Recongrégateur

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Inquisition-banner left.jpg
Inquisition-banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg




Deco-dark-angel-10.png
Deco-dark-angel-10.png
Aquila.pngAquila.png
Deco-dark-angel-13.pngDeco-dark-angel-13.png
Aquila-imperium.png
Imperium gothic.jpg
Aquila-imperium.png
Imperium page corner.png
DeathwatchSymbol.png


Les Recongrégateurs croient que seul le changement permet à l’Imperium de prospérer et que le plus grand danger menaçant l’Humanité est son manque de progrès et sa stagnation.

Pour les Radicaux Recongrégateurs, l’Imperium est sur le déclin, c’est une chose putréfiée, rongée par la corruption dont la plupart des institutions sont pourries jusqu’à la moelle. Les Inquisiteurs de cette Faction pensent que, pour que l’Imperium retrouve sa gloire passée, les chaînes du présent doivent être brisées. Ce n’est que lorsqu’elles seront réduites en pièces que l’Imperium pourra renaître, plus puissant et plus pur que jamais.

La bureaucratie, les intrigues politiciennes et la stagnation sont les ennemis que ces Inquisiteurs veulent combattre, mettant à bas les régimes établis pour les remplacer par de nouveaux gouvernements de libres-penseurs.

Même s’ils cherchent à ne pas détruire sans nécessité, les méthodes des Recongrégateurs les ont conduits à créer des troubles civils, à semer l’anarchie, à lancer des émeutes et à soutenir l’agitation politique partout où ils passent. Même s’ils préfèrent rester anonymes et influencer le cours des événements dans l’ombre, les Recongrégateurs peuvent mener des actions extrêmes et s’impliquer eux-mêmes dans des opérations clandestines quand c’est nécessaire.

Les Recongrégateurs intègrent souvent les rangs de l’Ordo Hereticus, même s’ils ont plutôt tendance à aider et à manipuler les leaders clandestins qu’à les appréhender. Ils œuvrent à destituer les personnages corrompus ou conservateurs pour les remplacer par des dirigeants plus dynamiques et ouverts d’esprit, capables de faire évoluer le statu quo. Évidemment, ceci les met en conflit direct avec la Faction Amalathienne, qui considère les Recongrégateurs avant tout comme des démagogues. À l’insu de ceux qui se retrouvent sur le trône, de nombreuses dynasties ont été défendues par un Amalathien tandis qu’un Recongrégateur cherchait à l’abattre. Les Recongrégateurs sont souvent des individus inquiétants et taciturnes qui s’entourent de personnages tout aussi effrayants. Ils sont nombreux à entretenir des liens avec les Cultes de la Mort et à faire un usage intensif de leurs services, ainsi que d’autres individus de sinistre réputation prêts à faire n’importe quoi pour la cause.

La Renaissance du Futur

Les Inquisiteurs s’attachant à la veine Recongrégatrice du Radicalisme ont une philosophie différente sur ce qui menace l’Imperium. Ils emploient des méthodes uniques pour atteindre leurs fins. Leur but principal est de sauver l’Imperium, non pas des menaces d’aujourd’hui, mais du néant dans lequel il avance aveuglément en tant que société. Pour les Recongrégateurs, les menaces que leurs frères Inquisiteurs jugent les plus dangereuses ne sont rien comparées au danger d’être paralysé par la stagnation et d’étouffer sous la tradition stricte. Puisque la stagnation est le pire danger auquel fait face l’Imperium, les Recongrégateurs doivent adopter des méthodes jugées hérétiques par leurs pairs Puritains. Si l’Imperium ne guérit pas par lui-même de la maladie qui le ronge, alors les individus ayant la vision, la force et le pouvoir doivent fournir le remède, même s’il a mauvais goût.

La Nécessité du Changement

La croyance centrale qui imprègne tous les Inquisiteurs Recongrégateurs est que l’Imperium, qu’ils ont juré de défendre, est corrompu et décadent. Les grands piliers de l’autorité et de l’ordre qui soutenaient les gloires inénarrables de l’Humanité n’ont plus d’autre fonction que de la pousser dans un avenir fait de mort lente et de ruine. Le domaine de l’Empereur-Dieu persiste malgré les organisations monolithiques et l’élite vacillante qui pensent le servir et le protéger alors qu’ils l’étouffent. Le temps va bientôt manquer, l’espoir du futur s’éloigne comme la main d’un noyé sombre sous la surface de l’eau. Si on laisse l’Imperium continuer ainsi, il va stagner jusqu’au point où il va se disloquer. Alors des prédateurs se lanceront à la curée et l’Humanité ne sera plus que chair calcinée et os noircis.

Pour les Inquisiteurs Recongrégateurs, il ne reste qu’une possibilité : l’Imperium doit être changé. Ce changement ne sera peut-être pas accepté, ni compris, ni désiré, mais il doit avoir lieu si l’on ne veut pas tout perdre. Ceux qui dirigent l’Humanité avec la sagesse usée du passé doivent être remplacés par ceux qui possèdent une vision et des idéaux neufs. Les grandes structures mortes du pouvoir et du contrôle, ne perpétuant que la stagnation et le déclin, doivent être abattues et reconstruites à neuf. Le futur ne peut être sauvé que par les Radicaux et ne sera détruit que par les conventions du présent. S’assurer que le changement vienne est le devoir sacré des Recongrégateurs, car le domaine et les sujets de l’Empereur-Dieu de l’Humanité doivent être sauvegardés.

Tout ce qui menace l’Imperium n’est rien comparé à la stagnation qui se propage en son sein et dans l’esprit de ses serviteurs. Cette torpeur rend les citoyens loyaux, les soldats et les dirigeants vulnérables aux murmures corrupteurs du Warp et aux mensonges des Xenos. Cette vulnérabilité ne fera que s’aggraver avec le temps jusqu’à ce que l’Humanité n’ait plus la force de lever son bras décharné pour se défendre. Pour les Recongrégateurs, les persécutions de toutes les autres menaces passent après la promotion et l’application du changement dans l’esprit et le corps de l’Imperium. Cela ne signifie pas que les Recongrégateurs ne s’inquiètent pas des agressions malveillantes des Démons ou des conspirations des Xenos, mais seulement qu’ils ont une vocation plus élevée et une mesure différente pour évaluer les menaces. Les intérêts des Recongrégateurs sont dirigés vers l’intérieur, vers le corps de l’Imperium. À moins qu’une action ne change d’une façon ou d’une autre le statu quo, ce n’est pas une priorité. De telles choses peuvent être laissées à l’attention et aux énergies d’esprits plus ordinaires. Les Recongrégateurs n’ont pas de temps à perdre avec des choses qui n’œuvrent pas à changer la direction funeste vers laquelle se dirige l’Humanité. L’espoir s’écoule entre leurs mains comme le sable, c’est maintenant qu’ils doivent agir.

La Méthodologie de la Renaissance

Les méthodes employées par les Recongrégateurs pour introduire le changement dans le corps de l’Imperium se regroupent en pôles autour desquels un Inquisiteur et ses agents évoluent en fonction de leurs croyances et des nécessités de leurs entreprises. Le rythme avec lequel le changement est introduit, l’endroit où il est introduit et avec quelle force détermine les tactiques employées par les Acolytes qui servent un Recongrégateur, ainsi que la nature de ses Acolytes.

Changer toute la Société ou Ceux qui la Dirigent

On ne peut introduire un changement dans la politique, dans les Factions, dans la bureaucratie et dans les immenses édifices de l’Imperium qu’en changeant ceux qui gouvernent et en contrôlant ses structures ou en retirant les mécanismes qui permettent à ces structures d’exister. Les structures engourdies de l’Imperium se propagent dans chaque aspect de la société. Les monolithes de la tradition stagnante existent en symbiose resserrée avec les hommes et les femmes qui les soutiennent. Pour certains Recongrégateurs, la méthode la plus efficace pour apporter le changement est de se concentrer sur les dirigeants et les gouvernants de l’Imperium ; en les changeant eux, ces Recongrégateurs changent la main qui guide l’Humanité vers le futur. D’autres préfèrent apporter un changement plus global, qui rendrait les structures et les idées du passé intenables.

Les Mondes Féodaux de l’Imperium sont souvent la cible des manipulations des Recongrégateurs. Un Monde Féodal gouverné par une ligné de monarques et de vassaux, régnant sur des paysans employant des outils primitifs peut être déstabilisé en changeant son dirigeant ou en changeant ceux qu’il dirige. Un Recongrégateur penchant pour le changement par le haut œuvrera à remplacer le monarque établi par un Noble audacieux désireux de hisser son monde hors de sa tradition primitive. Un changement tout aussi profond pourrait être amené sur le même Monde Féodal en introduisant et répandant des idées non conventionnelles parmi la population. Une technologie hors-monde qui supprime le besoin de travail manuel, des armes qui retirent à la noblesse sa capacité à maintenir sa loi et la simple idée que la noblesse n’est pas plus apte à régner de par sa naissance peuvent toutes rendre intenable un règne traditionnel sur un Monde Féodal et faire du changement une nécessité.

Un Changement Graduel ou Brusque

Les transformations peuvent se faire graduellement, en sapant lentement une autorité existante, en discréditant ses personnalités clés et en changeant petit à petit les piliers de ses soutiens jusqu’à ce qu’elle ne ressemble plus à ce qu’elle fut. Inversement, elles peuvent aussi se faire rapidement, par la suppression brusque d’un dirigeant ou d’une assemblée, ou en discréditant une convention ou une coutume. Le changement graduel a l’avantage d’avoir moins de risques de provoquer une réaction contraire. Il minimise également les effets secondaires non désirés, comme la destruction de ce que l’on cherche à transformer. Plus le changement est rapide, plus il a de chances de s’accompagner de violences ou de rébellions. Confrontés à un monde ayant une méthode de gouvernement établie depuis des millénaires, deux Recongrégateurs peuvent emprunter le même chemin à des rythmes très différents.

Ceux qui penchent pour un changement lent peuvent progressivement paralyser le pouvoir économique des élites dirigeantes tout en sabotant la production de matériaux soumis à la dîme ou en promouvant des vendettas et des luttes intestines. Ils peuvent les isoler politiquement en achetant ou en faisant chanter leurs alliés politiques sur le monde et Hors-Monde. Une campagne de rumeurs peignant les dirigeants établis comme risibles ou indécis peut alors ouvrir la porte à un nouvel ensemble de dirigeants qui sera soutenu par tous. Inversement, les serviteurs de la doctrine Recongrégatrice préférant un changement rapide peuvent cacher des preuves compromettantes de pratiques hérétiques parmi l’élite dirigeante et laisser la main de fer de l’autorité impériale balayer des millénaires de règne avec une efficacité impitoyable.

Manipulation Subtile ou Grossière

Au final, presque toutes les entreprises recongrégatrices font appel à la violence à un degré divers, que ce soit sous forme d’assassinats, rébellions, sabotages, menaces ou insurrections. La question est de savoir si la violence est employée pour forcer les circonstances ou pour les guider. L’utilisation grossière de la manipulation prend une situation stable et impose brutalement le changement: en créant et armant des Factions rebelles, en tuant des commandants planétaires ou en fomentant des coups d’états. La manipulation subtile saisit les opportunités offertes et en améliore certains aspects pour arriver au résultat espéré : créer les circonstances de la rébellion ou de la dissidence, puis provoquer une marée de rébellion et de changement. Bien sûr, les agents les plus efficaces parmi les Recongrégateurs emploient à la fois les manipulations subtiles et grossières pour créer une force irrésistible de changement violent.

En planifiant la reconfiguration du pouvoir dans un sous-secteur stable, un Recongrégateur favorisant la manipulation subtile dans l’application de la violence peut introduire une biotoxine exotique dans l’Agri-Monde du sous-secteur, provoquant des pénuries de nourriture dans les Ruches alimentées par cet Agri-Monde. Quand les émeutes de la faim commencent, des Acolytes clandestins les infiltrent et incitent à mener une attaque contre une forteresse des forces de l’ordre. Cela provoque une réponse brutale qui attise les flammes de l’insurrection, tout en isolant le Gouverneur du sous-secteur et le privant de sa capacité à percevoir la dîme et à maintenir l’ordre. Un Noble mineur, salué comme un héros, peut alors émerger pour négocier un accord avec les émeutiers. Avec ses nouveaux alliés dans l’élite marchand locale, il est promu d’un coup au poste de Gouverneur de sous-secteur. L’approche grossière correspondante consiste à financer et à armer une rébellion sur le Monde-Capitale du sous-secteur. Le Gouverneur est alors assassiné et des éléments soigneusement sélectionnés de l’armée agissent pour restaurer l’ordre.

Les Recongrégateurs dans les Saints Ordos

Le credo Recongrégateur est populaire chez beaucoup d’Inquisiteurs à qui ses doctrines fournissent des réponses potentielles et même de l’espoir pour le futur de l’Imperium. En conséquence, le credo Recongrégateur est plus largement connu et plus débattu que d’autres dans l’Inquisition. Cela sert aussi à masquer les activités secrètes de ceux qui dédient pleinement leurs carrières et leurs activités à la philosophie Recongrégatrice, dont l’adhésion à la révolution et l’hérésie dans leur combat pour le futur de l’Humanité pourraient faire d’eux des cibles pour les Factions zélées de l’Inquisition.

Étant donné leur intérêt pour le fonctionnement interne de l’Imperium, de nombreux Recongrégateurs appartiennent à l’Ordo Hereticus. Cela les met dans une position idéale pour découvrir les individus, organisations et circonstances pouvant être ouvertes à leurs manipulations. De plus, ayant passé leurs longues vies à dévoiler la faiblesse et la corruption, les perceptions de ces Inquisiteurs changent au point où ils sont en accord avec la philosophie Recongrégatrice.

Une part significative des Recongrégateurs ne prête allégeance à aucun Ordo en particulier, ce qui n’est pas étonnant au vu de la nature dévorante de leurs intérêts et projets personnels. Libérés des entraves de l’une des menaces supposées planant sur l’Humanité, ces Inquisiteurs indépendants concentrent leurs efforts sur ce qu’ils perçoivent comme les véritables menaces : la stagnation et le déclin.

Certains membres de l’Ordo Malleus suivent les doctrines Recongrégatrices. Ils y viennent après avoir vu durant des décennies les soi-disant piliers de l’Imperium érodés de l’intérieur par les influences démoniaques et les tentations du Chaos. Un Chasseur de Démon qui suit la philosophie recongrégatrice peut trouver des individus de grand potentiel parmi ceux qui résistent à l’influence des sectes maléfiques ou qui se lèvent contre les tyrans influencés par les Démons. Des trois grands Ordos, l’Ordo Xenos est le moins peuplé par les Recongrégateurs, bien que quelques-uns soient attirés par la possibilité que les connaissances des Xenos puissent servir à changer l’Imperium.

Une Histoire Secrète

En examinant l’histoire cachée de l’Inquisition, on ne peut que deviner partiellement l’impact réel de la philosophie Recongrégatrice sur l’Imperium. Si quiconque sous le Trône d'Or sait la vérité, ils n’en ont jamais parlé à autrui. La voie des Recongrégateurs est celle d’actes effectués en secret en se mouvant dans une brume de mystère et de faux-semblants. Souvent, on ne se rend compte de leurs actions que lorsqu’elles ont des conséquences inattendues ou qu’elles tournent à la catastrophe. Il en va ainsi pour la vie de l’Imperium.

Comme la plupart des veines de Radicalisme ou de Puritanisme de l’Inquisition, les origines de la philosophie Recongrégatrice restent inconnues, bien que le terme lui-même ait été utilisé depuis au moins l’Âge de l'Apostasie. À une date indéterminée avant cette période sombre de schisme et de sang, un canevas de pensée et d’action se répétait parmi les membres de l’Inquisition, jusqu’à devenir suffisamment stable et enraciné pour être reconnu et baptisé. Selon toute probabilité, il n’y a jamais eu de véritable fondation de la philosophie Recongrégatrice, qui a dû commencer comme un lent rassemblement d’idées sur l’importance du progrès, de frustrations nées de la stagnation et de rêves pour le futur. S’il y a eu de nombreuses cellules concertées de Recongrégateurs déclarés, par le passé et dans le présent, même aujourd’hui, les Recongrégateurs ne sont que vaguement liés par une coïncidence d’opinion et de méthodologie. De fait, une bonne partie des membres véritables de la Faction ne se compterait pas dans leur nombre, pas plus qu’ils ne se considèrent comme des hérétiques. Ils suivent leur propre voie et ce sont les autres qui les affublent de cette Faction. Toutefois, un individualisme aussi farouche est bien la marque des Recongrégateurs, comme c’est le cas depuis que le premier Inquisiteur a décidé que l’Humanité était un somnambule marchant vers l’abysse du futur.

Ces observateurs en choisirent un autre pour être la main du destin, avec la volonté et le pouvoir personnel nécessaire pour forger le futur de l’Humanité parmi les étendues impitoyables de l’espace. Ces Recongrégateurs, dit-on, passèrent un pacte avec les plus sombres des pouvoirs afin de parvenir à leurs fins.

La Question des Logomanciens

Les Logomanciens sont une conspiration de soi-disant progressistes inspirés par une doctrine interdite exposée dans les pages de Pour la défense du futur. Conglomérat de marchands, d’Hereteks et de Nobles, les Logomanciens ont une croyance hérétique en l’importance du progrès. Ils recherchent la technologie et les connaissances interdites dans l’espoir de restaurer l’état quasi divin qui fut celui de l’Humanité lors de son âge d’or perdu. La question des Logomanciens est la suivante : sont-ils la créature inspirée par les Recongrégateurs qu’ils semblent être ? Même les partisans des doctrines Recongrégatrices ne savent pas si les Logomanciens sont l’un de leurs monstres indomptés lâché sur une galaxie blessée.

Le grand mystère entourant les Logomanciens consiste à savoir s’ils sont ou non une création des manigances des Recongrégateurs. La diffusion du technoculte à travers la dissémination d’une idée plutôt que des démagogues et des fanatiques correspond aux goûts des Recongrégateurs et à la prolifération corruptrice du texte Pour la défense du futur. La doctrine manifeste du progrès à tout prix et de l’obtention de technologies perdues et interdites en frayant avec les Hereteks, les membres les plus ambitieux et les plus vénaux de la Commercia et de la noblesse sont des signes évidents d’une influence Recongrégatrice. Le seul problème de cette théorie étant que les preuves lui laissent peu de chances d’être vraie, même si la Faction souhaitait le contraire. Certains pensent que les Logomanciens peuvent être le résultat d’un plan Recongrégateur invisible et inconnu d’une subtilité sans pareil. D’autres, au sein de la Faction, condamnent ces pensées comme une dangereuse manifestation d’orgueil.

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : les Logomanciens

Recongrégateurs et les autres Factions Inquisitoriales

Amalathiens, Grands Rivaux Recongrégateurs

Les Amalathiens sont une Faction Puritaine d’Inquisiteurs qui se consacre à la préservation de la stabilité et de la force de l’Imperium. Ces Inquisiteurs et leurs serviteurs œuvrent à créer l’unité dans les branches du corps impérial et à préserver les traditions et les institutions dont ils pensent qu’elles protègent l’Humanité de ses ennemis. Le plus grand ennemi de l’Humanité est constitué des forces du changement qui peuvent exposer l’Imperium au désastre. Ce dénouement au maintien du statu quo et à la répression du changement oppose diamétralement les Amalathiens aux philosophies révolutionnaires des Recongrégateurs. Ce fait a créé une guerre secrète qui se prolonge entre les deux Factions et a pour enjeu le futur de l’Imperium. Guerre qui a souvent aveuglé les deux camps, inconscients des menaces extérieures et de la montée de Factions plus occultes dans l’Inquisition.

La philosophie et la méthodologie des Recongrégateurs s’alignent ou s’opposent à celles de nombreuses autres Factions de l’Inquisition. Évidemment, leur appréhension face à la stagnation et leur croyance que l’Imperium est étouffé par une tradition aveugle est en opposition en tout point avec la Faction Puritaine des Aamalathiens. Le gouffre entre eux est si profond que les deux Factions se livrent constamment une guerre d’influence invisible, une guerre qui éclate souvent en rivalités et en vendettas sanglantes. Les pouvoirs en place de l’Inquisition sont souvent contraints d’intervenir pour limiter les dommages.

Le Libricar, un groupe secret de Radicaux nés des obsessions Amalathiennes, considère les Recongrégateurs et leurs agents comme des cibles à éliminer à tout prix. Ils se comptent parmi les ennemis les plus implacables de la Faction. À l’inverse, les activités bellicistes des Istvaaniens et leur credo de force par le conflit peuvent s’aligner avec les projets de rébellion d’un Recongrégateur. Mais au-delà de l’emploi d’organisations anti-impériales, de la violence et de la déstabilisation pour atteindre leurs fins, les deux Factions ont une différence fondamentale : les Recongrégateurs souhaitent changer l’ordre actuel et le remplacer par quelque chose de neuf, tandis que les Istvaaniens attendent le désordre sans réfléchir à ce qui va suivre, tant que l’on gagne en force. Les Recongrégateurs voient donc les Istvaaniens comme des chiens fous potentiellement dangereux. Ils peuvent autant les affronter que faire cause commune.

Les outils interdits des Xanthites peuvent attirer certains Recongrégateurs, mais de nombreux Inquisiteurs de cette philosophie voient leurs pairs Xanthites comme de dangereux hérétiques. Les groupuscules Xanthites malfaisants, comme les Phaenonites, considèrent les préoccupations des Recongrégateurs comme superficielles et insignifiantes comparées aux leurs. Bien sûr, les fanatiques adhérant aux credos Monodominant ou Oblationiste estiment que les Recongrégateurs sont des hérétiques impénitents et des traîtres dont la seule récompense doit être la souffrance et la mort.

Les Acolytes des Recongrégateurs

Les groupes d’Acolytes servant des Inquisiteurs Recongrégateurs sont généralement un ensemble de démagogues, d’assassins, de manipulateurs, d’agitateurs, de combinards criminels, d’insurgés apprivoisés et d’agents infiltrés. Ceux provenant de l’Adeptus Arbites, de la Garde Impériale ou de l’Adeptus Mechanicus sont souvent employés pour infiltrer les organisations impériales durant une opération, permettant aux Recongrégateurs de monter les deux camps l’un contre l’autre. Les opérations de ces Acolytes sont souvent complexes et exigent qu’ils soient capables de prendre des décisions imaginatives sans avoir recours à leur maître.

Sans surprise, les Acolytes Recongrégateurs sont souvent très indépendants, encouragés à penser et à agir par eux-mêmes. C’est là l’idéal Recongrégateur, après tout. Les opérations de la Faction sont généralement discrètes, dans le sens où la plus petite trace d’implication inquisitoriale compromettrait la mission et irait à l’encontre du but qu’ils cherchent à atteindre. La plupart des Acolytes Recongrégateurs sont reniés par leurs maîtres s’ils sont pris à fomenter une rébellion ou planifier un assassinat. Sans personne pour se porter garant d’eux, ces Acolytes mourront comme des hérétiques plutôt que comme des agents du Trône d’Or.

Sources

Pensée du Jour : « Le savoir est à redouter ! »
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Ascension
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Inquisiteur et Radicaux