Yncarne

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
L’Yncarne, Avatar d’Ynnead.
La stature d’Yvraine comme celle du Visarch ne sont rien à côté de l’immense entité tourbillonnante qu’on appelle l’Yncarne. C’est un être aussi étrangement beau qu’effroyable à contempler - s’il est réellement le sauveur des Aeldaris, il est en tout cas particulièrement sinistre.

L’Yncarne est une entité extrêmement perturbante, une manifestation macabre qui ne communique que par la mort et la manipulation d’énergie spirituelle. Tout comme la némésis des Aeldaris, la divinité des excès appelée Slaanesh, l’Yncarne est androgyne, car la mort n’a cure de l’âge, du genre ni du statut. Il est considéré par beaucoup comme l’Avatar d’Ynnead, de la même manière que Kaela Mensha Khaine, le Dieu à la Main Sanglante des Asuryanis, possède ses propres incarnation dans le plan matériel.

Cette comparaison demeure valable, bien qu’incomplète, car il n’existe qu’un Yncarne - s’il est vrai que le pouvoir d’Ynnead croît avec chaque mort, seule une fraction de son potentiel est matérialisé dans la réalité. Là où l’Avatar de Khaine est né d’un dieu déchu, brisé en centaines de morceaux par son combat contre Slaanesh, l’Yncarne est le fruit d’un dieu qui ne s’est pas pleinement manifesté - il n’est qu’un lambeau de la toute puissance du Dieu qui Murmure. En outre, la coagulation de cette chimère est le résultat direct de la fracture de Biel-Tan et de l’immense trauma psychique qui l’a déclenchée, trauma amorcé par une invasion démoniaque. Certains détracteurs des Exhumés ont eu l’audace de prétendre que l’Yncarne, loin d’être la némésis de Slaanesh personnifiée, est pollué par les forces qu’il est censé abattre. Ceux qui ont réfléchi à son étrange androgynité y voient des similitudes avec les Démons du Prince du Chaos. Pour les Ynnari, tout cela n’est qu’hérésie de la pire espèce, et ils exigeront sur-le-champ un duel d’honneur à la mode des tribus de Saim-Hann pour solder un tel affront.

En temps de paix, l’Yncarne est replié entre les dimensions, hantant la vision périphérique comme un scintillement du voile entre la réalité et le Warp. Ce n’est qu’en présence d’un surplus d’énergie funèbre qu’il apparaît dans le plan matériel. Lorsque l’Yncarne se manifeste, il le fait dans une explosion étourdissante d’énergie négative. Dans un bruit hideux de déchirement à fendre les tympans, le champ de bataille jonché de cadavres se fissure et brille avant qu’une forme colossale jaillissent de la terre gorgée de sang, au milieu d’un tourbillon ectoplasmique tonitruant.

L’Yncarne, fléau des races inférieures et icône de la renaissance des Aeldaris, hurle de triomphe à chaque intrusion dans la réalité. L’incarnation d’énergie macabre flotte vers sa proie dans un vortex de murmures d’outre-tombe, un rugissement psychique qui arrache la vie de ceux qui ont suscité son ire. Les Ynnari qui combattent aux côtés de cette créature sont enhardis par une puissance glaciale, la résolution froide des Exhumés. Le trépas de l’ennemi est aussi inéluctable que la nuit. Ceux qui ne sont pas changés en poussière par le regard de l’Yncarne ou privés de leur âme sont taillés en pièces par Vilith-zhar, l’Épée des Âmes, une lame de vif-argent qui peut changer de forme à volonté. Il s’agit de la plus grande et de la plus puissante des Épées Déchues qui ont été découvertes à ce jour, capable même d’occire un Démon Majeur d’un coup bien placé.

L’Yncarne possède l’Équipement suivant :
  • Vilith-zhar, l’Épée des Âmes : Cette lame fluctuante fut forgée dans la chaleur d’âmes embrasées.

Sources[modifier]

  • Index Xenos : Ynnari - White Dwarf N°271 (Mai 2019)
  • Gathering Storm - Livre II : La Fracture de Biel-Tan, produit par le design studio Games Workshop, 2017