Siège de Somonor

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
« Je vais vous prédire mon futur. Ma main s’étendra dans les étoiles, et refaçonnera la galaxie afin qu’elle redevienne un lieu d’ordre et d’unité. Sous mon règne, les royaumes de jadis renaîtront et connaîtront un âge de pouvoir et de gloire incommensurable. Je commanderai à toutes les planètes touchées par la lumière de cette étoile, et même au-delà, mon nom sera prononcé avec crainte.
En revanche, votre propre futur est moins reluisant. Vos conquêtes vont s’arrêter, soyez-en-sûr. Préparez-vous à la douleur et à l’humiliation, afin de retirer une leçon de votre défaite imminente. Et si vous la retenez bien et faites preuve de sagesse, peut-être deviendrez-vous un jour un ennemi digne de mon attention. Votre main est un faible tribut en échange d’une telle leçon. »
- Imotekh le Seigneur des Tempêtes à Eldorath Astreblanc, lors du Siège de Somonor.
Lorsque le Grand Prophète Aeldari Eldorath Astreblanc mena son ost jusqu’au Monde-Nécropole de Somonor, il pensait y affronter des Nécrons désorientés par leur stase prolongée. Tel ne fut pas le cas. Imotekh le Seigneur des Tempêtes, sa campagne de reconquête culminant après une série de victoires décisives contre l’Imperium de l’Humanité, avait gagné Somonor pour soumettre son Tétrarque. L’arrivée des Aeldaris avait accéléré les négociations en faveur d’Imotekh, car Somonor ne pouvait affronter seul son ancien ennemi. Les cryptes de stase du Monde-Nécropole avaient subi des défaillances pendant le Long Sommeil. Plusieurs milliers de Guerriers Nécrons étaient tombés en poussière et les soldats restants peinaient à se remettre en service. Szaron, le Tétrarque de Somonor, n’eut ainsi que peu d’hésitation à prêter allégeance à la Dynastie Sautekh, car la seule alternative était d’assister à la destruction de son domaine par les Aeldaris d’Astreblanc. Une fois le pacte conclu, Imotekh se concentra sur la bataille, qui devrait être remportée tant par la ruse que par la force des armes.

L'Ost de Guerre s'Abat

Ainsi, lorsqu’Eldorath Astreblanc mena son avant-garde jusqu’à la caldera refroidie dissimulant l’entrée de la nécropole, il la découvrit prête à lui résister. Confiant, le Grand Prophète lança son attaque sans même attendre le reste de ses forces - une erreur qui coûta cher aux Aeldaris. En effet, Imotekh avait prévu une contre-mesure à chaque mouvement ennemi, dont le meilleur exemple fut lorsqu’un Wave Serpent et son escorte de Vyper se séparèrent de l’assaut principal pour piquer au cœur du combat avec l’intention de s’en prendre directement au Seigneur des Tempêtes. En réalité, cette manœuvre avait été anticipée, Imotekh ayant délibérément laissé apparaître des failles dans sa défense pour inciter à une telle percée. Au moment même où les Vyper arrivaient à portée de tir, une lumière émeraude aveuglante jaillit et la forme immuable d’un Monolithe se matérialise entre les Aeldaris et leur proie. Incapable de redresser à temps, la Vyper de tête s’écrasa sur les dalles de blindage du véhicule nécron, la boule de feu résultant du crash n’y laissant qu’une marque calcinée. Sauvées par les réflexes foudroyants de leurs pilotes, les autres Vyper rompirent leur formation et frôlèrent les flancs du Monolithe comme un essaim d’insectes, tout en calibrant leurs armes sur leur nouvelle cible. Le mal avait néanmoins été fait. L’écran de Vyper était dissipé et le Monolithe était libre de diriger son éruption de particules sur le Wave Serpent en retrait. Avec une efficacité redoutable, la première décharge réduisit le char à l’état d’épave fumante, tandis que la seconde oblitéra la poignée de Guerriers Aspects qui s’en extirpait.

À chaque nouvel assaut, Imotekh parvenait à priver les Aeldaris de leur manœuvrabilité supérieure. Des tirs de Traqueurs éjectaient les pilotes de Motojet de leur selle. Des flottilles de Destroyers placés au sommet de la caldera criblaient les Falcon et les Prismes de Feu de tirs d’Armes à Fission, perforant les coques et détruisant les moteurs antigravitiques. Le temps qu’Astreblanc réalise l’ampleur de la force qui le menaçait, il ne pouvait plus battre en retraite et n’avait d’autre choix que de poursuivre le combat. Cependant, les contre-mesures d’Imotekh ne pouvaient contenir indéfiniment les Aeldaris. Pour chaque nécron parvenant à se remettre sur pied et à reprendre les armes, un autre succombait à des dommages critiques et était téléporté hors du champ de bataille. Petit à petit, les forces du Phaëron s’amenuisaient. Le Monolithe fut détruit par des Guerriers Aspects Dragons de Feu, les Traqueurs éliminés par des Rangers, et les Destroyers déchus de leur perchoir par des Faucheurs Noirs. C’est alors que le gros de l’armée aeldari arriva. Imotekh savait que ses forces restantes ne pourraient tenir face a cette nouvelle vague d’assaillants, d’ailleurs il n’avait jamais imaginé que cela puisse être le cas. Invoquant des nuages orageux pour couvrir son repli, le Phaëron descella l’entrée des catacombes, y conduisit ses troupes amoindries, et les Nécrons s’évanouirent dans les ténèbres. Si Astreblanc avait été moins arrogant, moins sûr de sa supériorité, peut-être eût-il été en mesure de pressentir le traquenard et de se retirer. Mais le Grand Prophète lut ses runes en toute hâte et n’y vit que la victoire, incapable de percevoir les subtils avertissements dissimulés dans les écheveaux du destin.

Les Aeldaris marchèrent longtemps dans l’obscurité, traversant des caveaux poussiéreux qui n’avaient pas vu d’êtres vivants depuis des millions d’années, et si les signes d’une technologie extraordinaire étaient perceptibles, les intrus ne parvinrent au mieux qu’à entrapercevoir les Nécrons qu’ils poursuivaient ou les serviteurs robotiques de leurs tombes. Plus Astreblanc progressait dans les catacombes sans établir de contact, plus il était convaincu que l’ennemi avait profité du dédale de la nécropole pour s’échapper. Les Aeldaris s’enfoncèrent plus profondément encore, jusqu’à une chambre voûtée colossale à des kilomètres sous la surface. Soudain, Imotekh déclencha son piège. Des champs de force quantiques s’activèrent au niveau de la sortie, privant les Aeldaris de toute échappatoire.

Le Piège se Referme

Alors que ses suivants faisaient feu sur les barrières de force, Astreblanc pouvait distinguer le masque d’Imotekh à travers le mur miroitant, le Phaëron impassible se tenant fièrement à la tête d’une phalange d’Immortels. Le Grand Prophète vit se lever le poing serré du Seigneur des Tempêtes en guise de salut, puis on entendit un bourdonnement sourd venant du sol, qui gagna en intensité jusqu’à étouffer tous les autres sons. Puis, lorsque le bruit atteignit son paroxysme, des nuages de nanoscarabées rouge sang jaillirent d’évents dissimulés. Ils se jetèrent sur les intrus, et s’infiltrèrent par tous les interstices de leurs armures pour s’enfoncer dans leur chair. Soudain, le vrombissement cessa comme il avait débuté. Les dalles de la chambre étaient maculées de sang, et l’air empli des plaintes des blessés, mais le Grand Prophète Aeldari jubilait, car si les Aeldaris avaient été pris dans le guet-apens d’Imotekh, ils y avaient survécu. Les yeux brillant de défi, Astreblanc croisa à nouveau le regard du Seigneur des Tempêtes à travers le champ de force. En réponse, ce dernier pencha légèrement la tête sur le côté, signe qui, en dépit de l’absence totale d’expression du Nécron, trahissait une sorte de moquerie. Les véritables agresseurs se lancèrent alors à l’attaque.

Des Dépeceurs surgirent des ténèbres, leurs voix plaintives réclamant du sang tandis que leurs griffes acérées tranchaient les membres des intrus. Face à cette nouvelle menace, les boucliers quantiques furent vite oubliés, et réunis en petits groupes, les Aeldaris affrontèrent leurs assaillants dos à dos. Il était impossible de dire si ces créatures macabres rôdaient déjà dans les recoins tentaculaires de l’'immense caveau. Cependant, se demander si le sang versé par les nanoscarabées les avait attirés n’avait désormais plus d’importance. Dès leur arrivée, les Dépeceurs firent un vrai carnage, isolant les Gardiens et les Guerriers Aspects de leurs escouades avant de les démembrer. Puis, lorsque l’effet de surprise se dissipa et que le cercle défensif des Aeldaris se resserra, la pression commença à s’inverser. Les Dépeceurs avaient beau attaquer sans relâche, ils étaient systématiquement repoussés par les tirs disciplinés de catapultes shuriken délivrés par les Aeldaris combattant épaule contre épaule. Les Nécrons dégénérés redoublèrent d’effort, cherchant une ouverture dans la défense adverse, en vain.

Ce fut seulement lorsque l’assaut des Dépeceurs s’essouffla qu’Imotekh dévoila la phase finale de son plan. D’un geste, il désactiva le champ de force derrière lequel il observait la scène, et ordonna à sa suite d’entrer en lice. Les Immortels avancèrent en tirant sans se soucier de toucher des Aeldaris ou les quelques Dépeceurs encore présents. Ces derniers ne demandèrent pas leur reste, et s’évanouirent dans les ombres comme ils étaient apparus. En revanche, pour les forces d’Astreblanc qui se trouvaient en formation serrée afin de repousser efficacement les assauts des Dépeceurs, l’attaque fut dévastatrice. Presque la moitié des effectifs Aeldaris furent décimés par la première salve, et les survivants se trouvèrent complètement désemparés face à l’avance implacable des Nécrons. Dans le même intervalle, le Seigneur des Tempêtes entra dans le caveau à la tête d’un mur de Factionnaires. L’issue de la bataille ne laissait plus planer le moindre doute.

De tous les Aeldaris entrés dans la tombe, un seul survécut pour rapporter la défaite à son Vaisseau-Monde. Dans la Chambre des Étoiles Éternelles, devant le Conseil des Prescients d’Alaitoc, Eldorath Astreblanc raconta le massacre qui avait eu lieu dans les catacombes. Il relata comment Imotekh l’avait épargné alors que tous les autres captifs étaient promptement exécutés. Il narra comment le Seigneur des Tempêtes lui avait tranché la main droite en guise d’humiliation, avant de le relâcher. Les paroles d’Astreblanc consternèrent les membres du conseil, qui ourdirent immédiatement leur vengeance. Leur prochaine attaque ne serait pas dirigée contre Somonor, mais viserait le centre névralgique de la Dynastie Sautekh…

Source

Pensée du Jour : « Étudie le Xenos pour mieux le tuer. »
  • Codex Nécrons, V5