Catégorie:Xenos

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Xenos)
« Trop de sang a été versé, trop de guerres ont été livrées pour qu’il y ait un jour la paix entre eux et nous. Comme il nous craignent et nous redoutent, nous les méprisons et nous les haïssons. Peu importe combien nous en tuons, il y aura toujours plus de xenos. Alors que la galaxie se précipite vers le cataclysme final, nous sommes tous condamnés, nos mains enserrant la gorge de l’autre, étouffant nos vies jusqu’à ce que l’univers se meure ! »

Bien au-delà de Terra, des régions entières de espace restent hors d’atteinte de la lumière de l’Empereur. Des secteurs entiers situés par-delà le Bras Oriental ne se souviennent plus de l’Imperium que comme d’un mythe à moitié oublié. Il subsiste pourtant des mondes impériaux dans cette partie de la galaxie, mais ils sont si éloignés de Terra qu’ils peuvent rester des siècles sans avoir de contacts avec ses autorités. Cette région de l’espace est réellement la frontière de l’Imperium, un lieu désertique où seules les faibles lumières d’étoiles incroyablement anciennes peuvent être perçues, guère plus que des feux follets dans le vide spatial. Ce sont les plus vieilles étoiles de la galaxie, des astres hantés à la réputation terrifiante : les rares qui partent les explorer n’en reviennent jamais.

C’est des régions les plus reculées de l’espace, ainsi que des myriades de cachettes que recèle l’Imperium qu’il est assailli de toutes parts par des extraterrestres déterminés à détruire ou à asservir ses citoyens. Certaines de ces races s’approprièrent la galaxie alors que Humanité venait d’apparaître, tandis que les plus anciennes parcouraient déjà les étoiles alors qu’elle était encore jeune. Pour ces races, l’Humanité est un cancer qui doit être extirpé des étoiles dans le sang. D’autres s’en prennent à l’Imperium depuis les régions que celui-ci a dédaigné, et s’y sont forgés des empires entiers. Pour ces extraterrestres, l’Imperium est une bête malade et aveugle qu’il faut mettre à mort afin de laisser plus de place à leurs descendants. S’il ne luttait pas constamment contre les extraterrestres avec lesquels il doit partager la galaxie, l’Imperium ne serait plus depuis longtemps.

Il est des races que l’homme combat depuis des millénaires, mais les connaissances acquises sur ces ennemis ancestraux ne les rendent pas moins dangereux. Les mystérieux Eldars, les sauvages guerriers à peau verte de la race orkoide, les T’au, dont l’empire situé sur la Bordure Orientale s’étend à une vitesse alarmante, les Necrons, des machines immortelles, endormies depuis l’aube des temps en attendant que leurs antiques maîtres ne les réveillent pour recommencer la moisson des races vivantes, et plusieurs races extraterrestres majeures qui se sont révélées au cours des derniers siècles pour se lancer à l’attaque de l’Imperium, menaçant de le détruire une bonne fois pour toutes. Cependant, seuls les sots pensent qu’il est facile de dénombrer et de classer les races extraterrestres, car elles sont légions à infester les recoins les plus obscurs de la galaxie.

C’est une tâche gargantuesque à laquelle les Hauts Seigneurs de Terra doivent allouer énormément de ressources, et ce avec discernement pour éviter l’ascension d’une race par la destruction d’une autre. Une race extraterrestre peut n’habiter qu’une seule planète ou dominer tout un secteur, être primitive ou dotée d’une technologie avancée surpassant celle des adeptes de l’Omnimessie. Ses capacités de voyages interplanétaires peuvent aller du voyage spatial et des flottes de guerre aux connaissances arctiques et à l’utilisation de portails mystiques. Il existe des monstres esclavagistes sanguinaires ou des créatures plus subtiles et intelligentes qui frappent sans prévenir avec une violence inouïe, mais ils ont tous une chose en commun : ils veulent la chute et la destruction de l’Humanité.


Les Serviteurs Immortels des Dieux des Étoiles

« La venue de ces êtres montrera au grand jour la folie et l’arrogance de croire que l’humanité puisse être la première des races de la galaxie a être apparue. Espoir, rêves et désirs seront alors poussière semée au gré du vent. »
- Extrait du Dogma Omniastra

Endormis depuis des millions d’années dans leurs tombes de stase, les Nécrons se sont de nouveau éveillés. Au début, leurs apparitions étaient rares et se limitaient à l’attaque de colonies isolées. Ces agressions se sont faites de plus en plus fréquentes, jusqu’à ce que les Hauts Seigneurs de Terra ne puissent plus ignorer cette nouvelle menace. Au contraire des autres races qui envahissent les mondes de l’Humanité depuis leurs propres territoires, les Nécrons apparaissent sur des Mondes Morts, souvent à l’intérieur même des frontières de l’Imperium. Les attaques extérieures peuvent être prévenues, mais celles survenant au sein du domaine de l’Empereur sont presque impossibles à prévoir, et donc à contrer.


Les T'au

« J’ai suivie avec plus grand intérêt la myriade de futurs potentiels des T’au. Même si leur civilisation n’est qu’une poussière comparée à la nôtre, je ressens une étrange protection autour d’eux. Je pense qu’avec le temps ils surpasseront nos plus grands faits et se rendront maîtres de la part sombre de leurs âmes. »
- Eldrad Ulthran, Grand Prophete d’Ulthwé

Militairement, l’Empire T'au n’est qu’une menace minime pour les mondes de l’Empereur : c’est le principe idéologique d’intégration et de coopération qu’il véhicule qui représente un grave danger aux doctrines puritaines de l’Imperium. Avant la Croisade du Golfe de Damoclès, les T’au avaient établi des liens commerciaux avec un grand nombre de planètes humaines proches, et on sait qu’après le conflit, des régiments isolés de la Garde Impériale ont rejoint de leur plein gré les forces militaires des T’au. Un tel événement était jusqu’à présent inconnu dans les annales de l’Imperium, et ne saurait se reproduire…

Récemment, les T’au ont entamé une nouvelle phase d’expansion. Alors que les commandeurs impériaux tournaient leur attention vers la Treizième Croisade Noire lancée par Abaddon le Fléau et échafaudaient des plans pour acheminer une quantité énorme de matériel et de troupes, les T’au en ont profité pour ravir à l’Imperium des portions entières de son domaine. De nombreux mondes sont tombés sous leur coupe et ils ne semblent pas enclins à s’arrêter là, et encore moins à ne pas défendre leurs acquis.


La Marée Verte

« Les Orks sont le pinacle de la création : ils ont vaincu leur faiblesse car leur société ne connaît ni le doute ni l’angoisse de l’existence. Qui pourrait les juger ? Nous, les Eldars, qui avons échoué ? Les humains, eux aussi sur le chemin de leur propre ruine ? Nous nous torturons l’esprit sur des questions qu’un Ork ne se pose pas. Leur culture est forte, mais nous la méprisons. »
- Ulthan le Perverti

Les Orks sont de loin la race civilisée (bien que d’aucuns réfutent ce qualificatif) la plus répandue. Ils sont partout, et l’ont toujours été depuis les premiers pas de l’homme dans les étoiles. Leurs empires croissent et déclinent dans toute la galaxie, et lorsque l’un deux atteint sa masse critique, une Waaagh! immense s’en déverse et ravage tout sur son passage. La Waaagh! récente la plus dévastatrice a été celle du Seigneur de Guerre Ork Ghazghkull Mag Uruk Thraka sur le Monde-Ruche d’Armageddon. Des cités-ruches entières ont été rasées et des millions de gens tués. Des régiments de la Garde Impériale levés sur des mondes situés à des dizaines d’années-lumière d’Armageddon ont été précipités dans le creuset de la guerre dans un effort désespéré pour repousser les assauts des Orks. La Troisième Guerre pour Armageddon est entrée désormais dans une nouvelle phase : l’Imperium ne peut plus espérer vaincre son ennemi et se contente de le combattre, simplement pour éviter que les Orks ne se propagent sur des systèmes proches de Terra. Pour ces derniers, Armageddon est devenue une terre sainte sur laquelle étancher leur soif perpétuelle de carnages et de combats. L’Imperium subit une pression énorme de la part des conflits qui embrasent le système d’Armageddon et doit y consacrer des ressources qui manquent cruellement à d’autres zones de guerre, comme celle de la Porte Cadienne. Mais les Hauts Seigneurs ne laisseront pas Armageddon tomber aux mains des Orks, de crainte que la plus grande Waaagh! de toute l’histoire de la galaxie ne consume Terra elle-même. Les Orks ont également participé aux combats de la Treizième Croisade Noire et ont passé des accords avec Abaddon le Fléau pour lutter contre leur ennemi commun. Cette "Kroisade Verte" a englouti de nombreux mondes du secteur Scarus, dont Mordax Prime, renommée depuis Mordakka Prime par la propagande Ork. L’Adeptus Mechanicus n’ose imaginer de quelle manière les Orks ont détourné les manufactura de ce monde-forge afin de donner naissance à des aberrations mécaniques ne connaissant ni la grâce ni la pureté de l’Omnimessie.


Le Grand Dévoreur

« En les nommant le Grand Dévoreur, nous sommes encore loin de la réalité. Chaque pensée, chaque action, chaque étincelle de vie de la race Tyranide est liée en un seul organisme titanesque s’étendant sur des années-lumière et contrôlé par l’esprit de la ruche. Un milliard de milliards de Tyranides sont aux portes de la galaxie, chacun d’eux n’étant individuellement qu’une des cellules du corps de l’esprit de la ruche, celui que nous appelons le Dévoreur de Mondes. »

Les Flottes-Ruches des Tyranides ont traversé immensités du vide intergalactique pour dévorer toute forme de vie. En 745.M41, la Flotte-Ruche Béhémoth a atteint Ultramar, le système des Ultramarines. Ces derniers se battus férocement et ont finalement vaincu les Tyranides lors de la bataille de Macragge, leur Première Compagnie se sacrifiant héroïquement jusqu’au dernier homme pour la défense de la planète.

En 992.M41, une incursion Tyranide aux proportions gigantesques a de nouveau forcé l’Imperium à réagir, les Ultramarines se révélant fois de plus décisifs dans la défaite de la Flotte-Ruche lors de la bataille d’Ichar IV. Enfin, troisième Flotte-Ruche est apparue en 997M41. Cependant, contrairement aux deux précédentes qui étaient arrivées par la bordure orientale de la galaxie, la Flotte-Ruche Léviathan a attaqué la galaxie directement en son centre, parvenant ainsi au cœur du Segmentum Tempestus. Une bataille terrible attend l’Imperium, ajoutée à la crainte de voir une vaste migration de peaux-vertes, chassés de l’Empire Ork du Diktateur d’Octarius se trouvant la trajectoire de la Flotte-Ruche.

Au plus fort de la Treizième Croisade Noire, une petite force Tyranide a attaqué le système de Subiaco Diablo, obligeant les défenses impériales à s’étirer un peu plus au pire moment pour la Porte Cadienne. Ces Tyranides faisaient vraisemblablement partie de Léviathan, bien que leur présence aussi loin du reste de la Flotte-Ruche soit un mystère pour les xénobiologistes impériaux.

Les Flottes-Ruches Tyranides présentent deux menaces pour l’Imperium. La première est qu’elles sont capables de littéralement dévorer une planète et n’en laisser qu’un roc stérile qui ne pourra plus jamais abriter d’organisme vivant. De plus, le prix de la victoire sur une Flotte-Ruche est invariablement horriblement élevé en vies humaines. La seconde menace, plus insidieuse, est posée par des organismes Tyranides comme les Genestealers, qui s’infiltrent au sein des sociétés humaines et les corrompent de l’intérieur en infectant des humains avec leurs gènes extraterrestres.

Par le passé, la réaction de l’Imperium a été de mobiliser des quantités énormes de troupes pour repousser l’invasion par la force brute. Une telle stratégie s’est toujours avérée très coûteuse en vies, laissant parfois des systèmes entiers avec leurs défenses virtuellement annihilées et à la merci d’une nouvelle attaque. Plus récemment, une politique de la terre brûlée a été tentée, lors de laquelle les impériaux laissent la Flotte-Ruche dépenser des efforts immenses pour la possession d’une planète, avant de déchaîner au dernier moment sur cette dernière l’Exterminatus. Avec la majorité de ses forces hors d’état et la planète capturée désormais inutilisable, la Flotte-Ruche peut ensuite être vaincue lors d’un assaut décisif, bien qu’hasardeux. Toutefois, grâce à leur forme d’intelligence primaire, les Tyranides semblent avoir trouvé une parade à ce genre de tactique : ils ont récemment capturé des mondes qu’ils ont transformé en couveuses géantes au lieu de les vider de toute vie, les rendant ainsi capables de fournir à leur race les organismes nécessaires à la conquête d’autres planètes de l’Imperium.


La Race Mourante

« Ne vous fiez pas a leur apparence, car les Eldars sont tout autant des extraterrestres que les Orks ou les Tyranides. Ils sont capricieux, retors et attaquent sans but ni raison apparents. On ne peut les comprendre car il n’y a rien a comprendre chez eux pour un homme Ils sont une de ces forces de l’univers, imprévisible et aléatoire. »
- Commandeur Imperial Abriel Hume

Les différentes factions Eldars représentent diverses menaces pour l’Imperium, même si les érudits impériaux les considèrent sans distinction comme une race damnée. Les Eldars des Vaisseaux-Mondes sont imprévisibles et ne se préoccupent des affaires des hommes que si cela sert leurs intérêts : ils peuvent tout aussi bien aider l’Imperium à vaincre un ennemi commun ou regarder périr les bras croisés les populations de planètes entières. Leurs motivations exactes sont incompréhensibles : ils ne se battent que pour eux et n’hésitent pas à provoquer des conflits entraînant la mort de millions d’humains pour économiser ne serait-ce qu’une vie de leur race. Lors de la Treizième Croisade Noire, les Eldars du Vaisseau-Monde Ulthwé ont combattu avec les impériaux. Beaucoup sont tombés aux côtés des hommes pour repousser l’invasion chaotique. On pense que les Eldars ont à cette occasion reconquis un certain nombre de mondes déchus au cœur de l’Œil de la Terreur, leurs anciennes capitales, soudainement réduites à l’état de royaumes cauchemardesques lors de la Chute de leur race. Les autorités impériales ne savent pas exactement ce qui se déroule en ce moment même sur ces planètes et s’inquiètent de savoir ce que cela augure pour l’avenir.

Les Drukhari, ou Eldars Noirs, représentent un autre danger pour l’Humanité, car ils lancent des raids qui répandent la terreur et la paranoïa partout. Au cours de ces pillages, ils massacrent les faibles et font prisonniers les forts avant de les emmener à travers leurs portails Warp jusque dans leur dimension infernale. Les Eldars Noirs ont pris part au conflit qui a embrasé la Porte Cadienne et organisé des attaques visant à saper les défenses de l’Imperium en de nombreux points vitaux. Les savants impériaux débattent sur ces faits : pourquoi les Eldars Noirs ont-ils agi en faveur des forces du Chaos, alors que l’on sait pertinemment qu’ils ne craignent rien de plus que le destin qui attend leur âme après leur mort ? Certains disent que les Drukhari agissent sans logique ou rationalité et que leurs actes sanguinaires et cruels prouvent seulement qu’ils sont au seuil de la folie.

Une autre faction Eldar à être récemment réapparue est celle des Arlequins. Les Arlequins se dédient entièrement à la lutte contre le Chaos et lui livrent combat depuis le début de la Chute.

D’autres rumeurs abondent sur un Vaisseau-Monde fantôme qui aurait jailli de l’Œil de la Terreur après des millénaires passés à y errer. On prétend que ses habitants sont les esprits fantomatiques des Eldars qui y vivaient, prisonniers comme des insectes dans l’ambre depuis l’heure de la Chute. Si ces rumeurs s’avèrent exactes, alors cela signifie que ce vaisseau-monde a finalement réussi à échapper à son destin et aux horreurs qui hantent l’Œil de la Terreur.


La Menace Xenos

Toutes les races citées précédemment représentent un danger conséquent pour Humanité, il en existe cependant bien d’autres qui ont des intentions maléfiques à l’encontre de l’Imperium. Certaines lui sont ouvertement hostiles, comme les Scythiens ou les Galthites. D’autres sont plus insidieuses et choisissent comme proies les faibles et les inconscients : les Guetteurs Cyranax et les Khrave Dévoreurs d’Esprit font partie de ceux-là. Des races comme les immondes Hruds ont des capacités uniques que les xeno-savants impériaux n’avaient jamais rencontrées auparavant : ils semblent exister dans un continuum espace-temps différent de l’univers qui les entoure, ce qui les rend excessivement difficiles à appréhender. La menace des Amants de la Faille de Morpheus est bien trop terrible pour être évoquée, sans même parler de la combattre. Heureusement, ces abominations sont confinées dans une zone de l’espace relativement réduite et inhabitable située au centre de la galaxie. Les Asservisseurs sont une race aux pouvoirs inimaginables, capables de prendre le contrôle de populations entières. De telles infestations doivent être éliminées dès qu’elles sont découvertes, au risque de voir toute une planète tomber aux mains de ces créatures. Il est des êtres légendaires dont bien peu croient en l’existence, ou qui n’ont laissé que quelques artefacts étranges comme seule trace de leur passage. Nul ne peut dire s’ils ont survécu ou ont été balayés par quelque cataclysme effroyable. Les histoires parlent des Slanni reptiliens, dont les mondes-sanctuaires sont cachés au milieu des lointaines étoiles du Halo. Les Chuffians, les Jokaero, les Psy-gores de Perseus : tous ne sont plus que des noms issus d’un âge révolu, où la domination de l’Humanité sur la galaxie était une réalité tangible.


Sources

  • White Dwarf 125 (Septembre 2004)
  • White Dwarf 126 (Octobre 2004)

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 6 sous-catégories, dont les 6 ci-dessous.

Pages dans la catégorie « Xenos »

Cette catégorie comprend 3 pages, dont les 3 ci-dessous.