Flotte-Ruche Ouroboris : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
(Page créée avec « :''« J’ai ouvert le feu avec le Bolter Lourd alors que la bête chargeait notre Russ. Elle frappa ''"Widowmaker"'' contre le flanc, et le renve... »)
(Aucune différence)

Version du 14 août 2019 à 08:16

« J’ai ouvert le feu avec le Bolter Lourd alors que la bête chargeait notre Russ. Elle frappa "Widowmaker" contre le flanc, et le renversa dans la boue. Une de ses griffes s’abattit, et traversa trois pouces d’acier d’un seul coup. L’artilleur fut coupé en deux, ainsi que le filtre à radiation et le gros du scanner Auspex. Ça ressemblait à une vue en coupe tirée de notre damné manuel d’instruction. »
- Sergent Dehrman, 13e Cadien Blindé.
Les bio-armes de la Flotte-Ruche Ouroboris émettent une douce lueur chatoyante. Ce phénomène apparenté à celui des feux de Saint-Elme est le produit d’une brume perturbante qui nimbe les essaims pendant le combat.
La Flotte-Ruche Ouroboris est un cauchemar légendaire, une ombre venue des étoiles qui plane sur ses ailes membraneuses avant de fondre sur sa proie terrifiée. La mort est rapide pour les malheureux qui se trouvent sur la route de la Flotte-Ruche, car Ouroboris frappe avec une vivacité imperceptible et arrache le cœur de ses victimes avant qu’elles se rendent compte que leur fin est venue.

Certains pensent que la Flotte-Ruche Ouroboris fut la première flotte tyranide à croiser la route de l’Humanité. Ces théoriciens s’appuient sur les histoires du Cardinal Miriamulus l’Ancien, qui évoque une légion cauchemardesque de "créatures ailées animées d’une fièvre infernale" qui aurait saccagé le secteur Helican au début du 36e Millénaire. Des reliques de cette lointaine époque portent les traces caractéristiques du bio-plasma, corrélant avec l’armement tyranide, et les contes de vols d’horreurs ailées correspondent au comportement de prédation typique d’Ouroboris.

S’il est impossible de prouver tout lien, les confrontations avec Ouroboris font étrangement écho à ces vieilles légendes. Ouroboris privilégie les assauts aériens de masse, à l’aide de tant de Gargouilles et de Harpies que l’ennemi au sol doit se battre dans une obscurité presque totale. La Flotte-Ruche frappe en un éclair, se focalisant sur les zones à haute valeur stratégique avec une précision incomparable. En massacrant les officiers et en détruisant les avant-postes de communications, Ouroboris arrache les yeux de sa proie et la laisse désorientée et vulnérable. Pourtant, l’aspect le plus dérangeant de la Flotte-Ruche est son étrange et primitive biologie. Les confrontations avec Ouroboris ont révélé que les organismes de cette Flotte-Ruche disposent de version plus frustes des bio-armements et des organes tyranides. Malheureusement, ces mutations rendent la plupart des armes et des tactiques utilisées contre les Tyranides largement inefficaces contre les nuées volantes d’Ouroboris.


Une Antique Légende
La morphologie de la Flotte-Ruche Ouroboris présente une troublante ressemblance avec les créatures décrites dans les légendes passées de l’Imperium. Et les récentes atrocités n’ont fait qu’exacerber sa terrible réputation.
Monstres Mythiques

Au M36, Miriamulus l’Ancien, de Thracian Primaris, rapporte l’histoire de la "Légion d’Ouroboris", une immense horde de Xenos ailés qui dépouilla de toutes vies des dizaines de mondes du secteur. Une vaste croisade est lancée, et les créatures sont défaites lors d’une bataille de douze jours en bordure de l’Œil la Terreur.

L’Ombre des Étoiles

Des millénaires après la mort de Miriamulus, une suite de mondes habités en bordure du Secteur Thracian cessent soudainement leurs communications. Les flottes impériales envoyées pour enquêter font état de la disparition de toute la biomasse de ces planètes. Des légendes se propagent aux mondes survivants, des histoires d’ombre venue des étoiles qui plonge sur le monde afin de dévorer l’âme des innocents.

Ouroboris S’Élève

Une Flotte-Ruche jamais recensée envahit le Secteur Thracian. L’Imperium désigne cette nouvelle menace sous le nom de Flotte-Ruche Ouroboris, un nom tiré de chroniques antiques.

Le Destin des Broyeurs de Nuées

Un détachement du le Cadien, surnommé les "Broyeurs de Nuées" en raison de leurs exploits lors de la Deuxième Guerre Tyranique, est envoyé pour balayer une vrille d’Ouroboris qui menace le monde désertique de Shukra. Rompu aux plus efficaces méthodes de combat contre les Tyranides, le moral est au plus haut parmi les Cadiens alors qu’ils engagent le combat contre les premières nuées. La confiance se mue en panique quand les tactiques cadiennes se montrent inefficaces contre les Xenos. Des tirs précis qui visent des organes vitaux s’avèrent sans effet tandis que des salves d’obus à gaz tyranicides ne font qu’offrir un couvert à la nuée. Abasourdis par l’inefficacité de leur défense, les Cadiens vendent néanmoins chèrement leur vie avant d’être dévorés.

Les Chasseurs Célestes

Les Silver Drakes, un nouveau Chapitre Primaris, sont chargés de repousser la Flotte-Ruche Ouroboris. Leurs Escouades Inceptor ouvrent une brèche dans les nuées volantes de la Flotte-Ruche, afin d’atteindre les immenses monstres ailés en leur sein. Malgré l’efficacité des tactiques des Drakes, ils sont trop peu nombreux. Isolés et en sous-effectif, le Chapitre s’enfonce dans une sanglante guerre d’attrition.

Sources

  • Codex Tyranides