Guerres d'Orask

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 27 juin 2021 à 14:27 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « Le monde sentinelle d’Orask se trouvait au bord des profondeurs de l’Iquathan, au nord du Segmentum Ultima, près de la frontière de la zone redoutée du vide spa... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le monde sentinelle d’Orask se trouvait au bord des profondeurs de l’Iquathan, au nord du Segmentum Ultima, près de la frontière de la zone redoutée du vide spatial connue sous le nom d’Astres Fantômes. La garnison d’Orask était constituée non seulement de son propre peuple guerrier, une race stoïque qui, à l’instar des peuples de Cadia ou de Mordian, s’était depuis longtemps habituée à la guerre, mais aussi de régiments supplémentaires de la Garde, et même de détachements de l’Adeptus Astartes et de Legios Titaniques qui y étaient déployés par roulement. Une garnison aussi puissante était nécessaire pour renforcer le réseau de défense de la planète et, avec les forces de la Flotte de Guerre Ultima, s’aventurer dans les systèmes stellaires environnants en cas de besoin, car Orask était un monde où les conflits n’étaient jamais loin.

Situé à l’intersection de l’une des rares routes Warp viables à travers les Profondeurs, Orask a été pendant des millénaires un front de bataille et un bastion qui a protégé l’Imperium des terreurs de l’au-delà. Rien qu’en M41, les défenseurs d’Orask ont résisté aux attaques sauvages des maraudeurs Orks, des groupes de renégats du Chaos, à l’assaut d’une espèce Xenos inconnue jusqu’alors et aux forces de l’archi-hérétique Explorator-Magos Cykor Marlowe. L’attaque la plus terrible contre Orask s’est produite en 977.M41, lorsqu’un fragment des menaçantes Flottes-Ruches Tyranides est apparu depuis l’est galactique, désorienté et corrompu par son passage dans les Astres Fantômes, et s’est abattu sur le système d’Orask comme une bête affamée. La grande bataille qui s’ensuivit fut brève mais sanglante, et alors que les créatures Tyranides se jetaient sur la surface d’Orask, en grande partie sans vie, elles furent repoussées par les canons et les armures massives de ses défenseurs, soutenus par une compagnie complète du Chapitre Space Marine des Red Talons et par un manipule de Titans de la Legio Magna. Les griffes et le venin acide ont été combattus avec des canons de combat, des obus et des Bolts, et malgré des pertes qui se sont élevées à des dizaines de milliers en quelques jours, les horreurs Tyranides ont été repoussées, contenues et purgées de la surface d’Orask. Des preuves persistent cependant que certains organismes se sont échappés vers les systèmes extérieurs, et Orask n’a peut-être pas fini d’entendre parler de la terreur du Grand Dévoreur.[1]

Source

  • Imperial Armour Apocalypse II
  1. Imperial Armour Apocalypse II - The Orask Wars et résumées par Guilhem.