Trône d'Or

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 3 mars 2021 à 15:05 par Guilhem (discussion | contributions) (n)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Le Trône d’Or.
Depuis plus de cent siècles, le tout puissant Empereur de l’Humanité est enfermé dans une crypte de stase appelée le Trône d’Or, dans les entrailles du Palais Impérial, sur l’ancienne Terra. Des milliers d’années après Son combat contre Horus Lupercal, l’Empereur ne survit que grâce à la force de Sa volonté. Les champs de stase et les réacteurs à fusion psy du Trône d’Or préservent Son corps brisé, afin que Son esprit perdure au sein de Sa carcasse pourrissante, grâce aux secrets d’une technologie antique. Ses immenses pouvoirs psychiques irradient ainsi du Trône d’Or. Ils enveloppent et protègent l’Humanité dans une galaxie hostile, tel un fanal de lumière au milieu de ténèbres insondables.[1]

Le Trône d’Or est trapu, d’apparence mécanique, une masse de câbles noueux, de fils électriques et de tuyaux qui le relie à un immense portail qu’il surplombe. Les odeurs de l’ozone et de la machine alourdissent l’air. Cet appareillage tout entier est fait d’un métal couleur d’or, et de gigantesques portes mécanisées de ce même métal doré barrent l’accès au portail. Le grand trône mécanique et les portes qu’il surplombe emplissent le fond d’une grande salle caverneuse ; le laboratoire principal de l’Empereur, le centre de Son complexe souterrain, des Cryptes Impériales. La salle en elle-même est assez grande pour accueillir entièrement cinq à six Compagnies de Space Marines et tout leur équipement, et un Titan Warhound aurait pu franchir ce portail sans devoir se baisser. L’Empereur est assis sur ce Trône d’Or, sur un immense siège dix mètres au dessus du sol.[2]

Origine[modifier]

Le Trône d’Or serait une relique du Moyen-Âge Technologique. Durant la Grande Croisade, des Technoprêtres du Mechanicum que l’Empereur avait recruté pour Son Grand Œuvre, les Unificateurs - où l’Adnector Concillium - ont émis l’hypothèse que le noyau du Trône d’Or fut découvert par le Maître de l’Humanité sous les sables d’un cité morte d’une civilisation anéantie de Terra. L’Empereur a ensuite mis au point les plans du Trône d’Or et son processus de construction afin de servir Son grand ouvrage.[3]

Le Grand Œuvre[modifier]

Le Trône d’Or était la clé de voûte du Grand Œuvre de l’Empereur, Son plus grand projet pour assurer la domination de l’Humanité sur la galaxie. Entrepris à la fin du 30e Millénaire, l’Empereur ambitionnait de conquérir la Toile Aeldari, ce qui aurait offert un moyen de voyage interstellaire instantané entre les mondes de l’Imperium de l’Humanité récemment créé. Le recours aux Psykers tels les Astropathes ou les Navigators auraient été aboli, protégeant l’Humanité des déprédations de l’Immaterium afin d’éviter la même catastrophe psychique qui avait dévasté les Aeldaris lors de l’événement connu comme la Chute. Ainsi, l’Empereur aurait pu guider sans contraintes l’évolution psychique de l’Humanité.

Le Trône d’Or permettait d’amplifier considérablement les pouvoirs psychiques de l’Empereur afin d’ouvrir un portail entre le monde matériel et la Toile, portail mis en place dans la salle du Trône du Palais Impérial.[4]

Verre Sombre[modifier]

La Destruction de Verre Sombre[5]

Achelieux a travaillé avec diligence pour percer ses mystères malgré la menace que Verre Sombre et le Trône d’Or représentait à la Navis Nobilite, dont le rôle serait devenu obsolète si le Grand Œuvre de l’Empereur avait été menée à son terme. Mais les failles de Catullus ont finalement rendus l’équipage fou, et alors que tous les membres s’entre-tuaient, Achelieux s’est tué en tentant d’utiliser le trône de Verre Sombre, finissant carboniser en essayant d’ouvrir un portail dans la Toile vers Terra.

Durant l’Hérésie d’Horus, les White Scars commandés par le Primarque Jaghatai Khan ont finalement pu découvrir l’emplacement de Verre Sombre, alors abandonné. Les White Scars étaient poursuivis par une flotte de la Death Guard et des Emperor's Children dirigée par Mortarion, dans leurs tentatives de rallier Terra pour défendre le Palais Impérial de l’Architraître. Les White Scars avaient été guidés par un ancien assistant d’Achelieux, un dénommé Veil, capturé sur le monde d’Herevail. Le Grand Khan visita Verre Sombre avec Veil et son grand ami, le Prophète des Tempêtes Targutai Yesugei. Le Primarque rejoignit sa flotte rapidement lorsque les vaisseaux des Traîtres surgirent pour attaquer les fils de Chogoris, déclenchant la Bataille de Catullus. Targutai Yesugei resta sur Verre Sombre et fit face à la trahison de Veil qui était en réalité un agent de la Navis Nobilite, l’organisation des Navigators qui avait entendu des rumeurs sur le Grand Œuvre du Maître de l’Humanité. Veil avait été chargé de rallier Verre Sombre pour la détruire et conforter le pouvoir des Navigators et leurs positions dans l’Imperium. Veil se fit sauter avec des Grenades Vortex, rendant Verre Sombre inexploitable à l’avenir. Yesugei survécu et découvrit dans les niveaux inférieurs le trône de Verre Sombre.

Alors que les White Scars risquaient l’anéantissement, Yesugei comprit le rôle du trône et s’y assis en utilisant ses grands pouvoirs psychiques qui lui permirent d’ouvrir un portail via la Toile, vers Terra, tout en carbonisant son corps. Puis Verre Sombre implosa et le portail apparut, permettant aux White Scars de s’enfuir et d’échapper aux griffes des Traîtres.

L’Empereur aurait construit un prototype du Trône d’Or dans la station orbitale de Verre Sombre, une station de recherche secrète de la Navis Nobilite située dans les failles de Catullus. La station spatiale en elle-même n’était qu’une seule machine, colossale dans sa forme et ses dimensions, ses mécanismes intégrés à l’intérieur des murs, emplissant la substance toute entière de Verre Sombre. L’endroit était imprégné par le Warp, canalisait et aspirait l’éther brut à l’intérieur de lui-même, où il s’en nourrissait avidement. Verre Sombre aurait pu être d’origine Xenos, ou bien une fusion de cauchemar entre le Xenos et l’humain, un hybride d’ambition martienne et de technothéurgie étrangère.

Se trouvait à sa base, flanqué de six piliers de granite moucheté et couronné d’un immense Aquila en fer, un trône solitaire. D’épais faisceaux de câbles venaient s’y brancher de tous les côtés, et l’alimentaient comme les artères pour un cœur palpitant. L’assise en elle-même était plus grande que les proportions des mortels. Il avait été taillé pour un Astartes, voir - et sûrement - pour un Primarque. Sa surface dorée s’était patinée jusqu’à adopter presque le rouge des flammes, et ses bras se terminaient en deux têtes d’aigle, l’un aux yeux ouverts, l’autre aveugle. L’Empereur avait confié au grand Navigator Pieter Helian Achelieux, à la tête d’une équipe, la tâche d’activer Verre Sombre afin de contourner le Warp pour voyager entre les mondes. Le trône de Verre Sombre avait le même but que le Trône d’Or : jeter un pont entre le monde matériel et la Toile. Mais Verre Sombre était le node inférieur, celui où la technologie avait été testée, ancré dans les confins du vide lorsque la Grande Croisade avait étendu son influence de plus en plus loin du monde natal. Dans la confusion qui avait surgi avec la guerre civile, Verre Sombre avait été abandonné, perdu mais pas oublié, ni par ses créateurs ni par ses opposants de l’entourage du Paternova.[6]

La Folie de Magnus[modifier]

Trois années après le Triomphe d'Ullanor, l’Empereur s’était retiré dans Son palais en laissant les opérations de la Grande Croisade entre les mains du Maître de Guerre Horus. Le Maître de l’Humanité avait commencé à conquérir la Toile et parachever Son Grand Œuvre quand la catastrophe frappa.

Le portail que l’Empereur avait ouvert et la courte portion de passage au-delà nécessitait un entretien constant pour ne pas s’effondrer. Cela avait commencé par ne réclamer qu’un toute petite portion de la puissance psychique de l’Empereur, ce qui Lui permettait de commander Ses armées et faire tout ce qui était attendu de Lui en tant qu’Empereur. Mais les monstruosités qui gouvernent le Warp et qui s’étaient autoproclamés Dieux du Chaos ont toujours été les adversaires du Maître de l’Humanité. Elles se sont effrontées de saper Ses efforts. C’est à cette fin qu’elles ont convaincu Magnus le Rouge, Primarque des Thousand Sons, de l’avertir du complot qu’elles avaient ourdi elles-mêmes : celui de la trahison d’Horus. Naïvement, Magnus a fait parvenir son avertissement par la voie d’un puissant sort, ce qui a semé le trouble dans les protections psychiques autour de Sa construction. Le sort de Magnus n’avait pas seulement donné aux habitants du Warp l’accès à la portion de la Toile que l’armée de l’Empereur avait conquise, elle a détruit les moyens de contrôle fragiles qu’Il avait mis en place. Ses inhibiteurs dimensionnels d’une impossible complexité, et ses tampons d’isolation au Warp avaient fondu au-delà de tout espoir de les sauver. Le contrôle que le Trône d’Or exerçait derrière lui sur le portail scintillant avait pris fin, et le dispositif conçu avec précision pour séparer les deux dimensions fut faussé de façon fatale. Durant l’instant de connexion, Magnus avait reconnu la folie de ses actes et pleuré de voir défait un concept aussi achevé. Une compréhension muette avait passé entre lui et l’Empereur. Tous les actes de Magnus s’étaient trouvés mis à nu, et tous les projets de l’Empereur avaient filtré en lui. Magnus s’était vu, assis sur le Trône d’Or, usant de ses pouvoirs pour guider l’Humanité vers son destin de race souveraine de la galaxie. Il devait être l’instrument choisi par son père pour sa victoire ultime. Cela l’avait dévasté de savoir que son orgueil irréfléchi avait fait voler ce rêve en éclats.

Ainsi, le portail réclamait pratiquement toute la puissance et le concentration de l’Empereur pour l’empêcher de se déchirer et d’ouvrir une faille permanente entre Terra et le Warp !

Ainsi, l’Empereur fut bloqué sur le Trône d’Or avant même qu’Horus ne déclenche la guerre civile. La Legio Custodes et la Sororité du Silence, aidés par les éléments du Mechanicum affiliés au projet, furent obligés d’entrer dans la Toile afin de repousser les hordes démoniaques qui tentèrent d’envahir les Cryptes Impériales, démarrant la Guerre dans la Toile.[7]

La Guerre dans la Toile[modifier]

Durant toute l’Hérésie d’Horus, l’Empereur resta assis sur le Trône d’Or, empêchant que la faille Warp ne dévore Terra. Alors que Sa Garde Custodienne et les Sœurs du Silence repoussaient les Démons qui se déversaient depuis les tunnels de la Toile pour tenter d’envahir Terra, l’Empereur maintenait toute Sa Concentration, souffrant mille tourments. La Guerre dans la Toile dura cinq années et l’Empereur commença à présenter les signes d’une fatigue physique vers la fin. Il ordonna finalement la Sanction Tacite, ce qui déclencha la capture de mille Psykers par les Sœurs du Silence, emmenés et enfermés dans les Cryptes Impériales dans des caissons antigravitiques afin que leurs essences psychiques alimentent le Trône d’Or pour une journée afin de permettre à l’Empereur de se lever du Trône d’Or pour mettre fin à ce conflit qui menaçait Terra, ce qu’il fit en parvenant à fermer le portail avant que les Technoprêtres ne désactivent les machines qui alimentaient le Trône d’Or.

L’Empereur remonta sur le Trône d’Or et scella le portail, se condamnant à rester à jamais assis afin d’empêcher la faille Warp de se rouvrir par la seule puissance de Ses pouvoirs.[8]

Le Talisman aux Sept Marteaux[modifier]

Plus tard, le Primarque Vulkan rallia Terra et se présenta devant le Trône d’Or. Là, et sous la direction de l’Empereur, il inséra le Talisman aux Sept Marteaux dans une logement circulaire du Trône d’Or. Le talisman s’était intégré au prodigieux mécanisme du Trône d’Or et il était désormais impossible de l’en retirer. Ce talisman semblable à une boussole, et fabriqué par le Primarque des Salamanders sous la direction inconsciente de l’Empereur, devait amplifier la puissance du Trône d’Or pour détruire l’ensemble du Monde-Trône, afin d’empêcher, à l’origine, Horus et le Chaos de s’emparer de Terra si les Loyalistes devaient échouer, Vulkan recevant le fardeau de devoir l’activer si jamais tout était perdu.[9]

La Bataille de Terra[modifier]

Lorsque l’Empereur dut finalement affronter Horus lors de la Bataille de Terra, il se leva du Trône d’Or pour laisser le Régent de l’Imperium, Malcador le Sigillite, le remplacer, sacrifiant sa vie pour offrir une chance à l’Empereur d’abattre l’Architraître tout en empêchant le portail maudit de s’ouvrir. Malcador était un puissant Psyker mais il périt, tenant juste assez de temps pour que l’Empereur, grièvement blessé par son duel avec le Maître de Guerre, reprenne Sa place sur le Trône d’Or… pour toujours.[10]

L'Âge de l'Imperium[modifier]

Depuis dix mille ans, l’Empereur est prisonnier de Son Trône d’Or dont les mécanismes arcaniques parviennent à peine à empêcher Sa forme physique de simplement pourrir, et Il ne communique plus qu’au travers de mystères psychiques. Chaque jour, un millier de Psykers doivent être sacrifiés pour maintenir Son esprit en vie.

Mais au fil du temps, le Trône d’Or commença à se dégrader.

En 989.M36, devant l’expansion de l’Œil de la Terreur et d’autres failles Warp, les Technoprêtres en charge du Trône d’Or demandèrent l’augmentation du nombre de Psykers sacrifiés pour rassasier l’appétit grandissant de l’Empereur. Les Vaisseaux Noirs se sont multipliés ainsi que la fréquence de leurs voyages. Selon certains rapports, quatre fois plus de Psykers sont désormais nécessaires par jour pour maintenir le Trône d’Or opérationnel. En 986999.M41, les Technoprêtres de l’Adeptus Mechanicus ont découvert que le Trône d’Or est victime de dysfonctionnements qu’ils sont incapables de réparer.[11]

Enfin, en 986999.M41, les Technoprêtres qui travaillent dans le Palais de l’Empereur découvrent des avaries irréparables dans les mécanismes du Trône d’Or. Plus de dix expéditions d’urgence sont lancées immédiatement, notamment une procession de guerre Xanthite à travers le Portail d’Exhubris. Les Xanthites affrontent des Arlequins et des Démons avant d’atteindre leur but : un pacte terrible est passé dans les sombres souterrains de Commorragh.[12]

Sources[modifier]

  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Maître de l'Humanité - Guerre dans la Toile, Black Library, 2016
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • KYME NICK, La Vieille Terre - Aux Portes de Terra, Black Library, 2017
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • WRAIGHT CHRIS, Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Black Library, 2017
  • The Horus Heresy, Book Seven - Inferno
  • Codex Culte Mechanicus, V7
  • Warhammer 40 000 - Livre de Règles, V6
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles
  1. Informations issues de Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles - L'Âge de l’Imperium et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort - Terra de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Le Maître de l'Humanité - Guerre dans la Toile, Épilogue - Le Désert de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Le Maître de l’Humanité - Guerre dans la Toile - Prélude - Le Héraut, Chapitre Deux - Le Garçon Qui Allait Être Roi - Le Nom d’Un Faux Dieu - La Cité Impossible, Chapitre Treize - Ce qui s’est Produit Avant - L’Usage de la Gloire - Prophétie et Clairvoyance, Épilogue - Le Désert de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016
    Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort - Terra de MERRET ALAN, 2014
    Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Trois - La Survie de l’Espèce - Conseil de Guerre - Un Adversaire de Plus de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Chapitre Vingt-Et-Un, Vingt-Deux, Vingt-Trois, Vingt-Quatre, Vingt-Cinq de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Chapitre Vingt, Vingt-Et-Un, Vingt-Deux de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Le Maître de l'Humanité - Guerre dans la Toile - Prélude - Le Héraut, Chapitre Deux - Le Garçon Qui Allait Être Roi - Le Nom d’Un Faux Dieu - La Cité Impossible de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016
    Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Vingt-Cinq L’Avertissement- Vous Aviez Raison - Trop Près du Soleil de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010
    Informations issues de The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter The Fall of Prospero - Part I : The Trial of the Sorcerer - The Configuration of Guilt
    Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Le Maître de l'Humanité - Guerre dans la Toile de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Prélude - Le Héraut, Chapitre Deux - Le Garçon Qui Allait Être Roi - Le Nom d’Un Faux Dieu - La Cité Impossible, Chapitre Treize - Ce qui s’est Produit Avant - L’Usage de la Gloire - Prophétie et Clairvoyance, Chapitre Dix-Sept - L’Alliance de Terra et de Mars - Tribun - La Sanction Tacite - II : Cargaison, Chapitre Dix-Neuf - Un Millier d’Âmes - Un Tunnel Comme Tous les Autres - Le Spectre Pernicieux de l’Espoir, Chapitre Vingt et Un - Ce Devoir des Plus Sacrés - Le Terme de Nombreuses Routes - Éveil, Chapitre Vingt et Deux - Les Filles de l’Anathème - Seule la Mort Met Fin au Devoir - Lever de Soleil, Chapitre Vingt-Trois, L’Aube - La Raison de l’Illumination - Quand Il ne Restera que Cendre et Poussière, Chapitre Vingt-Quatre - La Mort d’un Rêve de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de La Vieille Terre - Aux Portes de Terra, Chapitre Trente-Deux - La Porte, son Gardien Éternel de KYME NICK, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem
  10. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Warhammer 40 000 - Livre de Règles, V6 - Chronologie de l'Imperium : les Âges de l'Humanité et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues du Codex Culte Mechcanicus, V7 - La Quête du Savoir et résumées par Guilhem.