Cultes Abominatio

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 29 mai 2024 à 19:14 par Trazyn l'infini (discussion | contributions) (→‎L’Abomination Infernus)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à :navigation, rechercher

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png

Ce qui suit comprend le premier exemple d’un Opérateur des Cultes Abominatio, un sombre miroir de la loyale, dont les membres ont été créés en utilisant des techniques longtemps interdites en association avec les puissances corruptrices du Warp. Le nombre réel de cultes qui existaient avant et pendant la guerre qui consuma la galaxie était indéterminé et sur le nombre et la manière des monstres qu’ils produisaient, peu ont osé spéculer. Cependant, en analysant et en comparant les récits historiques, le rôle de ces êtres abominables et les actes qu’ils ont perpétrés ont pu avoir un impact plus important qu’on ne l’aurait imaginé.[1]

Tactiques des Cultes Abominatio

Les Cultes Abominatio ont souvent été comparés à la Divisio Assassinorum en tant que tueurs spécialisés, mais qui alignaient leur cause sur celle d’Horus Lupercal, bien qu’ils ne fussent pas une organisation entièrement parallèle. Alors que cette dernière s’appuyait sur l’amélioration des prouesses mortelles des individus par le biais de thérapies génétiques, d’un entraînement ardu, d’un conditionnement et de l’utilisation d’armes et d’équipements Archéotechnologique très prisés, conformément aux principes rigides de leurs différents Temples, les Cultes Abominatio s’écartaient des traditions et suivaient la voie de la corruption. Sans se soucier de leur propre sécurité, les Abominations des Cultes n’hésiteraient pas à entreprendre n’importe quelle action, risquant l’intégrité de leur propre existence et frôlant le bord du néant pour provoquer la mort de leurs cibles.[2]

Abominations

Inconscients et insouciants de leur propre origine, certains êtres traquent dans toute la galaxie avec pour seul désir de satisfaire une envie de tuer bien ancrée. Ignorant toute sensation autre que celles associées à l’extermination de la vie et animés par un instinct meurtrier, ils n’éprouvent aucune joie à être en compagnie d’autrui, ni même à faire preuve de camaraderie, passant leur existence dans un cycle perpétuel de traque, de chasse et de meurtre de ceux qu’ils sont destinés à détruire.[3]

Abomination Infernus

Une Abomination Infernus.

Au cours des dernières années de l’Hérésie d’Horus, des rapports isolés, rassemblés par des scribes impériaux dans les zones de guerre de la galaxie, ont commencé à décrire une nouvelle menace terrifiante pour les forces loyalistes. Ces rapports fragmentaires, rédigés par des individus incohérents et presque fous, des survivants déchirés et brisés par les horreurs dont ils avaient été témoins, parlaient d’une apparition qui hantait les champs de bataille - un être de terreur pure. Plus noire que le vide spatial le plus profond, mais avec une forme qui changeait et se reconstruisait au fur et à mesure qu’elle rôdait, l’Abomination n’était pas affectée par les contraintes physiques de la réalité et semblait chasser avec une perception extrasensorielle de sa proie et de son environnement. Elle se dissolvait et se reformait en la chose même que ceux qu’elle chassait craignaient le plus, engendrant des "armes" dotées d’un aspect cauchemardesque pour déchirer ses victimes dans une agonie sur mesure. Un tel être - une "arme" dotée d’une âme - a d’abord été soupçonné d’être un produit des Temples clandestins de l’Officio Assassinorum, mais même une enquête au plus haut niveau de priorité d’accès n’a pas permis d’obtenir d’informations sur un Temple de tueurs adoptant cette forme.[4]

Régénération Osmotique

Pour une Abomination Infernus, le moindre contact physique avec la chair d’un être vivant, ou même récemment décédé, agit comme s’il s’agissait d’une substance narcotique, revigorant une puissante et irrésistible soif de sang. De simples cellules sanguines ou musculaires sont consommées pour alimenter l’instinct meurtrier de l’Infernus, mais les tissus du cerveau et du système nerveux sont particulièrement puissants. Grâce à l’ingestion de matière cérébrale, saturée des pensées les plus sombres et des peurs les plus profondes de l’être qu’elle constituait autrefois, une abomination infernale nourrit sa forme physique, sa chair déchirée et sa musculature déchiquetée se recomposant à nouveau.[5]

Cracheur d’Os

Les horribles appendices gorgés de sang d’une Abomination Infernus se transforment et se distendent en un nombre presque illimité de formes biologiques, mais prennent souvent la forme d’un groupe d’orifices, chacun bordé de rangées de pointes dentées ou d’éclats d’os, enduits d’un ichor bio-toxique d’un noir brillant. D’une contraction brusque, l’Abomination est capable de lancer ces excroissances dans une grêle de projectiles déchiquetés qui provoquent l’épaississement du sang dans les veines de leurs cibles et sa coagulation prenant la forme d’une sombre toile d’araignée qui s’étend rapidement à partir de la moindre plaie perforante.[6]

Armement de Transmutation

Regarder une Abomination Infernus, c’est observer une chose d’une noirceur absolue, moins noire que l’antithèse absolue de la lumière elle-même. Même au repos, on dit de l’Infernus qu’il a une forme en constante évolution, qu’il grandit et se contracte comme le souffle incessant d’un orage avant qu’il n’éclate, et que sa peau est visiblement envahie d’une envie à peine contenue de massacrer et d’écorcher tout ce qui vit. Les outils avec lesquels il assouvit ses vils désirs peuvent apparemment être conjurés à volonté, ses membres d’apparence humaine se transformant en une horrible contorsion d’os et de tendons pour former des lames barbelées atroces, des tentacules visqueux ou des serres avec des lames de rasoir dégoulinantes de poisons, en un clin d’œil.[7]

Peau de Spectre

Contrairement aux combinaisons synthétiques utilisées par les agents des Temples d’Assassins que la Peau de Spectre semble imiter, il ne s’agit pas d’un trésor technologique précieusement gardé. Il s’agit d’une fusion abominable d’éléments interdits reliés à une matrice psycho-conductrice qui tire son énergie des émotions négatives de son porteur, en les amplifiant et en les concentrant de manière sélective. Au lieu de travailler en harmonie avec l’anatomie du porteur pour améliorer ses capacités, une Peau de Spectre annule les impulsions neurales qui contrôlent les fonctions motrices. Il en résulte une agonie permanente, les tendons se déchirant, les muscles se déchiquetant et les os se fracturant à mesure que le corps est poussé au-delà de ses capacités normales. Pour l’Abomination Infernus, ce cercle vicieux d’autodestruction et de régénération doit être entretenu par une traque et une tuerie permanentes.[8]

Source

Pensée du Jour : « Nous sommes déjà vaincus si notre maître est la peur. »
  • The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia
  1. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  2. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Tactics of the Cults Abomniatio, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  3. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Abomination Unit Sub-Type, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  4. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Infernus Abomination, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  5. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Infernus Abomination, Osmeotic Regeneration (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  6. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Infernus Abomination, Boneshard Spitter (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  7. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Infernus Abomination, Transmutative Armaments (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  8. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Siege of Cthonia, Chapter Agents of the Cults Abominatio, Infernus Abomination, Wraithskin (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)