Crypte Tesseract : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
 
m
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
  
 
[[Catégorie:Les Armées Immortelles]]
 
[[Catégorie:Les Armées Immortelles]]
 +
[[Catégorie:Gardiens des Tombes]]

Version actuelle datée du 29 juin 2020 à 16:27

Une Crypte Tesseract.
Une Crypte Tesseract est un engin de confinement mobile qui crépite d’une énergie mortelle. Il a plus en commun avec les constructions pyramidales d’une nécropole qu’avec n’importe quelle machine de guerre conventionnelle. La créature captive de cette merveille flottante et bourdonnante de techno-sorcellerie est une Écharde C'tan d’une puissance immense.

Toutes les Échardes C’tan ne sont pas égales en taille et en pouvoir. Certaines sont a peine des fragments d’énergie, juste assez puissants pour garder une forme physique. Ces essences brisées ne sont guerre une menace pour quiconque et inutiles en tant qu’arme - leur seule fonction est de servir de bijou ou de bibelot pour un Cryptek collectionneur. À l’autre extrémité de ce spectre se trouvent les C'tan Transcendants - des vestiges de C'tan si immenses que mêmes les plus téméraires des Tétrarques y réfléchissent à deux fois avant de les utiliser. Ces êtres sont parfois crées à l’aide de plusieurs échardes d’un même C’tan, fusionnant en un écho du pouvoir divin qu’il incarnait jadis. Les plus puissants d’entre eux ne peuvent pas être entravés par des moyens conventionnels, et sont trop dangereux pour être contenus dans les replis métaphysiques d’un labyrinthe tesseract. S’ils doivent servir les Nécrons, ils doivent le faire depuis le cœur d’une Crypte Tesseract monolithique. Piégée dans les sections polychrones de la crypte, l’aura stellaire du C’tan alimente la machine mortelle tout en la désagrégeant simultanément. En effet, l’énergie du prédateur captif érode le métal organique des Nécrons. La Crypte Tesseract grouille donc de scarabées réparateurs et de créatures Canopteks reconstituant en permanente la crypte qui se décompose.

Une Crypte Tesseract sert à la fois de prison et de canal pour une écharde de C’tan Transcendant. Sa coque faite de couches de matrices nodales sophistiquées est renforcée par des sangsues Canopteks, des créatures conçues pour rediriger une portion de l’énergie de l’écharde dans la cage qui la retient captive. Ainsi, plus l’écharde est puissante et plus ses entraves sont solides. Une sentinelle Canoptek flotte au-dessus de l’écharde, et ses nombreux membres possèdent une solidité inimaginable grâce à l’hyper-alliage d’impervium qui les compose. La sentinelle est la seule créature dotée de la force moléculaire suffisante pour survivre à une telle proximité avec un C’tan Transcendant ; ce geôlier n’existe que pour canaliser l’intense aura qui exsude du captif de la crypte, esclave de ses maîtres Nécrons.

Même si une fraction de leur pouvoir traverse leur prison, les Échardes Transcendantes sont des adversaires presque inégalables. Contrairement aux échardes inférieures, elles sont pleinement conscientes de la force et de la gloire qu’elles possédaient autrefois et ces souvenirs nourrissent une malveillance et un pouvoir incontrôlé. Les C’tan de jadis étaient portés sur les démonstrations de destruction capricieuses, et un C’tan Transcendant captif n’est apaisé que lorsqu’il sème la mort et la souffrance dès que possible. D’un geste, il envoie des vagues d’entropie balayer le champ de bataille, transformant ses ennemis en poussière. Une seule étincelle jaillie de ses yeux peut incendier des cités, ou fendre la croûte d’une planète. Il exécute tout ceci selon les ordres de ses maîtres Nécrons - du moins tant que la Crypte Tesseract est intact. Si sa prison venait à défaillir, l’esclave C’tan ne perdra pas de temps à se venger de ses anciens gardiens avant de disparaître dans un refuge dimensionnel pour se régénérer.

Source[modifier]

  • Codex Necrons, V8