Troupe d'Arlequins : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m
m
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
Les '''Choristes Arlequins''' se meuvent avec une grâce à couper le souffle, que ce soit sur une scène de Moelle Spectrale et de verre baignée de lumière cristalline ou dans l’enfer d’un champ de bataille. Ils courent et virevoltent, et donnent la mort à chaque coup de lame ou pression sur la détente.  
 
Les '''Choristes Arlequins''' se meuvent avec une grâce à couper le souffle, que ce soit sur une scène de Moelle Spectrale et de verre baignée de lumière cristalline ou dans l’enfer d’un champ de bataille. Ils courent et virevoltent, et donnent la mort à chaque coup de lame ou pression sur la détente.  
  
Aucun [[Aeldari]] ne naît [[Arlequin]], et il persiste toute sorte de contes étranges sur la façon dont s’opère cette métamorphose. On suppose que certains quittent une foule agitée, attirés dans les ombres par une silhouette masquée qu’ils sont les seuls à voir. D’autres disparaissent simplement de chez eux. D’autres encore sont ébahis par une performance d’Arlequins avant d’être emportés, perdent un pari risqué avec un [[Coryphée]], ou sont attirés par des rires étranges et une musique entêtante à travers un portail sur [[la Toile]], et disparaissent à jamais. Toutes les cultures Aeldari ont des dizaines d’étranges - et édifiants - récits sur les Arlequins, et si certains sont sans nul doute embellis ou inventés de toutes pièces, beaucoup ont un fond de vérité troublant.
+
Aucun [[Aeldari]] ne naît [[Arlequin]], et il persiste toute sorte de contes étranges sur la façon dont s’opère cette métamorphose. On suppose que certains quittent une foule agitée, attirés dans les ombres par une silhouette masquée qu’ils sont les seuls à voir. D’autres disparaissent simplement de chez eux. D’autres encore sont ébahis par une performance d’Arlequins avant d’être emportés, perdent un pari risqué avec un [[Coryphée]], ou sont attirés par des rires étranges et une musique entêtante à travers un portail sur [[la Toile]], et disparaissent à jamais. Toutes les cultures Aeldaris ont des dizaines d’étranges - et édifiants - récits sur les Arlequins, et si certains sont sans nul doute embellis ou inventés de toutes pièces, beaucoup ont un fond de vérité troublant.
  
 
Devenir un Arlequin signifie renoncer à son passé, ses amis, sa famille, sa voie et ses aspirations. Les aspects de l’ancienne identité de l’Aeldari sont effacés. Chacun rejoint une Troupe de la Lumière, de la Pénombre ou de l’Obscurité, et assume un rôle distribué par son Coryphée. Chaque rôle est connu sous le nom d’un personnage rituel comme la Sorcière de la Toile, le Prince Soleil, ou Shaimesh l’Empoisonneur, et nourrit le moindre aspect de la personnalité de l’Arlequin à compter de cet instant. Tout comme les Aeldaris des [[Vaisseau-Monde|Vaisseaux-Mondes]] canalisent leur psyché dans une unique discipline - la "Voie" - les Arlequins se dévouent entièrement au rôle qui leur est alloué. Peu importe qui il fut au cours de sa vie passée, le personnage d’un Arlequin devient sa référence morale et son soi "véritable". Appelé le ''theyldh'', ce procédé d’investissement est bien plus intense que tout ce que peuvent ressentir les artistes les plus sublimement talentueux des autres races de la galaxie.
 
Devenir un Arlequin signifie renoncer à son passé, ses amis, sa famille, sa voie et ses aspirations. Les aspects de l’ancienne identité de l’Aeldari sont effacés. Chacun rejoint une Troupe de la Lumière, de la Pénombre ou de l’Obscurité, et assume un rôle distribué par son Coryphée. Chaque rôle est connu sous le nom d’un personnage rituel comme la Sorcière de la Toile, le Prince Soleil, ou Shaimesh l’Empoisonneur, et nourrit le moindre aspect de la personnalité de l’Arlequin à compter de cet instant. Tout comme les Aeldaris des [[Vaisseau-Monde|Vaisseaux-Mondes]] canalisent leur psyché dans une unique discipline - la "Voie" - les Arlequins se dévouent entièrement au rôle qui leur est alloué. Peu importe qui il fut au cours de sa vie passée, le personnage d’un Arlequin devient sa référence morale et son soi "véritable". Appelé le ''theyldh'', ce procédé d’investissement est bien plus intense que tout ce que peuvent ressentir les artistes les plus sublimement talentueux des autres races de la galaxie.
  
Les armes et l’équipement utilisés par les Arlequins sont ésotériques, même selon les critères de leur race mystique. Outre leurs masques terrifiants, et les ''dathedi'', les holo-combinaisons qui déforment leur silhouette, les Arlequins utilisent des ceintures antigravs pour caracoler dans l’anarchie du combat. Ces générateurs antigravitiques compacts permettent à une Troupe de progresser rapidement à travers les ruines et les cratères, bondissant à l’unisson au-dessus d’épaves en flammes et de gouffres béants. Les Arlequins esquivent gracieusement l’assaut désespéré de l’ennemi avant de voltiger de cible en cible avec assurance.
+
Les armes et l’équipement utilisés par les Arlequins sont ésotériques, même selon les critères de leur race mystique. Outre leurs [[Masque d'Arlequin|masques terrifiants]], et les ''dathedi'', les holo-combinaisons qui déforment leur silhouette, les Arlequins utilisent des ceintures antigravs pour caracoler dans l’anarchie du combat. Ces générateurs antigravitiques compacts permettent à une Troupe de progresser rapidement à travers les ruines et les cratères, bondissant à l’unisson au-dessus d’épaves en flammes et de gouffres béants. Les Arlequins esquivent gracieusement l’assaut désespéré de l’ennemi avant de voltiger de cible en cible avec assurance.
  
La technologie offensive d’une Troupe n’est pas moins incroyable. Bien que les fameuses Lames Arlequins soient courantes, ces guerriers peuvent aussi manipuler d’autres armes à courte portée fatales, du [[Pistolet Shuriken]] sophistiqué aux dévastateurs neuro-disrupteur et [[Pistolet à Fusion]]. Plusieurs facteurs influent sur les armes qu’utilisera un Choriste, comme le ''saedath'' qui sera interprété et le rôle qu’il y jouera. Certaines Troupes sont équipées uniformément, permettant de déchaîner un chœur concentré de lames et d’explosions sur l’adversaire, tandis que les Choristes d’autres Troupes mélangent les variations afin de provoquer des harmonies de violence diversifiées.
+
La technologie offensive d’une Troupe n’est pas moins incroyable. Bien que les fameuses Lames Arlequins soient courantes, ces guerriers peuvent aussi manipuler d’autres armes à courte portée fatales, du [[Pistolet Shuriken Arlequin|Pistolet Shuriken]] sophistiqué aux dévastateurs [[Neuro-Disrupteur Arlequin|Neuro-Disrupteur]] et [[Pistolet à Fusion Arlequin|Pistolet à Fusion]]. Plusieurs facteurs influent sur les armes qu’utilisera un Choriste, comme le ''saedath'' qui sera interprété et le rôle qu’il y jouera. Certaines Troupes sont équipées uniformément, permettant de déchaîner un chœur concentré de lames et d’explosions sur l’adversaire, tandis que les Choristes d’autres Troupes mélangent les variations afin de provoquer des harmonies de violence diversifiées.
  
 
==Source==
 
==Source==

Version du 4 décembre 2019 à 15:15

Des Choristes composant les Troupes d’Arlequins.
« Voyez-les danser tandis que les toxines les rongent ! Regardez les mon-keigh balourds tournoyer et tituber ! Visez leur ventre, coupez-les en deux, qu’ils s’inclinent avant de sombrer ! »
- L’hilarité de la Goule Blanche.

Les Choristes Arlequins se meuvent avec une grâce à couper le souffle, que ce soit sur une scène de Moelle Spectrale et de verre baignée de lumière cristalline ou dans l’enfer d’un champ de bataille. Ils courent et virevoltent, et donnent la mort à chaque coup de lame ou pression sur la détente.

Aucun Aeldari ne naît Arlequin, et il persiste toute sorte de contes étranges sur la façon dont s’opère cette métamorphose. On suppose que certains quittent une foule agitée, attirés dans les ombres par une silhouette masquée qu’ils sont les seuls à voir. D’autres disparaissent simplement de chez eux. D’autres encore sont ébahis par une performance d’Arlequins avant d’être emportés, perdent un pari risqué avec un Coryphée, ou sont attirés par des rires étranges et une musique entêtante à travers un portail sur la Toile, et disparaissent à jamais. Toutes les cultures Aeldaris ont des dizaines d’étranges - et édifiants - récits sur les Arlequins, et si certains sont sans nul doute embellis ou inventés de toutes pièces, beaucoup ont un fond de vérité troublant.

Devenir un Arlequin signifie renoncer à son passé, ses amis, sa famille, sa voie et ses aspirations. Les aspects de l’ancienne identité de l’Aeldari sont effacés. Chacun rejoint une Troupe de la Lumière, de la Pénombre ou de l’Obscurité, et assume un rôle distribué par son Coryphée. Chaque rôle est connu sous le nom d’un personnage rituel comme la Sorcière de la Toile, le Prince Soleil, ou Shaimesh l’Empoisonneur, et nourrit le moindre aspect de la personnalité de l’Arlequin à compter de cet instant. Tout comme les Aeldaris des Vaisseaux-Mondes canalisent leur psyché dans une unique discipline - la "Voie" - les Arlequins se dévouent entièrement au rôle qui leur est alloué. Peu importe qui il fut au cours de sa vie passée, le personnage d’un Arlequin devient sa référence morale et son soi "véritable". Appelé le theyldh, ce procédé d’investissement est bien plus intense que tout ce que peuvent ressentir les artistes les plus sublimement talentueux des autres races de la galaxie.

Les armes et l’équipement utilisés par les Arlequins sont ésotériques, même selon les critères de leur race mystique. Outre leurs masques terrifiants, et les dathedi, les holo-combinaisons qui déforment leur silhouette, les Arlequins utilisent des ceintures antigravs pour caracoler dans l’anarchie du combat. Ces générateurs antigravitiques compacts permettent à une Troupe de progresser rapidement à travers les ruines et les cratères, bondissant à l’unisson au-dessus d’épaves en flammes et de gouffres béants. Les Arlequins esquivent gracieusement l’assaut désespéré de l’ennemi avant de voltiger de cible en cible avec assurance.

La technologie offensive d’une Troupe n’est pas moins incroyable. Bien que les fameuses Lames Arlequins soient courantes, ces guerriers peuvent aussi manipuler d’autres armes à courte portée fatales, du Pistolet Shuriken sophistiqué aux dévastateurs Neuro-Disrupteur et Pistolet à Fusion. Plusieurs facteurs influent sur les armes qu’utilisera un Choriste, comme le saedath qui sera interprété et le rôle qu’il y jouera. Certaines Troupes sont équipées uniformément, permettant de déchaîner un chœur concentré de lames et d’explosions sur l’adversaire, tandis que les Choristes d’autres Troupes mélangent les variations afin de provoquer des harmonies de violence diversifiées.

Source

  • Codex Harlequins, V8