Fulgrim : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (La Bataille de Terra)
m (La Bataille de Terra)
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 254 : Ligne 254 :
  
 
====La Bataille de Terra====
 
====La Bataille de Terra====
Suite à la Guerre Slaire et l’encerclement de Terra par les flottes d’Horus, Fulgrim assista au conseil de guerre sur le ''Vengeful Spirit'', organisé par Horus en hololithe, réunissant en plus du Maître de Guerre, Angron, Magnus, Perturabo et Fulgrim et les principaux commandant mortels des armées d’Horus.  
+
Suite à la [[Guerre Solaire]] et l’encerclement de Terra par les flottes d’Horus, Fulgrim assista au conseil de guerre sur le ''Vengeful Spirit'', organisé par Horus en hololithe, réunissant en plus du Maître de Guerre, Angron, Magnus, Perturabo et Fulgrim et les principaux commandant mortels des armées d’Horus.  
  
 
Durant ce conseil où le Seigneur de Fer exposa son plan pour mettre à bas les boucliers qui protégeaient Terra de tout bombardements et attaque massive, plan visant à déployer des troupes à travers des brèches des boucliers pour les désactiver, Fulgrim en profita pour provoquer l’impatient et bouillonnant Angron, Primarque Démon du dieu rival au sien, se chamaillant tel un enfant avec lui. Il se moqua ensuite de Perturabo et montra son impatience devant l’attente qu’exigeait la situation.<ref>Informations issues de ''Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés'', Chapitre Sept, ''Le Conclave des Traîtres'' - ''Risques et Bénéfices'' - ''Pour la Gloire des Dieux'' de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.</ref>
 
Durant ce conseil où le Seigneur de Fer exposa son plan pour mettre à bas les boucliers qui protégeaient Terra de tout bombardements et attaque massive, plan visant à déployer des troupes à travers des brèches des boucliers pour les désactiver, Fulgrim en profita pour provoquer l’impatient et bouillonnant Angron, Primarque Démon du dieu rival au sien, se chamaillant tel un enfant avec lui. Il se moqua ensuite de Perturabo et montra son impatience devant l’attente qu’exigeait la situation.<ref>Informations issues de ''Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés'', Chapitre Sept, ''Le Conclave des Traîtres'' - ''Risques et Bénéfices'' - ''Pour la Gloire des Dieux'' de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.</ref>
Ligne 288 : Ligne 288 :
 
*FRENCH JON, ''Esclaves des Ténèbres - Les Égares et les Damnés'', Black Library, 2019
 
*FRENCH JON, ''Esclaves des Ténèbres - Les Égares et les Damnés'', Black Library, 2019
 
*HALEY GUY, ''Sombre Imperium'', Black Library, 2017  
 
*HALEY GUY, ''Sombre Imperium'', Black Library, 2017  
 +
*HALEY GUY, ''Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés'', Black Library, 2018
 
*KYME NICK, ''La Guerre Éternelle - Imperfection'', Black Library, 2016
 
*KYME NICK, ''La Guerre Éternelle - Imperfection'', Black Library, 2016
 
*McNEILL GRAHAM, ''Les Faux Dieux - Où l'Hérésie prend racine'', Black Library, 2006  
 
*McNEILL GRAHAM, ''Les Faux Dieux - Où l'Hérésie prend racine'', Black Library, 2006  

Version du 4 décembre 2019 à 17:28

« L’appel de la mort est un appel d’amour. La mort peut être douce si nous lui répondons, si nous l’acceptons comme l’une des grandes formes éternelles de la vie et de la transformation ; comme l’instant où l’homme se change en quelque chose de plus grand qu’à ses débuts grossiers : une créature flottante, divine, scintillante, diaphane et merveilleuse. Telle sera mon apothéose, lorsque je deviendrai un principe général de l’Être, cité en exemple sur tous les paysages de l’Imperium. »
- Le Primarque Fulgrim, Mon image phénicienne.
Fulgrim, Le Phénicien, Le Prefector de Chemos, L’Illuminateur, Primarque Démon des Emperor's Children.
Le Phénicien. Le Prefector de Chemos. Le Haut Seigneur des Emperor's Children. L’Illuminateur. L’Ange Exterminatus. Prince Démon du Dieu des Excès. Le lunatique et fier Fulgrim est le Primarque de la Légion des Emperor’s Children. Il s’est efforcé d’être un modèle en toutes choses - en tant que général, en habileté martiale, en gouvernance, en raison et en effort, et a transmis ses valeurs à sa Légion où elles ont été consacrées comme un dévouement implacable à la perfection dans la guerre. Cette ambition dévorante s’est faite au prix de la vanité et de l’orgueil des Emperor’s Children et de leur maître, et ils se sont rapidement pris au piège de la conspiration du Maître de Guerre.[1]

Fulgrim, également connu avant l’Hérésie d'Horus sous le surnom de "Phénicien". Sa vie était consacrée à la recherche de la perfection en toutes choses ; physique, mental et spirituel. Il avait les cheveux blancs et longs et des yeux violets aussi profonds que des puits galactiques, encadrés par des traits pâles taillés à la perfection. L’armure du Primarque était d’un violet brillant, aux bords rehaussés d’or, et sculptée de motifs exquis avec une paire de grandes ailes d’aigle qui s’étendait au-dessus de l’épaulière gauche. Des porteurs encapuchonnés soulevaient sa longue cape d’écailles, et des rubans de parchemin lui pendaient des épaules. Un haut gorgerin d’un violet plus profond soulignait son visage si pâle qu’il touchait à l’albinisme. Sa beauté était telle aucun mot ne pouvait décrire la perfection physique de Fulgrim.[2]

Il a grandi sur l’aride et morne monde de Chemos, ancienne colonie minière dont les cités étaient tombées en décrépitude depuis sa séparation avec Terra durant l’Ère des Luttes. Ses parents adoptifs, Corrin et Tullea, étaient deux prolétaires pauvres. Ouvrier de la plus grande usine-forteresse de la planète, Callax, il s’éleva très vit dans la hiérarchie, motivant les siens de combattre leur destin. Il organisa la réouverture d’anciennes mines et mis en place des nouvelles machines performantes. Ainsi, Callax finit par produire plus qu’elle ne consommait et voyant son peuple prospérer, Fulgrim amorça le retour de la culture et de l’art. D’autres colonies décidèrent rapidement de s’allier avec Callax et cinquante ans après son arrivée sur Chemos, Fulgrim s’imposa comme le seul dirigeant. Lorsque l’Empereur le retrouva, il reçu le commandement de la IIIe Légion, les Emperor’s Children.[3]

Le Phénicien combattra durant la Grande Croisade les ennemis de l’Humanité. C’est pendant cette période qu’il se liera d’amitié avec Ferrus Manus, Primarque des Iron Hands, partageant avec la Gorgone le rêve d’atteindre la perfection. À la fin de la Grande Croisade, il sera lentement corrompu par l’épée qu’il a récupéré sur le monde de Laeran, un trophée dont il s’empara dans un temple religieux de cette race Xenos qu’il a exterminé, les Laers. Cette Épée Démon, dont il ignorait la nature, le poussera peu à peu à rejoindre Horus, dont il était proche, dans sa rébellion.[4]

Lorsque l’Hérésie d’Horus se déclencha, Fulgrim fut parmi les premiers Primarques, avec Angron et Mortarion, à se déclarer partisan du Maître de Guerre. Il tenta de corrompre la Gorgone à la cause d’Horus mais échoua[5], puis il combattit les Iron Hands, les Salamanders et la Raven Guard dans l’épouvantable Massacre du Site d'Atterrissage de Isstvan V qui verra la quasi annihilation des trois Légions Loyalistes. C’est durant cette bataille qu’il tua en combat singulier son ancien ami et frère Ferrus Manus. Après avoir décapité la Gorgone, il fut possédé par l’entité démoniaque de l’épée de Laeran suite au désespoir et à la honte de ce fratricide.[6]

Il parvient néanmoins à rependre le contrôle de son corps. Durant sa possession, il avait découvert la vérité des puissances qui règnent dans le Warp[7], et attiré par le pouvoir et la "perfection" qu’il percevait à travers les Dieux du Chaos, il manipula son frère Perturabo pour que ce dernier l’aide à pénétrer dans le Monde Déchu Aeldari d’Iydris où il accéda à travers un rituel au rang de Prince Démon de Slaanesh, devenant le premier Primarque à connaître cette ascension.[8]Il participera ensuite à la Bataille de Molech, étant responsable de la corruption de la Maison Chevalier régnante de la planète[9] puis à la Bataille de Terra où à la tête de ses fils, il commit d’innombrables horreurs avant de s’enfuir une fois Horus tué.[10]

Lors de la Purge, il fut traqué par Roboute Guilliman. Mais il piégea le Fils Vengeur à la Bataille de Thessala et durant l’abordage des Ultramarines sur son vaisseau amiral, il affronta le Seigneur d’Ultramar qu’il égorgea à mort.[11]Il rejoignit par la suite son Dieu dans l'Immaterium, abandonnant de fait sa Légion[12]. Néanmoins, il refit parler de lui dix millénaires plus tard…[13]

Jeunesse sur Chemos

« En vérité, l’efficacité requiert davantage qu’un effort minimum. Et ce qui est efficace ou pas ne peut être déterminé qu’à travers le contexte. C’est une leçon que j’ai apprise étant enfant, au milieu des machines de traitement et d’extraction des minerais. »
- Fulgrim.

Lorsque l’Empereur parcourait encore l’univers afin de sauver la galaxie de la régression, de la superstition et du mysticisme, Il créa les Primarques, des êtres surhumains. Cependant Son projet ne passa guère inaperçu, car un vortex aspira les fœtus des Primarques dans le Warp.

Les vingt capsules d’incubation dérivèrent dans l’Immaterium et finalement, elles furent déposées sur diverses planètes de la galaxie. La capsule de celui qui allait devenir Fulgrim, le Primarque des Emperor’s Children, échoua sur un monde minier nommé Chemos.

Sa capsule fut retrouvée par trois ouvriers de l’usine-forteresse de Callax, une femme, Tullea, et deux hommes, Corrin et Sullax, envoyés pour enquêter sur un impact de météorite. Lorsqu’ils atteignirent le site de l’impact, ils ne trouvèrent pas les vestiges d’un satellite écrasé ou d’un vaisseau abattu mais un miroitement de lumière. C’était une lueur, une illumination cohérente qui emplissait le bout de la vallée dans laquelle elle avait échouée. Dès que la lumière commença à se replier sur elle-même, à remodeler sa forme en quelque chose de magnifique, Corrin y trouva un jeune nourrisson parfaitement formé. Sullax, méfiant, a voulu tuer l’enfant, le considérant comme un fardeau pour leurs ressources, mais le nouveau né avait ravi Corrin. Alors que Sullax tenta d’égorger l’enfant, Tullea le tua d’un tir de carabine. Ni Corrin, ni Tullea ne se sentirent coupable de l’avoir tué pour sauver le bébé parfait. Constatant qu’un courant d’eau pure s’était formé à l’endroit où le nourrisson avait atterri, Corrin décida de donner à l’enfant le nom d’un dieu de Chemos, décrit comme ayant la teinte violette et élevant des eaux primordiales pour apporter la vie sur un monde nu où rien ne poussait jamais, et qui renaissait à présent comme un paradis fertile : Fulgrim, Celui qui fait jaillir les eaux.[14]

Chemos était une colonie minière qui dépendait du commerce interstellaire grâce auquel elle échangeait ses minéraux contre de la nourriture. Le gouvernement planétaire faisait tout ce qu’il pouvait pour essayer d’extraire les ressources des sols pauvres de la planète, mais le monde était à l’agonie. C’est dans cet univers que Fulgrim grandit à une vitesse incroyable, devenant un homme grand et fort, capable d’accomplir sa part de travail. Dans sa jeunesse, il avait appris les rythmes de guerre auprès des Sulpha, des tribus nomades de Chemos qui avaient produit des escrimeurs de premier plan. Corrin et Tullea s’étaient avérés, d’après Fulgrim, des parents acceptables malgré le fait que la vie sur l’usine-forteresse de Callax les avait brisé très tôt, s’étiolant pendant que lui s’était épanoui. Le Phénicien gardera un buste en marbre brut de chacun d’eux, reconnaissant qu’ils avaient fait de leur mieux pour lui.

En parallèle, Fulgrim comprit très rapidement de quelle manière fonctionnaient les machines avec lesquelles il travaillait. Il s’éleva très vite dans la hiérarchie de Callax et décida de tout faire pour sauver son peuple d’un extinction assurée. Sous son commandement, des équipes d’ingénieurs voyagèrent loin des usines-forteresses et reprirent le contrôle d’avant-postes abandonnés depuis longtemps. Il fit ouvrir et agrandir de nouvelles mines et mit sur pied de nouvelles machines plus sophistiquées qui améliorèrent le rendement, permettant à Callax de produire plus qu’elle ne consommait. Son peuple prospérant de nouveau, Fulgrim amorça un retour de la culture et de l’art, faisant revivre l’esprit d’humanité qui avait été sacrifié bien longtemps auparavant dans la course à la survie.[15]

La Conquête de Chemos

D’autres colonies décidèrent de s’allier avec Callax pour profiter de sa croissance. Ainsi débuta la lente conquête planétaire de Fulgrim. Chemos était alors à l’agonie. Ses mines drainées, ses minerais pillés. La civilisation vacillait, s’effritait. En plus de ses guerres contre les Sulpha, Fulgrim batailla contre des tribus cannibales qui occupaient des usines désaffectées depuis des siècles, marqué par une expédition malheureuse vers le cœur du Processeur de Forage Prime, où Fulgrim affronta une créature monstrueuse. Ces guerres de conquête mêlaient alliance et politique. Ainsi, Fulgrim fut fiancé plusieurs fois, des mariages politiques pour sceller des accords, ou ouvrir des négociations avec certaines dynasties dirigeantes de Chemos. En cinquante ans, il devint le seul dirigeant de Chemos, gagnant le titre d’Illuminateur. La capitale de Chemos avait subi nombre des fléaux qui avaient affligé le reste du monde, et sous sa tutelle, elle s’était élevée à des sommets dont ses habitants n’avaient jamais osé rêver.

Peu de temps après, l’isolation de Chemos prit fin lorsqu’arriva une flotte de vaisseaux de guerre arborant tous le même symbole, celui de l’aigle bicéphale. Chemos n’avait pas d’armée à proprement parler mais la zone d’atterrissage fut cernée. Fulgrim ordonna qu’on laisse les visiteurs arriver jusqu’à Callax.

Dans ses quartiers spartiates, Fulgrim se retrouva face à des guerriers mené par leur chef, l’Empereur de l’Humanité Lui-même. Fulgrim le regarda et s’agenouilla sans un mot en lui offrant son épée. Depuis ce jour, Fulgrim jura de servir et de défendre l’Imperium de tout son cœur.[16]

La Grande Croisade

« L’ascension commence. »
- Fulgrim.
Fulgrim durant la Grande Croisade.
Fulgrim appris de la bouche de l’Empereur l’existence de Terra, de la Grande Croisade et de ses propres origines. Il sut au fond de son cœur qu’elle était vraie, et sur la requête de son père, il voyagea jusqu’à Terra pour prendre la tête de la IIIe Légion, les Emperor’s Children. À l’inverse des autres Légions, les Emperor’s Children étaient relativement peu nombreux car un accident avait détruit presque tout leur patrimoine génétique. Il ne restait que deux cents Space Marines. Le Livre des Primarques relate une partie du discours de Fulgrim à ses guerriers, et d’après cet ouvrage il leur dit : « Car nous sommes Ses enfants, et que tous ceux qui nous regardent le sachent et nous craignent pour cela. Nous ne pouvons le trahir que par l’imperfection et nous ne le trahirons pas ! » Fulgrim était impatient à l’idée de conquérir au nom de l’Empereur, mais il réalisa qu’avec deux cents guerriers, la tâche allait être difficile. Avec la bénédiction de l’Empereur, Fulgrim et sa Légion rejoignirent les Luna Wolves. Il combattit au côté de son frère Horus Lupercal, l’aidant à conquérir les régions extérieures à l’est de la galaxie. Horus loua Fulgrim et sa Légion en déclarant qu’ils étaient l’incarnation vivante des Astartes. Puis, renforcés par de nouvelles recrues venues de Chemos et de Terra, les Emperor’s Children avaient désormais la force de conduire leur propre Croisade.[17]

Durant cette période, il gagna le sobriquet de "Phénicien", popularisé par quelque quidam de la cour de l’Empereur à l’égard à la façon du Primarque de s’habiller.[18]

Une Grande Amitié

Durant la Grande Croisade, Fulgrim forgea une profonde et solide amitié avec son frère Primarque Ferrus Manus lors de leur rencontre sur Terra, sous le mont Narodnaya, dans la plus grande forge des Ourals. La Gorgone œuvrait alors avec les maîtres de fonderie quand Fulgrim et sa Garde Phénicienne descendirent dans l’immense complexe métallurgique. Les deux Primarques ne s’étaient encore jamais rencontrés. Fulgrim expliqua à Ferrus Manus qu’il était venu forger l’arme la plus parfaite jamais créée, afin de la porter au cours de la Grande Croisade. Devant une telle fanfaronnade, Manus ria au nez de Fulgrim, en déclarant que ses mains à l’allure aussi chétive n’arriveraient jamais à égaler les siennes. Les deux Primarques se lancèrent le défi de forger la meilleure arme qui soit. Après des semaines de labeur et de quolibets joviaux, les deux demi-dieux finirent leurs armes. Fulgrim avait forgé un marteau de guerre exquis, Brise-Forge et Ferrus une épée à lame d’or, Lame de Feu. Voyant ce que l’autre avait créé, chaque Primarque avait déclaré que l’arme de son rival était la meilleure des deux avant de se les échanger, scellant leur amitié avec le fruit de leurs mains.[19]

La Conformité de Byzas

Fulgrim obtint finalement l’indépendance de sa Légion suite à la Conformité du monde de Byzas. Le Phénicien impressionna en obtenant cette victoire avec seulement sept Astartes, prouvant à ses yeux sa supériorité et sa perfection.

Accueillie par le Gouverneur autocrate de Byzas, Pandion IV, Fulgrim dut faire face à plusieurs tentatives d’assassinats - qui ne le menacèrent pas vraiment - ainsi qu’à divers complots de la noblesse de la planète qui souhaitait mettre à bas le gouvernement central et s’emparer du pouvoir.

Le Phénicien finit par dissoudre le gouvernement et la noblesse, forçant cette dernière à s’unir contre lui et à assiéger la capitale que le Primarque contrôlait, Nova-Basilos. Avec ses sept Astartes, dont parmi eux l’Apothicaire Fabius Bile, il écrasa les rebelles, exécuta les patriciens leaders et incorpora leurs enfants dans sa Légion.

Il faillit néanmoins périr lorsque qu’une société secrète de nobles, la Confrérie Sabazienne, provoqua des révoltes dans les provinces, attirant le Phénicien dans un piège où une arme atomique l’attendait. Fulgrim désactiva in extremis l’arme de destruction.

Suite à cette victoire, la IIIe Légion vola de ses propres ailes, guidé par son Primarque.[20]

La Pacification de Cheraut

Fulgrim participa à la Pacification de Cheraut aux côtés de Konrad Curze et de Rogal Dorn. Ses Emperor’s Children aidèrent les Imperial Fists et les Night Lords a briser les défenses de la coalition humaine belligérante de Cheraut qui résistait à l’Imperium. Après la victoire, Dorn loua Fulgrim et ses Astartes mais exprima sa colère devant les exactions de Curze et de sa VIIIe Légion.

Après cette violente altercation, Konrad Curze confia à Fulgrim qu’il voyait, durant ces crises de démence, le futur et qu’une ère terrible et sombre les attendait. Fulgrim révéla les confidences de Curze à Dorn, ce qui rendit ce dernier furieux. Tout dégénéra et Dorn fut gravissimement blessés par Curze lorsque le Primarque des Imperial Fists était venu dans les appartements du Roi Sombre pour lui exiger des explications sur ces propos. Pendant que Dorn était en convalescence, Fulgrim ordonna que Curze fut gardé enfermé dans ses quartiers. Mais le Night Haunter s’évada et s’enfuit avec sa flotte pour commettre un acte irréparable qui signera sa déchéance.[21]

Le Triomphe d'Ullanor

Fulgrim fut présent lors du Triomphe d'Ullanor qui vit l’élévation d’Horus au rang de Maître de Guerre. Il fut l’un des neuf Primarques présents à assister à la parade gigantesque fêtant la grande victoire de la Croisade d'Ullanor qui provoqua la chute du plus grand empire Ork de l’époque. Fulgrim deviendra l’un des plus fervents soutiens d’Horus après son élévation au rang de Maître de Guerre. Il apaisera les Primarques Angron, Perturabo et Curze furieux de l’honneur accordé à Horus. Sans la sagesse de Fulgrim, il aurait été peu probable qu’Horus fût parvenu à obtenir si pleinement la loyauté des autres Légions.[22]

Le Concile de Nikaea

Fulgrim fut un partisan du Projet Librarius soutenu par Magnus le Rouge. Ce projet valorisait l’emploi des Psykers dans les rangs des Legiones Astartes avec pour représentant les Archivistes de Bataille Space Marine. Le Phénicien fut présent lors du Concile de Nikaea - ayant pour objectif de régler la question sensible des Psykers du Librarius - et avait chaleureusement été accueillie par le Sorcier de Prospero. Avec Sanguinius, Fulgrim jura devant Malcador d’accepter la décision qui sortira de ce rassemblement. Lorsque le Concile se mua en procès contre les Thousand Sons et condamna Magnus et ses fils, le Phénicien ne parvint pas à regarder vers eux, son visage sculptural tourmenté par la culpabilité.[23]

La Purge de Laeran

L’Épée trouvée sur Laeran dégrada l’âme du Phénicien quelques temps avant la guerre civile, lui voilant la vérité que les Asuryanis voulaient lui montrer sur Tarsus.
Le point de basculement, l’événement qui provoquera la rapide chute de la IIIe Légion et du Phénicien eut lieu sur la planète Laeran, officiellement désignée comme Vingt-Huit Trois par les Impériaux. Après le Triomphe d’Ullanor, les Emperor’s Children affrontèrent les Laers, des Xenos au corps serpentin possédant une technologie capable d’égaler, voire de surpasser celle de l’Imperium. Les Laers étaient des adorateurs du Dieu du Chaos Slaanesh, bien que Fulgrim, comme quasiment l’ensemble de l’Humanité, Primarques compris, ignorait l’existence des entités du Warp par la volonté de l’Empereur.

Les batailles livrées sur la planète-océan de Laeran furent rudes, et comptent parmi les plus sanglantes de l’histoire de la IIIe Légion. Ce conflit se déroula néanmoins à une vitesse stupéfiante et l’extermination des Laers n’était qu’une question de temps.

Un mois après le début du xenocide, les Emperor’s Children attaquèrent le dernier bastion des Laers, un atoll qui était un lieu de culte. Fulgrim mena ses Astartes et massacra les Xenos avant d’encercler le temple et d’y pénétrer. Il entendit ce qui ressemblait à une musique démente avant d’arriver dans une caverne où des centaines de Laers se tortillaient sur le sol de la salle, dans ce qui ressemblait à une sorte orgie sous l’influence d’un puissant narcotique. Au centre de la salle, une longue épée à la lame incurvée, au manche long et argenté et une surface gravée d’un motif d’écailles de serpent, était plantée dans un bloc circulaire de pierre noire veinée. Fulgrim retira la lame du bloc de pierre avant d’ordonner l’extermination des derniers Laers. Sans le savoir, il s’était emparé d’une Épée Démon, et l’entité qui habitait la lame allait lentement le détruire.[24]

La Bataille de l'Étoile de Carollis

Une fois l’épée en sa possession, Fulgrim commença à entendre une voix dans son esprit. Il utilisa l’Épée Démon plus souvent que son arme précédente, Lame de Feu. Pensant que les murmures dans son esprit n’étaient que son propre subconscient lui parlant, Fulgrim l’écouta de plus en plus, changeant peu à peu son caractère.

Cela se vérifia lors de la Bataille de l’Étoile de Carollis qui rassembla les Iron Hands et les Emperor’s Children, commandés par Ferrus Manus et Fulgrim contre une civilisation connue sous le nom du Diasporex. Cette culture était une armada de vaisseaux humains et Xenos qui coopéraient afin de sillonner ensemble l’espace. Ferrus Manus avait découvert le Diasporex et offert aux humains d’être rapatriés sur des mondes impériaux et de se soumettre aux lois de l’Empereur, proposition qui fut rejetée.

Fulgrim rassembla sa Légion avec celle de son frère, à la demande de ce dernier. Leurs flottes affrontèrent celle du Diasporex vers les anneaux gazeux de l’Étoile de Carollis.

Ayant déterminé la localisation du vaisseau de commandement ennemi, Fulgrim avait immédiatement lancé contre lui son navire amiral, le Pride of the Emperor, cherchant à se couvrir de gloire en frappant le cœur de l’ennemi. Son plan consistait à aborder le navire amiral du Diasporex, après que les guerriers de sa 2e Compagnie aient sécurisés le périmètre. Mais son Stormbird personnel, le Firebird, qui le menait vers le vaisseau ennemi, fut la cible de tirs. Fulgrim échappa à la mort que grâce à l’intervention du navire de Manus. Malgré la victoire, au lieu de ressentir un sentiment de reconnaissance, Fulgrim était furieux, n’y voyant qu’un coup à sa fierté, la voix dans sa tête envenimant sa perception des choses.[25]

La Bataille de Tarsus

Quittant son frère Manus pour poursuivre la Grande Croisade, Fulgrim rencontra les Asuryanis du Vaisseau-Monde d’Ulthwé sur le Monde Vierge de Tarsus dans le système de Parus, système qui accueillait de nombreux Mondes Vierges Aeldaris. Il fit face au Grand Prophète Eldrad Ulthran qui avait prit l’initiative de contacter le Phénicien pour le prévenir d’un terrible danger. Malgré la tension entre les Aeldaris et les Astartes, Fulgrim et Ulthran calmèrent les leurs et débattirent autour d’un dîner sur Tarsus. C’est ainsi qu’Ulthran expliqua à un Fulgrim scandalisé que son frère Horus avait été corrompu par les Dieux du Chaos, et qu’il devait prévenir au plus vite son père du cataclysme à venir. Fulgrim hurla sa rage, ne pouvant croire que son frère bien aimé puisse être un Traître, tout en avouant qu’il n’avait jamais entendu parlé de ces Dieux. Sous le choc devant une telle ignorance de la part de l’Humanité, Ulthran tenta de lui expliquer la nature des Puissances de la Ruine, mais la voix démoniaque dans l’esprit de Fulgrim poussa le Primarque à tuer le Grand Prophète.

La situation dégénéra dès qu’Ulthran vit l’épée que tenait Fulgrim et sentit l’entité démoniaque qui l’habitait, ordonnant aux Asuryanis de tuer le Phénicien pour sa corruption. Une violente escarmouche commença entre les Xenos et les Emperor’s Children. Fulgrim tua l’Avatar de Khaine invoqué par les Asuyanis pour l’éliminer durant la bataille pendant que le Grand Prophète s’enfuyait, maudissant les humains pour leur aveuglement. Croyant que les Aeldaris avaient cherché à diviser l’Imperium en répandant des mensonges sur ses dirigeants, Fulgrim, toujours sous l’influence croissante du Démon, ordonna la destruction des Mondes Vierges de Parus par l’utilisation de bombes virales.

Puis à la demande du Conseil de Terra, il alla retrouver son frère Horus, pour sombrer dans un nouvel âge de guerre et de trahison.[26]

L'Hérésie d'Horus

Le destin du Phénicien était en partie scellé avant le premier tir de la trahison sur Isstvan III. La voix issue de l’épée trouvée sur Laeran l’avait corrompu, avant même que le Primarque ne s’en aperçoive. Fulgim sera l’un des premiers Primarques à rejoindre Horus dans sa rébellion. Et le premier à commettre l’irréparable.[27]

La Fin d'Une Amitié

Fulgrim rejoignit son frère Horus lorsque ce dernier acheva avec l’aide d’Angron, sa conquête d’Aureus, siège de la Technocratie Aurétienne qu’il venait de détruire pour s’emparer des SCS qui lui permettront de former une alliance avec le Mechanicum dans la guerre à venir. Envoyé par le Conseil de Terra afin qu’Horus et Angron répondent de cette violente invasion, Fulgrim fut invité par Horus dans ses appartements privés. Il y rencontra le Premier Chapelain des Word Bearers, Erebus, qui avec le Maître de Guerre, lui détailla pendant trois jours les événements qui menèrent à la Chute d'Horus et la soit disant vérité qu’il a découvert sur l’Empereur et le Warp. Horus lui révéla le projet de divinisation que l’Empereur mènerait pour Sa personne et les origines des Primarques. Fulgrim refusa de croire son frère, mais à cause de la corruption de son âme, il finit par accepter de rejoindre la future rébellion. À la demande d’Horus, Fulgrim partit retrouver Ferrus Manus afin de rallier la Gorgone à sa cause. En gage de sa confiance, Horus lui offrit l’Anathame qui avait mortellement blessé le Maître de Guerre sur Davin. Après son départ, ceux qui étaient jugés comme des Loyalistes dans sa Légion furent laissés sous l’autorité du Seigneur Commandeur Eidolon et périrent sur Isstvan III.[28]

Fulgrim rejoignit la flotte de la Gorgone et le retrouva sur son vaisseau, le Fist of Iron, lui demandant un entretien privé. Il proposa à Ferrus Manus de rejoindre la rébellion d’Horus, lui révélant le ralliement de certains Primarques à la cause du Maître de Guerre ainsi que de la purge en cours sur Isstvan III. Malheureusement pour Fulgrim, Ferrus Manus hurla sa rage devant une telle trahison contre l’Empereur et se jeta sur le Phénicien, déterminé à le tuer. Brise Forge et Lame de Feu se rencontrèrent et les deux anciens amis se battirent sans pitié. Manus parvint à détruire à main nue Lame de Feu mais Fulgrim s’était emparé de Brise Forge et asséna un coup qui assomma la Gorgone. Fulgrim ne trouva pas la force d’achever son frère et avec Brise Forge toujours en main, il retourna rejoindre sa flotte qui attaqua les vaisseaux des Iron Hands par surprise avant de s’enfuir.[29]

La Maraviglia

Fulgrim retrouva Horus à Isstvan III, après le massacre des derniers Loyalistes. Le Maître de Guerre fut fou de rage devant l’échec de son frère auprès de la Gorgone. Fulgrim, plus arrogant que jamais, n’en avait cure, forçant Horus à adopter une attitude plus diplomatique pour flatter le narcissisme du Phénicien, le convainquant de le rejoindre sur Isstvan V.[30]

Entre temps, la corruption chaotique s’étendit rapidement au sein des Emperor’s Children, de Fulgrim à ses lieutenants, aux officiers, puis aux Capitaines de Compagnie et chefs d’escouades, et finalement à presque tous les Astartes ainsi que les mortels qui les accompagnaient. La perfection était devenue un délire de totalité perverse et provoqua les pires dérives possibles et (in)imaginables. L’état mental de Fulgrim se détériorait rapidement. Il commença à parler à un tableau de la grande artiste peintre qui accompagnait la IIIe Légion, Serena d'Angelus, un portrait de lui réellement repoussant, peint à grands coups de pinceau grossiers, avec toutes sortes de couleurs discordantes, et dont il s’échappait une puanteur atroce. Fulgrim de plus en plus fou, adorait cette œuvre décadente.[31]

Il tua par la suite le sculpteur Ostian Delafour après que l’artiste ait terminé la plus magnifique sculpture de l’Empereur, provoquant la jalousie du Phénicien.[32]

Cette descente en enfer atteignit son apothéose lors de la représentation sur la Fenice, le théâtre à l’intérieur du navire amiral de Fulgrim, le Pride of Emperor, de la célèbre compositrice et harmoniste Bequa Kynska. Cherchant à récréer l’étrange musique du temple des Laers qu’elle avait visitée après la purge de ce monde, Kynska créa une pièce orchestrale, la Maraviglia, qu’elle joua devant Fulgrim et les Emperor’s Children. Submergés de sensations et d’émotions incontrôlables, ils sombrèrent dans une orgie et s’abandonnèrent aux actes meurtriers les plus primaires. Alors que la musique fit apparaître des Démonettes de Slaanesh qui se mirent à massacrer tous les mortels présents dans le Fenice, Fulgrim admira ce spectacle qui à ses yeux était le plus magnifique qui soit. Tandis que certains de ses fils s’emparaient des instruments étranges créer par Kynska pour reproduire la musique dégénéré de Laeran, devenant les premiers Kakophoni/Noises Marines, l’âme du Phénicien appartenait désormais au Prince du Chaos.[33]

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : la Maraviglia

Le Massacre du Site d'Atterrissage

Fulgrim affrontant Ferrus Manus durant le Massacre du Site d’Atterrissage de Isstvan V.
Lorsque les Légions Loyalistes des Iron Hands, des Salamanders et de la Raven Guard débarquèrent sur Isstvan V, afin de châtier Horus pour sa trahison, les Sons of Horus, les Emperor’s Children, les World Eaters et la Death Guard leur firent face. Comme prévu dans le plan du Maître de Guerre, les Traîtres affrontèrent les Loyalistes dans la Dépression d’Urgall et firent mine de se replier.

Ferrus Manus, à la tête de ses Morloks, avança profondément dans la Dépression, tandis et la Raven Guard et les Salamanders, sous le commandement de Vulkan et de Corvus Corax se replièrent. Il trouva Fulgrim qui, moqueur, lui proposa de parler en sa faveur si il acceptait de se rendre. Manus, refusa, pensant la victoire acquise lorsque les Legiones Astartes de l’Alpha Legion, des Iron Warriors, des Word Bearers et des Night Lords débarquèrent, encerclant les trois Légions de la première vague d’attaque. Le piège se referma, et ces quatre Légions proclamèrent leur allégeance à Horus en massacrant leurs anciens frères. La Gorgone rugit devant une telle trahison et préféra mourir avec honneur plutôt que de trahir l’Imperium.

Il se jeta contre Fulgrim et le duel démarra. La Gorgone maniait Lame de Feu qu’il avait reforgé tandis que le Phénicien brandissait Brise-Forge. Avec son marteau, Fulgrim blessa Manus au crâne, mais l’épée du Primarque des Iron Hands laboura l’abdomen du Phénicien en retour, éventrant son armure et pénétrant ses chairs. Fulgrim recula, ses mains lâchant Brise-Forge pour tenter d’endiguer le sang qu’il répandait de sa blessure. Face au nouvel assaut de Manus, Fulgrim s’empara de l’épée de Laeran et la force démoniaque émanant de l’arme se répandit dans ses membres, lui permettant de résister à la force de son adversaire. Sentant la surprise de Manus devant ce sursaut d’énergie, Fulgrim se releva d’un bond et rejeta la Gorgone en arrière avant de lui porter un coup de sa lame, mordant profondément dans son plastron. Le Primarque des Iron Hands tomba à genoux après que les énergies de l’Arme-Démon eurent traversé comme du beurre son armure noire, Lame de Feu lui glissant des doigts alors que la souffrance le faisait hoqueter. Debout devant son ennemi vaincu, Fulgrim eu un dernier moment de lucidité en regardant dans les yeux de son frère. Il vit ce qu’il était devenu, et à quelle monstrueuse trahison il s’était laissé prendre part. Il sut avoir commis une terrible erreur en retirant cette épée du temple de Laeran, et lutta de toutes ses forces pour lâcher, sans y parvenir, l’arme maudite qui l’avait fait tomber si bas. Mais il comprit être déjà allé trop loin et malgré toute sa résistance, le Démon le força à commettre l’irréparable : il décapita Ferrus Manus.

Dévasté par ce geste, il songea à se suicider avant de se laisser convaincre par le Démon de cesser de résister et de se laisser posséder contre la promesse de l’oubli. Dans ce moment de faiblesse ultime, la créature du Warp s’empara de sa chair, emprisonnant sa conscience dans un petit coin de son esprit. À partir de cet instant, Fulgrim devint prisonnier de son propre corps, et son âme séquestrée dans le tableau abject de Serena d’Angelus. 

Horus découvrit cette possession après sa victoire sur Isstvan V, lorsque le Démon contrôlant Fulgrim vint rencontrer le Maître de Guerre en lui apportant la tête de Ferrus Manus. Bien que consterné, Horus estima qu’avoir un Démon comme allié lui serait profitable.[34]

Plus tard, lors du conseil de guerre qui réunissait les Primarques renégats pour recevoir leurs ordres d’Horus pour les campagnes à venir, Lorgar ressentit la possession du Phénicien, attaquant le Démon avant qu’Horus ne l’arrête. À la fin du conseil de guerre, le Primarque des Word Bearers accompagna son frère possédé sur le Pride of Emperor, afin de contempler l’hécatombe de la Maraviglia. L’Urizen fit face au tableau où l’âme de Fulgrim était prisonnière, puis se moqua du Démon en lui affirmant que son contrôle sur le corps du Phénicien allait rapidement prendre fin.[35]

La Bataille de Prismatica V

Après Isstvan V, Horus chargea la flotte des Emperor’s Children de rallier Mars, alors en pleine guerre civile. Mais Fulgrim avait d’autres plans. Le Primarque offrit entre temps l’épée de Laeran à son meilleure épéiste, Lucius. Mais rapidement, quelques Astartes remarquèrent que Fulgrim semblait "différent". Plus irritable, mégalomane, lunatique, sadique, pervers et décadent que jamais, le Phénicien changeait d’humeur en un instant. Eidolon en fut la première victime, décapité par son Primarque lors d’un sursaut de colère.

Pour des raisons inexplicables, Fulgrim conduisit sa flotte vers le Monde-Forge de Prismatica V. La IIIe Légion ravagea sans réelle difficulté la planète, détruisant les forces du Mechanicum. Le Primarque montra des capacités inédites durant les combats en détruisant un Titan d’un geste d’une main. Les Emperor’s Children pillèrent sur ordre du Phénicien les forêts de cristaux qui recouvraient la surface de la planète, emportant leur butin sur leurs vaisseaux.

Suite à cette bataille, Lucius fut de plus en plus intrigué par le comportement de Fulgrim. Il décida d’enquêter dans la Fenice, désormais interdit sur ordre du Primarque. En fouillant le théâtre en ruine, Lucius découvrit au-dessus de la scène le grand portrait de Fulgrim. En regardant les yeux de la peinture, Lucius put voir l’horreur dans le regard de son Primarque représenté. Lucius en vint à la conclusion que, d’une manière ou d’une autre, Fulgrim était pris au piège dans le tableau et que l’entité qui défilait en tant que seigneur de la Légion était un imposteur. Déterminé à libérer Fulgrim par tout moyen à sa disposition, Lucius convoqua secrètement les officiers des Emperor’s Children à se joindre à sa cause. Il parvint à les convaincre qu’un Démon possédait Fulgrim.

Une embuscade fut organisé dans "La Galerie des Épées" où une cinquantaine d’Emperor’s Childen se jetèrent sur le Phénicien. Grâce aux Armes Soniques des Kakophoni, Fulgrim fut assommé. Amené dans le laboratoire de Fabius Bile, il fut attaché nue sur une table où ses fils se mirent à le torturer de touts les manières les plus "imaginatives" qui soient pour chasser le Démon du corps de leur père. Fulgrim apprécia cette séance, trouvant énormément de plaisir dans ces tortures tout en discutant philosophie avec ses fils. Finalement, il se libéra de ses chaînes et lorsqu’il se retrouva face à Lucius, ce dernier compris que son Primarque était bel et bien maître de son corps.

Plus tard, Fulgrim expliqua qu’il avait bel et bien été possédé par un Démon, suite à la mise à mort de Ferrus Manus et que son âme avait été enfermé dans le tableau exposé sur la Fenice. Mais par sa volonté, il fut capable de reprendre le contrôle de son corps après avoir découvert, grâce à cette possession, certaines vérités sur ses origines et le pouvoir des entités du Warp.

Il expliqua son désir de connaître une ascension qui ferait de lui l’égal de l’entité qui l’avait possédé, et pour cela, il devait rejoindre son frère Perturabo sur le monde d’Hydra Cortanus.[36]

L'Ascension sur Iydris

« Je m’élève vers le Chaos. Je suis un prince des jamais-nés, un seigneur des Puissances de la Ruine, l’élu de la débauche et champion bien-aimé de Slaanesh ! »
- Fulgrim lors de son ascension comme Prince Démon.

Fulgrim rejoignit Perturabo, le Primarque des Iron Warriors, sur le monde d’Hydra Cordatus, monde que la IVe Légion avait conquis en écrasant la garnison des Imperial Fists. Pensant que le Phénicien voulait son aide pour l’aider à sécuriser totalement Mars, le Seigneur de Fer, désormais propriétaire de Brise-Forge qui lui avait offert Horus, compris vite que ce n’était pas le cas. Il fut horrifié de l’état de décadence avancée des Emperor’s Children qui débarquèrent sur la planète comme un carnaval et altéré par leur Primarque qui opéra une entrée dramatique, soudaine et choquante, perché sur une grande litière d’êtres vivants fusionnés, amalgamés et cousus ensemble. Une escouade en Armure Terminator portait sur ses épaules ce palanquin de chair. Enveloppé dans une cape d’un violet choquant et de plumes d’or, le Phénicien arborait sur ses membres des tatouages récents de serpents entortillés. Fulgrim descendit de son ignoble palanquin sur une rampe de boucliers tendus devant lui par ses guerriers afin de rencontrer son frère dont il n’a jamais été proche. Fulgrim offrit à Perturabo une cape pliée de l’hermine la plus douce, bordée de fourrure de chauve-souris renard, et brodée d’un motif sans fin de spirales proportionnées selon le nombre d’or. Un crâne aplati en acier chromé lui servait de fermoir. Incrustée dans le front de ce crâne se trouvait une gemme de la taille d’un poing, noire et veinée de filaments d’or de l’épaisseur d’un cheveu. Les deux ouvrages étaient exquis, et dignes d’un Primarque. Perturabo jeta la cape autour de lui et fit claquer le fermoir devant son cou, appréciant le cadeau.

Fulgrim présenta à Perturabo un de ses compagnons qui se révéla, sous les yeux scandalisés des Iron Warriors, un Aeldari du nom de Karuchi Vohra. Perturabo exigea que Fulgrim s’explique sur la présence du Xenos, mais l’insupportable Phénicien exigea d’abord que la IVe Légion lui construise un amphithéâtre digne d’écouter son histoire intitulé l’Ange Exterminatus. Agacé mais intrigué, le Seigneur de Fer s’exécuta et à la tête d’une armée d’ouvriers, d’artisans et d’engins du Pneumachina, il créa en deux jours un magnifique amphithéâtre qu’il baptisa le Thaliakron. Une fois achevée, les Astartes des deux Légions prirent place dans les gradins. Perturabo et le Phénicien, accompagné de Karuchi Vohra, arrivèrent sur scène sous les applaudissements de leurs fils. Fulgrim embrassa sur les joues son frère interloqué devant une telle familiarité, et raconta une soi-disant légende parlant d’un Ange Exterminatus, une entité violente née du viol de la déesse Isha par le dieu Khaine et enfermée dans une prison par le dieu souverain Asuryan. Fulgrim prétendis qu’un immense pouvoir attendait celui qui s’emparerait de l’Ange Exterminatus, identifié comme étant des armes très puissantes.

Son histoire et sa touchante interprétation se termina par une balle dans la tête, tirée au sniper par le Raven Guard Nykona Sharrowkyn, assisté par l’Iron Hand Sabik Wayland, membres des Légions Éclatées ayant survécu à Isstvan V et souhaitant venger la mort de Ferrus Manus. Les deux assassins parvinrent à s’enfuir, rejoignant l’équipage du vaisseau de la Xe Légion, le Sisypheum. Malgré tout, Fulgrim survécu, suite à l’intervention de Fabius Bile qui enleva la balle de la tête de son Primarque.

Suite à cela, Fulgrim convainquit Perturabo d’aller chercher ses armes Xenos expliquant que Karuchi Vohra les avait vu et qu’il acceptait de les guider jusqu’à l’antique citadelle conservant ces armes : Amon ny-shak Kaelis. L’Aeldari prétendit connaître les "Chemins du Dessus", une route discrète et stable menant droit au cœur du maelström stellaire dans lequel se trouvait Amon ny-shak Kaelis, un maelström que Perturabo baptisera plus tard l’Œil de la Terreur. Espérant que ces armes permettront de mettre fin à la guerre, les flottes des deux Légions partirent vers la plaie béante dans la réalité qu’était l’Œil. Perturabo négocia sa participation qu’à la condition de contrôler les armes, et de les avoir sous sa garde.

Durant leur périple, les deux Légions Renégates furent poursuivis par le Sisypheum, abritant des survivants Astartes des trois Légions massacrées sur Isstvan V. Ils avaient capturé un hôte chiffreur monolangage, un "Kryptos", une abomination hybride du Mechanicum Noir grâce auxquelles le réseau cryptographique de l’ennemi était longtemps demeuré impossible à briser. Grâce à ce Kryptos, les commandants Loyalistes furent en mesure d’accéder aux communications codées des Traîtres et de les prendre en chasse, ayant appris les attentions de Fulgrim et de Perturabo. Les Traîtres finirent par repérer le Sisypheum mais Fulgrim empêcha Perturabo de le détruire en plaçant un de ses vaisseaux, l’Andronius, dans le champ de tir du vaisseau amiral du Seigneur de Fer, l’Iron Blood. Les troupes de l’Andoronius abordèrent le Sisypheum, mais les Loyalistes parvinrent à s’enfuir, détruisant le vaisseau des Emperor’s Children en passant.

Après cette bataille, Fuglrim fut convoqué sur l’Iron Blood par Perturabo. Le Phénicien arriva avec cinq heures de retard, tandis que Perturabo montait un automate mécanique d’un Titan Warhound. Après avoir supporté les critique du Seigneur de Fer sur son comportement, Fulgrim se fit fracasser le visage par la poigne de Perturabo sur son Titan miniature. Le visage en sang, il dut accepter la prise de commandement intégral du Primarque des Iron Warriors.

Karuchi Vohra guida les Traîtres sur le monde Iydris, où se trouvait la citadelle d’Amon ny-shak Kaelis. Perturabo fortifia des positions autour de la citadelle avant d’accompagner Fulgrim à l’intérieur de la citadelle, accompagné de l’Aeldari et d’une petite troupe, laissant le gros de ses forces surveiller les alentours. Le but ultime de leur périple était l’intérieur de la citadelle qui se nommait le mausolée du Destin d’Isha. Le Phénicien était en nage, il exsudait de la lumière ténue. Des gouttes de lumière coulaient jusqu’à la pointe de ses doigts, ses traits tirés et fatigués, comme s’il ne tenait plus debout que par un effort de volonté. Empruntant un labyrinthe sous la direction de Vohra, Perturabo fini par exécuter l’Aeldari comprenant qu’il n’avait jamais mis les pieds sur cette planète. Fulgrim était furieux, puis impressionné par l’intelligence de son frère. Le Phénicien révéla à Perturabo qu’il avait inventé l’histoire du l’Ange Exterminatus pour le convaincre de l’accompagner, ayant besoin de lui pour traverser le labyrinthe de la forteresse grâce à son génie dans ce domaine. Néanmoins, Fulgrim affirma que la puissance de l’Ange Exterminatus reposait au cœur de ce monde et qu’il devait être deux pour la déverrouiller.

Atteignant le cœur du mausolée du Destin d’Isha, ils se retrouvèrent dans une galerie circulaire où dominait le vaste espace d’un dôme empli de la même illumination verte qui imprégnait les tombeaux et les sépulcres de la citadelle. La source de cette lumière était un titanesque geyser de brillance émeraude, jaillissant en colonne depuis la bouche d’un puits abyssal au centre de ce volume caverneux.

C’est à ce moment que les combats commencèrent. La présence de fidèles de Slaanesh réveilla les gardiens d’Iydris. Des milliers de statues cristallines qui peuplaient les lieux s’animèrent et attaquèrent les Astartes, à l’intérieur comme à l’extérieur de la citadelle. C’était en réalité les spectres des Aeldaris morts d’Iydris. Durant les combats, Fulgrim s’éclipsa, empruntant la rampe au bord de puits et qui descendait en spirale jusqu’à disparaître au loin menant jusqu’au cœur de la planète façonnée artificiellement, où le secret de ce qu’il désirait était resté caché à la vue de tous depuis des temps précédant la mémoire des hommes. Fulgrim finit par se tenir à l’entrée d’un pont élancé, lequel s’étendait en arche jusqu’au centre d’une chambre sphérique dont les dimensions incroyables défiaient la raison. Les colonnes du pont étaient ancrées sur l’équateur de cet espace, et une vingtaine d’autres ponts s’étendaient vers l’endroit où un globe bouillonnant de lumière jade brillait comme un soleil miniature. Son diamètre était impossible à deviner, car celui de la salle elle-même dépassait tout ce qu’il aurait pu rêver. Iydris était une planète creuse, et son noyau était ce vide colossal abritant en son cœur un soleil d’une clarté impossible. Les ombres des ponts dansaient sur la face intérieure de ce vide, sur laquelle étaient serties d’innombrables gemmes semblables à celles qui gardaient la surface. Ces gemmes étaient la source de toute cette lumière ainsi que des voix et des lamentations des morts Aeldaris. Des milliers de gemmes incrustées dans les faces intérieures de ce royaume sphérique formaient un firmament d’étoiles. Le pont qu’emprunta le Phénicien ne faisait pas plus d’un mètre de large, et était aussi épais qu’une feuille. Fulgrim s’approcha du gigantesque soleil vert qui se tenait au centre exact d’Iydris et se baigna dans la radiance que s’y dégageait.

Réalisant où il était allé, le Seigneur de Fer le poursuivit, déterminé à le tuer pour sa trahison. Il retrouva Fulgrim qui lui avoua qu’il n’y avait jamais eu d’Ange Exterminatus. C’était lui qui était destiné à devenir l’Ange Exterminatus, tout en s’élevant lentement pour flotter au-dessus du sol.

Fulgrim accédant à l’apothéose.
Perturabo avança avec l’attention de tuer Fulgrim qui en retour prononça un unique mot qui torturèrent le cerveau de Perturabo , le mettant à genoux, brisé par la douleur alors que son système nerveux piaillait de douleur. Fulgrim révéla son ultime trahison à son frère : la force du Seigneur de Fer avait été drainé depuis le début de leur périple par la gemme dorée au centre du fermoir de la cape qu’il lui avait offert en cadeau sur Hydra Cordatus, un moissonneur ou maugetar dans la langue Aeldari. En plus de sa capacité à faire traverser le labyrinthe, Fulgrim l’avait amené pour le sacrifier à son Dieu. Il expliqua que depuis Laeran, il avait évolué, changé, pour se rapprocher du Dieu des Laers, Slaanesh, le Prince du Chaos. Possédé par le Démon de l’épée qu’il avait récupéré, le Phénicien avait, à ses yeux, découvert la perfection, et il avait l’attention de devenir une créature du Warp, un Démon, un Prince Démon ! Iydris serait le lieu de son apothéose.

Arrachant la pierre dorée du fermoir en crâne sur le poitrail de Perturabo, Fulgrim l’inséra dans une cavité pratiquée sur l’aigle de son plastron, et soupira, comme un esclave des narcotiques éprouvant l’extase de l’aiguille. Puis il serra contre lui le Seigneur de Fer avant de s’envoler vers la surface comme deux étoiles filantes entrelacées, en traînant derrière eux comme la queue d’une comète les millions de gemmes hurlantes. Mais Fulgrim sous estima la force et la volonté de fer de Perturabo qui parvient à aspirer une partie de son énergie volée dans le maugetar, à la surprise du Phénicien qui poignarda son frère à l’abdomen. Les deux Primarques resurgirent de la bouche du puits, Fulgrim rayonnant et nimbé de feu céleste avant de balancer par terre Perturabo, inanimé, le corps brisé et sans vie. Il n’avait pourtant pas remarqué que Perturabo avait arraché le maugetar de son plastron…

Le Phénicien flottait dans l’air au-dessus du puits, son armure scintillait de vitalité, ses yeux n’étaient plus que deux trous noirs jumeaux. Il se laissa descendre en flottant jusqu’au bord du puits, retrouvant les Iron Warriors et les Emperor’s Children au prise avec les esprits d’Iydris. C’est à ce moment qu’Eidolon, revenu à la vie et la tête de nouveau sur les épaules grâce au "talent" en chirurgie de Fabius Bile, s’avança et tira l’Anathame qu’Horus avait offert au Phénicien en cadeau après la destruction de la Technocratie Aurétienne. Le Seigneur Commandeur enfonça violemment l’Anathame jusqu’à la garde dans le flanc de Fulgrim avec l’accord tacite du Primarque. Puis il glissa ses deux mains à l’intérieur de la première blessure qu’il avait causée, et l’élargit d’un geste brusque. Malgré les hurlements de Fulgrim, Eidolon déchira davantage chacune des plaies de ses gantelets couverts de sang, au point que Fulgrim tituba sur ses jambes, à peine capable de se retenir de tomber, s’efforçant à empêcher son métabolisme surhumain de guérir ses blessures. Son visage devenu un masque de larmes, il encouragea son Seigneur Commandeur à achever le rituel : Eidolon attrapa dans l’air les Pierres-Esprits Aeldaris qui flottaient dans les portions supérieures de la salle et les enfonça à l’intérieur des plaies qu’il avait pratiqué dans la chair du Primarque jusqu’à saturation. La chair de Fulgrim dévora les âmes des Aeldaris enfermées dans les gemmes. Ne lui manquait plus qu’une dernière pierre pour achever l’ascension : le maugetar, rempli de la force de son frère.

Ayant reprit conscience, Perturabo fit face à Fulgrim, le maugetar entre les mains, prêt à le détruire. Malgré le dégoût du Seigneur de Fer, Fulgrim lui expliqua qu’il était sur le point de devenir un dieu. Perturabo se moqua du Phénicien, prétextant que les dieux n’existaient pas. Fulgrim répliqua qu’il ne croyait en rien, qu’il ne rêvait de rien. Blessé, Perturabo accorda à Fulgrim un aperçu de ses rêves, sur Olympia, faites de cités parfaites, prospères et en paix, façonnées de ses mains. Fulgrim, impressionné, tenta de manipuler une dernière fois son frère, lui promettant que si il lui remettait le maugetar, il permettra qu’Olympia connaisse un tel futur, malgré l’holocauste que Perturabo a accompli contre son propre monde. Perturabo ne fut pas dupe, et il laissa le maugetar tomber dans les profondeurs du puits d’Iydris.

À cet instant, un aigle mécanisé, aux plumes reproduites en or brillant, dont le corps était une merveille de mécanismes et de technologies perdues, rattrapa en vol le maugetar. Cet aigle se nommait Garuda, et était le compagnon du Capitaine Iron Hand Ulrach Branthan, commandant du Sisypheum. Les Loyalistes avaient retrouvés la trace des Traîtres et préparés une embuscade. Durant la bataille, Lucius parvint à abattre Garuda et à récupérer le maugetar, avant d’être à son tour tué par le Raven Guard Sharrowkyn en combat singulier. Le Raven Guard détruisit la pierre de son Pistolet Bolter.

Avec la destruction du maugetar, toute l’énergie volé à Perturabo lui fut rendu. Quand à Fulgrim, son corps s’arqua par résonance, car le maugetar renfermait davantage que la seule force volée à Perturabo. Il contenait leurs essences mêlées, une puissance plus grande que la somme de ses parties, destinée à alimenter son ascension qui exigeait la force vitale combinée de deux Primarques.

Alors que son armure se consumait autour de son corps, le Phénicien se retrouvait nu, son enveloppe physique monstrueusement gonflé, et sa chair brûlant comme dans un fourneau. Des flammes spectrales d’un rose et d’un violet miroitants léchaient sa peau, alors que Perturabo, Brise-Forge entre ses mains, avança avec une attention meurtrière vers Fulgrim. Puis il abattit Brise-Forge, faisant éclater le corps du Phénicien.

Sous l’impact du marteau de Perturabo, une explosion de force pure jaillit de la chair détruite de Fulgrim. De cette lumière aveuglante, le Phénicien jaillit, recouvert d’une peau parfaite alors que des millions de Pierres-Esprits d’Iydris éclatèrent toutes ensemble. Leur immolation déversa dans la lumière une énergie sacrificielle, qui la renforça et accentua sa puissance un million de fois, en une toile d’argent scintillant au cœur de laquelle se trouvait Fulgrim. Chaque Pierre-Esprit et chaque statue cristalline d’Iydris fut offerte à Slaanesh, un festin digne d’un dieu qui assura la récompense ultime à Fulgrim : le Primarque se cabra, ses os se fendirent, sa chair s’écoulait, sa forme se remodela, ses jambes coulèrent, s’allongèrent et fusionnèrent ensemble en une queue de serpent couvertes des plaques segmentées d’une armure de chitine. Son torse se déchira et enfla, sa peau prit une teinte mauve et tachetée, quatre brase apparurent ainsi que deux immenses ailes de brume membraneuse qui jaillirent de son dos. De son crâne deux cornes d’obsidienne poussèrent brusquement.

Fulgrim avait atteint l’apothéose. Il ne restait rien du noble Primarque d’antan, juste un Prince Démon de Slaanesh, l’Ange Exterminatus, le premier Primarque Démon de l’histoire. Puis le nouveau Prince Démon fit ses adieux à son frère choqué avant de subitement disparaître avec ses Emperor’s Children à travers un rideau de lumière azur qu’il invoqua.[37]

Le Mausolytica

Imperfection

Suite à son ascension, quelque part dans l’Immaterium, Fulgrim exigea à son Apothicaire, Fabius Bile, de faire un clone parfait de son défunt frère Ferrus Manus.

Bile créa des dizaines de clones, ne parvenant pas à atteindre la perfection qu’attendait Fulgrim. Le Phénicien testait chacun des clones lors de parties de régicide, où il évoquait des souvenirs avec les faux Ferrus Manus, comme recherchant l’ancienne camaraderie, un moyen de se faire pardonner sa trahison et le meurtre du frère qu’il a toujours le plus aimé… avant de les tuer.

La principale difficulté de Fabius Bile était de recréer la texture métallique qui composait les mains de la Gorgogne, et à cause de ce détail, le Primarque Démon assassinait chacune de ses créations.

Fulgrim recherchait un pardon qu’il n’obtiendra jamais.[38]

Fulgrim réapparu au cours de l’Hérésie d’Horus sur le monde de Réside, à la demande du Maître de Guerre. Suite à la conquête de cette planète, où il du affronter les hommes de l’implacable Iron Hand Shadrak Meduson, Horus Lupercal s’empara d’un antique bâtiment nommé le Mausolytica qui permettait d’accéder à la mémoire des morts de Réside. Constatant des lacunes dans ses propres souvenirs, Horus consulta les éléments de cette conscience collective s’étalant sur des millénaires et identifia qu’il ne parvenait pas à se rappeler les éléments de la campagne de Molech durant la Grande Croisade.

Fulgrim rencontra Horus et Mortarion dans le dôme de la Revivification, un vaste hémisphère de verre et de transpacier, posé au sommet d’une des plus grandes structures de pierre du Mausolytica. Le Phénicien confirma à son frère qu’il avait purgé de son corps le Démon qui l’avait possédé sur Isstvan V, et découvert les secrets des dieux avec qui le Maître de Guerre avait passé un pacte sur Davin. Fulgrim en profita pour cajoler Horus Aximand qui avait eu le visage arraché par les White Scars sous le commandement de Meduson, l’invitant à profiter du "plaisir" que cette douleur procurait.

Satisfait de sa présence, Horus demanda à son frère démoniaque si il se souvenait de la campagne de Molech dans ses moindres détails. Piqué dans sa fierté, le Phénicien répondit dans l’affirmative pour se rendre compte, livide, qu’il se parvenait pas à se remémorer de ce qu’il avait accompli sur ce monde. Horus lui confirma qu’il était aussi victime de ces trous de mémoire et que l’Empereur en était à l’origine, afin de garder secret Son passage sur le Monde Chevalier de Molech il y a des millénaires, où Il a passé un antique pacte avec les Dieux Sombres. Intrigué, Fulgrim fut invité par Horus à jouer un rôle déterminant dans sa future campagne quand apparu soudainement trois Fire Raptors de Shadrak Meduson. Les aéronefs mitraillèrent les trois Primarques, blessant sérieusement Mortarion. Horus dû en partie son salut à Fulgrim qui se dressa face aux appareils. Grâce à ses nouvelles capacités dans sa maîtrise du Warp, le Prince Démon détruisit un Fire Raptor avant d’invoquer une barrière de force qui protégea ses frère, leur permettant de contre-attaquer et de détruire les deux engins restants.[39]

La Bataille de Molech

L’action de Fulgrim durant la Bataille de Molech fut à la fois simple mais essentielle pour assurer la victoire finale d’Horus contre les Maisons de Chevaliers qui défendaient leur monde au nom de l’Imperium.

La Maison Devine régnait sur Molech et se considérait comme la première parmi ses pairs. Mais des décennies avant le début de la guerre civile, la Maison Devine fut corrompue par le Culte du Serpent, des adorateurs du Dieu des Plaisirs. La Maison Devine était dirigé par Raeven Devine après que ce dernier ai tué son père Cyprian, et dont sa femme, Lyx, (et aussi sa sœur jumelle) était une pratiquante du Culte hérétique, les plongeant peu à peu dans la folie. Tout bascula lorsque Albard, l’aîné et demi frère de Cyprian, estropié par ce dernier lors du sabotage de son rituel d’adoubement des décennies auparavant, tua Raeven et son épouse Lyx et récupéra le trône de Seigneur de la Maison Devine.

Ce qu’Albard ignorait, c’est que Cyprian, au commande de son Chevalier Impérial Banelash, avait rencontré Fulgrim qui se faisait passer pour une légende de Molech, le Naga Blanc. Le Phénicien avait tenté de le corrompre et d’accepter sa protection. Cyprian avait résisté, blessant Fulgrim avant de s’enfuir. Malheureusement, son Chevalier Banelash avait été corrompu par les fausses promesses du Prince Démon Fulgrim, et lorsque qu’Albard s’empara du Chevalier de son demi-frère défunt, il fut tourmenté par les visions semées par le Phénicien. Faible de corps et malade d’âme, Albard fut soumise à la volonté de Banelash et commis l’irréparable trahison en détruisant le Titan Imperator Parangon of Terra qui gardait la capitale de Molech, Lupercalia, la livrant ainsi aux armées du Maître de Guerre.[40]

Le Rassemblement d'Ullanor

Fulgrim combat Lorgar dans le Palais de Slaanesh.
« Oui, N'kari, mon délice… Nous connaîtrons de nouveau l’extase une fois que ce sera réglé, mais il est de la famille, et donc je suis censé écouter ce qu’il a à dire, hmm ? Au moins un peu. »
- Fulgrim à son "compagnon" N’kari, Prince Démon Exalté de Slaanesh devant Lorgar.

Suite à la Bataille de Molech, Fulgrim disparu, introuvable pour ses fils comme pour ses frères alors que les guerres de l’Hérésie continuaient à ravager la galaxie pendant de nombreuses années.[41]

Fulgrim réémergea à la veille du Siège de Terra lorsque le Primarque Lorgar Aurelian mena une quête pour le ramener dans l’univers matériel durant la convalescence d’Horus, alors plongé dans le coma suite au coup que Leman Russ lui avait porté avec la Lance de l’Empereur lors de la Bataille de Trisolian. En empruntant la Toile Aeldari, Lorgar, accompagné des quelques uns de ses fils dont l’Apôtre Zardu Layak, finit par arriver dans le Royaume du Chaos puis atteignit le Palais des Plaisirs de Slaanesh.

À l’intérieur, il fut accueillit par un être à la forme serpentine et bouffie au point que sa chair débordait mollement de son torse, occupant une estrade couverte de coussins. Ce Démon se présenta comme étant Fulgrim mais Lorgar ne fut pas dupe et exigea au Phénicien de se montrer. Fulgrim en forme de danseur masqué et vêtu de pourpre apparut en exécutant un salto et s’inclina bien bas devant l’Urizen avant de reprendre sa forme démoniaque originelle. Alors que Lorgar lui demandait de revenir pour achever la guerre civile, Fugrim déclina l’offre, trop occuper à caresser le Démon bouffi qui se nommait N’kari, une des Six Courtisanes du Prince du Chaos, montrant un certaine "proximité" entre lui et ce Démon. À ses yeux l’Hérésie d’Horus et sa finalité n’avait plus aucune importance. Lorgar lui expliqua qu’il avait besoin de lui pour éliminer Horus, qui s’était montré indigne d’être le champion des Dieux Sombres à ses yeux - percevant son échec - et qu’il devait prendre sa place. Face au refus obstiné de Fulgrim qui voulait retourner à la débauche avec son "délicieux" N’kari, l’Urizen ordonna à l’Apôtre Layak de prononcer le véritable nom démoniaque de Fulgrim afin de le placer sous son contrôle.

Furieux, Fulgrim attaqua Lorgar et l’affronta en duel tandis que Layak prononçait l’interminable nom du Primarque Démon, au milieu des rafales des Word Bearers contre les cultistes de Slaanesh qui les attaquait. Mais Layak acheva le rituel et lia Fulgrim à sa volonté. Sous les ordres de son Primarque, Layak força Fulgrim à lancer un cri psychique que tous les Emperor’s Children pouvaient entendre, leur annonçant son retour et de le rejoindre sur le monde d’Ullanor, lieu de rassemblement décrété par Horus avant l’assaut final contre Terra.

Le Primarque Démon Fulgrim arriva avec Lorgar sur Ullanor, toujours asservi mais accompagné de N’kari qui refusait d’abandonner son bien-aimé Phénicien. Fulgrim avait pour ordre de tuer Horus une fois son arrivée sur Ullanor. Cependant, le Maître de Guerre appris la tentative de coup d’état de Lorgar et à peine atterri sur la planète, il le frappa sauvagement et le mit à terre. Choisissant finalement le camp d’Horus, Layak libéra Fulgrim de son contrôle. Le Phénicien exhorta Horus à tuer Lorgar, mais l’Urizen fut finalement banni après son passage à tabac. Fulgrim en profita pour lacérer les joues de Lorgar et lécha son sang, acte de vengeance contre son ancien geôlier. Le Phénicien décida de rester aux côtés d’Horus pendant le Rassemblement d'Ullanor et s’engagea à participer au Siège de Terra.[42]

La Bataille de Terra

Suite à la Guerre Solaire et l’encerclement de Terra par les flottes d’Horus, Fulgrim assista au conseil de guerre sur le Vengeful Spirit, organisé par Horus en hololithe, réunissant en plus du Maître de Guerre, Angron, Magnus, Perturabo et Fulgrim et les principaux commandant mortels des armées d’Horus.

Durant ce conseil où le Seigneur de Fer exposa son plan pour mettre à bas les boucliers qui protégeaient Terra de tout bombardements et attaque massive, plan visant à déployer des troupes à travers des brèches des boucliers pour les désactiver, Fulgrim en profita pour provoquer l’impatient et bouillonnant Angron, Primarque Démon du dieu rival au sien, se chamaillant tel un enfant avec lui. Il se moqua ensuite de Perturabo et montra son impatience devant l’attente qu’exigeait la situation.[43]

Fulgrim dirigea les Emperor’s Children durant la Bataille de Terra. Alors que le siège du Palais Impérial se prolongeait, le Phénicien commença à s’ennuyer et ayant hâte de voir de l’action, il décida de traquer de nouvelles proies sur la planète. Il prit sa Légion avec lui et se lança dans une orgie de destruction sur tout le Monde-Trône. Les efforts des Loyalistes se concentrant sur le Palais Impérial, le Phénicien et ses fils trouvèrent le reste de Terra sans défense. Le carnage qu’ils infligèrent à la population fut immense. Des millions d’humains terrifiés et sans aucune protection furent massacrés. Fulgrim dirigea ces tueries avec une joie inhumaine, persuadé qu’il libérait ses victimes des chaînes de l’Empereur pour les emmener dans un univers de perfection ultime où leurs âmes seraient heureuses pour l’éternité.

Mais lorsque Horus tomba face au Maître de l’Humanité, mettant fin à l’Hérésie, le Phénicien et sa Légion se replièrent.[44]

La Purge

Avec la mort du Maître de Guerre, les Légions Renégates se replièrent en désordre, et les Emperor’s Children furent obligés de fuir avec elles. Les vaisseaux impériaux qui furent chargés de poursuivre la flotte de Fulgrim découvrirent des mondes dévastés et des montagnes de cadavres.[45]

La Bataille de Thessala

Plus d’un siècle après la mort d’Horus, durant la Purge, en 121.M31, Roboute Guilliman, devenu Seigneur Commandeur de l'Imperium depuis l’ascension de l’Empereur, pourchassa Fulgrim qui avait attiré son attention après plusieurs raids. Le Phénicien fut défait dans le monde de Xolco et poursuivit par Guilliman. Mais Fulgrim piégea le Seigneur d’Ultramar sur l’orbite de la géante gazeuse Thessala, forçant le Primarque des Ultramarines à aborder le Pride of Emperor dans l’espoir d’occire le Phénicien. Guilliman retrouva le Primarque Démon qui l’attendait dans l’Héliopole, autrefois un magnifique salle de son vaisseau amiral, à présent aussi délabré et corrompu que lui.

Lui avouant que malgré le fait qu’il l’est toujours trouvé ennuyeux, Fulgrim reconnaissait que le Fils Vengeur était l’un des meilleurs de la fratrie des Primarques, et alors que les Ultramarines engageaient le combat contre les Emperor’s Children qui leur tendaient une embuscade, il attaqua Gulliman. Bien qu’il fut blessé à un bras, Fulgrim parvint à égorger le Seigneur Commandeur après un duel sans merci et particulièrement violent. Guilliman ne dut son salut que par le sacrifice héroïque et désespéré de ses fils qui le téléportèrent sur son navire. Néanmoins, la blessure infligé par Fulgrim fut suffisamment grave pour tuer le Fils Vengeur, qui à un battement de cœur avant la mort, fut mis en stase par ses fils, état dans lequel il restera pendant dix mille ans, sur Macragge.[46] 

Le Retour du Fils Vengeur

Pendant des millénaires, Fulgrim ne fit plus parler de lui, semblant avoir disparu dans le royaume infernal du Warp.

Tout changea à la fin du 41e Millénaire suite à la Chute de Cadia, la naissance de la Grande Faille et la résurrection de Roboute Guilliman. Grâce aux efforts de Belisarius Cawl et des Ynnari mené par Yvraine, Roboute Guilliman fut guéri des blessures infligées par Fulgrim. Le Phénicien appris le retour de son frère par des Démons alors qu’il était vautré en plein banquet d’âmes. Mécontent, il se redressa sur son trône de velours, jurant à Slaanesh qu’il veillerait à ce que Guilliman tombe à jamais en disgrâce.

Fulgrim fit un "cadeau" au Fils Vengeur pour fêter son retour. Alors que Guilliman célébrait sa victoire à travers un triomphe après avoir repoussé les Space Marines du Chaos de son monde natal, l’Archi-consul de Magna Civitas, la capitale de Macragge, présenta à Guilliman une éblouissante couronne de laurier dorée, et pressa le Primarque de la poser sur sa tête. Dès qu’il le fit, Guilliman sentit son esprit s’emplir de gloires qui le mèneront in fine à obtenir le Trône de Terra. Le Fils Vengeur compris qu’on tendait de le corrompre et fit arrêter l’Archi-consul qui s’avéra être un mutant. L’abomination portait autour du cou une amulette luisante attachée à une lanière de peau humaine. À travers l’amulette, la voix de Fulgrim s’adressa à son frère ressuscité, accueillant son retour tout en exprimant sa déception face au refus de Guilliman de porter sa "Couronne des Gloires".

Le Primarque Démon assura à son frère qu’il reviendra…[47]

Sources

  • COUNTER BEN, La Galaxie en Flammes - Où l'Hérésie se révèle, Black Library, 2006
  • FRENCH JON, Esclaves des Ténèbres - Les Égares et les Damnés, Black Library, 2019
  • HALEY GUY, Sombre Imperium, Black Library, 2017
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2018
  • KYME NICK, La Guerre Éternelle - Imperfection, Black Library, 2016
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux - Où l'Hérésie prend racine, Black Library, 2006
  • McNEILL GRAHAM, Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Black Library, 2007
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  • McNeill GRAHAM, Les Primarques - Et le Reflet se Brisa, Black Library, 2012
  • McNEILL GRAHAM, Ange Exterminatus - Chair et Acier, Black Library 2013
  • McNEILL GRAHAM, Les Ombres de la Traîtrise : Le Roi Sombre, Black Library, 2013
  • McNEILL GRAHAM, Les Fils de Lupercal - Vengeful Spirit Volume Un, Black Library, 2014
  • McNEILL GRAHAM, La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Deux, Black Library, 2014
  • McNeill GRAHAM, L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Aurelian, Black Library, 2017
  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • REYNOLDS JOSH, Fabius Bile - Primogénitor, Black Library, 2017
  • REYNOLDS JOSH, Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Black Library, 2018
  • WRAIGHT CHRIS, Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Black Library, 2016
  • Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  • Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001)
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix I - Fulgrim the Illuminator (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Informations issues de Les Faux Dieux : Où l'Hérésie prend racine, Partie IV : La Fin de la Croisade - Chapitre Dix -Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006
    Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Trois - Les Porte-Feu de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Deux - Fils de Phénicie, Chapitre Trois - Les Porte-Feu, Chapitre Cinq - Les Suppliants, Partie II : Le Phénicien et la Gorgone - Chapitre Huit - Le Chef au Repos de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018
    Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Un - Voir Au-Dedans - Récital - Laeran, Chapitre Deux - La Porte du Phénix - L’Aigle Régnera - Sur le feu, Chapitre Trois - Le Coût de la Victoire - Au Centre - Prédateur, Chapitre Quatre - La Vitesse de la Guerre - Une Route Plus Longue - La Fraternité du Phénix, Chapitre Cinq - Abattu - Suivez le Firebird - Le Temple des Excès, Chapitre Six, Diasporex - Le Noyau en Fusion - Jeunes Dieux, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Dix-Sept - Ne Rien Faire Contre Sa Conscience, Chapitre Dix-Neuf - Une Erreur de Jugement de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Dix-Sept - Ne Rien Faire Contre Sa Conscience, Chapitre Dix-Neuf - Une Erreur de Jugement de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie II : Le Phénicien et la Gorgone - Chapitre Vingt-Trois La Bataille de Istvaan V, Chapitre Vingt-Quatre - Des Frères aux Mains Sales, Chapitre Vingt-Cinq - Massacre / Démon / Le Dernier Phénix de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Les Primarques - Et le Reflet se Brisa, Chapitre 14 de McNeill GRAHAM, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Ange Exterminatus - Chair et Acier, Chapitre Quatre - Reconnexion - Carnaval - Plus Proches que des Frères, Chapitre Cinq - Un Serpent Venimeux - Thaliakron - Des Veilleurs à l’Écart, Chapitre Six - Maelsha’eil Atherakhia - Un Tir dans le Noir, Chapitre Sept - J’étais Là - Les Chemins du Dessus - Un Tribut de Chair, Chapitre Huit - Départs, Chapitre Neuf, La Fenice Renaissante - Méthodologie - Un Dieu du Champ de Bataille, Chapitre Treize - Revenu du Précipice - Découverts - Ordres d’Attaque, Chapitre Dix-Sept - La Tour - Fratricide - Je Commanderai, Chapitre Dix-Huit - Mener à Bien - Le Monde Déchu - Une Cité des Morts, Chapitre Dix-Neuf - Amon ny-shak Kaelis - Disharmonie - Quelqu’un que Je Veux Tuer, Chapitre Vingt - Le Destin d’Isha - Ce Monde est Vivant - Je Connais les Labyrinthes, Chapitre Vingt-Et-Un - Les Fragments d’un Tout Plus Grand - Mathématiques Immatérielles - Ils n’Étaient pas à Moi, Chapitre Vingt-Deux - Des Horizons à Demi Imaginés - Guerre Spectrale - Tir à Pleine Puissance, Chapitre Vingt-Trois - Les Voix des Morts - La Gloire de ceux qui Tombent - Le Moissonneur, Chapitre Vingt-Quatre - Fer sur le Fer - L’Héritage du Sang - Un Combat Difficile, Chapitre Vingt-Cinq - Celui qui Était Mort - Rêves de Fer - L’Aigle de la Xe, Chapitre Vingt-Six - Un Ennemi Commun - Le Bruit de la Folie - Aucun Plaisir, Chapitre Vingt-Sept - Apothéose - La Fin du Monde - Vers le Noir de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Deux, Chapitre Dix-Sept - Les Bêtes de Molech - Critique à la Mission - Sans Imperfection, pas de Perfection, Chapitre Vingt-Quatre - Quitter Lupercalia - Mauvaise Rencontre à la Lumière de la Lune - L’Œil du Chasseur de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Sept - Le dernier vol des Écus Gris, Chapitre Trois - Le Phénix Déchu, HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de Fabius Bile - Primogénitor, Chapitre Treize - Trahison, Chapitre Vingt - Lame Cachée de REYNOLD JOSH Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, Chapitre II : OURAGAN DE GUERRE produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Ange Exterminatus - Chair et Acier - Théogonies III de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Chapitre Deux - Fils de Phénicie, Chapitre Trois - Les Porte-Feu, Chapitre Cinq - Les Suppliants, Chapitre Huit - Le Chef au Repos de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018
    Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Chapitre Quatre - L'Illustre Assemblée de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'un Traître - Chapitre Six, Diasporex - Le Noyau en Fusion - Jeunes Dieux de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Chapitre Un - Anabase, Chapitre Deux - Fils de Phénicie, Chapitre Quatre - L’Illustre Assemblée, Chapitre Cinq - Les Suppliants, Chapitre Six - Les Patriciens, Chapitre Sept - Le Phénicien Dévoilé, Chapitre Huit - Le Chef au Repos, Chapitre Neuf - Des Vies et des Opinions, Chapitre Dix - La Leçon de Cyrius, Chapitre Onze - Fils de Sabazius , Chapitre Douze - Le Phénicien à Anabas, Chapitre Treize - La Vie Parfaite, Chapitre Quatorze - Huit Contre Byzas, Chapitre Quinze - Les Frappe-Marteau, Chapitre Seize - La Sentence du Phénicien , Chapitre Dix-Sept - Catabase de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de Les Ombres de la Traîtrise : La Roi Sombre, de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2013
    Informations issues de l'Index Astartes du White Dwarf N°93 (Janvier 2002) résumées par Guilhem.
  22. Informations issues de Fulgrim - Portrait d’une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Dix-Neuf - Une Erreur de Jugement de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007
    Informations issues de Les Faux Dieux - Où l'Hérésie prend racine, Partie IV : La Fin de la Croisade - Chapitre Dix -Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  23. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Dix-Huit - Nikaea - En Pâture aux Loups - Le Bras Droit de l’Empereur, Chapitre Dix-Neuf - Chasse aux Sorcières - Le Cœur d’un Primarque - Magnus Prend la Parole, Chapitre Vingt, Hérésie - Les Archivistes -Jugement de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  24. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Un - Voir Au-Dedans - Récital - Laeran, Chapitre Deux - La Porte du Phénix - L’Aigle Régnera - Sur le Feu, Chapitre Trois - Le Coût de la Victoire - Au Centre - Prédateur, Chapitre Quatre - La Vitesse de la Guerre - Une Route Plus Longue - La Fraternité du Phénix, Chapitre Cinq - Abattu - Suivez le Firebird - Le Temple des Excès de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  25. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie II : Le Phénicien et la Gorgone - Chapitre Six - Diasporex - Le Noyau en Fusion - Jeunes Dieux, Chapitre Sept - Il y Aura d’Autres Océans - Récupération - Le Phénix et la Gorgone, Chapitre Huit - La Question la Plus Importante - Maître de Guerre - Amélioration, Chapitre Neuf - Découverts - Blayke - Un Conseiller Sincère, Chapitre Dix - La Bataille de l’Étoile de Carollis - Prendre au Centre - De Nouveaux Sommets de Sensations, de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  26. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie III : Visions - Chapitre Onze - Le Prescient - L'anomalie de Pardus - Le Livre d’Urizen, Chapitre Treize - Nouveau Modèle - Monde Vierge - Mama Juana, Chapitre Quatorze - Vers Tarsus - La Nature du Génie - Avertissement, Chapitre Quinze - Le Ver au Cœur du Fruit - L'Appel de la Guerre - Kaela Mensha Khaine, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Seize - Appelé à Rendre des Comptes - Cicatrices - J'ai Peur de l'Échec, de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  27. Informations issues de Fulgrim - Portrait d’une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Dix-Sept - Ne rien Faire contre sa Conscience de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  28. Informations issues de Informations issues de Fulgrim - Portrait d’une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Seize - Appelé à Rendre des Comptes - Cicatrices - J’ai Peur de l’Échec, Chapitre Dix-Sept - Ne rien Faire contre sa Conscience de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2007
    Informations issues de La Galaxie en Flammes : Où l'Hérésie se Révèle, Partie I : Les Longs Couteaux, Chapitre Deux - Perfection - Itérateur - Ce à Quoi Nous Sommes Bons de COUNTER BEN, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  29. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Dix-Sept - Ne Rien Faire Contre Sa Conscience, Chapitre Dix-Neuf - Une Erreur de Jugement de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  30. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Vingt - Un Voyage Difficile' - Istvaan III - L’Échec Parfait de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  31. Informations issues de Fulgrim - Portrait d'une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Seize - Appelé à Rendre des Comptes - Cicatrices - J'ai Peur de l'Échec de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  32. Informations issues de Fulgrim - Portrait d’une Trahison, Partie V : Le Dernier Phénix, Chapitre Vingt-Et-Un - Vengeance - Le Prix de l’Isolement - Le Fils Prodigue, Un Amour Condamné à Mourir de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  33. Informations issues de Fulgrim : Portrait d’une Trahison, Partie II : Le Phénicien et la Gorgone, Chapitre Neuf - Découverts - Blayke - Un Conseiller Sincère, Partie V : Le Dernier Phénix, Chapitre Vingt-Deux - Un Monde de Mort - Le Piège est Tendu - La Maraviglia, Chapitre Vingt-Trois - La Bataille d’Istvaan V de GRAHAM McNeill, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  34. Informations issues de Fulgrim - Portrait d’une Trahison, Partie V : Le Dernier Phénix - Chapitre Vingt-Trois - La Bataille d’Istvaan V, Chapitre Vingt-Quatre - Des Frères aux Mains Sales, Chapitre Vingt-Cinq - MassacreDémon - Le Dernier Phénix de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  35. Informations issues de L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Aurelian, Chapitre Deux - Du Sang à la Table du Conseil, Chapitre Treize - La Fenice de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  36. Informations issues de Les Primarques - Et le Reflet se Brisa, Chapitres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14 de McNeill GRAHAM, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  37. Informations issues de Ange Exterminatus - Chair et Acier, Chapitre Quatre - Reconnexion - Carnaval - Plus Proches que des Frères, Chapitre Cinq - Un Serpent Venimeux - Thaliakron - Des Veilleurs à l’Écart, Chapitre Six - Maelsha’eil Atherakhia - Un Tir dans le Noir, Chapitre Sept - J’étais Là - Les Chemins du Dessus - Un Tribut de Chair, Chapitre Huit - Départs, Chapitre Neuf, La Fenice Renaissante - Méthodologie - Un Dieu du Champ de Bataille, Chapitre Treize - Revenu du Précipice - Découverts - Ordres d’Attaque, Chapitre Dix-Sept - La Tour - Fratricide - Je Commanderai, Chapitre Dix-Huit - Mener à Bien - Le Monde Déchu - Une Cité des Morts, Chapitre Dix-Neuf - Amon ny-shak Kaelis - Disharmonie - Quelqu’un que Je Veux Tuer, Chapitre Vingt - Le Destin d’Isha - Ce Monde est Vivant - Je Connais les Labyrinthes, Chapitre Vingt-Et-Un - Les Fragments d’un Tout Plus Grand - Mathématiques Immatérielles - Ils n’Étaient pas à Moi, Chapitre Vingt-Deux - Des Horizons à Demi Imaginés - Guerre Spectrale - Tir à Pleine Puissance, Chapitre Vingt-Trois - Les Voix des Morts - La Gloire de ceux qui Tombent - Le Moissonneur, Chapitre Vingt-Quatre - Fer sur le Fer - L’Héritage du Sang - Un Combat Difficile, Chapitre Vingt-Cinq - Celui qui Était Mort - Rêves de Fer - L’Aigle de la Xe, Chapitre Vingt-Six - Un Ennemi Commun - Le Bruit de la Folie - Aucun Plaisir, Chapitre Vingt-Sept - Apothéose - La Fin du Monde - Vers le Noir de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  38. Informations issues de La Guerre Éternelle : Imperfection, de KYME NICK, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  39. Informations issues de Les Fils de Lupercal - Vengeful Spirit Volume Un, Chapitre Un - Le Mausolytica - Fraternité - Devenir un Dieu, Chapitre Deux - Des Racines Solides - Molech - Le Feu de Medusa de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  40. Informations issues de La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Un, Chapitre Dix-Sept - Les Bêtes de Molech - Critique à la Mission - Sans Imperfection, pas de Perfection, Chapitre Dix-Huit - Eventyr - Tourments - Des Morts qui se Faisaient Attendre, Chapitre Vingt - La Bataille de Lupercalia de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  41. Informations issues de Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Chapitre Sept de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  42. Informations issues de Esclaves des Ténèbres - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Trois, Chapitre Douze, Chapitre Treize, Chapitre Quatorze, Chapitre Quinze, Chapitre Dix-Sept, Chapitre Dix-Huit, Chapitre Dix-Neuf de JOHN FRENCH, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  43. Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Sept, Le Conclave des Traîtres - Risques et Bénéfices - Pour la Gloire des Dieux de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  44. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014
    Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  45. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°84 (Avril 2001) et résumées par Guilhem.
  46. Informations issues de Sombre Imperium, Chapitre Sept - Le dernier vol des Écus Gris, Chapitre Un - Thessala, Chapitre Deux- Le Fierté de l’Empereur, Chapitre Trois - Le Phénix Déchu, HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  47. Informations issues de Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, Chapitre II : OURAGAN DE GUERRE produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumées par Guilhem.