir une Stormsurge s’ouvrirent sous les pieds des T’au. Ceux qui survécurent à ces embuscades furent fauchés par des charges soudaines de zélotes, ou par des salves de Canons Laser et d’Autocanons qui étaient jusqu’alors dissimulés.

C’est ainsi que commencèrent des mois de guérilla et d’actions de contre-insurrection. Les tactiques du Kauyon et du Mont'ka furent appliquées au niveau des escouades. Toutefois, les humains connaissaient par cœur les tunnels de leur cité-cathédrale, et s’en servirent pour frapper de façon inattendue. Les T’au utilisaient à leur profit ces passages quand ils les découvraient, ou menaçaient ouvertement des sites sacrés ou des reliques pour attirer les défenseurs a découvert. Les pertes s’accumulaient, mais Shadowsun se refusait a lancer une attaque générale. Elle ne voulait pas gaspiller davantage de vies, et restait persuadée que lorsque le nœud coulant des T’au se serait refermé sur les défenseurs, ils n’auraient d’autre choix que de se rendre. Néanmoins, aucune capitulation ne se produisit.

Shadowsun fut également obligée de retirer ses forces Gue’vesa, qui faisaient preuve d’une brutalité intolérable envers les défenseurs, notamment en torturant les prisonniers et en mutilant les morts. Certains Gue’vesa arboraient des bijoux fabriques avec des dents humaines. Ils désobéissaient régulièrement aux ordres et poursuivant les ennemis qui battaient en retraite au lieu de tenir leurs positions, ce qui les rendait vulnérables. Les phénomènes étranges et les accès de démence étaient plus fréquents quand les humains se battaient les uns centre les autres.

Malgré tout, les T’au avaient le dessus. Ils gagnaient de plus en plus de terrain tandis que le nombre de défenseurs s’épuisait et qu’ils tombaient à court de matériel. Le désespoir des ennemis de Shadowsun éclata enfin au grand jour quand des milliers d’entre eux lancèrent une attaque pour tenter d’effectuer une percée. Ils réussirent presque, en grande partie grâce à l’effet de surprise. Des compagnies de chars et des régiments de zélotes parvinrent quasiment à reconquérir les quartiers ouest. Seule la discipline des T’au et le déploiement de Cardes de Réponse Rapide composés d’Exo-Armures Crisis et de Guerriers de Feu en Devilfish permirent de repousser l’assaut Cet porta un coup fatal aux défenseurs et des groupes de défenseurs commencèrent à se rendre de façon spontanée. Le rythme de l’avancé des T’au augmenta et ils encerclèrent totalement la dernière poche de résistance. Shadowsun se rendit en personne sur le champ de bataille pour l’ultime assaut.

Sa victoire sur Iglesor Magna fut projetée dans tout Kesh’val afin de clamer la gloire du T’au’va. Les Éthérés de la Cinquième Sphère furent convaincus que cela signifiait la fin de toute résistance sur la planète. Les agents de la Caste de l’Eau préparèrent le discours la victoire,mais c’était prématuré.

La destruction des spires d’Iglesor Magna n’avait fait qu’affermir la résolution des défenseurs qui combattaient encore. Shadowsun dut accepter de continuer à verser le sang, mais la détermination avec laquelle les humains acceptaient la mort la faisait frémir.

Suite à la bataille, Shadowsun se rendit au vaisseau-hôpital 227. Un grand nombre de ces navires avait été construit depuis la Croisade de Damoclès que les T’au avaient cessé de les nommer. Shadowsun était venue incognito, vêtue d’une simple robe. Les rangées de lits débordaient de blessés et de mourants. Beaucoup de ces T’au avaient perdu des membres, d’autres portaient une camisole, car ils avaient été rendus fous par ce qu’ils avaient vu. Des infirmiers de la Caste de la Terre allaient et venaient, transportant des médicaments et du matériel chirurgical. Ils étaient si affairés qu’ils ne remarquèrent pas la présence de Shadowsun. Chacun de ces vaisseaux pouvait accueillir environ cinq mille patients. Tous ceux dans l’orbite d’Astorgius opéraient au-delà de leurs capacités. Shadowsun vit les cadavres éjectés dans l’espace par les sas pressurisés. Normalement, ils auraient dû être incinérés lors de cérémonies, mais ils étaient trop nombreux et les blessés affluaient, si bien qu’il était impossible d’obéir à la tradition, Shadowsun savait que leurs esprits ne lui en tiendraient pas rigueur, car c’était au nom du Bien Suprême. Les combats continuaient de faire rage sur Astorgius, et Shadowsun ne voulait pas que ces sacrifices soient vains.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : Le Bien Suprême