Le Dernier Contrat de Lothar (Nouvelle)

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 24 août 2021 à 20:27 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « ''« Tu es sûr de vouloir faire chier le Marchand Shamus ? »'' demanda Jed, en hésitant seulement à la dernière seconde. »'' ''« Bien sûr, qu’est-ce que cet amo... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

« Tu es sûr de vouloir faire chier le Marchand Shamus ? » demanda Jed, en hésitant seulement à la dernière seconde. »

« Bien sûr, qu’est-ce que cet amoureux des Aeldaris va me faire ? »

Trem ricanait.

Jed et Trem se mirent à saccager la tente du Marchand Shamus. Ils ont volé tout ce qui leur semblait avoir de la valeur et ont détruit tout le reste en mettant le feu à la tente pour couvrir leurs traces.

À son retour, Shamus découvre que son installation a été pillée et saccagée. Il était furieux. Ce serait normalement un travail pour ses équipes de chasseurs de primes, mais il pourrait avoir besoin d’envoyer un message. Il a pris son communicateur personnel et tapa le bon code. Il s’écoula peu de temps avant que les parasites ne se dissipent.

« Marchand Shamus, je vois que vous avez encore besoin de mes services… » dit une voix numériquement modifiée.

« Oui Gavin, j’ai votre somme d’argent et les documents appropriés. Je vais suivre vos protocoles habituels. »

« Très bien, dites-moi les cibles maintenant et il sera en transit dans l’heure. »

Quelques heures plus tard, dans le bar d’un petit taudis appelé le Champignon Ruisselant, Trem et Jed sont assis à une table dans un coin avec un étranger venu de l’extérieur du dôme.

« Trem, ce voyageur veut acheter cette épée de notre réserve, tu crois qu’on devrait la vendre ? »

« Combien il offre, Jed ? »

« Je pense que le montant correct serait de 50 crédits. »

« Vendu » répondit le vieil homme qui ramassa l’épée, la rangea hors de vue et se leva pour partir. Nous sommes sortis lentement et avons jeté un rapide coup d’œil derrière lui et il a dit « J’espère vous revoir tous les deux, vous faites de bonnes affaires. »

Alors qu’il franchissait le seuil, Trem et Jed ont décidé qu’il était temps pour eux de se faire discrets également. Ils sont partis rapidement et se sont dirigés vers leur cachette.

« Trem, j’ai un mauvais pressentiment, tu as entendu quelque chose ? »

« Mec, tu as trop bu de Serpent Sauvage. » dit Jed alors qu’un coup de feu retentit dans l’air chargé de la ruche.

Une seule balle est venue de derrière Jed et a touché Trem au centre de son crâne, le laissant tomber comme une masse. Jed cria « Bordel » et s’est mis à l’abri. Il était à deux pas de l’entrée de la ruelle quand une forme sombre en sortit.

« Jed Nerfheader, vous êtes accusé par le tribunal de la Guilde de vol, d’incendie criminel et de stupidité. Je suis Lothar Hex et je viens rendre justice ! Vous pouvez vous enfuir si vous le souhaitez. »

Jed est resté là, bouche bée devant ce qu’il entendait ce qu’il entendait de la part de ce combattant sombre et cagoulé avec deux Pistolets Bolter dans ses mains. Qui était-il ? Juste en homme stupide qui allait se faire descendre.

Jed prit son Pistolet à Plasma. Lothar Hex s’est déplacé si rapidement que Jed a eu l’impression de vivre une expérience hors du corps. Lothar Hex fit un pas de côté, sauta par-dessus sa tête, atterrit avec la grâce d’un chat et, sans trop d’effort, tira sur lui avec ses Pistolets Bolters. La dernière pensée de Jed, alors que son corps était pris de convulsions, fut : « Hé, on n’entend pas les coups de feu ? ».

Lothar a rapidement vérifié ses armes et regarda autour de lui pour voir s’il n’avait pas besoin de régler les derniers détails avant de partir. Comme d’habitude, il n’y en avait pas. Il sourit à lui-même, laissa tomber une petite carte avec un joker dessus, et utilisa son fidèle crochet magnétique pour se replier sur un portique plus élevé, puis un alambic, puis à travers une région sombre et inconnue de la ruche pour attendre l’ordre de chasser à nouveau.[1]

Souce

  • Necromunda - Fanatic Magazine N°59
  1. Necromunda - Fanatic Magazine N°59 - Lothar Hex (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)