Exorcisé : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
[[Fichier:Exorcisme.jpg|right|300px|thumb|Tout va bien se passer… Apportez-moi le Lance-Flammes.]]
 
:''« Je ne suis qu’à moitié vivant. La chose a détruit une grande partie de ce qui était moi, et quand on l’a arrachée à mon être, elle a emporté presque tout ce qui restait. Je crains qu’il n’en reste quelques morceaux encore ancré en moi comme des épines accrochées à mon âme. »''
 
:''« Je ne suis qu’à moitié vivant. La chose a détruit une grande partie de ce qui était moi, et quand on l’a arrachée à mon être, elle a emporté presque tout ce qui restait. Je crains qu’il n’en reste quelques morceaux encore ancré en moi comme des épines accrochées à mon âme. »''
 
:::'''- Confessions de "Séraph" à Antonia Mesmeron.'''
 
:::'''- Confessions de "Séraph" à Antonia Mesmeron.'''
  
[[Fichier:Exorcisme.jpg|right|300px|thumb|Tout va bien se passer… Apportez-moi le Lance-Flammes.]]L’'''exorcisme''' est le processus permettant d’expulser rituellement un [[Démon]], un esprit impie ou une entité du [[Warp]] ayant pris possession d’une personne, d’un lieu ou d’un objet. Les individus qui ont été exorcisés ont été soumis à une possession entière et envahissante de la part d’une créature du Warp et se sont vus arracher ladite entité par le pouvoir de la foi et du rituel. À ceux dont l’esprit et le corps ont été asservis par une créature de l’au-delà - et qui ont pu s’en débarrasser - ne restent que des vestiges d’âme flétris et de profondes cicatrices physiques et spirituelles. Ils en sont changés à jamais. Beaucoup meurent suite au choc, et plus nombreux encore sont ceux qui se suicident peu après plutôt que de devoir vivre avec les traces indélébiles de la possession. Toutefois, ceux qui survivent à un exorcisme et sont capables d’en supporter les stigmates sont endurcis contre l’influence corruptrice du Warp, et leur corps et leur esprit sont mieux protégés contre la possession. Nombre de ceux qui ont subi un exorcisme affirment être capables de percevoir les traces diffuses de la corruption autour d’eux, de ressentir le flux et le reflux du Warp et d’entendre les pensées des Démons comme autant de murmures déments résonnant dans leur tête.
+
L’'''exorcisme''' est le processus permettant d’expulser rituellement un [[Démon]], un esprit impie ou une entité du [[Warp]] ayant pris possession d’une personne, d’un lieu ou d’un objet. Les individus qui ont été exorcisés ont été soumis à une possession entière et envahissante de la part d’une créature du Warp et se sont vus arracher ladite entité par le pouvoir de la foi et du rituel. À ceux dont l’esprit et le corps ont été asservis par une créature de l’au-delà - et qui ont pu s’en débarrasser - ne restent que des vestiges d’âme flétris et de profondes cicatrices physiques et spirituelles. Ils en sont changés à jamais. Beaucoup meurent suite au choc, et plus nombreux encore sont ceux qui se suicident peu après plutôt que de devoir vivre avec les traces indélébiles de la possession. Toutefois, ceux qui survivent à un exorcisme et sont capables d’en supporter les stigmates sont endurcis contre l’influence corruptrice du Warp, et leur corps et leur esprit sont mieux protégés contre la possession. Nombre de ceux qui ont subi un exorcisme affirment être capables de percevoir les traces diffuses de la corruption autour d’eux, de ressentir le flux et le reflux du Warp et d’entendre les pensées des Démons comme autant de murmures déments résonnant dans leur tête.
  
 
Le processus de l’exorcisme n’est guère courant. Les cas de possession corporelle totale sont généralement si dangereux et potentiellement corrupteurs pour autrui qu’on se contente d’exécuter les [[Possédé]]s. À l’occasion, des membres de l’[[Inquisition]] rompent avec cette sage tradition et prennent le risque de tenter d’exorciser le sujet possédé. Entouré de [[Prêtre Noir|Prêtres Noirs]] et de chœurs de moines sourds et aveugles qui psalmodient en permanence, le sujet est retenu en un lieu sanctifié au milieu de symboles divins de l’[[Empereur]]. L’exorcisme en lui-même est un rituel au cours duquel l’exorciste commande au Démon de partir grâce au pouvoir de l’Empereur-Dieu, le forçant à obéir en le désignant par son nom véritable. C’est une entreprise fort risquée, à la fois pour les exorcistes et pour la victime possédée : le Démon usera de tous les moyens possibles pour éviter d’être bouté hors de son [[Hôte Démoniaque|hôte]], et nombre de ceux qui se sont livrés à cet exercice contre des Démons puissants ont péri ou se sont retrouvés eux-mêmes possédés.
 
Le processus de l’exorcisme n’est guère courant. Les cas de possession corporelle totale sont généralement si dangereux et potentiellement corrupteurs pour autrui qu’on se contente d’exécuter les [[Possédé]]s. À l’occasion, des membres de l’[[Inquisition]] rompent avec cette sage tradition et prennent le risque de tenter d’exorciser le sujet possédé. Entouré de [[Prêtre Noir|Prêtres Noirs]] et de chœurs de moines sourds et aveugles qui psalmodient en permanence, le sujet est retenu en un lieu sanctifié au milieu de symboles divins de l’[[Empereur]]. L’exorcisme en lui-même est un rituel au cours duquel l’exorciste commande au Démon de partir grâce au pouvoir de l’Empereur-Dieu, le forçant à obéir en le désignant par son nom véritable. C’est une entreprise fort risquée, à la fois pour les exorcistes et pour la victime possédée : le Démon usera de tous les moyens possibles pour éviter d’être bouté hors de son [[Hôte Démoniaque|hôte]], et nombre de ceux qui se sont livrés à cet exercice contre des Démons puissants ont péri ou se sont retrouvés eux-mêmes possédés.
Ligne 9 : Ligne 10 :
  
 
==Source==
 
==Source==
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 460px; color:#DBE9F4; float:right; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
+
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 310px; color:#DBE9F4; float:right; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
|Pensée du Jour : ''Ceux qui n’ont rien peuvent toujours offrir leur vie.''
+
|Pensée du Jour : ''Le salut exige des sacrifices.''
 
|}
 
|}
 
*Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Inquisiteur et Radicaux
 
*Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Inquisiteur et Radicaux
  
 
[[Catégorie:Inquisition]]
 
[[Catégorie:Inquisition]]

Version actuelle datée du 11 septembre 2019 à 09:55

Tout va bien se passer… Apportez-moi le Lance-Flammes.
« Je ne suis qu’à moitié vivant. La chose a détruit une grande partie de ce qui était moi, et quand on l’a arrachée à mon être, elle a emporté presque tout ce qui restait. Je crains qu’il n’en reste quelques morceaux encore ancré en moi comme des épines accrochées à mon âme. »
- Confessions de "Séraph" à Antonia Mesmeron.

L’exorcisme est le processus permettant d’expulser rituellement un Démon, un esprit impie ou une entité du Warp ayant pris possession d’une personne, d’un lieu ou d’un objet. Les individus qui ont été exorcisés ont été soumis à une possession entière et envahissante de la part d’une créature du Warp et se sont vus arracher ladite entité par le pouvoir de la foi et du rituel. À ceux dont l’esprit et le corps ont été asservis par une créature de l’au-delà - et qui ont pu s’en débarrasser - ne restent que des vestiges d’âme flétris et de profondes cicatrices physiques et spirituelles. Ils en sont changés à jamais. Beaucoup meurent suite au choc, et plus nombreux encore sont ceux qui se suicident peu après plutôt que de devoir vivre avec les traces indélébiles de la possession. Toutefois, ceux qui survivent à un exorcisme et sont capables d’en supporter les stigmates sont endurcis contre l’influence corruptrice du Warp, et leur corps et leur esprit sont mieux protégés contre la possession. Nombre de ceux qui ont subi un exorcisme affirment être capables de percevoir les traces diffuses de la corruption autour d’eux, de ressentir le flux et le reflux du Warp et d’entendre les pensées des Démons comme autant de murmures déments résonnant dans leur tête.

Le processus de l’exorcisme n’est guère courant. Les cas de possession corporelle totale sont généralement si dangereux et potentiellement corrupteurs pour autrui qu’on se contente d’exécuter les Possédés. À l’occasion, des membres de l’Inquisition rompent avec cette sage tradition et prennent le risque de tenter d’exorciser le sujet possédé. Entouré de Prêtres Noirs et de chœurs de moines sourds et aveugles qui psalmodient en permanence, le sujet est retenu en un lieu sanctifié au milieu de symboles divins de l’Empereur. L’exorcisme en lui-même est un rituel au cours duquel l’exorciste commande au Démon de partir grâce au pouvoir de l’Empereur-Dieu, le forçant à obéir en le désignant par son nom véritable. C’est une entreprise fort risquée, à la fois pour les exorcistes et pour la victime possédée : le Démon usera de tous les moyens possibles pour éviter d’être bouté hors de son hôte, et nombre de ceux qui se sont livrés à cet exercice contre des Démons puissants ont péri ou se sont retrouvés eux-mêmes possédés.

Même si l’exorcisme est réussi, l’hôte peut encore mourir du choc qu’il subit quand le Démon se retire de son corps, ou s’avérer si brisé, moralement et physiquement, qu’il reçoit la paix de l’Empereur. Quelques-uns parviennent à conserver leur humanité et leur santé mentale, mais une fois qu’on a été possédé par un Démon, on n’est plus jamais le même. Bien des Inquisiteurs se refusent ne serait-ce qu’à laisser vivre un exorcisé, et la plupart seraient d’avis de les enfermer à vie. Toutefois, l’efficacité d’un ancien hôte et réceptacle d’un Démon face aux nombreux ennemis de l’Humanité ne fait aucun doute. Froids et dépourvus de toute empathie, de toute émotion, les humains exorcisés sont troublants, impitoyables et extrêmement résistants à l’influence du Warp. Il n’est donc guère étonnant que les Inquisiteurs Radicaux apprécient de disposer des services d’un Acolyte autrefois possédé et exorcisé.

Source

Pensée du Jour : Le salut exige des sacrifices.
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Inquisiteur et Radicaux