Modification de Tanau Aleya

De Omnis Bibliotheca

Attention : vous n’êtes pas connecté. Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre nom d’utilisateur, avec d'autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.
Version actuelle Votre texte
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
À la fin de la cérémonie, elle reçut le titre de [[Chevalier-Centura]] et se rendit à la Citadelle de Somnus, pour y rencontrer son Commandant, Asurma. Une fois sur place, Asurma expliqua à Aleya qu’elle se devait de demander aux gardiens de la Citadelle, baptisé l’Ancienne Communauté, de l’aider dans sa recherche de réponses sur la chute de l’Ordre. Si quelqu’un pouvait l’aider, c’était bien eux, car ils descendaient des Sœurs restées à la Citadelle après la dissolution de l’Ordre. Cela a conduit Aleya à faire la connaissance de Telam, membre de l’Ancienne Communauté, et qui l’a aidée à consulter les archives que cette organisation native de Luna avait conservées. Bien que les archives n’aient pas été très utiles, Telam a ensuite conduit Aleya vers une colonie de Luna où quelqu’un pourrait l’aider à déchiffrer les symboles étranges qu’elle a trouvés inscrits dans la Citadelle. Cette personne s’est avérée être un membre des Scelle-nuit, descendants des cultes des [[Selenar]]s qui régnaient autrefois sur Luna jusqu’à ce que l’Empereur s’en empare dix mille ans plus tôt. Bien que la Scelle-nuit ignorait les connaissances nécessaires pour déchiffrer les symboles, elle raconta à Aleya le folklore de son organisation, leur chute lorsqu’ils furent soumis par l’Empereur, puis la déchéance qui en a suivi suite à la mauvaise gouvernance qui a chassé les Sœurs du Silence et les descendantes des Selenars.  
 
À la fin de la cérémonie, elle reçut le titre de [[Chevalier-Centura]] et se rendit à la Citadelle de Somnus, pour y rencontrer son Commandant, Asurma. Une fois sur place, Asurma expliqua à Aleya qu’elle se devait de demander aux gardiens de la Citadelle, baptisé l’Ancienne Communauté, de l’aider dans sa recherche de réponses sur la chute de l’Ordre. Si quelqu’un pouvait l’aider, c’était bien eux, car ils descendaient des Sœurs restées à la Citadelle après la dissolution de l’Ordre. Cela a conduit Aleya à faire la connaissance de Telam, membre de l’Ancienne Communauté, et qui l’a aidée à consulter les archives que cette organisation native de Luna avait conservées. Bien que les archives n’aient pas été très utiles, Telam a ensuite conduit Aleya vers une colonie de Luna où quelqu’un pourrait l’aider à déchiffrer les symboles étranges qu’elle a trouvés inscrits dans la Citadelle. Cette personne s’est avérée être un membre des Scelle-nuit, descendants des cultes des [[Selenar]]s qui régnaient autrefois sur Luna jusqu’à ce que l’Empereur s’en empare dix mille ans plus tôt. Bien que la Scelle-nuit ignorait les connaissances nécessaires pour déchiffrer les symboles, elle raconta à Aleya le folklore de son organisation, leur chute lorsqu’ils furent soumis par l’Empereur, puis la déchéance qui en a suivi suite à la mauvaise gouvernance qui a chassé les Sœurs du Silence et les descendantes des Selenars.  
  
Quelques temps plus tard, Tanau Aleya apprit par Telam qu’un atterrisseur approchait de la Citadelle de Somnus et qu’il ne contenait pas des recrues pour l’Ordre comme cela était normalement prévue. Aleya décida de faire confiance à Telam et ensemble, ils firent refermer à temps les portes du hangar avant que l’atterrisseur n’explose avec une force telle que seul des explosifs placés pour détruire la Citadelle de Somus pouvaient expliquer une telle dévastation. Grâce à Aleya, les dommages causés à la Citadelle ont été considérablement réduits, mais malheureusement, Telam fit partie des victimes de l’explosion. Emplie de rage, Aleya s’est ensuite rendue seule à la station relais d’où était parti l’atterrisseur et a pu rapidement trouver le saboteur, apparemment un membre de l’Ancienne Communauté, mais qui préféra se suicider plutôt que d’être capturée par la Chevalier-Centura. Lorsque son corps fut ramené à la Citadelle pour être examiné, Aleya eut la conviction que ce saboteur n’était pas vraiment un membre de l’Ancienne Communauté et se mit en quête de retrouver le vaisseau de ravitaillement qui avait amené le saboteur à la station relais. Ses recherches permirent à la Sœur du Silence de découvrir qu’il se trouvait à Port Luna. Mais à son arrivée, le vaisseau avait été entièrement détruit et une foule s’était rassemblée pour le regarder brûler. L’un des membres de la foule attira son attention, et elle le suivit, découvrant cet individu en plein échange avec un autre homme dans une pièce. Avant qu’elle ne puisse les neutraliser et les interroger, l’homme qu’elle suivait fut abattu par l’autre. Aleya désarma ce dernier avant qu’il ne se fasse à son tour abattre par sa première victime qui trépassa de ses blessures. Frustrée, Aleya fouilla les corps et découvrit un appareil d’autocatéchisme rempli de versets de l’[[Ecclésiarchie]]. L’appareil contenait également des notes et des ordres, dont beaucoup faisaient référence à un certain Peder. La Sœur du Silence contacta Asurma pour recevoir des renforts afin de l’aider dans sa chasse et qu’elle avait la preuve que le saboteur n’était pas un membre de l’Ancienne Communauté. Aleya se rendit avec un groupe de ses Sœurs sur Terra pour découvrir le où les commanditaires de l’attentat, et recontacta Valerian dans le Palais Impérial pour lui demander son aide. Elle soupçonnait l’Église Impériale d’être à l’origine de l’attaque actuelle contre la Sororité Silencieuse, cette organisation haïssant ces dernières pour leur absence "d’âme". En analysant l’autocatéchisme, Valerian a pu déterminer que le Peder dans les notes faisait probablement référence à l’Ecclésiarque déchu et [[Hauts Seigneurs de Terra|Haut Seigneur]] Baldo Slyst, qui avait été écarté du pouvoir par Guilliman. Avec cette nouvelle cible en tête, Aleya demanda à Valerian de se joindre à elle, mais le Capitaine-Bouclier refusa, car il devait de son côté pourchasser les chefs de cultes dissidents qui ravageaient Terra, bien qu’Aleya sentait qu’il voulait la rejoindre. Avant de partir, Valerian lui offrit un [[:Catégorie:Adeptus Custodes#Organisation de l'Adeptus Custodes (Après l'Hérésie)|Misericordia]] à utiliser contre Slyst.
+
Quelques temps plus tard, Tanau Aleya apprit par Telam qu’un atterrisseur approchait de la Citadelle de Somnus et qu’il ne contenait pas des recrues pour l’Ordre comme cela était normalement prévue. Aleya décida de faire confiance à Telam et ensemble, ils firent refermer à temps les portes du hangar avant que l’atterrisseur n’explose avec une force telle que seul des explosifs placés pour détruire la Citadelle de Somus pouvaient expliquer une telle dévastation. Grâce à Aleya, les dommages causés à la Citadelle ont été considérablement réduits, mais malheureusement, Telam fit partie des victimes de l’explosion. Emplie de rage, Aleya s’est ensuite rendue seule à la station relais d’où était parti l’atterrisseur et a pu rapidement trouver le saboteur, apparemment un membre de l’Ancienne Communauté, mais qui préféra se suicider plutôt que d’être capturée par la Chevalier-Centura. Lorsque son corps fut ramené à la Citadelle pour être examiné, Aleya eut la conviction que ce saboteur n’était pas vraiment un membre de l’Ancienne Communauté et se mit en quête de retrouver le vaisseau de ravitaillement qui avait amené le saboteur à la station relais. Ses recherches permirent à la Sœur du Silence de découvrir qu’il se trouvait à Port Luna. Mais à son arrivée, le vaisseau avait été entièrement détruit et une foule s’était rassemblée pour le regarder brûler. L’un des membres de la foule attira son attention, et elle le suivit, découvrant cet individu en plein échange avec un autre homme dans une pièce. Avant qu’elle ne puisse les neutraliser et les interroger, l’homme qu’elle suivait fut abattu par l’autre. Aleya désarma ce dernier avant qu’il ne se fasse à son tour abattre par sa première victime qui trépassa de ses blessures. Frustrée, Aleya fouilla les corps et découvrit un appareil d’autocatéchisme rempli de versets de l’[[Ecclésiarchie]]. L’appareil contenait également des notes et des ordres, dont beaucoup faisaient référence à un certain Peder. La Sœur du Silence contacta Asurma pour recevoir des renforts afin de l’aider dans sa chasse et qu’elle avait la preuve que le saboteur n’était pas un membre de l’Ancienne Communauté. Aleya se rendit avec un groupe de ses Sœurs sur Terra pour découvrir le où les commanditaires de l’attentat, et recontacta Valerian dans le Palais Impérial pour lui demander son aide. Elle soupçonnait l’Église Impériale d’être à l’origine de l’attaque actuelle contre la Sororité Silencieuse, cette organisation haïssant ces dernières pour leur absence "d’âme". En analysant l’autocatéchisme, Valerian a pu déterminer que le Peder dans les notes faisait probablement référence à l’Ecclésiarque déchu et Haut Seigneur Baldo Slyst, qui avait été écarté du pouvoir par Guilliman. Avec cette nouvelle cible en tête, Aleya demanda à Valerian de se joindre à elle, mais le Capitaine-Bouclier refusa, car il devait de son côté pourchasser les chefs de cultes dissidents qui ravageaient Terra, bien qu’Aleya sentait qu’il voulait la rejoindre. Avant de partir, Valerian lui offrit un [[:Catégorie:Adeptus Custodes#Organisation de l'Adeptus Custodes (Après l'Hérésie)|Misericordia]] à utiliser contre Slyst.<ref>Informations issues de ''Gardiens du Trône, l'Ombre du Régent'' de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2020 et résumées par Guilhem.</ref>
 
 
Aleya et son groupe de Sœurs, baptisé les Lames Revenantes, se mirent alors à la recherche de Slyst et découvrirent qu’il se trouvait dans la Cathédrale de l’Empereur Divinisé. Mais une fois sur place, il s’avéra que Slyst était un membre d’un groupe de Hauts Seigneurs actuels et déchus, qui cherchait à renverser le règne de Guilliman et à stopper ses réformes : l’[[Hexarchie]]. Avec l’aide du terrifiant [[Chapitres Space Marines Loyalistes|Chapitre des Space Marines]] des [[Minotaurs]], l’Hexarchie avait réussit à détruire les Cultes du Chaos qui ravageaient Terra et diffusèrent à la population de Terra la nouvelle, se présentant comme les garants de l’ordre. L’Hexarchie a ensuite exigé que les Hauts Seigneurs fidèles à Guilliman se retirent et leur cèdent le pouvoir. Mais cela ne changea rien aux yeux d’Aleya, et elle ordonna à ses Sœurs d’entrer dans la cathédrale et d’abattre Slyst, quitte à provoquer une complication dans les négociations entre les deux camps. Le Capitaine-Général des Custodiens, [[Trajann Valoris]], a ordonné à Valerian, qui se trouvait à proximité, d’arrêter la Chevalier-Centura, ce dernier obéissant et menant un groupe de ses frères à la poursuite de la Sœur du Silence vengeresse. Grâce à la balise de détresse du Misericordia qu’il lui avait donné, Valerian a pu rattraper le groupe d’Aleya, au moment où ces membres commençaient à combattre une escouade de Minotaures qui les avait découverts. Valerian a immédiatement mené ses forces à leur secours et ensemble, éliminèrent les Minotaurs, non sans avoir subi des pertes. Aleya refusa de se retirer malgré les demandes de Valerian, et lui demanda à la place de se joindre à elle pour attaquer Slyst. Valerian accepta finalement de l’aider et les deux groupes ont avancé sur la position de l’ancien Haut Seigneur et alliés putschistes. Alors que leur cible était en vue, le Haut Seigneur Fadix, Grand Maître des Assassins et membre de l’Hexarchie, a révélé que sa loyauté à la cause des conspirateurs était une ruse depuis le début. Il donna un signal et chacun des membres de l’Hexarchie furent abattus par les assassins bien placés de Fadix. Il s’avéra que le Capitaine-Général Valoris avait utilisé l’attaque d’Aleya comme une excuse pour faire entrer Valerian dans la Cathédrale, afin de protéger Fadix. Les Sœurs et les Custodiens se sont alors précipités aux côtés de Fadix et l’ont défendu à la fois contre les régiments de l’[[Astra Militarum]] qui avaient été dupés pour aider l’Hexarchie, et contre le Chapitre des Minotaurs. Dans la confusion qui a suivi la destruction de l’Hexarchie, les deux groupes ont finalement retenu l’Astra Militarum et les Minotaurs suffisamment longtemps afin que les ordres de repli émanant des Hauts Seigneurs loyalistes atteignent les forces engagées, qui se sont retirés sur le champ.
 
 
 
Après cette bataille, Aleya exprima sa déception en constatant que Slyst avait été tué avant qu’elle ne puisse déterminer s’il était responsable de l’attaque de la Citadelle de Somnus et se venger sur sa personne si nécessaires. Cependant, elle n’était pas assez stupide pour croire que d’autres comme lui ne tenteraient pas de détruire les Sœurs du Silence. Aleya jura de protéger son Ordre et était déterminé que ce serait désormais sa raison de vivre. Elle avait l’intention de garder intactes les Lames Revenantes afin de protéger l’Ordre de toute menace et demandera également à la Sœur-Commandant Asurma de créer des cadres similaires. Avant de retourner sur Luna, cependant, elle a rendu visite à Valerian et au cours de leur rencontre, elle l’informa qu’elle avait l’intention de garder le Miscericordia que lui avait offert le Capitaine-Bouclier jusqu’à ce qu’elle ait tué quelqu’un de valable avec. Lorsque Valerian lui déclara que cela signifiait que leurs chemins allaient se croiser à nouveau, Aleya exprima son espoir que cela soit vrai avant de repartir sur Luna.<ref>Informations issues de ''Gardiens du Trône, l'Ombre du Régent'' de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2020 et résumées par Guilhem.</ref>
 
  
 
==La Fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire==
 
==La Fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire==

Notez bien que toutes les contributions à Omnis Bibliotheca peuvent être modifiées, transformées ou supprimées par d’autres utilisateurs. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés contre votre gré, merci de ne pas les soumettre ici.
Vous nous promettez aussi que vous avez écrit ceci vous-même, ou que vous l’avez copié d’une source provenant du domaine public, ou d’une ressource libre. (voir Omnis Bibliotheca:Copyrights pour plus de détails). N’UTILISEZ PAS DE TRAVAUX SOUS DROIT D’AUTEUR SANS AUTORISATION EXPRESSE !

Pour protéger le wiki contre les pourriels de modification automatique, nous vous demandons de bien vouloir résoudre le CAPTCHA suivant :

Annuler | Aide pour l'édition (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)