Ebahn Lauma

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 26 juin 2021 à 14:16 par Blacklisted Jack (discussion | contributions) (Page créée avec « Les '''Vengeurs des Tempêtes du Malheur''' sont l’un des groupes Aeldaris opérant dans l’Étendue de Jéricho, bien que cette région soit loin d’être la... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Les Vengeurs des Tempêtes du Malheur sont l’un des groupes Aeldaris opérant dans l’Étendue de Jéricho, bien que cette région soit loin d’être la seule qu’ils aient hantée au cours des millénaires. Depuis l’Âge Obscure, cependant, les Vengeurs ont concentré leurs efforts dans la Bordure Extérieure de l’Étendue et ont même établi un certain nombre de refuges sur les abords de la Dérive de Slinnar. Loin d’utiliser les nuages incandescents de la Dérive pour se cacher d’ennemis vengeurs, les Vengeurs semblent les utiliser comme des lieux d’où ils peuvent observer l’espace environnant. La nature exact de ce que ces Aeldaris parias et pirates cherchent à observer reste inconnu, bien que certains maîtres de la Morte Cabale pensent qu’il s’agit du maudit Sombre Motif.

Le maître des Vengeurs des Tempêtes du Malheur est un être connu de ses ennemis sous le nom de Prince Noir de Slinnar, et de ses proches sous le nom d’Ebahn Lauma, qui signifie "ciel nocturne" dans la langue des Aeldaris. Comme ses subordonnés, le Prince Lauma est un paria d’un monde inconnu, et il semble avoir le don d’unir sous sa bannière ceux de son espèce qui pourraient autrement tomber sur le chemin qui ne mène qu’aux portes de la Cité Noire. Bien qu’en apparence blagueur et assoiffé de sang, le prince Lauma est en fait entièrement dévoué au bien-être de ses Corsaires et totalement indifférent au sort de ceux dont il fait sa proie. Il porte un extravagant manteau de fourrure dorée, taillée sur un puissant prédateur extraterrestre, et une cape d’écailles scintillantes qui aurait appartenu à un Haut-Seigneur de la diaspora de Nebulax. Aux côtés du Prince Noir se trouve Khoren’shai, un gatorex à six pattes qui aurait estropié ou tué un millier d’assassins potentiels depuis que Lauma est à la tête des Vengeurs des Tempêtes du Malheur.

Les membres de la Morte Cabale savent que les Vengeurs des Tempêtes du Malheur sont l’un des groupes de Corsaires les plus capricieux et imprévisibles, bien que l’étendue de leur existence anarchique ait à peine été entrevue. Le Prince Noir voue une haine tenace à un seigneur Corsaire rival, 'Caeluthin Baharrudor le Chasseur de Tempête, et les deux groupes se sont livrés une série de guerres acharnées sans que les xenos-savants les plus érudits de l’Ordo Xenos puissent en déterminer la raison. En vérité, la politique interne des Aeldaris est labyrinthique et contradictoire, et totalement impénétrable pour l’humanité.

Malgré son existence anarchique, le Prince Noir de Slinnar est un membre actif du Conclave des Larmes, et ses Corsaires participent volontiers à la poursuite de sa mission. Les Corsaires Aeldaris entretiennent de vastes flottes de vaisseaux de guerre capables de pénétrer même dans le système stellaire le mieux gardé, et il n’est donc pas surprenant que les Vengeurs des Tempêtes du Malheur soient fréquemment appelés à mettre en œuvre la volonté du Conclave. Le Prince Noir lui-même accompagne souvent ses forces, semblant se délecter joyeusement de l’acte d'anéantir les projets et les aspirations et les vieux rêves des races inférieures.

En termes de politique interne du Conclave des Larmes, l’implication du Prince Noir de Slinnar représente un problème, mais qui semble crucial dans l’équilibre précaire du pouvoir. La guerre acharnée des Vengeurs des Tempêtes du Malheur contre les Épées du Crépuscule du Chasseur de Tempête provoque des frictions avec la vénérable Grande Prophètesse Erandel la Chanteuse du Vide, car de nombreux Corsaires de Caeluthin Baharrudor sont originaires de Vaisseau-Monde de Kaelor, la patrie de la Chanteuse du Vide. Par son tempérament, le Prince Noir est plus proche de la famille sanguinaire de l’Hémoncule Vakillar U'riss, mais en vérité ses actes ne sont pas motivés par la cruauté ou l’ennui, mais par une véritable exubérance. Pour une raison inconnue, même au sein du Conclave des Larmes, la spectatrice Ailill Nuada n’adresse pas un mot au Prince Noir, ce qui suggère que de sombres tensions doivent encore être révélées.