Conformité de Praxil

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 4 octobre 2021 à 20:12 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page OB}} Durant la Grande Croisade, lorsque le dernier Tyran de Praxil a plié le genou devant l’Imperium, ce fut un acte forcé par la présence de plus de c... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Durant la Grande Croisade, lorsque le dernier Tyran de Praxil a plié le genou devant l’Imperium, ce fut un acte forcé par la présence de plus de cent régiments de l’Armée Impériale, d’une Legio Titanique, des forces du Mechanicum et des guerriers de trois Légions de Space Marines. Le Seigneur Commandeur Iddinam des Emperor's Children était notablement absent de ce dernier moment de Conformité du système. Bien qu’à bien des égards ce fut sa victoire, son goût devait être amer dans sa bouche.

Dès que l’Imperium a pris contact avec Praxil, il était clair que celui qui mettrait le système en Conformité gagnerait une grande renommée. Colonisé par l’Humanité dans sa lointaine jeunesse, il était resté isolé pendant des millénaires. Sans vaisseaux à capacité Warp, le peuple de Praxil aurait pu régresser vers la barbarie comme tant d’autres. Mais ce ne fut pas le cas ; au contraire, ils ont prospéré. De grandes villes couvraient la surface de trois planètes habitables. Des agri-domes scintillaient au dos des plaques orbitales qui dérivaient au-dessus de l’atmosphère de chaque planète, et des chaînes de stations spatiales étaient regroupées autour des géantes gazeuses et des lunes inhabitables du système.

Praxil était un joyau de sophistication, mais elle n’allait pas tomber facilement dans les bras de l’Imperium. Après s’être préservée des dangers d’une galaxie prédatrice pendant des milliers d’années, Praxil était prête à se battre plutôt que de plier le genou et une flotte de vaisseaux de guerre rencontra la première approche impériale du système. La bataille a vu la Flotte Impériale repoussée avec des pertes substantielles, mais si les vaisseaux de guerre de Praxil étaient redoutables, leurs guerriers l’étaient tout autant.

Issus des colonies pénitentiaires du système, chacun d’entre eux était déjà un tueur et un survivant redoutable. Implantés avec des glandes médicamenteuses, des greffes de muscles et d’os cultivés dans des cuves, vidés de leur esprit et conditionnés avec des systèmes d’hypnose, ils étaient mortellement dangereux. Portant des plaques de combat partiellement alimentées, équipés d’armes laser à haute pénétration et de lames affûtées de façon fractale, ils représentaient un risque même pour les Space Marines. Il aurait été possible de simplement battre et broyer Praxil jusqu’à la ruine, et de faire renaître sa Conformité de ses cendres. L’Imperium n’aurait pas eu grand-chose à revendiquer si les World Eaters, les Space Wolves ou les Iron Warriors avaient résolu le problème. En l’état actuel des choses, l’Imperium souhaitait que les richesses et les ressources de Praxil soient exploitées pour les besoins de la Grande Croisade. La sécurisation de Praxil devait donc être confiée à un groupe d’armées composé des Emperor’s Children et soutenu par des éléments sélectionnés de l’Armée Impériale et du Mechanicum. Le commandement du théâtre est revenu à l’un des favoris de Fulgrim : le centenaire Seigneur Commandeur Iddinam. Connu pour la précision de son déploiement et de sa planification, il était entendu par tous qu’Iddinam prendrait Praxil intact.

La campagne n’a pas bien commencé. Malgré une planification méticuleuse. Les lunes extérieures et les stations du vide ne sont tombées qu’après que les forces de l’Imperium aient subi des pertes substantielles. Les pertes furent cinq fois supérieures aux estimations, y compris parmi les Emperor’s Children. Iddinam réévalua son ennemi et ses plans ; si la résistance de Praxil se poursuivait à un niveau similaire, il faudrait six fois plus de temps et d’effectifs que ce qu’il avait estimé au départ. Un tel chiffre était clairement inacceptable. Iddinam modifie sa stratégie. Plutôt qu’une conquête systématique des stations vides, des lunes et des planètes du système, il allait se concentrer sur la flotte spatiale de Praxil. Sans la possibilité de redéployer leurs forces, chacun des domaines Praxil deviendrait un problème tactique fermé.

Mais le Praxil avait anticipé la stratégie d’Iddinam. De multiples flottes d’attaque ennemies ont attaqué la Flotte Impériale alors qu’elle se rassemblait. Ciblant les vaisseaux de guerre primaires, les Praxil cherchaient à paralyser et à endommager plutôt qu’à tuer. Des équipes suicidaires montèrent à bord des vaisseaux impériaux et tuèrent les équipages de commandement. Des vaisseaux bourrés d’explosifs ont percuté les moteurs des navires impériaux, laissant des Barges de Bataille à la dérive dans le vide. La flotte d’Iddinam était toujours intacte mais ses réparations prenaient du temps, et pendant ce temps, les Praxil utilisaient leurs propres vaisseaux pour monter une contre-attaque contre impériaux dans les lunes et les stations extérieures. Mais parmi la flotte d’Iddinam se trouvait un représentant du Conseil de Guerre de Terra. Harpocratia Morn était une cheffe de guerre qui avait combattu aux côtés de l’Empereur lorsque l’Imperium n’englobait pas tout Terra. Ayant depuis longtemps quitté le commandement direct, elle faisait partie d’un certain nombre d’observateurs itinérants se déplaçant de zone de guerre en zone de guerre, observant, évaluant et rapportant ce qu’elle voyait à ses maîtres. Ce qu’elle a vu dans la progression de la conformité de Praxil était qu’Iddinam avait besoin d’aide. Elle a également supposé que le Seigneur Commandeur n’admettrait jamais qu’une telle aide était nécessaire.

Nous ne pouvons que deviner la colère d’Iddinam lorsque des éléments des Blood Angels et des Imperial Fists sont arrivés dans le système Praxil.

Les deux forces étaient importantes et leurs chefs avaient une réputation presque égale à celle d’Iddinam : le Maître de Chapitre Raldoron était l’un des principaux commandants de Sanguinius, et le Maréchal Cazzimus des Imperial Fists avait réussi à briser plusieurs sièges de systèmes prolongés. Recevant les deux avec une formalité parfaite, Iddinam s’enquit de la raison de leur venue. La réponse a dû être un coup de poignard à l’orgueil d’Iddinam. Le Conseil de Guerre avait convenu que la poursuite rapide de la Conformité de Praxil nécessitait des ressources supplémentaires et des connaissances spécialisées. Pire encore, c’était Fulgrim lui-même qui avait demandé l’aide des Légions de ses frères. Cazzimus et Raldoron ont tous deux pris soin de souligner qu’ils étaient venus servir sous le commandement et les conseils d’Iddinam ; la préoccupation du Conseil de Guerre était la rapidité de la mise en Conformité, pas le fait qu’elle n’aurait pas été atteinte. Pour un chef de guerre comme Iddinam, ces assurances ont dû sonner comme la plus grave des censures. Malgré cela, Iddinam a accueilli cette aide inattendue et a demandé à Cazzimus et Raldoron de revoir les plans pour poursuivre la seconde offensive contre Praxil.

Le plan de conquête révisé s’inspira largement de la stratégie initiale des Emperor’s Children. La prise séquentielle des stations spatiales, des lunes et des planètes était saine, et la stratégie consistant à isoler les éléments du système en détruisant leurs flottes était également valable. Ces stratégies étaient unifiées et renforcées par le flair des Imperial Fists pour les engagements de flottes, la guerre de siège dans le vide et les coups d’éclat audacieux. Un Chapitre complet de Blood Angels sous les ordres de Raldoron pouvait attendre que les Praxil soient pleinement engagés, puis frapper les points faibles de l’une des planètes principales de Praxil. Les Blood Angels se se sont déployés alors en masse contre le point de résistance le plus fort. Intégré et peaufiné par Iddinam, ce plan a fait dire à Roboute Guilliman qu’il s’agissait de "l’un des meilleurs plans de bataille de ce type que j’ai pu observer dans tous ses aspects."

Praxil tomba dans les trois semaines solaires de la nouvelle offensive de l’'Imperium. Tout au long de la campagne, les performances des Emperor’s Children furent exemplaires. Attachés aux compagnies de Briseurs de Siège des Imperial Fists, ils assimilèrent et exécutèrent sans faute les doctrines tactiques et les commandements des Imperial Fists. La 81e Cohorte qui a accompagné les Blood Angels lors de la prise de Praxil Prime et Praxil Secundus a reçu les éloges personnels du Maître de Chapitre Raldoron, et a porté par la suite une goutte de sang en rubis maintenue dans la griffe ailée de leur propre emblème de Légion. Par-dessus tout, le contrôle d’Iddinam sur la sphère de combat était tel qu’Harpocratia Morn envoya un mot à Terra recommandant que le Conseil de Guerre l’honore directement pour son leadership.

Cependant, lorsque l’Imperium a revendiqué sa victoire, Iddinam est parti avant que les formalités ne soient terminées ; ce fut Raldoron qui a accepté l’épée du dernier Tyran de Praxil. Praxil apportera beaucoup à l’Imperium en termes de ressources et de sang, ses guerriers combattant sous le nom des Nouveaus Nés de Praxil au service de l’Empereur sur d’innombrables champs de bataille, et son gouverneur s’élèvera haut dans la cour du Segmentum. Tous ceux qui ont fait respecter Praxil par la suite l’ont fièrement mentionné dans leurs parchemins et bannières de victoire, tous sauf Iddinam qui n’aurait jamais reconnu son rôle. Iddinam sera pleinement reconnu comme l’un des principaux conspirateurs de l’ultime trahison de sa Légion, et le restera, se livrant aux horreurs du Warp avant d’être finalement détruit par le loyal Auric Saxton des Iron Warriors lors de la bataille de la Herse Dévorante.[1]

Source

Pensée du Jour : « L’imbécile questionne, le fou demande une deuxième fois. »
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Space Marine Legions - The Empero’s Children - Exemplary Battles - The Praxil Compliance (traduit de l'anglais par Guilhem)