Salut de Melkeji

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 5 octobre 2021 à 17:40 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page OB}} Avant la Grande Croisade, l’Humanité était une race brisée, dispersée dans la galaxie, à la merci de ses propres faiblesses et des prédations d’a... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Avant la Grande Croisade, l’Humanité était une race brisée, dispersée dans la galaxie, à la merci de ses propres faiblesses et des prédations d’autres créatures qui rôdaient parmi les étoiles peu accueillantes. Melkeji était l’un de ces fragments d’Humanité : un monde situé à la limite de la bordure galactique qui avait conservé de nombreuses merveilles technologiques de l’âge d’or disparu. Des docks stellaires entouraient son orbite et ses lunes, et la lumière électrique baignait ses villes qui s’élevaient en métal et en pierre depuis les plaines, les montagnes et les rivages bleus de la mer. Des vaisseaux ailés survolaient son atmosphère, tandis que les greffes de gènes et les technologies de bio-nettoyage permettaient à une grande partie de sa population de vivre pendant plusieurs siècles. En surface, Melkeji était un joyau de lumière qui brûlait encore dans la nuit, mais les ténèbres s’enroulaient au cœur de ce royaume parfait.

Une race alien parasite contrôlait Melkeji. Les comptes-rendus décrivent ces créatures comme des nuages de cristal noir brisé lorsqu’elles étaient aperçues sans leurs hôtes. Incapables d’exister en dehors d’un hôte biologique sensible, ces créatures sans nom dirigeaient Melkeji par l’intermédiaire d’une classe appelée les Élevés. Portant des visages d’hommes et de femmes humains, les Élevés dirigeaient leur domaine avec un seul objectif guidant chacune de leurs actions : le maintien d’un bassin de futurs hôtes. Les hôtes des Élevés ne duraient guère plus d’un an avant de se flétrir et de mourir. Lorsque cela arrivait, un nouvel hôte était tiré au sort dans la population. L’hôte choisi était condamné, mais ses moindres désirs étaient satisfaits jusqu’au moment où la créature le prenait. Il en était ainsi depuis si longtemps que pour les humains de Melkeji, c’était devenu un rite sacré : leur chair offerte pour renouveler leurs souverains éternels. La dévotion du monde Melkeji envers ses maîtres parasites était telle que lorsque la Grande Croisade les trouva, ils se soulevèrent pour résister aux envahisseurs qui cherchaient à les libérer.

Le premier contact avec Melkeji a été établi par une petite Flotte Expéditionnaire sous le commandement du Grand Maréchal Kulth. Après avoir rencontré une forte résistance, la flotte s’est retirée avec un petit nombre de captifs humains. Grâce à ces captifs, la nature de l’asservissement des Melkejis devint claire. Sachant qu’il ne pourrait pas capturer la planète, Kulth a envoyé un message dans l’Æther pour demander de l’aide. Quand l’aide est arrivée, c’était plus que ce que Kulth aurait pu espérer. Lorgar lui-même est venu à Melkeji avec huit Chapitres complets de sa Légion. Après avoir parlé aux captifs en personne, le Seigneur Aurelian aurait donné un seul ordre : "Allumez le premier feu."

Peut-être par crainte que leur bétail ne se retourne un jour contre eux, les Élevés habitaient dans une chaîne de neuf villes orbitales situées loin au-dessus de la surface de la planète. Recouvertes d’énormes plaques polies, les cités s’élevaient dans le ciel nocturne de la planète comme les plus brillantes des étoiles. La lumière des Élevés a dominé Melkeji depuis plus longtemps qu’on puisse s’en souvenir, éternelle et immuable. Les Word Bearers, toujours conscients du pouvoir du symbolisme, ont changé ce ciel nocturne. Alors que la cinquième cité des es Élevés s’élevait dans le dôme noir de la nuit, elle explosa d’une lumière si brillante que pendant plusieurs secondes la nuit fut bannie.

S’approchant sans énergie, la Barge de Bataille Castigator avait glissé vers Melkeji depuis le bord de son système. Invisible et silencieuse, elle avait attendu d’être loin derrière la sphère de défense de la planète. Puis elle tira sa charge utile, un obus nova et un ensemble de torpilles à pointe de plasma et de fusion, programmés pour frapper au même moment. Lorsque les Melkejis réalisèrent ce qui se passait, un second soleil annonçait déjà une nouvelle aube et la mort de son passé. Sa tâche terminée, le Castigator a fait demi-tour et a plongé dans le vide. Alors que les vaisseaux Melkejis se retournaient pour le poursuivre, la flotte de Lorgar les rejoignit. La bataille spatiale dura une heure, et à la fin, les vaisseaux Melkejis n’étaient plus que des fragments de débris éparpillés.

Les Word Bearers ont dépassé les villes orbitales pour atterrir à la surface de la planète. Cinq mille Word Bearers et 100 000 auxiliaires sont tombés sur la planète d’un seul coup. Même face à une telle puissance, les Melkejis ont résisté. Plusieurs millions sont morts dans la première heure de l’engagement. Puis, juste au moment où les défenseurs ont puisé dans leurs réserves de volonté, Lorgar a attaqué les villes restantes des Élevés. Les compagnies d’abordage des vaisseaux de combat ont percé les tirs des tourelles et les blindages, et ont commencé à avancer dans les villes. Tout au long de l’assaut, les Élevés ont appelé leurs forces à résister, leurs voix atteignant la planète par des ondes de signaux. Lorgar n’a rien fait pour arrêter les signaux jusqu’à ce que ses compagnies d’assaut aient atteint les réacteurs des cités orbitales. Puis, l’une après l’autre, les voix des Élevés ont été réduites au silence et une chaîne d’explosions a retenti sur le monde assiégé. Se protégeant les yeux, les habitants de Melkeji surent en un instant que leurs maîtres étaient partis et qu’ils faisaient face à une puissance plus grande et plus terrible que celle dont ils auraient pu rêver. La plupart des Melkejis se rendirent à ce moment-là, les autres quelques jours plus tard. Une décennie plus tard, Melkeji était un monde fidèle à l’Empereur-Dieu. Un demi-siècle plus tard, un demi-million de ses fils et filles sont venus à Ultramar avec les noms de dieux monstrueux sur les lèvres.[1]

Source

Pensée du Jour : « Nous ne devons offrir que la Mort et le Devoir. »
  • The Horus Heresy, Book Two - Massacre
  1. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter The Space Marine Legions - The Word Bearers - Exemplary Battles - The Melkeji Salvation (traduit de l'anglais par Guilhem)