Cypher : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (L'Avènement du Primarque)
m (L’Avènement du Primarque)
(7 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
Les motivations de Cypher sont floues, et sa tentative d’atteindre la salle du trône de l’[[Empereur]] sur [[Terra]], au cours des [[Gathering Storm|événements qui ont altéré la galaxie]], n’a fait qu’accentuer le mystère qui l’entoure. Certains suggèrent que la mission de Cypher serait en lien avec l’arme qu’il porte en travers de son dos, et que d’aucuns prennent pour la fabuleuse ''Épée du Lion'', l’arme d’[[Lion El'Jonson|El’Jonson]], portée disparue en même temps que le [[Primarque]].
 
Les motivations de Cypher sont floues, et sa tentative d’atteindre la salle du trône de l’[[Empereur]] sur [[Terra]], au cours des [[Gathering Storm|événements qui ont altéré la galaxie]], n’a fait qu’accentuer le mystère qui l’entoure. Certains suggèrent que la mission de Cypher serait en lien avec l’arme qu’il porte en travers de son dos, et que d’aucuns prennent pour la fabuleuse ''Épée du Lion'', l’arme d’[[Lion El'Jonson|El’Jonson]], portée disparue en même temps que le [[Primarque]].
  
Quelle que soit la vérité, une chose est certaine : les apparitions de Cypher attirent d’autres Déchus. C’est pour ces raisons que les membres du Cercle Intérieur traquent Cypher plus que tout autre. Ils seront prêts à tout, y compris aux pires bassesses, pour le capturer ou l’abattre<ref>Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Quelle que soit la vérité, une chose est certaine : les apparitions de Cypher attirent d’autres Déchus. C’est pour ces raisons que les membres du Cercle Intérieur traquent Cypher plus que tout autre. Ils seront prêts à tout, y compris aux pires bassesses, pour le capturer ou l’abattre<ref>Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
Pour mieux comprendre au moins une partie du mystère de Cypher, il faut d’abord connaître l’[[histoire des Dark Angel]]s. Pour les étrangers, il s’agit d’une quête insurmontable, car le Chapitre des Dark Angels cache bien ses secrets, dissimulant toutes les activités dans un linceul d’opérations rituelles et clandestines. En effet, même au sein de leur propre Chapitre, seuls les Maîtres de Compagnie et les Vétérans les plus distingués - le soi-disant Cercle Intérieur - sont au courant de la vérité…
+
Pour mieux comprendre au moins une partie du mystère de Cypher, il faut d’abord connaître l’[[histoire des Dark Angels]]. Pour les étrangers, il s’agit d’une quête insurmontable, car le Chapitre des Dark Angels cache bien ses secrets, dissimulant toutes les activités dans un linceul d’opérations rituelles et clandestines. En effet, même au sein de leur propre Chapitre, seuls les Maîtres de Compagnie et les Vétérans les plus distingués - le soi-disant Cercle Intérieur - sont au courant de la vérité…
  
 
Dans le passé, dans les dernières années de l’[[Hérésie d'Horus]], le monde d’origine des Dark Angels, [[Caliban]], fut corrompu. Le commandant en second de la Légion, [[Luther]], a trahi les Dark Angels et a détourné beaucoup de leurs frères de l’Empereur. Ces Traîtres ont attaqué leur Primarque, Lion El’Jonson, et le reste de la Légion à leur retour à Caliban. Bien que les partisans du Primarque aient été victorieux, le coût fut élevé. Leur monde fut brisé, leur Primarque disparu et présumé mort. Dans les affres de la mort de Caliban, les tourbillons d’une [[tempête Warp]] s’ouvrirent - une porte périlleuse vers le [[Royaume du Chaos]]. C’est cette faille dans le tissu de l’espace qui a consumé les derniers Dark Angels [[renégat]]s. On suppose que Cypher était au milieu de ces [[hérétique]]s balayés dans l’[[Immaterium]]. À la grande frustration des Dark Angels, il n’existe pas de liste ou de récit complet de ceux qui, ou combien, avaient écouté les sombres murmures des [[Dieux du Chaos|Puissances de la Ruine]] et se sont retournés contre leurs frères.
 
Dans le passé, dans les dernières années de l’[[Hérésie d'Horus]], le monde d’origine des Dark Angels, [[Caliban]], fut corrompu. Le commandant en second de la Légion, [[Luther]], a trahi les Dark Angels et a détourné beaucoup de leurs frères de l’Empereur. Ces Traîtres ont attaqué leur Primarque, Lion El’Jonson, et le reste de la Légion à leur retour à Caliban. Bien que les partisans du Primarque aient été victorieux, le coût fut élevé. Leur monde fut brisé, leur Primarque disparu et présumé mort. Dans les affres de la mort de Caliban, les tourbillons d’une [[tempête Warp]] s’ouvrirent - une porte périlleuse vers le [[Royaume du Chaos]]. C’est cette faille dans le tissu de l’espace qui a consumé les derniers Dark Angels [[renégat]]s. On suppose que Cypher était au milieu de ces [[hérétique]]s balayés dans l’[[Immaterium]]. À la grande frustration des Dark Angels, il n’existe pas de liste ou de récit complet de ceux qui, ou combien, avaient écouté les sombres murmures des [[Dieux du Chaos|Puissances de la Ruine]] et se sont retournés contre leurs frères.
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
Dans cette atmosphère paranoïaque, les Dark Angels survivants ont débattu de leurs options alors même qu’ils rendaient hommage à leur Primarque perdu. À la fin, ils ont senti qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de cacher la vérité sur la trahison de leurs frères. Il fut décrété par les plus hauts membres de la Légion qu’aucun étranger ne devait apprendre la terrible vérité - personne ne devait savoir que les membres des Dark Angels s’étaient montrés corruptibles et s’étaient tournés vers les Puissances de la Ruine.
 
Dans cette atmosphère paranoïaque, les Dark Angels survivants ont débattu de leurs options alors même qu’ils rendaient hommage à leur Primarque perdu. À la fin, ils ont senti qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de cacher la vérité sur la trahison de leurs frères. Il fut décrété par les plus hauts membres de la Légion qu’aucun étranger ne devait apprendre la terrible vérité - personne ne devait savoir que les membres des Dark Angels s’étaient montrés corruptibles et s’étaient tournés vers les Puissances de la Ruine.
  
Au lendemain de la [[Destruction de Caliban]], il y avait beaucoup à faire et beaucoup de secrets à garder. Les Dark Angels ont découvert qu’il était plus facile d’éviter le barrage de questions en s’immergeant totalement dans un devoir rigoureux. Cependant, ils furent finalement obligés d’expliquer la perte de leur Primarque et de leur monde d’origine, Caliban, encore et encore, en racontant leur histoire inventée de toutes pièces aux [[Hauts Seigneurs de Terra]], et finalement à l’[[Inquisition]] nouvellement établie. Comme aucune formation de combat ne menait la guerre contre les rebelles avec plus de détermination que les Dark Angels, personne ne pressait les guerriers en deuil de trop près. Les Fils du Lion poursuivirent le combat, pourchassant les restes des armées d’Horus dans l’[[Œil de la Terreur]] et commettant de nombreux actes de vengeance sauvages. Pendant ce temps, la plus grande partie de ce qui restait de Caliban en ruines fut choisie comme nouveau quartier général des Dark Angels. Avec le temps, [[le Roc]], comme on l’appela, fut équipé de [[Moteur Warp|Moteurs Warp]], ce qui lui permit d’atteindre toute la galaxie.
+
Au lendemain de la [[Destruction de Caliban]], il y avait beaucoup à faire et beaucoup de secrets à garder. Les Dark Angels ont découvert qu’il était plus facile d’éviter le barrage de questions en s’immergeant totalement dans un devoir rigoureux. Cependant, ils furent finalement obligés d’expliquer la perte de leur Primarque et de leur monde d’origine, Caliban, encore et encore, en racontant leur histoire inventée de toutes pièces aux [[Hauts Seigneurs de Terra]], et finalement à l’[[Inquisition]] nouvellement établie. Comme aucune formation de combat ne menait la guerre contre les rebelles avec plus de détermination que les Dark Angels, personne ne pressait les guerriers en deuil de trop près. Les Fils du Lion poursuivirent le combat, pourchassant les restes des armées d’Horus dans l’[[Œil de la Terreur]] et commettant de nombreux actes de vengeance sauvages. Pendant ce temps, la plus grande partie de ce qui restait de Caliban en ruines fut choisie comme nouveau quartier général des Dark Angels. Avec le temps, [[le Roc]], comme on l’appela, fut équipé de [[Vaisseaux Spatiaux de l'Imperium#Réacteur Warp|Moteurs Warp]], ce qui lui permit d’atteindre toute la galaxie.
  
 
On a d’abord cru que tous leurs frères renégats avaient été détruits à la chute de Caliban, mais ce n’était pas le cas. Finalement, les [[Archiviste de l'Adeptus Astartes|Archivistes]] des Dark Angels ont retrouvé les traces de leurs frères perdus. Ainsi, il a été révélé que les traîtres Dark Angels vaincus - connus sous le nom d’Anges Déchus, ou simplement les Déchus - n’ont pas tous été détruits lorsqu’ils ont été aspirés dans le Warp. Au lieu de cela, les Déchus avaient été projetés à travers le temps et l’espace, car les Archivistes ont recueilli des preuves que de nombreux traîtres étaient revenus, leurs signatures psychiques brillant brièvement dans de nombreux lieux dispersés à travers la galaxie. À ce stade, les Dark Angels se contentèrent de classer tous les Déchus dans une seule catégorie, car ils n’avaient pas encore reconnu ou repéré le plus mystérieux et le plus prolifique d’entre eux : celui connu sous le nom de Cypher.
 
On a d’abord cru que tous leurs frères renégats avaient été détruits à la chute de Caliban, mais ce n’était pas le cas. Finalement, les [[Archiviste de l'Adeptus Astartes|Archivistes]] des Dark Angels ont retrouvé les traces de leurs frères perdus. Ainsi, il a été révélé que les traîtres Dark Angels vaincus - connus sous le nom d’Anges Déchus, ou simplement les Déchus - n’ont pas tous été détruits lorsqu’ils ont été aspirés dans le Warp. Au lieu de cela, les Déchus avaient été projetés à travers le temps et l’espace, car les Archivistes ont recueilli des preuves que de nombreux traîtres étaient revenus, leurs signatures psychiques brillant brièvement dans de nombreux lieux dispersés à travers la galaxie. À ce stade, les Dark Angels se contentèrent de classer tous les Déchus dans une seule catégorie, car ils n’avaient pas encore reconnu ou repéré le plus mystérieux et le plus prolifique d’entre eux : celui connu sous le nom de Cypher.
  
Le fait que les Traîtres aient échappé à la vengeance de leurs frères loyaux a été un tourment pour les Dark Angels survivants. Aussi longtemps que les Déchus vivront, la grande honte de la Légion continuerait à vivre aussi. Ils pourraient faire connaître la trahison des Dark Angels. Toute personne rencontrant les Déchus témoignerait non seulement de la trahison initiale, mais aussi de la dissimulation de la Légion qui s’ensuivrait<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Dark Secret'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Le fait que les Traîtres aient échappé à la vengeance de leurs frères loyaux a été un tourment pour les Dark Angels survivants. Aussi longtemps que les Déchus vivront, la grande honte de la Légion continuerait à vivre aussi. Ils pourraient faire connaître la trahison des Dark Angels. Toute personne rencontrant les Déchus témoignerait non seulement de la trahison initiale, mais aussi de la dissimulation de la Légion qui s’ensuivrait<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Dark Secret'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
Cypher est le plus énigmatique et le plus chassé de tous les Anges Déchus. Malgré une existence qui remonte au moins à l’époque de [[la Purge]], et très probablement au-delà, la quantité d’informations recueillies sur Cypher a conduit à une connaissance ou une compréhension très limitée. On ne sait même pas si c’est son nom, ou s’il s’agit simplement d’un titre ou d’un alias. Comme les robes et les cagoules qui concernent toujours Cypher, cette nature secrète l’entoure, l’enveloppant d’une couche de mystique. C’est exactement ce qu’il veut.
 
Cypher est le plus énigmatique et le plus chassé de tous les Anges Déchus. Malgré une existence qui remonte au moins à l’époque de [[la Purge]], et très probablement au-delà, la quantité d’informations recueillies sur Cypher a conduit à une connaissance ou une compréhension très limitée. On ne sait même pas si c’est son nom, ou s’il s’agit simplement d’un titre ou d’un alias. Comme les robes et les cagoules qui concernent toujours Cypher, cette nature secrète l’entoure, l’enveloppant d’une couche de mystique. C’est exactement ce qu’il veut.
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
Il est même possible que Cypher ne fasse pas partie des Déchus - bien qu’il soit étroitement lié à eux d’une manière inconnue et qu’on le retrouve souvent à leurs côtés. En effet, les Déchus se rassemblent autour de Cypher, semblant réapparaître partout où il est aperçu. Cela aussi s’est avéré être une énigme - car parfois Cypher semble attirer directement les Impardonnés sur le chemin des Déchus qui, autrement, aurait échappé à l’attention. Mais dans d’autres cas, Cypher peut être trouvé ailleurs, dirigeant les Déchus au combat, ou les aidant dans une mission secrète. C’est cette capacité à jouer apparemment des deux côtés qui frustre le plus ceux qui le recherchent. Ses motivations et ses mouvements dans la galaxie semblent aléatoires et beaucoup recherchent la révélation primordiale qui, selon eux, permettra de relier les missions, les plans et les lieux disparates. Jusqu’à présent, rien de tangible n’est venu expliquer pour quel but Cypher complote ou pour quelle cause il teste les Impardonnés.
 
Il est même possible que Cypher ne fasse pas partie des Déchus - bien qu’il soit étroitement lié à eux d’une manière inconnue et qu’on le retrouve souvent à leurs côtés. En effet, les Déchus se rassemblent autour de Cypher, semblant réapparaître partout où il est aperçu. Cela aussi s’est avéré être une énigme - car parfois Cypher semble attirer directement les Impardonnés sur le chemin des Déchus qui, autrement, aurait échappé à l’attention. Mais dans d’autres cas, Cypher peut être trouvé ailleurs, dirigeant les Déchus au combat, ou les aidant dans une mission secrète. C’est cette capacité à jouer apparemment des deux côtés qui frustre le plus ceux qui le recherchent. Ses motivations et ses mouvements dans la galaxie semblent aléatoires et beaucoup recherchent la révélation primordiale qui, selon eux, permettra de relier les missions, les plans et les lieux disparates. Jusqu’à présent, rien de tangible n’est venu expliquer pour quel but Cypher complote ou pour quelle cause il teste les Impardonnés.
  
 +
{| class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 40%; color:#DBE9F4; float:right; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 +
|Dans chaque segmentum, et même dans chaque secteur de l’Imperium circulent des légendes sur Cypher, certaines vieilles de plusieurs milliers d’années. Leur nombre défie les lois de l’entendement et les primes pour la tête de cet hors-la-loi sont si répandues que celui qui parviendra à le capturer pourra s’offrir un sous-secteur entier. Il ne fait pas de doute que l’extrême popularité des légendes concernant Cypher trouve sa source dans le goût prononcé qu’ont les hommes pour son caractère anticonformiste. Beaucoup de courants radicaux auto-proclamés sont convaincus que les institutions de l’Imperium s’efforcent de brimer les individus et approuvent d’instinct ce mystérieux rebelle. Tous les éléments concordent: Cypher est encapuchonné, signe évident qu’il s’agit d’un paria cherchant à ne pas être reconnu. Inutile de préciser combien cette précaution est superflue, puisque n’importe qui peut l’imiter! Quiconque fomentant une rébellion et souhaitant se défiler adopte cette apparence et devient Cypher, perpétuant ainsi le mythe, uniquement parce que ceux qui l’entourent ont inconsciemment envie de lui attribuer cette identité.
 +
 +
Les légendes exagèrent souvent les talents de Cypher l’arme à la main. Il est généralement représenté avec un pistolet bolier dans l’une et un pistolet à plasma dans l’autre, une combinaison d’armement généralement associée aux gangsters mythiques des cités-ruches, ce qui tend à prouver que son aspect tient davantage de l’imagerie populaire que de la stricte réalité. Le plus étrange reste cependant les références récurrentes à l’épée que porte Cypher, mais qu’il n’a ’lamais brandie une seule fois. On raconte pourtant que celle-ci est brisée et que son passé est lié à celui des Dark Angels. Le lien est difficile à établir car il s’agit d’un des chapitres les plus secrets qui soit. On sait cependant que les Dark Angels et leurs chapitres successeurs s’appellent eux-mêmes souvent les Impardonnés et pourchassent régulièrement des renégats, que ce soit officiellement ou pas. Certains avancent donc que Cypher fut lui-même un Dark Angel et que l’épée qu’il porte est l’une de leurs reliques sacrées. Ceci reste une pure supposition et fait insulte à la réputation des plus dévoués serviteurs de l’Empereur.<ref name="WD103">Informations issues du White Dwarf N°109 (Mai 2003)</ref>
 +
<div align="right">'''- Extrait de L’Hérésie de la Dissonance Cognitive, par le Cardinal Elyass Vallkante.'''</div>
 +
|}
 
Parfois, Cypher semble avoir fait des alliances entre les [[Légions Renégates|Légions Space Marine du Chaos]], les renégats du [[Chaos]] et les différents cultes qui se répandent comme une maladie à travers la galaxie. Au cours des millénaires, les Impardonnés ont capturé et torturé suffisamment de damnés pour comprendre que la plupart de ces anciens alliés ont moins de connaissances réelles qu’eux-mêmes. La plupart le soupçonnent d’être un autre renégat, et ignorent tout de la relation, si ce n’est la plus lâche, qui existe entre ses soi-disant alliés et les Dark Angels et les Chapitres qui leur ont succédé. Au lieu de cela, ces Traîtres se concentrent entièrement sur la mission à accomplir - que ce soit pour renverser un Gouverneur Planétaire ou pour enflammer un secteur avec la guerre. Les plus hautes puissances du Chaos connaissent mieux l’histoire, et considèrent Cypher avec beaucoup plus de circonspection. Pendant un certain temps, Cypher était en désaccord avec l’Alpha Legion - bien que les récits diffèrent quant à savoir quel camp a réellement trahi l’autre. [[Abaddon le Fléau|Abaddon]], le [[Maître de Guerre]] lui-même, a fait usage des mystérieuses capacités de Cypher pour entrer et sortir des planètes les plus fortement gardées de la galaxie - mais il semble très probable qu’aucun des deux camps ne fasse confiance à l’autre et que les deux parties ne fassent que des pactes temporaires pour servir leurs propres objectifs.
 
Parfois, Cypher semble avoir fait des alliances entre les [[Légions Renégates|Légions Space Marine du Chaos]], les renégats du [[Chaos]] et les différents cultes qui se répandent comme une maladie à travers la galaxie. Au cours des millénaires, les Impardonnés ont capturé et torturé suffisamment de damnés pour comprendre que la plupart de ces anciens alliés ont moins de connaissances réelles qu’eux-mêmes. La plupart le soupçonnent d’être un autre renégat, et ignorent tout de la relation, si ce n’est la plus lâche, qui existe entre ses soi-disant alliés et les Dark Angels et les Chapitres qui leur ont succédé. Au lieu de cela, ces Traîtres se concentrent entièrement sur la mission à accomplir - que ce soit pour renverser un Gouverneur Planétaire ou pour enflammer un secteur avec la guerre. Les plus hautes puissances du Chaos connaissent mieux l’histoire, et considèrent Cypher avec beaucoup plus de circonspection. Pendant un certain temps, Cypher était en désaccord avec l’Alpha Legion - bien que les récits diffèrent quant à savoir quel camp a réellement trahi l’autre. [[Abaddon le Fléau|Abaddon]], le [[Maître de Guerre]] lui-même, a fait usage des mystérieuses capacités de Cypher pour entrer et sortir des planètes les plus fortement gardées de la galaxie - mais il semble très probable qu’aucun des deux camps ne fasse confiance à l’autre et que les deux parties ne fassent que des pactes temporaires pour servir leurs propres objectifs.
  
Ligne 38 : Ligne 44 :
 
Il y a quelque chose de mystique dans Cypher et dans la façon dont il apparaît et disparaît. Il est un maître avéré de l’évasion, échappant d’une certaine manière à la capture et s’efforçant même de sortir de pièges apparemment infaillibles. Dans la bataille, Cypher se déplace avec une rapidité et une agilité inattendues. Il a le don d’utiliser ses pistolets dans un mouvement fluide, un flou de mouvement qui met au défi l’œil nu de suivre. Cypher porte deux pistolets - un [[Pistolet Bolter]] et un [[Pistolet à Plasma]] d’artisanat ancien. Il se bat avec les deux armes en feu - il est capable de dégainer et de tirer plusieurs coups avec les deux armes plus rapidement qu’un chasseur de primes en duel ne peut le faire avec une seule. Son objectif est le même que celui de n’importe quel tireur d’élite - de nombreux rapports affirment que Cypher n’a jamais manqué un seul tir, bien qu’il soit impossible d’extraire la vérité de l’hyperbole. Même en esquivant les tirs ou en se déplaçant à grande vitesse, la silhouette vêtue peut envoyer une grêle de Bolts précis et d’éclats de plasma incandescents.
 
Il y a quelque chose de mystique dans Cypher et dans la façon dont il apparaît et disparaît. Il est un maître avéré de l’évasion, échappant d’une certaine manière à la capture et s’efforçant même de sortir de pièges apparemment infaillibles. Dans la bataille, Cypher se déplace avec une rapidité et une agilité inattendues. Il a le don d’utiliser ses pistolets dans un mouvement fluide, un flou de mouvement qui met au défi l’œil nu de suivre. Cypher porte deux pistolets - un [[Pistolet Bolter]] et un [[Pistolet à Plasma]] d’artisanat ancien. Il se bat avec les deux armes en feu - il est capable de dégainer et de tirer plusieurs coups avec les deux armes plus rapidement qu’un chasseur de primes en duel ne peut le faire avec une seule. Son objectif est le même que celui de n’importe quel tireur d’élite - de nombreux rapports affirment que Cypher n’a jamais manqué un seul tir, bien qu’il soit impossible d’extraire la vérité de l’hyperbole. Même en esquivant les tirs ou en se déplaçant à grande vitesse, la silhouette vêtue peut envoyer une grêle de Bolts précis et d’éclats de plasma incandescents.
  
En fin de compte, que ce soit en tant qu’ami ou ennemi, en tant que chasseur ou chassé, partout où Cypher apparaît, la bataille et la discorde s’ensuivent. Jusqu’à ce qu’il soit finalement capturé, il restera un héraut de combat, à la fois présomptueux et obscur<ref name="Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen">Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
En fin de compte, que ce soit en tant qu’ami ou ennemi, en tant que chasseur ou chassé, partout où Cypher apparaît, la bataille et la discorde s’ensuivent. Jusqu’à ce qu’il soit finalement capturé, il restera un héraut de combat, à la fois présomptueux et obscur<ref name="Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen">Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
==Le Seigneur de Déchus==
 
==Le Seigneur de Déchus==
Ligne 55 : Ligne 61 :
 
===Dichotomie des Objectifs===
 
===Dichotomie des Objectifs===
 
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 40%;  float:right; color:#DBE9F4; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 40%;  float:right; color:#DBE9F4; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
|<center>'''<u>La Chambre des Énigmes</u><ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Enigma Chamber (traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>'''</center>
+
|<center>'''<u>La Chambre des Énigmes</u><ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Enigma Chamber (traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>'''</center>
 
Au fond des donjons du Roc, l’astéroïde qui sert de Forteresse-Monastère aux Dark Angels, se trouve une chambre secrète sous le [[Librarius]]. Seul les plus anciens Archivistes peuvent entrer dans cette pièce. Là, une salle entière est consacrée aux connaissances recueillies jusqu’à présent sur Cypher. Au milieu des anciens parchemins, des fichiers vidéo et des [[cogitateur]]s qui y sont dédiés, le Grand Maître des Archivistes et ses fidèles confidents examinent les données d’actes mystérieux. Les [[Guetteur des Ténèbres|Guetteurs des Ténèbres]] dérivent dans de longues allées de comptes-rendus documentés et de spéculations. Des cartes - des planètes, des secteurs, des segments entiers - sont disposées dans les vastes salles. Ces cartographies permettent de suivre de nombreuses choses, confirmées ou non. Elles tracent des contacts visuels, des signatures psychiques et même des événements futurs possibles, comme l’ont prédit les Archivistes en sondant les fils du destin. Même en faisant abstraction de la majorité des observations sur Cypher, qui sont généralement invérifiables, il est toujours possible de passer toute une vie à fouiller dans une multitude de documents accumulés. Les informations qui sont passées au crible de la Chambre des Énigmes montrent que dans plus de la moitié des cas (56,3 % précisément), Cypher a été identifié comme travaillant aux côtés d’autres forces. Pourtant, comme pour tout ce qui concerne Cypher, cela soulève autant de questions qu’il n’apporte de réponses.
 
Au fond des donjons du Roc, l’astéroïde qui sert de Forteresse-Monastère aux Dark Angels, se trouve une chambre secrète sous le [[Librarius]]. Seul les plus anciens Archivistes peuvent entrer dans cette pièce. Là, une salle entière est consacrée aux connaissances recueillies jusqu’à présent sur Cypher. Au milieu des anciens parchemins, des fichiers vidéo et des [[cogitateur]]s qui y sont dédiés, le Grand Maître des Archivistes et ses fidèles confidents examinent les données d’actes mystérieux. Les [[Guetteur des Ténèbres|Guetteurs des Ténèbres]] dérivent dans de longues allées de comptes-rendus documentés et de spéculations. Des cartes - des planètes, des secteurs, des segments entiers - sont disposées dans les vastes salles. Ces cartographies permettent de suivre de nombreuses choses, confirmées ou non. Elles tracent des contacts visuels, des signatures psychiques et même des événements futurs possibles, comme l’ont prédit les Archivistes en sondant les fils du destin. Même en faisant abstraction de la majorité des observations sur Cypher, qui sont généralement invérifiables, il est toujours possible de passer toute une vie à fouiller dans une multitude de documents accumulés. Les informations qui sont passées au crible de la Chambre des Énigmes montrent que dans plus de la moitié des cas (56,3 % précisément), Cypher a été identifié comme travaillant aux côtés d’autres forces. Pourtant, comme pour tout ce qui concerne Cypher, cela soulève autant de questions qu’il n’apporte de réponses.
 
|}
 
|}
Ligne 68 : Ligne 74 :
 
À l’inverse, il existe de nombreux cas où Cypher a indéniablement travaillé aux côtés des forces de l’Imperium. Il a opéré d’innombrables fois aux côtés des bataillons des [[Forces de Défense Planétaire]], des régiments de la [[Garde Impériale]] et des [[Chapitres Space Marines Loyalistes|Chapitres Space Marines]]. C’est Cypher qui a guidé le Chapitre Space Marine des [[Silver Skulls]] dans la suppression de l’Hérésie Rouge pendant le [[Fléau de l'Incroyance]]. On n’a jamais pu déterminer dans quel but Cypher a aidé puis trahi le culte.
 
À l’inverse, il existe de nombreux cas où Cypher a indéniablement travaillé aux côtés des forces de l’Imperium. Il a opéré d’innombrables fois aux côtés des bataillons des [[Forces de Défense Planétaire]], des régiments de la [[Garde Impériale]] et des [[Chapitres Space Marines Loyalistes|Chapitres Space Marines]]. C’est Cypher qui a guidé le Chapitre Space Marine des [[Silver Skulls]] dans la suppression de l’Hérésie Rouge pendant le [[Fléau de l'Incroyance]]. On n’a jamais pu déterminer dans quel but Cypher a aidé puis trahi le culte.
  
Sur Monarch Prime, alors que les dernières lignes de défense étaient attaquées par des forces rebelles en pleine expansion, la mystérieuse figure de Cypher semblait aider les [[Cadia|Cadiens]] assiégés. Selon les déclarations du Sergent Grunhelm, le dernier membre survivant de son équipe, leur [[Commissaire]] venait de s’effondrer en un tas de sang quand une nouvelle voix a crié des ordres le long des lignes de tranchées. Le nouvel arrivant brandissait des pistolets jumeaux, et avait le port et le commandement d’un officier impérial. Les Cadiens, désireux de croire que les secours Space Marines étaient enfin arrivés, se rallièrent derrière lui. C’est ainsi que Cypher dirigea personnellement la dernière défense, tenant l’ennemi à distance devant le bunker même dans lequel le Gouverneur Planétaire s’était réfugié. Les Cultistes furent abattus en si grand nombre que le système de tranchées se remplit de cadavres. Comme les vagues de la mer, les escouades de l’ennemi se sont succédées pour se disperser et reculer. Il ne restait plus que quelques soldats Cadiens - chacun blessé, mais toujours en train de se battre. Ils n’auraient pas survécu si ce n’était de la silhouette encapuchonnée dont les pistolets flamboyants ne pouvaient pas manquer leur cible. Ce n’est que lorsque les coques noires des [[Land Speeder]]s de la [[Ravenwing]] furent visibles à l’approche du bunker à grande vitesse que l’étranger se réfugia derrière les monticules de morts et disparut<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Dichotomy of Purpose'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Sur Monarch Prime, alors que les dernières lignes de défense étaient attaquées par des forces rebelles en pleine expansion, la mystérieuse figure de Cypher semblait aider les [[Cadia|Cadiens]] assiégés. Selon les déclarations du Sergent Grunhelm, le dernier membre survivant de son équipe, leur [[Commissaire]] venait de s’effondrer en un tas de sang quand une nouvelle voix a crié des ordres le long des lignes de tranchées. Le nouvel arrivant brandissait des pistolets jumeaux, et avait le port et le commandement d’un officier impérial. Les Cadiens, désireux de croire que les secours Space Marines étaient enfin arrivés, se rallièrent derrière lui. C’est ainsi que Cypher dirigea personnellement la dernière défense, tenant l’ennemi à distance devant le bunker même dans lequel le Gouverneur Planétaire s’était réfugié. Les Cultistes furent abattus en si grand nombre que le système de tranchées se remplit de cadavres. Comme les vagues de la mer, les escouades de l’ennemi se sont succédées pour se disperser et reculer. Il ne restait plus que quelques soldats Cadiens - chacun blessé, mais toujours en train de se battre. Ils n’auraient pas survécu si ce n’était de la silhouette encapuchonnée dont les pistolets flamboyants ne pouvaient pas manquer leur cible. Ce n’est que lorsque les coques noires des [[Land Speeder]]s de la [[Ravenwing]] furent visibles à l’approche du bunker à grande vitesse que l’étranger se réfugia derrière les monticules de morts et disparut<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Dichotomy of Purpose'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
===Différent des Autres===
 
===Différent des Autres===
Ligne 89 : Ligne 95 :
 
En effet, l’existence continue de Cypher témoigne de sa capacité apparemment mystique à éviter la capture. Chaque fois que des poursuivants s’approchent, il a montré une étrange capacité à s’échapper. À travers les âges, le Cercle Intérieur des Dark Angels a suggéré que Cypher était sous la protection d’une puissance supérieure. Le fait qu’il soit toujours vivant depuis les jours précédant l’Hérésie d’Horus mène à croire que des pouvoirs contre-nature sont en jeu, bien que ce fut pendant un temps posé par le Grand Maître des Dark Angels Raphelous de l’époque que Cypher n’était pas une seule personne, mais plusieurs. Comment expliquer autrement sa longévité et son apparente indestructibilité ? Peut-être que Cypher n’était qu’un masque, un personnage éliminé que lorsque le dernier sera détruit ? Ironiquement, Raphelous a été l’un des deux Grands Maîtres qui ont perdu la vie dans la poursuite de Cypher - bien que la responsabilité de la némésis des Dark Angels n’ait jamais été prouvée dans les deux cas.
 
En effet, l’existence continue de Cypher témoigne de sa capacité apparemment mystique à éviter la capture. Chaque fois que des poursuivants s’approchent, il a montré une étrange capacité à s’échapper. À travers les âges, le Cercle Intérieur des Dark Angels a suggéré que Cypher était sous la protection d’une puissance supérieure. Le fait qu’il soit toujours vivant depuis les jours précédant l’Hérésie d’Horus mène à croire que des pouvoirs contre-nature sont en jeu, bien que ce fut pendant un temps posé par le Grand Maître des Dark Angels Raphelous de l’époque que Cypher n’était pas une seule personne, mais plusieurs. Comment expliquer autrement sa longévité et son apparente indestructibilité ? Peut-être que Cypher n’était qu’un masque, un personnage éliminé que lorsque le dernier sera détruit ? Ironiquement, Raphelous a été l’un des deux Grands Maîtres qui ont perdu la vie dans la poursuite de Cypher - bien que la responsabilité de la némésis des Dark Angels n’ait jamais été prouvée dans les deux cas.
  
Au cours des siècles, les Dark Angels ont retrouvé nombre de leurs frères Déchus. Certains ont commis des actes odieux, s’avilissant ainsi devant la mémoire de leur Primarque honoré. Mais aucun n’a suscité autant de haine que Cypher. Le Cercle Intérieur des Dark Angels déteste Cypher avec une haine qui dépasse la raison. Même [[Marbas]], qui est le seul des Déchus à avoir été élevé au rang de [[Prince Démon]], n’est pas considéré avec une telle rage. Les Dark Angels sont prêts à tout pour capturer Cypher, même si c’est par un acte ignoble<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Unlike Any Other'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Au cours des siècles, les Dark Angels ont retrouvé nombre de leurs frères Déchus. Certains ont commis des actes odieux, s’avilissant ainsi devant la mémoire de leur Primarque honoré. Mais aucun n’a suscité autant de haine que Cypher. Le Cercle Intérieur des Dark Angels déteste Cypher avec une haine qui dépasse la raison. Même [[Marbas]], qui est le seul des Déchus à avoir été élevé au rang de [[Prince Démon]], n’est pas considéré avec une telle rage. Les Dark Angels sont prêts à tout pour capturer Cypher, même si c’est par un acte ignoble<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Unlike Any Other'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
==Les Origines==
 
==Les Origines==
Ligne 102 : Ligne 108 :
 
L’Ordre avait acquis une excellente réputation auprès des maisons nobles et des organisations chevaleresques. Ses Chevaliers étaient connus pour l’intégrité et la compétence martiale de leurs membres, et l’Ordre était également réputé pour ses méthodes de recrutement. À Caliban, l’hérédité était tout pour les maisons nobles, mais l’Ordre sélectionnait ses frères par le mérite et l’habileté au combat plutôt que par héritage. Les frères Chevaliers de l’Ordre voyageaient de donjon en donjon, aidant chacun d’entre eux dans la lutte sans fin pour défricher la terre des forêts et des monstres.  
 
L’Ordre avait acquis une excellente réputation auprès des maisons nobles et des organisations chevaleresques. Ses Chevaliers étaient connus pour l’intégrité et la compétence martiale de leurs membres, et l’Ordre était également réputé pour ses méthodes de recrutement. À Caliban, l’hérédité était tout pour les maisons nobles, mais l’Ordre sélectionnait ses frères par le mérite et l’habileté au combat plutôt que par héritage. Les frères Chevaliers de l’Ordre voyageaient de donjon en donjon, aidant chacun d’entre eux dans la lutte sans fin pour défricher la terre des forêts et des monstres.  
  
L’Ordre était austère, ses nombreux rituels étaient simples mais exigeants. Pour garantir le maintien de leurs fières traditions, les maîtres régnants choisissaient secrètement un seul membre - le Seigneur Cypher. En prenant le titre, le Seigneur Cypher renonçait à son propre nom, et cachait son apparence même sous son manteau et sa capuche. Il était interdit à quiconque de reconnaître son ancien nom, car le Seigneur Cypher devait abandonner sa personnalité et, à partir de ce jour, ce devait d’incarner les lois, les coutumes et les disciplines strictes de l’Ordre. Il lui incombait de veiller à ce que les traditions de l’Ordre ne s’effondrent jamais, à ce que les recrues comme les maîtres ne puissent jamais s’écarter de leurs nobles idéaux. Le Seigneur Cypher conseillait les Maîtres sur toutes les questions de protocole et officiait lors de nombreuses cérémonies importantes. Le Seigneur Cypher était une position élevée, que l’Ordre prenait extrêmement au sérieux, car on savait qu’il était dans la nature de la galaxie de décliner et aux structures de s’effondrer. Cypher apparaît comme un héraut de la destruction et incarne nombre de ces anciens principes, bien qu’il n’y ait jamais eu de lien absolu<ref name="Dataslate - CyperLotF_Origins">Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Origins (traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
L’Ordre était austère, ses nombreux rituels étaient simples mais exigeants. Pour garantir le maintien de leurs fières traditions, les maîtres régnants choisissaient secrètement un seul membre - le Seigneur Cypher. En prenant le titre, le Seigneur Cypher renonçait à son propre nom, et cachait son apparence même sous son manteau et sa capuche. Il était interdit à quiconque de reconnaître son ancien nom, car le Seigneur Cypher devait abandonner sa personnalité et, à partir de ce jour, ce devait d’incarner les lois, les coutumes et les disciplines strictes de l’Ordre. Il lui incombait de veiller à ce que les traditions de l’Ordre ne s’effondrent jamais, à ce que les recrues comme les maîtres ne puissent jamais s’écarter de leurs nobles idéaux. Le Seigneur Cypher conseillait les Maîtres sur toutes les questions de protocole et officiait lors de nombreuses cérémonies importantes. Le Seigneur Cypher était une position élevée, que l’Ordre prenait extrêmement au sérieux, car on savait qu’il était dans la nature de la galaxie de décliner et aux structures de s’effondrer. Cypher apparaît comme un héraut de la destruction et incarne nombre de ces anciens principes, bien qu’il n’y ait jamais eu de lien absolu<ref name="Dataslate - CyperLotF_Origins">Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Origins (traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
===Les Dépositaires Connus du Titre de Seigneur Cypher===
 
===Les Dépositaires Connus du Titre de Seigneur Cypher===
Ligne 115 : Ligne 121 :
 
Trois individus nous connus pour avoir été le Seigneur Cypher avant la Destruction de Caliban. Chacun de ces trois personnages correspondent à une période de l’histoire de Caliban dans le dernier siècle avant l’anéantissement de la planète.
 
Trois individus nous connus pour avoir été le Seigneur Cypher avant la Destruction de Caliban. Chacun de ces trois personnages correspondent à une période de l’histoire de Caliban dans le dernier siècle avant l’anéantissement de la planète.
  
*'''Croisade Contre les Grandes Bêtes''' : Le premier Seigneur Cypher qui nous est connue était un vieil homme, un Chevalier de l'Ordre et dernier humain mortel dépositaire du poste. Tenant ce rôle depuis plus de vingt ans à la veille de la Croisade Contre les Grandes Bêtes, il participa au rituel qui fit d'un jeune homme du nom de [[Zahariel El'Zurias]] un Écuyer de l'Ordre, en compagnie de Luther et de Lion El'Jonson. Il défendit ardemment la tradition de l'initiation, ne goûtant guère aux plaisanteries de Luther, forçant le Lion de lui demander de pardonner la malice de son ami. Puis il fit le discours officiel qui fit de Zahariel un Chevalier de l'Ordre.  
+
*'''Croisade Contre les Grandes Bêtes''' : Le premier Seigneur Cypher qui nous est connue était un vieil homme, un Chevalier de l’Ordre et dernier humain mortel dépositaire du poste. Tenant ce rôle depuis plus de vingt ans à la veille de la Croisade Contre les Grandes Bêtes, il participa au rituel qui fit d’un jeune homme du nom de [[Zahariel El'Zurias]] un Écuyer de l’Ordre, en compagnie de Luther et de Lion El’Jonson. Il défendit ardemment la tradition de l’initiation, ne goûtant guère aux plaisanteries de Luther, forçant le Lion de lui demander de pardonner la malice de son ami. Puis il fit le discours officiel qui fit de Zahariel un Chevalier de l’Ordre.  
  
:Plus tard, il convoqua Zahariel dans les sous-sols de la Forteresse de l'Ordre, Aldurukh, l'attendant au centre de centaines de chandelles allumées en une immense spirale. Le Seigneur Cypher initia Zahariel à quelques traditions de l'Ordre pendant que ce dernier empruntait le chemin de la spirale dans un but initiatique. Il apprit notamment la raison d'être de son rôle, c'est à dire le gardien des traditions, traditions dont la valeur réside en ce qu’elles guident les hommes, même si les raisons réelles sont oubliées, assurant que les croyances et les actes qui avaient fait leur prospérité jadis leur serviront tout autant pour le futur. Il apprit à Zahariel qu'il occupait cette fonction depuis plus de vingt années, et bien que ce poste était normalement réservé à un Chevalier d’un âge plus vénérable, on le lui avait confié alors qu'il était encore tout jeune afin de dépoussiérer un peu les traditions, le mettant face à une contradiction : celui de maintenir les traditions de l’Ordre au risque de participer à les transformer en d’obscures reliques. Plus intéressant, il apprit au jeune Chevalier que sa position était l’un des postes les plus élevés au sein de l’Ordre et cependant, il ne recelait que très peu de pouvoir. Ce rôle de gardien des traditions n’était que symbolique mais il avait une réelle influence dans sa proximité avec les maîtres instructeurs de l’Ordre, son opinion ayant toujours trouvé son chemin jusqu’aux oreilles des bonnes personnes.
+
:Plus tard, il convoqua Zahariel dans les sous-sols de la Forteresse de l’Ordre, Aldurukh, l’attendant au centre de centaines de chandelles allumées en une immense spirale. Le Seigneur Cypher initia Zahariel à quelques traditions de l’Ordre pendant que ce dernier empruntait le chemin de la spirale dans un but initiatique. Il apprit notamment la raison d’être de son rôle, c’est à dire le gardien des traditions, traditions dont la valeur réside en ce qu’elles guident les hommes, même si les raisons réelles sont oubliées, assurant que les croyances et les actes qui avaient fait leur prospérité jadis leur serviront tout autant pour le futur. Il apprit à Zahariel qu’il occupait cette fonction depuis plus de vingt années, et bien que ce poste était normalement réservé à un Chevalier d’un âge plus vénérable, on le lui avait confié alors qu’il était encore tout jeune afin de dépoussiérer un peu les traditions, le mettant face à une contradiction : celui de maintenir les traditions de l’Ordre au risque de participer à les transformer en d’obscures reliques. Plus intéressant, il apprit au jeune Chevalier que sa position était l’un des postes les plus élevés au sein de l’Ordre et cependant, il ne recelait que très peu de pouvoir. Ce rôle de gardien des traditions n’était que symbolique mais il avait une réelle influence dans sa proximité avec les maîtres instructeurs de l’Ordre, son opinion ayant toujours trouvé son chemin jusqu’aux oreilles des bonnes personnes.
  
:Le Seigneur Cypher fut présent lors de l'accueil du Grand Maître des Chevaliers de Lupus, le Seigneur Sartana, venu protester contre le viol du traité par les Chevaliers de l'Ordre qui avaient empiété dans les régions nordiques sous son autorité. Dans le contexte de la Croisade Contre les Grandes Bêtes lancée par Lion El'Jonson pour débarrasser Caliban des monstres qui hantaient les forêts, les Chevaliers de Lupus étaient virulents contre la campagne de Jonson, et suite à d'acerbes échanges, la guerre fut déclarée entre l'Ordre et les Chevaliers de Lupus.
+
:Le Seigneur Cypher fut présent lors de l’accueil du Grand Maître des Chevaliers de Lupus, le Seigneur Sartana, venu protester contre le viol du traité par les Chevaliers de l’Ordre qui avaient empiété dans les régions nordiques sous son autorité. Dans le contexte de la Croisade Contre les Grandes Bêtes lancée par Lion El’Jonson pour débarrasser Caliban des monstres qui hantaient les forêts, les Chevaliers de Lupus étaient virulents contre la campagne de Jonson, et suite à d’acerbes échanges, la guerre fut déclarée entre l’Ordre et les Chevaliers de Lupus.
  
:Lors du retour à Aldurukh de l'illustre Chevalier de l'Ordre Amadis, mortellement blessé par une Grande Bête qu'il avait tenté de tuer, le Seigneur Cypher ordonna à Zahariel de venir écouter les dernières paroles du Chevalier mourant. Puis le Seigneur Cypher acta la quête prononcé par Zahariel contre la Grande Bête ayant tué le Chevalier Amadis, déclarant que si Zahariel accomplissait sa quête, cela constituerait un passage pour lui, celui de l’état d’adolescent à celui d’homme. Il accueilli souriant Zahariel revenu triomphant de sa quête qui faisait de lui un Chevalier à part entière de l'Ordre. Durant le festin qui fêtait l'ascension de Zahariel, le Seigneur Cypher révéla au jeune nouveau Chevalier que le Lion allait devenir le nouveau Grand Maître de l'Ordre et qu'il se retirerait pour laisser un nouveau Seigneur Cypher prendre sa place.
+
:Lors du retour à Aldurukh de l’illustre Chevalier de l’Ordre Amadis, mortellement blessé par une Grande Bête qu’il avait tenté de tuer, le Seigneur Cypher ordonna à Zahariel de venir écouter les dernières paroles du Chevalier mourant. Puis le Seigneur Cypher acta la quête prononcé par Zahariel contre la Grande Bête ayant tué le Chevalier Amadis, déclarant que si Zahariel accomplissait sa quête, cela constituerait un passage pour lui, celui de l’état d’adolescent à celui d’homme. Il accueilli souriant Zahariel revenu triomphant de sa quête qui faisait de lui un Chevalier à part entière de l’Ordre. Durant le festin qui fêtait l’ascension de Zahariel, le Seigneur Cypher révéla au jeune nouveau Chevalier que le Lion allait devenir le nouveau Grand Maître de l’Ordre et qu’il se retirerait pour laisser un nouveau Seigneur Cypher prendre sa place.
  
 
:Quelques jours plus tard, une quête fut annoncée contre une bête qui ravageait les environs d’une petite bourgade des désolations nordiques appelée Bradin. S’étant libéré de ses anciennes fonctions, l’ex-Seigneur Cypher demanda aux dirigeants de l’Ordre de lui permettre d’effectuer cette quête. Ils accédèrent à sa requête et le vieil homme quitta Aldurukh un beau matin, sans rien ne dire à personne, alors que la forteresse était encore endormie.
 
:Quelques jours plus tard, une quête fut annoncée contre une bête qui ravageait les environs d’une petite bourgade des désolations nordiques appelée Bradin. S’étant libéré de ses anciennes fonctions, l’ex-Seigneur Cypher demanda aux dirigeants de l’Ordre de lui permettre d’effectuer cette quête. Ils accédèrent à sa requête et le vieil homme quitta Aldurukh un beau matin, sans rien ne dire à personne, alors que la forteresse était encore endormie.
Ligne 129 : Ligne 135 :
 
*'''Troubles sur Caliban''' : À la surprise générale, Lion El’Jonson, devenu Grand Maître de l’Ordre, nomma un Chevalier totalement inconnu au poste de Seigneur Cypher après sa victoire contre les Chevaliers de Lupus et l’anéantissement des dernières Grandes Bêtes de Caliban<ref>Informations issues de ''Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur'', Chapitre Quatorze, Dix-Sept, Dix-Huit de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.</ref>.
 
*'''Troubles sur Caliban''' : À la surprise générale, Lion El’Jonson, devenu Grand Maître de l’Ordre, nomma un Chevalier totalement inconnu au poste de Seigneur Cypher après sa victoire contre les Chevaliers de Lupus et l’anéantissement des dernières Grandes Bêtes de Caliban<ref>Informations issues de ''Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur'', Chapitre Quatorze, Dix-Sept, Dix-Huit de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.</ref>.
  
:En réalité, et à l’insu des Chevaliers de l’Ordre, ce Seigneur Cypher était un Chevalier issu de l’Ordre de Lupus, détruit par le Lion pour avoir résisté à la Croisade Contre les Grandes Bêtes et avoir protégé certains de ces monstres, car ils considéraient que ces abominations étaient essentiel pour l’équilibre de Caliban. Exilé, ce Chevalier se présenta à un frère de l’Ordre venu chercher de nouveaux aspirants dans les villages. S’étant fait passer pour un novice, et avec sa compétence et son expérience, il espérait sans aucun doute progresser et grimper les échelons de l’Ordre assez rapidement. Mais Jonson avait su qui était cet homme et son origine. Du fait qu’il était inconnu mais sûrement versé dans les secrets des Chevaliers de Lupus dont la grande bibliothèque confisquée par l’Ordre, sous l’autorité du Lion, contenait des secrets inédits et terribles sur Caliban, il fut nommé Seigneur Cypher par Jonson. La raison tactique d’un tel choix de la part du Primarque  s’expliquait que ce Chevalier n’avait aucun lien avec les Chevaliers supérieurs de l’Ordre ou un quelconque maître, et qu’il serait donc loyal qu’envers Jonson uniquement, gardant ses secrets, quelles que soient les conséquences pour les autres<ref>Informations issues de ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l'Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'' de LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.</ref>.
+
:En réalité, et à l’insu des Chevaliers de l’Ordre, ce Seigneur Cypher était un Chevalier issu de l’Ordre de Lupus, détruit par le Lion pour avoir résisté à la Croisade Contre les Grandes Bêtes et avoir protégé certains de ces monstres, car ils considéraient que ces abominations étaient essentiel pour l’équilibre de Caliban. Exilé, ce Chevalier se présenta à un frère de l’Ordre venu chercher de nouveaux aspirants dans les villages. S’étant fait passer pour un novice, et avec sa compétence et son expérience, il espérait sans aucun doute progresser et grimper les échelons de l’Ordre assez rapidement. Mais Jonson avait su qui était cet homme et son origine. Du fait qu’il était inconnu mais sûrement versé dans les secrets des Chevaliers de Lupus dont la grande bibliothèque confisquée par l’Ordre, sous l’autorité du Lion, contenait des secrets inédits et terribles sur Caliban, il fut nommé Seigneur Cypher par Jonson. La raison tactique d’un tel choix de la part du Primarque  s’expliquait que ce Chevalier n’avait aucun lien avec les Chevaliers supérieurs de l’Ordre ou un quelconque maître, et qu’il serait donc loyal qu’envers Jonson uniquement, gardant ses secrets, quelles que soient les conséquences pour les autres<ref>Informations issues de ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'' de LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.</ref>.
  
 
:Le Seigneur Cypher accompagna un jour le Lion, Luther, Zahariel et une petite troupe dans les forêts de Caliban lorsqu’un aéronef surgit dans le ciel, déversant dix géants en armure noire : la I<small><sup>ère</sup></small> Légion était arrivée.
 
:Le Seigneur Cypher accompagna un jour le Lion, Luther, Zahariel et une petite troupe dans les forêts de Caliban lorsqu’un aéronef surgit dans le ciel, déversant dix géants en armure noire : la I<small><sup>ère</sup></small> Légion était arrivée.
Ligne 151 : Ligne 157 :
 
:Quand une flotte des Dark Angels, venu chercher des troupes fraîches, arriva sur l’orbite de Caliban, Luther accueillit le Maître de Chapitre Belath qui ignorait les changements politiques survenus sur la planète. Luther informera le Seigneur Cypher et ses lieutenants qu’il était hors de question que Belath parte avec l’armée qu’il avait mis sur pieds et le chargera de discuter avec l’ensemble des officiers arrivés avec Belath pour sonder qui serait susceptible de rejoindre sa cause et celle de l’indépendance de Caliban.
 
:Quand une flotte des Dark Angels, venu chercher des troupes fraîches, arriva sur l’orbite de Caliban, Luther accueillit le Maître de Chapitre Belath qui ignorait les changements politiques survenus sur la planète. Luther informera le Seigneur Cypher et ses lieutenants qu’il était hors de question que Belath parte avec l’armée qu’il avait mis sur pieds et le chargera de discuter avec l’ensemble des officiers arrivés avec Belath pour sonder qui serait susceptible de rejoindre sa cause et celle de l’indépendance de Caliban.
  
:Le Seigneur Cypher surveilla le banquet organisé par Luther pour les officiers Dark Angels où il proclama que le Lion les avait abandonné et où il leur demanda de venir les rejoindre. Mais Zahariel, désireux de maintenir le conflit au nom de l’Ouroboros, tua Belath sous prétexte que ce dernier s’apprêtait à assassiner Luther, et déclencha ainsi une bataille rangée dans le hall du banquet. Le Seigneur Cypher en profita pour tirer sur Zahariel qui ne dut sa survie que par le sacrifice d’un Archiviste qui se mit entre le tir et Zahariel. Le Seigneur Cypher prit la fuite, pourchassé par Zahariel et les derniers Archivistes. Acculé dans une salle en dessous du hall du banquets, le Seigneur Cypher déclara à Zahariel que l’Archiviste était corrompu par l’Ouroboros, un intrus sur Caliban et qu’il était quand à lui le vrai défenseur de leur monde. Il demanda à Zahariel de rejeter ce monstre et de rejoindre le côté de l’Ordre alors que les Guetteurs des Ténèbres regardaient la scène. Zahariel menaça les créatures de libérer l’Ouroboros, les amenant à fuir. Le Seigneur Cypher se retrouva seul et d’un geste, Zahariel lui enleva son masque de fer et fut surpris de reconnaître le visage qu’il y avait en dessous. Puis il lui brisa les deux jambes avant d’ordonner à ses acolytes Archivistes de se débarrasser de lui. On ignore ce qui est advenu de lui<ref>Informations issues de ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Chapitre II : ''La Tyrannie de l'Abandon - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre IV : ''Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre IV : ''Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre XIV : ''Emprunter la Spirale - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l'Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l'Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur'', Chapitre XX : ''Le Ver dans la Pomme - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur''  de LEE MIKE, Black Library, 2009<br/>  
+
:Le Seigneur Cypher surveilla le banquet organisé par Luther pour les officiers Dark Angels où il proclama que le Lion les avait abandonné et où il leur demanda de venir les rejoindre. Mais Zahariel, désireux de maintenir le conflit au nom de l’Ouroboros, tua Belath sous prétexte que ce dernier s’apprêtait à assassiner Luther, et déclencha ainsi une bataille rangée dans le hall du banquet. Le Seigneur Cypher en profita pour tirer sur Zahariel qui ne dut sa survie que par le sacrifice d’un Archiviste qui se mit entre le tir et Zahariel. Le Seigneur Cypher prit la fuite, pourchassé par Zahariel et les derniers Archivistes. Acculé dans une salle en dessous du hall du banquets, le Seigneur Cypher déclara à Zahariel que l’Archiviste était corrompu par l’Ouroboros, un intrus sur Caliban et qu’il était quand à lui le vrai défenseur de leur monde. Il demanda à Zahariel de rejeter ce monstre et de rejoindre le côté de l’Ordre alors que les Guetteurs des Ténèbres regardaient la scène. Zahariel menaça les créatures de libérer l’Ouroboros, les amenant à fuir. Le Seigneur Cypher se retrouva seul et d’un geste, Zahariel lui enleva son masque de fer et fut surpris de reconnaître le visage qu’il y avait en dessous. Puis il lui brisa les deux jambes avant d’ordonner à ses acolytes Archivistes de se débarrasser de lui. On ignore ce qui est advenu de lui<ref>Informations issues de ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Chapitre II : ''La Tyrannie de l’Abandon - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre IV : ''Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre IV : ''Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre XIV : ''Emprunter la Spirale - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre XVIII : ''Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur'', Chapitre XX : ''Le Ver dans la Pomme - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur''  de LEE MIKE, Black Library, 2009<br/>  
 
Informations issues de ''La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Ange Gris'' de FRENCH JOHN, Black Library, 2015<br/>   
 
Informations issues de ''La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Ange Gris'' de FRENCH JOHN, Black Library, 2015<br/>   
Informations issues de ''L'Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l’Empereur : Maître de la Première'' de THORPE GAV, Black Library, 2017<br/>  
+
Informations issues de ''L’Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l’Empereur : Maître de la Première'' de THORPE GAV, Black Library, 2017<br/>  
 
Informations issues de ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Chapitre Six - ''Pas de Nouvelles, Mauvaises Nouvelles'', Chapitre Sept - ''Les Recherches se Poursuivent'', Chapitre Huit - ''Contingences'', Chapitre Dix - ''Un Frère Honoré'', Chapitre Treize - ''Le Retour du Fils'', Chapitre Quinze - ''Principes'', Chapitre Dix-Huit - ''Anciens Secrets'', Chapitre Dix-Neuf - ''Un Instant Fatidique'', Chapitre Vingt - ''Griffayn de la Firewing'', Chapitre Vingt-Deux - ''Une Heure Éprouvante'', Chapitre Vingt-Sept - ''La Déclaration'', Chapitre Vingt-Neuf - ''Le Seigneur Cypher'' de THORPE GAV, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.</ref>.
 
Informations issues de ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Chapitre Six - ''Pas de Nouvelles, Mauvaises Nouvelles'', Chapitre Sept - ''Les Recherches se Poursuivent'', Chapitre Huit - ''Contingences'', Chapitre Dix - ''Un Frère Honoré'', Chapitre Treize - ''Le Retour du Fils'', Chapitre Quinze - ''Principes'', Chapitre Dix-Huit - ''Anciens Secrets'', Chapitre Dix-Neuf - ''Un Instant Fatidique'', Chapitre Vingt - ''Griffayn de la Firewing'', Chapitre Vingt-Deux - ''Une Heure Éprouvante'', Chapitre Vingt-Sept - ''La Déclaration'', Chapitre Vingt-Neuf - ''Le Seigneur Cypher'' de THORPE GAV, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.</ref>.
  
Ligne 172 : Ligne 178 :
 
Cela avait commencé de manière assez innocente. Alors qu’ils poursuivaient les restes d’une [[Vaisseaux Pirates Orks|flotte]] [[Ork]], des éléments des [[Angels of Vengeance]] sont entrés dans le Secteur Gothique. Sous le prétexte de rechercher les restes de la flotte Peau-Verte qu’ils avaient reçu l’ordre de détruire, les Angels of Vengeance cherchèrent des indices qui pourraient les mener à un quelconque Déchu. C’était la procédure standard pour tous les Chapitres des Impardonnés : poursuivre leurs objectifs secrets tout en suivant ostensiblement les ordres de mission transmis par les Hauts Seigneurs de Terra.
 
Cela avait commencé de manière assez innocente. Alors qu’ils poursuivaient les restes d’une [[Vaisseaux Pirates Orks|flotte]] [[Ork]], des éléments des [[Angels of Vengeance]] sont entrés dans le Secteur Gothique. Sous le prétexte de rechercher les restes de la flotte Peau-Verte qu’ils avaient reçu l’ordre de détruire, les Angels of Vengeance cherchèrent des indices qui pourraient les mener à un quelconque Déchu. C’était la procédure standard pour tous les Chapitres des Impardonnés : poursuivre leurs objectifs secrets tout en suivant ostensiblement les ordres de mission transmis par les Hauts Seigneurs de Terra.
  
Grâce à des scanners à longue portée et à des rapports largement recueillis, le [[Croiseur d'Attaque]] des Angels of Vengeance n’a rien découvert de fâcheux, si ce n’est un signal crypté émis par le Monde Minier de Lemnos. Une fois décodé, le message décrivait exactement ce que les Impardonnés recherchaient.
+
Grâce à des scanners à longue portée et à des rapports largement recueillis, le [[Flotte Space Marine#Croiseur d'Attaque|Croiseur d’Attaque]] des Angels of Vengeance n’a rien découvert de fâcheux, si ce n’est un signal crypté émis par le Monde Minier de Lemnos. Une fois décodé, le message décrivait exactement ce que les Impardonnés recherchaient.
  
 +
{| class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 40%; color:#DBE9F4; float:right; margin-left: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 +
|Pensez-en ce que vous voudrez, mais je suis sûr qu’il existe. Alors que je servais encore à bord de ce vieux cargo en 73, on nous a envoyés sur Dagohma prendre quelques repaires. C’était l’époque où les guildes minières envoyaient leurs mercenaires chasser les colons des collines Shantos. Ces derniers étaient tous d’accord pour s’enfuir jusqu’à ce qu’arrive Cypher, dont les prouesses martiales leur redonnèrent courage. Il ne fallut pas longtemps pour que les guildes se retrouvent assiégées. Cypher ne resta pas jusqu’au bout, mais plus rien ne pouvait arrêter les colons, qui finirent par pendre les membres de la guilde aux grues de leur plate-forme minière. Personne d’autre n’aurait été capable d’en faire autant, peu importe qu’il n’ait révélé son nom à personne! Lorsque les Angels of Death arrivèrent quelques semaines plus tard, il s’agissait de leur unique sujet d’intérêt, mais les colons restèrent muets, même après avoir été déclarés rebelles et que les procès aient commencé. Personne n’oublia ce que Cypher avait fait pour eux, et ils moururent fiers et libres.<ref name="WD103" />
 +
<div align="right">'''- Arsann Crosve, Récidiviste et Hérétique'''</div>
 +
|}
 
Le monde de Lemnos était engagé dans une guerre acharnée pour les droits miniers - une bataille d’avidité, plutôt que d’idéologie. Comme les Dîmes Impériales étaient versées, il n’y avait pas eu d’intervention, et la question devait être laissée à l’appréciation du Gouverneur Planétaire. Les factions [[noble]]s rivales utilisaient des armées privées pour imposer leur propriété sur les veines les plus abondantes des richesses minières. C’est de ces batailles que partait le signal. Le mystérieux message avait été envoyé dans l’un des plus anciens codes de bataille utilisés par les Dark Angels et a fourni exactement le genre d’indices qui correspondaient au modus operandi de l’un des Déchus.
 
Le monde de Lemnos était engagé dans une guerre acharnée pour les droits miniers - une bataille d’avidité, plutôt que d’idéologie. Comme les Dîmes Impériales étaient versées, il n’y avait pas eu d’intervention, et la question devait être laissée à l’appréciation du Gouverneur Planétaire. Les factions [[noble]]s rivales utilisaient des armées privées pour imposer leur propriété sur les veines les plus abondantes des richesses minières. C’est de ces batailles que partait le signal. Le mystérieux message avait été envoyé dans l’un des plus anciens codes de bataille utilisés par les Dark Angels et a fourni exactement le genre d’indices qui correspondaient au modus operandi de l’un des Déchus.
  
Ligne 204 : Ligne 214 :
 
Alors même que les [[Gantelet Énergétique|Gantelets Énergétiques]] élargissaient le trou dans la porte anti-souffle pour qu’ils puissent le suivre, les Terminators du Chaos lancèrent leur contre-attaque. Bientôt, les Impardonnés étaient trop pressés pour les suivre, alors que les Dark Angels, lourdement blindés, affrontaient leurs frères félons, échangeant des coups titanesques.
 
Alors même que les [[Gantelet Énergétique|Gantelets Énergétiques]] élargissaient le trou dans la porte anti-souffle pour qu’ils puissent le suivre, les Terminators du Chaos lancèrent leur contre-attaque. Bientôt, les Impardonnés étaient trop pressés pour les suivre, alors que les Dark Angels, lourdement blindés, affrontaient leurs frères félons, échangeant des coups titanesques.
  
Bien que le combat ait été féroce, et que leur proie ait probablement déjà fui, les Chapitres Impardonnés n’ont pas battu en retraite. D’une ténacité notoire, les vrais Fils du Lion fauchèrent les hordes de Cultistes qui avançaient. Le choc des Terminators a d’abord été égal, mais les Impardonnés ont été poussés par une juste fureur, qui s’est finalement avérée décisive. Finalement, la dernière escouade d’ennemis avilis fut éliminée par une seule explosion d’énergie bien placée provenant de l’arme à plasma d’un [[Land Speeder Vengeance]]. Ce n’est qu’alors que les Impardonnés ont pu reprendre la poursuite de Cypher et l’assaut final de la forteresse pour éliminer Tylius. Les deux forces sont arrivés trop tard - car Cypher et Tylius avaient réussi à s’échapper<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - A Nemesis Unveiled'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Bien que le combat ait été féroce, et que leur proie ait probablement déjà fui, les Chapitres Impardonnés n’ont pas battu en retraite. D’une ténacité notoire, les vrais Fils du Lion fauchèrent les hordes de Cultistes qui avançaient. Le choc des Terminators a d’abord été égal, mais les Impardonnés ont été poussés par une juste fureur, qui s’est finalement avérée décisive. Finalement, la dernière escouade d’ennemis avilis fut éliminée par une seule explosion d’énergie bien placée provenant de l’arme à plasma d’un [[Land Speeder Vengeance]]. Ce n’est qu’alors que les Impardonnés ont pu reprendre la poursuite de Cypher et l’assaut final de la forteresse pour éliminer Tylius. Les deux forces sont arrivés trop tard - car Cypher et Tylius avaient réussi à s’échapper<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - A Nemesis Unveiled'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
===Dans la Tempête de l'Œil===
+
===Dans la Tempête de l’Œil===
 
Sur Brigia, il fut établi que les Space Marines du Chaos étaient profondément impliqués avec les Déchus, et il n’était pas vraiment surprenant que les indices qui avaient conduit les Impardonnés à travers le Secteur Gothique les menèrent alors vers le refuge le plus détesté : l’Œil de la Terreur. Les rapports sur les actions des Dark Angels sur Brigia avaient déjà atteint Terra et les questions commençaient à se poser sur le Roc. Alors même que les réponses étaient élaborées pour expliquer pourquoi des éléments de leurs Chapitres étaient apparus si loin des missions qui leur avaient été assignées, les Impardonnés traçaient leur route vers les zones interdites.
 
Sur Brigia, il fut établi que les Space Marines du Chaos étaient profondément impliqués avec les Déchus, et il n’était pas vraiment surprenant que les indices qui avaient conduit les Impardonnés à travers le Secteur Gothique les menèrent alors vers le refuge le plus détesté : l’Œil de la Terreur. Les rapports sur les actions des Dark Angels sur Brigia avaient déjà atteint Terra et les questions commençaient à se poser sur le Roc. Alors même que les réponses étaient élaborées pour expliquer pourquoi des éléments de leurs Chapitres étaient apparus si loin des missions qui leur avaient été assignées, les Impardonnés traçaient leur route vers les zones interdites.
  
Ligne 231 : Ligne 241 :
 
Lorsque les tempêtes ont enfin cessé, une petite Force de Frappe avait été envoyée dans l’Œil de la Terreur une fois de plus - mais aucun signe de Cocytus I ou de sa planète jumelle n’a pu être trouvé. C’était comme si l’Œil de la Terreur les avait avalé.
 
Lorsque les tempêtes ont enfin cessé, une petite Force de Frappe avait été envoyée dans l’Œil de la Terreur une fois de plus - mais aucun signe de Cocytus I ou de sa planète jumelle n’a pu être trouvé. C’était comme si l’Œil de la Terreur les avait avalé.
  
Cypher, cependant, était revenu, et beaucoup plus rapidement. Son signal révélateur est apparu dans le même système que celui du Roc, qui a rapidement fait appel à des équipes de chasseurs pour le rechercher. Une fois de plus, il leur échappa, mais pas avant de les avoir conduits dans une cathédrale dédiée à l’Empereur, vide, sur une planète en ruines et désolée. Là, ils trouvèrent soigneusement placés, là où ils ne pouvaient pas les manquer, l’''Épée des Secrets'' et le ''Heaume du Lion'', les icônes les plus puissantes des Dark Angels et les équipements portés par leur Grand Maître Suprême depuis.
+
Cypher, cependant, était revenu, et beaucoup plus rapidement. Son signal révélateur est apparu dans le même système que celui du Roc, qui a rapidement fait appel à des équipes de chasseurs pour le rechercher. Une fois de plus, il leur échappa, mais pas avant de les avoir conduits dans une cathédrale dédiée à l’Empereur, vide, sur une planète en ruines et désolée. Là, ils trouvèrent soigneusement placés, là où ils ne pouvaient pas les manquer, l'''Épée des Secrets'' et le ''Heaume du Lion'', les icônes les plus puissantes des Dark Angels et les équipements portés par leur Grand Maître Suprême depuis.
  
 
Qu’il s’agisse d’un piège ou d’une épreuve, les Chapitres des Impardonnés ont subi de graves pertes sur Cocytus, et ces événements allaient avoir de profondes répercussions sur les Fils du Lion. Pour couvrir leurs pertes immédiates après que leurs guerriers aient été considérés comme perdus dans la guerre, les ressources du monde du recrutement des Lions Sable - l’orbe d’ébène de Nachwald - a été usurpé pour réapprovisionner les Angels of Vengeance et les Angels of Retribution. Les Dark Angels ont mis en scène une fausse explosion de plasma à bord du Roc pour expliquer la perte de leurs archives, car le Cercle Intérieur avait décidé de détruire toutes les archives relatives à l’événement. Pour cela, ils ont été grandement aidés par la distraction causée par la [[Guerre de la Bête|plus grande invasion Ork]] enregistrée dans l’Imperium et les bouleversements politiques de la [[Décapitation]], lorsque les [[Officio Assassinorum|assassins]] ont frappé les Hauts Seigneurs de Terra. Inconnus de tous, ils ont également eu la chance que les trois membres de l’enquête d’investigation secrètement chargés d’examiner les activités étranges des Dark Angels aient disparu à la suite de divers accidents inexplicables.
 
Qu’il s’agisse d’un piège ou d’une épreuve, les Chapitres des Impardonnés ont subi de graves pertes sur Cocytus, et ces événements allaient avoir de profondes répercussions sur les Fils du Lion. Pour couvrir leurs pertes immédiates après que leurs guerriers aient été considérés comme perdus dans la guerre, les ressources du monde du recrutement des Lions Sable - l’orbe d’ébène de Nachwald - a été usurpé pour réapprovisionner les Angels of Vengeance et les Angels of Retribution. Les Dark Angels ont mis en scène une fausse explosion de plasma à bord du Roc pour expliquer la perte de leurs archives, car le Cercle Intérieur avait décidé de détruire toutes les archives relatives à l’événement. Pour cela, ils ont été grandement aidés par la distraction causée par la [[Guerre de la Bête|plus grande invasion Ork]] enregistrée dans l’Imperium et les bouleversements politiques de la [[Décapitation]], lorsque les [[Officio Assassinorum|assassins]] ont frappé les Hauts Seigneurs de Terra. Inconnus de tous, ils ont également eu la chance que les trois membres de l’enquête d’investigation secrètement chargés d’examiner les activités étranges des Dark Angels aient disparu à la suite de divers accidents inexplicables.
Ligne 237 : Ligne 247 :
 
Quant aux survivants de Cocytus qui ont fini par revenir, ils ont été répartis entre les Chapitres des Impardonnés afin que leur afflux soudain ne soit pas remarqué. Pour le reste de leur vie, chacun d’entre eux fut étroitement surveillé par les Chapelains de la Compagnie pour s’assurer que l’exposition prolongée à Warp ne les avait pas contaminés de quelque manière que ce soit.
 
Quant aux survivants de Cocytus qui ont fini par revenir, ils ont été répartis entre les Chapitres des Impardonnés afin que leur afflux soudain ne soit pas remarqué. Pour le reste de leur vie, chacun d’entre eux fut étroitement surveillé par les Chapelains de la Compagnie pour s’assurer que l’exposition prolongée à Warp ne les avait pas contaminés de quelque manière que ce soit.
  
Les Dark Angels ne parlent pas des Guerres Oubliées, et elles ne furent pas compilées dans les contes apocryphes racontés à leurs initiés. Ils ont fait de grands efforts pour s’assurer que toutes les références à cette campagne ou aux Lions Sable soient supprimées des archives dont disposait l’[[Adeptus Terra]]. Pourtant, la coutume et le cri de guerre des fils du Lion El’Jonson est de "Ne jamais oublier, ne jamais pardonner". Au fond des donjons du Roc se cachent les seuls récits qui restent, et seuls ceux du Cercle Intérieur apprennent ce sacrifice héroïque qui doit rester à jamais inconnu<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Spiralling Into the Eye'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Les Dark Angels ne parlent pas des Guerres Oubliées, et elles ne furent pas compilées dans les contes apocryphes racontés à leurs initiés. Ils ont fait de grands efforts pour s’assurer que toutes les références à cette campagne ou aux Lions Sable soient supprimées des archives dont disposait l’[[Adeptus Terra]]. Pourtant, la coutume et le cri de guerre des fils du Lion El’Jonson est de "Ne jamais oublier, ne jamais pardonner". Au fond des donjons du Roc se cachent les seuls récits qui restent, et seuls ceux du Cercle Intérieur apprennent ce sacrifice héroïque qui doit rester à jamais inconnu<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Spiralling Into the Eye'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
==La Chute dans les Ténèbres==
 
==La Chute dans les Ténèbres==
Ligne 249 : Ligne 259 :
 
Les Chapelains-Investigateurs, aidés par les pouvoirs psychiques du Grand Maître des Archivistes, recherchent deux choses chez les Déchus. Tout d’abord, ils veulent entendre un récit complet du traître - son histoire, son but et ses actions avant et pendant la chute de Caliban. Ensuite, et surtout, ils veulent que le coupable se repente, car ce n’est qu’après s’être repenti que le Déchu sera libéré. Les tourments sont longs, les méthodes sont brutales.
 
Les Chapelains-Investigateurs, aidés par les pouvoirs psychiques du Grand Maître des Archivistes, recherchent deux choses chez les Déchus. Tout d’abord, ils veulent entendre un récit complet du traître - son histoire, son but et ses actions avant et pendant la chute de Caliban. Ensuite, et surtout, ils veulent que le coupable se repente, car ce n’est qu’après s’être repenti que le Déchu sera libéré. Les tourments sont longs, les méthodes sont brutales.
  
Chaque année, les Dark Angels s’égarent un peu plus, bien que certains individus soient bien pires que d’autres. Les actes cruels autrefois considérés comme méprisables font désormais partie intégrante de la méthode de tout Chapelain-Investigateur. Pour obtenir des aveux, il n’y a pas de tourment auquel [[Asmodai]], l’actuel Maître des Chapelains-Investigateur, ne soumettra pas un prisonnier. C’est ce sort qui attend Cypher, si jamais il était pris<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Descent Into Darkness'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Chaque année, les Dark Angels s’égarent un peu plus, bien que certains individus soient bien pires que d’autres. Les actes cruels autrefois considérés comme méprisables font désormais partie intégrante de la méthode de tout Chapelain-Investigateur. Pour obtenir des aveux, il n’y a pas de tourment auquel [[Asmodai]], l’actuel Maître des Chapelains-Investigateur, ne soumettra pas un prisonnier. C’est ce sort qui attend Cypher, si jamais il était pris<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Descent Into Darkness'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
===La Piste des Révélations===
 
===La Piste des Révélations===
 
Au cours des millénaires, la piste de Cypher a, à maintes reprises, mené les Chapitres des Impardonnés à une nouvelle révélation. Cela a inclus la reconnaissance de preuves qui ont conduit à la capture d’un Déchu, la détection d’une source cachée de corruption qui s’est infiltrée dans l’Imperium, ou même la découverte d’un nouveau monde idéal de recrutement. Sans la poursuite de Cypher, les Dark Angels n’auraient jamais atterri sur le [[Monde Sauvage]] de Kimmeria, et les Angels of Vengeance n’auraient pas réalisé que le Monde Mortel de Damnia pourrait servir comme l’un de leurs principaux mondes de recrutement.
 
Au cours des millénaires, la piste de Cypher a, à maintes reprises, mené les Chapitres des Impardonnés à une nouvelle révélation. Cela a inclus la reconnaissance de preuves qui ont conduit à la capture d’un Déchu, la détection d’une source cachée de corruption qui s’est infiltrée dans l’Imperium, ou même la découverte d’un nouveau monde idéal de recrutement. Sans la poursuite de Cypher, les Dark Angels n’auraient jamais atterri sur le [[Monde Sauvage]] de Kimmeria, et les Angels of Vengeance n’auraient pas réalisé que le Monde Mortel de Damnia pourrait servir comme l’un de leurs principaux mondes de recrutement.
  
Pourtant, toutes les révélations faites lors de la chasse à Cypher n’ont pas été bénéfiques. De nombreux commandants de la Ravenwing, audacieux et enthousiastes, ont été gravement trompés par l’apparition de Cypher sur le champ de bataille. Seuls ceux qui prouvent leur capacité à poursuivre agressivement, tout en anticipant les pièges et les ruses de l’ennemi, survivent longtemps dans la 2<small><sup>e</sup></small> Compagnie des Dark Angels<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Trail of Revelations'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Pourtant, toutes les révélations faites lors de la chasse à Cypher n’ont pas été bénéfiques. De nombreux commandants de la Ravenwing, audacieux et enthousiastes, ont été gravement trompés par l’apparition de Cypher sur le champ de bataille. Seuls ceux qui prouvent leur capacité à poursuivre agressivement, tout en anticipant les pièges et les ruses de l’ennemi, survivent longtemps dans la 2<small><sup>e</sup></small> Compagnie des Dark Angels<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Trail of Revelations'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
===Mauvaise Direction===
 
===Mauvaise Direction===
Ligne 265 : Ligne 275 :
 
Cypher apparut, tournant en cercle tandis que ses deux canons s’embrassaient. Le Pistolet à Plasma était assez puissant pour faire faire des trous dans l’épais blindage qui recouvrait les [[Méganob]]z, tandis que les tirs de son Pistolet Bolter touchaient des points plus vulnérables, comme les articulations ou les visages des Orks. Beaucoup furent tués sous cette cavalcade de tirs, les jets de sang, de vapeur et d’huile noire des Orks jaillissant des tas de blindages effondrés. En rangeant les deux pistolets, Cypher traîna Alloken et ses précieux équipements dans une tranchée voisine, puis s’élança alors même que les Dark Angels les plus proches se rapprochaient. Ignorant les Orks restants, les Dark Angels concentrèrent leurs tirs sur le personnage à capuche, mais il se cacha derrière les carcasses fumantes de véhicules accidentés. En quelques instants, le dispositif de brouillage du champ de force qui empêchait la Deathwing de se téléporter vers la surface fut dissipée et la 1<small><sup>ère</sup></small> Compagnie put arriver pour assurer la victoire.
 
Cypher apparut, tournant en cercle tandis que ses deux canons s’embrassaient. Le Pistolet à Plasma était assez puissant pour faire faire des trous dans l’épais blindage qui recouvrait les [[Méganob]]z, tandis que les tirs de son Pistolet Bolter touchaient des points plus vulnérables, comme les articulations ou les visages des Orks. Beaucoup furent tués sous cette cavalcade de tirs, les jets de sang, de vapeur et d’huile noire des Orks jaillissant des tas de blindages effondrés. En rangeant les deux pistolets, Cypher traîna Alloken et ses précieux équipements dans une tranchée voisine, puis s’élança alors même que les Dark Angels les plus proches se rapprochaient. Ignorant les Orks restants, les Dark Angels concentrèrent leurs tirs sur le personnage à capuche, mais il se cacha derrière les carcasses fumantes de véhicules accidentés. En quelques instants, le dispositif de brouillage du champ de force qui empêchait la Deathwing de se téléporter vers la surface fut dissipée et la 1<small><sup>ère</sup></small> Compagnie put arriver pour assurer la victoire.
  
De Cypher, nulle trace ne fut trouvée<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Misdirected'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
De Cypher, nulle trace ne fut trouvée<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Misdirected'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
===La Voix de la Discorde===
 
===La Voix de la Discorde===
Ligne 276 : Ligne 286 :
 
Dans la bataille, les rebelles, les escouades de Terminators du Chaos et les Princes Démons ont tous accompagné Cypher. Il a rassemblé et dirigé des escouades de Déchus qui ont fait campagne ensemble depuis la chute de Caliban, et il a combattu aux côtés des imposantes machines de guerre du [[Mechanicum Noir]]. Mias Cypher s’est battu aussi aux côtés des forces de l’Imperium, dirigeant fréquemment les [[Gardes Impériaux]], les escouades de Space Marines ou toute autre Force de Défense Planétaire, tout en se faisant passer pour un Space Marine loyal à l’Empereur. La seule chose qu’ils ont tous en commun est qu’ils servent un but dans les plans de Cypher et qu’il les abandonne facilement à leur sort selon les circonstances de sa mission. Il n’hésitera pas à les sacrifier si cela lui est bénéfique, mais une seconde de plus lui sera nécessaire pour échapper aux griffes de ses poursuivants.
 
Dans la bataille, les rebelles, les escouades de Terminators du Chaos et les Princes Démons ont tous accompagné Cypher. Il a rassemblé et dirigé des escouades de Déchus qui ont fait campagne ensemble depuis la chute de Caliban, et il a combattu aux côtés des imposantes machines de guerre du [[Mechanicum Noir]]. Mias Cypher s’est battu aussi aux côtés des forces de l’Imperium, dirigeant fréquemment les [[Gardes Impériaux]], les escouades de Space Marines ou toute autre Force de Défense Planétaire, tout en se faisant passer pour un Space Marine loyal à l’Empereur. La seule chose qu’ils ont tous en commun est qu’ils servent un but dans les plans de Cypher et qu’il les abandonne facilement à leur sort selon les circonstances de sa mission. Il n’hésitera pas à les sacrifier si cela lui est bénéfique, mais une seconde de plus lui sera nécessaire pour échapper aux griffes de ses poursuivants.
  
De leur côté, les forces des Impardonnés cherchent à chasser Cypher, quel que soit son entourage. Cela a, plus d’une fois, amené les Dark Angels et les Chapitres successeurs à entrer en conflit direct avec leurs propres alliés. Certains, comme les Silver Skulls et les [[Black Templars]], ont une inimitié amère envers les Impardonnés et font tout leur possible pour éviter de travailler avec eux<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Voice of Discord'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
De leur côté, les forces des Impardonnés cherchent à chasser Cypher, quel que soit son entourage. Cela a, plus d’une fois, amené les Dark Angels et les Chapitres successeurs à entrer en conflit direct avec leurs propres alliés. Certains, comme les Silver Skulls et les [[Black Templars]], ont une inimitié amère envers les Impardonnés et font tout leur possible pour éviter de travailler avec eux<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Voice of Discord'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
 +
 
 +
{| style="background-color: #000000; width: 1000px; color:#DBE9F4; margin: auto;"
 +
|style="width: 320px; border-right:solid 15px #000000"|
 +
{| class="wikitable" style="width: 300px; text-align:left; margin: auto; color:#DBE9F4; background-color: #11141e;"
 +
|
 +
'''Émetteur :''' Flotte de Chasse Phaleg<br />
 +
'''Récepteur :''' Tour des Anges<br />
 +
'''Destinataire :''' Grand Maître Azrael<br />
 +
'''Intermédiaires :''' Aucun. Réservé aux membres du Cercle Intérieur.<br />
 +
'''Date :''' 3677999M41<br />
 +
'''Canal Télépathique :''' Épistolier Kheros<br />
 +
'''Réf :''' FLN/30724592/IP<br />
 +
'''Auteur :''' Chapelain-Investigateur Phaleg
 +
|}
 +
|style="width: 340px; vertical-align:top; border-right:solid 15px #000000"|
 +
Comme toujours, le Tarot a su guider mes pas avec justesse. Sur Amistel, j’ai capturé trois des disciples d’un hérétique se faisant appeler la Voix de l’Empereur. Leurs informations se sont révélées précieuses. Ils reçoivent leurs ordres de Lelithar, où le culte est le plus développé. Leurs descriptions du Magos correspondent au Déchu un-zéro-zéro. Je vous enjoins d’envoyer la Tour des Anges et la puissance du chapitre dans le secteur Agrapinna.
 +
|style="width: 340px; vertical-align:top; border-right:solid 15px #000000"|
 +
Les agissements de un-zero-zero ont déstabilisé le secteur entier et provoque une réaction considérable au sein de l’Ecclesiarchie. Inutile de jouer sur la discrétion, il faudra nous frayer un chemin jusqu’à lui. Le fait qu’il se montre ouvertement si près des vestiges de Caliban requiert une intervention d’urgence. Je pense que la Porte est sur le point d’être attaquée. La capture du Déchu n’est plus qu’une question de temps.<ref name="WD103" />
 +
|}
  
===Que Sait l'Inquisition ?===
+
===Que Sait l’Inquisition ?===
 
Il appartient à l’Inquisition de chercher des réponses, de traquer l’hérésie et la corruption et de percer les mystères qui menacent l’Imperium de l’Humanité.
 
Il appartient à l’Inquisition de chercher des réponses, de traquer l’hérésie et la corruption et de percer les mystères qui menacent l’Imperium de l’Humanité.
  
Ligne 285 : Ligne 314 :
 
Il est difficile de déterminer ce que l’Inquisition sait ou soupçonne à propos de Cypher. Depuis la mystérieuse chute de leur monde d’origine, les Dark Angels ont fait l’objet de nombreuses enquêtes, dont la plupart n’ont jamais abouti. Souvent, une affaire plus urgente intervient, ou l’Inquisiteur en question est mis sur la touche ou pire encore. Des divergences, comme l’abandon par les Angels of Redemption des alliés impériaux pour poursuivre leurs propres missions de recherche et de destruction, ont été dûment notées. Le nom de Cypher, et la fréquence avec laquelle les rumeurs se répandent à son sujet, ont également été marqués comme étant remarquables.
 
Il est difficile de déterminer ce que l’Inquisition sait ou soupçonne à propos de Cypher. Depuis la mystérieuse chute de leur monde d’origine, les Dark Angels ont fait l’objet de nombreuses enquêtes, dont la plupart n’ont jamais abouti. Souvent, une affaire plus urgente intervient, ou l’Inquisiteur en question est mis sur la touche ou pire encore. Des divergences, comme l’abandon par les Angels of Redemption des alliés impériaux pour poursuivre leurs propres missions de recherche et de destruction, ont été dûment notées. Le nom de Cypher, et la fréquence avec laquelle les rumeurs se répandent à son sujet, ont également été marqués comme étant remarquables.
  
Il y a eu plusieurs cas où Cypher a agi pour cacher non seulement sa trace, mais aussi les indiscrétions des Impardonnés. Certaines preuves et certains soupçons subsistent encore, mais l’Imperium étant attaqué sous tous les angles, il n’y a pas encore eu d’enquête complète. Cependant, ce ne peut être qu’une question de temps avant que l’Inquisition ne se joigne elle aussi à la chasse à Cypher, si ce n’est déjà fait<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - What Does the Inquisition Know ?'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>…
+
Il y a eu plusieurs cas où Cypher a agi pour cacher non seulement sa trace, mais aussi les indiscrétions des Impardonnés. Certaines preuves et certains soupçons subsistent encore, mais l’Imperium étant attaqué sous tous les angles, il n’y a pas encore eu d’enquête complète. Cependant, ce ne peut être qu’une question de temps avant que l’Inquisition ne se joigne elle aussi à la chasse à Cypher, si ce n’est déjà fait<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - What Does the Inquisition Know ?'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>…
  
 
==Partout et Nulle Part==
 
==Partout et Nulle Part==
Ligne 292 : Ligne 321 :
 
Au cours des millénaires, quelques Inquisiteurs ont effleuré l’existence possible des Dark Angels Déchus, sans toutefois la reconnaître comme telle. Dans une poignée de leurs archives, il est même fait mention de Cypher en particulier - bien qu’il ne soit pas toujours identifié par son nom. Plusieurs documents manquent dans ces collections, ce qui est largement dû à l’intervention de Cypher lui-même.
 
Au cours des millénaires, quelques Inquisiteurs ont effleuré l’existence possible des Dark Angels Déchus, sans toutefois la reconnaître comme telle. Dans une poignée de leurs archives, il est même fait mention de Cypher en particulier - bien qu’il ne soit pas toujours identifié par son nom. Plusieurs documents manquent dans ces collections, ce qui est largement dû à l’intervention de Cypher lui-même.
  
Les mouvements de Cypher avec d’autres forces renégates sont encore moins bien documentés. La principale source de ces tractations vient du Journal de Bord des Condamnations saisi aux [[The Scourged|Scourged]] par le Grand Maître de la Deathwing de l’époque, Valefor, pendant les Batailles de la Marée Sombre<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Everywhere and Nowhere'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
Les mouvements de Cypher avec d’autres forces renégates sont encore moins bien documentés. La principale source de ces tractations vient du Journal de Bord des Condamnations saisi aux [[The Scourged|Scourged]] par le Grand Maître de la Deathwing de l’époque, Valefor, pendant les Batailles de la Marée Sombre<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Everywhere and Nowhere'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
*'''Vers M31, Premier Contact ? :''' Il est probable que les Dark Angels ont connu leurs premiers accrochages avec le Déchu identifié comme Cypher au cours de leur quête pour découvrir de nouveaux mondes de recrutement. Plus d’une douzaine d’entrées ont été enregistrées, citant des circonstances mystérieuses, des actes de sabotage et des pertes de vies humaines, tant chez les Dark Angels que chez leurs recrues potentielles. Ces attaques ont influencé les mondes qui ont été choisis à l’origine (ou non, comme cela s’est souvent avéré). Rétrospectivement, plusieurs Archivistes ont suggéré que ces attaques ont été initiées par Cypher. Il est certain que le Massacre d’Olney et la perte du dernier [[Stormbird]] de la Légion sur les lunes de Sestus portent sa marque mystérieuse.
 
*'''Vers M31, Premier Contact ? :''' Il est probable que les Dark Angels ont connu leurs premiers accrochages avec le Déchu identifié comme Cypher au cours de leur quête pour découvrir de nouveaux mondes de recrutement. Plus d’une douzaine d’entrées ont été enregistrées, citant des circonstances mystérieuses, des actes de sabotage et des pertes de vies humaines, tant chez les Dark Angels que chez leurs recrues potentielles. Ces attaques ont influencé les mondes qui ont été choisis à l’origine (ou non, comme cela s’est souvent avéré). Rétrospectivement, plusieurs Archivistes ont suggéré que ces attaques ont été initiées par Cypher. Il est certain que le Massacre d’Olney et la perte du dernier [[Stormbird]] de la Légion sur les lunes de Sestus portent sa marque mystérieuse.
Ligne 300 : Ligne 329 :
 
*'''Vers M33 : Vraiment Oublié :''' Les Apocryphes de Davio énumèrent les Chapitres suivants comme étant les Chapitres de la Seconde Fondation issus des Dark Angels : les Angels of Absolution, les Angels of Redemption, et les Angels of Vengeance. À cette époque, le nom de Lions Sable a déjà été censuré.
 
*'''Vers M33 : Vraiment Oublié :''' Les Apocryphes de Davio énumèrent les Chapitres suivants comme étant les Chapitres de la Seconde Fondation issus des Dark Angels : les Angels of Absolution, les Angels of Redemption, et les Angels of Vengeance. À cette époque, le nom de Lions Sable a déjà été censuré.
  
*'''822.M33 : Bataille de Vermilac Prime :''' L’intervention opportune de Cypher empêche les Orks de s’emparer du ''Heaume du Lion'' et de l’''Épée des Secrets'' du corps du Grand Maître Suprême Alloken tombé au combat.
+
*'''822.M33 : Bataille de Vermilac Prime :''' L’intervention opportune de Cypher empêche les Orks de s’emparer du ''Heaume du Lion'' et de l'''Épée des Secrets'' du corps du Grand Maître Suprême Alloken tombé au combat.
  
 
*'''997.M33 : Sauveur de Praxus :''' Les Angels of Redemption trouvent la sédition sur un de leurs propres mondes de recrutement. Cypher, sous le couvert du Sauveur de Praxus, manipule les pratiques de recrutement, sélectionne et entraîne les guerriers sauvages pour augmenter leurs chances d’être choisis. Il s’échappe avant de pouvoir être appréhendé.
 
*'''997.M33 : Sauveur de Praxus :''' Les Angels of Redemption trouvent la sédition sur un de leurs propres mondes de recrutement. Cypher, sous le couvert du Sauveur de Praxus, manipule les pratiques de recrutement, sélectionne et entraîne les guerriers sauvages pour augmenter leurs chances d’être choisis. Il s’échappe avant de pouvoir être appréhendé.
Ligne 312 : Ligne 341 :
 
:Avant que Cypher ne s’échappe, un Archiviste des Angels of Vengeance détecte plusieurs Déchus enrôlés dans la hiérarchie de l’Hérésie Rouge. Les Silver Skulls sont laissés à eux-mêmes pour se sortir de leur propre situation. Ils le font, mais condamnent ouvertement les Dark Angels ; une autre protestation officielle est déposée auprès des Hauts Seigneurs de Terra.
 
:Avant que Cypher ne s’échappe, un Archiviste des Angels of Vengeance détecte plusieurs Déchus enrôlés dans la hiérarchie de l’Hérésie Rouge. Les Silver Skulls sont laissés à eux-mêmes pour se sortir de leur propre situation. Ils le font, mais condamnent ouvertement les Dark Angels ; une autre protestation officielle est déposée auprès des Hauts Seigneurs de Terra.
  
*'''624.M36 : Une Lame Hors du Temps :''' Bien qu’impossible à réparer dans le temps, il semble que ce soit le premier cas enregistré où l’on voit Cypher porter le couteau de phase [[C'tan]] - une arme similaire à l’[[Épée de Phase]] C’tan utilisée par les [[Assassin Callidus|Assassins Callidus]]. La lame du couteau peut entrer et sortir de l’espace réel par réalignement dimensionnel, elle est donc capable de contourner les blindages et les champs de protection. Le couteau a été perdu à un moment donné lors de la bataille contre le C’tan connu sous le nom de [[Deceiver]], au début de la [[Treizième Croisade Noire|13<small><sup>e</sup></small> Croisade Noire]]. Cependant, la bataille s’est déroulée dans le Warp et semble avoir été soumise à une étrange boucle dans le continuum du temps ou dans la réalité elle-même. Cypher est le plus souvent vu sans la lame, mais fidèle à son nom, le couteau revient de temps en temps sous sa cape.
+
*'''624.M36 : Une Lame Hors du Temps :''' Bien qu’impossible à réparer dans le temps, il semble que ce soit le premier cas enregistré où l’on voit Cypher porter le couteau de phase [[C’tan]] - une arme similaire à l’[[Épée de Phase]] C’tan utilisée par les [[Assassin Callidus|Assassins Callidus]]. La lame du couteau peut entrer et sortir de l’espace réel par réalignement dimensionnel, elle est donc capable de contourner les blindages et les champs de protection. Le couteau a été perdu à un moment donné lors de la bataille contre le C’tan connu sous le nom de [[Deceiver]], au début de la [[Treizième Croisade Noire|13<small><sup>e</sup></small> Croisade Noire]]. Cependant, la bataille s’est déroulée dans le Warp et semble avoir été soumise à une étrange boucle dans le continuum du temps ou dans la réalité elle-même. Cypher est le plus souvent vu sans la lame, mais fidèle à son nom, le couteau revient de temps en temps sous sa cape.
  
 
*'''154.M37 : Les Mines du Golfe Noir :''' Les quelques survivants de la flotte de contrebandiers de Zargosoan se brisent sous la pression d’une force des Dark Angels dirigée par le Maître Chapelain-Investigateur Molocia. Ils racontent l’histoire d’un étranger masqué qui s’est frayé un chemin à bord de leur navire amiral, le ''Black Needle'', pour réclamer des pourparlers. Il connaissait le code du contrebandier et a invoqué les rites du combat - gagnant son duel et prenant la place d’un compagnon expérimenté.
 
*'''154.M37 : Les Mines du Golfe Noir :''' Les quelques survivants de la flotte de contrebandiers de Zargosoan se brisent sous la pression d’une force des Dark Angels dirigée par le Maître Chapelain-Investigateur Molocia. Ils racontent l’histoire d’un étranger masqué qui s’est frayé un chemin à bord de leur navire amiral, le ''Black Needle'', pour réclamer des pourparlers. Il connaissait le code du contrebandier et a invoqué les rites du combat - gagnant son duel et prenant la place d’un compagnon expérimenté.
Ligne 330 : Ligne 359 :
 
*'''989.M41 : Campagne d’Escovan :''' On sait peu de choses sur cette série d’événements, si ce n’est qu’après plusieurs batailles sanglantes, les Red Corsairs ont juré de tuer Cypher.
 
*'''989.M41 : Campagne d’Escovan :''' On sait peu de choses sur cette série d’événements, si ce n’est qu’après plusieurs batailles sanglantes, les Red Corsairs ont juré de tuer Cypher.
  
*'''995.M41 : L’Émergence de la Voix de l’Empereur :''' Il s’agit du premier enregistrement de celui connu sous le nom de "La Voix de l'Empereur". Cet oracle autoproclamé de l’Empereur Lui-même commence à être diffusé dans tout le secteur [[Agripinaa]]. Sur de nombreuses planètes, de nouveaux cultes s’élèvent, répondant à son appel à s’opposer aux responsables du Ministorum.
+
*'''995.M41 : L’Émergence de la Voix de l’Empereur :''' Il s’agit du premier enregistrement de celui connu sous le nom de "La Voix de l’Empereur". Cet oracle autoproclamé de l’Empereur Lui-même commence à être diffusé dans tout le secteur [[Agripinaa]]. Sur de nombreuses planètes, de nouveaux cultes s’élèvent, répondant à son appel à s’opposer aux responsables du Ministorum.
  
 
*'''997.M41 : Assassins Envoyés :''' Alarmé par la popularité croissante de la "Voix de l’Empereur", l’Imperium charge plusieurs agents de l’[[Officio Assassinorum]] d’éliminer l’hérétique. Aucun ne revient. Au moins un s’approche de sa cible, sa dernière communication décrivant la cible comme un personnage vêtu d’une robe et d’une capuche, dissimulant une sombre Armure Énergétique, dépouillée de toute livrée, et portant une épée et deux pistolets antiques.
 
*'''997.M41 : Assassins Envoyés :''' Alarmé par la popularité croissante de la "Voix de l’Empereur", l’Imperium charge plusieurs agents de l’[[Officio Assassinorum]] d’éliminer l’hérétique. Aucun ne revient. Au moins un s’approche de sa cible, sa dernière communication décrivant la cible comme un personnage vêtu d’une robe et d’une capuche, dissimulant une sombre Armure Énergétique, dépouillée de toute livrée, et portant une épée et deux pistolets antiques.
  
*'''998.M41 : Incident des Black Templars :''' Un Croiseur d’Attaque des Black Templars, l’''Ophidium Gulf'', assiste une force des Dark Angels dans la poursuite de l’individu connu sous le nom de "La Voix de l’Empereur". Après un combat acharné, les Black Templars parviennent à le capturer - bien qu’ils soient ensuite impliqués dans un conflit avec les Dark Angels, au cours duquel les deux Chapitres s’affrontent brièvement dans une bataille. Bien qu’il soit finalement mis en détention par les Dark Angels, le captif s’échappe mystérieusement et l’''Ophidium Gulf'' est perdu. Sur ordre des Black Templars, l’Inquisition est appelée à enquêter - les résultats sont en attente après la disparition de l’Inquisiteur Archibald.
+
*'''998.M41 : Incident des Black Templars :''' Un Croiseur d’Attaque des Black Templars, l'''Ophidium Gulf'', assiste une force des Dark Angels dans la poursuite de l’individu connu sous le nom de "La Voix de l’Empereur". Après un combat acharné, les Black Templars parviennent à le capturer - bien qu’ils soient ensuite impliqués dans un conflit avec les Dark Angels, au cours duquel les deux Chapitres s’affrontent brièvement dans une bataille. Bien qu’il soit finalement mis en détention par les Dark Angels, le captif s’échappe mystérieusement et l'''Ophidium Gulf'' est perdu. Sur ordre des Black Templars, l’Inquisition est appelée à enquêter - les résultats sont en attente après la disparition de l’Inquisiteur Archibald.
  
*'''561999.M41 : La Fureur de Belial :''' [[Belial]], Grand Maître de la Deathwing, accule Cypher sur Piscina IV. Belial est le meilleur tireur et le plus redoutable combattant au corps à corps du Chapitre des Dark Angels, mais ses efforts n’aboutissent à rien. Son [[Bolter Ouragan]] le rate avant de s’enrayer et l’''Épée du Silence'' ne coupe qu’un morceau de la capuche de Cypher alors qu’il esquivait le coup. Lorsque Belial est ensuite submergé par l’attaque massive des vagues de Cultistes, Cypher réussit à s’enfuir. C’est la troisième fois qu’il échappe au puissant Belial.
+
*'''561999.M41 : La Fureur de Belial :''' [[Belial]], Grand Maître de la Deathwing, accule Cypher sur Piscina IV. Belial est le meilleur tireur et le plus redoutable combattant au corps à corps du Chapitre des Dark Angels, mais ses efforts n’aboutissent à rien. Son [[Bolter Ouragan]] le rate avant de s’enrayer et l'''Épée du Silence'' ne coupe qu’un morceau de la capuche de Cypher alors qu’il esquivait le coup. Lorsque Belial est ensuite submergé par l’attaque massive des vagues de Cultistes, Cypher réussit à s’enfuir. C’est la troisième fois qu’il échappe au puissant Belial.
  
 
*'''786999.M41 : Qui Chasse les Chasseurs ? :''' En observant les déplacements de la Ravenwing et de la Deathwing pour capturer un prisonnier, l’Inquisiteur Raspoutine pense avoir enfin résolu l’énigme des Dark Angels. Alors qu’il se retourne pour quitter le champ de bataille, seuls ses réflexes rapides comme l’éclair et un champ de force presque impénétrable lui permettent de survivre à la rafale de coups de feu qui l’aurait tué. Alors même qu’une silhouette à capuche avance sur sa position, un nouveau conflit éclate. Des troupes de la Ravenwing sur des [[Moto Space Marine|motos]] trouvent la piste de Cypher et le poursuivent alors qu’il tente d’abattre l’Inquisiteur avant de s’échapper. Raspoutine ne fait jamais son rapport final, et une fois de plus, la Ravenwing revient les mains vides de la poursuite de Cypher.
 
*'''786999.M41 : Qui Chasse les Chasseurs ? :''' En observant les déplacements de la Ravenwing et de la Deathwing pour capturer un prisonnier, l’Inquisiteur Raspoutine pense avoir enfin résolu l’énigme des Dark Angels. Alors qu’il se retourne pour quitter le champ de bataille, seuls ses réflexes rapides comme l’éclair et un champ de force presque impénétrable lui permettent de survivre à la rafale de coups de feu qui l’aurait tué. Alors même qu’une silhouette à capuche avance sur sa position, un nouveau conflit éclate. Des troupes de la Ravenwing sur des [[Moto Space Marine|motos]] trouvent la piste de Cypher et le poursuivent alors qu’il tente d’abattre l’Inquisiteur avant de s’échapper. Raspoutine ne fait jamais son rapport final, et une fois de plus, la Ravenwing revient les mains vides de la poursuite de Cypher.
  
*'''999.M41 : La Voix est Réduite au Silence :''' Bien que Cypher semble soutenir la 13<small><sup>e</sup></small>  Croisade Noire, ce n’est peut-être qu’un prétexte. Il y a certainement eu des soulèvements dans le secteur Agripinaa et même sur Piscine IV, mais cela a eu un effet polarisant. Elle a autant contribué à rallier les fidèles qu’elle a suscité la rébellion. Cypher a un conflit mineur avec [[Abaddon le Fléau|Abaddon]], et leur alliance de convenance prend fin. Les Dark Angels retracent la source des signaux de communications jusqu’à un appareil de diffusion dans l’espace lointain. Bien que difficile à mesurer avec précision, on estime que son emplacement au milieu des nuages de débris chargés de poussière se rapprocherait de celui de leur monde d’origine, Caliban. La balise est détruite rapidement et sans cérémonie<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Everywhere and Nowhere'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
*'''999.M41 : La Voix est Réduite au Silence :''' Bien que Cypher semble soutenir la 13<small><sup>e</sup></small>  Croisade Noire, ce n’est peut-être qu’un prétexte. Il y a certainement eu des soulèvements dans le secteur Agripinaa et même sur Piscine IV, mais cela a eu un effet polarisant. Elle a autant contribué à rallier les fidèles qu’elle a suscité la rébellion. Cypher a un conflit mineur avec [[Abaddon le Fléau|Abaddon]], et leur alliance de convenance prend fin. Les Dark Angels retracent la source des signaux de communications jusqu’à un appareil de diffusion dans l’espace lointain. Bien que difficile à mesurer avec précision, on estime que son emplacement au milieu des nuages de débris chargés de poussière se rapprocherait de celui de leur monde d’origine, Caliban. La balise est détruite rapidement et sans cérémonie<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - Everywhere and Nowhere'' ''(traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
 
{|style="width: 90%; background-color: #000000; margin: auto; color:#DBE9F4;"
 
{|style="width: 90%; background-color: #000000; margin: auto; color:#DBE9F4;"
Ligne 390 : Ligne 419 :
 
L’homme acquiesça, relevant la menace, et quitta les ténèbres du pont. Abaddon refit face à l’image de la planète qui continuait de tourner sur son axe, et fit mine de refermer les griffes de la ''Serre d’Horus'' sur la sphère holographique.
 
L’homme acquiesça, relevant la menace, et quitta les ténèbres du pont. Abaddon refit face à l’image de la planète qui continuait de tourner sur son axe, et fit mine de refermer les griffes de la ''Serre d’Horus'' sur la sphère holographique.
 
 
 
 
''« Cadia est à moi<ref>Informations issues du White Dwarf N°109 (Mai 2003)</ref>… »''
+
''« Cadia est à moi… »''<ref name="WD103" />
 
|}
 
|}
  
==L'Avènement du Primarque==
+
==L’Avènement du Primarque==
[[Fichier:CypherAvenementPrimarque.jpg|right|500px|thumb|Cypher à la fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire.]]À la fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire, la Treizième Croisade Noire d’Abaddon le Fléau avait [[La Chute de Cadia|détruite Cadia]] et déclenchée l’ouverture de la [[Grande Faille]] qui allait couper en deux la galaxie et permettre aux hordes démoniaques de tout ravager. Un miracle arriva lorsque le [[Magos]] [[Belisarius Cawl]] et la prêtresse [[Aeldari]] du Dieu [[Ynnead]], [[Yvraine]], [[L'Avènement du Primarque|ressuscitèrent]] [[Roboute Guilliman]], en stase depuis des millénaire sur [[Macragge]]. Le Primarque lança une croisade pour rallier Terra et retrouver l’Empereur. Au cours de son périple, il fut capturer par les Red Corsairs, les pirates Space Marines du Chaos, dans le [[Maelström]]. Enfermé dans une [[Forteresse Noire]], Roboute Guilliman et ses hommes étaient condamnés à pourrir au cachot lorsque Cypher apparut sans cri et gare devant la cellule du Fils Vengeur. Accompagné de quelques Déchus et des [[Arlequin]]s dirigés par la [[Prophète des Ombres]] [[Sylandri Marchemonde]], Cypher conclu un pacte avec Guilliman : il le libérerait lui et ses hommes que si il lui permettait de l’amener devant le Trône d’Or. Guilliman, n'ayant pas le choix, accepta. Cypher libéra le Primarque et ses compagnons. Mais ayant perdus leurs vaisseaux et leurs équipages sacrifiés aux Dieux du Chaos, les Impériaux durent suivre Cypher et Marchemonde vers une porte de [[la Toile]] qui se trouvait au cœur de la Forteresse Noire afin de rejoindre Terra.
+
[[Fichier:CypherAvenementPrimarque.jpg|right|500px|thumb|Cypher à la fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire.]]À la fin du 41<small><sup>e</sup></small> Millénaire, la Treizième Croisade Noire d’Abaddon le Fléau avait [[La Chute de Cadia|détruite Cadia]] et déclenchée l’ouverture de la [[Grande Faille]] qui allait couper en deux la galaxie et permettre aux hordes démoniaques de tout ravager. Un miracle arriva lorsque le [[Magos]] [[Belisarius Cawl]] et la prêtresse [[Aeldari]] du Dieu [[Ynnead]], [[Yvraine]], [[L'Avènement du Primarque|ressuscitèrent]] [[Roboute Guilliman]], en stase depuis des millénaire sur [[Macragge]]. Le Primarque lança une croisade pour rallier Terra et retrouver l’Empereur. Au cours de son périple, il fut capturer par les Red Corsairs, les pirates Space Marines du Chaos, dans le [[Maelström]]. Enfermé dans une [[Forteresse Noire]], Roboute Guilliman et ses hommes étaient condamnés à pourrir au cachot lorsque Cypher apparut sans cri et gare devant la cellule du Fils Vengeur. Accompagné de quelques Déchus et des [[Arlequin]]s dirigés par la [[Prophète des Ombres]] [[Sylandri Marchemonde]], Cypher conclu un pacte avec Guilliman : il le libérerait lui et ses hommes que si il lui permettait de l’amener devant le Trône d’Or. Guilliman, n’ayant pas le choix, accepta. Cypher libéra le Primarque et ses compagnons. Mais ayant perdus leurs vaisseaux et leurs équipages sacrifiés aux Dieux du Chaos, les Impériaux durent suivre Cypher et Marchemonde vers une porte de [[la Toile]] qui se trouvait au cœur de la Forteresse Noire afin de rejoindre Terra.
  
 
Une attaque de Démons dirigés par le [[Buveur de Sang]] [[Skarbrand]] prit par surprise les Red Corairs et les Impériaux et au milieu de la bataille qui vit le duel de Guilliman et le [[Démon Majeur]], Cypher affronta les Traîtres afin de rejoindre au plus vite le portail de la Toile. Avec Guilliman, les et les dernières troupes de la Croisade du Fils Vengeur, Cypher débarqua sur [[Luna]] car les [[Thousand Sons]] et le Primarque Démon [[Magnus le Rouge]] étaient à leur trousse, et il était hors de question pour Guilliman de permettre à son frère damné de ressortir dans le portail de la Toile située sur Terra même. Une bataille s’engagea, qui vit le bannissement de Magnus le Rouge dans la Toile par Guilliman et les Arlequins. Les Xenos disparurent que Cypher et ses compagnons furent amené en même temps que Guilliman devant les portes qui menaient à l’Empereur Lui-même. Mais lorsque les [[Adeptus Custodes|Custodien]]s n’autorisèrent qu’à Guilliman le droit de rencontrer l’Empereur, Cypher se raidit et posa ses mains sur ses pistolets. Guilliman ordonna alors aux [[Custodien]]s de s’emparer de Cypher et des Déchus. Cypher, en colère, dégaina ses pistolets, mais il hésita pendant un instant crucial, comme s’il oscillait entre tenter de fuir ou de fondre vers la porte devant lui. Les Custodiens en profitèrent pour l’encercler lui et ses guerriers et résigné, Cypher rengaina ses armes, et ses frères et lui se mirent à genoux, les mains derrière la tête. Une fois entravés par des électromenottes, il fut enfermés dans des geôles d’où personne ne s’était échappé depuis des milliers d’années.  
 
Une attaque de Démons dirigés par le [[Buveur de Sang]] [[Skarbrand]] prit par surprise les Red Corairs et les Impériaux et au milieu de la bataille qui vit le duel de Guilliman et le [[Démon Majeur]], Cypher affronta les Traîtres afin de rejoindre au plus vite le portail de la Toile. Avec Guilliman, les et les dernières troupes de la Croisade du Fils Vengeur, Cypher débarqua sur [[Luna]] car les [[Thousand Sons]] et le Primarque Démon [[Magnus le Rouge]] étaient à leur trousse, et il était hors de question pour Guilliman de permettre à son frère damné de ressortir dans le portail de la Toile située sur Terra même. Une bataille s’engagea, qui vit le bannissement de Magnus le Rouge dans la Toile par Guilliman et les Arlequins. Les Xenos disparurent que Cypher et ses compagnons furent amené en même temps que Guilliman devant les portes qui menaient à l’Empereur Lui-même. Mais lorsque les [[Adeptus Custodes|Custodien]]s n’autorisèrent qu’à Guilliman le droit de rencontrer l’Empereur, Cypher se raidit et posa ses mains sur ses pistolets. Guilliman ordonna alors aux [[Custodien]]s de s’emparer de Cypher et des Déchus. Cypher, en colère, dégaina ses pistolets, mais il hésita pendant un instant crucial, comme s’il oscillait entre tenter de fuir ou de fondre vers la porte devant lui. Les Custodiens en profitèrent pour l’encercler lui et ses guerriers et résigné, Cypher rengaina ses armes, et ses frères et lui se mirent à genoux, les mains derrière la tête. Une fois entravés par des électromenottes, il fut enfermés dans des geôles d’où personne ne s’était échappé depuis des milliers d’années.  
  
Toutefois, quelques heures plus tard, Cypher disparut sans laisser le moindre indice derrière lui<ref>Informations issues de ''Gathering Storm : L'Avènement du Primarque'' - Chapitre Trois ''L'Avènement du Primarch'' produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumée par Guilhem.</ref>…
+
Toutefois, quelques heures plus tard, Cypher disparut sans laisser le moindre indice derrière lui<ref>Informations issues de ''Gathering Storm : L’Avènement du Primarque'' - Chapitre Trois ''L’Avènement du Primarch'' produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumée par Guilhem.</ref>…
  
 
Plus tard, alors que la [[Croisade Indomitus]] dirigée par Guilliman repoussait les hordes chaotiques partout dans l’Imperium assailli, des Custodiens furent chargés d’appréhender Cypher et de tenter sans relâche de le capturer. Le [[Capitaine-Bouclier]] Daryth et ses hommes furent chargés de capturer Cypher mais ne trouvant rien d’exploitable sur Terra, ils poursuivent leur mission en compagnie de [[Sœur du Silence|Sœurs du Silence]] d’élite à bord de la frégate ''Sol’s Arrow'' avant d’entreprendre la périlleuse traversée de la Grande Faille, la présence des Sœurs du Silence semblant apaiser l’Empyrée, du moins suffisamment pour que les Custodiens réussissent leur dangereux voyage vers l’[[Imperium Nihilus]]. Mais leurs augures ne détectèrent pas le croiseur Space Marine à la coque noire et aux insignes voilés qui les suivait, masqué par de puissants boucliers<ref>Informations issues du Codex Adeptus Custodes, V8 - L’Histoire des Dix Mille et résumée par Guilhem.</ref>.
 
Plus tard, alors que la [[Croisade Indomitus]] dirigée par Guilliman repoussait les hordes chaotiques partout dans l’Imperium assailli, des Custodiens furent chargés d’appréhender Cypher et de tenter sans relâche de le capturer. Le [[Capitaine-Bouclier]] Daryth et ses hommes furent chargés de capturer Cypher mais ne trouvant rien d’exploitable sur Terra, ils poursuivent leur mission en compagnie de [[Sœur du Silence|Sœurs du Silence]] d’élite à bord de la frégate ''Sol’s Arrow'' avant d’entreprendre la périlleuse traversée de la Grande Faille, la présence des Sœurs du Silence semblant apaiser l’Empyrée, du moins suffisamment pour que les Custodiens réussissent leur dangereux voyage vers l’[[Imperium Nihilus]]. Mais leurs augures ne détectèrent pas le croiseur Space Marine à la coque noire et aux insignes voilés qui les suivait, masqué par de puissants boucliers<ref>Informations issues du Codex Adeptus Custodes, V8 - L’Histoire des Dix Mille et résumée par Guilhem.</ref>.
Ligne 406 : Ligne 435 :
  
 
:Cypher possède les Équipements suivants :
 
:Cypher possède les Équipements suivants :
*'''L’Épée Mystérieuse :''' Une des caractéristiques qui définit le mystérieux Cypher est l’épée qu’il porte. Sur tous les mondes où il a été vu, Cypher a toujours porté une épée, mais peu importe la pression qu’il a subit dans un combat, il n’a jamais encore sorti la lame, que ce soit pour attaquer ou même pour se défendre. Même les rares fois où les deux pistolets ont été tirés de ses mains, la figure en robe n’a pas sorti sa lame. Certains des Impardonnés ont émis l’hypothèse que la lame n’est autre que la célèbre ''Épée du Lion'' - la lame de leur Primarque qui a été perdue lorsque le Lion a disparu. D’autres disent qu’il s’agit d’une nouvelle arme faite du même météore qui a produit le métal des Épées d’Eden portées par les chefs des Dark Angels aujourd’hui. Certains, dans le Cercle Intérieur, parlent de l’''Épée d’Ébène'' de Luther, l’épée perfide qui, selon certains, aurait tué Lion El’Jonson avant qu’il ne disparaisse dans la tempête Warp. Ils chuchotent que le but de Cypher est d’atteindre Terra, pour finalement sortir cette épée pour la première et dernière fois, en utilisant l’arme pour tuer l’Empereur, le renversant de Son [[Trône d'Or]]. Quelques-uns ont même suggéré que Cypher s’agenouillera devant l’Empereur, lui offrant la lame bénie et cherchant par cet acte la rédemption finale pour les Impardonnés. En fin de compte, tout ce qui est connu avec certitude est que l’arme gainée est un autre mystère<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Mysterious Sword (traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>.
+
*'''L’Épée Mystérieuse :''' Une des caractéristiques qui définit le mystérieux Cypher est l’épée qu’il porte. Sur tous les mondes où il a été vu, Cypher a toujours porté une épée, mais peu importe la pression qu’il a subit dans un combat, il n’a jamais encore sorti la lame, que ce soit pour attaquer ou même pour se défendre. Même les rares fois où les deux pistolets ont été tirés de ses mains, la figure en robe n’a pas sorti sa lame. Certains des Impardonnés ont émis l’hypothèse que la lame n’est autre que la célèbre ''Épée du Lion'' - la lame de leur Primarque qui a été perdue lorsque le Lion a disparu. D’autres disent qu’il s’agit d’une nouvelle arme faite du même météore qui a produit le métal des Épées d’Eden portées par les chefs des Dark Angels aujourd’hui. Certains, dans le Cercle Intérieur, parlent de l’''Épée d’Ébène'' de Luther, l’épée perfide qui, selon certains, aurait tué Lion El’Jonson avant qu’il ne disparaisse dans la tempête Warp. Ils chuchotent que le but de Cypher est d’atteindre Terra, pour finalement sortir cette épée pour la première et dernière fois, en utilisant l’arme pour tuer l’Empereur, le renversant de Son [[Trône d'Or]]. Quelques-uns ont même suggéré que Cypher s’agenouillera devant l’Empereur, lui offrant la lame bénie et cherchant par cet acte la rédemption finale pour les Impardonnés. En fin de compte, tout ce qui est connu avec certitude est que l’arme gainée est un autre mystère<ref>Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, ''Cypher - The Mysterious Sword (traduit de l’anglais par Guilhem)''</ref>.
  
*'''Pistolets de Cypher :''' Les pistolets parfaitement équilibrés de Cypher forment une paire d’armes mortelles à l’extrême. Rendues encore plus redoutables par le talent troublant de leur porteur, ces armes libèrent une grêle de Bolts et de plasma capable de faucher des escouades entières<ref>Informations issues de ''Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch'', produit par le design studio Games Workshop, 2017</ref>.
+
*'''Pistolets de Cypher :''' Les pistolets parfaitement équilibrés de Cypher forment une paire d’armes mortelles à l’extrême. Rendues encore plus redoutables par le talent troublant de leur porteur, ces armes libèrent une grêle de Bolts et de plasma capable de faucher des escouades entières<ref>Informations issues de ''Gathering Storm - Livre III : L’Avènement du Primarch'', produit par le design studio Games Workshop, 2017</ref>.
  
 
==Sources==
 
==Sources==
Ligne 414 : Ligne 443 :
 
*LEE MIKE, ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Black Library, 2009
 
*LEE MIKE, ''Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons'', Black Library, 2009
 
*SCANLON MITCHEL, ''Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur'', Black Library, 2007
 
*SCANLON MITCHEL, ''Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur'', Black Library, 2007
*THORPE GAV, ''L'Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l'Empereur : Maître de la Première'', Black Library, 2017
+
*THORPE GAV, ''L’Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l’Empereur : Maître de la Première'', Black Library, 2017
 
*THORPE GAV, ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Black Library, 2016
 
*THORPE GAV, ''Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves'', Black Library, 2016
 
*Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen
 
*Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen
Ligne 420 : Ligne 449 :
 
*Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
 
*Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
 
*White Dwarf N°109 (Mai 2003)
 
*White Dwarf N°109 (Mai 2003)
*''Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch'', produit par le design studio Games Workshop, 2017
+
*''Gathering Storm - Livre III : L’Avènement du Primarch'', produit par le design studio Games Workshop, 2017
 
<references/>
 
<references/>
  

Version du 21 mai 2020 à 09:27

« Je ne pas s’il représente la pire menace ou le plus grand espoir de l’Imperium. Je ne puis que prier seulement qu’il soit arrêté avant de connaître la réponse. »
- Inquisiteur Bastalek Grim.
Cypher, Seigneur des Déchus.
Nul n’est plus haï et craint parmi les Déchus que l’individu énigmatique appelé Cypher. Apparaissant de nulle part, il sème la mort et la destruction avant de disparaître tout aussi soudainement. La constance des apparitions de Cypher est une preuve de la nature surnaturelle de ses talents d’évasion : les Dark Angels sont parvenus à l’encercler maintes fois seulement pour découvrir qu’il avait réussi à leur filer entre les doigts. Certains Maîtres des Dark Angels affirment que Cypher est protégé par quelque puissance supérieure, et qu’il représente l’unique chance de rédemption des Déchus.

Dissimulé sous une robe encapuchonnée, Cypher ne parle que rarement, et nul ne connaît son véritable nom. Les aperçus fugaces d’anciens insignes sous les pans de son étoffe indiquent cependant qu’il est incontestablement lié aux Dark Angels, même auprès des étrangers au Cercle Intérieur du Chapitre.

Les motivations de Cypher sont floues, et sa tentative d’atteindre la salle du trône de l’Empereur sur Terra, au cours des événements qui ont altéré la galaxie, n’a fait qu’accentuer le mystère qui l’entoure. Certains suggèrent que la mission de Cypher serait en lien avec l’arme qu’il porte en travers de son dos, et que d’aucuns prennent pour la fabuleuse Épée du Lion, l’arme d’El’Jonson, portée disparue en même temps que le Primarque.

Quelle que soit la vérité, une chose est certaine : les apparitions de Cypher attirent d’autres Déchus. C’est pour ces raisons que les membres du Cercle Intérieur traquent Cypher plus que tout autre. Ils seront prêts à tout, y compris aux pires bassesses, pour le capturer ou l’abattre[1].

Pour mieux comprendre au moins une partie du mystère de Cypher, il faut d’abord connaître l’histoire des Dark Angels. Pour les étrangers, il s’agit d’une quête insurmontable, car le Chapitre des Dark Angels cache bien ses secrets, dissimulant toutes les activités dans un linceul d’opérations rituelles et clandestines. En effet, même au sein de leur propre Chapitre, seuls les Maîtres de Compagnie et les Vétérans les plus distingués - le soi-disant Cercle Intérieur - sont au courant de la vérité…

Dans le passé, dans les dernières années de l’Hérésie d'Horus, le monde d’origine des Dark Angels, Caliban, fut corrompu. Le commandant en second de la Légion, Luther, a trahi les Dark Angels et a détourné beaucoup de leurs frères de l’Empereur. Ces Traîtres ont attaqué leur Primarque, Lion El’Jonson, et le reste de la Légion à leur retour à Caliban. Bien que les partisans du Primarque aient été victorieux, le coût fut élevé. Leur monde fut brisé, leur Primarque disparu et présumé mort. Dans les affres de la mort de Caliban, les tourbillons d’une tempête Warp s’ouvrirent - une porte périlleuse vers le Royaume du Chaos. C’est cette faille dans le tissu de l’espace qui a consumé les derniers Dark Angels renégats. On suppose que Cypher était au milieu de ces hérétiques balayés dans l’Immaterium. À la grande frustration des Dark Angels, il n’existe pas de liste ou de récit complet de ceux qui, ou combien, avaient écouté les sombres murmures des Puissances de la Ruine et se sont retournés contre leurs frères.

Les jours qui ont suivi l’Hérésie d’Horus ont été les plus turbulents de l’histoire, car l’Imperium de l’Humanité, qui s’étendait sur toute la galaxie, était au bord de l’effondrement total. Bien qu’Horus ait été vaincu et que ses derniers partisans aient fui, les armées de l’Imperium étaient pleines d’amertume et de récriminations. La trahison surprise d’Horus a eu de profondes répercussions qui perdurent encore aujourd’hui. L’Empereur n’étant plus là pour guider, la condamnation des coupables fut totale et sans pitié, et l’Imperium devient de plus en plus répressif. La triste constatation que les Space Marines - les guerriers ultimes de l’Humanité - s’étaient révélés vulnérables à la corruption a été un choc sévère. La moitié des Légions de Space Marines avaient trahi l’Empereur. Si les Dark Angels avaient admis que certains de leurs membres avaient changé de camp, toute leur Légion aurait été condamnée.

Dans cette atmosphère paranoïaque, les Dark Angels survivants ont débattu de leurs options alors même qu’ils rendaient hommage à leur Primarque perdu. À la fin, ils ont senti qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de cacher la vérité sur la trahison de leurs frères. Il fut décrété par les plus hauts membres de la Légion qu’aucun étranger ne devait apprendre la terrible vérité - personne ne devait savoir que les membres des Dark Angels s’étaient montrés corruptibles et s’étaient tournés vers les Puissances de la Ruine.

Au lendemain de la Destruction de Caliban, il y avait beaucoup à faire et beaucoup de secrets à garder. Les Dark Angels ont découvert qu’il était plus facile d’éviter le barrage de questions en s’immergeant totalement dans un devoir rigoureux. Cependant, ils furent finalement obligés d’expliquer la perte de leur Primarque et de leur monde d’origine, Caliban, encore et encore, en racontant leur histoire inventée de toutes pièces aux Hauts Seigneurs de Terra, et finalement à l’Inquisition nouvellement établie. Comme aucune formation de combat ne menait la guerre contre les rebelles avec plus de détermination que les Dark Angels, personne ne pressait les guerriers en deuil de trop près. Les Fils du Lion poursuivirent le combat, pourchassant les restes des armées d’Horus dans l’Œil de la Terreur et commettant de nombreux actes de vengeance sauvages. Pendant ce temps, la plus grande partie de ce qui restait de Caliban en ruines fut choisie comme nouveau quartier général des Dark Angels. Avec le temps, le Roc, comme on l’appela, fut équipé de Moteurs Warp, ce qui lui permit d’atteindre toute la galaxie.

On a d’abord cru que tous leurs frères renégats avaient été détruits à la chute de Caliban, mais ce n’était pas le cas. Finalement, les Archivistes des Dark Angels ont retrouvé les traces de leurs frères perdus. Ainsi, il a été révélé que les traîtres Dark Angels vaincus - connus sous le nom d’Anges Déchus, ou simplement les Déchus - n’ont pas tous été détruits lorsqu’ils ont été aspirés dans le Warp. Au lieu de cela, les Déchus avaient été projetés à travers le temps et l’espace, car les Archivistes ont recueilli des preuves que de nombreux traîtres étaient revenus, leurs signatures psychiques brillant brièvement dans de nombreux lieux dispersés à travers la galaxie. À ce stade, les Dark Angels se contentèrent de classer tous les Déchus dans une seule catégorie, car ils n’avaient pas encore reconnu ou repéré le plus mystérieux et le plus prolifique d’entre eux : celui connu sous le nom de Cypher.

Le fait que les Traîtres aient échappé à la vengeance de leurs frères loyaux a été un tourment pour les Dark Angels survivants. Aussi longtemps que les Déchus vivront, la grande honte de la Légion continuerait à vivre aussi. Ils pourraient faire connaître la trahison des Dark Angels. Toute personne rencontrant les Déchus témoignerait non seulement de la trahison initiale, mais aussi de la dissimulation de la Légion qui s’ensuivrait[2].

Cypher est le plus énigmatique et le plus chassé de tous les Anges Déchus. Malgré une existence qui remonte au moins à l’époque de la Purge, et très probablement au-delà, la quantité d’informations recueillies sur Cypher a conduit à une connaissance ou une compréhension très limitée. On ne sait même pas si c’est son nom, ou s’il s’agit simplement d’un titre ou d’un alias. Comme les robes et les cagoules qui concernent toujours Cypher, cette nature secrète l’entoure, l’enveloppant d’une couche de mystique. C’est exactement ce qu’il veut.

Pour l’Imperium en général, Cypher est soit totalement inconnu, soit un être de rumeur obscure qui semble être d’une manière ou d’une autre lié aux Dark Angels et aux Chapitres qui leur ont succédé ou recherché par eux. Pour les Impardonnés, Cypher est un être de légende et de spéculation indicible. Ceux qui ne connaissent pas la vérité derrière l’histoire de leurs ancêtres reconnaissent encore que Cypher est la némésis de leurs Chapitres collectifs. Bien qu’il soit interdit de discuter de telles choses, même les Scouts novices de la 10e Compagnie ont entendu parler des prouesses mortelles de leur ennemi le plus insaisissable. Ils ont observé le changement qui prend le dessus sur les vétérans durs et taciturnes lorsque les rumeurs d’un repérage de Cypher filtrent dans les rangs. À l’insu du Sergent ou du Chapelain, les rangs chuchotent. Pour eux, Cypher est une légende, un Démon du Warp ou un métamorphe qui vit dans les robes du pénitent, un grand ennemi et un trompeur d’hommes. Certains disent qu’il cherche à se venger de ce que les Fils du Lion ont fait dans une guerre oubliée depuis longtemps. D’autres disent qu’il n’y a pas un Cypher mais plusieurs - un autre des cultes bizarres qui font l’éloge des Dieux Sombres.

Le Cercle Intérieur - ceux qui connaissent la vérité censurée par les Impardonnés - ont lu et ont été informés du danger unique qu’est Cypher. Ils connaissent ses innombrables évasions, et savent qu’il est le plus recherché des Déchus en vain. Cependant, ils sont certains de peu d’autres faits concernant le personnage à capuche que les initiés qui ne portent aucun des fardeaux secrets du Chapitre. La plupart des gens considèrent Cypher comme rien de moins qu’un archi-traître, un hérétique qui est détesté plus que quiconque, sauf Luther lui-même. Il y a cependant des Archivistes qui ont étudié Cypher pendant des décennies qui semblent moins ure. C’est comme si plus ils apprenaient, plus ils remettaient en question les quelques faits connus.

Il est même possible que Cypher ne fasse pas partie des Déchus - bien qu’il soit étroitement lié à eux d’une manière inconnue et qu’on le retrouve souvent à leurs côtés. En effet, les Déchus se rassemblent autour de Cypher, semblant réapparaître partout où il est aperçu. Cela aussi s’est avéré être une énigme - car parfois Cypher semble attirer directement les Impardonnés sur le chemin des Déchus qui, autrement, aurait échappé à l’attention. Mais dans d’autres cas, Cypher peut être trouvé ailleurs, dirigeant les Déchus au combat, ou les aidant dans une mission secrète. C’est cette capacité à jouer apparemment des deux côtés qui frustre le plus ceux qui le recherchent. Ses motivations et ses mouvements dans la galaxie semblent aléatoires et beaucoup recherchent la révélation primordiale qui, selon eux, permettra de relier les missions, les plans et les lieux disparates. Jusqu’à présent, rien de tangible n’est venu expliquer pour quel but Cypher complote ou pour quelle cause il teste les Impardonnés.

Dans chaque segmentum, et même dans chaque secteur de l’Imperium circulent des légendes sur Cypher, certaines vieilles de plusieurs milliers d’années. Leur nombre défie les lois de l’entendement et les primes pour la tête de cet hors-la-loi sont si répandues que celui qui parviendra à le capturer pourra s’offrir un sous-secteur entier. Il ne fait pas de doute que l’extrême popularité des légendes concernant Cypher trouve sa source dans le goût prononcé qu’ont les hommes pour son caractère anticonformiste. Beaucoup de courants radicaux auto-proclamés sont convaincus que les institutions de l’Imperium s’efforcent de brimer les individus et approuvent d’instinct ce mystérieux rebelle. Tous les éléments concordent: Cypher est encapuchonné, signe évident qu’il s’agit d’un paria cherchant à ne pas être reconnu. Inutile de préciser combien cette précaution est superflue, puisque n’importe qui peut l’imiter! Quiconque fomentant une rébellion et souhaitant se défiler adopte cette apparence et devient Cypher, perpétuant ainsi le mythe, uniquement parce que ceux qui l’entourent ont inconsciemment envie de lui attribuer cette identité.

Les légendes exagèrent souvent les talents de Cypher l’arme à la main. Il est généralement représenté avec un pistolet bolier dans l’une et un pistolet à plasma dans l’autre, une combinaison d’armement généralement associée aux gangsters mythiques des cités-ruches, ce qui tend à prouver que son aspect tient davantage de l’imagerie populaire que de la stricte réalité. Le plus étrange reste cependant les références récurrentes à l’épée que porte Cypher, mais qu’il n’a ’lamais brandie une seule fois. On raconte pourtant que celle-ci est brisée et que son passé est lié à celui des Dark Angels. Le lien est difficile à établir car il s’agit d’un des chapitres les plus secrets qui soit. On sait cependant que les Dark Angels et leurs chapitres successeurs s’appellent eux-mêmes souvent les Impardonnés et pourchassent régulièrement des renégats, que ce soit officiellement ou pas. Certains avancent donc que Cypher fut lui-même un Dark Angel et que l’épée qu’il porte est l’une de leurs reliques sacrées. Ceci reste une pure supposition et fait insulte à la réputation des plus dévoués serviteurs de l’Empereur.[3]

- Extrait de L’Hérésie de la Dissonance Cognitive, par le Cardinal Elyass Vallkante.

Parfois, Cypher semble avoir fait des alliances entre les Légions Space Marine du Chaos, les renégats du Chaos et les différents cultes qui se répandent comme une maladie à travers la galaxie. Au cours des millénaires, les Impardonnés ont capturé et torturé suffisamment de damnés pour comprendre que la plupart de ces anciens alliés ont moins de connaissances réelles qu’eux-mêmes. La plupart le soupçonnent d’être un autre renégat, et ignorent tout de la relation, si ce n’est la plus lâche, qui existe entre ses soi-disant alliés et les Dark Angels et les Chapitres qui leur ont succédé. Au lieu de cela, ces Traîtres se concentrent entièrement sur la mission à accomplir - que ce soit pour renverser un Gouverneur Planétaire ou pour enflammer un secteur avec la guerre. Les plus hautes puissances du Chaos connaissent mieux l’histoire, et considèrent Cypher avec beaucoup plus de circonspection. Pendant un certain temps, Cypher était en désaccord avec l’Alpha Legion - bien que les récits diffèrent quant à savoir quel camp a réellement trahi l’autre. Abaddon, le Maître de Guerre lui-même, a fait usage des mystérieuses capacités de Cypher pour entrer et sortir des planètes les plus fortement gardées de la galaxie - mais il semble très probable qu’aucun des deux camps ne fasse confiance à l’autre et que les deux parties ne fassent que des pactes temporaires pour servir leurs propres objectifs.

Travaillant sous de nombreux pseudonymes et à travers de nombreuses époques, Cypher apparaît encore et encore sur les chemins des Chapitres des Impardonnés. Ils tiennent Cypher pour responsable de la déstabilisation de l’Imperium par des actes de guerre et de sédition. L’anarchie et les troubles suivent dans son sillage. Il a activement dirigé les Space Marines du Chaos connus et s’est associé à eux. Il est responsable de l’attirance de tout un Chapitre successeur dans l’Œil de la Terreur et de leur abandon à leur sort. Le plus déroutant est peut-être le fait que malgré ses nombreuses tentatives apparentes de vengeance contre les Fils du Lion, il existe autant de cas où Cypher est connu pour avoir aidé les Dark Angels et les Chapitres successeurs. Certains membres du Cercle Intérieur ont suggéré que Cypher n’est pas le mal, mais plutôt un émissaire envoyé par l’Empereur Lui-même, littéralement un Dark Angel jeté dans le monde matériel pour tester la détermination de la Première Légion de l’Empereur. Ils soulignent que bien que Cypher ait commis des actes de guerre et de troubles contre l’Imperium, il semble souvent en ressortir plus fort qu’auparavant. Peut-être que le feu et les combats ne sont que des tests pour s’assurer que l’Humanité transcende son époque la plus sombre et émerge enfin dans la lumière ?

Il y a quelque chose de mystique dans Cypher et dans la façon dont il apparaît et disparaît. Il est un maître avéré de l’évasion, échappant d’une certaine manière à la capture et s’efforçant même de sortir de pièges apparemment infaillibles. Dans la bataille, Cypher se déplace avec une rapidité et une agilité inattendues. Il a le don d’utiliser ses pistolets dans un mouvement fluide, un flou de mouvement qui met au défi l’œil nu de suivre. Cypher porte deux pistolets - un Pistolet Bolter et un Pistolet à Plasma d’artisanat ancien. Il se bat avec les deux armes en feu - il est capable de dégainer et de tirer plusieurs coups avec les deux armes plus rapidement qu’un chasseur de primes en duel ne peut le faire avec une seule. Son objectif est le même que celui de n’importe quel tireur d’élite - de nombreux rapports affirment que Cypher n’a jamais manqué un seul tir, bien qu’il soit impossible d’extraire la vérité de l’hyperbole. Même en esquivant les tirs ou en se déplaçant à grande vitesse, la silhouette vêtue peut envoyer une grêle de Bolts précis et d’éclats de plasma incandescents.

En fin de compte, que ce soit en tant qu’ami ou ennemi, en tant que chasseur ou chassé, partout où Cypher apparaît, la bataille et la discorde s’ensuivent. Jusqu’à ce qu’il soit finalement capturé, il restera un héraut de combat, à la fois présomptueux et obscur[4].

Le Seigneur de Déchus

Il en est un que les maîtres des Dark Angels recherchent plus que tout autre, un être drapé d’ombre, une entité dont les motivations et les méthodes sont un mystère ; même son nom est dissimulé, sans que l’on sache s’il s’agit d’une métaphore ou d’une autre énigme. On l’appelle Cypher, et pour les Dark Angels, il n’est rien de moins que l’ennemi le plus exécrable.

La chute de Caliban fut une des catastrophes majeures subie par l’Imperium lors des jours sanglants de l’Hérésie d’Horus. Depuis, Cypher est sur le qui-vive, évitant d’être capturé. Durant cette période qui s’étire sur près de dix mille ans, Cypher est apparu comme sorti de nulle part dans les cinq Segmentums. Où qu’il émerge, il apporte mort et destruction, sans qu’il soit possible d’affirmer s’il en est coupable ou un simple oiseau de mauvaise augure. Bien que les rapports soient souvent biaisés, il semble que Cypher instigue rarement les actes de violence qui ont lieu en sa présence, et qu’il soit davantage un catalyseur qui exacerbe la haine et la méfiance de ceux qu’il côtoie jusqu’à déchaîner un feu incontrôlable. Invariablement, Cypher disparaît de la scène aussi brutalement que lorsqu’il est apparu. Des mondes brûlent dans son sillage, or il ne laisse aucun indice quant à sa prochaine destination.

Mis à part les ravages et la ruine, il est une autre piste que Cypher laisse derrière lui ; légendes et rumeurs fleurissent après le passage de cet individu en robe. L’intrigue au sujet de son départ précipité est aggravée par les questions qu’elle soulève immanquablement. Ces interrogatoires sont parfois menés par des Inquisiteurs ou leurs agents, mais il arrive qu’ils soient conduits par des Space Marines du Chaos cherchant à en apprendre sur l’individu énigmatique qui se faufile dans leurs forteresses. Quoi qu’il en soit, les Dark Angels finissent toujours par arriver. Sévères et taciturnes quant à leur but véritable, ils interrogent tous ceux qui ont été en contact ou qui ont pu parler avec Cypher. Ceux qui savent quelque chose, ou qui en sont suspectés, sont enlevés par un Chapelain-Investigateur en armure de jais et ne réapparaissent souvent jamais.

Nul ne connaît l’identité ni la nature de Cypher, mais les rumeurs persistent quant à son rattachement aux Dark Angels. Ceux qui l’ont observé rapportent qu’il est vêtu de robes cérémonielles épurées, comme de nombreux Dark Angels, et ces vêtements laissent entrevoir les plates épaisses d’une Armure Énergétique de couleur sombre. Plus préoccupant encore, quel que soit le point de la galaxie où Cypher fait surface, les Dark Angels le talonnent. Les Chapelains-Investigateurs posent beaucoup de questions, sans jamais donner de réponses.

Malgré une traque constante, personne n’a jamais réussi à capturer ou supprimer Cypher. Du moins c’est ce qu’il semble. Les Dark Angels ont pensé avoir tué Cypher en maintes occasions, or il finit toujours par réapparaître. Les Red Corsairs d’Huron Sombrecœur, bouillonnant de rage après ce qu’ils estimaient être une traîtrise lors de la Campagne Escovan, pensaient un jour avoir acculé l’insaisissable Cypher sur le Croiseur d’Attaque Rapier. Ils stoppèrent le vaisseau dans une zone spatiale désolée, mais lorsqu’ils le prirent d’assaut, ils ne trouvèrent à bord que des Cultistes du Chaos. Avant leur massacre, aucun des cultistes ne put vérifier où se trouvait le mystérieux Space Marine qui avait voyagé avec eux, pas plus qu’ils ne purent expliquer comment il s’était échappé.

Il est évident pour les rares Archivistes Dark Angels qui ont étudié les données compilées que les actions de Cypher semblent suivre une logique où un objectif connu de lui seul. Il est toutefois impossible de déduire si Cypher est pour ou contre l’Imperium, un allié ou un ennemi de ceux qui ont trahi les Dark Angels. La seule certitude est que le désastre et le conflit suivent dans son sillage[4].

Dichotomie des Objectifs

La Chambre des Énigmes[5]

Au fond des donjons du Roc, l’astéroïde qui sert de Forteresse-Monastère aux Dark Angels, se trouve une chambre secrète sous le Librarius. Seul les plus anciens Archivistes peuvent entrer dans cette pièce. Là, une salle entière est consacrée aux connaissances recueillies jusqu’à présent sur Cypher. Au milieu des anciens parchemins, des fichiers vidéo et des cogitateurs qui y sont dédiés, le Grand Maître des Archivistes et ses fidèles confidents examinent les données d’actes mystérieux. Les Guetteurs des Ténèbres dérivent dans de longues allées de comptes-rendus documentés et de spéculations. Des cartes - des planètes, des secteurs, des segments entiers - sont disposées dans les vastes salles. Ces cartographies permettent de suivre de nombreuses choses, confirmées ou non. Elles tracent des contacts visuels, des signatures psychiques et même des événements futurs possibles, comme l’ont prédit les Archivistes en sondant les fils du destin. Même en faisant abstraction de la majorité des observations sur Cypher, qui sont généralement invérifiables, il est toujours possible de passer toute une vie à fouiller dans une multitude de documents accumulés. Les informations qui sont passées au crible de la Chambre des Énigmes montrent que dans plus de la moitié des cas (56,3 % précisément), Cypher a été identifié comme travaillant aux côtés d’autres forces. Pourtant, comme pour tout ce qui concerne Cypher, cela soulève autant de questions qu’il n’apporte de réponses.

Il est évident pour les quelques Archivistes Dark Angels qui ont étudié les données compilées que les actions de Cypher semblent suivre un modèle ou une mission connus de lui seul. Il n’est même pas possible de déduire si Cypher est pour ou contre l’Imperium, allié ou ennemi de ceux qui ont trahi les Dark Angels. Cypher ne travaille pas toujours seul, semblant parfois s’allier ou s’associer avec d’autres. Sa présence sur une planète lui attire des éléments dangereux de toute la galaxie. On ne sait pas si c’est grâce à lui, mais c’est trop récurrent pour être un simple hasard. En fin de compte, peu importe qu’il soit entouré par d’autres : Cypher est un solitaire, un agent rebelle dont les véritables intentions sont inconnues de ceux avec qui il a servi.

La capacité de Cypher à contraindre les autres à l’aider ne fait qu’ajouter aux frustrations de ceux qui le poursuivent. Après avoir suivi une telle piste labyrinthique pour les trouver, il y a rarement quelque chose de valeur à apprendre de ceux que Cypher a enrôlés pour l’aider dans son objectif secret. Cypher a laissé derrière lui des cultes armées dédiées à l’établissement de nouveaux dirigeants, des bandes de pirates cherchant à amasser des richesses, et des colonies lointaines souhaitant simplement survivre dans la nature sauvage. Une fois, il a subverti un escadron de la mort d’un Inquisiteur - car ce n’est qu’à la suite de l’action qu’il a été déterminé que c’était Cypher qui avait tué et remplacé l’Inquisiteur Arnuldus encapuchonné. Des enquêtes plus approfondies ont révélé que l’Inquisiteur, qui portait une capuche pour couvrir ses hideuses blessures, avait été tué des mois auparavant. Sous les traits de l’Inquisiteur, Cypher a pris le contrôle de sa toile d’agents et a mal orienté la défense de Septime VII - ce qui a entraîné l’effondrement complet du Monde-Ruche impérial. Alors que le Gouverneur Planétaire et tout son système de clientèles étaient connus pour être corrompus et injustes, il devint le dirigeant légitime et les dîmes de la planète furent toujours honorées. Le soulèvement a apporté une brève liberté aux citoyens de Septius VII, avant que l’inévitable répression sanglante qui s’en suivi n’écrase une fois de plus la volonté du peuple sous le joug de l’Imperium.

Certains des contacts enregistrés avec Cypher sont brefs - son apparition n’étant enregistrée qu’au début d’un conflit. Dans d’autres cas, Cypher semble plus profondément impliqué. D’après les archives des Dark Angels, on pense que Cypher a passé une vingtaine d’années terranes dans le Culte de l’Hérésie Rouge, un mouvement anarchique grandissant qui attirait les agitateurs de sept systèmes. Les témoignages diffèrent quant à savoir s’il dirigeait le culte ou s’il ne faisait que manipuler leurs actions. Pendant la même période, il a également été identifié comme ayant rejoint la flotte de contrebandiers du Zargosoan. Dans les deux cas, il n’a fait aucun effort pour se déguiser. Cypher apparaît toujours sous la forme d’une figure masquée et encapuchonnée, portant des pistolets d’un artisanat ancien et expert, et une épée que personne n’a jamais vue sans son étui.

On peut dire avec certitude que Cypher traite presque exclusivement qu’avec d’autres humains. Bien qu’il y ait des cas d’alliances avec des Xenos, la fréquence de celles-ci est faible. Pourtant, que peut-on apprendre d’un tel paradoxe d’information, si ce n’est qu’il est apparemment aussi susceptible de travailler avec que contre les forces de l’Imperium ? Lors d’un raid sur le Monde-Forge de Voss Prime, Cypher est arrivé au centre d’une formation de Terminators du Chaos de la Black Legion. Ils se sont frayé un chemin à travers les portes d’adamantium jusqu’aux couloirs étroits de la Tour de Fer. Là, ils ont volé d’anciens SCS avant de se téléporter une fois de plus. À part les Démons, il n’y a peut-être pas de transgression plus accablante aux yeux d’un agent de l’Imperium que de s’associer avec ces archi-hérétiques. Il existe des dizaines d’histoires similaires qui placent Cypher en action aux côtés de traîtres connus. Les observations corroborent ce que les captures vidéo floues montrent : souvent, que l’encapuchonné n’est pas un simple complice, mais on peut le voir diriger activement des groupes de guerre aussi variés que les Cultistes, les Space Marines renégats et les ennemis jurés de l’Imperium, les Légions Space Marine du Chaos elles-mêmes.

À l’inverse, il existe de nombreux cas où Cypher a indéniablement travaillé aux côtés des forces de l’Imperium. Il a opéré d’innombrables fois aux côtés des bataillons des Forces de Défense Planétaire, des régiments de la Garde Impériale et des Chapitres Space Marines. C’est Cypher qui a guidé le Chapitre Space Marine des Silver Skulls dans la suppression de l’Hérésie Rouge pendant le Fléau de l'Incroyance. On n’a jamais pu déterminer dans quel but Cypher a aidé puis trahi le culte.

Sur Monarch Prime, alors que les dernières lignes de défense étaient attaquées par des forces rebelles en pleine expansion, la mystérieuse figure de Cypher semblait aider les Cadiens assiégés. Selon les déclarations du Sergent Grunhelm, le dernier membre survivant de son équipe, leur Commissaire venait de s’effondrer en un tas de sang quand une nouvelle voix a crié des ordres le long des lignes de tranchées. Le nouvel arrivant brandissait des pistolets jumeaux, et avait le port et le commandement d’un officier impérial. Les Cadiens, désireux de croire que les secours Space Marines étaient enfin arrivés, se rallièrent derrière lui. C’est ainsi que Cypher dirigea personnellement la dernière défense, tenant l’ennemi à distance devant le bunker même dans lequel le Gouverneur Planétaire s’était réfugié. Les Cultistes furent abattus en si grand nombre que le système de tranchées se remplit de cadavres. Comme les vagues de la mer, les escouades de l’ennemi se sont succédées pour se disperser et reculer. Il ne restait plus que quelques soldats Cadiens - chacun blessé, mais toujours en train de se battre. Ils n’auraient pas survécu si ce n’était de la silhouette encapuchonnée dont les pistolets flamboyants ne pouvaient pas manquer leur cible. Ce n’est que lorsque les coques noires des Land Speeders de la Ravenwing furent visibles à l’approche du bunker à grande vitesse que l’étranger se réfugia derrière les monticules de morts et disparut[6].

Différent des Autres

WANTED : Si vous avez des informations concernant cet individu, merci de contacter immédiatement et discrètement les Chapitres Space Marines héritiers du Lion. Aucun mal ne vous sera fait…
De tous les Déchus, aucun n’est aussi détesté, ou même craint, par les Dark Angels, que l’énigmatique individu connu sous le nom de Cypher.

Après leur toute première rencontre, les Dark Angels ont commencé à réaliser que ce Déchu pourrait être différent. En raison de ses motifs inconnus, et de sa capacité surnaturelle à s’échapper à maintes reprises de leurs griffes, les Fils du Lion commencèrent à considérer Cypher avec une méfiance croissante. En tant que Space Marines, ils ne craignaient aucun ennemi et leur Légion a conservé sa réputation d’être solide au combat. Mais malgré cela, ils commencèrent à craindre Cypher - redoutant ce qu’il représentait peut-être, appréhendant ce qu’il reflétait sur eux-mêmes et frémissant à l’idée qu’il ne soit rien de moins que leur propre malheur rendu manifeste.

La majorité de ceux qui connaissent Cypher pensent qu’il est mauvais. Si son plan incompréhensif réussissait, qui sait de quelle destruction il serait capable ? Certaines rumeurs disent que son but final est de tuer l’Empereur Lui-même. Quelques-uns des membres du Cercle Intérieur - pas les Chapelains-Investigateurs, mais ceux qui ont l’esprit plus ouvert - envisagent une autre possibilité. Peut-être Cypher essaie-t-il de se repentir, de racheter les actes de ses frères Déchus, ou de détourner l’Humanité d’une voie prédestinée connue de lui seul ? Ceux qui pensent ainsi se taisent, car c’est en fait une pensée plus effrayante - cela signifierait que les Dark Angels sont à nouveau du mauvais côté…

Chaque fois que Cypher apparaît, les problèmes et les catastrophes suivent. Son apparition annonce l’arrivée d’autres Déchus, bien que l’on ignore s’ils répondent à sa convocation ou s’il a une idée préalables de leurs projets. Parfois, Cypher a été associé à des démagogues, ceux qui se lèvent pour agiter les masses, alors qu’à d’autres moments, il a été associé à des commandants militaires. Avec une régularité déconcertante, Cypher arrivera à un point critique, sa présence déclenchant à maintes reprises une violente chaîne d’événements.

Cypher a été vu aux côtés d’équipes de tueurs ou même d’armées entières, bien que l’on ne puisse jamais savoir s’il est vraiment un membre de la force ou même leur commandant. Plus meurtrier que le maître saboteur le plus qualifié, l’apparition de Cypher dans les situations les plus bénignes a fait des ravages qui ont changé le cours des grandes guerres. Plus que tout autre Déchu, Cypher a été un assassin masqué et obscur, laissant derrière lui une traînée de puissantes victimes, même si c’est rarement Cypher qui appuie sur la gâchette. Les Dark Angels font tout leur possible pour supposer que ces cibles ont été choisies et tuées par Cypher lui-même, mais les faits qui les ont amenés à ces conclusions sont souvent ambigus. Il est certain que la destruction et la mort suivent le sillage de Cypher.

Les cibles et les destinations de Cypher sont aussi impénétrables que tout ce qui le concerne. Parmi ses meurtres confirmés (selon les archives de Dark Angels), on trouve des Gouverneurs Planétaires, des chefs de guerre Space Marines du Chaos, des Maîtres de Chapitre Space Marines, des sorciers, des chefs de culte et des Inquisiteurs de haut rang. Naturellement, les Dark Angels n’ont jamais partagé aucune de ces soi-disant preuves avec d’autres extérieurs de leurs propres Chapitres successeurs.

Il est paradoxal de constater que, en l’espace de cinquante ans seulement, les actes de Cypher ont pu entraîner l’élimination du seigneur de guerre malfaisant et corrompu Favian le Doré de l’Ost Impeccable, ainsi que du robuste et loyal Bartholomew Loxlor, Grand Maître Suprême des Angels of Absolution. L’Imperium avait envoyé des flottes, des armées et des assassins pour mettre fin au règne du Seigneur Infernal Tyrannex, le fléau du secteur de Drakeburn, mais tous les efforts avaient échoué avec des centaines de milliers de vies perdues. Pourtant, seul Cypher a pu localiser la forteresse du Seigneur Seigneur Infernal, pénétrer ses défenses et abattre le mécréant - libérant instantanément des milliards de personnes des asservissements contre-nature de Tyrannex.

La piste de Cypher entre et sort du chemin des Dark Angels, et il la traverse avec délibération. Après avoir tué le Seigneur Infernal Tyrannex, l’avoir criblé de balles et avoir laissé derrière lui des fragments de Bolts et des brûlures de plasma uniques qui sont la signature des Pistolets Bolters et à Plasma de Cypher, il a eu le culot de planter un dispositif de repérage des Dark Angels. En quelques heures, le Roc était suffisamment proche et les Terminators de la Deathwing se sont téléportés dans la salle du trône du Seigneur Infernal . Mais de Cypher, il n’y avait aucune trace.

En effet, l’existence continue de Cypher témoigne de sa capacité apparemment mystique à éviter la capture. Chaque fois que des poursuivants s’approchent, il a montré une étrange capacité à s’échapper. À travers les âges, le Cercle Intérieur des Dark Angels a suggéré que Cypher était sous la protection d’une puissance supérieure. Le fait qu’il soit toujours vivant depuis les jours précédant l’Hérésie d’Horus mène à croire que des pouvoirs contre-nature sont en jeu, bien que ce fut pendant un temps posé par le Grand Maître des Dark Angels Raphelous de l’époque que Cypher n’était pas une seule personne, mais plusieurs. Comment expliquer autrement sa longévité et son apparente indestructibilité ? Peut-être que Cypher n’était qu’un masque, un personnage éliminé que lorsque le dernier sera détruit ? Ironiquement, Raphelous a été l’un des deux Grands Maîtres qui ont perdu la vie dans la poursuite de Cypher - bien que la responsabilité de la némésis des Dark Angels n’ait jamais été prouvée dans les deux cas.

Au cours des siècles, les Dark Angels ont retrouvé nombre de leurs frères Déchus. Certains ont commis des actes odieux, s’avilissant ainsi devant la mémoire de leur Primarque honoré. Mais aucun n’a suscité autant de haine que Cypher. Le Cercle Intérieur des Dark Angels déteste Cypher avec une haine qui dépasse la raison. Même Marbas, qui est le seul des Déchus à avoir été élevé au rang de Prince Démon, n’est pas considéré avec une telle rage. Les Dark Angels sont prêts à tout pour capturer Cypher, même si c’est par un acte ignoble[7].

Les Origines

Cypher est la plus grande énigme des Dark Angels. Il est lié aux événements qui ont amené à l’avènement des Déchus et hante les Fils du Lion depuis plus de dix mille ans.
De tous les Déchus, aucun n’est aussi détesté, ou même craint, par les Dark Angels, que l’énigmatique individu connu sous le nom de Cypher. Comme presque tout ce qui concerne Cypher, il est difficile de déterminer avec certitude ses origines. Au fond des donjons du Roc, derrière les nombreuses portes fermées d’adamantium, se trouve la Chambre des Énigmes. C’est là que sont conservés les vestiges des anciennes archives de l’Ordre. Sur des parchemins soigneusement préservés, on peut encore lire des écrits secrets. Chacun des Grands Maîtres Archivistes des Dark Angels a, à tour de rôle, essayé d’extraire le sens de ces anciens parchemins.

Il est certain que le titre de Seigneur Cypher remonte à Caliban. Là, bien avant la venue du Primarque Lion El’Jonson, la désignation seigneuriale était donnée à un seul Chevalier de l’Ordre.

L’Ordre peut faire remonter ses débuts à la période où Caliban était un Monde Mortel, un environnement aussi dangereux que celui de la galaxie. Coupée de Terra pendant l’Ère des Luttes, la civilisation avait régressé à un état féodal. Depuis que les tempêtes Warp l’avaient ravagée, Caliban était presque entièrement recouvert de forêts hantées par des monstres. Parcourir les chemins entre les fortifications disparates de la société humaine, c’était se livrer à une mort presque certaine.

Au fur et à mesure que les forêts se sont étendues, l’Humanité a été confinée dans des communautés isolées, chacune d’entre elles étant basée dans un ancien donjon. Là, à l’ombre de leurs forteresses de pierre, les paysans pouvaient découper des parcelles de forêt et gagner leur vie grâce à l’agriculture. Les nobles, qui se battaient avec des armures archaïques, étaient les maîtres de la terre. Il était de leur devoir de protéger les périmètres de leurs zones défrichées contre les bêtes prédatrices. Caliban a élevé un peuple robuste qui honorait l’habileté martiale et la bravoure. C’était une existence exigeante et souvent cruellement courte, un combat constant contre des meutes de créatures sauvages et des bêtes ayant subi d’horribles mutations. En ces temps-là, de nombreuses confréries de Chevaliers se sont formées, dont la plus célèbre s’appelait simplement l’Ordre.

L’Ordre avait acquis une excellente réputation auprès des maisons nobles et des organisations chevaleresques. Ses Chevaliers étaient connus pour l’intégrité et la compétence martiale de leurs membres, et l’Ordre était également réputé pour ses méthodes de recrutement. À Caliban, l’hérédité était tout pour les maisons nobles, mais l’Ordre sélectionnait ses frères par le mérite et l’habileté au combat plutôt que par héritage. Les frères Chevaliers de l’Ordre voyageaient de donjon en donjon, aidant chacun d’entre eux dans la lutte sans fin pour défricher la terre des forêts et des monstres.

L’Ordre était austère, ses nombreux rituels étaient simples mais exigeants. Pour garantir le maintien de leurs fières traditions, les maîtres régnants choisissaient secrètement un seul membre - le Seigneur Cypher. En prenant le titre, le Seigneur Cypher renonçait à son propre nom, et cachait son apparence même sous son manteau et sa capuche. Il était interdit à quiconque de reconnaître son ancien nom, car le Seigneur Cypher devait abandonner sa personnalité et, à partir de ce jour, ce devait d’incarner les lois, les coutumes et les disciplines strictes de l’Ordre. Il lui incombait de veiller à ce que les traditions de l’Ordre ne s’effondrent jamais, à ce que les recrues comme les maîtres ne puissent jamais s’écarter de leurs nobles idéaux. Le Seigneur Cypher conseillait les Maîtres sur toutes les questions de protocole et officiait lors de nombreuses cérémonies importantes. Le Seigneur Cypher était une position élevée, que l’Ordre prenait extrêmement au sérieux, car on savait qu’il était dans la nature de la galaxie de décliner et aux structures de s’effondrer. Cypher apparaît comme un héraut de la destruction et incarne nombre de ces anciens principes, bien qu’il n’y ait jamais eu de lien absolu[8].

Les Dépositaires Connus du Titre de Seigneur Cypher

La Dernière Année sur Caliban[8]

Bien que les documents pris à Caliban et conservés dans la Tour des Anges soient incomplets, aucun ne l’est plus que ceux qui ont été gravés lors du retournement de Luther de la lumière de l’Empereur. De nombreux Archivistes et maîtres des Dark Angels les ont étudiés, en cherchant, mais sans trouver de réponses.

Le titre de Seigneur Cypher est mentionné, mais on ne sait pas qui a pris le poste, ni quand il a changé. Des dossiers incomplets semblent indiquer que certains accusèrent Luther - tant des vétérans que des nouvelles recrues - et rejetèrent ses nouveaux enseignements, restant fidèles à la Légion, à Lion El’Jonson et à leur Empereur. Ces individus qui n’ont pas pris part à la trahison ne sont pas nommés, mais semblent avoir commencé les combats avant que la flotte des Dark Angels n’apparaisse en orbite. Pour montrer leur rejet de Luther, certains des Loyalistes semblent avoir repeint leur armure. Cela donne peut-être une idée de la véritable raison pour laquelle la Légion est passée du noir au vert au lendemain de la Chute de Caliban.

Il y a quelques sections de ces anciens tomes qui ne peuvent être lues, car elles ont été écrites dans un code cryptique. Certains suggèrent qu’il s’agit là d’un non-sens - probablement les gribouillis délirants de Luther lui-même. Ils restent indéchiffrables.

Trois individus nous connus pour avoir été le Seigneur Cypher avant la Destruction de Caliban. Chacun de ces trois personnages correspondent à une période de l’histoire de Caliban dans le dernier siècle avant l’anéantissement de la planète.

  • Croisade Contre les Grandes Bêtes : Le premier Seigneur Cypher qui nous est connue était un vieil homme, un Chevalier de l’Ordre et dernier humain mortel dépositaire du poste. Tenant ce rôle depuis plus de vingt ans à la veille de la Croisade Contre les Grandes Bêtes, il participa au rituel qui fit d’un jeune homme du nom de Zahariel El'Zurias un Écuyer de l’Ordre, en compagnie de Luther et de Lion El’Jonson. Il défendit ardemment la tradition de l’initiation, ne goûtant guère aux plaisanteries de Luther, forçant le Lion de lui demander de pardonner la malice de son ami. Puis il fit le discours officiel qui fit de Zahariel un Chevalier de l’Ordre.
Plus tard, il convoqua Zahariel dans les sous-sols de la Forteresse de l’Ordre, Aldurukh, l’attendant au centre de centaines de chandelles allumées en une immense spirale. Le Seigneur Cypher initia Zahariel à quelques traditions de l’Ordre pendant que ce dernier empruntait le chemin de la spirale dans un but initiatique. Il apprit notamment la raison d’être de son rôle, c’est à dire le gardien des traditions, traditions dont la valeur réside en ce qu’elles guident les hommes, même si les raisons réelles sont oubliées, assurant que les croyances et les actes qui avaient fait leur prospérité jadis leur serviront tout autant pour le futur. Il apprit à Zahariel qu’il occupait cette fonction depuis plus de vingt années, et bien que ce poste était normalement réservé à un Chevalier d’un âge plus vénérable, on le lui avait confié alors qu’il était encore tout jeune afin de dépoussiérer un peu les traditions, le mettant face à une contradiction : celui de maintenir les traditions de l’Ordre au risque de participer à les transformer en d’obscures reliques. Plus intéressant, il apprit au jeune Chevalier que sa position était l’un des postes les plus élevés au sein de l’Ordre et cependant, il ne recelait que très peu de pouvoir. Ce rôle de gardien des traditions n’était que symbolique mais il avait une réelle influence dans sa proximité avec les maîtres instructeurs de l’Ordre, son opinion ayant toujours trouvé son chemin jusqu’aux oreilles des bonnes personnes.
Le Seigneur Cypher fut présent lors de l’accueil du Grand Maître des Chevaliers de Lupus, le Seigneur Sartana, venu protester contre le viol du traité par les Chevaliers de l’Ordre qui avaient empiété dans les régions nordiques sous son autorité. Dans le contexte de la Croisade Contre les Grandes Bêtes lancée par Lion El’Jonson pour débarrasser Caliban des monstres qui hantaient les forêts, les Chevaliers de Lupus étaient virulents contre la campagne de Jonson, et suite à d’acerbes échanges, la guerre fut déclarée entre l’Ordre et les Chevaliers de Lupus.
Lors du retour à Aldurukh de l’illustre Chevalier de l’Ordre Amadis, mortellement blessé par une Grande Bête qu’il avait tenté de tuer, le Seigneur Cypher ordonna à Zahariel de venir écouter les dernières paroles du Chevalier mourant. Puis le Seigneur Cypher acta la quête prononcé par Zahariel contre la Grande Bête ayant tué le Chevalier Amadis, déclarant que si Zahariel accomplissait sa quête, cela constituerait un passage pour lui, celui de l’état d’adolescent à celui d’homme. Il accueilli souriant Zahariel revenu triomphant de sa quête qui faisait de lui un Chevalier à part entière de l’Ordre. Durant le festin qui fêtait l’ascension de Zahariel, le Seigneur Cypher révéla au jeune nouveau Chevalier que le Lion allait devenir le nouveau Grand Maître de l’Ordre et qu’il se retirerait pour laisser un nouveau Seigneur Cypher prendre sa place.
Quelques jours plus tard, une quête fut annoncée contre une bête qui ravageait les environs d’une petite bourgade des désolations nordiques appelée Bradin. S’étant libéré de ses anciennes fonctions, l’ex-Seigneur Cypher demanda aux dirigeants de l’Ordre de lui permettre d’effectuer cette quête. Ils accédèrent à sa requête et le vieil homme quitta Aldurukh un beau matin, sans rien ne dire à personne, alors que la forteresse était encore endormie.
Plus personne ne le revit[9].
  • Troubles sur Caliban : À la surprise générale, Lion El’Jonson, devenu Grand Maître de l’Ordre, nomma un Chevalier totalement inconnu au poste de Seigneur Cypher après sa victoire contre les Chevaliers de Lupus et l’anéantissement des dernières Grandes Bêtes de Caliban[10].
En réalité, et à l’insu des Chevaliers de l’Ordre, ce Seigneur Cypher était un Chevalier issu de l’Ordre de Lupus, détruit par le Lion pour avoir résisté à la Croisade Contre les Grandes Bêtes et avoir protégé certains de ces monstres, car ils considéraient que ces abominations étaient essentiel pour l’équilibre de Caliban. Exilé, ce Chevalier se présenta à un frère de l’Ordre venu chercher de nouveaux aspirants dans les villages. S’étant fait passer pour un novice, et avec sa compétence et son expérience, il espérait sans aucun doute progresser et grimper les échelons de l’Ordre assez rapidement. Mais Jonson avait su qui était cet homme et son origine. Du fait qu’il était inconnu mais sûrement versé dans les secrets des Chevaliers de Lupus dont la grande bibliothèque confisquée par l’Ordre, sous l’autorité du Lion, contenait des secrets inédits et terribles sur Caliban, il fut nommé Seigneur Cypher par Jonson. La raison tactique d’un tel choix de la part du Primarque s’expliquait que ce Chevalier n’avait aucun lien avec les Chevaliers supérieurs de l’Ordre ou un quelconque maître, et qu’il serait donc loyal qu’envers Jonson uniquement, gardant ses secrets, quelles que soient les conséquences pour les autres[11].
Le Seigneur Cypher accompagna un jour le Lion, Luther, Zahariel et une petite troupe dans les forêts de Caliban lorsqu’un aéronef surgit dans le ciel, déversant dix géants en armure noire : la Ière Légion était arrivée.
Puis Caliban entra dans le giron de l’Imperium. Le Seigneur Cypher vit l’arrivée de l’Empereur sur Caliban et était étant présent lorsque le Lion rassembla les Chevaliers choisis pour devenir des Space Marines et qui annonçait leur entrée dans la Grande Croisade, devenant lui-même un Astartes[12].
Le Seigneur Cypher semble être resté à Aldurukh, car il fut présent lors de l’arrivée de Luther exilé par le Lion sous le prétexte de s’occuper de l’entraînement des recrues. Il allait rester avec Luther sur Caliban durant les cinquante prochaine années, tandis que Luther améliorait et optimisait l’entraînement des recrues Dark Angels et que la colère, le ressentiment et l’amertume se développait au sein des nombreux Dark Angels exilés, plus fidèles à Luther qu’envers le Lion lors de l’avènement de l’Hérésie d’Horus.
Durant les Troubles sur Caliban déclenchés par des rebelles dénonçant le pouvoir de l’Imperium, qui menèrent des révoltes et des sabotages, le Seigneur Cypher fut chargé par Luther de contacter les chefs rebelles pour une entrevue. Le Seigneur Cypher parvint à satisfaire la demande de Luther, amenant à lui les chefs rebelles - des nobles et d’anciens Chevaliers de l’Ordre - pour une rencontre secrète à Aldurukh, bien que non concluantes. Plus tard, il fut présent lorsque Luther apprit de Zahariel - devenu depuis un très puissant Archiviste - et d’un Maître de Chapitre d’origine Terran, Merir Astelan - que des Sorciers Terrans avaient mené un rituel lié au Warp au sien d’une usine dans les étendues nordiques, impliquant magie et sacrifices humains. Cette information menaçait Caliban d’Exterminatus si elle devait être connu par les autorité de l’Imperium. Puis à la demande de Zahariel, il organisa un nouveau rendez-vous avec les chefs rebelles dans une arcologie - centre de population - nordique. Zahriel en revint avec deux chefs rebelles, tout les deux d’anciens Chevaliers de l’Ordre déçu par l’attitude du Lion. Zahariel retrouva le Seigneur Cypher et exigea qu’il le mène à Luther qui avait disparu depuis des jours. Au même moment, ils furent rejoint par Israfael, un autre Archiviste de la Légion, et par Astelan, qui leur apprirent que l’arcologie nordique était ravagée par des émeutes, faisant comprendre que les Sorciers Terrans menaient un nouveau rituel dans les profondeurs. Le Seigneur Cypher refusa à Zahariel le droit de voir Luther, mais il fut attaqué psychiquement par l’Archiviste et finit par céder, menant l’ensemble de la troupe dans une bibliothèque cachée dans les profondeurs de la forteresse. Là, ils y retrouvèrent Luther qui lisait les grimoires impies des Chevaliers de Lupus. Le Seigneur Cypher écouta avec les autres l’accusation de Luther envers le Lion qui les aurait abandonné alors qu’il savait soi-disant la vérité sur la corruption qui empoissonnait Caliban. Outré, Israfael attaqua Luther qui était protégé par les nouveaux pouvoirs appris par le grimoire. Un duel opposant Zahariel et Israfael suivit, mais le Seigneur Cypher y mit à terme et tirant avec son Pistolet à Plasma dans le torse d’Israfael, terrassé mais non tué, avant d’être emprisonné.
Mit au courant de la situation, Luther parti vers l’arcologie avec des escouades d’assaut dans le but de mettre fin au rituel des sorciers. Le Seigneur Cypher l’accompagna, tenant le grimoire de Luther jusqu’à arrivée à destination. Il proposa que Zahariel guide la Force de Frappe en utilisant ses pouvoirs psychiques pour localiser les sorciers, ce que l’Archiviste fit. Il ne participa pas à l’affrontement final qui vit Luther et Zahariel mettre fin au rituel qui permit de découvrir l’existence d’une entité maléfique qui vivait dans Caliban et qui était responsable de sa corruption et de l’existence des Grandes Bêtes : l’Ouroboros, une créature en forme de ver gigantesque qui corrompit Zahariel avant de retourner d’où elle venait suite à l’échec du rituel des sorciers.
Puis le Seigneur Cypher devint l’un des lieutenants de Luther alors que ce dernier avait mis aux arrêts les représentants de l’Imperium et préparait l’indépendance de Caliban.
Là, une nuit, il surprit la présence d’un intrus, un Chevalier Errant du nom de Iacton Qruze, un Luna Wolf Loyaliste qui servait d’agent de Malcador le Sigillite. Il accompagna Qruze qui retrouva son compagnon, Garviel Loken, qui s’était laissé capturer pour obtenir l’information qu’ils étaient venus chercher, c’est à dire savoir si les Dark Angls étaient toujours loyaux. Cypher prétendit savoir pour la trahison d’Horus, sans révéler comment il avait obtenue cette information qui était encore inédite sur Caliban. Il demanda à Loken et à Qruze de ne pas révéler la vérité de la guerre civile aux Dark Angels, pour des raisons qui n’appartenait qu’à lui. Puis il les aida à s’échapper et à quitter Caliban.
Il partit avec l’accord de Luther en compagnie de Zahariel uniquement, afin de se rendre dans l’arcologie nordique en ruine. Mais les ruines souterraines des arcologies des Étendues du Nord s’effondrèrent et Cypher laissa pour mort Zahariel. Revenant seul à Aldurukh, Cypher retrouvera la petit équipe d’Archivistes Dark Angels inquiets quand au destin de leur maître Zahariel et les menaça, montrant qu’ils avaient pour alliés les Guetteurs des Ténèbres, les esprits de Caliban, ennemis du Chaos et de l’Ouroboros.
Finalement, Zahariel survivra et ralliera le Forteresse-Monastère, empli du désir de libérer l’Ouroboros et donc de nourrir le conflit sur Caliban pour y parvenir. Lors d’une réunion avec Luther, le Seigneur Cypher prétendra en la présence d’Astelan et de Zahariel que ce dernier lui avait ordonné de quitter les lieux sans lui.
Quand une flotte des Dark Angels, venu chercher des troupes fraîches, arriva sur l’orbite de Caliban, Luther accueillit le Maître de Chapitre Belath qui ignorait les changements politiques survenus sur la planète. Luther informera le Seigneur Cypher et ses lieutenants qu’il était hors de question que Belath parte avec l’armée qu’il avait mis sur pieds et le chargera de discuter avec l’ensemble des officiers arrivés avec Belath pour sonder qui serait susceptible de rejoindre sa cause et celle de l’indépendance de Caliban.
Le Seigneur Cypher surveilla le banquet organisé par Luther pour les officiers Dark Angels où il proclama que le Lion les avait abandonné et où il leur demanda de venir les rejoindre. Mais Zahariel, désireux de maintenir le conflit au nom de l’Ouroboros, tua Belath sous prétexte que ce dernier s’apprêtait à assassiner Luther, et déclencha ainsi une bataille rangée dans le hall du banquet. Le Seigneur Cypher en profita pour tirer sur Zahariel qui ne dut sa survie que par le sacrifice d’un Archiviste qui se mit entre le tir et Zahariel. Le Seigneur Cypher prit la fuite, pourchassé par Zahariel et les derniers Archivistes. Acculé dans une salle en dessous du hall du banquets, le Seigneur Cypher déclara à Zahariel que l’Archiviste était corrompu par l’Ouroboros, un intrus sur Caliban et qu’il était quand à lui le vrai défenseur de leur monde. Il demanda à Zahariel de rejeter ce monstre et de rejoindre le côté de l’Ordre alors que les Guetteurs des Ténèbres regardaient la scène. Zahariel menaça les créatures de libérer l’Ouroboros, les amenant à fuir. Le Seigneur Cypher se retrouva seul et d’un geste, Zahariel lui enleva son masque de fer et fut surpris de reconnaître le visage qu’il y avait en dessous. Puis il lui brisa les deux jambes avant d’ordonner à ses acolytes Archivistes de se débarrasser de lui. On ignore ce qui est advenu de lui[13].
  • Sécession de Caliban : Suite à la disparition du Seigneur Cypher, Luther proclama la Sécession de Caliban devant un énorme rassemblent. Face à des milliers de Dark Angels, des écrans projetant les flux visuels, des haut-parleurs placés tout autour et des transmetteurs haute puissance relayant sur la planète et en orbite son discours, Luther proclama que Caliban déciderait désormais de son destin, loin de l’Imperium et du Maître de Guerre Horus Lupercal. Pour terminer son discours, Luther assura que la tradition de l’Ordre devait être perpétuée afin de conserver sa mémoire, ainsi il présenta sous les acclamation des trente-mille Déchus, le nouveau Seigneur Cypher, dissimulé sous un masque de fer sous son capuchon.
C’était en réalité Zahariel[14].

Les Guerres Oubliées

Une Némésis Dévoilée

Les Dark Angels estiment qu’il est de leur devoir - de leur pénitence - de traquer leurs frères perfides. Tant qu’un seul membre des Déchus reste en vie et ne se repent pas, les Dark Angels se désigneront eux-mêmes comme les Impardonnés. Cela était vrai même si leur fière Légion a subi le processus de démantèlement imposé à tous les Space Marines Loyalistes dans le sillage de l’Hérésie d’Horus connue sous le nom de "Deuxième Fondation".

Quant à l’Imperium, il ne sait plus exactement combien de Chapitres ont succédé aux Légions existantes. Bien que nombre de ces organisations nouvellement créées existent toujours, certaines ont été détruites depuis, et d’autres ont perdu leurs archives et leur histoire au cours des siècles de guerre et de troubles. C’est une commodité dont les Dark Angels ont profité, car en prétendant que leurs archives ont été endommagées lors d’une surcharge du réacteur à plasma alors qu’ils équipaient le Roc, ils ont pu voiler une partie de leur passé. C’était un autre mensonge, car les Dark Angels ont détruit ces documents eux-mêmes.

Les Dark Angels sont conscients de l’attention que leurs nombreux Chapitres Successeurs leur porte ainsi qu’à leur relation étroit, mais il y a un autre sujet qu’ils souhaitent éviter de dévoiler : la perte du dernier des seconds Chapitres de la Seconde Fondation créés à partir du gène des Dark Angels, les malheureux Lions Sable.

Les Impardonnés ne parlent pas de cette époque. Ce fut l’une de leurs premières rencontres avec celui qui fut nommé Cypher, et l’histoire de la longue campagne que l’on appelle les Guerres Oubliées n’est connue que des plus hauts responsables du Cercle Intérieur. Ce n’est qu’à la fin de cette épuisante série de chasses et de batailles que beaucoup ont réalisé que Cypher était quelque chose de plus dangereux qu’un autre de leurs frères Déchus.

Cela avait commencé de manière assez innocente. Alors qu’ils poursuivaient les restes d’une flotte Ork, des éléments des Angels of Vengeance sont entrés dans le Secteur Gothique. Sous le prétexte de rechercher les restes de la flotte Peau-Verte qu’ils avaient reçu l’ordre de détruire, les Angels of Vengeance cherchèrent des indices qui pourraient les mener à un quelconque Déchu. C’était la procédure standard pour tous les Chapitres des Impardonnés : poursuivre leurs objectifs secrets tout en suivant ostensiblement les ordres de mission transmis par les Hauts Seigneurs de Terra.

Grâce à des scanners à longue portée et à des rapports largement recueillis, le Croiseur d’Attaque des Angels of Vengeance n’a rien découvert de fâcheux, si ce n’est un signal crypté émis par le Monde Minier de Lemnos. Une fois décodé, le message décrivait exactement ce que les Impardonnés recherchaient.

Pensez-en ce que vous voudrez, mais je suis sûr qu’il existe. Alors que je servais encore à bord de ce vieux cargo en 73, on nous a envoyés sur Dagohma prendre quelques repaires. C’était l’époque où les guildes minières envoyaient leurs mercenaires chasser les colons des collines Shantos. Ces derniers étaient tous d’accord pour s’enfuir jusqu’à ce qu’arrive Cypher, dont les prouesses martiales leur redonnèrent courage. Il ne fallut pas longtemps pour que les guildes se retrouvent assiégées. Cypher ne resta pas jusqu’au bout, mais plus rien ne pouvait arrêter les colons, qui finirent par pendre les membres de la guilde aux grues de leur plate-forme minière. Personne d’autre n’aurait été capable d’en faire autant, peu importe qu’il n’ait révélé son nom à personne! Lorsque les Angels of Death arrivèrent quelques semaines plus tard, il s’agissait de leur unique sujet d’intérêt, mais les colons restèrent muets, même après avoir été déclarés rebelles et que les procès aient commencé. Personne n’oublia ce que Cypher avait fait pour eux, et ils moururent fiers et libres.[3]
- Arsann Crosve, Récidiviste et Hérétique

Le monde de Lemnos était engagé dans une guerre acharnée pour les droits miniers - une bataille d’avidité, plutôt que d’idéologie. Comme les Dîmes Impériales étaient versées, il n’y avait pas eu d’intervention, et la question devait être laissée à l’appréciation du Gouverneur Planétaire. Les factions nobles rivales utilisaient des armées privées pour imposer leur propriété sur les veines les plus abondantes des richesses minières. C’est de ces batailles que partait le signal. Le mystérieux message avait été envoyé dans l’un des plus anciens codes de bataille utilisés par les Dark Angels et a fourni exactement le genre d’indices qui correspondaient au modus operandi de l’un des Déchus.

Selon le message, le chef de l’un des groupes de mercenaires qui se battaient sur Lemnos était en train de renverser le cours de la bataille presque à lui seul. Il a également combattu dans ce qui semblait être une vieille marque d’Armure Énergétique. Il n’était pas facile de cacher les signes d’une modification génétique importante, et les Impardonnés étaient formés pour enquêter sur les légendes d’humains aux capacités supérieures. Souvent, ces spéculations s’avéraient trompeuses - la plupart étant de simples récits exagérés, ou peut-être un guerrier local aidé par un puissant arsenal. Cependant, au fil des ans, ces pistes ont permis de découvrir des mutants, des Psykers cachés, des métamorphes Xenos et des Space Marines du Chaos. Ces pistes n’étaient exploités que s’il y avait un espoir qu’un Déchu soit découvert. Sur les pistes les plus prometteuses, les Impardonnés tentaient de faire venir un de leurs Archivistes à proximité de la cible, car ils pouvaient utiliser la méthode de test la plus accablante.

De près, les Archivistes des Chapitres des Impardonnés pouvaient recueillir les signatures psychiques uniques de ceux qui portaient les traces de leur Primarque commun. Même la graine génétique la plus altérée ou la plus contaminée de Lion El’Jonson émet un signal distinct suffisamment puissant pour être détecté. Ce n’était pas une méthode infaillible, car ces lectures pouvaient varier en raison du flux Warp ou être bloquées par des amortisseurs psychiques. De plus, les Déchus ne portaient pas tous le gène pur de la Légion. Lorsque la Première Légion avait atteint Caliban et fut réunie avec son Primarque, elle avait accepté de nombreux membres de l’Ordre dans ses rangs. Ceux qui étaient assez jeunes pour survivre à l’épreuve avaient reçu l’implant du gène complet, tandis que d’autres - comme l’Architraître Luther - avaient été transformés en soldats d’élite.

Dans l’affaire de Lemnos, les Archivistes ont fait état de plusieurs lectures. La cible initiale - un homme imposant connu sous le nom de "Mauler" - s’était distingué par ses exploits surhumains au combat. Lorsqu’il fut soumis à une sonde psychique à distance par un Archiviste des Angels of Vengeance, les signes révélateurs d’une personne portant le gène de la Légion des Dark Angels sont apparus. Des Terminators de la 1ère Compagnie des Angels of Vengeance ont été envoyés pour l’appréhender. Cependant, d’autres lectures ont également été relevées dans les environs. L’un de ces signaux a clignoté - un phénomène associé aux tempêtes Warp, bien qu’aucun n’ait été signalé à l’époque. Ce fut la première rencontre enregistrée avec les signaux uniques qui seront plus tard associés à Cypher. On ne sait pas s’il était là le premier et avait amené un autre Déchu ou s’il travaillait avec le Mauler depuis le début.

La Force de Frappe a réussi à capturer le Mauler, bien qu’en le faisant, elle ait subi de lourdes pertes. Alors que les Terminators se rapprochaient de la bande de mercenaires stupéfaits, l’un d’entre eux s’est échappé en tirant. À l’époque, ni l’étranger en uniforme, ni ses tirs de pistolet inhabituellement meurtriers, ni sa fuite et sa disparition ultérieures n’étaient la marque de fabrique connue qu’ils sont devenus depuis. À l’époque, on se contentait de constater que la perte de tant de Terminators des Angels of Vengeance semblait disproportionnée. Les guerriers vétérans dans leur armure presque imperméable tombaient rarement au combat, et quand cela arrivait, c’était pour un armement titanesque ou un puissant champion, pas pour un soldat rebelle d’une bande de mercenaires de troisième ordre.

Comme le Roc se trouvait dans un secteur adjacent, il ne fallut pas longtemps pour que le Mauler soit placés en sécurité dans ses profonds cachots. Persuadé par les dures méthodes des Chapelains-Investigateurs et par les sondes mentales implacables des Archivistes, le Mauler finit par révéler qu’il était connu sous un autre nom, plus ancien. C’était Frère Sytrx, un Dark Agnel revenu au bercail.

Avant de se rétracter et d’être enfin soulagé du fardeau de la vie, Sytrx en avait révélé davantage. Il a nommé une douzaine de Déchus qu’il avait vu dans le secteur. Des éléments des Angels of Vengeance, des Dark Angels et des Lions Sable ont suivi ces pistes. Chaque étape de ce nouveau voyage - des chutes de planètes à l’abordage d’un Space Hulk flottant au milieu de l’espace profond - a conduit les Impardonnés vers d’autres indices. À chaque étape, de nouvelles révélations furent faites. À chaque nouvelle information rapportée au Roc, un complot plus vaste et plus sinistre se révélait lentement.

À l’origine, les Impardonnés avaient commencé leur mission en cherchant uniquement à appréhender des individus. Ce qui a été révélé était une corruption répandue dans six systèmes du Secteur Gothique. Les collusions et les conspirations interplanétaires constituaient un fil conducteur cohérent et sinistre qui portait la marque d’un complot élaboré de l’Alpha Legion - bien que ce groupe de traîtres ait, à l’époque, été déclaré à tort détruit par l’Inquisition.

En étudiant les indices et en croisant la piste des preuves dispersées dans le Secteur Gothique, se trouvait l’individu avec lequel les Archivistes Dark Angels développaient une obsession croissante - celui appelé Cypher. Parfois, le personnage encapuchonné produisait la signature psychique d’un Déchu, évoquant le sang de leur Primarque, le Lion. Mais à d’autres moments, les sondes mentales des Archivistes ne pouvaient rien détecter, si ce n’est un bref vacillement de ce signal, comme s’il était dépassé par un autre être. Des recherches prolongées ont permis de découvrir quelque chose de nouveau - un vide creux et nul, un vide froid qui se déplaçait à travers l’Immaterium comme une ombre laissée par Cypher. Sa capacité apparente à se masquer a depuis été observée à de nombreuses reprises, mais on n’a jamais pu déterminer si elle provenait de pouvoirs psychiques innés ou d’un artefact inconnu.

Jusqu’à présent, les Dark Angels et les Angels of Vengeance avaient accompli beaucoup de choses en déployant des Forces de Frappe dont la taille variait de quelques escouades à une Compagnie complète ou plus. Cela leur a permis de poursuivre leurs missions secrètes tout en remplissant toutes les obligations assignées par les Hauts Seigneurs de Terra. Cependant, la poursuite de Cypher s’est étendue sur plusieurs années et décennies, jusqu’à ce qu’elle s’arrête lorsque la piste menait au monde densément peuplé de Brigia. Il avait été déterminé que le commandant des Forces de Défense Planétaire - le Grand Capitaine Tylius - était très probablement l’un de leurs frères Déchus. Il avait certainement été en contact avec Cypher récemment. Comme s’il avait été prévenu qu’il était traqué, le Grand Capitaine se méfiait. Il restait dans le système de forteresse le plus redoutable de Brigia, une armée entière agissant comme son garde du corps personnel.

Ses forces étant dispersées dans le Secteur Gothique, Purson, le Grand Maître Suprême des Dark Angels, a rassemblé tous les Impardonnés à portée de main. À l’époque, les Angels of Absolution se trouvaient à l’est galactique et ne pouvaient envoyer aucune aide - cependant, les Angels of Redemption et les Lions Sable répondirent à l’appel. Les Space Marines descendants de Lion El’Jonson ont toujours été connus pour leurs plans de guerre bien conçus et sans faille, et l’assaut de la forteresse la mieux défendue de Brigia n’a pas fait exception à la règle. Les assauts des Modules d’Atterrissage ont été bien planifiés et les troupes se sont rapidement déployées, ainsi que les Dreadnoughts qui ont détruit les bunkers. Les tirs de couverture des formations Land Speeders ont permis de maintenir les ennemis sur les remparts et d’éliminer les principales tourelles de canons montés sur les bunkers. Avec un timing précis et une précision mortelle, les Impardonnés ont progressé à travers les défenses, se frayant un chemin vers l’intérieur. Ils étaient prêts pour la deuxième phase de l’opération - une attaque finale sur le donjon central où le Grand Capitaine Tylius était caché - quand l’inattendu s’est produit.

Il y avait deux facteurs que le Grand Maître Suprême Purson n’avait pas prévus. Premièrement, une nouvelle cible d’opportunité est apparue sur le champ de bataille - Cypher. Les Impardonnés avait suivi sa trace pendant si longtemps et avait été si frustré par sa fuite à chaque instant que tous les efforts déployés sur la bataille et sur Tylius furent détournés vers l’appréhension de Cypher. Son apparition dans la ligne des tranchées attira immédiatement les réserves de Terminators de Purson, qui se téléportèrent pour tenter d’encercler leur proie. Le Grand Capitaine Tylius était cependant un tacticien rusé et il a choisi cet instant pour libérer sa force de réserve jusqu’alors insoupçonnée. Une importante formation de Terminators de Space Marines du Chaos se téléporta pour aider à la défense de sa forteresse, tandis que des foules de Cultistes furent appelées depuis les centres de population voisins. Tylius était en effet un Déchu, et il avait conclu un pacte maudit, participant totalement au plan labyrinthique de l’Alpha Legion.

Cela n’avait rien à voir avec les précédentes actions secrètes ou escarmouches que les Impardonnés avaient mené dans tout le Secteur Gothique. La guerre qui avait éclaté au-dessus des bunkers fortifiés fut intense, prolongée et destructrice.

Cypher avait traversé le champ de bataille avec rapidité et assurance. Il était difficile de le suivre dans le labyrinthe des tranchées et sans les Land Speeders qui zoomaient au-dessus de lui, ils l’auraient perdu ou se seraient trompés de bunker dans lequel il avait trouvé un refuge temporaire. Encore et toujours, les Impardonnés ont débusqué leur proie de prédilection - une bataille en cours au milieu de la conflagration qui faisait rage tout autour d’eux. Avec ses deux pistolets, le guerrier en robe fit une brèche dans les défenseurs de Brigia et garda une longueur d’avance sur ses poursuivants. Alors que les tirs de ses deux pistolets se succédaient tout autour de lui, Cypher atteignit une porte qui s’ouvrait sur un complexe souterrain en contrebas. En utilisant son Pistolet à Plasma à sa puissance maximale, l’insaisissable Déchu a fondu à travers le plastacier renforcé et a disparu dans les tunnels avant que l’escouade la plus proche de la Deathwing ne puisse l’atteindre.

Alors même que les Gantelets Énergétiques élargissaient le trou dans la porte anti-souffle pour qu’ils puissent le suivre, les Terminators du Chaos lancèrent leur contre-attaque. Bientôt, les Impardonnés étaient trop pressés pour les suivre, alors que les Dark Angels, lourdement blindés, affrontaient leurs frères félons, échangeant des coups titanesques.

Bien que le combat ait été féroce, et que leur proie ait probablement déjà fui, les Chapitres Impardonnés n’ont pas battu en retraite. D’une ténacité notoire, les vrais Fils du Lion fauchèrent les hordes de Cultistes qui avançaient. Le choc des Terminators a d’abord été égal, mais les Impardonnés ont été poussés par une juste fureur, qui s’est finalement avérée décisive. Finalement, la dernière escouade d’ennemis avilis fut éliminée par une seule explosion d’énergie bien placée provenant de l’arme à plasma d’un Land Speeder Vengeance. Ce n’est qu’alors que les Impardonnés ont pu reprendre la poursuite de Cypher et l’assaut final de la forteresse pour éliminer Tylius. Les deux forces sont arrivés trop tard - car Cypher et Tylius avaient réussi à s’échapper[15].

Dans la Tempête de l’Œil

Sur Brigia, il fut établi que les Space Marines du Chaos étaient profondément impliqués avec les Déchus, et il n’était pas vraiment surprenant que les indices qui avaient conduit les Impardonnés à travers le Secteur Gothique les menèrent alors vers le refuge le plus détesté : l’Œil de la Terreur. Les rapports sur les actions des Dark Angels sur Brigia avaient déjà atteint Terra et les questions commençaient à se poser sur le Roc. Alors même que les réponses étaient élaborées pour expliquer pourquoi des éléments de leurs Chapitres étaient apparus si loin des missions qui leur avaient été assignées, les Impardonnés traçaient leur route vers les zones interdites.

La partie la plus redoutée de la galaxie, l’Œil de la Terreur, est un trou dans la réalité - une déchirure béante où le Warp se déverse dans l’espace réel. Cette masse tourbillonnante n’était pas seulement le foyer de tempêtes Warp déchaînées, mais aussi un refuge relativement sûr pour de nombreuses Légions Space Marines du Chaos. Il était même périlleux de suivre le signal, car les Psykers qui ouvraient leur esprit en direction de l’Œil de la Terreur risquaient de devenir une proie des choses venues de l’au-delà. Les Archivistes Dark Angels, cependant, ont osé défier les puissances obscures afin d’atteindre leur proie - en suivant la piste jusqu’à l’extrême limite des planètes jumelles Cocytus I et II. Il ne s’agissait pas de planètes entièrement contaminées et immergées dans les énergies chaotiques, mais plutôt de corps astraux qui maintenaient une orbite à la limite du Secteur Sentinelle - une région de l’espace qui n’était qu’occasionnellement enveloppée par l’Immaterium.

L’Imperium interdisait de voyager trop près de l’Œil de la Terreur, mais un conseil du Cercle Intérieur avait été convoqué pour discuter du plan. Cette région était notoirement instable et dangereuse, et pour y pénétrer, ils devaient naviguer autour de tourbillons temporels, d’anomalies spatiales et peut-être de flottes de combat des Space Marines du Chaos. De plus, une présence impériale entourait l’Œil de la Terreur - des postes d’écoute et des champs de mines flottants jusqu’aux mondes fortement fortifiés. Il serait donc difficile de pénétrer dans l’Œil de la Terreur sans être observé. Après l’action sur Brigia, plusieurs Inquisiteurs avaient déjà été dépêchés pour examiner la présence signalée de l’Alpha Legion méprisée. Les Chapitres des Impardonnés ne pouvaient pas se permettre d’attirer davantage l’attention sur eux.

Tous les successeurs des Dark Angels avaient cependant hérité de la ténacité légendaire de leur Primarque, et n’ont donc pas reculé devant les défis toujours plus nombreux. Bien que de nature réservé, ils enrageaient de voir leur proie s’enfuir dans ce lieu. Que leur long et tortueux chemin à travers le Secteur Gothique puisse se terminer sur un échec était insupportable. Les Dark Angels et leurs successeurs avaient soif de réagir - de mener le combat contre leur ennemi. Le Grand Maître Suprême Purson accepta d’envoyer une Force de Frappe au bord de l’Œil de la Terreur.

Les Impardonnés ont envoyé un seul Croiseur d’Attaque des Lions Sable, le Fury of Caliban, dans les brumes tourbillonnantes. Il transportait des Compagnies rassemblées des Dark Angels, des Angels of Vengeance, des Angels of Redemption et des Lions Sable. Au début, tout s’est bien passé - ils ont réussi à surmonter les tempêtes Warp et à émerger dans l’espace réel pour contourner toutes les stations impériales. Les transmissions vers le Roc étaient inégales et peu fiables, mais le Fury of Caliban avait atteint l’orbite de Cocytus I. Une Force de Frappe tomba immédiatement sur la planète.

Si près de l’Œil de la Terreur, toutes les lectures et les scanners à distance étaient corrompus, et les communications s’effaçaient. Ne sachant pas à quoi s’attendre sur un monde qui avait si souvent été englobé dans la folie tourbillonnante de l’Œil de la Terreur, la première équipe de largage a dû sonder le site de la dernière émission de signal. Elle y trouva une planète enveloppée de brume, sa surface rocheuse étant en grande partie stérile. Ici et là se dressaient des arcs de pierre ou des piliers renversés, vestiges d’une culture ancienne. Les rochers, usés par le temps et les intempéries, portaient également des signes de la déformation des pierres - des visages lorgnants ou des symboles de mort étaient gravés dans la pierre elle-même. Avec précaution, les Impardonnés avancèrent dans le paysage sinistre, incertains de ce qu’ils cherchaient. Mais lorsqu’ils l’ont vu, ils ont su qu’ils étaient sur le bon chemin.

Là, dominant les brouillards, se trouvait ce qui ressemblait au même style de forteresse que le Roc lui-même. Vêtus de plastacier et d’adamantium, les murs et les remparts étaient hérissés d’armes. La grande tour portait les icônes caractéristiques des Dark Angels - la figure ailée et encapuchonnée portant une épée. En y regardant de plus près, il était évident que la forteresse n’avait pas été construite en hommage, mais en dérision - une Tour des Anges Déchus. Un visage au crâne sinistre sortait de la capuche, des crânes ornés de pointes et plusieurs cages de fer étaient accrochées au-dessus des remparts. Nombre de ces potences portaient des restes de squelette à l’intérieur de l’armure des Dark Angels.

Des renforts furent demandés - car un repaire de Déchu avait peut-être été trouvé. Mais les Dark Angels étaient prudents - car ce n’était qu’une question de temps avant que le flux et le reflux du Warp ne consument à nouveau entièrement Cocytus I et II dans ses tempêtes déchaînées. Lorsqu’il fut signalé que le signal distinct de Cypher était sur la planète, le Grand Maître Suprême Purson donna à la fois l’ordre d’attaquer et celui d’envoyer un second vaisseau. C’est ainsi que commencèrent les Guerres Oubliées - une bataille acharnée sur Cocytus I qui attira la moitié des Dark Angels et des Angels of Redemption, trois Compagnies des Angels of Vengeance, et tout le Chapitre des Lions Sable.

La corruption s’est aggravée et les tempêtes ont rapidement attiré les planètes jumelles. Les batailles firent rage alors que les Impardonnés purgeaient tanière après tanière des cultistes, des mutants et des renégats - s’enfonçant toujours plus profondément dans les continents désolés des deux planètes. Deux fois Cypher leur avait échappé. Ce qui était encore plus exaspérant, c’est qu’il leur avait envoyé des messages, les exhortant à partir et les avertissant qu’ils se dirigeaient vers un piège. À contrecœur, Purson a dû admettre que Cypher semblait avoir raison. Il donna l’ordre de battre en retraite lorsque les tempêtes Warp s’abattirent sur la région. Il lui répugnait à abandonner les batailles, mais il savait que son temps était compté.

Les Lions Sable ont cependant refusé. Depuis la scission en Chapitres, chaque successeur devait rester autonome, mais les Dark Angels avaient toujours gardé plus de contrôle sur leur successeur que ce qui était prévu dans les principes de la Deuxième Fondation, autre secret qu’ils gardaient caché. Tant de fois, leur Primarque Lion El’Jonson s’était obstiné à maintenir une position ou avait refusé de céder, et l’acte de défi des Lions Sable semblait plus proche de leur puissant aïeul. Pendant un moment, Purson a hésité. N’emmenant avec lui que son garde du corps, le Grand Maître Suprême redescendit sur la planète. Il ordonna à la flotte - car il y avait maintenant six de leurs vaisseaux en orbite - de s’éloigner de l’Œil de la Terreur. Il les contacterait lorsque la tempête se calmerait. Personne ne le savait alors, mais c’était la dernière fois que quelqu’un voyait Purson et les Lions Sable.

Les tempêtes étaient devenues très violentes - les bras en spirale qui tournaient sans cesse devenaient de plus en plus larges à mesure que le Chaos brut vomissait du centre de l’Œil de la Terreur - et la frégate Vendetta s’est perdue dans le Warp. Le tumulte offrait un avantage : la flotte des Impardonnés s’échappa de l’Œil de la Terreur et passa la Porte Cadienne sans être vue grâce à l’obscurité impénétrable. Elle fut la seule à avoir survécu pour ramener la nouvelle de ces événements au Roc. Les survivants furent consternés de constater que, bien qu’ils aient disparu depuis quelques années à l’intérieur des tempêtes, il s’était écoulé en espace réel plus de mille ans. De nombreuses petites tentative furent tentés pour pénétrer dans ce trou noir, mais aucune n’avait réussi.

Lorsque les tempêtes ont enfin cessé, une petite Force de Frappe avait été envoyée dans l’Œil de la Terreur une fois de plus - mais aucun signe de Cocytus I ou de sa planète jumelle n’a pu être trouvé. C’était comme si l’Œil de la Terreur les avait avalé.

Cypher, cependant, était revenu, et beaucoup plus rapidement. Son signal révélateur est apparu dans le même système que celui du Roc, qui a rapidement fait appel à des équipes de chasseurs pour le rechercher. Une fois de plus, il leur échappa, mais pas avant de les avoir conduits dans une cathédrale dédiée à l’Empereur, vide, sur une planète en ruines et désolée. Là, ils trouvèrent soigneusement placés, là où ils ne pouvaient pas les manquer, l'Épée des Secrets et le Heaume du Lion, les icônes les plus puissantes des Dark Angels et les équipements portés par leur Grand Maître Suprême depuis.

Qu’il s’agisse d’un piège ou d’une épreuve, les Chapitres des Impardonnés ont subi de graves pertes sur Cocytus, et ces événements allaient avoir de profondes répercussions sur les Fils du Lion. Pour couvrir leurs pertes immédiates après que leurs guerriers aient été considérés comme perdus dans la guerre, les ressources du monde du recrutement des Lions Sable - l’orbe d’ébène de Nachwald - a été usurpé pour réapprovisionner les Angels of Vengeance et les Angels of Retribution. Les Dark Angels ont mis en scène une fausse explosion de plasma à bord du Roc pour expliquer la perte de leurs archives, car le Cercle Intérieur avait décidé de détruire toutes les archives relatives à l’événement. Pour cela, ils ont été grandement aidés par la distraction causée par la plus grande invasion Ork enregistrée dans l’Imperium et les bouleversements politiques de la Décapitation, lorsque les assassins ont frappé les Hauts Seigneurs de Terra. Inconnus de tous, ils ont également eu la chance que les trois membres de l’enquête d’investigation secrètement chargés d’examiner les activités étranges des Dark Angels aient disparu à la suite de divers accidents inexplicables.

Quant aux survivants de Cocytus qui ont fini par revenir, ils ont été répartis entre les Chapitres des Impardonnés afin que leur afflux soudain ne soit pas remarqué. Pour le reste de leur vie, chacun d’entre eux fut étroitement surveillé par les Chapelains de la Compagnie pour s’assurer que l’exposition prolongée à Warp ne les avait pas contaminés de quelque manière que ce soit.

Les Dark Angels ne parlent pas des Guerres Oubliées, et elles ne furent pas compilées dans les contes apocryphes racontés à leurs initiés. Ils ont fait de grands efforts pour s’assurer que toutes les références à cette campagne ou aux Lions Sable soient supprimées des archives dont disposait l’Adeptus Terra. Pourtant, la coutume et le cri de guerre des fils du Lion El’Jonson est de "Ne jamais oublier, ne jamais pardonner". Au fond des donjons du Roc se cachent les seuls récits qui restent, et seuls ceux du Cercle Intérieur apprennent ce sacrifice héroïque qui doit rester à jamais inconnu[16].

La Chute dans les Ténèbres

« Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que Cypher nous teste, cherchant toujours à prendre nos mesures, à nous pousser au-delà de nos limites. Ceux qui échouent ne vivent pas longtemps. »
- Grand Maître Folcalor, de la 1ère Compagnie des Angels of Vengeance.
Les Dark Angels et leurs successeurs sont prêts à tout pour mettre la main sur Cypher, mais ce dernier est parvenu à leurs glisser entre les doigts un nombre incalculable de fois.
Au cours de leur quête millénaire pour traquer les Déchus, les Chapitres des Impardonnés ont traqué et capturé des centaines de leurs frères damnés. Pour les aider dans cette tâche, ils ont modifié l’organisation de leur Chapitre. Bien que la Deathwing et la Ravenwing soient uniques aux Dark Angels, la plupart des Chapitres des Impardonnés ont leurs propres équivalents.

Les Impardonnés capturent les Déchus, tout individu suspecté d’être un Déchu, ou même tout individu qui est soupçonné d’avoir eu un contact avec un Déchu. Ils sont placés dans la crypte de stase d’un Dark Talon et transportés vers le Roc. Une fois sur place, ils sont conduits en procession solennelle dans les donjons très isolés. Dans les profondeurs de la Forteresse-Monastère des Dark Angels, dans les catacombes où seuls les plus hauts membres du Cercle Intérieur peuvent s’aventurer, tous ces prisonniers sont condamnés.

Les Chapelains-Investigateurs, aidés par les pouvoirs psychiques du Grand Maître des Archivistes, recherchent deux choses chez les Déchus. Tout d’abord, ils veulent entendre un récit complet du traître - son histoire, son but et ses actions avant et pendant la chute de Caliban. Ensuite, et surtout, ils veulent que le coupable se repente, car ce n’est qu’après s’être repenti que le Déchu sera libéré. Les tourments sont longs, les méthodes sont brutales.

Chaque année, les Dark Angels s’égarent un peu plus, bien que certains individus soient bien pires que d’autres. Les actes cruels autrefois considérés comme méprisables font désormais partie intégrante de la méthode de tout Chapelain-Investigateur. Pour obtenir des aveux, il n’y a pas de tourment auquel Asmodai, l’actuel Maître des Chapelains-Investigateur, ne soumettra pas un prisonnier. C’est ce sort qui attend Cypher, si jamais il était pris[17].

La Piste des Révélations

Au cours des millénaires, la piste de Cypher a, à maintes reprises, mené les Chapitres des Impardonnés à une nouvelle révélation. Cela a inclus la reconnaissance de preuves qui ont conduit à la capture d’un Déchu, la détection d’une source cachée de corruption qui s’est infiltrée dans l’Imperium, ou même la découverte d’un nouveau monde idéal de recrutement. Sans la poursuite de Cypher, les Dark Angels n’auraient jamais atterri sur le Monde Sauvage de Kimmeria, et les Angels of Vengeance n’auraient pas réalisé que le Monde Mortel de Damnia pourrait servir comme l’un de leurs principaux mondes de recrutement.

Pourtant, toutes les révélations faites lors de la chasse à Cypher n’ont pas été bénéfiques. De nombreux commandants de la Ravenwing, audacieux et enthousiastes, ont été gravement trompés par l’apparition de Cypher sur le champ de bataille. Seuls ceux qui prouvent leur capacité à poursuivre agressivement, tout en anticipant les pièges et les ruses de l’ennemi, survivent longtemps dans la 2e Compagnie des Dark Angels[18].

Mauvaise Direction

Dans certains cas, il est difficile de comprendre si les Chapitres des Impardonnés chassent Cypher ou si c’est l’inverse. C’est une tactique privilégiée de Cypher que d’apparaître sur un champ de bataille impliquant les Fils du Lion, se matérialisant soudainement à des moments si inopportuns qu’il s’est avéré impossible de l’appréhender.

Le plus célèbre de ces cas s’est peut-être produit lors de la bataille finale de la campagne des Étoiles Rouges. En désespoir de cause, pour couper la tête d’une Waaagh! Ork qui était en train de se constituer, tout le Chapitre des Dark Angels a été déployé en masse. On espérait que la Deathwing pourait attirer et éliminer le chef de guerre Ork Zogax le Grand avant que les Space Marines ne soient submergés par la marée verte. Hélas, ces espoirs ont été anéantis lorsque les Mékanos de Zogax ont déployé une sorte de dispositif de brouillage qui a empêché la Deathwing de se téléporter à proximité du Big Boss.

Le Grand Maître Suprême Alloken a dirigé sa propre équipe de commandement et la 3e Compagnie pour tenter de percer les gardes du corps lourdement blindé du chef de guerre Zogax. Cependant, aidés par toutes sortes de machines de combat mécanisées, les Orks se sont avérés trop puissants. La percée des Dark Angels fut presque épuisée lorsque Alloken apparut devant le Big Boss Ork, équipé d’une Hache Tronçonneuse. Tragiquement, le Grand Maître Suprême fut abattu, mais alors que Zogax s’apprêtait à réclamer le Heaume du Lion à son profit, sa main fut vaporisée par un éclair de plasma. Hurlant de colère et de surprise, l’imposant chef de guerre Ork leva les yeux juste à temps pour recevoir une rapide salve de pistolet à travers son œil valide et son œil bionique. Même dépourvu de la partie arrière de son énorme crâne et de la majorité de son cerveau, Zogax a continué à se battre pendant quelques instants encore avant de tomber, en se trémoussant.

Cypher apparut, tournant en cercle tandis que ses deux canons s’embrassaient. Le Pistolet à Plasma était assez puissant pour faire faire des trous dans l’épais blindage qui recouvrait les Méganobz, tandis que les tirs de son Pistolet Bolter touchaient des points plus vulnérables, comme les articulations ou les visages des Orks. Beaucoup furent tués sous cette cavalcade de tirs, les jets de sang, de vapeur et d’huile noire des Orks jaillissant des tas de blindages effondrés. En rangeant les deux pistolets, Cypher traîna Alloken et ses précieux équipements dans une tranchée voisine, puis s’élança alors même que les Dark Angels les plus proches se rapprochaient. Ignorant les Orks restants, les Dark Angels concentrèrent leurs tirs sur le personnage à capuche, mais il se cacha derrière les carcasses fumantes de véhicules accidentés. En quelques instants, le dispositif de brouillage du champ de force qui empêchait la Deathwing de se téléporter vers la surface fut dissipée et la 1ère Compagnie put arriver pour assurer la victoire.

De Cypher, nulle trace ne fut trouvée[19].

La Voix de la Discorde

Dans toute la galaxie, la légende de Cypher - le mystérieux solitaire qui se bat pour la liberté - a été connue sous de nombreux noms. Il a parfois été confondu avec le Sauveur de Praxus, la Voleur de Nova Terra et, plus récemment, la Voix de l’Empereur. Un autre mystère est de savoir si Cypher a réellement pris ces pseudonymes ou si sa présence n’a fait que lancer une nouvelle série de rumeurs. Lorsque Cypher arrive sur une planète, il a prouvé sa capacité à persuader et à cajoler les masses mécontentes pour qu’elles se rebellent. Cela a alarmé l’Imperium, qui ne peut pas déterminer s’il utilise la manipulation, le pouvoir de sa mystique ou un pouvoir psychique jusqu’alors non identifié. De même, il est souvent difficile de discerner si le message de Cypher à d’innombrables milliards de personnes est de s’élever contre la dure oppression, ou pour la justice à travers la galaxie, ou s’il arrive simplement en même temps qu’un autre livre un tel message. Ce qui est sûr, c’est que la présence de Cypher provoque une réaction rapide et inévitable.

Que Cypher utilise une planification méticuleuse ou une capacité née de Warp à faire basculer les chances, c’est souvent l’un des Chapitres des Impardonnés qui est envoyé pour réprimer la pire de ces rébellions. Parfois, ils ont découvert des Cultistes du Chaos ou une quelconque machination de l’Alpha Legion mise en place sous couvert d’un message d’un agitateur. Dans plusieurs cas, comme lors du Nova Terra Interregnum, un ou plusieurs Déchus ont été tués par l’anarchie montante. Ce n’est qu’en suivant la piste de Cypher que les Impardonnés ont trouvé et capturé les coupables - mais à d’autres moments, il semblait déterminé à aider les Déchus à s’échapper.

Les Dark Angels pensent que Cypher est un expert en manipulation des autres dans leurs combines. Certains servent de gardes du corps et sont prêts à donner leur vie pour Cypher. D’autres, cependant, seraient consternés de réaliser qui ils ont aidé, et qu’ils ont été dupés par un ancien allié qui n’est pas du tout ce qu’il semble être.

Dans la bataille, les rebelles, les escouades de Terminators du Chaos et les Princes Démons ont tous accompagné Cypher. Il a rassemblé et dirigé des escouades de Déchus qui ont fait campagne ensemble depuis la chute de Caliban, et il a combattu aux côtés des imposantes machines de guerre du Mechanicum Noir. Mias Cypher s’est battu aussi aux côtés des forces de l’Imperium, dirigeant fréquemment les Gardes Impériaux, les escouades de Space Marines ou toute autre Force de Défense Planétaire, tout en se faisant passer pour un Space Marine loyal à l’Empereur. La seule chose qu’ils ont tous en commun est qu’ils servent un but dans les plans de Cypher et qu’il les abandonne facilement à leur sort selon les circonstances de sa mission. Il n’hésitera pas à les sacrifier si cela lui est bénéfique, mais une seconde de plus lui sera nécessaire pour échapper aux griffes de ses poursuivants.

De leur côté, les forces des Impardonnés cherchent à chasser Cypher, quel que soit son entourage. Cela a, plus d’une fois, amené les Dark Angels et les Chapitres successeurs à entrer en conflit direct avec leurs propres alliés. Certains, comme les Silver Skulls et les Black Templars, ont une inimitié amère envers les Impardonnés et font tout leur possible pour éviter de travailler avec eux[20].

Émetteur : Flotte de Chasse Phaleg
Récepteur : Tour des Anges
Destinataire : Grand Maître Azrael
Intermédiaires : Aucun. Réservé aux membres du Cercle Intérieur.
Date : 3677999M41
Canal Télépathique : Épistolier Kheros
Réf : FLN/30724592/IP
Auteur : Chapelain-Investigateur Phaleg

Comme toujours, le Tarot a su guider mes pas avec justesse. Sur Amistel, j’ai capturé trois des disciples d’un hérétique se faisant appeler la Voix de l’Empereur. Leurs informations se sont révélées précieuses. Ils reçoivent leurs ordres de Lelithar, où le culte est le plus développé. Leurs descriptions du Magos correspondent au Déchu un-zéro-zéro. Je vous enjoins d’envoyer la Tour des Anges et la puissance du chapitre dans le secteur Agrapinna.

Les agissements de un-zero-zero ont déstabilisé le secteur entier et provoque une réaction considérable au sein de l’Ecclesiarchie. Inutile de jouer sur la discrétion, il faudra nous frayer un chemin jusqu’à lui. Le fait qu’il se montre ouvertement si près des vestiges de Caliban requiert une intervention d’urgence. Je pense que la Porte est sur le point d’être attaquée. La capture du Déchu n’est plus qu’une question de temps.[3]

Que Sait l’Inquisition ?

Il appartient à l’Inquisition de chercher des réponses, de traquer l’hérésie et la corruption et de percer les mystères qui menacent l’Imperium de l’Humanité.

Si l’Adeptus Astartes est souvent en mesure d’éviter une grande partie de la bureaucratie impériale, il doit faire preuve de prudence avec les Inquisiteurs. L’Inquisition existe en dehors de la hiérarchie standard, et comme son autorité découle directement de l’Empereur Lui-même, rien n’est à l’abri de son examen. Elle est attiré par les mensonges et les dissimulations comme les prédateurs sont attirés par l’odeur du sang. Des mondes entiers considérés comme hérétiques peuvent être détruits sur simple ordre d’un Haut Inquisiteur. Au besoin, ses droits s’étendent même aux mondes d’origine et aux pratiques de recrutement des Space Marines.

Il est difficile de déterminer ce que l’Inquisition sait ou soupçonne à propos de Cypher. Depuis la mystérieuse chute de leur monde d’origine, les Dark Angels ont fait l’objet de nombreuses enquêtes, dont la plupart n’ont jamais abouti. Souvent, une affaire plus urgente intervient, ou l’Inquisiteur en question est mis sur la touche ou pire encore. Des divergences, comme l’abandon par les Angels of Redemption des alliés impériaux pour poursuivre leurs propres missions de recherche et de destruction, ont été dûment notées. Le nom de Cypher, et la fréquence avec laquelle les rumeurs se répandent à son sujet, ont également été marqués comme étant remarquables.

Il y a eu plusieurs cas où Cypher a agi pour cacher non seulement sa trace, mais aussi les indiscrétions des Impardonnés. Certaines preuves et certains soupçons subsistent encore, mais l’Imperium étant attaqué sous tous les angles, il n’y a pas encore eu d’enquête complète. Cependant, ce ne peut être qu’une question de temps avant que l’Inquisition ne se joigne elle aussi à la chasse à Cypher, si ce n’est déjà fait[21]

Partout et Nulle Part

Il est impossible de suivre les actions de Cypher avec un quelconque degré de précision. La plupart des observations confirmées proviennent, sans surprise, des Chapitres des Impardonnés. Ils tiennent des registres minutieux sur Cypher - codifiant chaque rumeur, documentant chaque observation potentielle - de sorte que des salles entières du Librarius sont consacrées à de simples spéculations sur leur némésis.

Au cours des millénaires, quelques Inquisiteurs ont effleuré l’existence possible des Dark Angels Déchus, sans toutefois la reconnaître comme telle. Dans une poignée de leurs archives, il est même fait mention de Cypher en particulier - bien qu’il ne soit pas toujours identifié par son nom. Plusieurs documents manquent dans ces collections, ce qui est largement dû à l’intervention de Cypher lui-même.

Les mouvements de Cypher avec d’autres forces renégates sont encore moins bien documentés. La principale source de ces tractations vient du Journal de Bord des Condamnations saisi aux Scourged par le Grand Maître de la Deathwing de l’époque, Valefor, pendant les Batailles de la Marée Sombre[22].

  • Vers M31, Premier Contact ? : Il est probable que les Dark Angels ont connu leurs premiers accrochages avec le Déchu identifié comme Cypher au cours de leur quête pour découvrir de nouveaux mondes de recrutement. Plus d’une douzaine d’entrées ont été enregistrées, citant des circonstances mystérieuses, des actes de sabotage et des pertes de vies humaines, tant chez les Dark Angels que chez leurs recrues potentielles. Ces attaques ont influencé les mondes qui ont été choisis à l’origine (ou non, comme cela s’est souvent avéré). Rétrospectivement, plusieurs Archivistes ont suggéré que ces attaques ont été initiées par Cypher. Il est certain que le Massacre d’Olney et la perte du dernier Stormbird de la Légion sur les lunes de Sestus portent sa marque mystérieuse.
  • 580.M31-632.M32 : Les Guerres Oubliées : Les Dark Angels, ainsi que les Chapitres successeurs, les Angels of Vengeance, les Angels of Redemption et les Lions Sable, se lancent sur la piste des multiples Déchus. Les indices les mènent à travers le Segmentum Obscurus et dans le Secteur Gothique. Ce n’est qu’avec le recul que les Dark Angels se rendent compte de l’ampleur du piège qui leur avait été tendu. On savait que Cypher existait depuis des centaines d’années avant cette campagne, mais c’est cet événement qui a choqué les Chapitres des Impardonnés en leur faisant prendre conscience de la véritable ampleur du danger qu’il représentait.
  • Vers M33 : Vraiment Oublié : Les Apocryphes de Davio énumèrent les Chapitres suivants comme étant les Chapitres de la Seconde Fondation issus des Dark Angels : les Angels of Absolution, les Angels of Redemption, et les Angels of Vengeance. À cette époque, le nom de Lions Sable a déjà été censuré.
  • 822.M33 : Bataille de Vermilac Prime : L’intervention opportune de Cypher empêche les Orks de s’emparer du Heaume du Lion et de l'Épée des Secrets du corps du Grand Maître Suprême Alloken tombé au combat.
  • 997.M33 : Sauveur de Praxus : Les Angels of Redemption trouvent la sédition sur un de leurs propres mondes de recrutement. Cypher, sous le couvert du Sauveur de Praxus, manipule les pratiques de recrutement, sélectionne et entraîne les guerriers sauvages pour augmenter leurs chances d’être choisis. Il s’échappe avant de pouvoir être appréhendé.
  • 257.M35 : Le Nova Terra Interregnum : Les sécessionnistes de Nova Terra déclarent une nouvelle loi, prétendant prendre la relève des Hauts Seigneurs de Terra. Cypher tisse à travers l’anarchie, sa piste mettant en évidence les nombreux Déchus qui ont pris des positions de pouvoir lors des soulèvements du Segmentum Pacificus. La rumeur veut même que Cypher lui-même ait pris position au sein du Conseil d’Ur - l’organe dirigeant de Nova Terra. Une attaque audacieuse de la Ravenwing attaque Nova Terra, mais ne parvient pas à appréhender les prisonniers.
  • 290-310.M36 : L’Hérésie Rouge : Au cours de l’Âge de l'Apostasie, la peste de l’Hérésie Rouge éclate dans le secteur de Don’lorth, annonçant les batailles ultérieures qui seront connues sous le nom de le Fléau de l’Incroyance. Au plus profond du Segmentum Tempestus se trouve un amas d’étoiles qui soutient le secteur très peuplé de Don’lorth. C’est là que s’élève le culte des anciens dieux. Les agitateurs et les anarchistes attisent les Ruches en une rébellion ouverte. Les ouvriers, dont le nombre se compte par milliards, sont invités par les prêtres en robe rouge à se libérer de leurs chaînes et à rejeter le dieu cadavre qu’est l’Empereur. Le massacre horrible de tous les agents de l’Adeptus Administratum et de l’Adeptus Ministorum suffit à attirer de vastes flottes de forces armées impériales.
Cherchant un moyen rapide de mettre fin à la rébellion, le Chapitre des Silver Skulls se déploie en masse dans une tentative désespérée de tuer les dirigeants de la secte montante. La chasse est désastreuse : les attaques des Modules d’Atterrissage sont prises en embuscade et de nombreux Thunderhawks sont abattus en route vers leurs objectifs. Seule l’arrivée des forces de la Deathwing et de la Ravenwing des Dark Angels, ainsi que de la 3e Compagnie des Angels of Vengeance, permet d’éviter une défaite certaine. Cependant, les Silver Skulls observent que la Deatwing a abandonné la bataille à la poursuite d’un mystérieux Space Marine en tenue de combat.
Avant que Cypher ne s’échappe, un Archiviste des Angels of Vengeance détecte plusieurs Déchus enrôlés dans la hiérarchie de l’Hérésie Rouge. Les Silver Skulls sont laissés à eux-mêmes pour se sortir de leur propre situation. Ils le font, mais condamnent ouvertement les Dark Angels ; une autre protestation officielle est déposée auprès des Hauts Seigneurs de Terra.
  • 624.M36 : Une Lame Hors du Temps : Bien qu’impossible à réparer dans le temps, il semble que ce soit le premier cas enregistré où l’on voit Cypher porter le couteau de phase C’tan - une arme similaire à l’Épée de Phase C’tan utilisée par les Assassins Callidus. La lame du couteau peut entrer et sortir de l’espace réel par réalignement dimensionnel, elle est donc capable de contourner les blindages et les champs de protection. Le couteau a été perdu à un moment donné lors de la bataille contre le C’tan connu sous le nom de Deceiver, au début de la 13e Croisade Noire. Cependant, la bataille s’est déroulée dans le Warp et semble avoir été soumise à une étrange boucle dans le continuum du temps ou dans la réalité elle-même. Cypher est le plus souvent vu sans la lame, mais fidèle à son nom, le couteau revient de temps en temps sous sa cape.
  • 154.M37 : Les Mines du Golfe Noir : Les quelques survivants de la flotte de contrebandiers de Zargosoan se brisent sous la pression d’une force des Dark Angels dirigée par le Maître Chapelain-Investigateur Molocia. Ils racontent l’histoire d’un étranger masqué qui s’est frayé un chemin à bord de leur navire amiral, le Black Needle, pour réclamer des pourparlers. Il connaissait le code du contrebandier et a invoqué les rites du combat - gagnant son duel et prenant la place d’un compagnon expérimenté.
En un an, l’étranger s’est hissé au sommet, battant le précédent capitaine en combat singulier. Sous sa direction, la flotte de Zargosoan - cinq navires en tout - a concentré ses raids le long des Mines du Golfe Noir. Là, au milieu des champs d’astéroïdes tentaculaires et des plates-formes orbitales construites par l’homme, les contrebandiers ont fait des raids sur les complexes miniers les uns après les autres, en tirant de nombreux navires-citernes remplis de minéraux et de gaz recherchés. Il s’avère que le chef de la colonie minière - connu sous le nom de Tyran du Golfe Noir - était une figure très recherchée par les Dark Angels.
  • 665.M38 : Intrigue inquisitoriale : Lors d’une mission secrète, l’Inquisiteur Arnuldus, qui portait une capuche pour couvrir ses hideuses blessures, est remplacé par Cypher, qui agit à sa place. Arnuldus n’a jamais été retrouvé depuis. Après avoir utilisé sa nouvelle apparence pour détruire de nombreux documents sensibles se rapportant à la fois à lui-même et aux Chapitres des Impardonnés, Cypher prend le contrôle de la chaîne de commandement d’Arnuldus et réoriente la défense de Septius VII - ce qui entraîne l’effondrement complet d’un Monde-Ruche impérial. Seule l’Alpha Legion peut faire remonter l’action à Cypher.
  • 200-500.M39 : Dans l’Œil : Bien que les Impardonnés l’ignorent, Cypher passe cette période à l’intérieur de l’Œil. Là, pendant un temps bien plus long que les années qui passent dans l’espace réel, il prend contact avec divers groupes de Déchus. C’est pendant cette période qu’il fait de nouvelles alliances avec les Légions, en particulier l’Alpha Legion. Des rapports sur Cypher continuent de hanter la galaxie, les Dark Angels et les Chapitres qui leur ont succédé pourchassant les fausses rumeurs - dont certaines ont été lancées il y a longtemps par Cypher lui-même.
  • 518.M39 : Rébellion des Cent Planètes : Trop souvent moqué à tort par l’Alpha Legion, Cypher prend une certaine revanche sur eux. Il conduit délibérément les Dark Angels sur le chemin du prêtre Alldric le Subversif. Alldric a, grâce à de grands efforts et à une longue planification de la part de ses alliés de l’Alpha Legion, mené une bande de planètes aux frontières de la Région Voilée à rejeter le joug de l’Imperium. En une décennie, les Dark Angels et plusieurs de leurs Chapitres successeurs répriment les soulèvements des Cultistes du Chaos et tuent leurs chefs.
De telles actions sont doublement agréables pour Cypher, car non seulement il se venge des machinations de l’Alpha Legion , mais il frustre encore plus les Dark Angels. Pour leur rôle dans la campagne, les Hauts Seigneurs de Terra leur décernant de nombreux insignes d’honneur et des rubans de campagne pour leurs actions. Les austères Dark Angels portent rarement de tels éloges, mais se sentent obligés de le faire dans ce cas. Au fond, le Cercle Intérieur fulmine devant le déshonneur - car ils connaissent la vérité, que les insignes ne sont qu’un symbole de leur échec à capturer Cypher une fois de plus.
  • 976.M41 : Libération d’Amadis : Cypher fait une apparition lors de la bataille finale de la Libération d’Amadis, arrivant à temps pour rallier les derniers défenseurs face aux assauts de la vague Cultistes du Chaos. Seul un soldat de la Force de Défense Planétaire survit et il prête serment au mystérieux étranger en robe de ne jamais révéler la vérité sur ce qui s’est passé et de na pas parler de la présence du Space Marine renégat. Lorsque le seul survivant salue les Dark Angels alors qu’ils arrivaient pour éliminer les derniers ennemis, il ne mentionna pas son mystérieux sauveur.
  • 989.M41 : Campagne d’Escovan : On sait peu de choses sur cette série d’événements, si ce n’est qu’après plusieurs batailles sanglantes, les Red Corsairs ont juré de tuer Cypher.
  • 995.M41 : L’Émergence de la Voix de l’Empereur : Il s’agit du premier enregistrement de celui connu sous le nom de "La Voix de l’Empereur". Cet oracle autoproclamé de l’Empereur Lui-même commence à être diffusé dans tout le secteur Agripinaa. Sur de nombreuses planètes, de nouveaux cultes s’élèvent, répondant à son appel à s’opposer aux responsables du Ministorum.
  • 997.M41 : Assassins Envoyés : Alarmé par la popularité croissante de la "Voix de l’Empereur", l’Imperium charge plusieurs agents de l’Officio Assassinorum d’éliminer l’hérétique. Aucun ne revient. Au moins un s’approche de sa cible, sa dernière communication décrivant la cible comme un personnage vêtu d’une robe et d’une capuche, dissimulant une sombre Armure Énergétique, dépouillée de toute livrée, et portant une épée et deux pistolets antiques.
  • 998.M41 : Incident des Black Templars : Un Croiseur d’Attaque des Black Templars, lOphidium Gulf, assiste une force des Dark Angels dans la poursuite de l’individu connu sous le nom de "La Voix de l’Empereur". Après un combat acharné, les Black Templars parviennent à le capturer - bien qu’ils soient ensuite impliqués dans un conflit avec les Dark Angels, au cours duquel les deux Chapitres s’affrontent brièvement dans une bataille. Bien qu’il soit finalement mis en détention par les Dark Angels, le captif s’échappe mystérieusement et lOphidium Gulf est perdu. Sur ordre des Black Templars, l’Inquisition est appelée à enquêter - les résultats sont en attente après la disparition de l’Inquisiteur Archibald.
  • 561999.M41 : La Fureur de Belial : Belial, Grand Maître de la Deathwing, accule Cypher sur Piscina IV. Belial est le meilleur tireur et le plus redoutable combattant au corps à corps du Chapitre des Dark Angels, mais ses efforts n’aboutissent à rien. Son Bolter Ouragan le rate avant de s’enrayer et l'Épée du Silence ne coupe qu’un morceau de la capuche de Cypher alors qu’il esquivait le coup. Lorsque Belial est ensuite submergé par l’attaque massive des vagues de Cultistes, Cypher réussit à s’enfuir. C’est la troisième fois qu’il échappe au puissant Belial.
  • 786999.M41 : Qui Chasse les Chasseurs ? : En observant les déplacements de la Ravenwing et de la Deathwing pour capturer un prisonnier, l’Inquisiteur Raspoutine pense avoir enfin résolu l’énigme des Dark Angels. Alors qu’il se retourne pour quitter le champ de bataille, seuls ses réflexes rapides comme l’éclair et un champ de force presque impénétrable lui permettent de survivre à la rafale de coups de feu qui l’aurait tué. Alors même qu’une silhouette à capuche avance sur sa position, un nouveau conflit éclate. Des troupes de la Ravenwing sur des motos trouvent la piste de Cypher et le poursuivent alors qu’il tente d’abattre l’Inquisiteur avant de s’échapper. Raspoutine ne fait jamais son rapport final, et une fois de plus, la Ravenwing revient les mains vides de la poursuite de Cypher.
  • 999.M41 : La Voix est Réduite au Silence : Bien que Cypher semble soutenir la 13e Croisade Noire, ce n’est peut-être qu’un prétexte. Il y a certainement eu des soulèvements dans le secteur Agripinaa et même sur Piscine IV, mais cela a eu un effet polarisant. Elle a autant contribué à rallier les fidèles qu’elle a suscité la rébellion. Cypher a un conflit mineur avec Abaddon, et leur alliance de convenance prend fin. Les Dark Angels retracent la source des signaux de communications jusqu’à un appareil de diffusion dans l’espace lointain. Bien que difficile à mesurer avec précision, on estime que son emplacement au milieu des nuages de débris chargés de poussière se rapprocherait de celui de leur monde d’origine, Caliban. La balise est détruite rapidement et sans cérémonie[23].
Le pouls du Fléau accéléra lorsque l’hololithe révéla la forme d’une planète tournant lentement sur elle-même. Ce monde ne lui était pas inconnu, mais s’il l’avait souvent convoité, il n’était jamais parvenu à le soumettre. Pourtant, vu ainsi, il n’avait vraiment l’air de rien, une simple planète habitée parmi des milliers. Sa surface blême et grise, voilée de nuages et rehaussée d’océans couleur ardoise, était semblable à celle de tant d’autres mondes qui avaient plié genoux devant lui. Mais si ceux-là avaient péri dans les feux du Tueur de Planètes, la planète blême avait survécu à tout ce que l’Œil de la Terreur avait pu lui envoyer. Ses lèvres parcheminées esquissèrent un nom :

  « Cadia… »   Une vague de frayeur traversa le pont du Tueur de Planètes, car ceux qui étaient à ses côtés purent percevoir la colère naissante de leur Maître. Les Enfants du Chaos tirèrent sur leurs chaînes en glapissant, tandis que des créatures desséchées parcourues de câbles se glissaient prudemment dans l’ombre, terrifiées par le tempérament imprévisible du Fléau. Les navires de Typhus, le Héraut de Nurgle, avaient commencé de répandre leurs épidémies dans tous les Systèmes limitrophes, pendant que les Night Lords de l’Exalté se livraient à une orgie de meurtres et de mutilations sur l’ensemble de la région. Le Secteur Cadien avait peine à se remettre de ces coups : il était prêt à tomber.

Flottant dans la lumière d’un suspenseur, une poignée de pierres de divinations promettaient au Fléau carnage et souffrance. L’une d’elle montrait des guerriers World Eaters fauchant des soldats impériaux dans leur fuite, une autre affichait un paysage constellé de cadavres dont la monotonie n’était brisée ça et là que par la fumée noire des bûchers funéraires. Des scènes de guerre et de mort, des armées en marche et des mondes soumis emplirent ses sens et son esprit, il crut percevoir les sons et les odeurs d’une galaxie en flammes, et cela l’apaisa. Mais l’un de ses esclaves choisit ce moment pour ramper vers lui, et le Fléau sentit sa joie refluer.   « Maître, » articula péniblement la créature difforme, « il est arrivé… »   Abaddon se retourna, et sa garde de Terminators se resserra autour de lui quand une silhouette portant robe et capuche émergea de la pénombre du pont. Sous sa toge pâle, le nouveau venu était protégé par une armure sombre et il arborait crânement une paire de pistolets finement ouvragés. Voyant cela, l’un des Terminators fit un pas en avant, ses griffes énergétiques jaillirent de leurs gaines dans un crissement métallique et des arcs électriques se mirent aussitôt à jouer sur leurs lames. Le Fléau se contenta d’observer alors que son garde du corps marchait sur l’étranger.

Ce dernier, si rapide que même Abaddon eut du mal à suivre ses gestes, dégaina et fit feu de l’un de ses pistolets. Un rayon d’énergie bleutée frappa le Terminator, qui tomba à genoux avant de s’effondrer sur le pont, une fumée âcre sortant de son pectoral là où le tir avait foré un trou béant.

Les autres gardes levèrent leurs armes mais le Maître de la Black Legion les empêcha de tirer lorsque la silhouette fit tourner les pistolets dans ses mains avant de les rengainer d’un geste souple.

  « Est-ce fait ? » demanda le Fléau.

« Oui, » confirma l’étranger. « Les mondes du secteur agrapinnien se sont soulevés, et j’ai donné aux Fils du Lion sur Piscina IV de nouvelles raisons de me haïr. »

« Tu te plais à tourmenter les Impardonnés, n’est-ce pas ? »

« En effet. »

« Quel prix demandes-tu ? »

« Rien, si ce n’est que lorsque ceux de la Tour des Anges viendront se venger, vous me les laisserez. »

« Est-ce tout ? »

« C’est tout, » conclut l’étranger en se retournant pour faire mine de prendre congé.   Abaddon hocha la tête et éleva la voix.

« Mes espions m’ont appris que l’Imperium ressort grandi des troubles que tu as semés. La foi des masses en leur Faux Empereur est maintenant plus forte que jamais. De quoi au juste devrais-je te récompenser ? »   La silhouette encapuchonnée tourna la tête et répondit :   « Cadia est prête à tomber, Fléau, et c’est là l’unique but de votre petite guerre, n’est-ce pas ? Que vous importent mes affaires ? »

« Rien ne doit faire obstacle à ma victoire ! » rugit le Maître de Guerre, « c’est pour ce jour que j’ai été créé, toute ma vie n’en a été que le prologue. L’Imperium est faible, divisé et assailli de l’intérieur comme de l’extérieur. Ce n’est guère plus qu’une charogne grouillante de larves. Il est plus que temps qu’il disparaisse… »

« … et rien de ce qu’il me reste à faire ne l’empêchera, » assura l’étranger.

« Tu le paierais de ton âme, » gronda le Fléau, « que tous les Démons du Chaos m’en soient témoins. »   L’homme acquiesça, relevant la menace, et quitta les ténèbres du pont. Abaddon refit face à l’image de la planète qui continuait de tourner sur son axe, et fit mine de refermer les griffes de la Serre d’Horus sur la sphère holographique.   « Cadia est à moi… »[3]

L’Avènement du Primarque

Cypher à la fin du 41e Millénaire.
À la fin du 41e Millénaire, la Treizième Croisade Noire d’Abaddon le Fléau avait détruite Cadia et déclenchée l’ouverture de la Grande Faille qui allait couper en deux la galaxie et permettre aux hordes démoniaques de tout ravager. Un miracle arriva lorsque le Magos Belisarius Cawl et la prêtresse Aeldari du Dieu Ynnead, Yvraine, ressuscitèrent Roboute Guilliman, en stase depuis des millénaire sur Macragge. Le Primarque lança une croisade pour rallier Terra et retrouver l’Empereur. Au cours de son périple, il fut capturer par les Red Corsairs, les pirates Space Marines du Chaos, dans le Maelström. Enfermé dans une Forteresse Noire, Roboute Guilliman et ses hommes étaient condamnés à pourrir au cachot lorsque Cypher apparut sans cri et gare devant la cellule du Fils Vengeur. Accompagné de quelques Déchus et des Arlequins dirigés par la Prophète des Ombres Sylandri Marchemonde, Cypher conclu un pacte avec Guilliman : il le libérerait lui et ses hommes que si il lui permettait de l’amener devant le Trône d’Or. Guilliman, n’ayant pas le choix, accepta. Cypher libéra le Primarque et ses compagnons. Mais ayant perdus leurs vaisseaux et leurs équipages sacrifiés aux Dieux du Chaos, les Impériaux durent suivre Cypher et Marchemonde vers une porte de la Toile qui se trouvait au cœur de la Forteresse Noire afin de rejoindre Terra.

Une attaque de Démons dirigés par le Buveur de Sang Skarbrand prit par surprise les Red Corairs et les Impériaux et au milieu de la bataille qui vit le duel de Guilliman et le Démon Majeur, Cypher affronta les Traîtres afin de rejoindre au plus vite le portail de la Toile. Avec Guilliman, les et les dernières troupes de la Croisade du Fils Vengeur, Cypher débarqua sur Luna car les Thousand Sons et le Primarque Démon Magnus le Rouge étaient à leur trousse, et il était hors de question pour Guilliman de permettre à son frère damné de ressortir dans le portail de la Toile située sur Terra même. Une bataille s’engagea, qui vit le bannissement de Magnus le Rouge dans la Toile par Guilliman et les Arlequins. Les Xenos disparurent que Cypher et ses compagnons furent amené en même temps que Guilliman devant les portes qui menaient à l’Empereur Lui-même. Mais lorsque les Custodiens n’autorisèrent qu’à Guilliman le droit de rencontrer l’Empereur, Cypher se raidit et posa ses mains sur ses pistolets. Guilliman ordonna alors aux Custodiens de s’emparer de Cypher et des Déchus. Cypher, en colère, dégaina ses pistolets, mais il hésita pendant un instant crucial, comme s’il oscillait entre tenter de fuir ou de fondre vers la porte devant lui. Les Custodiens en profitèrent pour l’encercler lui et ses guerriers et résigné, Cypher rengaina ses armes, et ses frères et lui se mirent à genoux, les mains derrière la tête. Une fois entravés par des électromenottes, il fut enfermés dans des geôles d’où personne ne s’était échappé depuis des milliers d’années.

Toutefois, quelques heures plus tard, Cypher disparut sans laisser le moindre indice derrière lui[24]

Plus tard, alors que la Croisade Indomitus dirigée par Guilliman repoussait les hordes chaotiques partout dans l’Imperium assailli, des Custodiens furent chargés d’appréhender Cypher et de tenter sans relâche de le capturer. Le Capitaine-Bouclier Daryth et ses hommes furent chargés de capturer Cypher mais ne trouvant rien d’exploitable sur Terra, ils poursuivent leur mission en compagnie de Sœurs du Silence d’élite à bord de la frégate Sol’s Arrow avant d’entreprendre la périlleuse traversée de la Grande Faille, la présence des Sœurs du Silence semblant apaiser l’Empyrée, du moins suffisamment pour que les Custodiens réussissent leur dangereux voyage vers l’Imperium Nihilus. Mais leurs augures ne détectèrent pas le croiseur Space Marine à la coque noire et aux insignes voilés qui les suivait, masqué par de puissants boucliers[25].

La Traque continu…


Cypher possède les Équipements suivants :
  • L’Épée Mystérieuse : Une des caractéristiques qui définit le mystérieux Cypher est l’épée qu’il porte. Sur tous les mondes où il a été vu, Cypher a toujours porté une épée, mais peu importe la pression qu’il a subit dans un combat, il n’a jamais encore sorti la lame, que ce soit pour attaquer ou même pour se défendre. Même les rares fois où les deux pistolets ont été tirés de ses mains, la figure en robe n’a pas sorti sa lame. Certains des Impardonnés ont émis l’hypothèse que la lame n’est autre que la célèbre Épée du Lion - la lame de leur Primarque qui a été perdue lorsque le Lion a disparu. D’autres disent qu’il s’agit d’une nouvelle arme faite du même météore qui a produit le métal des Épées d’Eden portées par les chefs des Dark Angels aujourd’hui. Certains, dans le Cercle Intérieur, parlent de l’Épée d’Ébène de Luther, l’épée perfide qui, selon certains, aurait tué Lion El’Jonson avant qu’il ne disparaisse dans la tempête Warp. Ils chuchotent que le but de Cypher est d’atteindre Terra, pour finalement sortir cette épée pour la première et dernière fois, en utilisant l’arme pour tuer l’Empereur, le renversant de Son Trône d'Or. Quelques-uns ont même suggéré que Cypher s’agenouillera devant l’Empereur, lui offrant la lame bénie et cherchant par cet acte la rédemption finale pour les Impardonnés. En fin de compte, tout ce qui est connu avec certitude est que l’arme gainée est un autre mystère[26].
  • Pistolets de Cypher : Les pistolets parfaitement équilibrés de Cypher forment une paire d’armes mortelles à l’extrême. Rendues encore plus redoutables par le talent troublant de leur porteur, ces armes libèrent une grêle de Bolts et de plasma capable de faucher des escouades entières[27].

Sources

  • FRENCH JOHN, La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Ange Gris, Black Library, 2015
  • LEE MIKE, Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons, Black Library, 2009
  • SCANLON MITCHEL, Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Black Library, 2007
  • THORPE GAV, L’Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l’Empereur : Maître de la Première, Black Library, 2017
  • THORPE GAV, Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Black Library, 2016
  • Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen
  • Codex Adeptus Custodes, V8
  • Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
  • White Dwarf N°109 (Mai 2003)
  • Gathering Storm - Livre III : L’Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  1. Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - The Dark Secret (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Informations issues du White Dwarf N°109 (Mai 2003)
  4. 4,0 et 4,1 Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - The Enigma Chamber (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Dichotomy of Purpose (traduit de l’anglais par Guilhem)
  7. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Unlike Any Other (traduit de l’anglais par Guilhem)
  8. 8,0 et 8,1 Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Origins (traduit de l’anglais par Guilhem)
  9. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Chapitre Un, Cinq, Six, Sept, Dix de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Chapitre Quatorze, Dix-Sept, Dix-Huit de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons, Chapitre XVIII : Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur de LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Chapitre Dix-Sept, Dix-Huit de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons, Chapitre II : La Tyrannie de l’Abandon - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre IV : Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre IV : Allégeances Incertaines - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XIV : Emprunter la Spirale - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XVIII : Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XVIII : Une Épine dans l’Esprit - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XX : Le Ver dans la Pomme - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur de LEE MIKE, Black Library, 2009
    Informations issues de La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Ange Gris de FRENCH JOHN, Black Library, 2015
    Informations issues de L’Œil de Terra - Je suis la Vigilance de l’Empereur : Maître de la Première de THORPE GAV, Black Library, 2017
    Informations issues de Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Chapitre Six - Pas de Nouvelles, Mauvaises Nouvelles, Chapitre Sept - Les Recherches se Poursuivent, Chapitre Huit - Contingences, Chapitre Dix - Un Frère Honoré, Chapitre Treize - Le Retour du Fils, Chapitre Quinze - Principes, Chapitre Dix-Huit - Anciens Secrets, Chapitre Dix-Neuf - Un Instant Fatidique, Chapitre Vingt - Griffayn de la Firewing, Chapitre Vingt-Deux - Une Heure Éprouvante, Chapitre Vingt-Sept - La Déclaration, Chapitre Vingt-Neuf - Le Seigneur Cypher de THORPE GAV, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Chapitre Trente-Trois - Un Nouveau Commencement de THORPE GAV, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  15. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - A Nemesis Unveiled (traduit de l’anglais par Guilhem)
  16. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Spiralling Into the Eye (traduit de l’anglais par Guilhem)
  17. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Descent Into Darkness (traduit de l’anglais par Guilhem)
  18. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Trail of Revelations (traduit de l’anglais par Guilhem)
  19. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Misdirected (traduit de l’anglais par Guilhem)
  20. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Voice of Discord (traduit de l’anglais par Guilhem)
  21. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - What Does the Inquisition Know ? (traduit de l’anglais par Guilhem)
  22. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Everywhere and Nowhere (traduit de l’anglais par Guilhem)
  23. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - Everywhere and Nowhere (traduit de l’anglais par Guilhem)
  24. Informations issues de Gathering Storm : L’Avènement du Primarque - Chapitre Trois L’Avènement du Primarch produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumée par Guilhem.
  25. Informations issues du Codex Adeptus Custodes, V8 - L’Histoire des Dix Mille et résumée par Guilhem.
  26. Dataslate - Cypher : Lord of the Fallen, Cypher - The Mysterious Sword (traduit de l’anglais par Guilhem)
  27. Informations issues de Gathering Storm - Livre III : L’Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017