Legio Tritonis

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 28 novembre 2021 à 13:47 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page Titans du Chaos}} right|500px|thumb|Symbole de la Legio Tritonis.Le nom de la '''Legio Tritonis''' était rarement associé au... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Symbole de la Legio Tritonis.
Le nom de la Legio Tritonis était rarement associé au Monde-Forge d’Arachnus, car la Legio Titanique naissante n’existait pas dans les archives connues avant le début de l’Hérésie d'Horus et la succession d’Arachnus à l’Imperium. En fait, c’est la Legio Venator qui a été fondée pour la première fois sur le lointain Monde-Forge pendant l’Ère des Luttes, pour lutter contre la faune arachnide gargantuesque qui parcourait la planète. L’héritage des Araignées de Fer, pour utiliser l’appellation plus commune de Legio Venator, fait partie intégrante de la fondation de la Legio Tritonis, car de nombreux Princeps de la première ont formé le noyau de la seconde, fidèles à Arachnus avant tout autre.

Les motivations derrière la création de la Legio Tritonis sont complexes et s’enracinent dans le désir d’Arachnus de rester indépendant des souverains lointains. Lorsque le Monde-Forge a été découvert par la Grande Croisade, il a fortement résisté à l’intégration à l’Imperium, ne se rendant qu’après plusieurs années de guerre qui ont laissé les deux camps exsangues. Même après avoir été soumis et intégré à l’Imperium, Arachnus est parfois apparu mécontent, travaillant sans relâche pour construire une base de pouvoir dans la Ceinture de Fer et affirmer son influence dans l’Imperium. Au premier plan de ces efforts, on trouve les tentatives d’Arachnus pour accroître son pouvoir au sein du Parlement Martien, avec des flottes envoyées par Arachnus à la recherche de Mondes-Forges moins importants et non découverts, et leur offrant leur patronage en échange du contrôle du vote du nouveau venu au Parlement. En outre, Arachnus s’est avéré capable de protéger son fonctionnement interne des interférences extérieures, en retardant les vaisseaux de la dîme et en dissimulant ses forge aux délégations martiennes. La défiance du Monde-Forge fut compensée par l’obtention de contrats d’approvisionnement avec les Custodes de l’Empereur, dont les compétences en matière de technologie laser étaient inégalées. Arachnus devint indispensable pour garantir l’accès des Custodes à des technologies rares, ce qui permit au Monde-Forge d’avoir une marge de manœuvre dans ses relations avec les autres factions impériales.

La Legio Venator a également montré une certaine dissension au cours de la Grande Croisade, du moins chez les Princeps laissés pour veiller sur le domaine d’Arachnus. Alors que la force principale de la Legio Titanique fut envoyée au front de la Grande Croisade, et développa ainsi une ferme croyance dans le sacrifice de soi et une dévotion à l’Imperium, les autres machines-divines restèrent plus proches du Monde-Forge. Ces éléments de la Legio Venator se sont montrés résistants aux ordres impériaux, prêtant assistance aux mondes assiégés voisins à la demande des Magos Arachnus et ignorant les ordres des commandants extérieurs.

La différence d’éthique entre les membres de la Legio Venator déployés dans les Flottes Expéditionnaires et ceux qui restaient à l’intérieur des frontières d’Arachnus allait finalement conduire à une scission idéologique au sein de la Legio Titanique, les Princeps des deux éléments s’échangeant publiquement des injures à de nombreuses occasions. Les choses se sont intensifiées lorsque la force principale de la Legio Venator a été renvoyée à Arachnus pour être réparée et remise en état, les tensions croissantes menaçant de provoquer un bain de sang. Une telle issue a été retardée, mais pas arrêtée, par le déclenchement de l’Hérésie d’Horus.[1]

L'Hérésie d'Horus

Bien qu’il s’agissait d’une nouvelle Legio formée pendant le Cataclysme de Fer, la Legio Tritonis pouvait faire remonter son héritage à l’Ère des Luttes. La création de la Legio Tritonis a eu lieu pendant l’Hérésie d’Horus, lorsqu’Arachnus s’est séparé de l’Imperium dans le but d’établir son propre Empire des Forges. Chainbreaker, représenté ici dans la propagande distribuée dans l’Empire des Forges d’Arachnus pendant le Cataclysme de Fer, portait à l’origine le nom de Sonus est Omnissiah et servait sous la bannière de la Legio Venator depuis M28. Comme de nombreux machines-divines de la Legio Tritonis, Chainbreaker a reçu un nouveau nom après la fondation de la nouvelle Legio Titanique, abandonnant son ancienne identité dans un acte public de renouvellement.[2]
Comme de nombreux Mondes-Forges de la Ceinture de Fer, Arachnus a gardé ses intentions et sa loyauté secrètes pendant les premières années du conflit. Les factions politiques présentes sur le Monde-Forge demandaient qu’Arachnus rejoigne la guerre pour ou contre l’Imperium, tandis que d’autres exigeaient qu’elle saisisse l’occasion et établisse un nouvel ordre avec le Monde-Forge en son centre. Les choses ont atteint leur paroxysme lorsqu’un groupe de Princeps de haut rang, qui avaient servi pendant des décennies au sein de la Grande Croisade, ont exigé qu’Arachnus remplisse ses devoirs envers l’Imperium et l’Empereur ou qu’il soit confronté à la dissidence et à la rébellion chez lui. En réponse, plusieurs demie-Legios de la Legio Venator ont été envoyés dans le sous-secteur de Ny’Drinah, apparemment pour soutenir l’effort de guerre impérial dans la région. Au vu des événements ultérieurs, il est clair qu’une telle action était destinée à débarrasser le Monde-Forge des éléments dissidents, les demie-Legios envoyées étant principalement composés de ceux qui étaient plus loyaux envers l’Imperium qu’envers leur Monde-Forge.

Peu après l’apparente déclaration de soutien d’Arachnus à l’Imperium, les communications entre le Monde-Forge et les autres planètes se sont arrêtées. Les manifestes d’amarrage indiquent que des vaisseaux spatiaux employés par les flottes du Maître de Guerre ont fait escale sur le Monde-Forge pendant cette période, avec des inventaires détaillant les expéditions de réacteurs à plasma, de munitions de qualité titanique et de matières premières nécessaires à la construction de machines-divines. La nature de ces envois suggère que le Maître de Guerre pensait avoir fait du Monde-Forge son allié et s’efforçait de renforcer les éléments de la Legio Venator fidèles à Arachnus.

En cela, l’Imperium et le Maître de Guerre ont été dupés. Après avoir récolté les fruits de son allégeance aux deux camps, Arachnus rompit le silence pour annoncer son indépendance, déclarant que l’Empereur et le Maître de Guerre étaient des conquérants et des meurtriers qui ne méritaient aucun respect de la part du Monde-Forge et de son peuple. Une brève période de purification s’ensuivit sur Arachnus, avec les Princeps de la Legio Venator qui refusèrent de rompre leurs serments avec l’Imperium et qui furent attaqués par des manipules de Titans portant de nouvelles couleurs et rassemblés sous une nouvelle bannière. En reconnaissance de sa nouvelle voie, les éléments sécessionnistes de la Legio Venator se rallièrent sous un nouveau nom - la Legio Tritonis, choisi en l’honneur de leur Monde-Forge et de ses deux lunes. Bien que la guerre entre les sécessionnistes et les impériaux ait fait rage sur Nizkara, la deuxième lune d’Arachnus, jusqu’à la fin de l’Hérésie d’Horus, la Legio Tritonis avait sécurisé le reste des possessions d’Arachnus et cimenté son statut de puissant État indépendant.

Les gardiens nouvellement nommés d’Arachnus se virent confier deux tâches. La première était l’extermination totale des éléments survivants de la Legio Venator, déclarés traîtres à leur héritage et à leur monde ancestral. À cette fin, des manipules de chasseurs ont été affectés aux régions entourant M’Khand, une Forge-forteresse secondaire appropriée comme base d’opérations principale de la Legio Venator dans la Ceinture de Fer après la rébellion d’Arachnus. Bien que les Princeps de la Legio Venator et de la Legio Tritonis aient autrefois marché sous la même bannière, aucun d’entre eux n’a épargné sa compassion à l’autre, et la mort et la destruction ont frappé de nombreux mondes lorsque les deux Legios Titaniques ont cherché à éradiquer l’autre.

La seconde tâche s’avéra être l’expansion des possessions d’Arachnus, le Monde-Forge s’avérant insatisfait de ses frontières actuelles. Une demie-Legio de la Legio Tritonis était fréquemment signalée sur les mondes limitrophes de l’Empire des Forges d’Arachnus, ses machines-divines s’abattant sur les Mondes-Forges moins importants qui s’étaient, par le passé, alignés avec Arachnus. Présentés comme les émissaires d’un nouvel ordre prospère, tous ceux qui refusaient de se soumettre étaient châtiés par le feu et les flammes, les populations étant massacrées jusqu’à ce que les planètes se soumettent à Arachnus. Cette campagne de conquête et de destruction a rapidement valu à la Legio Tritonis un nouveau surnom, car les survivants ont proclamé que ses machines-divines descendaient comme une marée de ténèbres, étouffant tout espoir : la Marée Noire.

La Legio Tritonis a prospéré pendant l’Hérésie d’Horus, utilisant les ressources pillées en conjonction avec les machines-divines capturées lors de conflits avec la Legio Venator et d’autres Legios Titaniques dans la Ceinture de Fer pour augmenter rapidement ses effectifs. Finalement, la Marée Noire dut faire face à ses conséquences lorsque les Araignées de Fer revinrent en Arachnus avec le soutien de la Legio Atarus. Le conflit qui s’ensuivit fit rage pendant plusieurs années et, à son terme, Arachnus fut une fois de plus mis au pas par la machine de guerre de l’Imperium. Les archives officielles indiquent que tous les éléments dissidents d’Arachnus, y compris la Legio Tritonis, ont été exterminés. Néanmoins, des rapports épars font état jusqu’à ce jour de machines-divines portant les couleurs de la Legio Tritonis, dont beaucoup montent la garde au-dessus d’enclaves du Mechanicum dissimulées cachées dans la Ceinture de Fer, qui s’avèrent hostiles aux efforts diplomatiques et promptes à se déplacer si des efforts sont faits pour les conquérir.[3]

Force Matérielle

Les estimations de la force de la Legio Tritonis après la soumission d’Arachnus à l’Imperium sont basées sur des comparaisons de la force survivante de la Legio Venator pendant l’Hérésie d’Horus avec les enregistrements recueillis avant Ullanor. Bien que les chiffres exacts soient impossibles à vérifier, les archives utilisent les prédictions de la Legio Venator dans leur évaluation de la Marée Noire, plaçant la force de cette dernière entre 50 et 90 machines-divines pendant le Cataclysme de Fer. Les chiffres supposés varient largement grâce aux efforts d’Arachnus pour siphonner les ressources de l’Imperium et du Maître de Guerre avant sa déclaration d’indépendance. Ayant conservé la tutelle d’Arachnus, la Legio Tritonis a également gardé le contrôle d’anciennes machines-divines auparavant disponibles pour la Legio Venator, ce qui lui a permis d’aligner des modèles plus rares comme plusieurs Titans Nemesis et deux Titans Imperator connus.[4]

Source

Pensée du Jour : « Il est de notre devoir d’oblitérer les ennemis de l’Empereur, mais cela seul ne suffit pas. »
  • Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios
  1. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Tritonis (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Tritonis - Legio Tritonis Warlord Battle Titan Chainbreaker (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Tritonis (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Tritonis - Material Strenght (traduit de l'anglais par Guilhem)