Vaisseau-Monde d'Altansar

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png





Astre-ulthwe.png
Astre-iyanden.png
Astre-saim-hann.png
Astre-mymeara.png
Astre-alaitoc.png
Astre-biel-tan.png
AsuryanisSide.jpg
AsuryanisSide.jpg
Asuryani-side.pngAsuryani-side-2.jpg
Decor1Asuryani.png
Medaille-asuryani-1.png
Medaille-asuryani-2.png
Logo Altansar.png

Lorsque Slaanesh naquit, Altansar se retrouva au bord de l’Œil de la Terreur, et même si les Asuryani combattirent vaillamment, le Vaisseau-Monde fut englouti lentement par le Warp, au cours d’une période qui dura cinq cents longues années. Seul le Seigneur Phénix Maugan Ra sembla avoir survécu. Altansar fut considéré comme perdu pendant des milliers d’années, mais lorsque l’Œil de la Terreur s’élargit à la fin du 41e millénaire, Maugan Ra se lança dans une grande odyssée au terme de laquelle il sauva son peuple perdu. Toutefois, depuis leur retour, les autres Aeldari se méfient des habitants d’Altansar et les fuient comme la peste. Certains prétendent que cette épreuve les a irrémédiablement souillés, et d’autres affirment qu’ils ont signé un pacte avec Ynnead. Ces rumeurs sont peut-être vraies, car les habitants d’Altansar ne parlent que par murmures, et leurs traits blafards leur donnent l’air de sinistres revenants. La rune de monde d’Altansar est la Chaîne Brisée. Autrefois référence à l’évasion de Kurnous et Isha, elle symbolise également la fuite d’Altansar de l’Œil de la Terreur.[1]


Histoire[modifier]

Altansar portrait.jpg

Rares sont les Vaisseaux-Mondes Asuryani dont le passé est aussi tragique et tumultueux que celui d’Altansar. Piégé pendant des millénaires dans la tourmente de la tempête Warp qu’est l’Œil de la Terreur, son peuple a enduré des horreurs que peu d’autres Aeldari peuvent imaginer. Sans les efforts déployés par le Seigneur Phénix Maugan Ra, le Moissonneur des Âmes, le Vaisseau-Monde serait certainement encore prisonnier de l’Œil aujourd’hui.

Après la Chute de l’ancien empire Aeldari, le Vaisseau-Monde Altansar était proche de l’Œil de la Terreur récemment ouvert. Ses habitants se pensaient en sécurité, à tort. Les frontières de l’Œil (si ce terme a un sens pour un phénomène Warp) sont toujours en mouvement, avançant et refluant de façon imprévisible sous l’action d’énergies empyriques incompréhensibles. Ce fut une de ces lames de fond de l’Œil qui saisit Altansar.

Au départ, les Grands Prophètes, les Chanteurs de Moelle et les Cosmomaîtres du Vaisseau-Monde firent tout leur possible pour libérer Altansar de l’emprise de l’Immaterium, croyant que, malgré le danger, ils pourraient s’échapper. Mais ils se trompaient. Des Grands Prophètes et des Psycharques furent réduits en cendre lors de rituels psychiques destinés à affaiblir la prise du warp. Les Chanteurs de Moelle s’épuisèrent à mettre au point de nouveaux moteurs et à les greffer sur les flancs d’Altansar. Les Cosmomaîtres passèrent d’innombrables heures à lutter contre les courants empyriques, analysant le flux d’énergies Warp et les meilleurs schémas de tir pour leurs propulseurs, dans l’espoir de libérer leur Vaisseau-Monde. Hélas, toutes ces mesures échouèrent. Altansar plongeait peu à peu dans l’Œil de la Terreur. Pire encore, dans l’espoir de voir le Vaisseau-Monde échapper, peu de ses habitants s’enfuirent pendant que cela leur était encore possible à bord de vaisseaux plus petits et plus rapides. Malgré tout, les Aeldari d’Altansar continuèrent de faire leur possible pour libérer leur foyer. L’idée d’être engloutis par l’Œil de la Terreur, berceau de l’Assoiffée et de la quasi-extinction de leur race, emplit les habitants d’une crainte et d’un désespoir à même de briser la psyché des humains les plus endurcis. Pour eux, il était hors de question d’abandonner leurs tentatives de fuite ou de céder aux émotions négatives qui les assaillaient.

Tandis que l’espoir s’estompait, la situation empira. Les runes gardiennes entourant les portails sur la Toile, chacune étant assez vaste pour que plusieurs vaisseaux spatiaux s’y engouffrent en même temps, se mirent à luire vivement. Elles brûlaient tant que nombre d’entre elles se déformèrent, devenant impossibles à reconnaître ou prenant un aspect qui faisait sombrer les Aeldari les plus faibles dans la folie. Voyant en cela un sombre présage, le Seigneur Phénix Maugan Ra, né sur Altansar et à bord du Vaisseau-Monde depuis le début de sa lutte, mobilisa des centaines de Guerriers Aspects Faucheurs Noirs, ses propres disciples, pour surveiller les portails sur la Toile. Les actions du Moissonneur des Âmes troublèrent les habitants d’Altansar. Même alors, relativement peu de temps après la Chute, les Asuryani tenaient les Seigneurs Phénix en haute estime. Si un tel guerrier appelait tant de personnes à le rallier, il devait être vraiment désespéré. Les problèmes du Vaisseau-Monde ne faisaient que commencer.



EldradUlthran.jpg
« De ce que l’on sait, à l’exception de Maugan Ra, aucun des habitants d’Altansar de l’époque à laquelle le Vaisseau-Monde tomba entre les griffes de l’Œil de la Terreur n’a survécu. Le Moissonneur des Âmes a raconté bien peu de choses sur ce qui s’était passé. Même ses pairs Seigneurs Phénix ne peuvent prétendre savoir vraiment ce qui est arrivé au Vaisseau-Monde. Les Altansari eux-mêmes ne peuvent se targuer de tout savoir à ce sujet. Tant de ceux qui auraient pu attester de ce qu’ils ont vécu sont morts avant de pouvoir en témoigner. Maints trésors de cette époque ont été détruits lors des affrontements que les gens d’Altansar ont dû mener pour défendre leur foyer. Le peu d’informations toujours en possession des Altansari concernant cette époque est si horrifiant que peu osent le lire. Une immense partie de ces témoignages est métaphorique, allégorique ou rédigée sous forme poétique pour épargner aux générations futures la pleine horreur de ce qui s’est passé. Depuis leur retour dans la réalité, les habitants d’Altansar, tout comme Maugan Ra, ont été avares en informations concernant leur disparition dans le warp. Ainsi, mes tentatives pour découvrir la vérité ont été, au moins en partie, contrariées dans bien des domaines d’étude. En ce qui concerne les récits de la chute d’Altansar dans le Warp et les efforts de Maugan Ra pour le retrouver, ce qui suit est le mieux que j’aie pu rassembler. Mais ce n’est guère qu’une compilation de rumeurs et de récits cousus ensemble après évaluation méticuleuse, méditation et bon nombre de lancers de runes. »

Les Runes Brisées[modifier]

La Chaîne Brisée
La rune-monde employée par le Vaisseau-Monde d’Altansar est connue sous le nom de Chaîne Brisée. Ce n’est pas uniquement une référence au mythe Aeldari racontant comment Kurnous et Isha se sont échappés des donjons de Khaine, mais également à la rupture des liens utilisés par Khaine pour enchaîner le dieu forgeron Vaul à son enclume. Pour les Aeldari, ce symbole représente, entre autres choses, qu’ils ne sont peut-être condamnés au même destin que leurs ancêtres, qu’ils peuvent maîtriser leurs pulsions et s’en libérer. Pour les habitants d’Altansar, ce symbole incarne leur sortie de l’Œil de la Terreur. Depuis, ils ont ajouté la boucle d’infinité rompue à la rune-monde, en la plaçant au-dessus de la Chaîne Brisée.

Pendant des années, les Grands Prophètes et les Psycharques d’Altansar travaillèrent à réparer les runes protégeant les portails sur la Toile de leur Vaisseau-Monde. Chaque jour qui passait, la tâche devenait plus ardue. Bien qu’étant minutieusement fabriquée et imprégnée d’une puissance psychique que seuls des Aeldari étaient en mesure de contrôler, chaque nouvelle rune se déformait plus vite que celle qu’elle devait remplacer. Au bout d’un moment, les protections étaient défaites en moins de temps qu’il ne fallait pour en confectionner une nouvelle. Finalement, la force responsable de la destruction des runes devint trop puissante pour être contenue et était sur le point d’atteindre une masse critique. Malgré l’énergie investie dans la lecture des runes, nul ne parvint à découvrir ce que l’avenir réservait au Vaisseau-Monde. Cependant, tous devinaient que de terribles épreuves les attendaient et les habitants d’Altansar avaient un mauvais pressentiment.

Au cours de cette longue période d’attente, tous se tournaient vers Maugan Ra. Car il ne relâcha pas sa vigilance tandis qu’il surveillait les portails sur la Toile. En ces temps troublés, des milliers d’habitants du Vaisseau-Monde s’engagèrent sur la Voie du Guerrier, dont plus de la moitié devinrent des Faucheurs Noirs. Pour eux, Maugan Ra incarnait leur seul véritable espoir. La guerre menaçait le Vaisseau-Monde, et tous ses habitants savaient que ce serait peut-être celle qui déciderait de la survie ou de la disparition d’Altansar.

Finalement, les dernières runes qui tenaient bon sur les portails menant à la Toile clignotèrent avant de s’éteindre, relâchant une fumée âcre en tombant au sol, complètement carbonisées. A cet instant, tous les portails sur la Toile prirent vie. Mais ils ne chatoyèrent pas des lumières céruléennes habituelles. Au lieu de cela, l’énergie qu’ils contenaient luisait de toutes les teintes de violet, et leur surface semblait bouillonner et éclater comme l’épaisse boue des sources thermales. C’était le moment que Maugan Ra attendait.




Maugan Ra
MauganRa.jpg
De tous les élèves du premier Seigneur Phénix Asurmen, ce fut Maugan Ra dont l’interprétation des enseignements de son mentor était la plus divergente. Plus que tous ses pairs, il a perfectionné l’art d’abattre ses ennemis de loin avant qu’ils puissent répliquer, créant des armes à longue portée défiant toute catégorisation. Maugan Ra apprit que, dans les mains d’un guerrier assez expérimenté, même les armes les plus puissantes et les plus excentriques pouvaient être utilisées avec la même précision dont Kurnous fait preuve lorsqu’il tire ses flèches de chasse. Maugan Ra enseigna à ses disciples que le baiser de la mort peut être élégamment dispensé à distance avec une efficacité redoutable, précepte désormais au cœur de la doctrine de l’Aspect du Faucheur Noir. Ses adeptes personnifient le dieu de la guerre Khaine, à la fois dans son implacable fureur et dans son aspect de destructeur. Ils cherchent à incarner la lance de Khaine, projetée à travers les mondes pour frapper ceux qui pensent être hors de portée des Aeldari. Pour les Faucheurs Noirs, la précision et la perfection du tir sont primordiales.

Au cours des nombreuses batailles sur Altansar, ces talents se sont maintes fois avérés essentiels...


Un Vaisseau­-Monde en Flammes,
Un Vaisseau­-Monde inondé de Sang
[modifier]

La veille de Maugan Ra ne fut ni passive ni silencieuse. Chaque jour, des prophètes et des Autarques venaient consulter sa sagesse et son appréciation de plans tactiques, de fabrication d’armes et du recrutement des guerriers. Le Moissonneur d’Âmes leur fit part de ses stratégies. Le Vaisseau­-Monde devait être défendu contre ses ennemis extérieurs, ainsi que contre ceux de l’intérieur. Il savait que quelque chose approchait.

Le premier Démon qui surgit des portails sur la Toile d’Altansar explosa dans une déferlante de matière Warp avant d’avoir pu émerger. Maugan Ra fit la première victime, mais elle ne devait pas être la dernière, loin de là. Des hordes de désengendrés suivirent et subirent le même destin sous les volées disciplinées des Faucheurs Noirs ayant pris position. Les Guerriers Aspects propulsèrent des roquettes vers les champs de flammes grandissantes dans une symphonie de mort. Lorsque les guerriers d’un temple se retiraient, d’autres se lançaient au combat, s’assurant que la puissance de feu déployée contre les envahisseurs d’Altansar ne faiblisse pas un seul instant.

Dès la première apparition d’un Démon, le message passa dans tout le Vaisseau-Monde que l’engeance du Warp avait percé les protections. Des plans de bataille furent mis en œuvre : les Guerriers Aspects s’équipèrent, les milices de Gardiens se mobilisèrent, les armureries bouillonnèrent d’activité pour fournir des armes et apprêter les chars antigrav, les motojets et les marcheurs de guerre. Le cœur lourd, les Spirites plongèrent dans le cir­cuit d’infinité, cueillant les âmes belliqueuses pour les implanter dans les Châsses Fantômes produites à la chaîne par les Chanteurs de Moelle du Vaisseau­-Monde. L’idée de voir tant des défunts d’Altansar ôtés au havre spirituel rendait les habitants du Vaisseau-Monde malades, mais ils convenaient que c’était la seule solution. Le Vaisseau-Monde était en jeu, et s’ils voulaient survivre, les Asuryani ne pouvaient se permettre de faire preuve de parcimonie. Pendant ce temps, la chambre de l’Avatar de Khaine palpitait d’une soif guerrière, et le Jeune Roi de cette année alla se préparer à éveiller le fragment du Dieu à la Main Sanglante.

La première horde de Démons parvenant à se frayer un chemin jusqu’à Altansar fut défaite au niveau des portails sur la Toile : Maugan Ra n’eut même pas à utiliser la lame ornant Maugetar. Mais il en vint d’autres. La force de chaque vague variait, mais elles étaient toutes plus importantes que la première. Alors même que l’essentiel du Vaisseau-Monde était sur le pied de guerre et que les Chanteurs de Moelle et les forgerons produisaient armes, munitions et véhicules à une cadence prodigieuse, les Altansari se faisaient repousser au fil des mois et des années.

Parfois, l’énergie du warp alimentant une horde de Démons faiblissait au bout de quelques heures, et sa puissance ne grandissait pas pendant des mois. D’autres fois, la force de l’empyrée était telle que les Démons pouvaient se battre pendant des jours ou des semaines, laissant à peine quelques heures de répit aux défenseurs épuisés avant l’arrivée de la vague suivante. Cette situation se perpétua durant des décennies et, au fil du temps, la puissance des hordes d’envahisseurs démoniaques grandissait. Les pertes altansari étaient si importantes que bon nombre des rites funéraires furent abandonnés. Les cadavres étaient incinérés dans de grands bûchers, et des centaines de Pierres-Esprits étaient serties dans des Châsses Fantômes vides avant d’avoir été placées dans le circuit d’infinité.

Plus l’intervalle entre les vagues successives de Démons s’écourtait et plus les morts s’accumulaient, plus il devenait difficile pour les armées d’Altansar de reprendre les zones perdues avant l’arrivée de la horde suivante. Tandis que le Vaisseau-­Monde était attiré vers l’Œil de la Terreur, la puissance de l’Immaterium était parfois assez grande pour que des Démons apparaissent spontanément dans différentes zones du Vaisseau-Monde, rendant difficile la tâche d’établir une ligne de bataille et d’organiser les défenses. Pendant tout ce temps, Maugan Ra était en première ligne, massacrant les Démons par dizaines à chaque volée, menant des contre-attaques dévastatrices et tenant pour assurer l’évacuation des citoyens des zones menacées. Cependant, lentement mais sûrement, le Vaisseau­-Monde tombait aux mains de l’ennemi. Les Jardins du Repos de Lileath, jadis un havre de paix, furent transformés en un lieu terrifiant. La Forêt d’Ombrelune, malgré une défense vaillante menée par des centaines de Scorpions Foudroyants et de Rangers, fut consumée dans d’inextinguibles flammes carmin, lilas, violettes et bleu canard. Le Sanctuaire d’Asuryan fut profané avec du sang aeldari lorsque ses défenseurs furent déchiquetés par des meutes de Chiens de Khorne affamés. La Trispirale de Transcendance fut envahie par des Démons de Slaanesh qui firent de ce lieu de sagesse et de méditation une chambre de torture débauchée: aucun Aeldari d’Altansar ne souffrit plus que ceux assez malchanceux pour y être enfermés. Les Tours de Garde de la Flamme d’Onyx, les Chutes Vermillon et la Pierre Céruléenne furent capturées tour à tour par des masses grandissantes de Portepestes. Leur moelle spectrale jadis fière fut réduite en ruines, et la chair des Guerriers Aspects et des garnisons de Gardiens dévorée par des champignons, dont les spores provoquaient d’affreuses maladies psychiques infectant et tuant des milliers d’Aeldari d’une mort lente et douloureuse.

Les Altansari perdaient. Maugan Ra le savait. Bien qu’il s’abstînt de l’admettre devant les Aeldari qui comptaient sur lui plus que quiconque pour les tirer de ce désastre, il était épuisé, lui aussi, et il sentait les griffes acerbes du désespoir effleurer son esprit. Il refusa de le laisser prendre racine. Lorsqu’il fut contraint de retirer ses guerriers de la Porte de Drakion et de la Forteresse de l’Épée d’Ivoire pour empêcher que le Dôme de l’Etoile Azur ne tombe sous la coupe des Démons de Tzeentch, il sut que ses forces devraient contre­ attaquer, ou le Vaisseau-Monde serait perdu. Il était évident que les chances de repousser complètement la horde démoniaque et de réparer entièrement les runes gardiennes des portails sur la Toile étaient minces. Selon lui, seule la condamnation des portails constituait un espoir.

La Condamnation des Portails[modifier]

Si n’importe qui d’autre que Maugan Ra avait fait cette proposition aux Autarques et Grands Prophètes restants du Vaisseau-Monde, ils lui auraient ri au nez. Au lieu de cela, tandis que le Moissonneur des Âmes exposait son intention de briser le lien entre le Warp et les portails sur la Toile du Vaisseau-Monde, tous l’écoutèrent en silence. Nombre d’entre eux avaient été blessés en défendant Altansar, et ils étaient tous éreintés. Le fait de continuer de vivre pour peut-être voir leur foyer oblitéré par une vague de souillure démoniaque pesait si lourd sur leurs épaules que leur attitude avait changé : rares étaient ceux qui se dressaient sur leur siège avec la fierté caractéristique des Aeldari. Il savait qu’ils avaient besoin d’une victoire, une à même de leur redonner espoir.

Maugan Ra annonça qu’il mènerait une force mixte de Guerriers Aspects et de prophètes jusqu’aux portails la prochaine fois que les énergies empyriques reflueraient. Une fois sur place, ils scelleraient ou détruiraient les portails. C’était une mesure désespérée: elle couperait Altansar du reste de leurs semblables pendant des millénaires. Mais les Démons étaient innombrables. Des Scorpions Foudroyants et des Araignées Spectrales prirent la tête de la force principale, détruisant des poches de Démons traînards et distrayant les autres tandis que le contingent aeldari principal avançait. Maugan Ra accompagnait ce groupe-ci, composé de Faucheurs Noirs, de Dragons de Feu et de prophètes.

L’équipe avançait rapidement, consciente qu’à tout instant, la vague Warp pouvait regagner en puissance et vomir d’autres vagues de Démons. Ils traversèrent des couloirs emplis de cadavres et virent des murs dont émergeaient des visages d’Aeldari, tordus par une expression d’agonie. Partout, la moelle spectrale palpitait de corruption, et des tentacules avides gigotaient en bouquets, menaçant de saisir les imprudents. Mais le spectacle le plus terrifiant était celui des Pierres-Esprits brisées et des Aeldari encore vivants dans ces régions souillées. Nombre d’entre eux avaient perdu la raison, submergés par la soif de sang ou possédés par des esprits maléfiques. Poussés par le désespoir, ils attaquèrent les guerriers de Maugan Ra, griffant leurs armures à mains nues en grognant. Les Guerriers Aspects mirent fin aux souffrances de ces Aeldari, la mort dans l’âme.

Le gros des forces de Maugan Ra parvint aux portails. La puissance du Warp était plus importante que dans le reste du Vaisseau-Monde. Les tempes des Aeldari psychosensibles battaient à cause de ce pic d’énergie. Certains des Prophètes et des Psycharques, encore plus réceptifs à l’empyrée que leurs semblables, tombèrent à genoux, tenant leurs têtes entre les mains. Maugan Ra ordonna aux Dragons de Feu de poser des charges à fusion sur les portails menant à la Toile et à d’autres guerriers de les couvrir. A peine les Dragons de Feu avaient-ils entamé leur travail que les Démons se mirent à surgir des portails. Le combat s’engagea lorsque d’autres Guerriers Aspects entreprirent de défendre les Dragons de Feu. Les Faucheurs Noirs déversèrent leurs roquettes sur les rejetons du Warp en approche. Les Scorpions Foudroyants plongèrent entre les Démons et )es disciples de Fuegan, interceptant le désengendrés à l’aide de leurs épées tronçonneuses. Les Araignées Spectrales surgissaient et quittaient la réalité, sautant là où la pression ennemie était la plus forte pour libérer des nuages de câble monofilament avant de bondir vers les cibles suivantes. A chaque seconde qui passait, une vie aeldari de plus était arrachée à l’existence tandis que les Démons continuaient de se déverser depuis les portails. Maugan Ra avait mené une force de frappe, pas une armée. Ils n’étaient pas assez nombreux pour une bataille rangée. Il était lui-même au cœur de la mêlée, décrivant avec Maugetar des arcs mortels qui tranchaient plusieurs rejetons du Warp à chaque coup. Les secondes semblaient s’étirer comme des heures tandis que le Moissonneur d’Âmes poussait ses guerriers de l’avant. Les Exarques Dragons de Feu l’informèrent que les charges étaient désormais parées, mais que certains Aeldari devraient les défendre jusqu’à ce qu’elles explosent. Des seigneurs Démons à l’intelligence maléfique dirigeaient déjà leurs meutes de serviteurs vers l’emplacement des explosifs.

Maugan Ra jura à l’idée de perdre d’autres vies aeldari. Il poursuivit le combat jusqu’à la dernière minute avant de se retirer. Les charges à fusion explosèrent dans un flash aveuglant de lumière ardente qui brûla son armure. Des dizaines d’Aeldari furent désintégrés et des centaines de Démons bannis en un instant. L’effondrement des portails provoqua un déferlement de puissance tandis que l’énergie contenue dans les structures en moelle spectrale était libérée. Maugan Ra avait assez reculé pour être simplement mis à terre, mais une grande partie de la chambre fut complètement oblitérée. Pourtant, d’une manière ou d’une autre, un portail sur la Toile avait résisté et permettait encore aux Démons de se déverser. Sans hésitation, Maugan Ra leva Maugetar, visant la principale faiblesse de la structure et tira une volée de centaines de shurikens. L’intense barrage eut finalement raison du portail en moelle spectrale, et les énergies tourbillonnantes qu’il contenait cessèrent d’exister. Les Démons ne pouvaient plus attaquer Altansar depuis ses portails.

Une Fuite Contrainte[modifier]

Les portails sur la Toile détruits, Maugan Ra et la poignée de rescapés retournèrent auprès des leurs en héros. Même si elles n’avaient pas entièrement cessé, les attaques de Démons avaient été largement réduites. Lorsque le Seigneur Phénix assista au conseil du Vaisseau-Monde pour évoquer les plans de reconquête et de purification du reste d’Altansar, les prophètes et commandants lui annoncèrent qu’il n’aurait pas l’occasion de voir si sa tactique avait fonctionné. En secret, le conseil avait ordonné aux Chanteurs de Moelle les plus talentueux de construire un vaisseau spatial capable d’échapper à l’emprise quasi inextricable de l’Œil de la Terreur. Il leur avait fallu plus de deux siècles, des efforts colossaux et d’incalculables ressources, mais ils avaient réussi. Le conseil expliqua à Maugan Ra que le Vaisseau-Monde n’avait plus aucun espoir de s’échapper, et ils refusaient de laisser un disciple d’Asurmen disparaître avec eux. Ils implorèrent le Moissonneur des Âmes de raconter aux autres Aeldari ce qui leur était arrivé et lui assurèrent qu’ils n’abandonneraient jamais l’espoir qu’il découvre un jour un moyen de les retrouver et de les ramener dans la galaxie.

Pendant des heures, Maugan Ra protesta, faisant montre d’une frustration et d’une colère inédite chez ce Seigneur Phénix. Les Aeldari du conseil refusèrent de céder, malgré la peine que leur causait le fait de s’opposer à la légende vivante qui se tenait devant eux. Finalement, ce fut l’Autarque Elithinel Ullathani qui trouva les mots pour le convaincre. Jadis, c’était une Faucheuse Noire ayant suivi ses enseignements, et elle comptait parmi les disciples les plus talentueux qu’il ait formés. Elle avait accompli de grandes choses, elle avait embrassé les Aspects des Dragons de Feu et des Éperviers Voltigeurs avant de s’engager sur la Voie du Commandement. Ullathani parlait avec la grâce éloquente et l’indéniable fermeté conférées par une longue expérience de l’autorité. Elle lui assura qu’il manquerait grandement à son Vaisseau-Monde, que celui-ci se languirait leurs retrouvailles, mais qu’il serait plus utile en s’échappant avant de revenir les arracher à l’abysse vers lequel ils plongeaient inexorablement. Enfin, elle affirma qu’il ne pouvait actuellement pas faire grand-chose pour les Altansari, mais qu’il pouvait aider les Asuryani du reste de la galaxie. Finalement et, selon certaines légendes, avec les larmes aux yeux, Maugan Ra céda. Il accepta de partir, jurant qu’un jour, il reviendrait sauver le peuple d’Altansar.

Au bout de deux siècles, Altansar fut entièrement englouti par l’Œil de la Terreur. Cinq cents ans s’étaient écoulés depuis que la puissance du Warp avait commencé à s’emparer du Vaisseau-Monde.

Le Retour[modifier]

Des milliers d’années passèrent. Bien, qu’il n’abandonnât jamais ses recherches, Maugan Ra ne trouvait pas ce qu’il cherchait le plus au monde : un moyen de recouvrer son Vaisseau-Monde. Mais il ne se laissa pas aller à la crainte lancinante que, après tout ce temps, les habitants d’Altansar puissent être perdus pour toujours.

Après des années de guerre et d’attente, l’occasion se présenta enfin à Maugan Ra lors de la Treizième Croisade Noire d’Abaddon le Fléau. Les forces du Chaos, en se déversant depuis l’Œil de la Terreur, laissèrent une plaie béante dans l’espace là où la réalité et le Warp coexistaient. Cela permettrait non seulement à Maugan Ra d’entrer dans l’Œil de la Terreur, mais également au Vaisseau-Monde Altansar d’en sortir. Avec les affrontements cataclysmiques se déroulant autour de la Porte Cadienne, les forces des deux camps étaient largement distraites : c’était la meilleure chance pour le Moissonneur des Arnes de plonger dans l’Œil. Ainsi, il se lança dans la quête de retrouver son foyer. Ce récit est conté dans les lais des macabres Bás-Finscéali. Ils mentionnent sa suite, un groupe de vaillants Asuryani baptisé les Hanndroth Bhanlhari (les Vengeurs du Clan Perdu se lançant dans la Quête Éternelle) et comprenant des Faucheurs Noirs, des Eperviers Voltigeurs, des Psycharques et des guerriers d’Ulthwé, de Mymeara, de Kinshara et d’autres Vaisseaux-Mondes.

Au cours de cette grande odyssée, aucun des alliés de Maugan Ra ne survécut. Les Bas-Finscéali, aussi allégoriques et métaphoriques qu’ils soient, racontent que Maugan Ra a laissé un sillage argenté de feu spirituel à travers l’Œil de la Terreur. Ils rapportent qu’il tua la Bête à Mille Yeux, renversa une créature connue sous le nom de Gholem de la Peste et correctement répondit aux onze énigmes du Gyrosphinx de Pheba-Korinteias. Le chemin suivi par le Moissonneur des Âmes fut long, sinueux et ardu, et les ennemis et obstacles qu’il surmonta étaient innombrables.

Finalement, Maugan Ra retrouva Altansar, ou ce qu’il en restait. Pendant des milliers d’années, son peuple avait navigué à travers l’Œil de la Terreur, évitant les pirates et les démons, luttant pour survivre dans l’environnement le pfus infernal que les Aeldari pouvaient concevoir. Bien qu’il ne restât aucun des Altansari que Maugan Ra avait connus parmi les survivants (et il pouvait affirmer au premier regard que ces derniers étaient bien différents des Aeldari aux côtés desquels il avait jadis combattu), sa découverte l’emplit de joie. Suivant son sillage argenté, il guida Altansar hors de l’Œil de la Terreur pour rallier la sécurité relative de l’espace réel pour la première fois depuis des millénaires.

Malgré la récupération miraculeuse d’un Vaisseau-Monde jadis considéré comme perdu, le retour d’Altansar ne donna lieu à aucune célébration. Les autres Aeldari étaient suspicieux envers ses habitants. Même si les Altansari bâtirent un nouveau portail sur la Toile pour se reconnecter aux leurs, la plupart d’entre eux avaient interdiction de se rendre sur d’autres Vaisseaux-Mondes et étaient même accueillis avec hostilité. Nombreux étaient ceux en dehors d’Altansar que des Aeldari puissent ne pas être souillés après ce qu’Altansar avait traversé et à se demander comment ils avaient pu survivre. Malgré les preuves de loyauté fournies par les Altansari au cours de batailles depuis le retour du Vaisseau-Monde, certains Aeldari se demandent encre aujourd’hui si leur respect affiché de la culture des Vaisseaux-Mondes n’est pas exagéré, et s’ils n’ont pas juré allégeance à Slaanesh. Les Altansari ne sont pas aidés par le fait que des millénaires passés dans l’Œil de la Terreur leur ont fait préférer le pragmatisme à la tradition lorsque les les deux entrent en conflit. Pour rester en vie, nombre de coutumes et de rites ont été abandonnés au profit de l’opportunisme. Bien que bon nombre des habitants du Vaisseau-Monde reprennent progressivement les rituels rejetés, une grande partie des Asuryani pensent que les Altansari méprisent les traditions et les considèrent par conséquent avec un mélange de mépris et de grande méfiance.

L’Époque du Dathedian[modifier]

Quelle que soit la vérité sur leur pureté, il est indéniable que les passés dans l’Œil de la Terreur ont transformé les habitants d’Altansar. La plupart refusent de retirer leur casque présence d’Aeldari originaires d’autres Vaisseaux-Mondes, et les rares qui l’ont fait arborent des traits si pâles qu’ils semblent piégés dans une sorte de demi-vie. Cela poussa certains Aeldari à présumer que les Altansari avaient passé un pacte avec Ynnead, le Dieu de la Mort. Cette théorie a pris de l’ampleur, alimentée par des rumeurs originaire d’Ulthwé. Ces histoires mentionnent une Psycharque altansari qui aurait affirmé, pendant le jugement d’Eldrad Ulthran, que son Vaisseau-Monde et son peuple doivent leur survie au suaire qu’Ynnead a placé sur eux. Les rumeurs vont plus loin et soutiennent que peu de temps après cette révélation, la Psycharque a voué son âme à Ynnead et Yvraine avant de tirer sa lame pour se trancher la gorge. Quelle que soit la vérité, ce que l’on sait, c’est qu’Altansar s’est rallié à la cause des Ynnari, aux côtés desquels ses guerriers se sont battus à de nombreuses occasions.

Le Vaisseau-Monde d’Altansar lui-même n’est plus que l’ombre de sa gloire passée. A ce jour, les deux tiers de sa surface sont encore en quarantaine, des runes gardiennes protégeant le reste du navire contre la souillure empyrique. Les guerriers restent constamment sur leurs gardes, à l’affût de toute incursion dans les zones sûres du Vaisseau-Monde. Depuis leur sortie de l’Œil de la Terreur, les guerriers altansari ont dû contenir des attaques démoniaques lancées à partir de la Forteresse des Soleils Éclatants depuis longtemps détruite, de la Chambre de la Lance Vermeille et d’autres endroits. Ils ont fait cela dans le plus grand secret, conscients qu’expliquer ce qu’est devenu leur foyer ne ferait qu’attiser l’animosité à leur égard. Seuls certains membres des Ynnari ont été autorisés à se rendre sur Altansar, dont bon nombre de Chanteurs de Moelle, dont les talents sont vitaux si le Vaisseau-Monde souhaite être reconstruit à une époque aussi turbulente que celle-ci.

Altansar est lourdement militarisé, tous les autres rôles étant considérés comme secondaires. Ses armées reposent sur l’infanterie dans la mesure où l’essentiel de ses véhicules a été détruit, et où le Vaisseau-Monde ne disposait que de ressources limitées pour les remplacer. Une grande partie de ses Guerriers Aspects sont des Faucheurs Noirs, en l’honneur du Seigneur Phénix qui a tant fait pour protéger le Vaisseau-Monde. Beaucoup d’autres se sont engagés sur la voie de l’Épervier Voltigeur, en hommage à Baharroth, le Seigneur Phénix avec lequel Maugan Ra possède le lien le plus fort.

Le besoin de Guerriers Fantômes a été si constant pour défendre le Vaisseau-Monde que les Altansari ont depuis longtemps perdu l’aversion pour l’utilisation de Châsses Fantômes que même les Aeldari d'Iyanden conservent. En effet, les Guerriers Fantômes font désormais partie de la vie des Altansari, pratiquement tous résignés au fait que la mort ne leur offrira aucun répit. Le retour dans la réalité a poussé une petite minorité du conseil dirigeant du Vaisseau-Monde à plaider le retour aux anciennes traditions voulant que le recours aux Châsses Fantômes reste une exception plutôt que la normalité. Mais étant donné qu’Altansar affronte incessamment les forces de l’Assoiffée, et participe désormais au conflit croissant autour de Sangua Terra, leurs voix sont étouffées par l’écrasante majorité de leurs pairs.

Les Altansari parlent très peu de leur terrible expérience dans l’Œil de la Terreur aux autres Aeldari, mais cette épreuve les a tous poussés, Maugan Ra le premier, à haïr le Chaos de toutes les fibres de leurs êtres. Désormais, leur engagement dans la lutte contre les Dieux Sombres et leurs fidèles dépravés surpasse probablement celui de tout autre Vaisseau-Monde de la galaxie.

Les Couleurs du Vaisseau-Monde[modifier]

Si les Aeldari d’Altansar portaient jadis des armures d’ivoire et d’albâtre, l’expérience du Vaisseau-Monde dans le Warp a entraîné quelques changements dans leur héraldique. Le pourpre rougeâtre porté par les gardiens et les prophètes et appliqué sur les structures de moelle spectrale et les véhicules de guerre évoque les mers de sang déversées par les Altansari lors de la défense de leur Vaisseau-Monde. Parmi les couleurs secondaires, on retrouve du noir, en l’honneur de Maugan Ra, et du blanc, qui représente les os de leurs ancêtres disparus.

Altansar couleurs.jpg

Reliques[modifier]

La Pierre Salvatrice[modifier]

Cette Pierre-Esprit contient l’âme d’un des Guerriers Aspects qui a été tué en luttant aux côtés de Maugan Ra pour détruire les portails sur la Toile d’Altansar. Le courage et le sacrifice de ce guerrier sont une source d’inspiration pour le porteur, mais ils lui offrent en outre des aperçus du futur. Les habitants d’Altansar ignorent encore comment cela est possible, bien qu’ils présument que l’explosion d’énergie libérée lors de cette bataille funeste a imprégné la Pierre-Esprit d’un surcroît de puissance.

Emblème de la Chaîne Brisée[modifier]

Façonné par l’un des Chanteurs de Moelle d’Altansar à partir d’un fragment des ruines de la Forteresse des Astres Flamboyants, cet emblème sert à rappeler au porteur, et aux autres habitants d’Altansar à proximité, qu’ils peuvent survivre aux épreuves les plus rudes. Rares sont les Aeldari des Vaisseaux-Mondes qui connaissent son histoire à ne pas être enhardis par son symbolisme.


Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Nul n’est innocent, car il n’existe que divers degrés de culpabilité. »
  • Codex Aeldari, V9
  • White Dwarf 473 (Février 2022) - Index Xénos : Vaisseau-Monde Altansar
  • Codex Aeldari, V9 - Vagabonds des Étoiles