Yvraine

De Omnis Bibliotheca
« Cette Yvraine est intéressante. Il va falloir garder un œil sur elle… »
- Asdrubæl Vect.
Yvraine, Émissaire d’Ynnead.
La haute prêtresse de Ynnari est Yvraine, la Dame des Ombres. Elle fut la première à être investie de l’énergie du Dieu qui Murmure. D’allure grandiose et exotique, elle porte par-dessus sa combinaison de Céraste soyeuse, une élégante parure dont elle peut se défaire en un instant afin de bondir et porter un coup fatal. Peu après qu’Ynnead fut tiré de sa torpeur, une fraction de sa volonté et de son pouvoir fut transmise à une âme unique. Élue par le destin, Yvraine était en esprit la chose vivante qui se rapprochait le plus des Aeldaris qui existaient avant la naissance de Slaanesh.

Yvraine foula la Voie du Guerrier dès le début de sa vie, car une part d’elle est belliqueuse, et elle se réjouit du sang versé. Elle devint une Vengeresse Lugubre et étudia les arts de Khaine sous la tutelle de l’Exarque Laarian. Ils nouèrent un lien de plus en plus intime avec le temps tel que lorsqu’elle quitta le temple pour arpenter la Voie du Sorcier, Laarian ne parvint pas à l’oublier. Cette connexion allait plus tard infléchir la course du destin d’Yvraine, mais aussi de celui de Laarian.

En exil de Biel-Tan après avoir suivi les voies du Guerrier et du Sorcier, Yvraine écuma le moindre recoin de la société Aeldari. Elle devint une paria, et voyagea dans les étoiles aux côtés d’une bande de Rangers énigmatiques desquels elle apprit l’art de la patience. Néanmoins, elle éprouvait le sentiment qu’elle n’était pas à sa place.

En voguant à bord de l’élégante nef ailée baptisée le Lanathrialle, Yvraine sentit l’appel du vide en son for intérieur et délaissa sa bande d’alliés parias pour rejoindre l’équipage. Au fil des ans et des combats, sa cruauté et son sens de l’opportunisme lui permirent de s’élever rapidement dans la hiérarchie. Prenant le nom d’Amharoc, que l’on peut traduire par l’Impitoyable, elle devint finalement une commandante Corsaire écumant l’espace à la barre du Lanathrialle.

Hélas, certains membres d’équipage virent en Yvraine une usurpatrice, car celle qui avait revêtu les atours de chaque nouvelle vie avec la légèreté du troubadour ne saurait s’investir pleinement. Même Yvraine dut admettre cette vérité. Elle était en partie un caméléon, et chaque victoire la poussait à chercher un nouveau défi.

Finalement, après que ses rivaux eurent organisé une mutinerie, Yvraine fut condamnée à l’exil alors que sa flotte mouillait au Port de Vilifact, dans la Cité Crépusculaire. Le nouveau Capitaine du Lanathrialle, le Seigneur Aracleo, regretta sa décision peu après. Yvraine était riche de nombreux talents, et la flotte commença à pâtir de la perte de ses dons. Hélas, il était trop tard.

Privée de sa gloire, humiliée par ceux qui l’appelaient auparavant maîtresse, Yvraine tâcha de survivre dans les rues hantées de Commorragh. Évitant de justesse de devenir une de ces créatures faméliques appelées les Desséchés, elle combattit bec et ongles afin d’intégrer les Cultes de Cérastes, et, grâce à son habileté, y parvint.

Connue à Commorragh sous le nom de Dame des Ombres, Yvraine devint une courtisane dans les cercles les plus opulents. Elle n’était pas véritablement une Commorrite, ce qui rendait son aura d’autant plus sulfureuse. Lorsqu’elle se mettait en colère, elle abandonnait toute contenance et égorgeait sans hésiter ceux qui l’avaient offensée. Cela s’était déjà produit sur le pont du Lanathrialle, dans la galerie de trophées du Voïvode Abrahak, et même sur le Pont des Prophètes de Biel-Tan. Ainsi, Yvraine suscitait l’admiration de ceux qui respectaient l’usage de la violence, en l’occurrence l’immense majorité des habitants de la Cité Crépusculaire.

Affûtées sur la Voie du Guerrier et élargies en tant que reine corsaire, les compétences d’Yvraine lui permirent de se hisser dans la hiérarchie des Cultes Cérastes pour atteindre le rang de Succube. Certains prétendirent que le mérite en revenait à sa seule habileté, tandis que d’autres évoquaient le mécénat de Dame Malys, une intrigante et élégante Voïvode qui avait été jadis l’amante d’Asdrubæl Vect. Quelle qu’en fût la raison, le rôle d’Yvraine lors de la Nuit de Révélations porta un coup douloureux au règne de Vect.

Après sa transformation dans le Crucibael, Yvraine se fraya un chemin hors de l’infestation démoniaque qui ravagea Commorragh peu après son ascension. Elle retourna sur le Vaisseau-Monde de sa naissance, Biel-Tan et, ce faisant, amorça une cascade d’événements qui virent le Vaisseau-Monde fracturé en un squelette de sa gloire passée. L’éclatement du Circuit d’Infinité de Biel-Tan provoqua une immense explosion d’énergie psychique qui déclencha un tourbillon Warp autour du Vaisseau-Monde, mais donna par là même un point sur lequel le Dieu des Morts Aeldari put se concentrer et manifester son avatar dans la réalité.

Un grand nombre d’Aeldaris ont depuis rejoint la cause d’Yvraine, Asuryanis comme Drukharis et Arlequins, ainsi qu’un Gyrinx, étrange félin psychique. Elle est au combat plus redoutable que jamais - armée de l’Épée Déchue Kha-vir, l’Épée de Tristesse, elle peut changer un ennemi en cendres d’un simple baiser de sa lame. Les pouvoirs conférés par sa nouvelle déité sont plus étranges encore, et se manifestent autour d’elle lorsqu’elle combat. Les Exhumés d’Ynnead peuvent puiser l’énergie des âmes contenues dans leurs Pierres-Esprits, et de celles des morts alentours pour accroître leurs aptitudes au combat. Ils manient des armes étranges et des pouvoirs psychiques redoutables qui peuvent faire tomber leurs adversaires en poussière d’un battement de cils. Ils ont appris les secrets des morts, et se sont rapprochés de leurs ancêtres et de la gloire perdue de leur race déchue. Néanmoins, beaucoup jugent Yvraine et ses Ynnari comme corrompus par les forces démoniaques qu’elle souhaite contrecarrer, tandis que d’autres pensent qu’elle est déjà morte à l’intérieur.

Yvraine possède l’Équipement suivant :
  • Kha-vir, l’Épée de Tristesse : La morsure de cette lame réduit ses victimes en cendres.

Sources[modifier]

  • Index Xenos : Ynnari - White Dwarf N°271 (Mai 2019)
  • Gathering Storm - Livre II : La Fracture de Biel-Tan, produit par le design studio Games Workshop, 2017