Sanguinius : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (La Bataille de Signus Prime)
m (L'Imperium Secundus)
Ligne 255 : Ligne 255 :
  
 
===L'Imperium Secundus===
 
===L'Imperium Secundus===
[[Fichier:ImperiumSecundus.jpg|right|600px|thumb|Sanguinius proclamé Empereur de l’Imperium Secundus.]]Débarquant sur Macragge, Sanguinius rencontra ses frères Roboute Guilliman et Lion El’Jonson, arrivé avant lui après la [[Croisade de Thramas]]. Il apprit la dévastation que Konrad Curze, le Primarque des Night Lords, avait causé sur le monde des Ultramarines. Le Grand Ange vit le corps sans vie de Vulkan, poignardé par la [[Fulgurite]] - un roche taillée comme un poignard ayant le pouvoir de tuer un Primarque - enfermé dans un cercueil doré dans le [[Forteresse de Hera]]. Guilliman et le Lion lui demandèrent d’accepter de devenir l’Empereur régnant de l’Imperium Secundus, un projet politique du Primarque des Ultramarines cherchant à ancrer ce qui restait de l’Imperium dans le domaine d’Ultramar afin qui le rêve de l’Empereur survive. Pensant comme ses frères que l’Empereur et Terra étaient tombés face à Horus, Sanguinius accepta, mais sans joie, de monter sur le trône.  
+
[[Fichier:ImperiumSecundus.jpg|right|600px|thumb|Sanguinius proclamé Empereur de l’Imperium Secundus.]]Débarquant sur Macragge, Sanguinius rencontra ses frères Roboute Guilliman et Lion El’Jonson, arrivé avant lui après la [[Croisade de Thramas]]. Il apprit la dévastation que Konrad Curze, le Primarque des Night Lords, avait causé sur le monde des Ultramarines. Le Grand Ange vit le corps sans vie de Vulkan, poignardé par la [[Fulgurite]] - un roche taillée comme un poignard ayant le pouvoir de tuer un Primarque - enfermé dans un cercueil doré dans la [[Forteresse de Hera]]. Guilliman et le Lion lui demandèrent d’accepter de devenir l’Empereur régnant de l’Imperium Secundus, un projet politique du Primarque des Ultramarines cherchant à ancrer ce qui restait de l’Imperium dans le domaine d’Ultramar afin que le rêve de l’Empereur survive. Pensant comme ses frères que l’Empereur et Terra étaient tombés face à Horus, Sanguinius accepta, mais sans joie, de monter sur le trône.  
  
 
Devant une vaste foule de citoyens de Macragge Civitas, la capitale de Macragge, des processions des Legiones Astartes, de l’Armée Impériale, du Mechanicum, Sanguinius fut proclamé Empereur, son poignet droit soulevé par Guilliman vers le ciel en signe de triomphe. Sanguinius déploya ses grandes ailes en salut, tel le signe de l’[[Aquila]].<ref>Informations issues de ''Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres'', Chapitre Vingt-Quatre - ''Imperium Secundus'', Chapitre Vingt-Cinq - ''Débuts et Fins'' de ABNETT DAN, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>  
 
Devant une vaste foule de citoyens de Macragge Civitas, la capitale de Macragge, des processions des Legiones Astartes, de l’Armée Impériale, du Mechanicum, Sanguinius fut proclamé Empereur, son poignet droit soulevé par Guilliman vers le ciel en signe de triomphe. Sanguinius déploya ses grandes ailes en salut, tel le signe de l’[[Aquila]].<ref>Informations issues de ''Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres'', Chapitre Vingt-Quatre - ''Imperium Secundus'', Chapitre Vingt-Cinq - ''Débuts et Fins'' de ABNETT DAN, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>  
Ligne 261 : Ligne 261 :
 
Durant son règne, Sanguinius dût gérer le cas de la disparition du corps de Vulkan, promettant aux Salamanders qu’un dédommagement leur sera donné si Vulkan était bel et bien vivant. Une fois le corps retrouvé, il autorisa le Capitaine Salamander, [[Artellus Numeon]], Maître de facto de la Légion des Salamanders qu’il reçu en audience avec ses deux frères dans le Convincus Cubicularum - l’une des nombreuses salles d’audience de la Forteresse de Hera - de partir avec ses hommes et le corps de Vulkan pour retourner à [[Nocturne]] afin d’y enterrer leur Primarque.<ref>Informations issues de ''Retour au Mont Deathfire - Au Cœur de l'Orage'', Chapitre Neuf - ''Absence'', Chapitre Quinze - ''Les Causes Perdues'' de KYME NICK, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>
 
Durant son règne, Sanguinius dût gérer le cas de la disparition du corps de Vulkan, promettant aux Salamanders qu’un dédommagement leur sera donné si Vulkan était bel et bien vivant. Une fois le corps retrouvé, il autorisa le Capitaine Salamander, [[Artellus Numeon]], Maître de facto de la Légion des Salamanders qu’il reçu en audience avec ses deux frères dans le Convincus Cubicularum - l’une des nombreuses salles d’audience de la Forteresse de Hera - de partir avec ses hommes et le corps de Vulkan pour retourner à [[Nocturne]] afin d’y enterrer leur Primarque.<ref>Informations issues de ''Retour au Mont Deathfire - Au Cœur de l'Orage'', Chapitre Neuf - ''Absence'', Chapitre Quinze - ''Les Causes Perdues'' de KYME NICK, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>
  
Le Grand Ange prit aussi une décision importante qui marquera l’[[histoire des Blood Angels]] : sous la proposition d’Azkællon, il accepta qu’un de ses Gardes Sanguiniens, tirés au sort, de prendre le rôle de Héraut. Anonyme, même pour Sanguinius, ce Héraut avait un masque chauffé à blanc posé sur le visage. Son rôle était de protéger Sanguinius des assassins durant les apparitions publiques, le Héraut le remplaçant. Il sera connu sous le nom de [[Sanguinor]].<ref>Informations issues de ''L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Le Héraut de Sanguinius'' de SMILLIE ANDY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.</ref>  
+
Le Grand Ange prit aussi une décision importante qui marquera l’[[histoire des Blood Angels]] : sous la proposition d’Azkællon, il accepta qu’un de ses Gardes Sanguiniens, tirés au sort, prenne le rôle de Héraut. Anonyme, même pour Sanguinius, ce Héraut avait un masque chauffé à blanc posé sur le visage. Son rôle était de protéger Sanguinius des assassins durant les apparitions publiques, le Héraut le remplaçant lors de ces événements. Il sera connu sous le nom de [[Sanguinor]].<ref>Informations issues de ''L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Le Héraut de Sanguinius'' de SMILLIE ANDY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.</ref>  
  
 
Peu à peu, Sanguinius fut assailli de visions durant des mois, lui montrant Horus enflé d’une force surnaturelle, se dressant triomphant au-dessus de son cadavre brisé. La vision de sa mort deviendra peu à peu plus claire et plus réelle, lui faisant acquérir la certitude que quoi qu’il fasse, son destin était scellé.
 
Peu à peu, Sanguinius fut assailli de visions durant des mois, lui montrant Horus enflé d’une force surnaturelle, se dressant triomphant au-dessus de son cadavre brisé. La vision de sa mort deviendra peu à peu plus claire et plus réelle, lui faisant acquérir la certitude que quoi qu’il fasse, son destin était scellé.
Ligne 267 : Ligne 267 :
 
Plus tard, Sanguinius dut gérer les inquiétudes de Roboute Guilliman qui alla le voir pour le prévenir de l’[[Bataille de Sotha|attaque des Night Lords contre la planète Sotha]], le monde qui accueillait le phare du Pharos, artefact Xenos qui remplaçait l’Astronomican. Sanguinius était déjà au courant de la situation, et railla le Fils Vengeur de lui avoir dissimulé ces événements. Sa contrariété s’envola quand Guilliman s’excusa. Il lui demanda d’arrêter de le traiter en Empereur quand ils étaient seul à seul, cette charge le pesant plus qu’il ne voulait le dire. Il se demanda avec Guilliman où était le Lion, censé être le Seigneur Protecteur d’Ultramar, parti en réalité traquer Konrad Curze dans tout Ultramar. Néanmoins, il savait qu’il ne pouvait rabaisser le Lion et créer un conflit familial en ces temps troublés. Il débattra avec son frère sur les raisons mystérieuses qui ont poussé l’Empereur à leur cacher la vérité sur les Démons et les Puissances de la Ruine, persuadé que cette ignorance à causé en partie la chute d’Horus. Enfin, Guilliman annonça son départ vers Sotha. Sanguinius voulu partir avec lui et se battre, mais le Fils Vengeur refusa, argumentant que son rôle d’Empereur lui obligeait à régner au sein de ses sujets.
 
Plus tard, Sanguinius dut gérer les inquiétudes de Roboute Guilliman qui alla le voir pour le prévenir de l’[[Bataille de Sotha|attaque des Night Lords contre la planète Sotha]], le monde qui accueillait le phare du Pharos, artefact Xenos qui remplaçait l’Astronomican. Sanguinius était déjà au courant de la situation, et railla le Fils Vengeur de lui avoir dissimulé ces événements. Sa contrariété s’envola quand Guilliman s’excusa. Il lui demanda d’arrêter de le traiter en Empereur quand ils étaient seul à seul, cette charge le pesant plus qu’il ne voulait le dire. Il se demanda avec Guilliman où était le Lion, censé être le Seigneur Protecteur d’Ultramar, parti en réalité traquer Konrad Curze dans tout Ultramar. Néanmoins, il savait qu’il ne pouvait rabaisser le Lion et créer un conflit familial en ces temps troublés. Il débattra avec son frère sur les raisons mystérieuses qui ont poussé l’Empereur à leur cacher la vérité sur les Démons et les Puissances de la Ruine, persuadé que cette ignorance à causé en partie la chute d’Horus. Enfin, Guilliman annonça son départ vers Sotha. Sanguinius voulu partir avec lui et se battre, mais le Fils Vengeur refusa, argumentant que son rôle d’Empereur lui obligeait à régner au sein de ses sujets.
  
Guilliman parti vers Sotha, Sanguinius se retrouva seul sur Macragge. Il s’envola dans les cieux de la planète, troublé par ses vissions sur sa mort. Soudainement, son dispositif de communication se déclencha, un dispositif lié à Azkællon et qui lui demandait de revenir en toute hâte dans la salle du trône. Le Grande Ange arriva, sans son armure, pour constater que quelque chose n’allait pas : il sentit un parfum rance, répugnant comme la crasse incrustée d’un abattoir mal nettoyé. Il ordonna aux lumiglobes de s’allumer et vit Konrad Curze, le ''Night Haunter'' en personne, assis sur son trône, son fidèle Azkællon étendu au pied de Primarque des Night Lords. Curze avait profité de l’absence du Grand Ange pour d’infiltrer dans la salle du trône, mettre à terre Azkællon et utiliser le dispositif de communication du Garde Sanguinien pour rappeler Sanguinius.  
+
Guilliman parti vers Sotha, Sanguinius se retrouva seul sur Macragge. Il s’envola dans les cieux de la planète, troublé par ses vissions sur sa mort. Soudainement, son dispositif de communication se déclencha, un dispositif lié à Azkællon et qui lui demandait de revenir en toute hâte dans la salle du trône. Le Grand Ange arriva, sans son armure, pour constater que quelque chose n’allait pas : il sentit un parfum rance, répugnant comme la crasse incrustée d’un abattoir mal nettoyé. Il ordonna aux lumiglobes de s’allumer et vit Konrad Curze, le ''Night Haunter'' en personne, assis sur son trône, son fidèle Azkællon étendu au pied du Primarque des Night Lords. Curze avait profité de l’absence du Grand Ange pour d’infiltrer dans la salle du trône, mettre à terre Azkællon et utiliser le dispositif de communication du Garde Sanguinien pour rappeler Sanguinius.  
  
Le ''Night Haunter'' rassura Sanguinius en affirmant qu’il ne cherchait pas à le tuer mais juste discuter avec lui sur son don de vision que Curze possédait lui aussi. Il n’avait jamais quitté Macragge depuis son arrivé sur ce monde, mais se cachait dans les quartiers des habitants originaire de la province d’Illyrium. Le Grand Ange attaqua néanmoins le Primarque renégat, mais aidés tout les deux par leurs visions qui leur montraient le coup que l’autre allait porter, le duel s’arrêta. Sanguinius se vit interroger par Curze sur la disparition des Primarques et leur dispersion dans la galaxie, lui demandant si il pensait que cela avait été voulu plutôt que le fruit du hasard, tout en lui affirmant que la défection d’Horus était ce que l’Empereur souhaitait. Il confirma les questions de Sanguinius sur l’existence des Démons et de la conscience qui animait le Warp et du funeste destin qui n’annonçait, un futur plus effroyable que la guerre civile en cours. Sanguinius l’accusa d’avoir attaqué le Pharos sur Sotha, ce qui surpris le ''Night Haunter'' qui avait réellement coupé les ponts avec sa Légion depuis leur défaite à Thramas. Mais Sanguinius fut surtout choqué par la révélation suivante de Konrad Curze : il savait pour la tare génétique qui souillait le patrimoine génétique des Blood Angels. La conversation se termina lorsque Curze lui posa une question qui le troubla, celle de savoir si il pensait qu’il aurait été le plus digne d’être le Maître de Guerre, ce que Sanguinius nia.
+
Le ''Night Haunter'' rassura Sanguinius en affirmant qu’il ne cherchait pas à le tuer mais juste discuter avec lui sur son don de prescience que Curze possédait lui aussi. Il n’avait jamais quitté Macragge depuis son arrivé sur ce monde, mais se cachait dans les quartiers des habitants originaire de la province d’Illyrium. Le Grand Ange attaqua néanmoins le Primarque renégat, mais aidés tout les deux par leurs visions qui leur montraient le coup que l’autre allait porter, le duel s’arrêta. Sanguinius se vit interroger par Curze sur la disparition des Primarques et leur dispersion dans la galaxie, lui demandant si il pensait que cela avait été voulu plutôt que le fruit du hasard, tout en lui affirmant que la défection d’Horus était ce que l’Empereur souhaitait. Il confirma les questions de Sanguinius sur l’existence des Démons et de la conscience qui animait le Warp et du funeste destin qui n’annonçait, un futur plus effroyable que la guerre civile en cours. Sanguinius l’accusa d’avoir attaqué le Pharos sur Sotha, ce qui surpris le ''Night Haunter'' qui avait réellement coupé les ponts avec sa Légion depuis leur défaite à Thramas. Mais Sanguinius fut surtout choqué par la révélation suivante de Konrad Curze : il savait pour la tare génétique qui souillait le patrimoine génétique des Blood Angels. La conversation se termina lorsque Curze lui posa une question qui le troubla, celle de savoir si il pensait être le plus digne du titre de Maître de Guerre, ce que Sanguinius nia.
  
Enfin Sanguinius se vit inviter par son instable de frère de le tuer afin de vérifier si ses visions étaient véridiques, des visions qui lui montraient sa mort dans un autre lieu dans le futur. Sanguinius faillit l’abattre mais retint au dernier moment son geste. Il exprima la pitié que Curze lui inspirait se qui enragea soudainement le ''Night Haunter'' qui trancha le bras d’Azkællon avant d’activer la veille automatique intégré au gantelet du Garde Sanguinien, déclenchant une explosion dans l’antichambre de la salle du trône, soufflant les portes vers l’intérieur et anéantissant les autres Gardes Sanguiniens qui s’activait derrière pour venir en aide à leur père génétique. Sanguinius fut projeté en arrière par l’onde de choc, se cognant contre son trône. Puis Konrad Curze balança sous ses yeux Azkællon par le rempart. Sanguinius s’envola pour sauver son fils, le rattrapant au dernier moment. Quand le Grand Ange revint dans la salle du trône, le ''Night Haunter'' avait disparu.
+
Enfin Sanguinius se vit inviter par son instable de frère de le tuer afin de vérifier si ses visions étaient véridiques, des visions qui lui montraient sa mort dans un autre lieu dans le futur. Sanguinius faillit l’abattre mais retint au dernier moment son geste. Il exprima la pitié que Curze lui inspirait se qui enragea soudainement le ''Night Haunter'' qui trancha le bras d’Azkællon avant d’activer la veille automatique intégré au gantelet du Garde Sanguinien, déclenchant une explosion dans l’antichambre de la salle du trône, soufflant les portes vers l’intérieur et anéantissant les autres Gardes Sanguiniens qui s’activaient derrière pour venir en aide à leur père génétique. Sanguinius fut projeté en arrière par l’onde de choc, se cognant contre son trône. Puis Konrad Curze balança sous ses yeux Azkællon par le rempart. Sanguinius s’envola pour sauver son fils, le rattrapant au dernier moment. Quand le Grand Ange revint dans la salle du trône, le ''Night Haunter'' avait disparu.
  
Immédiatement, Sanguinius contacta Guilliman à travers le système de communication du Phaors, lui ordonnant expressément de revenir sur Macragge et de contacter le Lion pour qu’il revienne aussi sur le champ.<ref>Informations issues de ''Pharos - Une Lumière s'Éteint'', Chapitre Dix-Huit - ''Un Primarch Enragé'' - ''Seigneur Protecteur'' - ''L’Empereur des Hommes'', Chapitre Vingt-Et-Un - ''Un Rassemblement de Corbeaux'' - ''Sacrifice'' - ''Un Don à Double Tranchant'', Chapitre Vingt-Deux - ''Le Vol de l’Empereur'' - ''Un Ange Lumineux'' - ''Ave Imperator'', Chapitre Vingt-Quatre - ''Retrouvailles'' - ''Le Destin et la Volonté'' - ''Prophéties'', Chapitre Trente-Et-Un - ''Répercussions'' - ''Héros de l’Imperium'' - ''Empereur Résurgent'' de HALEY GUY, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.</ref>
+
Immédiatement, Sanguinius contacta Guilliman à travers le système de communication du Pharus, lui ordonnant expressément de revenir sur Macragge et de contacter le Lion pour qu’il revienne aussi sur le champ.<ref>Informations issues de ''Pharos - Une Lumière s'Éteint'', Chapitre Dix-Huit - ''Un Primarch Enragé'' - ''Seigneur Protecteur'' - ''L’Empereur des Hommes'', Chapitre Vingt-Et-Un - ''Un Rassemblement de Corbeaux'' - ''Sacrifice'' - ''Un Don à Double Tranchant'', Chapitre Vingt-Deux - ''Le Vol de l’Empereur'' - ''Un Ange Lumineux'' - ''Ave Imperator'', Chapitre Vingt-Quatre - ''Retrouvailles'' - ''Le Destin et la Volonté'' - ''Prophéties'', Chapitre Trente-Et-Un - ''Répercussions'' - ''Héros de l’Imperium'' - ''Empereur Résurgent'' de HALEY GUY, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.</ref>
  
 
[[Fichier:EpargneLe.jpeg|right|600px|thumb|''« Ne tue pas Curze ! »'']]Apprenant la présence de Curze sur Macragge, Guilliman et le Lion revinrent le plus vite possible. Sanguinius s’était isolé pour une grande réflexion dans la bibliothèque de Ptolemee en attendant ses frères. Il leur expliqua sa rencontre avec Curze, pensant que le ''Night Haunter'' recherchait son pardon. Puis il avoua à ses deux frères qu’il allait mourir de la main d’Horus, qu’il le savait grâce à ses visions. Le Lion lui demanda de pouvoir mener comme il le souhaitait une campagne militaire dans l’Illyrium afin de mettre la main sur Curze, ce que Sanguinius finit par lui accorder, lui interdisant néanmoins l’utilisation d'un bombardement orbital. Mais Lion El’Jonson mènera une véritable guerre dans la province d’Illyrium qui était entrée en rébellion ouverte et ira jusqu’à utiliser des Modules d’Atterrissage et des Béliers d’Assaut comme moyen de bombardement orbital, ruse appliquée pour respecter sa promesse envers Sanguinius. Une fois la rébellion brisée, le Lion captura Konrad Curze et le ramena enchaîné devant le Grand Ange.  
 
[[Fichier:EpargneLe.jpeg|right|600px|thumb|''« Ne tue pas Curze ! »'']]Apprenant la présence de Curze sur Macragge, Guilliman et le Lion revinrent le plus vite possible. Sanguinius s’était isolé pour une grande réflexion dans la bibliothèque de Ptolemee en attendant ses frères. Il leur expliqua sa rencontre avec Curze, pensant que le ''Night Haunter'' recherchait son pardon. Puis il avoua à ses deux frères qu’il allait mourir de la main d’Horus, qu’il le savait grâce à ses visions. Le Lion lui demanda de pouvoir mener comme il le souhaitait une campagne militaire dans l’Illyrium afin de mettre la main sur Curze, ce que Sanguinius finit par lui accorder, lui interdisant néanmoins l’utilisation d'un bombardement orbital. Mais Lion El’Jonson mènera une véritable guerre dans la province d’Illyrium qui était entrée en rébellion ouverte et ira jusqu’à utiliser des Modules d’Atterrissage et des Béliers d’Assaut comme moyen de bombardement orbital, ruse appliquée pour respecter sa promesse envers Sanguinius. Une fois la rébellion brisée, le Lion captura Konrad Curze et le ramena enchaîné devant le Grand Ange.  
  
Un procès fut mis en place pour le ''Night Haunter'', mais ce dernier révéla devant tout le monde - et à Sanguinius et à Guilliman en particulier - comment le Lion avait menti à ses frères et bombardé l’Illyrium causant une véritable boucherie. Ulcéré, Sanguinius ordonna à Lion El’Jonson de quitter immédiatement Ultramar avec sa Légion, le bannissant pour avoir brisé sa promesse.  
+
Un procès fut mis en place pour le ''Night Haunter'', mais ce dernier révéla devant tout le monde - et à Sanguinius et à Guilliman en particulier - comment le Lion avait menti à ses frères et bombardé l’Illyrium, causant une véritable boucherie. Ulcéré, Sanguinius ordonna à Lion El’Jonson de quitter immédiatement Ultramar avec sa Légion, le bannissant pour avoir brisé sa promesse.  
  
Sanguinius emmena Korad Curze dans une salle, car il avait annulé le procès du Primarque des Night Lords et l’avait déclaré coupable. Il irradiait d’une lumière pâle, son visage devenant aussi blanc que celui de Curze, et ses yeux se changeant en rouge sang, entourés par la couronne dorée de ses cheveux qui flottaient. Il s’apprêta à exécuter le Primarque renégat sous les yeux de Guilliman de ses propres mains, mais au dernier moment, le Lion se téléporta devant lui, le suppliant d’épargner Curze. Alors que des Space Marines arrivaient pour défendre le Grand Ange, le Lion expliqua que le ''Night Haunter'' lui avait prédit que sa Lame serait brisée, ce qui fut le cas lorsque Guilliman la cassa en deux lors de son bannissement, prouvant, la véracité de ses visions. Le Lion expliqua que Konrad Curze avait aussi affirmé qu’il serait éliminé par un assassin qui viendrait le tuer dans le futur, un assassin qui n’était pas encore né et qui sera envoyé par l’Empereur. Cela voulait dire que le Maître de l’Humanité était vivant et que donc Terra était toujours debout.
+
Sanguinius emmena Konrad Curze dans une salle, car il avait annulé le procès du Primarque des Night Lords et l’avait déclaré coupable. Il irradiait d’une lumière pâle, son visage devenant aussi blanc que celui de Curze, et ses yeux se changeant en rouge sang, entourés par la couronne dorée de ses cheveux qui flottaient. Il s’apprêta à exécuter le Primarque renégat sous les yeux de Guilliman de ses propres mains, mais au dernier moment, le Lion se téléporta devant lui, le suppliant d’épargner Curze. Alors que des Space Marines arrivaient pour défendre le Grand Ange, le Lion expliqua que le ''Night Haunter'' lui avait prédit que sa Lame serait brisée, ce qui fut le cas lorsque Guilliman la cassa en deux lors de son bannissement, prouvant, la véracité de ses visions. Le Lion expliqua que Konrad Curze avait aussi affirmé qu’il serait éliminé par un assassin qui viendrait le tuer dans le futur, un assassin qui n’était pas encore né et qui sera envoyé par l’Empereur. Cela voulait dire que le Maître de l’Humanité était vivant et que donc Terra était toujours debout.
  
 
Sanguinius accepta ses paroles et avec ses deux frères, il abolit l’Imperium Secundus et organisa sa Légion pour partir rallier Terra coûte que coûte.<ref>Informations issues de ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Chapitre Neuf - ''Des Mots Durs'' -  Chapitre Onze - ''Un Vision Funeste'', Chapitre Vingt-Huit - ''Justice'', Chapitre Trente - ''Une Lame Brisée'', Chapitre Trente-Deux - ''Vers Caliban'', Chapitre Trente-Quatre - ''Une Révélation'', Chapitre Trente-Cinq - ''Les Mots les Plus Difficiles'' de THORPE GAV, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>
 
Sanguinius accepta ses paroles et avec ses deux frères, il abolit l’Imperium Secundus et organisa sa Légion pour partir rallier Terra coûte que coûte.<ref>Informations issues de ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Chapitre Neuf - ''Des Mots Durs'' -  Chapitre Onze - ''Un Vision Funeste'', Chapitre Vingt-Huit - ''Justice'', Chapitre Trente - ''Une Lame Brisée'', Chapitre Trente-Deux - ''Vers Caliban'', Chapitre Trente-Quatre - ''Une Révélation'', Chapitre Trente-Cinq - ''Les Mots les Plus Difficiles'' de THORPE GAV, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.</ref>

Version du 25 mars 2020 à 14:19

« Il n’est pas plus noble sacrifice que donner sa vie pour une cause en laquelle on croit sincèrement. Et au cours de l’histoire millénaire de l’Humanité, il n’y a jamais eu de cause plus digne que celle de l’Imperium. »
- Sanguinius, Primarque des Blood Angels, lors de son allocation sur Kalmatir.
Sanguinius, Le Grand Ange, Le Lumineux, Le Maître des Osts, L’Ange de Sang, Primarque des Blood Angels et de tous leurs successeurs.
Le Grand Ange. Le Lumineux. Le Maître des Osts. L’Ange de Sang. Sanguinius était le Primarque des Blood Angels et de tous leurs successeurs. Souvent considéré comme le plus prestigieux de sa fratrie, Sanguinius était un guerrier hors pair, un stratège magistral et un héros adulé de l’Imperium. Parmi les Primarques, rares sont ceux qui parlèrent en mal de lui. Même des figures sinistres telles que Perturabo ou Ferrus Manus ont fait l’éloge de leur frère angélique à contrecœur.

Beaucoup parmi cette légendaire confrérie ont été surpris de découvrir que l’Empereur avait nommé Horus comme premier d’entre eux, plutôt que de choisir Sanguinius, et ceux qui ont survécu à l’Âge des Ténèbres sont connus pour spéculer que c’était la grande erreur de leur père. Car alors même que les guerres de l’Hérésie d'Horus déchiraient l’Imperium et amenaient même les plus nobles de ses frères sur des sombres chemins, Sanguinius resta imperturbable et résolu, une lueur d’espoir qui surpassait même les ténèbres de cette époque.[1]

Son aspect était à couper le souffle, bardé d’une armure d’or et d’une cape en fourrure de carnodon mouchetée. Sa tête, aux traits si nobles, était ceinte d’une couronne radiante. Sanguinius avait de longs cheveux dont les bords encadraient ses traits souverains. L’Ange Sanguinius n’était pas seulement beau. Cette notion même semblait bien dérisoire pour qualifier l’aura qui se dégageait de lui. Il était trop dangereux et trop semblable à un prédateur pour cela, cependant son pâle visage aux traits doux, si semblable aux masques dorés qui décoraient le blindage extérieur de son vaisseau amiral, était envoûtant. Lorsqu’il se déplaçait, c’était avec la grâce instinctive d’un danseur. Il possédait dans son dos de vastes ailes, pareilles à celles d’un aigle géant, leurs plumes rehaussées de bandes d’argent et de grappes de perles, captant le flux de l’air et le domptant sans effort. C’était à ses grandes ailes, bien entendu, qu’il devait plus qu’à tout le reste de ressembler à un ange. Des breloques d’or, des larmes de précieux jade rouge et de rubis, un tabard de soie et des mailles de platine battaient contre son armure de céramite et de plastacier si artistique, si glorieuse, que ses ornements auraient paru plus à leur place exposés dans une galerie de la plus haute notoriété. Il était celui qui ressemblait le plus à l’Empereur. Être en sa présence était comme rencontrer un être spirituel qui n’aurait pas de forme constante. On prétendait que l’Empereur apparaissait à chacun tel que celui-ci souhaitait le voir. Sanguinius avait hérité de ce trait pour une bonne part.[2]

Sanguinius a grandi sur Baal Secundus, une des deux lunes du monde de Baal. Sa capsule fut retrouvée par la Tribu baalite du Sang. Baal Secundus avait des niveaux de radiation qui pouvaient tuer un homme mal protégé en quelques secondes. Cet astre était infesté de mutants et seuls quelques tribus humaines luttaient pour survivre dans cet environnement hostile. À cause de ses ailes, l’enfant Sanguinius fut pris pour un mutant mais percevant la divinité du Primarque, la tribu épargna sa vie après d’âpres débats sur son éventuelle mise à mort. Adopté par la Tribu Baalite, Sanguinius grandit et devint rapidement le guide de son peuple. Sous son commandement, il unifia toutes les tribus baalites de sang pur contre l’infestation des mutants qui pullulaient sur les étendues radioactives. Il remporta la guerre contre eux et fut vite vénéré comme un dieu par les siens. Lorsque l’Empereur arriva sur Baal, Sanguinius était à la tête du Conclave du Sang, dans un titanesque amphithéâtre naturel lentement creusé au flanc du Mont Seraph. Le Grand Ange fit un discours empli d’espoir devant les milliers de spectateurs et lorsqu’il vit l’Empereur qui pénétra dans ce lieu, il lui jura immédiatement fidélité, rejoignant Sa Grande Croisade.[3]

Il combattra durant la Grande Croisade les ennemis de l’Humanité à la tête de la IXe Légion, les Blood Angels. Il était animé d’un tempérament ardent, et se tailla rapidement une réputation de meneur de troupes de choc mais dont la sauvagerie était tempérée par sa sagesse. Sanguinius était considéré comme le plus noble des Primarques et jouissait de la pleine confiance de l’Empereur. Même Horus pressentait chez lui une pureté qu’il ne pourrait atteindre, une proximité avec leur père que n’avait aucun autre Primarque. Sanguinius combattit pour assurer la pérennité de l’âge d’or et d’essor qui s’ensuivrait certainement, sa vision étant celle de l’Empereur, celle d’une Humanité unie dans la paix et la prospérité. Il soutiendra le Projet Librarius de Magnus le Rouge qui valorisait l’utilisation des Psykers Space Marines, devenant l’architecte d’un triumvirat composé de lui, du Sorcier de Prospero et du Grand Khan.[4]Le Grand Ange fut particulièrement proche d’Horus Lupercal, les deux frères Primarques se soustrayant rarement l’un de l’autre quand ils étaient réunis. Cruelle ironie de ce qui adviendra plus tard…[5]

Mais Sanguinius dut faire face durant cette ère de conquête à un terrible fléau qui frappa sa Légion : la Soif Rouge. Cette anomalie cachée de la matrice génétique des Blood Angels provenait de son propre biotype. Se sondant lui-même, il en aperçu des fragments, un noyau trouble, un trait atavique enfoui qui n’attendait qu’à être réveillé. La Soif provoquait une frénésie sanguinaire incontrôlable chez les Blood Angels touchés par cette malédiction, au point que l’exécution de celui frappé par cette tare était la seule solution. Sanguinius cachera la vérité à l’Empereur de crainte de voir sa Légion purgée. Il essayera en vain à trouver un remède et commettra l’erreur d’en parler à Horus lorsque ce dernier fut témoin de ce fléau lors de la Conformité de Melchior.[6]

Sanguinius possédait aussi un don de prédiction et ses prophéties survenaient inévitablement. Cette double vue avait permis à Sanguinius d’intervenir dans des opérations de sa Légion de la plus grande importance parfois, toujours d’une façon capitale. Des vies étaient ainsi sauvées, la défaite évitée, des pièges désamorcés. Et les archives disaient qu’il faisait parfois don à un de ses guerriers d’un aperçu fugace de son destin, qu’il lui révélait au milieu des aléas du sort.[7]

À la fin de la Grande Croisade, il participa au Triomphe d'Ullanor qui vit l’avènement d’Horus comme Maître de Guerre, puis fut témoin de la censure de Magnus le Rouge et des Thousand Sons lors du Concile de Nikaea qui mit fin au Projet Librarius qu’il avait tant défendu. Suite à l’Édit de Nikaea auquel il se soumit, Sanguinius partit soutenir l’Alpha Legion à la demande d’Alpharius qui menait une campagne contre les Orks dans le système de Kayvas, ignorant les tragiques événements qui provoquèrent l’Hérésie d’Horus et le début de la guerre civile.[8]

À Kayvas, le Grand Ange et sa Légion ne firent qu’intercepter les Peaux-Vertes fuyant les fils d’Alpharius qui les massacraient dans la ceinture d’astéroïde de Kayvas. Mais avant d’entendre parler de la trahison d’Horus, Sanguinius fut contacté par le Maître de Guerre afin qu’il mène une purge contre les Nephilim, d’odieux extraterrestres que lui et Lupercal avaient massacré durant le Conformité de Melchior. Horus lui demanda de se rendre dans le système de Signus. Cependant, une fois sur place, Sanguinius et ses Blood Angels tombèrent dans un piège. Isolé du reste de la galaxie par la sombre sorcellerie du Warp, ils affrontèrent sur le monde capitale du système, Signus Prime, une immense armée démoniaque dirigée par le Buveur de Sang Ka'Bandha et le Gardien des Secrets Kyriss le Pervers. La Soif Rouge déclenchée avec la proximité des Démons de Khorne faillit damner les Blood Angels mais Sanguinius affronta les Démons Majeurs et grâce au sacrifice de l’Apothicaire Meros, la victoire fut assurée. Sanguinius fut néanmoins bouleversé d’apprendre la trahison d’Horus, comprenant que le Maître de Guerre fut l’organisateur de ce piège dans l’espoir de le voir périr.[9]

En quittant Signus Prime, le Grand Ange et sa Légion furent perdus dans le Warp avant de parvenir à rallier Macragge, monde natal des Ultramarines. Roboute Guilliman y organisait alors l’Imperium Secundus, une structure similaire à l’Imperium de l’Humanité centré sur le domaine d’Ultramar, afin de perpétuer le rêve de l’Empereur qu’il pensait être tombé face à Horus. Isolé du reste de la galaxie par la Tempête de la Ruine, la monumentale tempête Warp déclenchée par les Word Bearers lors de la Bataille de Calth, Sanguinius se vit offrir le trône impérial de l’Imperium Secundus, devenant de fait Empereur, dirigeant cet empire avec Guilliman et Lion El'Jonson, le Primarque des Dark Angels. Son court règne fut marqué par les déprédations et tueries de Konrad Curze qui avait infiltré Macragge avant son arrivé. Le Night Haunter parviendra à atteindre la salle du trône de Sanguinius afin de le confronter à ses dons de prescience, des dons que Curze possédait aussi. Lorsque le Lion parviendra à mettre la main sur le Night Haunter qu’il traquait dans tout Ultramar, Sanguinius apprit les ravages que le Seigneur de Caliban avait provoqué pour assurer cette capture et le banni. Alors qu’il était sur le point d’exécuter les Primarque des Night Lords, son geste fut interrompu par le Lion qui le convainquit que Curze avait prédit la survie de l’Empereur et de Terra.[10]

Comprenant que le Monde-Trône tenait bon, Sanguinius et ses deux frères abolirent l’Imperium Secundus et tentèrent de traverser la Tempête de la Ruine. Son périple le mena sur Davin, la planète où Horus fut corrompu. Le Grand Ange affronta le Démon Madail, qui attaqua avec ses armées de Démons les Loyalistes. Il se vit offrir par l’entité du Warp la place d’Horus comme champion du Chaos, mais il refusa. Il battit l’odieuse créature et assura ainsi la victoire des Impériaux, victoire qui provoqua la destruction de Davin. Un passage à l’intérieur de la Tempête de la Ruine s’ouvrit suite à cette destruction, donnant une chance à Sanguinius d’atteindre Terra. Le Lion et Guilliman engagèrent les forces renégates qui les attentaient derrière la Tempête afin de lui garantir une chance de faire face à son destin contre Horus. Avant son départ, il emprisonna Konrad Curze dans un cercueil de stase et le largua dans l’espace.[11]

Rejoignant enfin Terra, il combattit aux cotés de Jaghatai Khan les Traîtres dans le système stratégique de Beta-Garmon avant de se replier et d’attendre les armées du Maître de Guerre pour la bataille finale.[12]

Sanguinius affronta aux côtés du Grand Khan et de Rogal Dorn les hordes de Traîtres, de mutants et de Démons qui s’abattirent sur le Palais Impérial, tenant avec ses Blood Angels les remparts du bastion. Lors de l’acte final de cette guerre, il se téléporta aux côtés de l’Empereur Lui-même et de Dorn sur le vaisseau amiral d’Horus, le Vengeful Spirit. Séparé de son père et de son frère, Sanguinius fut le premier à trouver Horus dans sa salle du trône. L’Architraître lui offrit une place à ses cotés mais le Grand Ange refusa. Le Maître de Guerre tua le noble Primarque de ses mains et lors du trépas de Sanguinius, le choc psychique engendré par cette mort déclencha la Rage Noire, fléau qui en plus de la Soif Rouge, hante encore aujourd’hui les Blood Angels. Mais avant son trépas, la lame de Sanguinius avait ouvert une fissure dans l’armure du Maître de Guerre, fissure qui offrira à l’Empereur le moyen de déchaîner Ses pouvoirs psychiques qui tueront l’Architraître et donnera la victoire finale aux Loyalistes.[13]

Dix millénaires plus tard, Sanguinius est le Primarque le plus aimé du peuple de l’Imperium et est le seul fils de l’Empereur ayant son nom honoré par un jour de célébration sanctifié : le Sanguinala.[14]

Jeunesse sur Baal

Lorsque l’Empereur parcourait encore l’univers afin de sauver la galaxie de la régression, de la superstition et du mysticisme, Il créa les Primarques, des êtres surhumains. Cependant Son projet ne passa guère inaperçu, car un vortex aspira les fœtus des Primarques dans le Warp.

Les vingt capsules d’incubation dérivèrent dans l’Immaterium et finalement, elles furent déposées sur diverses planètes de la galaxie. La capsule de celui qui allait devenir Sanguinius, le Primarque des Blood Angels, échoua sur une lune nommée Baal Secundus.

Baal Secundus avait des niveaux de radiation qui tueraient un homme mal protégé en quelques secondes et étaient peuplés de tribus humaines dont l’existence était celle d’individus misérables qui s’efforçaient de survivre sur leur monde cruel et irradié, tout en combattant les affreux mutants.

C’est la Tribu baalite du Sang qui trouva l’enfant Primaque dans un endroit nommé depuis la Chute de l’Ange. D’après la tradition orale, l’enfant Sanguinius présentait déjà de minuscules ailes atrophiées. Il est à supposer que lorsque les membres de la Tribu du Sang découvrirent le petit ange, ils le prirent pour un mutant et que certains voulurent le mettre à mort. Mais la compassion l’emporta et l’enfant Primarque, plus parfait que chacun des hommes qui l’entouraient, fut adopté.

Les événements les plus notables de son enfance décrivent comment, avant l’âge de trois semaines, il avait atteint la taille d’un enfant de plusieurs années. Aussi curieux qu’intrépide, il prouva être déjà capable de marcher en échappant à la vigilance de sa nourrice et lorsqu’on le retrouva, ses pas l’avaient entraîné jusqu’au repaire d’un Scorpion de Feu, un prédateur difforme qui atteignait en longueur deux fois la taille d’un adulte, mais que Sanguinius avait occis à mains nues, en dépit des piqûres répétées de son dard dégoulinant d’un poison virulent et censé consumer un homme de l’intérieur en quelques secondes. La tribu de Sanguinius fit ce soir-là un excellent repas. En même temps qu’il grandissait, ses ailes, dont les plumes étaient du blanc le plus pur, à l’instar des cygnes, mais résistantes telles celles de l’Aigle Impérial, poussèrent. Elles finirent par pouvoir le porter dans les courants chauds au-dessus des déserts calcinés, ce qui émerveillait les simples êtres condamnés à se traîner au sol.

Moins d’un an après sa découverte, Sanguinius était déjà plus grand que tous ceux qui marchaient sous les lunes de Baal. Il pouvait se déplacer sous les rayons des soleils les plus ardents tandis que sa famille adoptive titubait, encombrée par le poids des combinaisons anti-radiations, fracasser les rochers d’un coup du plat de la main, soumettre les animaux sauvages d’un seul regard et s’élever dans le ciel porté par ses ailes pour observer la terre avec la même perspective qu’un dieu. Au fil des ans, la tribu de Sanguinius prospéra.[15]

La Guerre contre les Mutants

Sanguinius s’éleva rapidement jusqu’au sommet de la société de Baal Secundus. Il unifia les tribus baalites de sang pour faire face à l’infestation des mutants qui pullulaient sur les étendues radioactives. Malgré des effectifs largement inférieurs en nombre, ceux de sang pur remportèrent la guerre contre les mutants grâce à la présence de Sanguinius et de sa maîtrise totale de l’art du combat. Nul ne pouvait échapper à sa colère et il fut vite vénéré comme un dieu par les siens, convaincus que le paradis renaîtrait grâce à lui.[16]

Le Conclave du Sang

Au moment où l’Empereur atteignit Baal, Sanguinius se tenait à la tête du Conclave du Sang. L’Empereur rejoignit la surface de Baal Secundus avec ses meilleurs hommes et Il entra seul dans le titanesque amphithéâtre naturel lentement creusé au flanc du Mont Seraph par les forces tectoniques qui accueillait le Conclave de Sang. Ceux de sang pur y étaient venus assister à un discours de Sanguinius par dizaines de milliers et au milieu d’eux, l’Empereur écouta avec autant d’attention que les autres les mots du Primarque. Le Grand Ange transporta les âmes en leur donnant plus que de l’espoir, et sa conclusion s’éleva dans une grande ovation reprise par chaque auditeur.

Lorsque le Maître de l’Humanité s’approcha de Sanguinius, celui-ci le reconnut, certains soupçonnant que c’était sa capacité innée à prédire les événements futurs qui l’avait informé de cette visite. Sanguinius tomba à genoux et des perles de cristal roulèrent sur ses joues pour atterrir dans la poussière. Là, des fleurs couleur d’albâtre poussèrent sur le sol nu de Baal Secundus. L’Empereur le releva et aux meilleurs hommes présents au Conclave, Il leur proposa de rejoindre les rangs des Space Marines, actant la vrai naissance des Blood Angels. Sanguinius rejoignit la flotte du Maître de l’Humanité et s’élança pour la Grande Croisade, recevant le commandement de la IXe Légion.[17]

La Grande Croisade

Les meilleurs des guerriers de Sanguinius furent intégrés à la IXe Légion qui l’accompagna dans la Grande Croisade, et furent connus sous le nom de Blood Angels. La puissance des Blood Angels s’additionna à celle déjà rassemblée sous les bannières de l’Empereur.[18]

Au tout début, il eut pour mentor Horus en personne, avec qui il développera une grande amitié. Puis sur le monde de Teghar, sa Légion fut rassemblée et lorsque Sanguinius vit ses fils, il s’agenouilla devant eux car plutôt que d’exiger leur allégeance, il leur offrit la sienne. Par cet acte, il gagna leur dévotion.

La première bataille de Sanguinius à la tête de sa Légion se déroula lors de la pacification de Teghar Pentarus contre des Abhumains, sa première victime étant un carnodon, un prédateur des glaces dont l’apparence ressemblait aux léopards des neiges disparus de l’ancienne Terre, mais de bien plus grande taille. La peau mouchetée de noir du carnodon fut par la suite drapée sur ses épaules, telle une cape de guerre cérémonielle. C’est durant cette campagne qu’il vit la noirceur qui risquait de consumer ses fils génétiques, adeptes de la consommation de sang et de chair humaine…

Là, Sanguinius baptisera sa Légion les Blood Angels avant d’envoyer une Compagnie de sa Légion combattre avec l’une des Luna Wolves durant une décennie. Le Grand Ange enseignera à ses fils la discipline et la miséricorde et peu à peu, il apprit aux Blood Angels à mieux se contrôler et à canaliser leur rage.[19]

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : les Blood Angels

La Destruction d'Anahktor

Le Destruction d'Anahktor est l’une des compagnes que Sanguinius mena durant la Grande Croisade.

Anahktor était un secteur peuplé d’humains ayant survécus à l’Ère des Luttes, parvenant même à prospérer par les actes de piraterie. Après avoir accueilli les premiers Impériaux à grands coups de canons, Sanguinius arriva à Anahktor afin de l’amener à la Conformité Impériale.

Le Primarque fut admiratif de la vaillance des guerriers d’Anahktor mais tout bascula lorsque plusieurs vaisseaux Anahktoriens s’approchèrent de son vaisseau amiral, le Red Tear, au nom d’une mission diplomatique et de pourparlers. Les vaisseaux étaient en réalité des kamikazes qui se firent exploser au milieu de la flotte des Blood Angels, tuant de nombreux fils du Primarque. Le Grand Ange jura d’appliquer un terrible châtiment pour cet outrage, n’hésitant pas à utiliser les armes de destruction massives comme le phosphex sur le monde principal d’Anahktor. Sanguinius lui-même pénétra dans le palais du chef de ce système, puis traîna le seigneur vaincu pour qu’il assiste à la ruine de son royaume, juste prix pour sa vile trahison.[20]

L'Idole des Sorciers de Magc'Sithraal

Dans les années 960.M30, le secteur d’Helioret fut attaqué par les Corsaires et les maraudeurs Asuryanis originaires du Vaisseau-Monde de Magc’Sithraal. Les Xenos ravagèrent les planètes du secteur en usant de leurs grands pouvoirs psychiques. Prêt d’un tiers de la Légion des Blood Angels commandé par Sanguinius, et soutenu par des dizaines de régiments de l’Imperialis Auxilia et par une demi Legio Titanique des Yeux de Tigre se battirent âprement contre les Asuryanis, notamment sur les mondes de Luxor et Ratep.

Le Grand Ange rassembla ses forces pour une attaque contre le Vaisseau-Monde de Magc’Sithraal lui-même mais dès le début de l’assaut, il fut témoin de l’arrivé d’une douzaine de Vaisseaux Noirs transportant des cohortes de la Sororité du Silence et de Titans Warlords d’une organisation impériale inconnue. Ces Titans étaient des Titans-Psi, possédant un armement ésotérique mystérieux qui ravagea de fond en comble le Vaisseau-Monde et les Titans Asuryanis.

Sanguinius arracha une tête d’un Titan Aeldari à mains nu avant de se prendre un tir de Lance Sonique. Le Primarque s’est vite rétabli et voyant la puissance des Titans-Psi, il eut la sagesse de se retirer avec ses fils. Le Vaisseau-Monde de Magc’Sithraal fut par la suite détruit et son épave envoyée dans le cœur d’un soleil.[21]

La Conformité de Melchior

Sanguinius aux côtés d’Horus Lupercal lors de la Conformité de Melchior.
La Conformité de la planète Melchior fut une guerre particulièrement violente contre des Xenos parasitaires nommés Nephilim. Ces Xenos s’alimentaient d’émanations de la vie, ce qui les menaient à avoir besoin d’être adorés, d’être vénérés comme des êtres divins. Avec l’aide de leur technologie, les Nephilim contrôlaient les esprits, notamment celui des humains et les soumettaient à leur volonté, tirant leur subsistance de l’énergie de ceux qui les vénéraient.

Les Nephilim avaient mis sous leur coupe le monde humain de Melchior et avaient commencé à consommer les humains dans des constructions gigantesques nommés chapelles empathes, siphonnant la vie de leurs esclaves.

Sanguinius et son frère, Horus Lupercal, menèrent leur Légions respectives contre ces puissants Xenos sur Melchior afin de définitivement mettre fin à leurs déprédations. Horus mit en place sa stratégie et la proposa au Grand Ange dans le strategium de son vaisseau-amiral, le Vengeful Spirit. Devant un large affichage hololithique, il montra à Sanguinius le plan qu’il avait conçu afin de briser chez les Nephilim toute volonté de se battre. Une démonstration implacable de puissance martiale, de celles que le frère de Sanguinius avait faites siennes au fil des guerres de la Grande Croisade. Horus demandait aux Blood Angels de marcher épaule contre épaule avec leurs cousins, en une mer de rouge et de blanc, de paralyser les Xenos au spectacle d’une armée de milliers d’hommes venant se déverser sans la moindre pause aux portes de leur dernier bastion, puis à travers ces portes, par-dessus leurs défenses, sans s’arrêter, sans négocier ni hésiter.

Le caractère emphatique de ce plan faisait toute sa force, mais Sanguinius ne s’y était pas facilement laissé rallier. D’un côté à l’autre de l’hololithe, il argumenta avec son frère, les deux demi-dieux contrant dans les deux sens les arguments de chacun, l’un présentant à l’autre les obstacles à sa stratégie. L’Ange regardait les panneaux de l’holographe et y voyait les innombrables icônes représentant les concentrations civiles, le jeu de la topographie, ce paysage désertique trompeur, rempli de points d’étranglement cachés et de pièges mortels. Dans son esprit, Horus avait déjà pesé les différentes tactiques d’engagement et fait un choix regrettable, mais nécessaire. Il savait qu’Horus avait pris cette décision ardue et n’était plus revenu dessus, non pas par manque de cœur, mais par expérience. Mais Sanguinius ne pouvait s’y résoudre aussi facilement que lui. L’approche par la force brute n’était pas son style. Un autre plan fut décidé.

La Légion des Luna Wolves fit face aux Xenos. Les Nephilim menèrent leurs humains asservis à leur volonté sur la Légion d’Horus, mais Sanguinius et ses Blood Angels apparurent dans le ciel, éjectés des tubes de lancement et des Modules d’Atterrissage depuis des vaisseaux en orbite basse. La vitesse de l’assaut était essentielle à la victoire car les forces groupées des Luna Wolves avaient attiré les Nephilim et leurs adorateurs, laissant la défense de leurs flancs mince et perméable, défense que Sanguinius lui-même ravagea lorsqu’il sortit de son Warhawk écarlate, plongeant depuis les cieux accompagné de sa Garde Sanguinienne commandée par le Capitaine Azkællon. Lorsque Sanguinius toucha le sol, le choc fut plus grand que celui d’un tir de Vindicator à bout portant. Les Nephilim qui se précipitaient à l’attaque furent soulevés de terre et peinèrent à se redresser, pour être aussitôt abattus. L’épée en mains, Sanguinius tua tout Xenos qui l’attaquait, commandant à ses fils de frapper forts et vite. Il ordonna de sauver le maximum d’humains asservis, ceux dont la servitude était la plus récente et le plus susceptible d’être brisée. Quand aux autres, il ordonna leur mise à mort, malgré la peine que cela lui affligeait. Les Nephilim étaient à ses yeux une insulte au rêve séculier de l’Empereur à cause de la pseudo religion centrée sur leur personne et qu’ils imposaient à leurs malheureuses victimes. Devant l’ouragan qu’était Sanguinius, les Nephilim furent bientôt exterminés, ramenant Melchior dans le giron impérial.

Le lendemain de la bataille, se tenant au sommet d’une petite colline de roc pâle, le Grand Ange fut rejoint par son frère Horus, savourant leur victoire. Sanguinius demanda à son frère si il aurait tenue la promesse au chef Nephilim qu’il avait rencontré avant la bataille, c’est à dire sa proposition de quitter la planète sans heurts et libérer leurs esclaves humains, ce que le Nephilim avait refusé. Horus lui confirma qu’il l’aurait laissé partir, sachant pertinemment que dans l’espace, la flotte des Blood Angels les attendait… Après avoir appris que le Khan se chargeait de traquer le monde d’origine des Nephilim et qu’Horus partait pour une guerre dans le secteur d’Ullanor, Sanguinius fut interrompu par son Premier Capitaine, Raldoron. Le Premier Capitaine demandait l’attention personnelle de Sanguinius pour régler une affaire interne à la Légion. Raldoron parla d’un frère "perdu". Le Grand Ange compris immédiatement. Quittant un Horus interloqué, Sanguinius fut amené à l’intérieur d’une chapelle empathe Nephilim éventrée par les bombes, gardée par de nombreux Blood Angels sur un large périmètre circulaire. À l’intérieur, il fit face à un Blood Angel du nom d’Alotros, frappé par la tare génétique qui l’avait rendu fou à lié, occupé à boire à genoux du sang étalé sur le sol, coulant de ses terribles blessures. Sanguinius l’appela, mais Alotros le regarda sans le reconnaître, allant même jusqu’à foncer sur le Grand Ange dans l’espoir de sucer le sang de son père génétique. Avec tristesse, Sanguinius rompit le cou de son fils afin de le libérer de ce mal.

Mais il fut surpris par Horus qui c’était faufilé discrètement. Témoin de cette exécution, Lupercal ne comprit pas ce geste et demanda la raison de ce comportement du défunt Blood Angel. Sanguinius finit par lui avouer que sa Légion souffrait d’une tare génétique, la Soif Rouge, rendant ceux qui sont touchés totalement incontrôlables, leur personnalité disparaissant pour laisser place à des berserks assoiffés de sang. Horus lui promit de ne rien dire à l’Empereur, et il tiendra parole, car Sanguinius exprima sa crainte de finir purger comme la IIe et XIe Légions, effacées des mémoires et de l’histoire, ce qui était sa plus grande peur. Rassuré, le Grand Ange quitta avec son frère la chapelle empathe.

Mais quand l’heure de la trahison sonnera, cette confiance placé en Horus se retournera contre lui.[22]

Le Projet Librarius

Sanguinius fit parti des défenseurs du Projet Librarius porté par Magnus le Rouge, consistant à promouvoir l’utilisation de Psykers Space Marines au sein des Légions. Il rencontrera vers M30.884 Jaghatai Khan revenant du Xenocide de Hoadh, le monde natal des Nephilim, achevant de même l’existence de ces Xenos qu’il avait affronté sur Melchior. Ce fut leur première rencontre, à bord du Red Tear, dans les quartiers privés du Grand Ange. Sanguinius annonça à son frère qu’il avait gagné un concours entre les Primarques, compétition établi pour savoir qui parviendra à rattraper le trop rapide Primarque des White Scars. Il le remercia d’avoir exterminé les Nephilim avant de lui proposer de le rejoindre aux cotés de Magnus afin de défendre le Projet Librarius, sachant l’attachement du Grand Khan pour ses Prophètes des Tempêtes, l’équivalent des Archivistes dans la Ve Légion. Il lui fit comprendre que les détracteurs des Psykers comme Leman Russ ou Mortarion s’attaqueront à ses Prophètes dans leur quête de censurer les Psykers.

Plus tard, Sanguinius invitera en M30.908 Magnus le Rouge et Jaghatai, qui s’était finalement rallié à leur cause. Dans une pièce située dans les hauteurs de la forteresse des Blood Angels, assis autour d’une table circulaire, les trois Primarques scellèrent une alliance pour défendre l’emploi des Psykers et organiser leurs partisans contre les ennemis de leur projet. Sanguinius défendait l’édiction de lois pour encadrer les Librarius mais fit face aux réserves d’un Magnus qui considérait que rien ne devait entraver le potentiel psychique de l’Humanité. Quoi qu’il en soit, il participa à la rédaction des textes qui seront présentés à Malcador et à l’Empereur pour faire naître leur idée. Le Grand Ange et ses deux frères scellèrent leur accord se jurant d’être les gardiens du Projet Librarius.[23]

Le Triomphe d'Ullanor

« Sanguinius. C’aurait dû être lui. Il a en lui la vision et la force nécessaires pour nous mener à la victoire, et la sagesse pour régner quand la victoire sera à nous. Malgré son calme et son air réservé, lui seul possède l’âme de l’Empereur dans son sang. Chacun de nous porte en lui une part de notre père, que ce soit Sa soif de combattre, Son talent psychique ou Sa détermination. Sanguinius a tout pour lui. C’aurait dû être Sanguinius. »
- Horus Lupercal affirmant que Sanguinius aurait été le digne porteur du titre de Maître de Guerre.

Sanguinius fut présent lors du Triomphe d’Ullanor qui vit l’élévation d’Horus au rang de Maître de Guerre. Le Grand Ange fut l’un des neuf Primarques à assister aux côtés de l’Empereur à la parade gigantesque fêtant la victoire de la Croisade d'Ullanor qui avait provoqué la chute du plus grand empire Ork de cette époque.

Dans la tribune colossale qui accueillait les Primarques et le Maître de l’Humanité, Sanguinius s’avança pour saluer l’ost rassemblé après le passage d’Angron et de Lorgar. L’Ange fut accueillit par des cris plus forts que les autres par les dizaines de millions d’hommes et de femmes rassemblés en dessous, le vénérant car il était la personnification de l’idéal de la Grande Croisade. Sanguinius tira son épée pour saluer les armées puis étendit ses grandes ailes d’où une plume s’en détacha, avant de descendre sur le vent en tournant lentement, devenant une relique sacrée pour le régiment de l’Armée Impériale où elle tomba. Cette plume blanche gagna une place d’honneur parmi les bannières de campagne du fameux régiment.

Après le triomphe, Sanguinius rendra visite à Horus sous sa tente. Le nouveau Maître de Guerre était aigri de l’accueil glacial de certains de ses frères devant son nouveau statut. Sanguinius lui remonta le moral, lui rappelant que beaucoup d’autres Primarques, dont lui, le soutenait, considérant qu’il était le plus digne pour incarner ce nouveau titre. Horus remercia sincèrement le Grand Ange pour ses paroles, lui confiant que certains pensaient que cela aurait dû être lui le Maître de Guerre. D’ailleurs, lors de son agonie après sa blessure sur Davin, Horus confiera à sa Commémoratrice que Sanguinius était à ses yeux celui qu’il aurait personnellement nommé au titre de Maître de Guerre à sa place. Puis, alors que Sanguinius s’apprêtait à partir, Horus l’interrogea sur ses dons et ses perceptions du futur, Sanguinius rétorquant que cela n’était que des "intuitions".[24]

Le Concile de Nikaea

Sanguinius fut présent lors du Concile de Nikaea, concile organisé afin de régler la question sensible des Psykers du Projet Librarius qu’il avait porté avec Magnus et Jaghatai Khan. Sanguinius. Acompagné de Fulgrim qui soutenait son combat, il accueillit son frère Magnus sur Nikaea. Le Roi Sorcier lui présenta son chef Archiviste, Ahzek Ahriman, qui fut honoré de rencontrer le Grand Ange en personne qui le loua en retour. Il jura par la suite devant Malcador d’accepter la décision qui sortira de ce rassemblement. Mais lorsque le Concile se mua en procès contre les Thousand Sons et condamna Magnus et ses fils, Sanguinius s’était fait peindre des larmes cendreuses sur les joues lorsqu’il compris que Magnus serait condamné et le Librarius démantelé.[25]

Sanguinius se plia néanmoins à la décision, et ordonna le démantèlement du Librarius des Blood Angels, rappelant à son Premier Capitaine Rladoron que la parole de l’Empereur faisait loi, malgré les réticences que ses fils pouvaient avoir face à cette décision. Il ordonna que les Archivistes de la IXe Légion soient réintégrés, même si ils ne devront plus utiliser leurs pouvoirs. Cela sera une grave défaillance lors des événements sur Signus durant l’Hérésie d’Horus.[26]

Meurtre et l'Interex

« J’ai lu que dans les anciennes philosophies de Terra la vengeance était tenue pour un prétexte faible et une erreur de l’esprit. Il est difficile pour moi d’avoir des sentiments si nobles en ce jour. J’aimerais nettoyer ce monde en mémoire de mes frères disparus, et de ceux qui sont morts pour avoir voulu les sauver. Mais cela n’est pas nécessaire. La vengeance n’est pas nécessaire. Des Xenos sont présents ici, une menace implacable qui rejette tout rapport civilisé avec l’Humanité, et nous a accueilli avec la violence, et la violence seule. Cela est un motif suffisant. Comme l’Empereur aimé de tous nous l’a appris depuis le début de notre croisade, nous devons traiter directement les anathèmes de l’Humanité, afin d’assurer la survie de l’Imperium. Agiras-tu avec moi ? »
- Sanguinius à Horus Lupercal, avant la Campagne sur Meurtre.

Lorsque le Capitaine Blood Angel Khitas Frome, commandant la 140e Flotte Expéditionnaire, découvrit la planète Cent Quarante Vingt, il y débarque avec trois Compagnies Blood Angels.

Ce monde subissait des turbulences atmosphériques extrêmes, dispersant les navettes des Blood Angels qui tentèrent d’atterrir sur la planète, isolant les troupes de débarquement impériales. L’atmosphère affectait les communications vox ce qui empêchait les Blood Angels de coordonner leurs mouvements. Les Astartes découvrirent des Xenos insectoïdes, les Arachnides, extrêmement violents et qui les décimèrent. La dernière communication de Frome aux vaisseaux orbite, fut un appel de détresse urgent demandant des renforts. Ces derniers mots furent : « Ce… Monde… Est… Meurtre. »

Une force des Emperor's Children sous le commandement du Seigneur Commandant Eidolon arriva en réponse aux appels de détresse des Blood Angels ; mais ils commirent les mêmes erreurs que les Blood Angels et leurs équipes de débarquement furent dispersées. Néanmoins, la destruction d’"arbre", des structures disséminés sur Meurtre, permit de calmer les turbulences et de faire débarquer plus efficacement les Impériaux. Les Luna Wolves commandés par Horus Lupercal arrivèrent à leur tour, entamant une campagne d’extermination. C’est dans ce contexte que Sanguinius apparu avec sa flotte, dans l’espoir de retrouver ses fils disparus.

Mais les Emperor’s Children Saul Tarvitz et Lucius, qui avaient combattu les Arachnides, présentèrent au Grand Ange les pièces d’armures restantes des Blood Angels de Frome. Sanguinius reconnu immédiatement la marque des Huit chevaliers léopards du Capitaine Thoros lorsque il étudia l’un des casques cabossés qu’on lui présenta. Il remercia les Emperor’s Children de lui avoir ramené les restes de ses fils et les larmes aux yeux, il demanda à son frère Horus s’il le rejoindrait dans la guerre vengeresse contre les Arachnides, ce qu’Horus accepta immédiatement.

Sanguinius et ses Blood Angels combattirent aux côtés d’Horus et de ses Luna Wolves contre les Xenos durant six mois. Les voir ensemble sur un champ de bataille avait de quoi couper le souffle. Les deux dieux de la guerre obtinrent des dizaines de victoires en collaborant sur Meurtre, luttant côte à côte.

Durant cette guerre, il adoucit la position d’Horus contre les Emperor’s Children, dont leur commandant, Eidolon, avait mal engagé la campagne. Il conseilla à son frère qu’il ne pouvait se chamailler avec Fulgrim, dont il était proche. Le Grand Ange lui rappela que tout les Astartes étaient fiers de leur Légions, posant la question directement au Premier Capitaine des Luna Wolves, Ezekyle Abaddon, qui le lui confirma. Mais surtout, Sanguinius tenta de convaincre Horus de changer le nom de sa Légion en Sons of Horus, comme l’Empereur le lui avait demandé sur Ullanor, afin d’accentuer sa prééminence en tant que Maître de Guerre, et donc premier parmi les Primarques.

Alors que les Arachnides étaient au bord de l’annihilation, une flotte d’une civilisation humaine avancée baptisée l’Interex apparut. L’Interex avait piégé les Arachnides sur Meurtre - qu’il nommait Urisarach - suite à un conflit avec ces Xenos il y a bien longtemps. Il les y avaient exilé en leur privant de leurs capacités de déplacement interstellaire.

Horus mis fin à la campagne contre les Arachnides, désireux d’intégrer l’Interex dans l’Imperium par la voie diplomatique.[27]

Suite à la rencontre avec l’Interex, des voix s’étaient élevées pour appeler à la guerre. Sanguinius réserva son avis, attendant la décision du Maître de Guerre, comprenant qu’Horus aurait besoin de son soutien sans équivoque.

Plus tard, alors qu’Horus se confiait à son Mournival dans ses quartiers sur les années passés aux cotés de l’Empereur, Sanguinius apparu, ayant écouté, caché à la vue de tous, les paroles de son frère, se révélant finalement pour lui demander la vraie raison de son refus de faire la guerre à l’Interex. La raison d’Horus était de ne pas faillir en tant que Maître de Guerre et prouver qu’il était digne de la confiance que l’Empereur avait placé en lui. Il voulait réussir, grâce à la diplomatie, à assimiler l’Interex pacifiquement, comme l’Empereur l’aurait fait.

Sanguinius accompagna par la suite Horus jusqu’à la planète Xenobia, capitale provinciale des limites de leur territoire. Mais devant les longueurs des discussions, le Grand Ange se lassa et prit congé en territoire impérial, laissant Horus sous les conseils avisés d’un Word Bearer nommé Erebus

Erebus provoquera discrètement la fin des négociations entre l’Interex et Horus, volant l’Anathame, une épée corrompue par le Warp, dans un musée de l’Interex, causant une fusillade entre les soldats de l’Interex et les Luna Wolves. Puis Horus sera appelé par les Word Bearers pour leur venir en aide.

Sur Davin…[28]

L'Hérésie d'Horus

Les événements de l’Hérésie d’Horus bouleverseront Sanguinius et auront des conséquences horribles et permanents sur le destin des Blood Angels. Le Maître de Guerre Horus plongea l’Imperium dans la guerre civile et manipula Sanguinius qui en ces temps de ténèbres ne renonça pas, restant loyal envers l’Empereur. Horus haïssait et craignait Sanguinius plus qu’aucun de ses autres frères et élabora bien des ruses pour le corrompre ou l’assassiner, mais aucune ne réussit.[29]

La Campagne de Kayvas

Sanguinius en contact avec Horus par l’intermédiaire de l’Astropathe Corocoro Sahzë.
Lorsque Horus fut corrompu par les Dieux du Chaos sur Davin, il mit en place une stratégie pour éloigner et détruire les Légions qu’il jugeait acquise à l’Empereur. L’une d’elle était les Blood Angels.

À cette époque, Sanguinius avait rassemblé une grande partie de sa Légion pour assister l’Alpha Legion de la 88e Flotte Expéditionnaire dirigée (soi-disant) par Alpharius afin de purger la ceinture de Kayvas, zone de l’espace dans laquelle de nombreux Peaux-Vertes avaient trouvé refuge suite à leur terrible défaite à Ullanor. Alpharius avait prétendu à son frère que cette mission allait prendre cinq ans pour être exécutée mais Sanguinius affirma que tout serait réglé en une seule année, avant de détacher vers cette cause des vaisseaux de toutes les expéditions actives des Blood Angels. Mais les Blood Angels se contentèrent de voguer autour de la ceinture des astéroïdes de Kayvas alors que l’Alpha Legion y pénétrait afin de mener sa guerre. Les Blood Angels se firent qu’intercepter les navires Peaux-Vertes qui s’enfuyaient, sans savoir ce qui se passait à l’intérieur de la ceinture d’astéroïde et encre moins les actions menées par l’Alpha Legion durant cette purge. Sanguinius se lassa finalement des manœuvres évasives d’Alpharius et envoya une frégate dépasser le marquage du périmètre extérieur, un acte de défi envers les règles d’engagement dont avaient convenu les deux Légions. Lorsque la frégate fut de retour, quelques semaines plus tard, l’équipage rapporta n’avoir rencontré aucun signe de leurs alliés, rien que les épaves de croiseurs Orks et les cadavres des Xenos. La 88e Flotte Expéditionnaire se composait pourtant de centaines de vaisseaux, et pas la moindre trace n’en avait pourtant été repérée. Finalement la victoire fut officiellement acquise et l’Alpha Legion disparut.

Presque au même moment, un croiseur des Word Bearers, le Dark Page, apparu et contacta Sanguinius afin que son commandant puisse s’entretenir avec lui : ils étaient les envoyés du Maître de Guerre. En attendant les émissaires dans son antichambre sur son vaisseau amiral, le Red Tear, Sanguinius révéla à Raldoron qu’il avait eu une vision de lui, que le Premier Capitaine se trouvait dans les cavernes sous la Forteresse-Monastère des Blood Angels, plein de fierté. Puis les émissaires arrivèrent, deux Word Bearers et une femme surnaturellement élancée, vêtue des pieds à la tête d’une tenue faite d’un étrange matériau de la couleur du métal nu. L’un des Word Bearers était le Chapelain Tanus Kreed, possédant le rang d’acolyte de Lorgar et de commandant du Dark Page. L’autre était son second, le Capitaine Uan Harox. La femme était une Astropathe du nom de Corocoro Sahzë. Kreed expliquait qu’il portait le message d’Horus au Grand Ange, ce dernier rétorquant qu’il possédait pourtant un excellent chœur astropathique, ce qui aurait facilité la réception d’un message du Maître de Guerre. Mais Kreed expliqua qu’Horus avait ordonné que seul Sahzë devait être le véhicule de ce message, et que cet ordre était irrévocable. L’Astropathe exigea que tout ceux présent dans la pièce la quitte, et malgré les critiques de la Garde Sanguinienne, le Grand Ange accepta cette condition.

Une fois seule avec Sanguinius, Sahzë tira sur un pan de sa robe, et le tissu se dévida autour d’elle, tomba de ses fines épaules en une mare de soie miroitante à ses pieds. Elle s’accroupit au sol et se ramassa sur elle-même dans une posture voûtée. Elle souffla, des bouffées de vapeur blanche s’échappant de ses narines, et se mit à trembler. Au-dessus d’elle, comme émis par l’air, s’agrégeaient des grains d’une lumière étrange. Sanguinius sentit une odeur sulfureuse et électrique et se hâta d’activer son transmetteur pour ordonner l’isolement immédiat de tout le chœur astropathique dans son sanctum. Il avait compris que le pic d’énergie soudain se collectant autour de Corocoro Sahzë aurait facilement causé des ravages dans les esprits délicats des Astropathes du Red Tear. Sahzë poussa un cri torturé et des filets d’une épaisse brume bouillonnante jaillirent par sa bouche ouverte, son nez, ses oreilles et ses yeux. Les contours commencèrent à suggérer vaguement ceux d’un humain et la forme du Maître de Guerre prit forme dans les vapeurs. Étonné devant ce prodigue, Sanguinius parlait en direct avec Horus qui lui expliqua, depuis le pont du Vengeful Spirit, que cette Astropathe possédait un don particulier accentué par des "connaissances uniques". Sahzë parvenait à forger un lien de contact direct à travers le Warp, et que cela devenait un canal d’échange entre les deux Primarques, comme si ils parlaient par une fréquence radio. Il questionna Sanguinius pour savoir si il éprouvait des doutes sur l’entreprise de la Grande Croisade, mais Sanguinius lui affirma être totalement fidèle au rêve de l’Empereur. Le Grand Ange perçut un trouble chez le Maître de Guerre mais Horus rejeta cette idée et expliqua à Sanguinius qu’il avait une mission pour lui, une mission qui exigeait la totalité de sa Légion. Dans la Frange Orientale, à l’intérieur de la Croix du Nord, plusieurs mondes avaient coupé tout contact avec Terra et l’Imperium. Ces planètes étaient des colonies clés de cette région, formant un système d’une importance vitale pour la protection des secteurs extérieurs et d’une valeur stratégique essentielle à la Grande Croisade. Elles avaient succombé à une invasion : les Nephilim étaient de retour.

Sanguinius fut troublé, doutant que le Khan est put en épargner un seul lors de la purge du monde d’origine de ces Xenos. Horus lui ordonna d’aller exterminer les Nephilim avec sa Légion, en compagnie des Word Bearers du Dark Page. Sanguinius fut intrigué lorsqu’Horus lui assurait qu’un remède sur la tare génétique de la Soif Rouge existait dans la technologie Nephilim. Cela donna de l’espoir au Grand Ange, qui avait été déçu de l’échec d’une mission d’Azkællon dans la récupération d’une bio-relique Aeldari. Il se conforma aux ordres d’Horus et demanda le nom du système : Signus.[30]

La Bataille de Signus Prime

Afin de répondre à la volonté du Maître de Guerre, Sanguinius rassembla l’ensemble de sa Légion. Avant le départ, un vaisseau impérial apparu, et un Thunderhawk rejoignit le Red Tear. Y débarqua un groupe de Space Wolves dirigé par Helik Couteau-rouge. Ce dernier avait reçu l’ordre de Malcador le Sigillite, avec l’aval de Leman Russ, de rejoindre Sanguinius afin de le surveiller, sous entendant qu’il devrait l’éliminer si jamais le Grand Ange trahissait l’Imperium.

Quant à Sanguinius et ses commandants, ils avaient passé des jours penchés sur les cartes et les paramètres de l’amas de Signus au lendemain des ordres donnés par le Maître de Guerre, afin d’estimer de quelle manière des adversaires comme les Nephilim pouvaient annexer chacune des planètes et les employer à leur usage. L’Ange avait émis pour hypothèse que les Xenos se dirigeraient d’abord en nombre vers les mondes tempérés, prendraient la capitale du système et les planètes nourricières, s’implanteraient là jusqu’à ce que toutes les voix humaines soient réduites au silence.

Une fois toute sa flotte rassemblée, les pavillons des haut-parleurs résonnèrent dans tous les vaisseaux avec les quelques premières mesures de l’Hymne Sanguinatus, hymne qui précédait le discours du Grand Ange. Sanguinius s’adressa à toute sa Légion depuis le Red Tear, à travers les écrans apposés aux murs des ponts de baraquement, dans les réfectoires, les intercoms et les canaux radio des Space Marines. Puis le Primarque Sanguinius apparut à sa Légion, exprimant sa fierté devant ses fils avant de les informer de la mission qu’Horus leur avait confié et de leur devoir d’éradiquer les Nephilim. Puis il ordonna à toute la flotte des Bloods Angels - accompagnée du Dark Page- d’entrer dans le Warp afin de rejoindre Signus. Aucun des vaisseaux Blood Angels ne souffrit ne fut-ce que du moindre iota d’effets dommageables dus au Warp. Comme si l’Immaterium les avait accueilli aussi simplement qu’une lame glissant dans l’eau.

Durant le trajet, Sanguinius s’assoupit et rêva. Il se vit tomber, tournoyer, les mains en sang. Il tâta son dos, pour constater stupéfait que ses deux ailes magnifiques n’étaient plus que des moignons pathétiques et fissurés, traînant derrière eux les fils de moelle qu’ils répandaient. Une brume rouge de fureur instantanée se mit à bouillir en lui, et il la vit dans ses veines, tels des filets invisibles de détermination, venant s’entrelacer dans les spirales de sa matrice génétique. Sa colère se transformait en une chose noire et monstrueuse à l’intérieur de son esprit et deux grandes ombres avancèrent d’un pas pesant. L’une grossissant vite, rouge comme l’enfer, et hurlant sa soif de sang. Une autre repliée au loin, n’ayant pas encore réellement pris forme, du même noir que l’espace, aveuglante par la démence effrayante de sa rage. Puis un guerrier, paré de métal et couvert des pieds à la tête de sang rouge avec une lumière malade qui s’écoulait par les joints et les fêlures de son armure ravagée lui apparut. Il avait la chevelure cendrée, tressée, un visage hurlant et méconnaissable ainsi que des ailes squelettiques d’un charognard qui s’étendant depuis son dos. C’était un Ange Rouge…

Sanguinius se réveilla sur son vaisseau, son rêve n’ayant duré que quelques instants, alors que sa flotte se trouvait dans le Warp. Le Grand Ange pensa que ce n’était pas une coïncidence. Il se demanda ce que représentait cet Ange Rouge et ne ressentit qu’un terrible danger… Puis la flotte des Blood Angels rejoignit l’espace matériel, arrivant dans le secteur de Signus, composé de sept planète et de quinze lunes. S’attendant à devoir affronter les Nephilim, Sanguinius et les Blood Angels trouvèrent… rien. L’Amirale de la flotte, Athene DuCade, contacta Sanguinius et lui apprit que les scans initiaux de l’espace local ne relèvent pas de signaux correspondant à ceux de vaisseaux de classes impériales, ou à des signatures Nephilim connues. De plus, l’orbite du corps habité le plus proche de la flotte, le monde gelé de Phorus, avait des débris de vaisseaux à la dérive avec des résidus d’échanges de tirs multiples dans cette zone, ainsi que des lectures énergétiques anormales. Pire, les canaux astropathiques ne diffusaient rien. Sanguinius exigea de pouvoir écouter ces canaux et entendit un souffle de bruit, lent et obstiné, un bruissement statique qui semblait posséder une composante spectrale, intangible. Le Grand Ange tendit davantage l’oreille, son esprit et ses sens aiguisés inspectant le bruit d’une façon dont un humain non-amélioré n’aurait jamais été capable. Le Primarque ne sut pas ce que c’était et il finit par renoncer. Certains Blood Angels n’y virent qu’une tactique des Nephilim pour les gêner, mais Sanguinius ordonna néanmoins un rapport de situation complet de tous les éléments de la flotte avant qu’ils ne franchissent l’orbite de Phorus. Sanguinius mit le cap sur le monde de Phorus, constatant que les vaisseaux à la dérive autour de ce monde avaient été sabordés par les occupants, comme si ils avaient été mués par une peur absolue. Et alors l’enfer commença à se dévoiler.

Sous ses yeux, le Grand Ange vit Phorus subirent une soudaine et inexplicable catastrophe géologique, sa gravité fluctuant de façon anarchique alors que des fissures plus longues que des océans se répandaient en surface. En suivant la circonférence, les fissures monstrueuses se propageaient autour de la planète, et contre toute raison, le faisaient en lignes parfaitement droites, l’une traversant l’autre, chacune lacérant des couches entières de roche noircie et de glace brûlée. Les masses tectoniques se fendirent avec une symétrie mathématique, trop précise, trop parfaite pour n’être que l’action de la nature torturée, comme si un artisan invisible d’une taille divine traçait ces lignes. Le paysage de Phorus s’était altéré d’une façon difforme, resculpté en une dentelle de canyons étouffés de lave, tous assez larges pour y noyer une Cité-Ruche. Un dessein supérieur émergeait de tout cela, à la fois horrifiant et lent à progresser : une étoile à huit branches, un symbole que Sanguinius considéra comme un message qui lui était adressé. Puis le Primarque scruta au-delà des feux de Phorus dévastée et fut frappé de mutisme : il vit l’impensable, la vison des étoiles dans l’espace qui s’éteignaient.

Le Primarque ailé rejoignit la chambre de lithoprojection où les représentants des trois cent Compagnies de la Légion s’étaient rassemblés pour débattre avec Sanguinius. Ce dernier annonça que c’était un avertissement de l’ennemi conçu pour frapper d’angoisse le cœur de ceux qui viendraient s’opposer à lui. Bien que Sanguinius et sa Légion se trouvait toujours dans l’espace matériel, les mesures chronométriques étaient affectées, ainsi que les communications, les signaux radio et les Astropathes. Plus aucun contact avec le reste de l’Imperium : Sanguinius et ses fils étaient seuls et piégés !

Sanguinius durant la Campagne de Signus Prime.
Le Primarque mit néanmoins le cap vers le monde de Holst, refusant d’abandonner sa mission. Il envoya en avant-garde l’Hermia, un vaisseau qui débarqua un contingent de guerriers et qui ne trouva qu’un monde mort et sans vie… avant de subir des événements étranges et incompréhensifs qui vit la moitié du contingent périr face à des entités constituées d’épaves. Durant l’extraction, les Blood Angels subirent un lancement soudain de vagues de projectiles transatmosphériques massifs formés de matière arrachée à la croûte de Holst, touchant certains navires de la IXe Légion. Sanguinius était sans voix devant ces phénomènes naturellement impossibles et face à l’absence clair d’ennemi. De plus en plus furieux, Sanguinius ordonna l’Exterminatus Extremis sur la planète maudite de Holst.

Le Grand Ange continua son exploration du système de Signus. Le Primarque autorisa des expéditions sur les mondes de Scoltrum et de Ta-loc qui accueillaient normalement des millions de colons Impériaux. Sur Scoltrum, les Blood Angels trouvèrent des traces de bataille, de mort et de vastes incendies qui faisaient rage sur une grande partie de la surface. Les Space Marines détectèrent une balise de détresse solitaire dans l’épave de la frégate Stark Dagger, échoué sur Scoltrum, y trouvant un petit groupe de survivants enfermés au fond de la proue du navire. Puis enfin, ils virent l’ennemi : des Xenos étranges rappelant les anciens mythes de la Vieille Terra d’avant l’époque de l’Empereur et de la Vérité Impériale, notamment celui des succubes. Les Blood Angels se replièrent, emmenant les survivants avec eux. Mais sur Ta-loc, les Blood Angels subirent de sévères pertes contre les mêmes créature rencontrées sur Scoltrum.

Pour ne rien, arranger, le Primarque Sanguinius se retrouva à devoir faire face à un phénomène de morosité et de violence de plus en plus inquiétant au sein de la flotte, ainsi qu’à des vagues de suicide au sein du personnel humain.

Lors d’un nouveau conseil de guerre avec ses Capitaines, un certain Meros, Apothicaire Blood Angel, apprit au Grand Ange que les survivants n’avaient jamais vu de Nephilim malgré des images des Xenos qui leur furent présentés. Ces survivants parlaient d’une invasion de "Démons" mené par un monstre baptisé "Buveur de Sang". Le Primarque demanda si on avait pu s’emparer d’un des corps de ces monstres, mais cela avait été impossible car les Démons avaient "fondu". Certains des survivants ont parlé d’un humain, un certain Bruja, qui se serait présenté à eux comme un agent de l’Imperium, mais il semblerait qu’il fut responsable de l’effondrement du gouvernement signusi grâce à la "magie". Sanguinius se retrouva face à un débat endiablé entre les tenants de la rationalité - soutenu par les Word Bearers chargés par Horus de tromper le Grand Ange - et les Space Wolves, qui rappelaient les folies dont ils furent les témoins. À l’étonnement de tous, le Grand Ange demanda l’opinion de Meros, bien que simple soldat du rang. L’Apothicaire affirma que les Nephilim n’étaient pas présents à Signus et que ces Démons étaient le plus grand défi que leur Légion allait devoir surmonter.

Plus tard, l’assaut de l’ennemi commença réellement. Avec pour épicentre la planète Signus Prime, un cri allant au-delà de la voix et du son explosa dans l’espace, en direction des vaisseaux rassemblés de la IXe légion. Un grand ouragan de dévastation psychique, créé à partir de l’essence assassinée de millions d’âmes, partit résonner dans le vide depuis la planète voilée, passa sur les vaisseaux écarlates en une vague grondante et immatérielle. Les boucliers des vaisseaux ne pouvaient pas en arrêter l’énergie éthérée ; la simple matière des coques d’adamantium et des cloisons de plastacier était pénétrée aussi aisément que si elles avaient été faites de papier. La cible de cette onde étaient les simples mortels qui composaient la flotte du Grand Ange. Tous les humains de la flotte, hurlèrent en même temps, leur l’esprit consumé et les jetant à terre. Une vague de mort et de suicides se déclencha, paralysant le fonctionnement de l’armada de Sanguinius. Le Grand Ange lui-même vit l’équipage du pont de son vaisseau amiral ravagé par cette onde. L’Amirale DuCade le contacta depuis ses quartiers pour l’informer du désordre total qui régnait.

C’est alors que le Primarque ressentit une menace. Les Serviteurs qui se trouvaient dans la pièce avec lui se mirent à brailler et à mourir. Sanguinius tira son épée et la leva en position de combat exigeant à l’ennemi de se montrer. Les restes des Serviteurs se tortillèrent, se rejoignirent, leurs guirlandes d’entrailles et leurs membres détachés se cherchant les uns les autres, formant un nouveau corps, celui d’un androgyne à quatre bras et aux muscles frémissants avec une tête ressemblant à celle d’un grand bouc, pourvue de cornes et d’un grand museau qui s’ébroua. La créature se présenta comme étant Kyriss le Pervers et le Charmé, fils-fille du Maître des Plaisirs et serviteur avide de Q’tlahsi’issho’akshami. Le Démon Majeur souhaita la bienvenue à Sanguinius dans le système de Signus, qu’il affirma être son royaume au nom de Slaanesh. Le Grand Ange perçu la puanteur du Warp émanant de Kyriss mais cru que c’était un Xenos, ce qui fit rire Kyriss qui affirma être un Démon, Cardinal de la Cathédrale de la Marque, le Roi-Reine de Signus et l’ennemi de toute vie. Sanguinius exigea lé reddition des Démons - comme si c’était une force ennemie classique - et le renoncement à leurs prétendions sur l’amas de Signus. Hilare, Kyriss invita Sanguinius à venir le chercher sur le monde de Signus Prime avant de disparaître, laissant les morceaux de métal et de chair s’effondrer comme une pile répugnante.

Sanguinius ordonna de se diriger immédiatement vers Signus Prime, malgré la désorganisation totale de sa Légion. Mais les Blood Angels furent attaqués par des vaisseaux déformés et mutants se libérant de la gravité de la planète et s’élançant à l’assaut de la flotte Blood Angel, leurs réacteurs vomissant les épaisses fumées de leurs brasiers en fusion. C’étaient les vaisseaux de l’enfer, et tout comme ce qu’il restait de leurs équipages, ils avaient été altérés, remodelés en quelque chose de révoltant et d’impensable. Une bataille spatiale se déclencha et des horreurs abordèrent les navires de la IXe Légion dont le Red Tear. C’est durant les combats que l’Amirale DuCade sombra dans la folie et abattit de son arme les officiers du pont de commandement du Red Tear. L’Amirale poussa les réacteurs vers Signus Prime qui fut happé par le puits gravitationnel de la planète. À l’aide de ses pistolets, elle détruisit la console de commandement, afin que ce qu’elle avait fait ne puisse être défait avant de se suicider. Quand Sanguinius entra sur le pont, il vit la catastrophe provoquée par l’Amirale et demanda à un Techmarine si il pouvait réparer les dégâts, ce qui était impossible. Puis devant ses fils étonnés, il ordonna à tous ceux sur le Red Tear qui pouvaient l’entendre de se diriger vers les ponts médians et les compartiments centraux les plus lourdement protégés. Le Grand Ange affirma que son vaisseau allait survivre à cette chute puis marcha jusqu’à la console de navigation, posa la main sur une plaque forgée de bronze et d’or, rivetée à un pupitre supportant la boussole éthérique du vaisseau, et qui arborait le sceau de Terra et de l’Empereur. Le Grand Ange ferma les yeux et inclina la tête. À haute voix, il salua l’esprit du Red Tear, lui demandant la bénédiction de le porter lui et ses fils au travers de cette épreuve et de l’emmener jusqu’au cœur de ses ennemis. Contre toute attente, le vaisseau amiral ne se disloqua pas durant son entrée dans l’atmosphère de Signus Prime et s’écrasa sur la surface de ce monde, blessé mais pas détruit. Sanguinius était resté debout durant toute leur chute, les pieds fermement campés au sol, et n’avait jamais quitté cet endroit, continuant de regarder par la grande fenêtre ovale de l’autre côté du pont, comme pour défier le destin de réussir à lui faire perdre l’équilibre.

Puis, la patience à bout, il fit fortifier le Red Tear avant de convoquer l’Apothicaire Meros qui lui apprit, ainsi qu’à ses officiers, que le vaisseau des Word Bearers, le Dark Page, s’était éloigné des combats contre la flotte-cadavre, rendant le Red Tear vulnérable à une attaque, prouvant que les fils de Lorgar étaient de mèche avec cette catastrophe. C’est alors que le Capitaine de la 5e Compagnie, un dénommé Amit, surnommé le Flesh Tearer, osa dire tout haut ce que beaucoup pensait tout bas : c’étaient bel et bien des Démons, et osant même interrompre Sanguinius, il choqua ses frères et le Primarque en affirmant que le responsable était le Maître de Guerre Horus Lupercal et qu’il qui avait organisé ce vaste piège pour les détruire. À peine eut-il dit ces mots que le Grand Ange passa comme un éclair et étendit Amit contre la coque du navire, exigeant qu’il retire ses mots avant d’être châtier, son épée entre les mains et sa pointe reposant contre le cou à nu du Capitaine. Amit, prouvant son courage, refusa de se rétracter. Le Grand Ange ne pouvait supporter l’idée d’une trahison d’un de ses frères. Mais le Premier Capitaine Raldoron lui rappela que Kyriss connaissait le nom de Sanguinius avant que le Space Wolf Couteau-rouge expliqua qu’il devait surveiller Sanguinius, car déjà un Primarque avait trahi, Magnus le Rouge, ce qui bouleversa Sanguinius. Les lèvres retroussées par la fureur, le Primarque grogna et fit tourner sa grande épée autour de lui dans un arc de métal brillant et il abattit sa lame avec la force d’un séisme, la coinçant dans l’adamantium griffé et noirci de la coque du Red Tear. Puis il comprit : il avait été trahi. Puis il porta une main à son bras et déverrouilla l’un de ses gantelets, avant de le jeter sur le sol. Imité par ses fils, il agrippa sa lame et la serra son sang s’écoulant de sa paume le long de l’épée. Puis il fit le vœu de détruire les Démons présents sur Signus, tout en se promettant de se venger de l’affront ignoble de son félon de frère.

Sanguinius dirigea sa Légion contre la Cathédrale de la Marque, le lieu où résidait Kyriss, une forteresse monstrueuse et lourdement protégée qui tirait son nom de l’énorme symbole à huit branches aperçut sur Phorus lors de l’arrivée du Grand Ange à Signus. Le Primarque fut répugné en constatant que la Cathédrale de la Marque avait été bâti à partir des os des millions de citoyens de la planète. Entre Sanguinius et la Cathédrale de la Marque se trouvait des milliers de cultistes, les derniers habitants de Signus, fonçant vers les Astartes, avant d’être promptement massacrés. Puis de nouveaux ennemis apparurent à partir des cadavres de certains des cultistes tombés, des Démons prirent forme, leur nombre s’élevant à mesure que les Blood Angels avançaient vers la Cathédrale de la Marque. Sanguinius affronta dans les cieux des Gargouilles et autres monstruosités.

Sanguinius affronte le Buveur de Sang Ka’Bandha dans les cieux de Signus Prime.
Et puis dans la fureur de la bataille, un monstre des légendes les plus effrayantes apparu, entouré d’une fumée noire ébène et irréel, avec une peau cramoisi, un torse musclé et de bras puissants à peine contenus par des enroulements de chaînes aux maillons d’airain et des plaques de bronze cabossées. Le monstre avait de grandes cornes noires et une expression de haine sauvage, avec des crocs jaunis et dégoulinants. Ce nouvel arrivant était tombé comme une comète. Sanguinius le vit. Le monstre se présenta comme étant Ka’Bandha, Buveur de Sang, général de Khorne, et comme son "frère". Ka’Bandha affirma que lui et Sanguinius connaissaient la joie de faire couler le sang et que l’Empereur avait caché au Grand Ange l’existence du Chaos. Le Primarque l’invita d’aller voir ailleurs avant de foncer vers lui, entamant un duel aux dimensions mythologiques. L’épée et la hache se croisèrent et Sanguinius réussit à entailler le visage beuglant de la bête tout en devant esquiver les puissants coups du Démon Majeur. L’agilité innée de Sanguinius lui conférait un avantage face à la puissance brutale du Buveur de Sang, mais leurs atouts s’équilibraient, et chacun à leur tour, ils parvenaient à infliger à l’autre de petites blessures significatives. Des plumes arrachées par les passages de la hache tombaient des ailes de l’Ange tandis qu’ils se tournaient autour et se chargeaient mutuellement.

Le fouet Ka’Bandha parvient à s’enrouler autour du poignet du Grand Ange qui en retour tira d’un coup sec et violent, forçant le Démon à trébucher vers lui, avant d’enchaîner d’un coup fracassant porté avec le pommeau de son épée, brisant plusieurs crocs et faisant couler un torrent du sang noir de Ka’Bandha. Le Démon Majeur fut satisfait des talents martiaux de Sanguinius et l’invita à devenir un champion de son dieu. Mais devant le refus total de Sanguinius, Ka’Bandha promis au Primarque de détruire tout ce qui lui était cher et qu’il tourmenterait ses fils aussi longtemps que sa Légion existera ! Ka’Bandha arriva sur Sanguinius bras écartés, avec pour intention de l’aplatir dans la poussière mais l’Ange se jeta dans les airs en laissant ses ailes se déplier. Ka’Bandha ouvrit ses propres ailes et pourchassa dans les cieux le Primarque. Les deux adversaires tournoyèrent en plein vol, faisant pleuvoir les coups l’un sur l’autre, chaque poing frappant avec assez de force cinétique pour projeter autour d’eux des grondements d’air déplacé. Sanguinius sentit son armure se fracturer et se fendre sous les impacts après avoir enduré mille conflits. La gueule fétide de Ka’Bandha s’ouvrait en grand et claquait vers son visage, ses yeux terribles plongés dans les siens, privés de toute expression hormis la fureur et la soif de sang. Puis ils plongèrent vers la surface, permettant à Sanguinius de tirer sur les chaînes autour du cou épais de Ka’Bandha et de le rapprocher encore de lui, parvenant finalement à lui enfoncer au travers du torse la pleine longueur de son épée. Les deux adversaires se séparèrent, une fraction de seconde avant de percuter tous deux le sol. Puis Sanguinius se relava, reprit son épée et marcha sur le Démon qui lui confirma qu’Horus l’avait trahi. Le temps d’une fraction d’instant, une douleur plus grande que toute autre atteignit le cœur de Sanguinius. Son épée s’inclina, sa vue se brouilla, offrant à Ka’Bandha l’occasion d’enrouler son fouet autour des jambes du Primarque, les brisant et le mettant au sol à la merci du monstre. Ka’Bandha se dressa et lui expliqua qu’il allait lui appliquer la plus terrible des blessures : le Démon Majeur courra vers les centaines de Blood Angels qui fonçaient vers lui pour sauver leur père génétique. Il invoqua de nulle part un feu rouge et trouble, brûlant telle la fureur à l’état pur et leva sa hache, tuant cinq cents Blood Angels tous à la fois lorsqu’il l’abattit, provoquant un choc psychique. Les Blood Angels sombrèrent dans la folie sanguinaire, perdant toute discipline, la Soif Rouge, leur anomalie génétique, s’emparant d’eux. Ils devinrent frénétiques et massacrèrent les Démons comme des berserks, risquant de les damner à jamais si rien n’était fait pour les arrêter. Dans cette fureur sanguinaire, des Blood Angels tuèrent notamment les derniers Space Wolves.

En parallèle, la Garde Sanguinienne, menée par Azkællon, emmenèrent le corps inanimé de Sanguinius dans l’épave du Red Tear tandis que Ka’Bandha retournait dans la Cathédrale de la Marque. Dans l’infirmerie du vaisseau amiral, une dizaine d’Apothicaires se pressaient autour de la silhouette comateuse de Sanguinius, essayant toutes les méthodes pour le ramener à eux, sans y parvenir. Sanguinius était plongé dans un profond coma alors que sa Légion était en désarroi. La bataille en orbite qui continuait contre la flotte-cadavre ne se passait pas beaucoup mieux que la mêlée en surface. Des Compagnies entières ne pouvaient pas être contactées, ou bien ignoraient délibérément les ordres de désengagement et de repli. Alors que tout semblait perdu, l’ancien Archiviste Blood Angel Kano - interdit d’utiliser ses pouvoirs depuis Nikaea - annonça qu’il avait vu la puissance des Démons au cœur de la Cathédrale de la Marque et qu’il fallait la détruire pour sauver leurs frères. Un groupe de Blood Angels mené par Raldoron, partit détruire la forteresse démoniaque pendant que Kano rassembla ses anciens frères Archivistes, entourant le corps allongé du Grand Ange avant d’utiliser ensemble leurs pouvoirs. Ils pénétrèrent la psyché du Primarque dont la conscience était suspendu comme le trophée d’un chasseur ou comme l’œuvre d’un sculpteur cruel, une toile de fil le retenant très haut au-dessus du sol avec des cordes le tenant en lui écartant les ailes et les bras dans une posture cruciforme, la tête tirée en arrière pour devoir supporter sur son visage le passage impitoyable de la lumière. Sous sa forme psychique, Kano s’approcha du Grand Ange pour le libérer avant que Sanguinius n’ouvre les yeux, les yeux aussi rouge qu’un océan de sang avant de mordre avec des canines luisantes et aiguisées la chair du cou de Kano, déchirant son artère.

Mais Kano survécut à cette blessure psychique et vit le destin de Sanguinius : être présent le jour où l’Empereur et Horus s’affronteront. Si il devait par malheur être absent, l’Empereur tombera face à Horus ! Il vit Sanguinius frapper l’Architraître dans cette vision et ouvrir une brèche dans l’armure du Maître de Guerre. Mais sa lame tomba et Horus lui brisa la nuque… Puis il vit ce que Sanguinius avait, avant Signus, dit à Raldoron : un Premier Capitaine fier mais en pleurs, alors qu’il portait une litière antigrav majestueuse parée d’or et de rubis contenant le corps du Primarque emmené sous la Forteresse-Monastère de Baal, lieu de son dernier repos.

Mais Sanguinius avait été ramené et sortant de son coma, il apprit quelle était la situation. Il s’envola alors comme une comète vers la Cathédrale de la Marque. Là, il retrouva le Premier Capitaine Raldoron, l’Apothicaire Meros et quelques Blood Angels, en prise avec Kyriss, Ka’Bandha et les Word Bearers. S’y trouvait aussi la source des maux qui ravageait les Blood Angels, un immense assemblage de cuivre et de cristal suspendu à des laisses, alors qu’une énergie étrange scintillait autour de ses arêtes. Cette construction semblait d’abord se brouiller, puis devenir plus distincte, une épaisse brume écarlate flottant à l’intérieur et secouée de turbulences, donnant presque l’impression de vouloir s’échapper de sa capsule arcanique. S’y trouvait à l’intérieur les reste d’un Blood Angel, le Capitaine Tagas, dont le corps avait été récupéré sur Meurtre par l’Apothicaire Fabius Bile pour ses ignobles expériences, avant que le Chapelain Erebus des Word Bearers s’en empare à son tour afin de mettre sur pied le piège qui avait été tendu à Signus.

Sanguinius empale de son épée Kyriss le Pervers.
Sanguinius pulvérisa la grande fenêtre-mandala circulaire de la Cathédrale de la Marque, et là, sa terrible vengeance allait se déchaîner : vif comme l’éclair, le Grand Ange se jeta en avant, la longueur de sa grande épée écarlate se levant pour trancher dans l’air la poussière cendrée. La pointe de sa lame atteignit le ventre musculeux de Kyriss, le transperçant de part en part, et catapulta la bête en arrière contre le mur d’ossements du temple, le clouant là par la longueur entière de l’épée du Primarque. Puis il écarta et écrasa les Sanguinaires qui fonçaient vers lui à grands coups de ses mains gantées de métal. Puis l’Ange agrippa la hache de Ka’Bandha, fit pivoter ses bras et fractura l’arme du Démon Majeur dans toute sa longueur, dispersant ses éclats comme autant de shrapnel. Sanguinius agrippa le Buveur de Sang par l’une de ses cornes incurvées et le tira en avant de toute sa puissance tout en amenant son autre poing à la rencontre du museau de la bête et lui assénant une série de coups rapides portés par les articulations de ses gantelets avant que Ka’Bandha ne le repousse. Puis Sanguinius saisit les pointes mordantes du fouet du Démon et la lui passa autour de la gorge. Avec une précision froide et mortelle, le Primarque arrêta de sa main libre les battements effrénés d’une des ailes de Ka’Bandha avant de la lui arracher. L’Ange traîna la créature blessée et crachotante jusqu’au bord du puits ouvert au centre de la chambre, puis la souleva afin de pouvoir la regarder dans les yeux. Ka’Bandha jura de prendre un jour son crâne avant que Sanguinius ne le jette au fond du puits, les flammes venues du Warp engloutissant le Buveur de Sang.

Entre temps, les Blood Angels déchaînés massacrèrent les derniers Démons, tandis que l’Apothicaire Meros exécuta le Worde Bearer Kreed. Mais un nouveau danger apparu. N’ayant plus d’ennemis à massacrer, les Blood Angels frappés par la Soif Rouge commencèrent à se regarder avec plein de haine. La Légion était à deux doigts se s’autodétruire dans une orgie de sang et de carnage.

Toujours empalé sur l’épée de l’Ange, Kyriss railla le Primarque. Il s’arracha du mur puis il révéla à Sanguinius que ce jour était celui où l’ensemble de la Légion découvrait sa tare génétique. Sanguinius apprit de la bouche du Gardien des Secrets que les Dieux du Chaos le surveillait depuis son enfance et que s’il refusait de laisser libre court à la colère qu’il dissimulait sous un voile de noblesse, ses fils finiront par succomber à moins qu’il prenne le feu de rage à l’intérieur de lui-même, celui contenu dans l’assemblage de cuivre qui concentrait l’énergie brute du Warp en exploitant la fureur des restes du Capitaine Tagas. Ainsi, ses fils ne connaîtront plus jamais la dégénérescence génétique de la Soif Rouge. Sanguinius finit par accepter de se sacrifier, mais à peine eut-il fait ce choix que l’Apothicaire Meros brandit sa hache d’une main et tendit l’autre vers une des grandes cordes tissées de fibres, là où celle-ci était retenue par un anneau d’os soudé dans le mur. Meros enroula son bras à l’intérieur et abattit sa hache sur la corde, la tranchant d’un seul coup vrombissant, lui permettant de remonter vers l’ensemble complexe de poulies et de poids auquel la cage cristalline était suspendue. Sanguinius se projeta en l’air dans un éclair blanc et or et s’éleva en spirale à la poursuite de son fils fourvoyé.

Devant le réceptacle ouvert dont l’intérieur de sa structure ne semblait gouverné par aucune dimension, aucune forme réelle, Meros s’apprêtait à se sacrifier à la place de son Primrque, conscient que Sanguinius devra affronter Horus. Sanguinius réceptionna les glandes progenoïdes que Meros lui envoya, afin que l’héritage génétique de l’Apothicaire survive. Enfin, Meros se jeta dans le cœur bouillonnant du feu de rage. Une conscience née du Warp s’empara de son corps et une entité baptisé l’Ange Rouge naquit.

Kyriss se précipita en avant, hurlant de rage de voir son plan s’effondrer. Sanguinius le décapita et attrapa une corne de la tête démoniaque tout en laissant le cadavre s’effondrer. Il retourna lentement la tête tranchée, pour examiner sans passion le trophée qu’il s’était fait de la chose venue du Warp. Le Démon murmura encore quelques mots que seul Sanguinius fut assez proche pour entendre. L’Ange eut un bref sourire et jeta la tête du Démon par-delà le rebord du puits où il avait balancé le Démon Majeur de Khorne.

L’Ange Rouge s’approcha de Sanguinius, flottant à tout juste quelques centimètres du sol en dérivant légèrement. Il apprit à Sanguinius qu’il subsistait une fraction de l’Apothicaire, juste assez pour que ce qu’il a fait le fasse souffrir. Il expliqua que cette rage était née de la faiblesse de Tagas qui croyait avoir été abandonné. L’Ange Rouge avoua que les Puissances de la Ruine avaient sous estimé l’Ange et ses fils. Sanguinius lui rétorqua que tant qu’un seul Blood Angel vivra et respirera, il sera maître de son esprit, qu’il ne se laissera pas prendre par les ténèbres de l’abîme qui s’ouvre au cœur de tous. Il promis à Meros - si il pouvait l’entendre - que son souvenir perdurera au sien des Blood Angels. Puis l’Ange Rouge se laissa consumer par le puits lié au Warp. Une onde de choc maléfique se déversa depuis ce puits, faisant disparaître l’ensemble des Démons, des vaisseaux possédés et du voile qui isolait le système de Signus.

Sanguinius ordonna que sur Signus Prime, sur Holst, et en orbite, partout où ses guerriers avaient posé le pied, que soit effacée toute preuve du passage de la Légion. Le Red Tear s’éleva de la surface de Signus et les Blood Angels s’apprêtèrent à partir. Avec le retour des communications astropathiques suite à l’effondrement du voile qui les isolait, Sanguinius reçut un message de Rogal Dorn l’informant que les Emperor’s Children, les Word Bearers, les Night Lords, l’Alpha Legion, les Iron Warriors, les World Eaters et la Death Guard, étaient tous à la solde du Maître de Guerre. Pire, les Salamanders, la Raven Guard et les Iron Hands avaient été décimées sur Isstvan V, que Mars était la proie d’une guerre de factions et que le destin et l’allégeance, des White Scars, des Ultramarines, des Dark Angels, des Thousand Sons et des Space Wolves restaient pour l’heure inconnus. Le Grand Ange jura que le jour où il trouvera Horus, il le passerait au fil de son épée pour sa trahison.

Sanguinius ordonna de faire route sur Terra, mais la Tempête de la Ruine s’était déchaînée depuis la Bataille de Signus Prime et il était impossible de voir l’Astronomican, voilé par cette furieuse tempête. Mais les Navigators perçurent une autre lumière - celle du Pharos dans Ultramar - et la suivirent.

Durant le voyage dans le Warp, Sanguinius reçut dans ses quartiers l’Archiviste Kano, celui qui l’avait ramené de son coma. Kano lui révéla les visions du futur qu’il avait vu. Sanguinius expliqua qu’il les connaissait, et qu’il savait qu’il pouvait potentiellement tomber face à Horus pour assurer la victoire de l’Empereur. Il savait qu’il n’était pas éternel et que ses fils pourront un jour continuer sans lui.

Finalement, la flotte de l’Ange apparut dans l’orbite d’un monde qui n’était pas Terra. Le Grand Ange reçut une communication privée : c’était Roboute Guilliman, qui lui souhaita la bienvenue à Macragge, capitale d’Ultramar.[31]

L'Imperium Secundus

Sanguinius proclamé Empereur de l’Imperium Secundus.
Débarquant sur Macragge, Sanguinius rencontra ses frères Roboute Guilliman et Lion El’Jonson, arrivé avant lui après la Croisade de Thramas. Il apprit la dévastation que Konrad Curze, le Primarque des Night Lords, avait causé sur le monde des Ultramarines. Le Grand Ange vit le corps sans vie de Vulkan, poignardé par la Fulgurite - un roche taillée comme un poignard ayant le pouvoir de tuer un Primarque - enfermé dans un cercueil doré dans la Forteresse de Hera. Guilliman et le Lion lui demandèrent d’accepter de devenir l’Empereur régnant de l’Imperium Secundus, un projet politique du Primarque des Ultramarines cherchant à ancrer ce qui restait de l’Imperium dans le domaine d’Ultramar afin que le rêve de l’Empereur survive. Pensant comme ses frères que l’Empereur et Terra étaient tombés face à Horus, Sanguinius accepta, mais sans joie, de monter sur le trône.

Devant une vaste foule de citoyens de Macragge Civitas, la capitale de Macragge, des processions des Legiones Astartes, de l’Armée Impériale, du Mechanicum, Sanguinius fut proclamé Empereur, son poignet droit soulevé par Guilliman vers le ciel en signe de triomphe. Sanguinius déploya ses grandes ailes en salut, tel le signe de l’Aquila.[32]

Durant son règne, Sanguinius dût gérer le cas de la disparition du corps de Vulkan, promettant aux Salamanders qu’un dédommagement leur sera donné si Vulkan était bel et bien vivant. Une fois le corps retrouvé, il autorisa le Capitaine Salamander, Artellus Numeon, Maître de facto de la Légion des Salamanders qu’il reçu en audience avec ses deux frères dans le Convincus Cubicularum - l’une des nombreuses salles d’audience de la Forteresse de Hera - de partir avec ses hommes et le corps de Vulkan pour retourner à Nocturne afin d’y enterrer leur Primarque.[33]

Le Grand Ange prit aussi une décision importante qui marquera l’histoire des Blood Angels : sous la proposition d’Azkællon, il accepta qu’un de ses Gardes Sanguiniens, tirés au sort, prenne le rôle de Héraut. Anonyme, même pour Sanguinius, ce Héraut avait un masque chauffé à blanc posé sur le visage. Son rôle était de protéger Sanguinius des assassins durant les apparitions publiques, le Héraut le remplaçant lors de ces événements. Il sera connu sous le nom de Sanguinor.[34]

Peu à peu, Sanguinius fut assailli de visions durant des mois, lui montrant Horus enflé d’une force surnaturelle, se dressant triomphant au-dessus de son cadavre brisé. La vision de sa mort deviendra peu à peu plus claire et plus réelle, lui faisant acquérir la certitude que quoi qu’il fasse, son destin était scellé.

Plus tard, Sanguinius dut gérer les inquiétudes de Roboute Guilliman qui alla le voir pour le prévenir de l’attaque des Night Lords contre la planète Sotha, le monde qui accueillait le phare du Pharos, artefact Xenos qui remplaçait l’Astronomican. Sanguinius était déjà au courant de la situation, et railla le Fils Vengeur de lui avoir dissimulé ces événements. Sa contrariété s’envola quand Guilliman s’excusa. Il lui demanda d’arrêter de le traiter en Empereur quand ils étaient seul à seul, cette charge le pesant plus qu’il ne voulait le dire. Il se demanda avec Guilliman où était le Lion, censé être le Seigneur Protecteur d’Ultramar, parti en réalité traquer Konrad Curze dans tout Ultramar. Néanmoins, il savait qu’il ne pouvait rabaisser le Lion et créer un conflit familial en ces temps troublés. Il débattra avec son frère sur les raisons mystérieuses qui ont poussé l’Empereur à leur cacher la vérité sur les Démons et les Puissances de la Ruine, persuadé que cette ignorance à causé en partie la chute d’Horus. Enfin, Guilliman annonça son départ vers Sotha. Sanguinius voulu partir avec lui et se battre, mais le Fils Vengeur refusa, argumentant que son rôle d’Empereur lui obligeait à régner au sein de ses sujets.

Guilliman parti vers Sotha, Sanguinius se retrouva seul sur Macragge. Il s’envola dans les cieux de la planète, troublé par ses vissions sur sa mort. Soudainement, son dispositif de communication se déclencha, un dispositif lié à Azkællon et qui lui demandait de revenir en toute hâte dans la salle du trône. Le Grand Ange arriva, sans son armure, pour constater que quelque chose n’allait pas : il sentit un parfum rance, répugnant comme la crasse incrustée d’un abattoir mal nettoyé. Il ordonna aux lumiglobes de s’allumer et vit Konrad Curze, le Night Haunter en personne, assis sur son trône, son fidèle Azkællon étendu au pied du Primarque des Night Lords. Curze avait profité de l’absence du Grand Ange pour d’infiltrer dans la salle du trône, mettre à terre Azkællon et utiliser le dispositif de communication du Garde Sanguinien pour rappeler Sanguinius.

Le Night Haunter rassura Sanguinius en affirmant qu’il ne cherchait pas à le tuer mais juste discuter avec lui sur son don de prescience que Curze possédait lui aussi. Il n’avait jamais quitté Macragge depuis son arrivé sur ce monde, mais se cachait dans les quartiers des habitants originaire de la province d’Illyrium. Le Grand Ange attaqua néanmoins le Primarque renégat, mais aidés tout les deux par leurs visions qui leur montraient le coup que l’autre allait porter, le duel s’arrêta. Sanguinius se vit interroger par Curze sur la disparition des Primarques et leur dispersion dans la galaxie, lui demandant si il pensait que cela avait été voulu plutôt que le fruit du hasard, tout en lui affirmant que la défection d’Horus était ce que l’Empereur souhaitait. Il confirma les questions de Sanguinius sur l’existence des Démons et de la conscience qui animait le Warp et du funeste destin qui n’annonçait, un futur plus effroyable que la guerre civile en cours. Sanguinius l’accusa d’avoir attaqué le Pharos sur Sotha, ce qui surpris le Night Haunter qui avait réellement coupé les ponts avec sa Légion depuis leur défaite à Thramas. Mais Sanguinius fut surtout choqué par la révélation suivante de Konrad Curze : il savait pour la tare génétique qui souillait le patrimoine génétique des Blood Angels. La conversation se termina lorsque Curze lui posa une question qui le troubla, celle de savoir si il pensait être le plus digne du titre de Maître de Guerre, ce que Sanguinius nia.

Enfin Sanguinius se vit inviter par son instable de frère de le tuer afin de vérifier si ses visions étaient véridiques, des visions qui lui montraient sa mort dans un autre lieu dans le futur. Sanguinius faillit l’abattre mais retint au dernier moment son geste. Il exprima la pitié que Curze lui inspirait se qui enragea soudainement le Night Haunter qui trancha le bras d’Azkællon avant d’activer la veille automatique intégré au gantelet du Garde Sanguinien, déclenchant une explosion dans l’antichambre de la salle du trône, soufflant les portes vers l’intérieur et anéantissant les autres Gardes Sanguiniens qui s’activaient derrière pour venir en aide à leur père génétique. Sanguinius fut projeté en arrière par l’onde de choc, se cognant contre son trône. Puis Konrad Curze balança sous ses yeux Azkællon par le rempart. Sanguinius s’envola pour sauver son fils, le rattrapant au dernier moment. Quand le Grand Ange revint dans la salle du trône, le Night Haunter avait disparu.

Immédiatement, Sanguinius contacta Guilliman à travers le système de communication du Pharus, lui ordonnant expressément de revenir sur Macragge et de contacter le Lion pour qu’il revienne aussi sur le champ.[35]

« Ne tue pas Curze ! »
Apprenant la présence de Curze sur Macragge, Guilliman et le Lion revinrent le plus vite possible. Sanguinius s’était isolé pour une grande réflexion dans la bibliothèque de Ptolemee en attendant ses frères. Il leur expliqua sa rencontre avec Curze, pensant que le Night Haunter recherchait son pardon. Puis il avoua à ses deux frères qu’il allait mourir de la main d’Horus, qu’il le savait grâce à ses visions. Le Lion lui demanda de pouvoir mener comme il le souhaitait une campagne militaire dans l’Illyrium afin de mettre la main sur Curze, ce que Sanguinius finit par lui accorder, lui interdisant néanmoins l’utilisation d'un bombardement orbital. Mais Lion El’Jonson mènera une véritable guerre dans la province d’Illyrium qui était entrée en rébellion ouverte et ira jusqu’à utiliser des Modules d’Atterrissage et des Béliers d’Assaut comme moyen de bombardement orbital, ruse appliquée pour respecter sa promesse envers Sanguinius. Une fois la rébellion brisée, le Lion captura Konrad Curze et le ramena enchaîné devant le Grand Ange.

Un procès fut mis en place pour le Night Haunter, mais ce dernier révéla devant tout le monde - et à Sanguinius et à Guilliman en particulier - comment le Lion avait menti à ses frères et bombardé l’Illyrium, causant une véritable boucherie. Ulcéré, Sanguinius ordonna à Lion El’Jonson de quitter immédiatement Ultramar avec sa Légion, le bannissant pour avoir brisé sa promesse.

Sanguinius emmena Konrad Curze dans une salle, car il avait annulé le procès du Primarque des Night Lords et l’avait déclaré coupable. Il irradiait d’une lumière pâle, son visage devenant aussi blanc que celui de Curze, et ses yeux se changeant en rouge sang, entourés par la couronne dorée de ses cheveux qui flottaient. Il s’apprêta à exécuter le Primarque renégat sous les yeux de Guilliman de ses propres mains, mais au dernier moment, le Lion se téléporta devant lui, le suppliant d’épargner Curze. Alors que des Space Marines arrivaient pour défendre le Grand Ange, le Lion expliqua que le Night Haunter lui avait prédit que sa Lame serait brisée, ce qui fut le cas lorsque Guilliman la cassa en deux lors de son bannissement, prouvant, la véracité de ses visions. Le Lion expliqua que Konrad Curze avait aussi affirmé qu’il serait éliminé par un assassin qui viendrait le tuer dans le futur, un assassin qui n’était pas encore né et qui sera envoyé par l’Empereur. Cela voulait dire que le Maître de l’Humanité était vivant et que donc Terra était toujours debout.

Sanguinius accepta ses paroles et avec ses deux frères, il abolit l’Imperium Secundus et organisa sa Légion pour partir rallier Terra coûte que coûte.[36]

Vers Terra

À bord du Red Tear, Sanguinus rassembla sa flotte, prêt à faire face à la Tempête de la Ruine afin de rallier Terra et l’Empereur avec les Ultramarines et les Dark Angels. Il espérait laver son péché, celui d’avoir porté le titre d’Empereur alors que son père semblait de toute évidence vivant et de s’être assis sur un trône fallacieux alors que même Horus n’était pas allé si loin. Puis avec ses fils et son Héraut à ses cotés, il ordonna de faire le saut dans le Warp.

De nouveau dans l’Empyrée, le Grand Ange fut assailli par les visions de sa mort entre les mains d’Horus, cette expérience l’ayant retenu prisonnier l’espace d’une seule respiration.

La Tempête de la Ruine déployait une telle fureur que ses vrilles parvinrent à trouver des failles infimes dans le Champ de Geller et à s’y immiscer. Profitant que les communications fonctionnent encore pour appeler l’ensemble de l’équipage de sa flotte à tenir bon. Mais malheureusement, des incursions démoniaques apparurent à bord de certains vaisseaux, faisant pressentir à Sanguinius qu’une attaque coordonnée avait été dirigé contre lui. Il sentait la présence d’une chose énorme qui le suivait dans la fureur du Warp, une ombre entraperçue qui attaquait les Blood Angels, détruisant même l’un de ses navires avant de disparaître.

Sanguinius se voyant tué par Horus lors de ses visions.
Le Primarque affronta à bord de Red Tear des Démons de Nurgle, parvenant à contenir ses horreurs au niveau de la brèche de son vaisseau. Puis il affronta des Démons de Tzeentch, les abominations flamboyantes l’obligeant à ordonner à ses fils de carboniser aux Lance-Flammes l’Exaltatio Angeli, le lieu des archives du Red Tear, perdant ainsi des pans entiers de l’histoire de Baal… puis il fut de nouveau prit par ses visions, se voyant courir dans un vaisseau infernal, le Vengeful Spirit, vers la salle du trône d’Horus. Sa perception ne cessait de vaciller entre le Vengeful Spirit et le Red Tear et quand la lame d’Horus le frappa, l’intensité de la vision le mit presque à genoux.

Revenant au poste de commandement, il ordonna de prendre en chasse l’ombre immense qu’il percevait et qui tournait autour de la flotte des Blood Angels au sein même de l’Immaterium, l’amenant à une course poursuite dans le Warp contre une cible gigantesque mais non identifiée. Finalement, devant l’inutilité de cette poursuite, le Grand Ange ordonna à toute sa flotte de revenir dans l’espace réel… pour apparaître au même endroit et au même moment avec les flottes des Ultramarines et des Dark Angels. Les Loyalistes étaient arrivés en orbite du monde Thiros, où une base des Légions Éclatées accueillait des populations impériales chassées par la guerre.

Arrivant dans la forteresse construite par des Iron Hands à la surface de Thiros, Sanguinius regarda les campements misérables des réfugiés. Il apprit d’un Raven Guard qu’un folklore existait au sein des camps et qui était le même sur toutes les planètes que ces personnes avaient fuies. N’y voyant pas un hasard, Sanguinius alla à la rencontre des humains, où il apprit de leurs bouches l’existence du "Pèlerin", une chose les ayant chassé de leurs planètes, une abomination qui changeait les mondes en cauchemar vivant. Le Grand Ange leur demanda si c’était un vaisseau - comme l’ombre qui l’avait assailli dans le Warp depuis son départ - ce que les humains ne confirmèrent pas, trouvant le Pèlerin trop gros pour être un vaisseau.

Revenant dans la forteresse, Sanguinius discuta avec ses deux frères. Le Lion, durant son propre voyage jusqu’à Thiros, expliqua que leur destin était de se rendre jusqu’à Davin, là où Horus avait été corrompu. Dès qu’il entendit le nom de la planète, Sanguinius su que son frère avait raison, se souvent que c’était un Davinite qui avait été utilisé par le Chaos pour corrompre Signus et en faire le cauchemar qu’il a vécu avec ses fils. Guilliman était méfiant, car il y voyait un piège. En effet, durant son propre voyage qui l’avait amené jusqu’à Thiros, il avait capturé des Navigators Word Bearers qui s’étaient empressés à l’amener jusqu’à ce monde au même moment que ses deux frères Primarques. Néanmoins, Sanguinius et se frères partirent, faisant route vers Davin.

Le voyage dans le Warp vers Davin fut interrompu par une chose démentielle, un obstacle de pure folie qui força la flotte de Sanguinisu et celles de ses frères à revenir dans l’espace réel : une forteresse flottante chaotique de la taille d’un système solaire, avec des murs de millions de kilomètres d’épaisseur et des milliards de kilomètres de long. Le bombardement combiné des trois flottes ne servit à rien et avec la Tempête de la Ruine qui faisait rage autour d’elles, aucun autre itinéraire n’a pu être trouvé autour de cette muraille. 

Ce fut Sanguinius qui réalisa que pour passer, il fallait détruire un section de cette barrière titanesque, en déduisant logiquement que c’était l’œuvre du Warp. Il compris qu’une partie de la forteresse provenait d’une planète qui avait reçu la visite du Pélerin, un Monde-Forge du nom de Pyrrhan. Un pilier en spirale, épais de sept cents kilomètres était la source qui alimentait en énergie Warp ce qui obstruait leur passage. La seule solution était de le détruire. Le Grand Ange débarqua avec sa Légion sur Pyrrhan et affronta une foule de Démons en pénétrant à l’intérieur d’une forge qui accueillait la source d’énergie de l’Immaterium. Il atteignit enfin le manufactorum, une monstruosité de métal et de pierre, construite sur un cadre de poutres de fer et de cuivre longues comme des villes, un ouvrage bâti dans l’univers de la matière, à partir de cette matière même, et qui pourtant respirait. Grâce à des Bombes à Fusion, les Blood Angels détruisirent ce manufactorium corrompu par le Warp. C’est alors que Sanguinius fit face à un Démon qui lui montra une nouvelle vision, mais différente des autres : il se vit combattre Horus, mais cette fois, c’est lui qui tua l’Architraître de son épée, transperçant la gorge et le crâne d’Horus.

Revenant à lui, retrouvant l’espoir mais aussi troublé, il ordonna le repli général et le retour vers la flotte, une section de la muraille démoniaque s’ouvrant suite à la destruction de la forge sur Pyrrhan. Les flottes Loyalistes passèrent la muraille démoniaque avant de rejoindre un autre système, celui d’Episimos, comme si le Warp les empêchai d’atteindre Davin sciemment. Episimos avait été visité par le Pèlerin qui avait laissé dans le système des constructions énormes qui emplissaient le système et qui écrasaient les mondes par leur taille. Ces objets étaient si immenses que leurs formes s’étendaient loin au-delà des limites du système d’Episimos, hors de la portée des scanners, peut-être se prolongeaient-ils même jusqu’à d’autres systèmes, et peut-être leur taille se mesurait-elle en années-lumière.

Les Primarques reçurent une communication depuis le monde d’Episimos III, monde sous les assauts des Démons. La Colonelle Eleska Revus qui les contacta et qui commandait les forces impériales d’Episimos expliqua que ce fut le Pèlerin le responsable de cette dévastation, une immensité indestructible qui avait tout détruit. Elle demanda aux Primarques - notamment au Lion - de les libérer, autrement dit, l’Exterminatus. Sanguinius y consentit et Episimos III explosa. Cette nouvelle destruction permit un agencement des formes à l’intérieur du système qui produisait la résonance qui bloquait les Loyalistes sur Epismos et leur ouvrai à présent la voie vers Davin.[37]

La Seconde Bataille de Davin

Enfin arrivé à Davin, Sanguinius vit une sphère grise qui entourait la planète maudite. C’étaient des os. Ce champ d’ossements infini contenait davantage que les squelettes d’êtres ayant jadis été vivants : il s’y trouvait également les ossatures de vaisseaux morts, de cités et de mondes défunts. D’autres dépouilles étaient plus difficiles à identifier. Certaines avaient la forme d’êtres colossaux, humains et Xenos. D’autres une structure cristalline. D’autres encore étaient elles-mêmes des sphères, lisses comme des occiputs.

Sanguinius rejoignit ses frères à bord du vaisseau amiral du Lion l’Invincible Reason, pour tenir un conseil de guerre. Le Lion voulait détruire avec des torpilles cycloniques Davin, désormais vidé de ses habitants, espérant attirer le Pèlerin vers eux, voir même traverser la Tempête de la Ruine par la chute de ce puissant lieu chaotique. Mais Sanguinius pensait que cela serait trop simple, qu’il fallait en réalité explorer le monde car pour vaincre le Chaos, il fallait abattre ses symboles, et le lieu où Horus était tombé devait être le plus puissant de tous. À cause de sa vision à Pyrrhan qui lui avait montré un avenir différent de ce qu’il avait pu voir avant, le Grand Ange pressentit que la réponse se trouvait sur Davin. Sanguinius décida d’aller parler à Konrad Curze qui était enchaîné depuis leur départ de Macragge dans un cachot de l’Invincible Reason.

Retrouvant le Night Haunter dans sa cellule, ce dernier lui annonça à Sanguinius qu’il allait le libérer mais l’Ange lui demanda ce que ses visions lui avaient montré et qu’est ce qui les attendait à la surface de Davin. Curze affirma à Sanguinius qu’il l’ignorait mais l’Ange pensait que le destin les attendait tout deux à la surface. Le Primarque des Blood Angels assomma les deux sentinelles Dark Angels qui gardait la cellule et libéra le Night Haunter avant de s’enfuir de l’Invincible Reason en courant, neutralisant tous les Dark Angels que le Lion envoya contre lui lorsqu’il apprit cette évasion. Sanguinius descendit avec ses Blood Angels et Curze sur Davin, rejoignant le temple du Delphos alors que le Lion avait été à deux doigts de les abattre.

Sanguinius fut peu après rejoint par Roboute Guilliman, Lion El’Jonson et une partie de leurs Space Marines. En plus de Curze, Sanguinius visita avec ses frères le Delphos, faisant face à l’autel où Horus fut posé lors de son agonie qui avait permit à Erebus de le corrompre. C’est ici que Sanguinius comprit que le destin pouvait être altéré, que le futur ne pouvait être écrit et immuable, malgré la négation du Night Haunter qui affirmait l’inverse, et que la Tempête de la Ruine pouvait être vaincue ici même : cet endroit permettait d’altérer le destin. C’était ici que le destin d’Horus avait été façon mais il n’était pas inévitable qu’il vienne ici. L’Empereur n’était pas aveugle mais Il ne pouvait pas prévoir Davin, parce que Davin était l’endroit où le futur change. À cet instant, un portail Warp s’ouvrit. Sanguinius s’avança et y pénétra.

Sanguinius fit face à de nouveaux la vision de son combat contre Horus. Il mourut encore et encore avant de finalement choisir la combinaison du coup d’épée qui lui permettait de tuer l’Architraître. Puis une lumière lui apparut, et une voix lui parla, lui montrant ce qui adviendra si il tombait face à Horus : une galaxie dévastée par les Démons et remodelée par la folie des Dieux Sombres. Puis il vit ce qui adviendrait si il triomphait : des Traîtres repoussés et exécutés, Lorgar terrassé par sa lance, Perturabo se rendant à genoux devant lui. Sanguinus se vit marcher aux cotés de l’Empereur qui le félicita qui le nomma Empereur de l’Humanité à Sa place afin qu’il guide l’Imperium. Mais il eut soudainement une hésitation lorsque l’Empereur parla de ses "ailes de divinité", un terme que jamais l’Empereur n’aurait prononcé. Il sut alors que ce n’était pas son père et il abattit son épée sur ce mensonge… et se retrouva face à un Démon qui le surplombait, avec des cornes multiples et torsadées encadrant un crâne aux mâchoires monstrueuses. Il se présenta comme étant Madail l’Universel et exhorta Sanguinius a accepté de rejoindre le Chaos, afin de remplacer l’indigne Horus comme nouveau champion des Dieux Sombres et devenir l’Ange de la Ruine.

Sanguinius se trouvait à bord du Pèlerin, qui était finalement un Vaisseau-Démon démentiellement énorme et qui était autrefois le Veritas Ferrum, un navire de guerre Iron Hand disparu. Le Veritas Ferrum apparu dans l’orbite de Davin à la tête d’une flotte démoniaque, attaquant les navires Loyalistes alors que ses deux frères faisaient face à une horde de Démons qui se déversaient depuis le portail qu’il avait emprunté depuis le Delphos. Ce même portail reliait le Pèlerin et le temple sur Davin. Madail avait organisé ce piège dans l’espoir de corrompre le Primarque en manipulant ses visions. Il pria Sanguinius à s’abandonner au Chaos, lui montrant ce qui arrivera à ses fils si il mourrait : une démence sanguinaire et de folie qui deviendra la Rage Noire. Madail promit que les Blood Angels seront épargnés par cette démence psychique si il s’abandonnait aux Puissances de la Ruine.

Le retour de Sanguinius sur Terra, accueillie par son frère Rogal Dorn.
Sanguinius refusa, conscient qu’il condamnait ses fils génétiques pour les prochains millénaires, mais comprenant qu’il avait été manipulé depuis le début par Madail qui lui avait montré des visions de sa victoire contre Horus. Il sut alors et avec certitude qu’il mourrait face au Maître de Guerre, qu’il n’y avait jamais eu d’autres solutions. Il affronta Madail dans l’enginarium aux dimensions cauchemardesques du vaisseau, encerclé par d’innombrables Démons. Le duel fut violent mais finalement Sanguinius remprunta le portail qu’il avait traversé au Delphos. Mais seul son torse le traversa, allongé au sol du temple maudit, ses jambes encore de l’autre cotés, dans le Veritas Ferrum. Le Lion et Guilliman, aux prises avec des Démons le virent et se tracèrent un sillon sanglant pour rejoindre Sanguinius et l’aider car Madail le tenait par les ailes, et lui-même serrait ses armes, la pointe de la Lance de Telesto, plantée dans la poitrine du Démon qui se trouvait à l’intérieur du portail et le clouait là. L’Ange et le Démon se tenaient tout deux entre les réalités, et la cassure Warp courait au centre de leurs êtres. Le Grand Ange était immobilisé par la poigne de Madail alors que le Lion et le Fils Vengeur écrasait et charcutai avec leurs armes le poignet du Démon. Cela ne servit à rien et Sanguinius pria ses frères de partir sans lui et de détruire Davin. C’est alors que son Héraut, le Sanguinor, apparut devant lui et frappa Madail en se jetant dans le portail, se sacrifiant pour libérer Sanguinius. Le Sanguinor fut happé par le Warp et le Primarque le vit se transformer en une forme angélique dorée. Le portail enfin fermé, les trois Primarques rejoignirent leurs vaisseaux et de là ils larguèrent leurs torpilles cycloniques qui pulvérisèrent Davin, faisant disparaître en même temps la flotte démoniaque, les Démons et le Veritas Ferrum.

Cette victoire fut récompensée par une brèche dans la Tempête de la Ruine qui se forma là où se trouvait autrefois Davin, permettant d’enfin apercevoir l’Astronomican et donc de rejoindre Terra. Sanguinius retrouva ses frères à bord du Red Tear, car ils avaient reçu des messages astropathiques indiquant qu’Horus avait prévu cette route et avait érigé un grand blocus pour bloquer toute force Loyaliste. Sachant sa destiné finale et son rôle essentiel pour détruire l’Architraître, le Lion et Guilliman s’engagèrent à affronter les renégats afin de permettre à Sanguinius et à sa Légion d’atteindre Terra. Finalement, là, sans le dire ouvertement, le Grand Ange leur fit ses adieux, sachant qu’il ne reverra plus jamais Lion El’Jonson et Roboute Guilliman…

Mais avant de rallier Terra, Sanguinius fit venir enchaîné devant lui Konrad Curze, qui avait été évacué de Davin avant le début des combats. Le Grand Ange expliqua à son frère qu’il devrait l’emmené devant l’Empereur qui lui aurait sûrement pardonné ses crimes. Mais quand il vit l’espoir apparaître dans les yeux du Night Haunter, il le jeta dans un cercueil de stase car il ne pouvait accepter qu’un tel monstre comme Curze puisse connaître une quelconque rédemption. Sanguinius défia son frère de voir si ses visions sur sa fin se réaliseront, si comme il l’affirmait, si le destin ne pouvait être changé. Puis il largua dans l’espace Konrad Curze, qui sera figé dans le temps.[38]

L'Arrivée sur Terra

Enfin après des années d’attente, d’espoir, de pertes et de combats, les vaisseaux des Blood Angels se présentèrent en orbite haute de Terra escortés par ceux des Imperial Fists. Sanguinius avait perdu encore des navires depuis Davin. La vue des dégâts de ces navires furent épargnée à toute la populace de Terra et là où ils furent soumis à des prises d’images documentaires, les vaisseaux furent filmés depuis des angles flatteurs, et leurs lésions retouchées avant vidéoprojection.

Sanguinius descendit depuis les cieux dans un de ses Stormbirds, sous les caméras de toute la planète et son image diffusées dans tout le système. Les hommes et les femmes affligés par la guerre levèrent les yeux vers le ciel, et sentirent leur cœur s’enfler en voyant le Seigneur des Anges passer dans le ciel jaune. Sanguinius survola les mortels de très haut sans même les regarder. Il dirigea son vol droit vers le Palais Impérialet près d’une large porte blindée ouverte, Rogal Dorn, Leman Russ, Jaghatai Khan, Malcador le Sigillite et les commandants rassemblés des forces de défense impériales l’attendaient. Sanguinius et fut accueilli par Rogal Dorn, heureux d’accueillir son frère angélique. Sanguinius le remercia mais fut étonné de voir que l’Empereur était absent, ignorant les événements funestes qui obligeait le Maître de l’Humanité à rester sur le Trône d'Or. Malcador lui assura que l’Empereur était heureux de son retour. Le Grand Ange fut assuré au moins de savoir son père vivant.

Sanguinius, Malcador et ses frères se retirèrent vers des salles privées protégées par tous les dispositifs arcaniques et technologiques connus de l’homme. À l’intérieur, Sanguinius leur fit son récit. Il ne leur raconta pas tout, car cela lui était impossible, notamment les deux tentatives du Chaos pour le corrompre. Il ne parla pas non plus de l’Imperium Secundus afin de préserver Guilliman de la suspicion car les motifs du Fils Vengeur étaient purs. Il sentit Malcador sonder son esprit tandis qu’il s’exprimait, cherchant à vérifier la véracité de ses paroles pour observer si des mensonges se cachaient en dessous. Il leur narra sinon tout le reste.

Une fois terminé, la conversation vira inévitablement vers ce qu’ils devraient accomplir à présent. Sanguinius expliqua que le Lion menait une campagne saignant les Traîtres dans la galaxie tandis que Guilliman forçait Horus à pousser vers Terra, offrant l’espoir de prendre le Maître de Guerre en tenaille. Dorn annonça qu’il fallait gagner du temps et pour cela, se battre dans le système de Beta-Garmon, territoire contesté depuis le début de la guerre. Ce système majeur était la porte d’entrée pour attaquer le Système Sol. L’objectif visé par le Prétorien était de faire subir le plus de pertes dans les rangs des Traîtres. Malgré le départ de Leman Russ qui rassembla sa Légion pour tuer de ses mains Horus, dans les événements qui le mèneront à la Bataille de Trisolian, Sanguinius se prépara à partir pour Beta-Garmon.[39]

La Mort des Titans

« Ainsi périront tous ceux qui défient la volonté de l’Empereur, qu’ils soient mortels ou machines de guerre. »
- Sanguinius, lors de la destruction du Titan Imperator Axis Mundi.

Sur ordres de Rogal Dorn, Sanguinius, accompagné de Jaghatai Khan rassembla une importante flotte et mit le cap vers Beta-Garmon, système majeur ravagé par la guerre. Le but du Grand Ange était de gagner le plus de temps possible pour Roboute Guilliman, dont les armées étaient suffisamment puissantes pour affronter Horus et le vaincre si l’Architraître était pris en étau entre Terra et les Ultramarines.

Le Grand Ange fit le voyage avec Jaghatai Khan à bord du Red Tear, et une fois arrivé dans le système de Beta-Garmon, il constata la désorganisation des armées impériales et la boucherie qu’était devenu les combats. Il souhaita bonne chance au Khan qui fut heureux d’avoir voyagé avec lui et partagé des moments fraternels avant de partir mené des frappes contre les Traîtres. Sanguinius lui souhaita bonne chasse, sachant que où qu’il aille, le Faucon de Chogoris fera souffrir les renégats.

Sanguinius suit le déroulement de la Guerre Solaire au sein du Bastion Bhab.
Sanguinius prit le commandement général des Loyalistes dans le système, et ordonna que Beta-Garmon soit purgé de toute présence renégate. Il souhaita reprendre la cité de Nyrcon, la grande ville forteresse et capitale du monde majeur de Beta-Garmon II, comme son premier acte pour stabiliser cette guerre. Si Beta-Garmon II parvenait à être ramenée dans le giron impérial, Horus pourrait être repoussé jusqu’en bordure de l’amas, dit Chrysophane.

La bataille majeure de Beta-Garmon II vit des dizaines de Legios Titaniques s’affronter. Sanguinius arriva avec sa Légion et constata depuis son Stormbird qui l’emmenait sur Beta-Garmon II le carnage qui se déroulait. En voyant les dévastations que les Titans de Bataille causaient, il fut d’accord sur la stratégie de Rogal Dorn qui était d’envoyer les machines divines en ce lieu pour éviter un tel désastre sur Terra même. Le Grand Ange philosopha avec le Capitaine Raldoron sur le rôle de la politique et comment le manque de considération a contribué à mettre en place cet enfer, notamment si Perturabo avait reçu plus de considération, si l’ego de Mortarion avait été mieux géré ou si Curze avait été soigné. Il déplora que la fratrie des Primarques ait tant failli à l’Empereur.

Puis il repéra un Titan Imperator renégat, Axis Mundi, et se laissa tomber en arrière hors de son Stormbird, se retourna, et déploya ses ailes. Sanguinius fonça vers l’Imperator et y prit pied, massacrant tout les Traîtres qu’il croisa. Il ordonna à ses Gardes Sanguiniens de pénétrer dans l’Imperator et de tout dévaster, lui-même se dégageant une voie jusqu’au centre de pilotage du Titan, massacrant les pilotes avant d’abandonner le Titan condamné, sa tête piégé par des charges à fusion qui le détruisirent.

Mais la bataille de Beta-Garmon fut finalement une défaite. En parallèle à l’assaut de Sanguinius, des forces des Blood Angels commandées par Azkællon et Amit débarquèrent dans la station orbitale de l’Enclume, qui se trouvait dans l’orbite de Beta-Garmon II afin de l’enlever des mains des Sons of Horus. Un sabotage des renégats fit tomber l’Enclume droit sur la cité de Nyrcon. Beta-Garmon II n’avait été qu’un piège pour attirer le gros des forces Loyalistes loin du véritable objectif du Maître de Guerre : la Carthega Telepathica sur Beta-Garmon III, le lieu où les Astropathes du système se trouvaient et qui assuraient la liaison avec Terra. Lorsque l’Enclume se pulvérisa au milieu de la cité de Nyrcon, il annihila à la fois la cité et tout se qui se trouvait autour d’elle.

Suite à la destruction de la Carthega Telepathica et de la cité de Nycron, Sanguinius constata le désastre et, rejoint par Jagahtai Khan, il ordonna finalement la retraite générale à toutes les forces Loyalistes pour rallier Terra.[40]

La Guerre Solaire

Sanguinius resta aux côtés de Rogal Dorn, de Jaghatai Kahn et de Malcador lorsque l’invasion du Système Sol débuta. Cette grande invasion, où Guerre Solaire, vit l’affrontement des flottes renégates contre les cinq Sphères de Défense mit en place par le Prétorien pour ralentir les Traîtres. Il suivit une partie du déroulement du conflit dans le Bastion Bhab, le centre de commandement principal du Système Sol situé dans le Palais Impérial. Le Grand Ange mit en garde le Prétorien des dangers de la sorcellerie et des changements qu’Horus avait subi suite à son pacte avec le Chaos.[41]

La Bataille de Terra

« Soyez braves, enfants de Terra. Votre courage et votre résistance sont essentiels dans cette guerre, et au nom de mon frère Rogal Dorn, et de l’Empereur de l’Humanité, je suis venu vous en remercier. »
Au treizième jour de Secundus, le bombardement de Terra commença, annonçant le début du Siège du Monde-Trône. Aux cotés de ses frères, Sanguinius vit le tout premier obus tiré par les Traîtres qui fut délibérément dirigé en plein centre du palais intérieur, sur le Sanctum Imperialis, les quartiers personnels de l’Empereur. Sanguinius n’y vit que de l’arrogance de la part d’Horus.

Il participa au conseil de guerre réunissant les Primarques et Malcador. C’est là que le Régent lui apprit le projet de l’Empereur et la Folie de Magnus qui y avait mis fin, le bloquant sur le Trône d’Or pour empêcher l’invasion des Démons. Il fut informé, surpris, de la résurrection de Vulkan et de sa présence aux côtés de l’Empereur. Puis il écouta le plan de Dorn qui restait immuable : tenir le plus longtemps possible pour gagner le plus de temps afin que Roboute Guilliman rallie avec sa puissante armée le Système Sol et prendre en tenaille Horus et ses forces. Le Grand Ange affirma qu’il était convaincu que Leman Russ et Corvus Corax étaient vivants, persuadé qu’il aurait ressentit leurs trépas depuis que ses visions étaient plus affûtés.

Durant le bombardement du Palais Impérial, protégé par le bouclier psychique de l’Empereur, Sanguinius partait voler dans les airs au dessus de la demeure de son père, sous un plafond de feu, les vents d’Himalasie lui rappellent la rivière du Vent, sur Baal Secundus, où il avait mis ses ailes à l’épreuve la première fois. Puis il rallia la Porte d’Hélios, où son Premier Capitaine Raldoron lui présenta un officier Imperial Fist qui l’accompagnait, un certain Capitaine Thane du Chapitre des Exemplars des Imperial Fists.

Plus tard, Rogal Dorn le contacta pour lui demander de rencontrer le Fabricator-Géénral du tout nouvel Adeptus Mechanicus, Zagreus Kane, le Prétorien étant occupé - et surtout ne l’appréciant pas. Le Grand Ange s’exécuta et rencontra Kane qui exprima sa colère devant le traitement qu’on lui réservait et la perte de centaines de Titans à Beta-Garmon. Mais il prouva sa loyauté et son bon sens politique en cherchant à fortifier l’alliance avec Terra. Il fit rencontrer à Sanguinius le souveraine de la Legio Titanique Solaria - Legio qui fut dévastée par la Guerre sur Beta-Garmon - Esha Ani Mohana Vi, Grande Mère des Chasseurs Impériaux. La Princeps avait été témoin d’une chose importante lors de la fin de la Bataille de Beta-Garmon III : la présence d’Horus sur les pentes d’une montagne anonyme, puis sa chute dans le coma, une blessure ouverte sur son flanc. Sanguinius contacta immédiatement Dorn pour lui faire part de cette nouvelle, persuadé que c’était la preuve que Leman Russ avait peut-être sérieusement blessé Horus - ce qui était le cas lors de la Bataille de Trisolian.

Puis, alors que les bombardements orbitaux des renégats s’accentuaient et se précisaient, les prémonitions de sa mort affligeaient Sanguinius de plus en plus souvent à mesure que les jours passaient. De plus, Rogal Dorn souhaitait exploiter le symbole d’espoir qu’il représentait pour les masses humaines - comme l’avait fait Guilliman durant l’Imperium Secundus. Ainsi, alors que des soldats de l’Armée Impériale affrontaient depuis des jours des hordes de mutants, de cultistes et d’Hommes-Bêtes qui attaquaient leurs tranchées, premières lignes de défense du Plais Impérial, Sanguinius vint à leur rencontre. Sous les cris d’émerveillement, il laissa les mortels qui l’entouraient, comme des vénérateurs d’une idole, toucher ses ailes. Puis les Gardes Sanguiniens les firent reculer lentement les soldats en pleurs. Le Grand Ange les remercia pour leur courage et leur bravoure avant de repartir.

Finalement, les Space Marines du Chaos commencèrent leurs déploiement : la Death Guard de Mortarion, à présent devenus des Marines de la Peste, avança vers le Mur de la Clarté du Palais Impérial. Il vit avec admiration Jaghatai Khan - désobéissant ouvertement aux ordres de Rogal Dorn, mais bon c’est le Khan ! - mener ses White Scars sur leurs Motojets et foncer sur les Traîtres. Inspiré par son valeureux frère, Sanguinius ordonna aux Blood Angels de s’apprêter à partir à l’assaut contre la Death Guard.

Il se jeta sur les fils de Mortarion et massacra les Traîtres, sa seule présence galvanisant les soldats impériaux. Sanguinius vit le Khan tomber lorsque un obus disrupteur, tiré depuis l’orbite, éclata juste à côté de sa Motojet. Il lui porta secours alors que le Faucon était assailli par d’innombrables Death Guards qui cherchaient à le tuer coûte que coûte. Il protégea Jagahtai pendant que celui-ci récupérai les enregistrements que sa Motojet pris dans un camp du Mechanicum Noir qu’il avait ravagé durant son attaque, afin de mieux connaitre les plans de l’ennemi. Puis il évacua le Khan et monta avec lui à bord d’un Thunderhawk afin de rejoindra la sécurité du bouclier psychique de l’Empereur.

L’assaut de la Death Guard repoussé, Sanguinius participa à une réunion avec les Douze Seigneurs de Terra dans le Senatorum Imperialis, leur expliquant que les Traîtres cherchaient à faire s’effondrer les remparts sur la section Hélios du Mur de la Clarté, et au nord, à la section Potens du mur du Crépuscule. Quand Jaghatai Khan annonça peu après son attention de partir aider les civils abandonné sur Terra, Sanguinius lui annonça qu’il courrait un grand risque mais qu’il sauverait un grand nombre de personnes. Lors d’un nouvel assaut contre les murs, le Grand Ange montra sa grandeur d’âme en faisant ouvrir la Porte d’Hélios afin d’offrir une échappatoire aux simples soldats mortels, et ceux, alors que le Primarque Angron menait une furieuse attaque contre eux à l’extérieur du mur. Sanguinius refusait de laisser les braves soldats mourir de manière aussi vile contre les hordes de mutants, voyant en eux de la bravoure, de la loyauté, mais par-dessus, la foi dans la vision de son père. Il démembra dans sa juste fureur les Death Guards qui se propagèrent sur un chemin de ronde d’un rempart, se déversant depuis une Tour de la Peste gigantesque. Sanguinius envoya Esha Ani de la Legio Solaria et cinq Titans l’accompagner pour détruire l’ignoble tour qui se moquait des règles de la physique, ce que la Princeps fit.

C’est là qu’Angron fonça vers lui depuis le cieux, mais la barrière psychique qui protégeait le Palais repoussa toute entité démoniaque, bloquant de fait le Primarque Démon des World Eaters. Angron hurla à Sanguinius de venir l’affronter mais l’Ange repoussa cette offre, déclarant qu’ils se battront en temps voulu.[42]

Finalement, les murs du Palais cédèrent sous l’insistance de la Legio Titanique Mortis. Le bataille éclata dans les jardins privés de l’Empereur, les deux camps se battant avec une férocité inimaginable. Sanguinius et sa Légion prirent position autour des principales entrées donnant accès au palais lui-même, constituant la dernière ligne de défense. Sanguinius se posta au sommet de la Porte Ultime, l’entée principale de l’édifice. Il vit les masses de Traîtres se presser vers l’avant à travers les brèches du mur d’enceinte, submergeant les défenses par le seul poids de leur nombre.

Là, un forme immense s’éleva de l’armée d’Horus : le Buveur de Sang Ka’Bandha, ivre de vengeance depuis Signus Prime. L’Ange et le Démon s’affrontèrent de nouveau dans les airs. Tandis qu’ils pirouettaient l’un contre l’autre, les troupes qui e combattaient en bas parurent s’interrompre pour regarder se dérouler la scène. Le Démon Majeur frappa de son fouet l’une des aile de l’Ange, le faisant décrocher dans son vol, puis Ka’Bandha le rattrapa, l’agrippa par la gorge de son poing massif et griffu. Sanguinius lui entailla le flanc à l’aide de son épée mais le Démon ne céda pas : sous les yeux de tous, renégats contre Loyalistes, il jeta le Primarque au sommet de la Porte Ultime, lui faisant percuter les blocs sou son corps. Sanguinis demeura étendu, immobile alors que le Démon Majeur se posait près de lui, dans l’attention de s’emparer de son crâne. Mais Sanguinius sollicita ses dernières forces et se releva difficilement avant de se jeter sur Ka’Bandha, lui saisissant le poignet et la cheville, le soulevant bien haut et l’abattant en travers de son genou. Il leva ensuite la carcasse de son ennemi au-dessus de sa tête et jeta le corps de l’entité démoniaque au milieu des Traîtres.

Dans le même temps, alors que le Palais Impérial était peu à peu envahi, Horus apprit l’arrivé prochaine de renforts Loyalistes, alors qu’il fallait encore des jours de combat pour assurer la prise de la demeure du Maître de l’Humanité. Prit par le temps, Horus abaissa les boucliers de défense de son propre vaisseau amiral. C’était une invitation doublée d’un défi personnel, son père se voyant offert ainsi une chance de le détruire.

Les dernières heures de l’ultime bataille arrivèrent, et l’Empereur se leva du Trône d’Or.[43]

L'Ultime Sacrifice

Lorsque l’Empereur de l’Humanité arriva pour affronter Horus, le corps de Sanguinius se trouvait brisé aux pieds de l’Architraître.
Sanguinius rejoignit la salle du Trône et vit Malcador le Sigillite monter sur le Trône d’Or afin de remplacer l’Empereur - sachant que cela le tuera - et empêcher les Démons de passer à travers le passage ouvert suite à la Folie de Magnus grâce à ses dons psychiques. Puis aux côté de son père et de Rogal Dorn, l’Ange fut téléporté sur le Vengeful Spirit afin d’affronter Horus Lupercal.

Mais l’Architraître utilisa ses sombres pouvoirs pour séparer ses adversaires et Sanguinius se retrouva transporté dans un endroit différent du vaisseau corrompu, séparé de l’Empereur et de Rogal Dorn. Le Grand Ange se fraya un chemin sur le navire corrompu par le Warp vers le trône d’Horus. Là, l’Architraître offrit à Sanguinius une chance de changer de camp. Mais le noble Primarque refusa, suscitant la fureur d’Horus qui l’attaqua. Mais même au summum de sa force, le Primarque n’aurait pas été de taille à affronter le Maître de Guerre, or à cet instant, il était affaibli et blessé. Sanguinius n’eut pas la moindre chance. Site à des assauts psychiques, Horus l’étrangla à mains nues, lui brisant la nuque après avoir savouré son atroce agonie. Mais d’après les légendes, Sanguinius était parvenu à ouvrir une fissure dans l’armure du Maître de Guerre.

La perte de Sanguinius fut un des nombreux coups durs portés à l’Imperium ce jour-là, mais pour les Blood Angels, ce fut le plus terrible de tous. L’agonie du Grand Ange fut si intense que tous ses fils subirent un conte coups qui les firent basculer dans un fléau qui les suivra jusqu’à nos jours : la Rage Noire, qui rendait le Blood Angel touché par cette tare à moitié fou, incapable de distinguer le passé du présent et pensant être Sanguinius à la veille de sa mort, ce qui conduira à la création de la Compagnie de la Mort.

Lorsque l’Empereur rejoignit la salle du trône à Son tour, il vit le cadavre de l’Ange au pied du Maître et suite au plus grand duel de l’histoire de l’Humanité entre Lui et l’Architraître, Il utilisa au dernier instant Sa puissance psychique pour lancer une attaque contre Horus à travers la faille que Sanguinius avait ouverte, tuant le Maître de Guerre et offrant la victoire finale aux Loyalistes.[44]

Le Souvenir d'un Héros

La victoire finale fut acquise et les Traîtres repoussés de Terra. Le corps de Sanguinius fut récupéré par les Loyalistes et remis aux Blood Angels. Ces dernier enterreront le Grand Ange sur Baal dans les cavernes sous la Forteresse-Monastère de Baal.[45]

Mais le lieu de la mort de Sanguinius entera le lieu de son trépas ainsi que les Traîtres autant que les Loyalistes. Dans l’Œil de la Terreur, quand Ezekyle Abaddon, l’héritier d’Horus, forgera la Black Legion, il offrira aux membres de son cercle intérieur, l’Ezekarion, des éclats d’argent issus de la lame cassée qui appartenait autrefois à Sanguinius, des éclats emplis d’un écho psychique extrêmement puissant, nourris des blessures que la lame avait infligées au cours des nombreuses décennies, et bourdonnant du râle que le Primarque avait poussé au moment où il avait été fauché et massacré. De même, à bord du Vengeful Spirit, devenu le vaisseau du nouveau Maître de Guerre, la résonance psychique de Sanguinius subsistait sous la forme d’un cristal qui prenait la forme du Grand Ange dans toute sa gloire, car l’acier saturé de Warp de la coque du vaisseau avait ressuscité le Primarque tout comme les autres défunts qui avaient été tués à bord. Le Primarque cristallin repoussait toujours si on le brisait, et était perçu par beaucoup de Traîtres comme un mauvais présage.[46]

Alors que l’Empereur devenait un Dieu au fil du temps et que l’Ecclésiarchie se structurait, la mort de Sanguinius sera perçu comme un sacrifice qui offrit à l’Empereur l’unique chance de détruire l’Architraître, ce qui amènera le Credo Impérial à faire du Grand Ange le Primarque le plus aimé et vénéré par l’Imperium dans les millénaires qui suivirent. De tous les Primarques, seul le nom de Sanguinius sera honoré par un jour de célébration sanctifié qui sera baptisé le Sanguinala, où les Adeptes de toute la galaxie portent sur leur poitrine l’insigne rouge du Seigneur Angélique.[47]

Mais Sanguinius était-il réellement mort ? Si son enveloppe charnel l’est, son âme semble avoir survécu. Lors de la Dévastation de Baal qui vit de l’invasion du monde natal du Grand Ange par la Flotte-Ruche Léviathan, à la toute fin du 41e Millénaire au même moment que la naissance de la Grande Faille, le Maître de Chapitre des Blood Angels, le Commandeur Dante, grièvement blessé, sombra dans l’inconscience après avoir abattu le Maître des Essaims. Il se retrouva à flotter dans la fausse chaleur de la mort, et vit le Sanguinor qui lui montra l’arrivé du Primarque en personne, plein de fierté mais aussi de tristesse. Sanguinius flottait devant Dante et se mit à pleurer, tout en faisant l’éloge de Dante pour ses nombreuses années de service et ses faits guerriers qui ont emplis de lumière ses temps de ténèbres avant de lui prendre le visage à deux mains pour lui redonner des forces, ordonnant à Dante de vivre.

Était-ce une vision, pourtant Dante aura l’impression que c’était autre chose qu’un rêve et une vision. Sanguinius vivait-il sur un autre plan de l’existence ? Et si oui, aura-il un dernier rôle a jouer avant que cela soit la fin de toute chose ?[48]

Sources

  • ABNETT DAN, L'Ascension d'Horus - Où sont Plantées les Graines de l'Hérésie, Black Library, 2006
  • ABNETT DAN, Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Black Library, 2014
  • ANNANDALE DAVID, La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite, Black Library, 2017
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Maître de l’Humanité - Guerre dans la Toile, Black Library, 2016
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, La Légion Noire, Black Library, 2018
  • FRENCH JOHN, Siege of Terra - La Guerre Solaire, Black Library, 2019
  • HALEY GUY, Pharos - Une Lumière s'Éteint, Black Library, 2016
  • HALEY GUY, Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, La Dévastation de Baal, Black Library, 2017
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • KYME NICK, Retour au Mont Deathfire - Au Cœur de l'Orage, Black Library, 2014
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux - Où l’Hérésie prend racine, Black Library, 2006
  • McNEILL GRAHAM, Un Miller de Fils - Tout n’est que Poussière, Black Library, 2010
  • MERRET ALAN, Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Black Library, 2012
  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • SMILLIE ANDY, L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Le Héraut de Sanguinius, Black Library, 2017
  • THORPE GAV, Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Black Library, 2016
  • WRAIGHT CHRIS, Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Black Library, 2018
  • The Horus Heresy, Book Seven - Inferno
  • The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence
  • Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002)
  • White Dwarf N°100 (Août 2002)
  • Warhammer 40,000 : Wargear, V2
  1. The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Legiones Astartes Appendix : The Blood Angels - Sanguinius (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Informations issues de Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Chapitre Vingt-Trois - Une Vie Pour une Vie de ABNETT DAN, Black Library, 2014
    Informations issues de L'Ascension d'Horus - Où sont Plantées les Graines de l'Hérésie, Partie II : Sur la Terre des Araignées, Chapitre Sept - Seigneur des Anges - Sur la Terre des Araignées - Interdiction de ABNETT DAN, Black Library, 2006
    Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018
    Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues l’Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues l’Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002)
    Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI, Chapitre XIV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de L'Ascension d'Horus - Où sont Plantées les Graines de l'Hérésie, Partie II : Sur la Terre des Araignées, Chapitre Sept - Seigneur des Anges - Sur la Terre des Araignées - Interdiction de ABNETT DAN, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002)
    Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Chapitre Deux - Rassemblés Autour d’une Question - Acolyte - Le Visage dans la Fumée de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Un Miller de Fils - Tout n’est que Poussière, Chapitre Quinze - Triomphe - Le Seigneur du Crépuscule - Vieux Amis, Chapitre Seize - L’Ordre Nouveau - Apprentissage - Désolation de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010
    Informations issues de Les Faux Dieux - Où l’Hérésie Prend Racine - Chapitre Neuf - Les Tours d’Argent - Un Retour Sanglant - Le Voile s’Affine de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006
    Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe - Chapitre Ullanor de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012
    Informations issues de Le Maître de l’Humanité - Guerre dans la Toile, Chapitre Treize, Ce qui s’est Produit Avant - L’Usage de la Gloire - Prophétie et Clairvoyance de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016
    Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Dix-Huit - Nikaea - En Pâture aux Loups - Le Bras Droit de l’Empereur, Chapitre Dix-Neuf - Chasse aux Sorcières - Le Cœur d’un Primarque - Magnus Prend la Parole, Chapitre Vingt, Hérésie - Les Archivistes -Jugement de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Chapitre Un, Récifs et Haut-Fonds - L’Arme Silencieuse - Une Faveur, Chapitre Deux - Rassemblés Autour d’une Question - Acolyte - Le Visage dans la Fumée, Chapitre Trois - De la Lignée du Sang - Les Loups - Se Noyer dans les Cendres, Chapitre Quatre - Heureuse Rencontre - Porteurs de Lumière - L’Ange de la Douleur, Chapitre Cinq - La Vision - Une Chose Ressemblant à un Nom - Vestiges, Chapitre Six - La Peur - Phorus - Les Étoiles s’Éteignent, Chapitre Sept - Je Décrète le Conclave - Les Visages dans le Feu - Piste Froide, Chapitre Huit - Helios - La Cité Vivante - Exterminatus, Chapitre Neuf - Une Arme pour les Lâches - Le Librarius - Invocation, Chapitre Dix - Cachés - Communion Impie - D’Anciens Noms, Chapitre Onze - Les Démons - Signus Prime - Le Cri, Chapitre Douze - Révélé - Les Vaisseaux de l’Enfer - Trajectoire de Collision, Chapitre Treize - Une Larme qui Tombe - Forteresse - Tel est Notre Vœu, Chapitre Quatorze - Les Plaines des Damnés - À la Guerre - Buveur de Sang, Chapitre Quinze - Le Temple d’Os - Combustion - Un Acte de Défi, Chapitre Seize - Les Esprits Sorciers - Les Fantômes Rouges - Cordes et Filandres, Chapitre Dix-Sept - Pas de Retour Possible - Maudits - Visions, Chapitre Dix-Huit - En Compagnie des Morts - Le Feu de Rage - Vengeance, Chapitre Dix-Neuf - Sacrifice - Se Gorger de sa Victoire - Honorer les Morts, Chapitre Vingt - Le Prix à Payer - Chagrin - Imperium Secundus de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Chapitre Vingt - Alignement, Chapitre Vingt-Quatre - Imperium Secundus de ABNETT DAN, Black Library, 2014
    Informations issues de Pharos - Une Lumière s'Éteint, Chapitre Dix-Huit - Un Primarch Enragé - Seigneur Protecteur - L’Empereur des Hommes, Chapitre Vingt-Et-Un - Un Rassemblement de Corbeaux - Sacrifice - Un Don à Double Tranchant, Chapitre Vingt-Quatre - Retrouvailles - Le Destin et la Volonté - Prophéties de HALEY GUY, Black Library, 2016
    Informations issues de Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Chapitre Onze - Une Vision Funeste, Chapitre Douze - La Loi du Lion, Chapitre Quatorze - Signes, Chapitre Vingt et Un - Nous Sommes Venus, Chapitre Vingt-Trois - Intransigeance, Chapitre Vingt-Cinq - Un Chevalier Hanté, Chapitre Vingt-Huit - Justice, Chapitre Trente - Une Lame Brisée de THORPE GAV, Black Libray, 2016 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite, Chapitre Un - Le Saut de la Rédemption, Chapitre Deux - Divisions, Chapitre Trois - Sombres Unités, Chapitre Quatre - L’Attrait de la Révélation, Chapitre Six - La Convergence des Destins, Chapitre Sept - Témoins du Pèlerinage, Chapitre Huit - Un Grand Ouvrage, Chapitre Neuf - L’Offensive de Pyrrhan, Chapitre Dix - La Brisure, Chapitre Onze - Résonance, Chapitre Douze - L’Étreinte des Os, Chapitre Treize - Terre Brûlée, Chapitre Quatorze - Delphos, Chapitre Quinze - Par le Huit, par les Quatre, Chapitre Seize - Les Éparpillés et les Revenants, Chapitre Dix-Sept - La Moisson, Chapitre Dix-Huit - Le Choix, Épilogue de ANNANDALE DAVID, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Vingt-Quatre - La Vertu des Anges, Chapitre Vingt-Huit - Frapper l'Enclume de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Warhammer 40,000 : Wargear, V2 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The Blood Angels - Out of a Broken Paradise - A Legion Reborn
    Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The Blood Angels - Exemplary Battle - The Burning of Anahktor et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter The Ordo Sinister - The Witch-Idol of Magc'Sithraal et résumées par Guilhem.
  22. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  23. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI, Chapitre XIV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  24. Informations issues de Les Faux Dieux - Où l’Hérésie Prend Racine - Chapitre Neuf - Les Tours d’Argent - Un Retour Sanglant - Le Voile s’Affine, Chapitre Dix - Apothecarion - Prières - Confession de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006
    Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe - Chapitre Ullanor de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012
    Informations issues de Le Maître de l’Humanité - Guerre dans la Toile, Chapitre Treize, Ce qui s’est Produit Avant - L’Usage de la Gloire - Prophétie et Clairvoyance de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  25. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Dix-Huit - Nikaea - En Pâture aux Loups - Le Bras Droit de l’Empereur, Chapitre Dix-Neuf - Chasse aux Sorcières - Le Cœur d’un Primarque - Magnus Prend la Parole, Chapitre Vingt, Hérésie - Les Archivistes - Jugement de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  26. Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe - Chapitre Nikaea de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  27. Informations issues de L'Ascension d'Horus - Où sont Plantées les Graines de l'Hérésie, Partie II : Sur la Terre des Araignées, Chapitre Un - Amour et Haine - Ce Monde est Meurtre - Un Appétit de Gloire, Chapitre Deux - La Nature de l’Ennemi - Une Trace - La Raison d’Être des Arbres, Chapitre Quatre - Abattre les Arbres Meurtriers - Industrie Arachnide - Ravi de Faire Votre Connaissance, Chapitre Six - L’Instrument de Choix - Images Rares - L’Empereur Nous Protège, Chapitre Sept - Seigneur des Anges - Sur la Terre des Araignées - Interdiction de ABNETT DAN, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  28. Informations issues de L'Ascension d'Horus - Où sont Plantées les Graines de l'Hérésie, Partie III : L'Effrayant Sagittaire, Chapitre Un - Ne commets pas d’Erreur - Cousins Éloignés - D’autres Habitudes, Chapitre Deux - Émissaires et Délégations - Xenobia - La Galerie des Objets, Chapitre Trois - Impasse - Illumination - Le Loup et la Lune, Chapitre Quatre - Derniers Échanges - Les Fils d’Horus - Anathame de ABNETT DAN, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  29. Informations issues l’Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002) et résumées par Guilhem.
  30. Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Chapitre Un, Récifs et Haut-Fonds - L’Arme Silencieuse - Une Faveur, Chapitre Deux - Rassemblés Autour d’une Question - Acolyte - Le Visage dans la Fumée de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  31. Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Chapitre Trois - De la Lignée du Sang - Les Loups - Se Noyer dans les Cendres, Chapitre Quatre - Heureuse Rencontre - Porteurs de Lumière - L’Ange de la Douleur, Chapitre Cinq - La Vision - Une Chose Ressemblant à un Nom - Vestiges, Chapitre Six - La Peur - Phorus - Les Étoiles s’Éteignent, Chapitre Sept - Je Décrète le Conclave - Les Visages dans le Feu - Piste Froide, Chapitre Huit - Helios - La Cité Vivante - Exterminatus, Chapitre Neuf - Une Arme pour les Lâches - Le Librarius - Invocation, Chapitre Dix - Cachés - Communion Impie - D’Anciens Noms, Chapitre Onze - Les Démons - Signus Prime - Le Cri, Chapitre Douze - Révélé - Les Vaisseaux de l’Enfer - Trajectoire de Collision, Chapitre Treize - Une Larme qui Tombe - Forteresse - Tel est Notre Vœu, Chapitre Quatorze - Les Plaines des Damnés - À la Guerre - Buveur de Sang, Chapitre Quinze - Le Temple d’Os - Combustion - Un Acte de Défi, Chapitre Seize - Les Esprits Sorciers - Les Fantômes Rouges - Cordes et Filandres, Chapitre Dix-Sept - Pas de Retour Possible - Maudits - Visions, Chapitre Dix-Huit - En Compagnie des Morts - Le Feu de Rage - Vengeance, Chapitre Dix-Neuf - Sacrifice - Se Gorger de sa Victoire - Honorer les Morts, Chapitre Vingt - Le Prix à Payer - Chagrin - Imperium Secundus de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012
    Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter At the Gates of Hell : The Battle of Signus et résumées par Guilhem.
  32. Informations issues de Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Chapitre Vingt-Quatre - Imperium Secundus, Chapitre Vingt-Cinq - Débuts et Fins de ABNETT DAN, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  33. Informations issues de Retour au Mont Deathfire - Au Cœur de l'Orage, Chapitre Neuf - Absence, Chapitre Quinze - Les Causes Perdues de KYME NICK, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  34. Informations issues de L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Le Héraut de Sanguinius de SMILLIE ANDY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  35. Informations issues de Pharos - Une Lumière s'Éteint, Chapitre Dix-Huit - Un Primarch Enragé - Seigneur Protecteur - L’Empereur des Hommes, Chapitre Vingt-Et-Un - Un Rassemblement de Corbeaux - Sacrifice - Un Don à Double Tranchant, Chapitre Vingt-Deux - Le Vol de l’Empereur - Un Ange Lumineux - Ave Imperator, Chapitre Vingt-Quatre - Retrouvailles - Le Destin et la Volonté - Prophéties, Chapitre Trente-Et-Un - Répercussions - Héros de l’Imperium - Empereur Résurgent de HALEY GUY, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  36. Informations issues de Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Chapitre Neuf - Des Mots Durs - Chapitre Onze - Un Vision Funeste, Chapitre Vingt-Huit - Justice, Chapitre Trente - Une Lame Brisée, Chapitre Trente-Deux - Vers Caliban, Chapitre Trente-Quatre - Une Révélation, Chapitre Trente-Cinq - Les Mots les Plus Difficiles de THORPE GAV, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  37. Informations issues de La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite, Chapitre Un - Le Saut de la Rédemption - Chapitre Quatre - L’Attrait de la Révélation, Chapitre Six - La Convergence des Destins, Chapitre Sept - Témoins du Pèlerinage - Chapitre Huit - Un Grand Ouvrage, Chapitre Neuf - L’Offensive de Pyrrhan, Chapitre Dix - La Brisure, Chapitre Onze - Résonance, Chapitre Douze - L’Étreinte des Os de ANNANDALE DAVID, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  38. Informations issues de La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite,Chapitre Douze - L’Étreinte des Os, Chapitre Treize - Terre Brûlée, Chapitre Quatorze - Delphos, Chapitre Quinze - Par le Huit, par les Quatre, Chapitre Seize - Les Éparpillés et les Revenants, Chapitre Dix-Sept - La Moisson, Chapitre Dix-Huit - Le Choix, Épilogue de ANNANDALE DAVID, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  39. Informations issues de Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Chapitre Quatre - Quatre Frères de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  40. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Prologue - La Manœuvre Finale, Chapitre Dix-Neuf - Les Fils de l’Empereur, Chapitre Vingt-Trois - Rêves Mécaniques, Chapitre Vingt-Quatre - La Vertu des Anges, Chapitre Trent-Et-Un - Loin d’Être Une Victoire de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  41. Informations issues de Siege of Terra - La Guerre Solaire, Chapitre Deux - L’Ombre du Silence - Cendre et Fer - Les Dagues Tirées, Chapitre Sept - Le Mur à l’Intérieur - Kerberos - Espaces, Chapitre Treize - Calculs et Erreurs - Venez Avec Moi - Rêves de FRENCH JOHN, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  42. Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Un - Lorsque Minuit Sonne - Bombardement - Nous Tiendrons, Chapitre Trois - La Survie de l’Espèce - Conseil de Guerre - Un Adversaire de Plus, Chapitre Six - Les Larmes d’un Ange - L’Ouvrage de l’Empereur - Fabricator Général, Chapitre Huit - Mandragora - Une Litanie de Doléances - Fabricator Locum, Chapitre Dix-Huit - Nous Sommes des Symboles - L’Ange Cloué au Sol - Une Percée Souterraine, Chapitre Dix-Neuf - La Chevauchée de l’Ordu - Informations - Travail de Sape, Chapitre Vingt - La Mort Parmi Nous - Fer de Lance - L’Ange et le Faucon, Chapitre Vingt-Et-Un - Le Khan des khans - La Récompense du Courage - Frères en Guerre, Chapitre Vingt-Trois, Senatorum - Alliés Infernaux - Des Forces Bienveillantes, Chapitre Trente - La Rupture de la Ligne - Les Portes s’Ouvrent - La Grande Mère de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  43. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  44. Informations issues de Visions d’Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014
    Informations issues de l'Index Astartes du White Dwarf N°94 (Février 2002)
    Informations issues du White Dwarf N°100 (Août 2002) et résumées par Guilhem.
  45. Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Chapitre Dix-Sept - Pas de Retour Possible - Maudits - Visions de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  46. Informations issues de La Légion Noire, Chapitre III - Le Cimetière d'Une Légion, Chapitre VI - Ezekarion de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  47. Warhammer 40,000 : Wargear, V2 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  48. Informations issues de La Dévastation de Baal, Chapitre Vingt-Neuf - L’Ange et le Prince de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.