Legio Damicium

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 28 novembre 2021 à 10:49 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page Titans du Chaos}} right|500px|thumb|Symbole de la Legio Damicium.Pendant la majeure partie de l’Ère des Luttes, la '''Le... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Symbole de la Legio Damicium.
Pendant la majeure partie de l’Ère des Luttes, la Legio Damicium, gardienne du Monde-Forge d’Urdesh, a connu une lente extinction. Cette disparition apparemment inévitable a été provoquée par la perte par Urdesh des connaissances et des modèles SCS nécessaires à la production de nouvelles machines-divines. Aucune raison pour une telle perte n’est rapportée dans les archives du Monde-Forge ; les journaux de fabrication indiquent que le dernier Titan de la Legio Damicium à sortir des forges d’Urdesh, un Titan de Bataille Warlord portant le nom de Somnium Ultimus, a été construit près d’un millénaire avant l’arrivée de la Grande Croisade dans le Monde-Forge. Aucun autre machines-divine n’a été enregistré comme étant né sur Urdesh et, au fil des décennies, les rangs de la Legio Damicium ont diminué, les invasions de Xenos et les raids de pirates faisant des ravages dans la Legio Titanique.

Située à la frontière entre le Segmentum Pacificus et le Segmentum Solar, Urdesh a rapidement été intégrée à l’Imperium, contactée par les Flottes Explorators du Mechanicum envoyées à l’avant-garde de la Grande Croisade. Les dignitaires de l’Imperium étaient particulièrement intéressés par la capacité d’Urdesh à produire un grand nombre d’armes et de machines de guerre fréquemment utilisées par l’Armée Impériale. Mars voyait en Urdesh un outil parfait pour étendre son pouvoir dans le Segmentum Pacificus et a déployé beaucoup d’efforts pour s’assurer la loyauté du Monde-Forge. Constatant l’état de délabrement de la Legio Damicium - qui comptait moins de 30 machines-divines, dont beaucoup étaient endommagés par la guerre et maintenus en état par des réparations de fortune - une offre d’approvisionnement fut faite à Urdesh. En échange de son dévouement à l’Imperium, de ses serments de fidélité à Mars et des prouesses considérables de ses forges, Urdesh recevrait le patronage de la Plante Rouge et des envois réguliers de machines-divines nouvellement forgés pour reconstituer la force déclinante de la Legio Damicium. Pour les instances dirigeantes d’Urdesh, qui avaient déjà observé la force mobilisée de la Legio Mortis, une telle offre était irréfutable.

Dans les décennies qui suivirent, les promesses de Mars furent tenues et les effectifs de la Legio Damicium atteignirent des chiffres jamais vus depuis la fondation du Monde-Forge, une circonstance qui conduisit la Legio Titanique à s’attribuer le nom de "Seigneurs Inébranlables". Malgré cela, le mécontentement grandit dans les rangs de la Legio Titanique en raison du refus de Mars et d’autres Mondes-Forges notables de fournir les connaissances nécessaires pour qu’Urdesh puisse construire ses propres machines-divines, connaissances que ses Technoprêtres souhaitaient posséder désespérément. Ne comptant que sur un soutien extérieur pour reconstituer les pertes subies sur les champs de bataille de la Grande Croisade, les serviteurs d’Urdesh se sont régulièrement retrouvés à faire des courbettes aux autres enclaves du Mechanicum. Un manquement à cette règle se traduisait par des livraisons retardées ou un nombre réduit de machines-divines, privant la Legio Damicium des Titans promis.[1]

L'Hérésie d'Horus

La Legio Damicium était très fière de sa capacité à résister à des obstacles que d’autres auraient pu juger insurmontables. Ce comportement s’explique en grande partie par le fait que les Seigneurs Inébranlables dépendaient de la générosité de Mars pour reconstituer leurs effectifs. Le Wounded Monarch, représenté ici en train de se rassembler sur Urdesh durant les dernières années de la Grande Croisade, a été nommé ainsi car il a survécu à des dommages que l’on pensait irréparables. Les marques de crâne sur son armure d’épaule témoignent du nombre de fois où un ennemi a laissé le Warlord pour mort, avant que lui et son Princeps ne survivent et se relèvent des années plus tard pour déchaîner à nouveau sa colère sur les ennemis d'Urdesh.[2]
Bien que de telles circonstances soient considérées comme des accidents qui ont été corrigés par la suite, la dépendance d’Urdesh envers les autres pour maintenir sa Legio Titanique est devenue de plus en plus intolérable. On pense que c’est le désir d’Urdesh de devenir vraiment autosuffisant qui a conduit le Monde-Forge à tomber entre les mains du Maître de Guerre. Dans les années qui ont précédé le déclenchement de l’Hérésie d'Horus, on a enregistré une augmentation des expéditions entre Mars et Urdesh, envoyées sur ordre personnel du Fabricator-Général. Parallèlement, des schémas refusés aux enclaves plus illustres du Mechanicum ont été fournis à Urdesh, y compris des modèles rares de Leman Russ qui ont fait du Monde-Forge le principal fournisseur des forces de l’Armée Impériale opérant dans le Segmentum Pacificus. Ces cadeaux ont sans aucun doute assuré l’allégeance d’Urdesh au Maître de Guerre, en cultivant l’image que ceux qui le servaient récolteraient les fruits de la connaissance. Lorsque la trahison d’Horus a été révélée et que la Planète Rouge a sombré dans le schisme, Urdesh avait déjà commencé à mobiliser ses forges pour une guerre totale.

La véritable allégeance d’Urdesh ne devait pas être révélée avant le début du Cataclysme de Fer, mais le Monde-Forge n’est pas resté inactif pendant les premières années de l’Hérésie d’Horus. De nombreuses cargaisons de dîmes clandestines ne portant aucune marque d’identification ont été appréhendées, transportant des cargaisons de matériel dans le Segmentum Solar, destinées à des cellules cachées fidèles au Maître de Guerre. Les soupçons se sont rapidement portés sur Urdesh, car de nombreuses armes portaient des marques similaires à celles de ses forges, mais il n’existait que des preuves indirectes. La plupart des forces de combat de l’Imperium étant occupées par des menaces plus pressantes, Urdesh fut laissé à l’abandon, considéré comme une menace mineure qui pourrait être traitée à temps. Les machines-divines de la Legio Damicium allaient marcher ouvertement contre l’Empereur pendant le Cataclysme de Fer, concentrant leur colère sur les Mondes-Forges Loyalistes qui leur avaient refusé le savoir pour construire des machines-divines, désireux de piller leurs archives pour la prospérité d’Urdesh.[3]

Force Matérielle

Tout au long de la Grande Croisade, le nombre total de machines-divines opérationnelles au sein de la Legio Damicium se situait entre 50 et 85, la demie-Legio étant réapprovisionnés par des cargaisons expédiées depuis d’autres Mondes-Forges à la demande de Mars. Les effectifs étaient répartis équitablement entre les trois classes principales de Titans Warhound, Reaver et Warlord, les modèles plus rares tels que le Warbringer Nemesis étant limités à une poignée. Afin de réduire les pertes de guerre, la Legio Damicium a investi massivement dans le développement de couches secondaires de blindage qui améliorent la capacité de survie de ses machines-divines. Amère d’avoir été privée de ses connaissances par Urdesh, la Legio Titanique a refusé de partager ces développements avec d’autres de son espèce.

Les effectifs limités de la Legio Titanique ont encouragé le développement d’unités de soutien dédiées aux Taghmata qui représentaient un mélange de la doctrine du Mechanicum et des tactiques de l’Armée Impériale. La composition de ces forces, baptisées "Throngs de la Tempête", rappelait celle de l’Auxilia Solar en termes de compétences et d’armement, combinant des compagnies blindées et une infanterie habituée à opérer aux côtés des Titans sur le champ de bataille. Au début de l’Hérésie d’Horus, les Throngs de la Tempête avaient acquis une réputation de grande compétence sur le champ de bataille, éclipsant souvent celle de la Legio Damicium elle-même.[4]

Source

  • Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios
Pensée du Jour : « Le savoir c'est le pouvoir. Cachez-le bien. »
  1. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Material Strenght (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Damicium - Legio Damicium Warlord Battle Titan Wounded Monarch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Material Strenght (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Traitor Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Traitor Legios - Legio Damicium - Material Strenght (traduit de l'anglais par Guilhem)