Le Fardeau de la Fraternité (Nouvelle)

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 8 septembre 2021 à 03:23 par Trazyn l'infini (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page OB}} Personne n’est à l'abri de l’Eveil Psychique, pas même l’Adeptus Astartes. Rejoignez-nous maintenant pour vous aventurer dans les secrets d’u... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Personne n’est à l'abri de l’Eveil Psychique, pas même l’Adeptus Astartes. Rejoignez-nous maintenant pour vous aventurer dans les secrets d’un chapitre souffrant d’un bouleversement psychique - et dans les sombres décisions qu’ils doivent prendre s’ils veulent empêcher que leur secret ne soit révélé…

+ + + + +

« . » Corian arracha sa main décharnée du torse de l’autre homme. Les lames déchiquetées et cruelles de la Griffe Éclair et du Poing Energétique faisaient encore des étincelles lorsque les viscères restants s’évaporaient des surfaces courbes et laides de l’arme. Il regarda avec le cœur lourd le guerrier en armure autrefois indomptable s’effondrer sur le sol, le corps de l’homme étant désormais mou et sans vie. Malgré tous ses efforts, il s’est retrouvé incapable de détourner le regard du sang qui s’était accumulé autour de ses pieds, s’écoulant lentement des quelques blessures non cicatrisées laissées sur le torse de son compagnon Space Marine.

En se penchant, Corian posa sa paume sur le casque de son ancien frère. Les mouvements du Maître de Chapitre étaient lents et pénibles, malgré son immense force physique. Il regarda le guerrier tombé, brûlant l’image du visage de l’autre homme dans sa mémoire. Le temps s’écoulait, le Maître de Chapitre ne pouvant ou ne voulant pas briser la rêverie solennelle dans laquelle il se trouvait, comme si en retardant, il pouvait d’une manière ou d’une autre empêcher l’esprit du guerrier qui se trouvait devant lui de se perdre.

En se levant, Corian regarda entre les visages des autres membres du petit groupe de Capitaines et de Lieutenants qui avaient assisté à la cérémonie. Il s’agissait de son entourage, de ses conseillers et des quelques personnes en qui il avait confiance pour être au courant de ce qui venait de se passer. Leurs expressions reflétaient les siennes - cendreuses et graves - mal à l’aise face à ce qui s’était passé, mais néanmoins résignées. Ce n’était pas la première fois qu’ils étaient contraints de prendre des mesures aussi extrêmes, et il doutait que l’un d’entre eux s’attende à ce que ce soit la dernière, tant le fléau qui rongeait leur Chapitre était devenu rampant.

Alors qu’il s’éloignait du cadavre immobile, Corian luttait pour garder son calme. Mourir sur le champ de bataille était une chose - c’est ce que l’on attendait d’un Space Marine - mais cela, à genoux dans une cale obscure loin de la bataille… ce n’était pas juste. Il regarda fixement l’homme qu’il avait appelé son frère, un homme qu’il avait tué de sa propre main, et sentit un malaise s’emparer de lui. Chaque fois qu’il se retrouvait dans cet endroit, cette sensation s’ancrait de plus en plus dans son âme, et il lui était d’autant plus difficile d’en sortir de l’autre côté.

De puissantes émotions s’enracinaient au plus profond du Maître de Chapitre, menaçant de remonter à la surface à la moindre provocation, et il luttait pour les maîtriser. Cathal, l’un des nombreux capitaines présents, s’avança, apparemment sur le point de parler. Mais après avoir regardé Corian, l’homme se tut, se retirant au bord du cercle.

Se tenant au centre du groupe, leur frère mort étendu à ses pieds, Corian savait qu’il devait dire quelque chose. Qu’il devait prononcer des paroles de fond, quelque chose qui recentrerait et renforcerait le lien qu’ils partageaient tous les uns avec les autres. Mais à ce moment-là, une tâche aussi naturelle et simple s’est révélée totalement hors de sa portée.

À quoi cela servirait-il ? Ils savaient tous que ces cérémonies devaient se poursuivre. Rien de ce qu’il pourrait dire ne changerait ce simple fait, et rien de ce qu’il ferait ne laverait jamais la tache de sang de ses frères de ses mains.

Le guerrier sortit de la pièce, son humeur s’enflammait devant la futilité de tout cela, son humeur était sombre. Il faisait les cent pas dans le couloir, ses frustrations s’accumulaient. Non, ce dont ces hommes avaient besoin en ce moment, Corian ne pouvait pas le leur fournir, seul l’ennemi pouvait le faire.

Des balles se sont abattues sur la terre qui les entourait alors que Cathal et son escouade de Space Marines fonçaient tête première dans le barrage qui s’approchait. Ils ont franchi la crête de la montée, ont dégagé le terrain et se sont finalement retrouvés parmi les lignes des hérétiques. Une mêlée chaotique s’ensuivit, le combat se transformant en un écrasement brutal et désorganisé, le nombre de l’ennemi rendant toute cohésion impossible pour les Space Marines qui se frayaient un chemin à travers les humains fanatiques.

Du coin de l’œil, Cathal a vu l’un de ses compagnons de combat, Kier, approcher d’une intersection dans les travaux de tranchée, pour être ensuite projeté en arrière sous l’impact d’une longue section de barre d’acier qui lui a arraché la lame de combat de la main. Le grand Ogryn, de forme imposante, s’est vite fait remarquer, balançant sa massue de fortune sans discernement et frappant amis et ennemis au passage.

« Capitaine ! » cria Kier à la surprise, attirant toute l’attention de l’autre Space Marine.

La puanteur de la créature couverte de chiffon emplissait l’air alors qu’il pleuvait coup sur coup sur le guerrier désarmé, sa masse immense démentissant la vitesse et la férocité avec lesquelles il se déplaçait. Cathal lutta pour se frayer un chemin à travers la presse des corps pour aider son compagnon Space Marine, mais pour chacun des fanatiques qu’il abattit, deux autres semblaient prendre leur place. Son Épée Tronçonneuse avait cessé de fonctionner depuis longtemps, le mécanisme s’étouffait avec des morceaux d’os et de matière corporelle, et le Capitaine avait eu recours à l’arme comme instrument contondant contre ses ennemis.

Enfin, s’étant libéré de la masse d’ennemis qui cherchaient à l’abattre, Cathal a rapidement réduit la distance qui le séparait de Kier. Le guerrier assiégé avait été renversé et était coincé contre la paroi de la tranchée. Le Berserker Ogryn a levé son arme, prêt à faire tomber une dernière fois l’énorme dalle de béton armé sur la tête du Space Marine.

Craignant qu’il ne soit trop tard, Cathal a immédiatement pris son Pistolet Bolter. « Frère, baisse toi ! »

Mais avant qu’il ne puisse lever son arme, Kier tendit un bras vers son agresseur et une gigantesque explosion de lumière jaillit de la main du Space Marine. Le mutant nauséabond fut immédiatement enveloppé dans un pilier de flamme éthérée, hurlant désespérément alors qu’il tentait d’échapper à l’agonie brûlante.

Se précipitant aux côtés de Kier, Cathal a ramené l'Astartes auprès de lui, le visage de l’homme étant un rictus de désespoir.

« Elle est en moi. » La voix de Kier sonnait creux pendant qu’il parlait. « Capitaine, la souillure m’a touché. »

Corian se tenait parmi la flore de l’arboretum du croiseur d’attaque, vêtu simplement d’une robe au tissage grossier. Il regardait à travers les hautes vitres l’étendue sombre qui se trouvait au-delà. En observant la grande multitude d’étoiles qui se trouvaient devant lui, il se demandait combien de vies étaient consacrées à ce moment précis à la défense de ce mastodonte gigantesque qu’était l’Imperium.

Le guerrier resta silencieux alors que Cathal pénétrait dans le sanctuaire tranquille et rejoignait son Maître de Chapitre au point d’observation. Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que le capitaine ne parle, sa voix grave et lourde dans l’atmosphère feutrée de leur environnement.

« Kier est en train de subir les rites d’acceptation pendant que nous parlons, il ne sera pas long avant que ce soit l’heure du rituel de purification. »

Corian fit la grimace et Cathal s’est tourné vers son commandant, l’inquiétude étant inscrite sur ses traits. « Ce n’est pas un fardeau que vous devez porter seul, mon seigneur. J’ai parlé avec les autres et ils sont d’accord. Nous devrions tous prendre notre part du… »

« Non ! » La voix du Maître de Chapitre résonnait fortement dans l’espace clos alors qu’il fermait les yeux sur l’autre Space Marine. « Il est déjà assez grave que je doive me déshonorer avec de tels actes, je ne permettrai pas que cela contamine les autres. »

Il regarda à nouveau l’immense noirceur qui s’étendait devant eux, pour finalement continuer plus doucement. « C’est ma responsabilité, et la mienne seulement. Il n’y a rien à gagner à partager ce péché. »

« Corian. » Cathal continua à insister. « Si tu penses que nous ne voyons pas comment cela affecte ton âme, tu te trompes. Pourquoi devrais-tu être le seul à en souffrir ? »

Un rire froid retentit du Maître du Chapitre, l’atmosphère devenant de plus en plus tendue. « Pourquoi devrais-je souffrir ? Moi ? Laisse-moi te demander, Cathal, alors que je suis encore le cœur battant de nos frères, d'après toi qui ressent vraiment la douleur ? »

Le capitaine n’a pas eu le temps de répondre avant que son commandant ne poursuive.

« Combien de vies de notre peuple avons-nous été obligés de sacrifié ? Combien d’entre eux avons-nous menés dans un coin sombre et abandonné de ce Vaisseaux avant de les saigner à blanc ? Et pour quelle raison ? Parce qu’ils ont osé manifester les dons psychiques que l’Empereur lui-même nous a transmis ? Est-ce pour cela que nous devons mettre fin à leur existence et effacer leurs gloires de l’histoire de notre chapitre ? » Corian a jeté ses bras au loin avec incrédulité.« Pourquoi devons-nous cacher ce que nous sommes ? »

« Vous savez comment les Grands Maîtres verront une telle manifestation de capacités psychiques latentes, mon Seigneur. » Cathal lui répondit. « Et vous savez exactement quelle sera leur réponse. »

Les yeux du Maître de Chapitre s’élargirent avec une intense ferveur. « Et comment le fait de verser notre propre sang peut-il aider l’Imperium ? Où est le gain dans tout cela ? »

Corian fit un geste en direction de la vue au-delà de l’extérieur du Vaisseaux. « Regardez, une galaxie entière remplie de faibles et de misérables, de corrompus et de décadents, et tout cela pendant que nous nous battons et mourons. Nous devons alors leur cacher ce que nous sommes, comme si nous étions en quelque sorte les impurs et les indignes. »

Il s’est retourné contre son capitaine de manière accusatrice. « Kier était l’un des nôtres, vous ne pouvez pas me dire que vous pensez que c’est juste. »

Cathal fit un pas vers son Maître de Chapitre, sa voix s’élevant pour atteindre le niveau de l’autre Space Marine. « Vous savez que je ne le pense pas ! Mais réfléchissez un instant à ce que vous dites. Si nous laissions la connaissance de cette corruption se répandre, cela pourrait nous condamner tous. Chacun de nos frères serait tué à coup d’épée si nous étions découverts, et vous le savez ! »

La colère de Corian s’est émoussée devant la douleur évidente dans les yeux de l’autre homme, et il a levé la main pour s’excuser. Cherchant une réaction sur le visage de son vieil ami, le maître de chapitre lui demanda soigneusement. « Mais s’il y avait un autre moyen ? »

Le reste de l’entourage de Corian était prêt et attendait lorsque le maître de chapitre pénétra dans la sombre cale. Au centre de la pièce, vêtu d’une armure de combat complète, se tenait Kier, son casque sous un bras et la tête haute. Le maître de chapitre a parcouru le groupe avec détermination, s’arrêtant devant son compagnon de guerre, ses véritables émotions réprimées sous un masque stoïque de détachement.

L’air dans la salle était solennel et lourd, beaucoup des observateurs rassemblés ayant combattu aux côtés de Kier à de nombreuses reprises au fil des ans, certains d’entre eux devant leur vie à la Space Marine.

Corian a pris une profonde inspiration, se préparant à ce qui allait suivre. Chaque fois qu’il a dû exécuter l’un des siens, il a senti un morceau de lui-même se briser au plus profond de lui-même. Aucun combattant ne devrait jamais avoir à être celui qui met fin à la vie d’un de ses frères.

Ces hommes étaient tout pour lui. La fraternité qui s’est forgée entre un groupe de guerriers qui se sont battus les uns aux côtés des autres - sans parler de ceux qui partageaient la même lignée génétique que les membres des Adeptus Astartes - est allée au cœur même de ce qu’ils étaient. C’était des gens pour lesquels il risquait sa vie sans la moindre hésitation, et chaque partie de lui se rebellait à la seule pensée de ce qu’il allait faire.

Avec un craquement aigu, le maître de chapitre a activé les alimentations électriques qui traversaient son gantelet et dégaina les lames de sa Griffe Éclair. La pièce fut immédiatement éclairée par l’éclat bleu vif de l’arme, projetant des ombres vives sur les traits des différents individus postés dans la pièce.

Kier n’a pas bronché devant ce bruit soudain, la posture de l’homme étant sobre et résolue, malgré la connaissance de ce qui allait lui arriver.

Le Maître du Chapitre a regardé l’autre homme dans les yeux. Dans ces recoins noirs, il ne voyait que les visages de chacun de ses camarades dont il avait été contraint d’abréger la vie. Les doigts de Corian s’agitèrent involontairement, ce qui poussa Kier à baisser les yeux, incertain de ce qui se passait, car les mouvements subtils envoyaient de la lumière en cascade dans l’espace clos.

Corian avait eu peu d’interactions avec le guerrier qui l’avait précédé, mais il pouvait voir qu’il avait la même force de volonté et le même esprit de détermination qui étaient les caractéristiques de leur chapitre, et cela lui laissait peu de doutes sur le fait que la perte de cet homme serait profondément ressentie par ses compagnons de guerre.

Corian s’était fait un devoir d’apprendre les noms de tous les Astartes qu’il avait exécutés à la suite de ce soi-disant fléau qui s’était propagé dans leur chapitre. Il s’était assuré de les mémoriser tous, de peur que leurs sacrifices ne soient oubliés, et l’idée d’ajouter un autre nom à cette liste toujours croissante a finalement brisé quelque chose au fond de lui.

Le crépitement continu de la Griffe Éclair s’est tue lorsque le Maître du Chapitre a désactivé l’arme massive, plongeant une fois de plus la cale dans une obscurité presque totale. Les visages de ses confidents assemblés levèrent les yeux, interrogateurs.

La voix de Corian était instable et rauque alors qu’il essayait de faire sortir les mots. « Non… »

La salle est restée silencieuse.

« Pas encore. » Le Maître du Chapitre tremblait en parlant, les servo-moteurs de son armure grinçant de mouvements sympathiques. « Ne saignons-nous pas déjà assez pour eux, pour que maintenant nous devions tuer les nôtres aussi ? »

Certains membres du groupe se regardèrent avec inquiétude. La voix de Corian devint plus forte à mesure qu’il se redressait, attirant les yeux de chacun à son tour.

« Je sais que beaucoup d’entre vous le ressentent aussi, cette chose enfouie au plus profond de nous. » Le Maître du Chapitre s’est efforcé de trouver les mots justes.« l’Éveil… Cela touchera chacun d'entre nous finalement, je n’en doute plus maintenant. »

Les autres hochaient la tête lorsque le Maître du Chapitre plaçait un bras de placage sur l’épaule de Kier, avant de revenir s’adresser à l’ensemble du groupe.

« Allons-nous nous allonger et mourir comme des chiens sans autre raison que celle de notre fabrication ? Il poursuivit, sa voix devenant de plus en plus fervente. Nous sommes les guerriers de l’Adeptus Astartes ! Combien avons-nous souffert et enduré pour l’Empereur et son précieux Imperium, pour nous retrouver ici, craignant la sanction ? Et en tant que quoi ? Hérétiques ? Des sorciers ? »

Des murmures d’assentiment résonnent dans la salle.

Le Maître du Chapitre désigna chaque homme à tour de rôle. « Je saigne pour vous, pour vous et pour vous, mes frères, mais pas pour cela. » Il montra l’Aquila qui était inscrit sur son armure de poitrine. « Plus maintenant. »

Corian fit un geste spectaculaire pour inclure chaque personne dans la pièce. « Nous avons conquis des sous-secteurs entiers, détruisant à nous seuls des légions entières de Xenos et d’humains. Qu’avons-nous vraiment à craindre ? »

Les visages des Space Marines qui l’entouraient reflétaient la conviction de Corian lui-même.

« Nous sommes des guerriers, pas du bétail. Nous sommes des prédateurs, pas des proies. Il est temps que nous agissions en tant que tels. »

C’est Cathal qui s’est avancé, la sincérité écrite sur son visage. « Que voulez-vous que nous fassions, Seigneur ? »

Corian l’a saisi à deux mains, un sourire froid se dessinant alors qu’il répondait. « Nous reprenons notre destin en main, mon frère. Pour toi, moi et chacun de nos camarades qui sont morts en protégeant cette idéologie creuse et corrompue de l’humanité. » Le maître de chapitre se retourna pour accueillir le reste de la salle, parlant avec certitude. « Nous nous battons pour nous maintenant. »

« Certains résisteront, mon frère. » avertis discrètement Cathal. «  Que faisons-nous ? »

Le visage de Corian a pris une tournure presque fanatique. « Nous allons les éclairer. »

Source

Pensée du Jour : « Étudie le Xenos pour mieux le tuer. »
  • Warhammer Community - Psychic Awakening : Burden of Brotherhood de WAUGH DUNCAN[1] (traduit de l’anglais par Trazyn l'Infini)