Coterie du Noir Credo : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
(Page créée avec « <center>'''<u>Architectes de la Terreur</u>'''</center> :*'''Distilleurs de Peur :''' La Coterie du Noir Credo a parfait chaque méthode pour instiller la terreur, à te... »)
 
m
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
Les [[Gorgone]]s de la Coterie cultivent aussi cette préférence pour le meurtre ésotérique. Chaque cellule dispose d’au moins un [[Liquefactor]], un [[Ossefactor]] ou un [[Fusil Vitrificateur]] pour abattre ses cibles à distance, où l’agonie peut être appréciée par tous. Lorsqu’ils n’assistent pas leur maître dans la création de décoctions ou la collection de spécimens de l’espace réel, les Gorgones prennent position dans les ouvertures qui constellent les murs intérieurs de l’antre abyssal du Noir Credo - le Vide des Murmures. Cette structure descend plus profondément que toute autre excroissance des tréfonds de Commorragh, bien au-delà de ses sous-dimensions connues, et résonne des hurlements des prisonniers torturés et de ceux qui finiront incarcérés dans ces geôles. Quand les requérants de la Coterie pénètrent dans ces ténèbres, beaucoup sont frappés de folie et se jette dans le vide, et tirer sur les corps en chute libre est devenu le sport favori des Gorgones.  
 
Les [[Gorgone]]s de la Coterie cultivent aussi cette préférence pour le meurtre ésotérique. Chaque cellule dispose d’au moins un [[Liquefactor]], un [[Ossefactor]] ou un [[Fusil Vitrificateur]] pour abattre ses cibles à distance, où l’agonie peut être appréciée par tous. Lorsqu’ils n’assistent pas leur maître dans la création de décoctions ou la collection de spécimens de l’espace réel, les Gorgones prennent position dans les ouvertures qui constellent les murs intérieurs de l’antre abyssal du Noir Credo - le Vide des Murmures. Cette structure descend plus profondément que toute autre excroissance des tréfonds de Commorragh, bien au-delà de ses sous-dimensions connues, et résonne des hurlements des prisonniers torturés et de ceux qui finiront incarcérés dans ces geôles. Quand les requérants de la Coterie pénètrent dans ces ténèbres, beaucoup sont frappés de folie et se jette dans le vide, et tirer sur les corps en chute libre est devenu le sport favori des Gorgones.  
  
En raison de ces préférences pour les morts excentriques, la Coterie compte un grand nombre de [[Machine Parasite Cronos|Machines Parasites Cronos]]. Bardées de chaînes ensanglantées et de trophées sinistres, ces constructs génèrent tant d’énergie négative qu’ils peuvent tuer sans porter le moindre coup. De même, les forces du Noir Credo sont régulièrement rejointes par des habitants enténébrés d’Ælindrach, car ce royaume se repaît lui aussi de la peur de l’ennemi. Lors des raids dans l’espace réel, la Coterie est souvent flanquée de meutes de [[Mandragore]]s qui terrorisent leurs victimes de leurs [[Ombreflamme]]s avant que les Tourmenteurs les achèvent de manière subtile.
+
En raison de ces préférences pour les morts excentriques, la Coterie compte un grand nombre de [[Machine Parasite Cronos|Machines Parasites Cronos]]. Bardées de chaînes ensanglantées et de trophées sinistres, ces constructs génèrent tant d’énergie négative qu’ils peuvent tuer sans porter le moindre coup. De même, les forces du Noir Credo sont régulièrement rejointes par des habitants enténébrés d’[[Commorragh#Vers le Cœur de Commorragh|Ælindrach]], car ce royaume se repaît lui aussi de la peur de l’ennemi. Lors des raids dans l’espace réel, la Coterie est souvent flanquée de meutes de [[Mandragore]]s qui terrorisent leurs victimes de leurs [[Ombreflamme]]s avant que les Tourmenteurs les achèvent de manière subtile.
  
 
==Source==
 
==Source==

Version actuelle datée du 16 janvier 2020 à 16:34

Architectes de la Terreur
  • Distilleurs de Peur : La Coterie du Noir Credo a parfait chaque méthode pour instiller la terreur, à tel point que sa simple présence emplit l’esprit de ses ennemis d’un effroi cauchemardesque.


SymboleNoirCredo.jpg
Gorgone du Credo Noir.
Si l’œuvre des Tourmenteurs est toujours cauchemardesque, le Noir Credo utilise la peur comme une arme. Pour cette Coterie, briser l’esprit de l’ennemi est une manière d’ouvrir le feu, et ses assauts de terreur se poursuivent jusqu’à ce que sa proie se déchiquette elle-même de frayeur.

Spécialisés dans l’art d’insuffler la peur, les Tourmenteurs du Noir Credo révèrent profondément le meurtre indirect. Ils n’aiment rien de plus que voir leurs victimes s’avilir sous la terreur, et pousseront leurs captifs à la démence ou au suicide simplement pour prouver qu’ils sont au-dessus de notions primitives telles que l’intervention physique. Lassé depuis longtemps des techniques d’assassinat traditionnelles, le Noir Credo estime qu’il est plus sophistiqué de tuer quelqu’un sans attaque directe. Une mort abstraite, parfois un simple arrêt cardiaque sous le coup de l’émotion, est la plus raffinée des victoires.

Outre la limpide beauté du meurtre par la seule terreur, tuer de cette manière a aussi l’avantage d’être difficile à retracer. Ainsi, la Coterie du Noir Credo est souvent sollicitée par des Voïvodes qui souhaitent assassiner l’un de leurs camarades sans déclencher une guerre ouverte entre Cabales. Ce n’est pas une tâche aisée, car les Drukharis - et particulièrement l’élite dirigeante - sont immunisés par une existence sadique aux horreurs de la douleur et de la torture psychologique. Mais le Noir Credo voit cet obstacle comme une opportunité de transcender son art. Un Tourmenteur peut œuvrer des mois, des années voire des décennies pour concevoir une forme unique de terreur adaptée à la psychologie de sa cible. En parallèle, il développe un vecteur qui peut franchir les systèmes de défense du Voïvode le plus paranoïaque. Il peut s’agir d’un gaz conscient et inodore qui flottera jusqu’à sa cible, ou d’un parasite subdimensionnel indécelable qui rampera dans le cerveau de son hôte pour y pondre des œufs psychotropes. Une fois affectée par l’arme psychologique, la cible est tourmentée par des cauchemars si intenses qu’elle finira par s’arracher les yeux, se crever les tympans ou même enfoncer un trocart jusque dans son cerveau pour faire taire les horreurs qu’elle perçoit. Les Tourmenteurs les plus méticuleux conçoivent des inducteurs qui peuvent aussi affecter les organes de la cible qui seront stockés pour une régénération future, afin qu’à chaque renaissance, la victime soit toujours frappée par cette même terreur, et sombre dans un cycle sans fin de suicides futiles.

Les Gorgones de la Coterie cultivent aussi cette préférence pour le meurtre ésotérique. Chaque cellule dispose d’au moins un Liquefactor, un Ossefactor ou un Fusil Vitrificateur pour abattre ses cibles à distance, où l’agonie peut être appréciée par tous. Lorsqu’ils n’assistent pas leur maître dans la création de décoctions ou la collection de spécimens de l’espace réel, les Gorgones prennent position dans les ouvertures qui constellent les murs intérieurs de l’antre abyssal du Noir Credo - le Vide des Murmures. Cette structure descend plus profondément que toute autre excroissance des tréfonds de Commorragh, bien au-delà de ses sous-dimensions connues, et résonne des hurlements des prisonniers torturés et de ceux qui finiront incarcérés dans ces geôles. Quand les requérants de la Coterie pénètrent dans ces ténèbres, beaucoup sont frappés de folie et se jette dans le vide, et tirer sur les corps en chute libre est devenu le sport favori des Gorgones.

En raison de ces préférences pour les morts excentriques, la Coterie compte un grand nombre de Machines Parasites Cronos. Bardées de chaînes ensanglantées et de trophées sinistres, ces constructs génèrent tant d’énergie négative qu’ils peuvent tuer sans porter le moindre coup. De même, les forces du Noir Credo sont régulièrement rejointes par des habitants enténébrés d’Ælindrach, car ce royaume se repaît lui aussi de la peur de l’ennemi. Lors des raids dans l’espace réel, la Coterie est souvent flanquée de meutes de Mandragores qui terrorisent leurs victimes de leurs Ombreflammes avant que les Tourmenteurs les achèvent de manière subtile.

Source[modifier]

  • Codex Drukhari, V8