Guerres de la Peste : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m
 
m (La Fin des Guerres)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 54 : Ligne 54 :
 
Guilliman lança l’offensive générale. Il envoya Sicarius sauver la cité portuaire de Tyros du siège de la Death Guard. Les Traîtres éliminés, les Ultramarines découvrirent la jeune Sainte Vivante baptisée la Sainte de Tyros, vénérée par Iolanth et ses Sœurs. Ordre fut donné par Guilliman d’enfermer la jeune fille, perçue comme une potentielle Psyker déviante - voir comme une tentative de [[Magnus le Rouge]], rival de Mortarion, de saboter ses efforts de guerre. Le Primarque des Ultramarines s’installa à Tyros où il tint un conseil de guerre. Il apprit par messages astropathiques qu’Ardium était de nouveau envahie et que Macragge était assiégée. La bataille se préparait, les effectifs de Mortarion étaient plus importants que les Impériaux, mais ses soldats étaient de moindre qualité. La brume de démence que le Traître avait mis en place se dissipait dans la populace. Si ses armadas de chars étaient impressionnantes avec un grand nombre de guerriers de la Death Guard, Guilliman disposait de trois demies [[Legio Titanique|Legios]] de la [[Collegia Titanica]] - les Legios [[Oberon]], [[Atarus]] et [[Fortis]] alors que Mortarion n’en avait qu’une - la [[Legio Mortis]] et de deux fois moins de [[Chevalier Impérial|Chevaliers]] que le Fils Vengeur. Enfin la station spatiale Galatan venait de pénétrer dans le système et une fois en orbite, ces puissantes armes annihileraient l’ennemi.   
 
Guilliman lança l’offensive générale. Il envoya Sicarius sauver la cité portuaire de Tyros du siège de la Death Guard. Les Traîtres éliminés, les Ultramarines découvrirent la jeune Sainte Vivante baptisée la Sainte de Tyros, vénérée par Iolanth et ses Sœurs. Ordre fut donné par Guilliman d’enfermer la jeune fille, perçue comme une potentielle Psyker déviante - voir comme une tentative de [[Magnus le Rouge]], rival de Mortarion, de saboter ses efforts de guerre. Le Primarque des Ultramarines s’installa à Tyros où il tint un conseil de guerre. Il apprit par messages astropathiques qu’Ardium était de nouveau envahie et que Macragge était assiégée. La bataille se préparait, les effectifs de Mortarion étaient plus importants que les Impériaux, mais ses soldats étaient de moindre qualité. La brume de démence que le Traître avait mis en place se dissipait dans la populace. Si ses armadas de chars étaient impressionnantes avec un grand nombre de guerriers de la Death Guard, Guilliman disposait de trois demies [[Legio Titanique|Legios]] de la [[Collegia Titanica]] - les Legios [[Oberon]], [[Atarus]] et [[Fortis]] alors que Mortarion n’en avait qu’une - la [[Legio Mortis]] et de deux fois moins de [[Chevalier Impérial|Chevaliers]] que le Fils Vengeur. Enfin la station spatiale Galatan venait de pénétrer dans le système et une fois en orbite, ces puissantes armes annihileraient l’ennemi.   
  
La Bataille de Parmenio eut lieu sur les Plaines d’Hecatone. Au milieu des affrontements entres les Titans et les Chevaliers, le [[Léviathan (Tank)|Léviathan]] de commandement de Guilliman avança inexorablement au cœur de la plaine détrempée. Il cherchait son frère échu, et était conscient que les Démons de Nurgle allaient surgir d’un instant à l’autre.
+
La Bataille de Parmenio eut lieu sur les Plaines d’Hecatone. Au milieu des affrontements entres les Titans et les Chevaliers, le [[Léviathan (Char)|Léviathan]] de commandement de Guilliman avança inexorablement au cœur de la plaine détrempée. Il cherchait son frère échu, et était conscient que les Démons de Nurgle allaient surgir d’un instant à l’autre.
  
C’est alors que sept tours gigantesques montées sur roues avancèrent au milieu de la brume vers la ligne impériale, entourées de hordes d’[[Hommes-Bêtes|humanoïdes dotés de têtes bestiales]]. De ces [[Tour de la Peste|Tours de la Peste]], une brume s’échappait, et derrière elles, les Légions Démoniaques avançaient dans leur sillage. Les Démons n’arrivaient pas par des moyens conventionnels, mais se matérialisaient à partir de la brume. Des vapeurs s’épaissirent et prirent la forme de Démons, et des milliers se mirent en marche là où auparavant il n’y en avait aucun. [[Nurgling]]s, [[Portepeste]]s, [[Drone de la Peste|Drones de la Peste]], [[Bête de Nurgle|Bêtes de Nurgle]] et Grands Immondes avançaient. Au centre de l’ost démoniaque se trouvait la Garde Purulente, la cavalcade de Ku’gath, l’une des légions les plus puissantes de Nurgle. Sept de ses Démons les plus exaltés dirigeaient la Garde Purulente, qui était trois fois plus grande que les autres légions, et sept fois plus puissante. Ku’gath avançait en tête de la masse couinante. Ses six lieutenants étaient autour de lui : Septicus, l’Enragé, Pestus Throon, Famine l’Obèse, Bubondubon et Squatumous. Mortarion apparut enfin, survolant la zone, porté par ses ailes de mouche. Il ordonna à Ku’gath de trouver Guilliman mais de ne pas le tuer afin de l’utiliser pour leur rituel sur Iax. Les six lieutenants de Ku’gath ravagèrent le champ de bataille à la recherche du Fils Vengeur. Le Léviathan de Guilliman arriva et lorsqu’il vit Mortarion, Guilliman en émergea et fonça vers le Primarque Démon qui fut autrefois son frère. Mais Guilliman dut faire face aux Démons Majeurs de Nurgle et à des foules de Portepestes, accompagnés de sa [[Garde d'Honneur Victrix|Garde Vitrix]] commandée par le Capitaine Sicarius, de Sœurs du Silence et de Gardes Custodiens. Le Primarque tuait littéralement les Démons grâce à l’''Épée de l’Empereur'' qu’il maniait, provoquant une panique au sein des Démons peu habitués à faire face à une destruction totale et absolue de leur essence. Le Grand Immonde Septicus Sept, Septième Seigneur de la Septième Demeure fit face à Guilliman et les deux adversaires s’affrontèrent dans un duel terrible alors que de nombreux Portepestes et Grands Immondes tombaient sous les lames des Primaris et des Serres de l’Empereur. Septicus parvint à blesser le bras du Guilliman et de faire couler une goutte de son sang. Cela permit à Ku’gath de lancer un sortilège d’un claquement de doigts, faisant apparaître des faisceaux d’énergie sinueuse depuis chaque Tour de la Peste restante et qui saisirent Guilliman au niveau du poignet, autour de son cou et de la taille, l’entravant jusqu’à ce qu’il fût immobilisé.
+
C’est alors que sept tours gigantesques montées sur roues avancèrent au milieu de la brume vers la ligne impériale, entourées de hordes d’[[Homme-Bête|humanoïdes dotés de têtes bestiales]]. De ces [[Tour de la Peste|Tours de la Peste]], une brume s’échappait, et derrière elles, les Légions Démoniaques avançaient dans leur sillage. Les Démons n’arrivaient pas par des moyens conventionnels, mais se matérialisaient à partir de la brume. Des vapeurs s’épaissirent et prirent la forme de Démons, et des milliers se mirent en marche là où auparavant il n’y en avait aucun. [[Nurgling]]s, [[Portepeste]]s, [[Drone de la Peste|Drones de la Peste]], [[Bête de Nurgle|Bêtes de Nurgle]] et Grands Immondes avançaient. Au centre de l’ost démoniaque se trouvait la Garde Purulente, la cavalcade de Ku’gath, l’une des légions les plus puissantes de Nurgle. Sept de ses Démons les plus exaltés dirigeaient la Garde Purulente, qui était trois fois plus grande que les autres légions, et sept fois plus puissante. Ku’gath avançait en tête de la masse couinante. Ses six lieutenants étaient autour de lui : Septicus, l’Enragé, Pestus Throon, Famine l’Obèse, Bubondubon et Squatumous. Mortarion apparut enfin, survolant la zone, porté par ses ailes de mouche. Il ordonna à Ku’gath de trouver Guilliman mais de ne pas le tuer afin de l’utiliser pour leur rituel sur Iax. Les six lieutenants de Ku’gath ravagèrent le champ de bataille à la recherche du Fils Vengeur. Le Léviathan de Guilliman arriva et lorsqu’il vit Mortarion, Guilliman en émergea et fonça vers le Primarque Démon qui fut autrefois son frère. Mais Guilliman dut faire face aux Démons Majeurs de Nurgle et à des foules de Portepestes, accompagnés de sa [[Garde d'Honneur Victrix|Garde Vitrix]] commandée par le Capitaine Sicarius, de Sœurs du Silence et de Gardes Custodiens. Le Primarque tuait littéralement les Démons grâce à l’''Épée de l’Empereur'' qu’il maniait, provoquant une panique au sein des Démons peu habitués à faire face à une destruction totale et absolue de leur essence. Le Grand Immonde Septicus Sept, Septième Seigneur de la Septième Demeure fit face à Guilliman et les deux adversaires s’affrontèrent dans un duel terrible alors que de nombreux Portepestes et Grands Immondes tombaient sous les lames des Primaris et des Serres de l’Empereur. Septicus parvint à blesser le bras du Guilliman et de faire couler une goutte de son sang. Cela permit à Ku’gath de lancer un sortilège d’un claquement de doigts, faisant apparaître des faisceaux d’énergie sinueuse depuis chaque Tour de la Peste restante et qui saisirent Guilliman au niveau du poignet, autour de son cou et de la taille, l’entravant jusqu’à ce qu’il fût immobilisé.
  
 
[[Fichier:GuerresDeLaPeste.jpg|right|600px|thumb|Roboute Guilliman affronte Mortarion sur Iax.]]Mortarion surgit face au Fils Vengeur, se moquant de lui et de ses principes avant de lever sa faux pour lui occuper les jambes… et le temps s’arrêta.
 
[[Fichier:GuerresDeLaPeste.jpg|right|600px|thumb|Roboute Guilliman affronte Mortarion sur Iax.]]Mortarion surgit face au Fils Vengeur, se moquant de lui et de ses principes avant de lever sa faux pour lui occuper les jambes… et le temps s’arrêta.
Ligne 67 : Ligne 67 :
  
 
===La Fin des Guerres===
 
===La Fin des Guerres===
Guilliman partit secourir Iax. Le monde verdoyant était en ruine quand les Primarques Guilliamn et Mortarion s’affrontèrent sans résultat, puis la Death Guard se replia en faveur d’un bombardement viral.<ref>Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.</ref>
+
Guilliman partit secourir Iax. Le monde verdoyant était en ruine quand les Primarques Guilliman et Mortarion s’affrontèrent sans résultat, puis la Death Guard se replia en faveur d’un bombardement viral.<ref>Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.</ref>
  
 
==Sources==
 
==Sources==

Version actuelle datée du 28 juillet 2020 à 23:50

Les Guerres de la Peste.
Dans les remous du Warp, des yeux avides observaient. Ils s’attardaient sur les marches méridionales de l’Ultima Segmentum. Nurgle les voulait pour lui. Il désirait les combler de ses bienfaits, voir leurs citoyens se couvrir d’excroissances et se lamenter alors que leurs autres organes pourriraient et se détacheraient.

Les mondes d’Ultramar étaient beaux, prospères et bien gouvernés. Sans surprise, de tels joyaux suscitaient la convoitise de Nurgle. Le Père des Pestes désirait annexer ces mondes directement à son propre Jardin du Royaume du Chaos, et il assigna cette tâche à ses enfants. Quand la Grande Faille eut déchiré la réalité et déversé l’énergie du Warp dans la galaxie, Nurgle jugea le moment venu.

Il s’évertua à répandre les germes de la corruption dans les Cités-Ruches surpeuplées, la Peste Ambulante, la Variole Suppurante, et la Pourriture Oculaire. Alors qu’un voile de ténèbres s’abattait sur les mondes affligés, de nouvelles souches virulentes de ces maux hideux relançaient le cycle meurtrier. Mais ce dernier arriva alors à son terme en engendrant la vie. Des cadavres des victimes éclorent des Nurglings à profusion, et les cultes de la Corruption invoquèrent d’autres renforts à la faveur des ravages subséquents. L’Imperium baptisa Guerres Délétères le conflit qui s’acheva par la corruption de trois systèmes au nord galactique d’Ultramar, devenus depuis les Astres Fléaux. Nurgle convoqua alors trois de ses plus grands commandeurs - Mortarion, Typhus et Ku'gath - et leur donna pour mission de conquérir Ultramar.[1]

L'Invasion[modifier]

Le Primarque Démon Mortarion dirige l’invasion du Chaos.
Les premiers envahisseurs furent la Death Guard, sous la conduite de leur Primarque macabre, Mortarion. Sa campagne, méticuleusement planifiée en sept étapes, devrait répandre une désolation sans nom sur Ultramar. La première partie, dite Guerre des Mouches, incluait l’assaut sur les Trois Planètes, le siège du Monde-Ruche d’Ardium, et l’offensive de la Mort Rampante contre Espandor et Drohl. La Death Guard se faisait précéder par des bombardements viraux. Des Cités-Ruches devinrent des fosses, et des Agri-Mondes des désolations peuplées de mouches. Les attaques lentes mais implacables usèrent les Ultramarines et leurs auxiliaires. Faute de communications et de secours à cause des tempêtes Warp, les défenseurs étaient en difficulté en cent lieux d’Ultramar. La force d’invasion déjà importante de Mortarion, renforcée par des mutants et des Cultistes du Chaos, était soutenue par la Flotte de la Peste de Typhus, à la tête de son vaisseau amiral, le Terminus Est et par les Démons dirigés par le Grand Immonde Ku’gath le Patriarche Purulent, à la tête de la Légion Démoniaque baptisée la Garde Purulente, elle-même divisée en sept Légions et commandées par six autres Grands Immondes : Septicus, Bubondubon Boute-En-Train, Pestus Throon, Gangrel, Squatumous et Famine. Leur stratégie consistait à prendre et à tenir quelques-uns des principaux mondes d’Ultramar tels que Iax, Espandor et Konor. Les serviteurs de Nurgle lancèrent des raids sur les mondes les plus mineurs du sous-secteur, se retirant toujours avant le déploiement des Ultramarines et de leurs successeurs.

Le système d’Espandor fut le premier à être assiégé. Les Ultramarines disputèrent âprement Espandor Prime aux Space Marines du Chaos jusqu’à l’arrivée des renforts. Iax fut envahi quand à elle par les armées de Ku’gath. La planète fut converti par les impériaux en moitié sanatorium, moitié laboratorium, afin de développer et améliorer des remèdes contre les pathogènes en constante évolution propagés par l’ennemi avant de les distribuer sur les théâtres d’opérations aussi vite que les hérétiques pouvaient les répandre. Pour les envahisseurs, Iax servait de base d’opérations pour la conquête d’Ultramar, alors que Mortarion, la Death Guard et le reste de la Garde Purulente déployaient leurs forces dans le reste du secteur. Tartella fut ravagée par les Démons et, même si le Gouverneur a survécu, la planète avait subi des pertes s’élevant à quatre-vingt-dix-huit pour cent de la population.

Macragge elle-même souffrit des crises provoquées par le Chaos alors que Mortarion dirigeait des raids partout dans Ultramar. Des groupes rebelles menèrent des actions terroristes, bien que cela n’ait entraîné aucune destruction importante ni aucun endommagement critique. Mais ces incidents minèrent le moral des civils et contraignirent le Maître de Chapitre des Ultramarines, Marneus Calgar, à perdre un temps précieux en hommes et en ressources pour mener des missions de maintien de l’ordre afin de neutraliser les rebelles et renforcer le moral et la sécurité de Macragge.

Quand à Typhus, sa flotte envahi et captura l’un des forts stellaires d’Ultramar et concentrait ses efforts sur la prise d’autres stations spatiales. Mortarion lui ordonna plus tard d’attaquer le monde de Parmenio, où se jouerait un affrontement majeur du conflit.[2]

L'Invasion de Konor[modifier]

Sachant l’arrivée de Guilliman, Mortarion lança l’Invasion de Konor, système important d’Ultramar que accueillait le Monde-Forge majeur de Konor. Le Primarque Démon espérait utiliser ce système comme un tremplin pour un assaut à grande échelle sur le monde natal des Ultramarines, Macragge. En fin de compte, ce stratagème échoua car la défense impériale et la contre-attaque subséquente dans le système l’empêchèrent d’atteindre son objectif. Bien que la Death Guard et leurs alliés démoniaques aient réussi à s’emparer de la station de relais astropathique du système de Konor sur le monde de Vanitor et de la planète océanique Drenthal, qui servait de lieu d’entraînement de l’Aeronautica Imperialis, les trois planètes centrales qu’étaient le Monde-Ruche d’Astaramis, le Monde-Forge Konor et l’Agri-Monde de Nethamus sont restées fermement entre les mains des Loyalistes. Peut-être plus important encore, le Monde Hostile corrompu de Loebos, le moyen ultime de Mortarion de prendre le système et qui consistait à propulser cette planète pour se tracer un chemin vers Macragge, fut détruit lors d’une opération de débarquement impérial quasi-suicidaire.[3]

Le Retour du Seigneur d'Ultramar[modifier]

Roboute Guilliman mène la contre-offensive !
À la fin de la Croisade Indomitus, Guilliman appris par le Capitaine Uriel Ventris, venu spécialement d’Ultramar de la part de Marneus Calgar, que la guerre s’intensifiait ainsi que la présence de son frère déchu. Le Fils Vengeur annonça lors du Triomphe de Raukos son intention de retourner dans son royaume avec d’importants renforts, notamment des Space Marines Primaris et de repousser l’assaut du Chaos. Il envoya d’abord ses troupes nettoyer le Monde-Ruche d’Ardium dans le secteur de Macragge de ses assiégeants Astartes Hérétiques. Au cours de cette opération, il appris que Mortarion utilisait un vieil artefact connu sous le nom de Main des Ténèbres, un appareil très ancien (sûrement Aeldari d’origine), qui date d’âges bien antérieurs à la conquête des étoiles par l’Humanité, et qui offrait à son détenteur la possibilité de manipuler aisément les énergies du Warp à une échelle gigantesque. Cet appareil permettait aussi à Mortarion de faire relever les morts, transformés en zombies de la peste. Ces nombreux raids sur divers planètes avaient pour objectif d’implanter un ensemble d’appareils similaires et d’essence démoniaque afin de propager la folie et la sédition au sein d’Ultramar tout en renforçant l’influence du Warp. Le réseau Warp tissé par la Main des Ténèbres permettait aux Démons d’y lancer ainsi une incursion à grande échelle. Les Ultramarines détruisirent l’un de ces appareils sur Ardium et libérèrent le monde de l’influence de Nurgle.[4]

Le Conseil de Héra[modifier]

Une fois le siège d’Ardium levé, Guilliman se dirigea vers Maccrage. Arrivé sur son monde natal, Guilliman convoqua un conseil dans la Forteresse de Hera composé de représentants des échelons supérieurs de l’appareil de commandement impérial, des émissaires de la Marine, de l’Astra Militarum, et des Maisons Chevaleresques d’Ultramar ainsi que les diplomates qui s’exprimaient au nom des gouvernements des mondes du secteur. Le Seigneur Commandeur annonça qu’il avait commis une grave erreur après l’Hérésie d'Horus : celle d’avoir démembré le royaume des Cinq Cents Mondes d’Ultramar. Il était à l’époque convaincu qu’un aussi grand domaine aurait été impossible à défendre pour le Chapitre des Ultramarines, alors limité à mille guerriers. De plus, le Fils Vengeur constata que plus de cent ans après son retour, alors qu’il avait dans les premiers jours de sa résurrection abolit les anciens traités de partition afin de réunifier son ancien domaine, cet ordre n’avait pas été entièrement exécuté. Les efforts pour rétablir la gloire et la puissance d’antan d’Ultramar n’avaient pas été poursuivis avec la diligence qu’il s’attendait de voir. Profondément choqué par l’Imperium qu’il avait découvert à son réveil, le Primarque des Ultramarines voulait reconstruire son royaume afin d’en faire l’exemple de ce que devait être l’Imperium rêvé de l’Empereur.

Afin d’accélérer la réunification, Guilliman rétablit l’ancien Conseil des Tétrarques, l’organe dirigeant de l’Ultramar de l’antiquité. Ses quatre nouveaux Tétrarques étaient : Severus Agemman, le Premier Capitaine des Ultramarines, Portan, le Deuxième Capitaine du Chapitre Genesis, Balthus, Capitaine des Doom Eagles et le Capitaine Decimus Felix, un Primaris des Ultramarines et Écuyer du Primarque. Enfin le Maître de Chapitre Marneus Calgar se vit remettre l’autorité des mondes centraux de Macragge.[5]

La Lance d'Espandor[modifier]

Après avoir dressé le bilan de la situation, Guilliman réorganisa les Ultramarines et les Auxilia et dirigea une contre-attaque à grande échelle contre les envahisseurs de la Death Guard qui avait lancé leur offensive baptisée la Mort Rampante. Plusieurs Chapitres successeurs des Ultramarines rejoignirent également le combat à la demande de leur Primarque, leurs flottes et leurs guerriers engageant les forces de la Death Guard et faisant de leur mieux pour protéger les couloirs de navigation et les routes d’approvisionnement d’Ultramar vers le vaste Imperium.

Guilliman baptisa cette campagne "Lance d’Espandor", et avait pour objectif de couper les voies de ravitaillement de la flotte de Mortarion; de localiser et de neutraliser les dispositifs que le Seigneur de la Death Guard avait placé sur Espandor afin d’assécher le torrent de pouvoir Warp qui corrompait le secteur. Ainsi, les hordes démoniaques ne seront plus en mesure de perdurer dans l’espace matériel avec autant d’aisance et l’ennemi aura plus de peine à ranimer les morts. Une fois ses armées ordinaires isolées et privées d’assistance surnaturelle, Guilliman avait l’attention de porter le coup fatal, les uns après les autres, jusqu’à Iax.

Prenant d’assaut la planète, les forces du Seigneur Commandeur, mêlant Space Marines, Primaris et Astra Militarum, repoussèrent la Death Guard lors de la féroce Bataille d’Espandoria Tertio. Les forces de Nurgle furent mises en déroute et Guilliman mis fin à la bataille de façon décisive en bannissant, grâce à l’Épée de l’Empereur, le Démon de Nurgle nommé Qaramar de la Seconde Perdue et Ultime Témoin du Dernier Instant et cinquième favori de Nurgle. En compagnie de Custodiens, de Sœurs du Silence, de Varro Tigurius et de quelques-uns de ses fils, Guilliman détruisit la Machine-Démon de Mortarion en forme d’horloge dans laquelle Qaramar s’était animé, caché dans une cathédrale impériale en ruine. Avec sa destruction, le fameux dispositif responsable de la corruption dans le secteur était neutralisé. Le système Espandor fut nettoyé de la souillure du Dieu de la Peste et des dernières forces de la Death Guard. Par cette victoire, les forces de Nurgle étaient maintenant coupées de leur base dans les Astres Fléaux et la toile corruptrice de Mortarion était déchirée.

Constatant l’absence de son frère sur Espandor, Guilliman comprit qu’il se trouvait dans le système de Parmenio, la base d’opération du Primarque Démon. Le Fils Vengeur laissa les Chapitres Genesis, Aurora, Mortifactors et Knights Cerulean purger les derniers éléments renégats sur la planète et dirigea ses forces à la rencontre du Seigneur de la Mort.[6]

Assaut sur Galatan[modifier]

En parallèle, Typhus ravagea tout Ultramar, s’emparant de trois forteresses stellaires. Il lui fut ordonnée par le Dieu de la Peste de rejoindre avec sa flotte Parmenio pour soutenir son Primarque et de s’emparer de la plus puissante forteresse stellaire d’Ultramar qui se trouvait dans ce système : Galatan.

Typhus s’exécuta et dans l’espace, il aborda la gigantesque forteresse orbitale de Galatan avec sa Flotte de la Peste. La défense de Galatan s’appuyait principalement sur les Novamarines dirigés par le Maître de Chapitre Bardan Dovaro et des régiments de l’Astra Militarum, soutenue par des Chevaliers Gris. L’assaut fut impitoyable, les armées de Typhus parvenant à faire des percées. L’assaut majeur eu lieu dans la forteresse de Crucius Portis II où le Héraut de Nurgle tua personnellement Bardan Dovaro avant qu’un Maître Chevalier Gris ne repousse Typhus, assurant la victoire impériale.[7]

La Bataille de Parmenio[modifier]

Sur Parmenio, une terrible bataille décida du destin des Guerres de la Peste.
Sur Iax, le Jardin de Nurgle s’était déversé du Warp et avait fait de la planète un véritable enfer. Le Grand Immonde Ku’gath préparait un rituel afin de transformer Iax en Pestiliax, et faire d’Ultramar un royaume de la peste rattaché au domaine de Nurgle. Entre temps, Mortarion, basé sur Parmenio, contacta le Démon Majeur afin d’exiger sa présence et celle de sa Légion Démoniaque sur Parmenio même afin d’affronter Guilliman qui avançait trop vite pour le Primarque Démon. Mortarion espérait capturer Guilliman afin de l’utiliser comme "ingrédient" essentiel pour le rituel d’Iax, et faire de son sacrifice l’acte final qui verrait la mort d’Ultramar.

À Parmenio, les Impériaux faisaient face à la Death Guard dans des combats sans répit. À Tyros, une cité portuaire assiégée par la Légion Renégate, et défendue par l’Astra Militarum et un contingent de Sœurs de Bataille commandé par la Sœur Supérieure Iolanth, un miracle eu lieu : une jeune fille de seize ou dix-sept apparue en robe face aux Traîtres et détruisit en levant la main les machines démoniaques, transformant leurs fluides immondes en eaux pures. Les Sœurs de Bataille y virent une Sainte Vivante habitée par l’Empereur.

Guilliman rallia Parmenio avec sa puissante flotte. À bord de son vaisseau amiral, il vit les captures d’images de la cité d’Hecatone, prise et transformée en jungle par la Death Guard. Il ordonna un bombardement de cette cité mais la présence d’un champ Warp empêchait les tirs de détruire ce lieu maudit. Grâce au contrôle du système d’augure principal, Guilliman trouva la source probable de ce champ Warp : une centrale électrique recouverte de veines boursouflées. La centrale en elle même était protégé par un champ Warp, forçant le Fils Vengeur à envoyer des missiles anti-psy pour percer le bouclier et grâce à la brèche crée, il largua des Torpilles d’Abordage rempli de Primaris et de Sœurs du Silence sous le commandement du Tétraque Félix et du Capitaine Cato Sicarius. L’escouade impériale affronta mille horreurs au sein de cette centrale mais parvint à désactiver le générateur qui protégeait Hécatone. La cité fut oblitérée.

Entre temps, la Death Guard s’était installée dans une vallée peu encaissée, dans les montagnes au nord d’Hecatone. Une plateforme corrodée constituée de trois cercles mêlés avait été érigée, surplombant la zone environnante et trois cent quarante mortels y avaient été rassemblés. Ils formaient le Culte de la Prolifération Infinie, une secte d’oracles toute dévouée à Nurgle. Chacun d’entre eux était un Psyker. Mortarion était assis sur un trône à haut dossier constitué d’un empilement d’ossements en train de verdir. Un odieux rituel débuta, qui vit la mort des cultistes mais permit l’arrivée du Grand Immonde Ku’gath, des six autres Démons Majeurs et de l’ensemble de la Légion Démoniaque de la Garde Purulente. Pour les Démons, le temps était compté car le Warp était en train de s’étioler.

Guilliman lança l’offensive générale. Il envoya Sicarius sauver la cité portuaire de Tyros du siège de la Death Guard. Les Traîtres éliminés, les Ultramarines découvrirent la jeune Sainte Vivante baptisée la Sainte de Tyros, vénérée par Iolanth et ses Sœurs. Ordre fut donné par Guilliman d’enfermer la jeune fille, perçue comme une potentielle Psyker déviante - voir comme une tentative de Magnus le Rouge, rival de Mortarion, de saboter ses efforts de guerre. Le Primarque des Ultramarines s’installa à Tyros où il tint un conseil de guerre. Il apprit par messages astropathiques qu’Ardium était de nouveau envahie et que Macragge était assiégée. La bataille se préparait, les effectifs de Mortarion étaient plus importants que les Impériaux, mais ses soldats étaient de moindre qualité. La brume de démence que le Traître avait mis en place se dissipait dans la populace. Si ses armadas de chars étaient impressionnantes avec un grand nombre de guerriers de la Death Guard, Guilliman disposait de trois demies Legios de la Collegia Titanica - les Legios Oberon, Atarus et Fortis alors que Mortarion n’en avait qu’une - la Legio Mortis et de deux fois moins de Chevaliers que le Fils Vengeur. Enfin la station spatiale Galatan venait de pénétrer dans le système et une fois en orbite, ces puissantes armes annihileraient l’ennemi.

La Bataille de Parmenio eut lieu sur les Plaines d’Hecatone. Au milieu des affrontements entres les Titans et les Chevaliers, le Léviathan de commandement de Guilliman avança inexorablement au cœur de la plaine détrempée. Il cherchait son frère échu, et était conscient que les Démons de Nurgle allaient surgir d’un instant à l’autre.

C’est alors que sept tours gigantesques montées sur roues avancèrent au milieu de la brume vers la ligne impériale, entourées de hordes d’humanoïdes dotés de têtes bestiales. De ces Tours de la Peste, une brume s’échappait, et derrière elles, les Légions Démoniaques avançaient dans leur sillage. Les Démons n’arrivaient pas par des moyens conventionnels, mais se matérialisaient à partir de la brume. Des vapeurs s’épaissirent et prirent la forme de Démons, et des milliers se mirent en marche là où auparavant il n’y en avait aucun. Nurglings, Portepestes, Drones de la Peste, Bêtes de Nurgle et Grands Immondes avançaient. Au centre de l’ost démoniaque se trouvait la Garde Purulente, la cavalcade de Ku’gath, l’une des légions les plus puissantes de Nurgle. Sept de ses Démons les plus exaltés dirigeaient la Garde Purulente, qui était trois fois plus grande que les autres légions, et sept fois plus puissante. Ku’gath avançait en tête de la masse couinante. Ses six lieutenants étaient autour de lui : Septicus, l’Enragé, Pestus Throon, Famine l’Obèse, Bubondubon et Squatumous. Mortarion apparut enfin, survolant la zone, porté par ses ailes de mouche. Il ordonna à Ku’gath de trouver Guilliman mais de ne pas le tuer afin de l’utiliser pour leur rituel sur Iax. Les six lieutenants de Ku’gath ravagèrent le champ de bataille à la recherche du Fils Vengeur. Le Léviathan de Guilliman arriva et lorsqu’il vit Mortarion, Guilliman en émergea et fonça vers le Primarque Démon qui fut autrefois son frère. Mais Guilliman dut faire face aux Démons Majeurs de Nurgle et à des foules de Portepestes, accompagnés de sa Garde Vitrix commandée par le Capitaine Sicarius, de Sœurs du Silence et de Gardes Custodiens. Le Primarque tuait littéralement les Démons grâce à l’Épée de l’Empereur qu’il maniait, provoquant une panique au sein des Démons peu habitués à faire face à une destruction totale et absolue de leur essence. Le Grand Immonde Septicus Sept, Septième Seigneur de la Septième Demeure fit face à Guilliman et les deux adversaires s’affrontèrent dans un duel terrible alors que de nombreux Portepestes et Grands Immondes tombaient sous les lames des Primaris et des Serres de l’Empereur. Septicus parvint à blesser le bras du Guilliman et de faire couler une goutte de son sang. Cela permit à Ku’gath de lancer un sortilège d’un claquement de doigts, faisant apparaître des faisceaux d’énergie sinueuse depuis chaque Tour de la Peste restante et qui saisirent Guilliman au niveau du poignet, autour de son cou et de la taille, l’entravant jusqu’à ce qu’il fût immobilisé.

Roboute Guilliman affronte Mortarion sur Iax.
Mortarion surgit face au Fils Vengeur, se moquant de lui et de ses principes avant de lever sa faux pour lui occuper les jambes… et le temps s’arrêta.

Une lumière aveuglante illumina le champ de bataille et la Sainte de Tyros apparue, libérée de sa prison par la Sœur Iolanth. La fille irradiait une lumière dorée et progressait d’un pas léger. Bien que le sol fût constitué d’une terre marécageuse et spongieuse, ses pieds ne laissaient aucune trace. Ses yeux étaient des orbites vides, sa peau était tavelée. Au sommet de son crâne, ses cheveux se détachaient par mèches entières. De sa bouche, émanait la lumière d’une étoile. Elle était en train de se déliter, mais elle était cernée d’un doux nimbe qui s’intensifiait au fur et à mesure qu’elle approchait des deux Primarques. Le halo s’infiltrait entre les combattants et faisait luire la brume, transformant les volutes malveillantes en un filet de lumière majestueuse. Les Démons s’affolèrent, hurlant "Anathème". La fille arpentait l’air au-dessus de la mêlée. Un dôme de lumière s’éleva du sol, emprisonnant tous les belligérants dans son périmètre aveuglant alors que l’arme de Mortarion se retrouvait prisonnière juste avant de s’abattre. Le soleil fit son apparition et éclaira la plaine ravagée. Les Démons mineurs s’évaporèrent comme de la glace dans un fourneau, et furent bannis dans l’Immaterium en hurlant alors que les Démons Majeurs chancelèrent, leurs corps brûlés par le halo qui cernait la fille. Mortarion, fut projeté en arrière, ses ailes repliées autour de son corps. Les liens qui entravaient Guilliman se fracassèrent en particules scintillantes, et le Primarque fut à nouveau libre.

Guilliman pourchassa son frère qui prit la fuite par une faille Warp qu’il traça avec sa faux, invitant le Fils Vengeur à le retrouver sur Iax. Furieux, Guilliman acheva Septicus gravement brûlé par la Sainte de Tyros, annihilant l’essence du Démon Majeur qui ne pourrait plus se réincarner dans le Warp. Les Démons disparurent et les Traîtres étaient en déroute. Puis Galatan apparut et de ses armes, la forteresse orbitale annihila les dernières troupes du Chaos, offrant la victoire à l’Imperium.

La Sainte de Tyros trépassa, la puissance qui avait habité son corps l’ayant quitté. La jeune fille mourut dans les bras de Guilliman, suite aux terribles brûlures que Sa puissance avait provoqué en habitant son corps.[8]

La Fin des Guerres[modifier]

Guilliman partit secourir Iax. Le monde verdoyant était en ruine quand les Primarques Guilliman et Mortarion s’affrontèrent sans résultat, puis la Death Guard se replia en faveur d’un bombardement viral.[9]

Sources[modifier]

  • HALEY GUY, Sombre Imperium, Black Library, 2017
  • HALEY GUY, Sombre Imperium - Guerre et Peste, Black Library, 2018
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V8
  • Galaxy In Flames - Fate of Konor
  1. Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Cinq - La Clémence de Guilliman, Chapitre Quatorze - Portepeste, Chapitre Seize - Le Cortège de Ku’gath, Chapitre Dix-Sept - Mort en Illyria de HALEY GUY, Black Library, 2017
    Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Six - Typhus Défié de HALEY GUY et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Galaxy In Flames - Fate of Konor[1] et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Dix - Des Nouvelles d’Ultramar, Chapitre Vingt - Le Conseil d’Héra de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Vingt - Le Conseil d’Héra de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Vingt-et-Un - Espandoria Tertio, Chapitre Vingt-Deux - Theologica de HALEY GUY, Black Library, 2018
    Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Six - Typhus Défié, Chapitre Dix-Huit, Assaut Sur Galatan, Chapitre Vingt-Et-Un - La Défense de Crucius Portis II, Chapitre Vingt-Quatre - Un Héros Terrassé de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Sombre Imperium - Guerre et Peste, Chapitre Quatre - La Convocation de Ku’gath, Chapitre Cinq - Tyros Assiégée, Chapitre Dix - Les Navires De La Peste, Chapitre Onze - Le Temple de Mortarion, Chapitre Douze - Le Réacteur Central, Chapitre Treize - Saints et Pécheurs, Chapitre Quatorze - La Voie de la Chair, Chapitre Quinze - Relève, Chapitre Dix-Sept - Rassemblement Sur Parmenio, Chapitre Dix-Huit - Assaut Sur Galatan, Chapitre Vingt - La Legio Oberon en Marche, Chapitre Vingt-Deux - La Volonté de L’Empereur, Chapitre Vingt-Trois - La Garde Pestilentielle Approche, Chapitre Vingt-Cinq - Le Destin du Monde, Chapitre Vingt-Six - Désengendrés, Chapitre Vingt-Sept - Le Plan de l'Empereur de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Ultramar et résumées par Guilhem.