Imagifère

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 3 juillet 2021 à 18:48 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « right|400px|thumb|Les Imagifers brandissent les Simulacrum Imperialis, révérant le sacrifice d’une martyre. :''« Sa lame était sa main, sa m... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Les Imagifers brandissent les Simulacrum Imperialis, révérant le sacrifice d’une martyre.
« Sa lame était sa main, sa main était sa lame, et d’un seul horion elle fendit les crânes des deux premières abominations qui se présentèrent. Mais ce n’était que la première étincelle de sa colère. Elle se tint au milieu des fontaines de sang, brandissant son pistolet afin d’assouvir le jugement de l’Empereur… »
- Litanie de la Chanoinesse Briar, Sœur Tariana, Imagifer de l’Ordre de l’Épine.

Le rôle d’une Imagifer est sacré au sein des Ordres Militants. Ces Sœurs très ferventes ont pour mission d’extirper les vertus des Sœurs tombées au combat, et de prêcher leurs faits héroïques afin que les esprits de ces martyres encouragent les autres guerrières de leur Ordre. Pour ce faire, une Imagifer brandit l’icône d’une martyre révérée, rehaussée d’or et d’argent, et gravée de textes sacrés. Cet emblème sert à canaliser la foi des Sœurs de Bataille, tout en étant tel un fanal de pureté martiale. L’Imagifer clame les actes de bravoure de la martyre d’une voix si claire et forte qu’elle résonne au-dessus des aboiements rageurs des Bolters et des rugissements des Épées Tronçonneuses. Ces légendes de rage divine inspirent les Sœurs qui les entendent, au point qu’elles se lancent dans des actes de violence éblouissants. Les histoires prouvant le stoïcisme de la martyre trouvent un écho favorable et renforcent la résolution des guerrières, qui pleurent souvent des larmes de rage et de joie, car servir l’Empereur et mourir en Son nom est l’idéal auquel elles aspirent toutes.

Un Ordre dispose souvent de plusieurs Imagifers qui servent simultanément au combat, généralement sur différentes zones de guerre. Elles accompagnent la Légatine au sein de son escouade de commandement, afin de se trouver toujours au cœur de combats, là où leurs paroles auront l’effet le plus décisif sur les Sœurs alentour. Lorsqu’elle affronte directement l’ennemi, l’Imagifer plante la hampe de son icône dans le sol et s’empare de ses armes. Alors qu’elle ouvre le feu, elle continue de proclamer la gloire des héroïnes mortes au combat, sans jamais oublier le moindre mot, tandis que les hérétiques meurent sous ses Bolts et ses grenades. Lorsque la voie est libre, elle récupère l’icône, et poursuit son chemin en enjambant les cadavres ennemis.

Les guerrières de l’Adepta Sororitas qui deviennent Imagifers ont généralement fait leurs preuves en tant que Mère Supérieure ou Céleste, même s’il arrive parfois que des Sœurs de rang moins élevé reçoivent un tel honneur, après avoir montré leurs talents d’oratrices. L’Imagifer s’entraîne pour son nouveau rôle en étudiant minutieusement la vie d’une martyre afin de la connaître sur le bout des doigts, mais aussi pour s’imprégner de la signification divine de sa mort. Lorsque c’est possible, les reliques de la martyre sont exhumées des cryptes de l’Ordre, afin que l’Imagifer puisse méditer au-dessus de la dépouille pour parfaire son entraînement. Ensuite, l’Imagifer guide les Sœurs des Ordres Pronatus afin de fabriquer l’icône de la martyre, s’assurant que l’artéfact immortalise parfaitement celle qu’il représente.

Source

Pensée du Jour : Une arme ne peut se substituer à la ferveur.
  • Codex Adepta Sororitas, V8