Sammael : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (Chef de la Traque)
m (Renaître de ses Cendres)
 
Ligne 51 : Ligne 51 :
 
Gideon gisait écrasé sous une dalle de maçonnerie, son armure fissurée en une douzaine d’endroits, les os brisés et les organes pulvérisés. Pourtant, le Grand Maître s’accrochait toujours à la vie alors que Sammael le trouvait au milieu de la dévastation.
 
Gideon gisait écrasé sous une dalle de maçonnerie, son armure fissurée en une douzaine d’endroits, les os brisés et les organes pulvérisés. Pourtant, le Grand Maître s’accrochait toujours à la vie alors que Sammael le trouvait au milieu de la dévastation.
  
''« Quels sont vos ordres, Grand Maître ? »'' demanda le Chevalier Noir. ''« Devons-nous continuer l’attaque ou nous replier? »''
+
''« Quels sont vos ordres, Grand Maître ? »'' demanda le Chevalier Noir. ''« Devons-nous continuer l’attaque ou nous replier ? »''
  
 
''« Je ne peux pas le dire, »'' chuchota Gideon. Avec ses dernières forces et son dernier souffle, il a dégagé l’''Épée du Corbeau'' de son fourreau. ''« La compagnie est à vous. »''
 
''« Je ne peux pas le dire, »'' chuchota Gideon. Avec ses dernières forces et son dernier souffle, il a dégagé l’''Épée du Corbeau'' de son fourreau. ''« La compagnie est à vous. »''

Version actuelle datée du 21 mai 2020 à 13:46

Sammael, Grand Maître de la Ravenwing et Chef de la Traque.
À la guerre, la place d’un Maître est à la tête de sa Compagnie, et l’histoire violente des Dark Angels révèle qu’aucune Compagnie n’a vu davantage de ses chefs périr au combat que la Ravenwing. Étant donné la diversité des missions que la célèbre 2e Compagnie peut recevoir, il est même étonnant que ses Maîtres durent aussi longtemps ; du moins est-ce la preuve d’un grand talent. L’actuel Grand Maître de la Ravenwing, Sammael, est le 348e détenteur du titre depuis que la Légion des Dark Angels a été réorganisée en Chapitres. Sa promotion date d’il y a plus d’un siècle, du jour de la mort de Gideon, qui dans son agonie, le corps broyé par le Titan du Chaos Traitorous Ire et la bouche remplie de son propre sang, désigna son successeur, et lui transmit l’Épée du Corbeau alors qu’il rendait son dernier souffle.

Sammael possède une grande audace, qui confine souvent à l’imprudence : un trait nécessaire pour conduire une compagnie mobile, dont le succès repose sur la vitesse et l’effet de surprise. En dépit de cette hardiesse proverbiale, le règne de Sammael à la tête de la Compagnie est déjà exceptionnellement long et a connu maintes réussites. Bien qu’il excelle à la conception des manœuvres de diversion et des feintes, s’il en a l’opportunité, Sammael préférera prendre lui-même les choses en main. De la selle de Corvex, sa motojet, une relique de l’Âge révolu de la Technologie, le Grand Maître fauche ses ennemis avec son Épée du Corbeau, un héritage qui a servi tous les Maîtres de la Ravenwing. Cette lame (une des trois forgées avec le métal d’une météorite s’étant écrasée sur le Roc il y a bien longtemps) possède un fil qui ne s’émousse jamais. Lorsqu’elle fend les airs, elle produit un son strident, ultime bruit que ses victimes entendent avant de périr.

C’est sur cette motojet que Sammael zigzagua entre les Exo-Armures pour fendre l’Éthéré Sha Aux’Phan, assurant la victoire des Dark Angels lors de la Campagne d’Auxion. Ce sont les prouesses martiales de Sammael lors de son duel avec Kaligar l’usurpateur qui mit fin à la Rébellion du Quatrième Quadrant. Les archives impériales n’ont pas consigné le fait que Kaligar était un Déchu traqué de longue date, et sa capture fut applaudie par le Cercle Intérieur. Les voltiges accomplies par Sammael alors qu’il conduisait la Ravenwing contre les Orks de Charadon sont entrées dans la légende, y compris chez les Peaux-Vertes, une race Xenos réputée pour son goût de la vitesse et les manœuvres intrépides.

Une des raisons de la réussite de Sammael en tant que Maître de la 2e Compagnie est sa capacité à tempérer (ou à débrider) son penchant pour le corps à corps. C’est à la Ravenwing, et à elle seule, qu’il revient de placer les balises permettant aux Terminators de la Deathwing de se téléporter avec précision sur le champ de bataille. Aucun membre de la Compagnie n’est plus intrépide que le Grand Maître Sammael lorsqu’il s’agit de planter ces balises au milieu des lignes ennemies. Bien qu’il préfère s’acquitter de cette tâche dangereuse depuis la selle de sa motojet, il utilise parfois son Land Speeder modifié, Sableclaw. Ce puissant véhicule est protégé par le Bouclier de Nuit, un champ de force protégeant le Grand Maître des salves ennemies.

Bien que la Ravenwing ait la réputation d’être la meilleure Force de Frappe mobile de tout l’Imperium, aucun de ses membres ne connaît les détails de la véritable mission de sa Compagnie, hormis Sammael et ses Chevaliers Noirs. La tâche principale du Grand Maître est de traquer et de capturer les Déchus, tout en s’assurant que sa meute de chasseurs en armure noire n’en sache pas trop à propos de leurs proies. Cette tâche est encore plus ardue depuis l’ouverture de la Grande Faille, car la Ravenwing a été forcée de traquer encore plus de Déchus qu’auparavant. Plus de vingt ont déjà été capturés, mais Sammael enrage dès qu’une de ses proies s’échappe, et cherche tout spécialement à capturer celui qu’on nomme Marbas.

Le Grand Maître de la Ravenwing[modifier]

La Traque des Déchus occupe les pensées de tous les membres du Cercle Intérieur, mais la majeure partie de sa conduite revient au commandant de la 2e Compagnie des Dark Angels - le Grand Maître de la Ravenwing. Le Chef de la Traque et ses guerriers sont à l’avant-garde de la recherche physique des traîtres qui se sont détournés du Lion, et le titulaire actuel, Sammael, incarne le dynamisme et l’élan requis pour ce rôle.[1]

Avec Pistolet et Lame[modifier]

Alors qu’il servait dans les Escouades d’Assaut de la 8e Compagnie de Réserve, Sammael s’est rapidement attiré l’admiration de ses camarades Space Marines grâce à son sens aigu de la tactique et à son insatiable dynamisme. N’ayant combattu en tant que Frère de Bataille à part entière que pendant une poignée d’années, Sammael était déterminé à gagner le respect et à être promu dans les Compagnies de Combat. Aussi, Sammael était toujours le premier à se porter volontaire pour des tâches supplémentaires et passait tous les moments où il n’était pas au combat ou à veiller pour affiner ses compétences dans les salles de combat du Roc. Les implants et l’entraînement de l’Adeptus Astartes avaient renforcé un talent naturel déjà considérable et avaient fait de lui un redoutable épéiste. Sammael se plaçait souvent en tête des duels et des tournois ritualisés qui ont lieu chez les Dark Angels, construisant une rivalité de camaraderie avec le Grand Maître Belial, qu’il n’a jamais pu égaler. Sa perspicacité sur le champ de bataille était aussi incisive que ses coups d’épée, ce qui lui a valu le grade de Sergent dès sa cinquième année en tant que Frère de Bataille à part entière.

Appliquant toujours les ordres de son commandant de Compagnie et respectant la chaîne de commandement, Sammael avait néanmoins l’instinct de placer son escouade en première ligne de toute attaque ou contre-attaque. Partout où une Escouade d’Assaut était nécessaire pour percer le point faible d’un ennemi ou répondre à une percée ennemie, Sammael et ses guerriers étaient toujours l’unité la plus proche pour la mission.

De tels dons ne passent pas inaperçus, et le précédent Maître de la Ravenwing, Gideon, a personnellement repéré Sammael et l’a observé. Gideon a conduit lui-même les rites de préparation, et a été heureux de constater que Sammael était capable de gérer les secrets de la Traque aussi bien qu’il manipulait son Épée Tronçonneuse.[2]

En Armure Noir[modifier]

Sammael, le plus jeune Dark Angel à avoir été introduit dans la Ravenwing, a été traité comme un talisman par ses frères d’escouade. Son talent naturel pour l’attaque et la défense mobile lui a permis d’accéder au poste de Sergent en quelques années seulement, et la camaraderie de Sammael a fait en sorte qu’aucun de ceux qui ont servi avec lui n’a refusé la promotion.

Sur Scarcis, Valindor IV, Neophastus et Pelaggian, contre la horde Ork de Grishgor le Monstrueux et les guerriers renégats de l’Amas de Scabrell, les exploits de Sammael continuèrent à lui valoir la renommée parmi ses Frères de Bataille. Sur Kaphon Betis, alors que Sammael était encore Sergent dans la Ravenwing, le futur Grand Maître a entendu pour la première fois le nom de Cypher. Kaphon Betis avait été victime d’attaques répétées de la part de pirates Aeldaris, et ceux-ci avaient fourni une couverture à Cypher et sa bande pour déstabiliser le pouvoir du commandant impérial.

Le Grand Maître Gideon regretta profondément que les Dark Angels aient été si près d’attraper leur némésis. Les Déchus étaient encore dans le système lorsque la Ravenwing est arrivé aux côtés des guerriers de la 3e Compagnie et de la Deathwing, bien que les Dark Angels ne savaient pas à l’époque que leur insaisissable proie était encore à proximité. Lorsque les Dark Angels ont repoussé les attaques des Aeldaris, Cypher s’était à nouveau échappé. Sammael a fait plusieurs prisonniers issus de sectes pro-Xenos et a entendu leurs discussions sur le "Seigneur Cypher", apprenant que cet individu mystérieux avait été le responsable derrière une grande partie du bouleversement.

Face aux questions de Sammael, le Grand Maître Gideon choisit de lui faire confiance, l’intronisant officieusement dans le Cercle Intérieur ; une intronisation qui fut formellement ratifiée à leur retour au Roc. Lorsque Sammael et son escadron ont contribué à la capture du Déchu du nom d’Ecanus, lors des Soulèvements de Lustanstadt, le Grand Maître Gideon a de nouveau fait l’éloge du guerrier et l’a élevé au rang de Chevalier Noir.[3]

Chaos à Kapua[modifier]

Lorsque la nouvelle d’un soulèvement chaotique dans le système Kapua parvint à la Tour des Anges, la Ravenwing fut dépêché pour vérifier s’il y avait une implication des Déchus ; les parias du Chapitre étant soupçonnés d’avoir fomenté de nombreuses rébellions de ce type. La 2e Compagnie arriva à Kapua et effectua un largage éclair sur le monde orageux de Kapua VII. L’attaque initiale n’a rencontré que peu de résistance - principalement des rebelles et des cultistes mal équipés pour affronter l’élite des Dark Angels.

Cependant, ce succès initial a rapidement été inversé par l’intervention des Space Marines félons de la Black Legion et des Word Bearers. Bien que leur nombre était faible, leur présence renforça la détermination des adorateurs du Chaos et le Grand Maître Gideon fut contraint de se retirer ou de risquer que sa formation s’enlise dans une bataille statique d’usure avec les Space Marines du Chaos, un engagement pour lequel l’ennemi était mieux adapté.

Au cours des jours suivants, la Ravenwing a effectué plusieurs incursions en éclaireur et une force de reconnaissance pour déterminer l’étendue des forces ennemis qui leur faisaient face et pour attirer et détruire les éléments antagonistes qui pouvaient être attirés hors de leurs lignes de défense. Avec ces renseignements en main, Gideon et ses vétérans identifièrent la ville de Vespengard comme faisant partie intégrante des plans des Traîtres et élaborèrent un plan d’attaque qui allait écarter les défenseurs et les voir détruits au coup par coup.

La phase suivante de la campagne a bien commencé, les forces de la Ravenwing encerclant les escouades des Word Bearerss depuis leurs bastions et bunkers, ouvrant une brèche dans les défenses de Vespengard. Le Grand Maître Gideon a mené l’attaque sur la colonie tenue par le Chaos avec le gros de sa force, en conduisant ses Motards et ses Land Speeders à travers la brèche du cordon ennemi.[4]

Le Traitorous Ire[modifier]

Le désastre frappa en atteignant les confins de Vespengard. Le commandant du soulèvement avait caché sa plus grande arme : un Titan Reaver corrompu par les promesses des Dieux du Chaos. Le Traitorous Ire dominait les grands espaces et les larges artères du cœur de la ville, ses Turbo-Lasers et son Gatling Blaster repoussant l’avancée de la Ravenwing. Alors qu’ils se remettaient de ce coup, les Dark Angels ont découvert que les Word Bearers étaient retournés à leurs positions dans un mouvement planifié à l’avance pour prendre au piège la Ravenwing. Elle était encerclée.

Gideon était convaincu que l’ennemi était dirigé par l’un des Déchus - car qui d’autre aurait pu connaître la manière de faire la guerre des Dark Angels au point d’organiser une embuscade aussi efficace. Plutôt que d’ordonner une évasion de la ville, il commanda à ses guerriers d’attaquer le Traitorous Ire. Si le Titan pouvait être éliminé de la bataille, la ville appartiendrait à nouveau aux Dark Angels et les Traîtres pourraient être traqués dans la nature.

Le Grand Maître mena l'attaque avec Sammael à sa droite, en frappant à travers les cultistes qui essaimaient depuis les bâtiments pour barrer la route à la Ravenwing et les ralentir suffisamment pour que le Titan puisse être engagé.

Alors qu’ils atteignaient l’une des places centrales, la Ravenwing fut pris dans une fusillade opportune du Gatling Blaster du Traitorous Ire. Des obus massifs ont frappé la route et ont envoyé des débris s’écraser sur les bâtiments environnants. Gideon et son escouade ont été pris au piège d’une de ces explosions ; des Space Marines et des motos ont été projetés dans les airs par l’immense détonation. Des débris enflammés se sont déversés sur la route en béton armé et Sammael a été momentanément assommé parmi les morts et les blessés.[5]

Renaître de ses Cendres[modifier]

Lorsqu’il a retrouvé ses esprits, Sammael s’est extrait des décombres pour découvrir que sa moto était hors d’usage et que la Compagnie était en plein désarroi. Les ennemis se rapprochaient par l’arrière et le Traitorous Ire avait coincé les survivants de la Ravenwing dans des ruelles et des routes secondaires où les cultistes pouvaient facilement leur tendre des embuscades.

Gideon gisait écrasé sous une dalle de maçonnerie, son armure fissurée en une douzaine d’endroits, les os brisés et les organes pulvérisés. Pourtant, le Grand Maître s’accrochait toujours à la vie alors que Sammael le trouvait au milieu de la dévastation.

« Quels sont vos ordres, Grand Maître ? » demanda le Chevalier Noir. « Devons-nous continuer l’attaque ou nous replier ? »

« Je ne peux pas le dire, » chuchota Gideon. Avec ses dernières forces et son dernier souffle, il a dégagé l’Épée du Corbeau de son fourreau. « La compagnie est à vous. »

Après ce dernier effort, le Grand Maître Gideon, vétéran de six siècles de guerre, expira.

Sammael n’a pas attendu pour prendre le commandement de la Ravenwing démoralisée. S’emparant d’une monture en état de marche, il commanda aux Land Speeders de mener des raids acharnés sur le Titan ennemi pendant que les motos se regroupaient sous l’ombre d’un Darkshroud.

La situation était sinistre. La communication de la flotte annonçait que les navires des Traîtres se rapprochaient de la Barge de Bataille de la Ravenwing, l’Implacable Justice et qu’aucun soutien orbital ne pouvait être attendu. La Compagnie avait perdu près d’un tiers de ses guerriers et de ses machines. Sammael n’a pas perdu de temps à se préoccuper de la réorganisation, mais il a laissé à ses vétérans et à ses Sergents le soin de former les escadrons nécessaires.

Souhaitant voir le plan de Gideon se réaliser, Sammael mena une nouvelle attaque sur le Traitorous Ire, utilisant les Land Speeders et le Darkshrouds pour simuler une attaque par l’arrière, tandis qu’une seconde force était envoyée à l’est, formant une diversion sur le retour des augures de la machine de guerre. Leurs signatures énergétiques masquées par l’incendie de bâtiments, allumant des moteurs énergétiques et ventilant les réacteurs, une poignée de pilotes les plus habiles de la Ravenwing suivirent Sammael à travers les ruines créées par les armes du Titan.

Ils sortirent de leur couverture lorsque le Traitorous Ire se retourna pour affronter la feinte venue de l’est. Les armes montées sur les motos, même les Serres à Plasma des Chevaliers Noirs, n’étaient guère utiles contre les Boucliers Voids d’un Titan. Au lieu de cela, Sammael a misé sur la vitesse, déchirant la place à la tête de ses guerriers pour frapper de l’intérieur les défenses énergétiques de la machine de guerre.

Les cultistes des bâtiments environnants ouvrirent le feu sur la Ravenwing qui les esquiva et ont fait preuve d’un abandon imprudent, et tous ont survécu pour atteindre le Titan. À peine ralentie, la Ravenwing passa devant les pieds de la machine en une succession rapide, lançant toutes les Bombes à Fusion qu’elle possédait alors qu’elle tournait entre les jambes du Titan.

Avant même qu’ils ne soient dégagés, Sammael a fait exploser les bombes, cisaillant la jambe inférieure droite du Traitorous Ire. Alors que le mastodonte s’effondrait, son réacteur explosa, nivelant les bâtiments encore debout sur la place et projetant des flammes de métal et de céramite sur la Ravenwing qui battait rapidement en retraite.

Après la perte de leur Titan, les forces du Chaos ont eu du mal à se regrouper. Sammael avait maintenu la mobilité de la Ravenwing, ne cessant d’attaquer et d’harceler, combattant sans relâche pendant sept semaines jusqu’à ce que des renforts de la Deathwing, des 4e et 5e Compagnies arrivent pour purger Kapua VII de la souillure du Chaos une fois pour toutes.

À la grande déception de Sammael, aucun membre des Déchus n’a jamais été retrouvé, mais la destruction du Traitorous Ire reste dans les mémoires comme l’une des plus grandes réalisations de la Ravenwing.

De retour au Roc, la promotion de Sammael fut approuvée par les autres Maîtres du Chapitre et il dirige la 2e Compagnie pendant plus d’un siècle.[6]

Chef de la Traque[modifier]

La Traque continue !
Sammael s’est acquitté de ses fonctions de Grand Maître de la Ravenwing avec un mélange de planification minutieuse et de bravoure audacieuse. Sous sa direction, la 2e Compagnie a peut-être acquis une réputation encore plus grande d’insouciance et d’indépendance, mais ses nombreuses victoires témoignent de ses compétences de commandant et de son talent de chef.

Bien que tenu par le devoir sacré de poursuivre les Déchus, Sammael est le plus modéré du Cercle Intérieur ; confiant qu’avec les conseils d’Azrael, la détermination de Belial et son audace, la Traque est entrée dans une phase décisive. Certains membres du Cercle Intérieur, parmi lesquels Asmodai qui est le plus virulent, souhaitent que la Compagnie de Sammael fasse preuve de plus de discipline à certains moments, mais de telles critiques ne diminuent en rien les réalisations du Grand Maître.

Et maintenant, après la découverte d’un complot de Déchus dans le monde du recrutement de Piscina IV et la destruction d’une base stellaire de Déchus à Port Impérial, Sammael est à nouveau sur la piste de Cypher. Cette fois, Sammael jure que le Déchu n’échappera pas à la Ravenwing.[7]

Le Hurlement du Wulfen[modifier]

À la fin du 41e Millénaire, sous le commandement d’Azrael, les Dark Angels menèrent une croisade contre les Space Wolves, risquant d’entrer en guerre contre eux suite notamment au retour de la 13e Compagnie des Space Wolves, désormais composés de Wulfens et perçut comme un signe de mutation. Azrael avait déclenché une croisade dans le système Fenris, dont l’arrivée coïncida avec une invasion démoniaque. Le Grand Maître Suprême ordonna le bombardement de l’un des mondes les plus infestés du système, Midgardia, le purgeant de toute présence chaotique.

Les Dark Angels accueillirent des Chevaliers Gris commandés par le Frère-Capitaine Stern, le Seigneur Loup Ragnar Crinière Noire et l’Inquisiteur Banist de Mornay de l’Ordo Hereticus pour régler la crise. Mais tous découvrirent qu’un membre de l’état-major des Dark Angels était le Démon de Tzeentch nommé le Changelin, responsable de la montée des tensions entre les Chapitres Space Marines. Le Démon déclencha une invasion démoniaque dans le Roc et la Ravenwing affronta les entités démoniaques jusqu’au bannissement du Changelin par Ragnar Crinière Noire. Puis Sammael mena sa Compagnie vers Fenris afin d’aider les Space Wolves victime d’une invasion des Thousand Sons menés par Magnus le Rouge, le Primarque Démon de Tzeentch. Sammael et ses hommes lâchèrent des balises de téléportation qui permirent à la 3e Confrérie des Chevaliers Gris de débarquer sur Fenris à un jet de pierre seulement de Magnus le Rouge où ils bannirent l’abominable Primarque et sauver Fenris.[8]

Le Roc Assiégé[modifier]

Suite à l’ouverture de la Grande Faille, le Roc fut envahi par une force démoniaque, dirigée par Marbas, un Déchu devenu un Prince Démon. Sammael faillit être tué par Marbas, mais fut sauvé par Belial qui trancha la main du Prince Démon qui se replia soudainement avec son armée, alors même que son membre tranché repoussait comme par magie. Sammael l’ignorait mais Luther, le chef des Déchus - et enfermé au sein du Roc à la seule connaissance des Grands Maîtres Suprêmes successifs depuis dix millénaires - s’était évadé grâce à cette attaque.[9]

Sammael possède les Équipements suivants :
  • Cape Adamantine : Bénis au cours d’un rituel des Chapelains-Investigateurs dans leur sanctum enfoui sous la Tour des Anges, cette cape est entrelacée de fibres et de minéraux rares provenant du mythique Manteau du Lion.
  • Corvex : Merveille d’un âge révolu, Corvex est aussi agile qui puissante. Sa sustentation est assurée par une transmission antigrav, une technologie oubliée des prêtres de Mars. Au cours de l’Hérésie d'Horus, beaucoup de Légions Space Marines pouvaient aligner des formations de motojets, mais l’Humanité a depuis perdu les secrets de fabrication de ces engins antigrav. La dernière des vénérable Mk.XIV de l’Imperium disparut il y a des siècles. Toutefois, le Grand Maître de la Ravenwing a l’honneur de se rendre au combat sur une motojet nommée Corvex. Elle est dotée de Bolters Ouragan et d’un Canon à Plasma, grâce à ses générateurs à fusion sophistiqués. On a pensé à plusieurs reprises que Corvex avait été perdue ou détruite, mais elle a toujours été récupérée. Si les Dark Angels disposent de plusieurs de ces reliques ou de leur SCS, nul ne le sait, car ils n’en ont jamais rien dit…
  • Halo Nocturne : Cette icône des Dark Angels symbolise la bravoure et réserve son porteur des mauvais coups. Elle a servi les Grands Maîtres de la Ravenwing et la foi de Sammael en ses vertus protectrices s’est avérée fondée à maintes reprises.
  • L’Épée du Corbeau : Cette épée est l’une des trois lames façonnées à partir de la météorite qui frappa le Roc à Al Baradad, juste après la chute de Caliban. L’Épée du Corbeau est l’arme symbolisant le tire de Grand Maître de la Ravenwing. Comme les deux autres reliques qui partagent ses qualités, sa lame n’a jamais été ébréchée et n’a jamais eu besoin d’être aiguisée. Elle a pourtant une caractéristique propre, qui est de produire un son strident lorsqu’elle s’abat, quoique ceux qui l’ont entendu n’aient pas vécu pour le décrire.

Sources[modifier]

  • Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
  • Codex Dark Angels, V6
  • Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael
  • War Zone Fenris : Wrath of Magnus
  1. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - With Pistol and Blade (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - In Blackest Sable (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - Chaos At Kapua (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - The Traitorous Ire (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - Rising From the Ashes (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Warlords of the Dark Millenium - Masters of the Dark Angels : Sammael - Leader of the Hunt (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Informations issues de War Zone Fenris : Wrath of Magnus et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8 - Au Nom de l’Absolution et résumées par Guilhem.