Catégorie:Drukharis

De Omnis Bibliotheca
EnProgrès.jpg
Artikle pô fini. J’suis en train d’mettre ça
kom il fô pour k’ça soit tout bô tout bien !
- Krapull Kass’Krane, Mékano
et scribe stagiaire Ork.


Les guerriers tourmentés des cabales Eldars sont des pirates sans pareil, frappant sans prévenir pour tuer ou asservir quiconque se trouvent sur leur chemin. Ce sont sans doute les xenos les plus malveillants que l’on puisse rencontrer dans la galaxie.

Caractéristiques Physiques

Eldar Noire illu.jpg
Pour appréhender pleinement la menace que constitue la race Eldar, il faut comprendre qu’elle est divisée en plusieurs sectes, les plus grandes étant les factions qui peuplent les Vaisseaux-Mondes. comme la Lame du Vent et les Guerriers Fantômes. D’autres groupes, comme les mythiques Arlequins. semblent parcourir la galaxie au gré de leurs caprices. Les pirates Eldars organisés en "cabales" indépendantes ont formé une branche si distincte que leurs membres diffèrent irrémédiablement de leurs "cousins".

Les Eldars faisant partie de ces cabales partagent toutes les caractéristiques des membres de leur race : ce sont des humanoïdes au physique élancé, plus fins encore que l’humain le plus mince. Tous les Eldars ont une peau très pâle, presque translucide, mais ce trait semble encore accru chez les cabalites par rapport à ceux qui vivent sur les Vaisseaux-Mondes. Nombre d’entre eux ont en effet une peau aussi blanche que l’albâtre, bien qu’il arrive que certains arborent une complexion allant d’un brun-rouge foncé à un gris verdâtre malsain. Leurs yeux sont entièrement noirs en raison de la dilatation extrême de leurs pupilles. Connaissant l’attrait des Eldars pour les stimuli sensoriels de toute sorte, on peut penser qu’il s’agirait d’une adaptation délibérée, dans le but d’absorber le plus d’informations visuelles possible, ou de leur permettre de voir dans une obscurité presque absolue. Nous pouvons nous risquer à en déduire que les ténèbres et les ombres sont prédominantes dans le royaume de ces Eldars, voire que leur environnement soit en grande partie souterrain.

Les Eldars ont les oreilles pointues, ainsi qu’une ouïe, un odorat et un sens du goût très développés. Les commandeurs impériaux devraient tenir compte de ces remarques car des espèces dotées d’outils de perception si évolués sont souvent incapacitées par des stimuli tels que les faisceaux de lumières concentrés. Il s’avère en effet que ces guerriers frappent rarement dans des conditions de forte luminosité, et préfèrent se dissimuler dans les ténèbres avant d’attaquer. Les avant-postes impériaux devraient pour cette raison garder leurs installations bien éclairées en permanence, car les Hrud ne sont pas la seule race qui se sert des ténèbres.

« Les Eldars Noirs sont irrévocablement maléfiques, corrompus et pervertis au dernier degré. Non seulement se réjouissent-ils des souffrances qu’ils infligent, mais ils prennent plaisir à manipuler leurs semblables et tous les êtres qui leur servent de proie. Ils ne se manifestent que pour torturer ou tuer les victimes de leurs raids, massacrant la majorité de ceux qu’ils rencontrent et emportant les survivants dans leur vil royaume. En vérité, nous pouvons affirmer qu’être capturé par les Eldars Noirs est bien pire que le simple oubli de la mort. »
- Gulius Bhaior
Xenoilluminati, 6ème Échelon

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le temps de réaction moyen d’un Eldar Noir est encore plus rapide que celui des Eldars communs. Les enregistrements visuels pris lors du massacre d’Evolus (réf.MGP. Xenos.Evolus.crit) montrent un groupe de cinq extraterrestres se déplaçant avec une rapidité et une précision telles qu’il faut passer la bande au quart de sa vitesse normale pour distinguer les Eldars alors qu’ils abattent pas moins de soixante-trois civils terrifiés. On raconte parmi les gardes impériaux les plus crédules que ces êtres sont si rapides qu’ils évitent les tirs de laser et peuvent renvoyer une grenade à son expéditeur avant qu’elle n’explose.

Les cabalites Eldars adorent s’orner de trophées macabres pris sur l’ennemi tué au combat. Ces trophées sont plus subtils que ceux qu’affectionnent les autres races, comme les grotesques pieux ornés de crânes des Orks. Les ornements trouvés sur des cadavres d’Eldars tués au combat incluent des colliers faits avec des doigts d’enfants humains, des dents insérées sous la peau en cercles concentriques, des cœurs desséchés portés en boucles d’oreille ou encore des bracelets faits à partir de vertèbres polies.

Monde Natal

Il nous a été presque impossible au cours des derniers siècles de découvrir la ou les bases d’opérations des cabales de pirates Eldars. Des cabalites ont déjà été capturés dans le passé par les forces impériales, mais même le plus talentueux des maîtres interrogateurs de l’Ordo Xenos n’a pu apprendre autre chose que le nom de leur quartier général Comorragh, la Sombre Cité. Certains érudits impériaux avancent que ce royaume se trouverait entièrement dans le Warp, de la même façon que les mondes-démons de l’Œil de la Terreur, tandis que nombre d’officiers de haut rang clament au contraire qu’un tel lieu n’existe pas, et que les pirates se terrent dans des ceintures d’astéroïdes où leurs vaisseaux rapides et maniables rendent toute poursuite impossible.

Le seul individu prétendant avoir vu Commoragh et en être revenu vivant est Lasko Pyre, hérétique notoire dont le texte intitulé "Les Annales de la Terreur" parle d’une métropole dont les tours élancées sont baignées en permanence d’une lumière pourpre, et dont les rues ténébreuses sont hantées par des êtres dissimulés dans l’ombre, dont les griffes déchirent les chairs des imprudents. Lire ne serait-ce qu’un paragraphe de ce traité suffit à convaincre un érudit que son auteur est pour le moins mentalement dérangé, et qu’il s’agit d’une source à la fiabilité douteuse. Une chose est sûre, cependant : si la localisation précise de Commoragh venait à être découverte, l’Imperium lancerait dès que possible une croisade pour purifier la galaxie de cette menace.

Capacités Martiales

Les cabalites Eldars sont tous des tueurs terriblement efficaces. Même un pirate non armé est capable d’abattre plusieurs assaillants avant d’être vaincu, et les armures ornementées qu’ils portent comprennent des lames et des pointes destinées à blesser leurs adversaires en combat rapproché. Les Eldars des vaisseaux-mondes, peu nombreux, emploient régulièrement des miliciens ou des conscrits, même lors des engagements les plus intenses, ce qui expliquerait leur recours à des armes à longue portée, mais ce n’est pas le cas des cabalites. La vitesse avec laquelle leurs forces d’assaut arrivent au contact indique qu’en dépit de leur puissance de feu considérable, ils préfèrent affronter leur ennemi face à face. Cette inversion par rapport aux tactiques typiques Eldars indique une préférence, voire un besoin, pour les attaques brutales et sanglantes. Tous les rapports détaillant une rencontre avec ces Eldars font état d’intenses corps à corps (cf.332i. Xenos.culte.céraste).

Technologie

Les cabales Eldars bénéficient de la même haute technologie que les autres factions de cette race, dont une large portion de véhicules antigrav. Cette catégorie comprend les monoplaces effilés, les motojets à la vitesse de pointe élevée ainsi que des esquifs plus grands, servant de plate-forme d’armes lourdes mobiles ou de transports. Presque toutes ces machines sont aussi fragiles que rapides, et le moindre bolt suffit parfois à les détruire. Ceci s’explique par le fait que les cabalites comptent avant tout sur la vitesse et la maniabilité plutôt que sur un solide blindage ou les boucliers holographiques des Eldars des vaisseaux-mondes.

Les pirates Eldars font également usage de technologie Warp, comme le prouvent les nombreux rapports faisant état de troupes se déversant d’un "portail lumineux suspendu dans les airs". Cette description paraissait farfelue jusqu’à ce qu’elle soit mise en corrélation avec d’autres forces Eldars (cf.K41i.Xenos.13e.Ulthwé). Les Eldars semblent en mesure de manipuler les courants capricieux de l’Empyrean avec une telle précision que des portails Warp peuvent être temporairement ouverts par l’activation de quelque mystérieux artefact.

D’autres technologies singulières incluent la manipulation de la "matière noire" à travers l’emploi de longs canons projetant des torrents de ténèbres pures capables de percer les remparts en adamantium les plus épais. Nombre des membres de l’Ordo Xenos qui étudient la xénotechnologie Eldar, dont l’Inquisiteur Delacoi, pensent que ces armes fonctionnent en projetant des faisceaux d’une énergie analogue à celle de certains phénomènes célestes, comme les trous noirs ou les tempêtes Warp. Ils utilisent également des armes à plasma et à fusion (ou leurs équivalents extraterrestres), des fusils projetant un puissant acide, des armes envoyant des nuages de monofilament ainsi que des armes de corps à corps légères telles que des lames monomoléculaires, tout à fait capables de trancher une armure en céramite. L’armement standard de ces guerriers demeure néanmoins ce que les soldats impériaux ont baptisé "fusil éclateur", conçu pour infliger une grande souffrance plutôt que pour tuer. Cette arme projette sur sa cible une grêle de projectiles de cristal acérés et imprégnés d’un poison si nocif que la plus légère blessure peut s’infecter et neutraliser sa victime, permettant ainsi au tireur de ramener sa prise sans effort. Il est clair que les pirates Eldars pourraient inventer un armement plus puissant pour leurs guerriers, mais il est probable qu’ils ne le font pas car asservir un adversaire leur est plus profitable que l’exterminer.

Structure Sociale

La société des pirates Eldars semble fondée sur la notion primitive de la survie du plus apte. Ils s’organisent en cabales comprenant en moyenne quelques centaines de guerriers, tandis que plusieurs cultes existent en parallèle à ces structures (qv.67Ka.Xénoculte.Tourmenteurs). Tous prennent cependant le même plaisir à combattre les autres races pour faire de nouveaux prisonniers. Au contraire des autres factions Eldars où la coopération est de mise, les querelles internes sont monnaie courante, et certaines informations mentionnent des conflits réglés par un assassinat ou un duel à mort. La forme corrompue d’honneur à laquelle certains émissaires Eldars ont prétendu faire appel par le passé paraît totalement inexistante chez les cabalites, peut-être sont-ils après tout plus honnêtes dans leur mépris absolu pour les espèces autres que la leur. Ils sont capables de la même férocité à l’égard d’un village agricole qu’envers les guerriers de l’Adeptus Astartes. On sait peu de choses sur la hiérarchie au sein de cette société, mais toutes les transmissions et demandes adressées à occasion aux dignitaires impériaux portent invariablement la caution d’un Voïvode, d’un Grand Voïvode, ou autre dérivé de ce titre. Le contenu de ces messages ne laisse aucun doute quant à l’arrogance, la condescendance et l’orgueil qu’ils partagent avec tous les membres de leur race.

« Pour de nombreux commandants impériaux, les formes de combat employées par les Eldars Noirs sont difficiles à appréhender et donc à contrer. Alors que la mission d’un Commandant Impérial est de prendre ou de défendre un territoire, les Eldars Noirs eux, ne font la guerre que pour le pillage. Si, suite à cela, ils se trouvent en mesure d’assouvir leur penchant malsain pont le meurtre, la torture et autres actes décadents, ils le feront volontiers, mais ce n’est pas leur but principal. Par conséquent, les tactiques des Eldars Noirs sont conçues dans le but de s’emparer de quelque chose qu’ils convoitent et de s’enfuir avec. Ce sont les rois de l’attaque surprise et ils s’en prendront rarement à une cible qu’ils savent défendue ou avertie. Il va donc presque sans dire que les Eldars Noirs utilisent la ruse et la perfidie plutôt que la confrontation directe. Les motojets et les Raiders leur permettent une grande mobilité tandis que leurs armes donnent une forte puissance de feu à courte portée, tant en intensité que par les effets produits. Bien que légèrement armés ou protégés (du moins en comparaison de nos propres standards), les Eldars Noirs sont vifs et utilisent volontiers leur mobilité pour esquiver les points forts de l’ennemi. Comme il est facile de s’en apercevoir, ils sont les maîtres du raid et, en tant que pirates et meurtriers, ils ne voient aucune raison de suivre la voie noble du guerrier ou du soldat. En conséquence, bien que l’on puisse les mépriser pour avoir recours à de telles tactiques, sous-estimer les Eldars Noirs revient à s’acheminer inévitablement vers la défaite et l’infamie. »
- Extrait de "Les Eldars Noirs : Leur méthode et comment les vaincre, par quelqu’un qui l’a fait", Colonel Schlifflen Van Dyson, 7eme Régiment de la Carde Royale de Vangrian.
Toutes copies détruites par ordre de l’Admistratum M0150935.M32. Seule copie encore existante conservée dans les archives de l’Inquisition
INR 1345/H46

Indice de Menace et Politique Impériale

Bien que les pirates Eldars soient une menace constante contre l’espace impérial, ils sont trop peu nombreux pour mettre en péril l’Imperium. Leurs raids sont sporadiques et manquent totalement de coordination. En fait, leur impact sur les infrastructures impériales est négligeable (perdre plusieurs milliers de personnes sur une station de recherche est au pire désagréable, le même nombre ramené à la population d’une cité-ruche n’a aucune importance). Ils ne vivent que pour asservir et tuer, et ont sans doute tué des milliards de citoyens impériaux innocents au cours des siècles, mais il ne s’agit là que d’une égratignure pour un empire galactique, car la main d’œuvre est une ressource abondante pour l’Imperium. Si ces cabales de pirates venaient à travailler de concert, cet indice de menace devrait être révisé, mais pour l’instant les militaires impériaux ont des missions plus urgentes que l’extermination de ces pillards.

En cas d’attaque, foi et discipline sont les meilleures parades aux viles méthodes des pirates Eldars. De nombreux officiers impériaux pensent que ces extraterrestres peuvent être vaincus grâce à des nerfs solides et de bons tireurs, abattre leurs transports avant qu’ils n’arrivent au corps à corps puis concentrer le tir d’armes antipersonnel sur les survivants assurant en général un taux de réussite élevé. Cette tactique est cependant difficile à mettre en pratique, car la vitesse de leurs appareils est en elle-même une protection, d’autant plus que les cabalites sont des maîtres de la guerre psychologique, préférant frapper à la faveur des ténèbres des cibles terrifiées et mal équipées. C’est seulement lorsqu’une série de raids dépasse un niveau de tolérance prédéterminé, détaillé par le Mandat du Sectoris Stabilis (0125967.M34), que les forces de l’Imperium ripostent avec célérité. Il existe des exceptions à ce protocole, notamment pour les Iron Hands qui semblent avoir décidé de lancer des représailles après des attaques Eldars menées durant la Treizième Croisade Noire sur leur monde natal de Medusa, mais la pratique habituelle consiste à ne pas intercepter ces expéditions tant qu’une requête formelle n’a pas été examinée par le Departmento Munitorum. Jusque-là, les pertes en vies humaines doivent être acceptées avec stoïcisme.

Source

  • Index Xenos du White Dwarf N°124 (Août 2004)

Pages dans la catégorie « Drukharis »

Cette catégorie comprend seulement la page ci-dessous.