Chute de Cloaqueville

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 4 novembre 2022 à 16:46 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page Necromunda}} {{Citation Necromunda 2 |texte=Contemplez l’Affamé ! Béni par le Seigneur de la peau et des tendons, sa faim est sans fin ! |signature=--C'mor Prey... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
Necromunda-circle.png



Contemplez l’Affamé ! Béni par le Seigneur de la peau et des tendons, sa faim est sans fin !
--C'mor Preyborn, Propagandiste, Culte de l’Affamé.

L’Ombre et la Viande

CloaqueVille a toujours été en train de s’enfoncer. Depuis que ses premiers colons ont construit les premiers trous de minage et d’habitations sur les rives du Cloaque de la Grande Ruche au point le plus profond - à peu près aussi loin sous la Cité-Ruche que l’on puisse aller sans sortir dehors - une partie ou l’autre de la colonie s’est lentement enfoncée dans la roche pourrie sur laquelle elle se trouvait. D’après les habitants, l’actuel CloaqueVille est la onzième à se dresser sur le site, bien qu’il soit difficile de le dire étant donné l’enchevêtrement de structures enfoncées qui constituent ses fondations. Certains disent que la première CloaqueVille a été construite sur les ruines de Basse-Ville (à ne pas confondre avec Ville Basse qui tiens toujours debout), qui a longtemps été la colonie la plus basse du Sous-Monde, tandis que d’autres disent que Basse-Ville se trouvait plus haut dans les Abysses et était tombée aux mains des pilleurs avant même la fondation de CloaqueVille. Quoi qu’il en soit, depuis qu’il existe un gouffre, les chasseurs d’araignées utilisent les rives de CloaqueVille pour amarrer leurs barges à harpon entre deux voyages dans le noir pour ramener des yeux d’araignée en diamant.

Personne ne s’est soucié de savoir où ont abouti tous ces bâtiments tombés, ces dômes effondrés et ces tunnels inondés après avoir coulé, se contentant de construire le nouveau sur l’ancien. Selon Mad Mercia, un vieux culs-de-jatte qui fréquentait les docks de CloaqueVille, il y avait un nid de Delaque sous la colonie. Il racontait à qui voulait bien l’écouter (et peut-être lui acheter une bouteille de Serpent Sauvage ou deux) qu’il avait vu leur cité engloutie de ses propres yeux - il avait même fait naviguer son navire dans son lac souterrain où ils gardent leurs créatures Céphalopodes et leurs Dieux de pierre. La plupart des gens se sont moqués des délires de Mercia, disant qu’il n’y avait rien d’autre sous CloaqueVille que des Mutants affamés et des créatures galeuses.

Tout le monde serait surpris d’apprendre que non seulement Mercia disait la vérité, mais que pour une fois, il n’était pas si fou - du moins avant que les Delaque ne mettent la main sur lui. C’est dans cette forêt d’ombres, sous les pieds des habitants de CloaqueVille, que les personnes touchées par le Chaos entendaient les murmures des Dieux Sombres s’amplifier dans leurs esprits malades. L’un de ces individus était une chose autrefois humaine connue sous le nom de « Premier Affamé ». Jusqu’à récemment, l’Affamé travaillait dans les fermes à cadavres de la Cité-Ruche 313-Gamma, chaque instant étant rempli du goût et de l’odeur des morts récents.

Lorsque le Seigneur de la Peau et des Tendons lui parla depuis un visage tordu aux yeux brillants, formé dans le sang figé des exsanguinateurs industriels, sa voix étant le cri des machines et le déchirement de la chair humide, il sentit pour la première fois une faim sans fin l’envahir. Une faim qui n’était assouvie que lorsqu’il plongeait ses mains dans ces mêmes bassins d’exsanguination et buvait profondément leur contenu sanglant. Les surveillants ont été les premiers à nourrir son culte grandissant, la ferme de cadavres luttant déjà avec l’agitation qui engloutit le reste de la Ruche. Les Exécuteurs sont arrivés trop tard et trop peu nombreux pour arrêter l’évasion de l’Affamé - le chef du culte et ses disciples ont sauté dans le sas d’évacuation et sont tombés au fond de la Ruche avec le reste de la viande pourrie.

L’histoire de l’Affamé aurait pu se terminer là - son corps brisé laissé sur un tas d’os brisés et de chair déchirée - mais le Seigneur de la peau et des tendons n’en avait pas fini avec lui. Alors que l’Affamé invoquait les puissances obscures du Chaos, exigeant que sa faim ne soit pas encore assouvie, un serviteur démoniaque du Seigneur de la Viande s’insinua dans le corps du Cultiste du Chaos|Cultiste]], prenant le contrôle de sa chair et décuplant la faim dans son esprit. S’extirpant des ordures, l’Affamé et ses disciples - élevés comme leur maître par le pouvoir démoniaque - ont traqué le fond de la Ruche à la recherche de proies. Par chance, leur chasse les mena à travers des tunnels cachés et des dômes abandonnés jusqu’au domaine des Delaque.

Là où les Coureurs de Dômes et les gangs d’explorateurs n’avaient pas réussi à trouver la colonie Delaque cachée sous CloaqueVille, l’odeur psychique laissée par les Psychotérique attira les Démons et leurs marionnettes de viande. Ce qui n’était au départ que de la curiosité s’est vite transformé en faim lorsque les Broyeurs de Cadavres ont senti la chair attachée à ces nouveaux esprits étranges. Affûtant leurs armes, le Culte de l’Affamé se prépara pour le festin à venir. Non loin des cannibales sanguinaires, au coeur de la caverneuse Confluence des Ombres, la Chambre Stellaire tenait conseil lors de l’une de ses rares réunions dans le Sous-Monde. Des Delaque de toute la Ruche s’étaient rendus à la réunion, attirés par la volonté des Psychotérique et les murmures des Silencieux. Les échos des profondeurs du monde avaient averti les Delaque depuis des semaines de l’arrivée des ténèbres.

Et si la Psychotérique ne les avait pas réunis, les secrets recueillis par leur vaste réseau d’informateurs, d’espions et d’agents l’auraient sûrement fait. Depuis plus longtemps que les Silencieux avaient envoyé leurs avertissements, les Delaque avaient reconstitué une image sinistre des choses à venir. Alors que les Nobles et les autres Maisons Claniques restaient dans l’ignorance des événements en cours, les Delaque se préparaient. Parmi les membres réunis de la Chambre Stellaire se trouvait Yithir le Fade, également connu sous le nom de Sans-Visage, ou l’Ombre de l’Ombre pour les étrangers. Pour les autres Delaque, Yithir n’était qu’une autre voix au sein de la Psychotérique et un autre fragment de la volonté des Silencieux.

Avec des yeux recouverts de lentilles, ils regardaient les Delaque rassemblés dans la faible lumière de la Confluence, le design asymétrique et tortueux de la structure étant perturbant à regarder - du moins pour ceux qui n’étaient pas lié à la Psychotérique. Au-delà des arches difformes entourant les membres de la Chambre Stellaire, des formes se déplaçaient dans la pénombre et Yithir savait que des dizaines de membres du Clan observaient les débats - à la fois avec leurs yeux augmentés et avec leur « vue » télépathique qui leur avait été donnée par les Silencieux. Mais ce n’est pas sur les badauds que Yithir s’est concentré. Au centre de la chambre, trois Spykers étaient attachés à une représentation en pierre usée d’Urgothon, le Dieu des profondeurs des Piscéens.

Nourris de force par du Ghast raffiné, les Spykers luttaient pour garder leur tête gonflée en l’air, même si leurs yeux flous roulaient et qu’ils bafouillaient des secrets dans une douzaine de langues anciennes. Soudain, les yeux des Spykers se fixèrent et leurs têtes massives se retournèrent pour fixer l’obscurité. Yithir le sentit avant même de voir un mouvement ou d’entendre un son : quelque chose arrivait. Se déplaçant avec une grâce fluide, le Sans-visage bondit au milieu des Spykers et libéra les chaînes qui les retenaient. Libérés, les Spykers s’envolèrent et commencèrent à flotter dans les ombres entourant la Confluence, avec Yithir et de nombreux Delaque derrière eux.

Au-delà du lieu de rencontre, la caverne était un triangle de plates-formes, de tunnels à moitié effondrés et de poutres tombées. Au loin, perdues dans l’obscurité perpétuelle, les fondations de CloaqueVille dépassaient du plafond comme des stalactites, des câbles et des tuyaux descendant par endroits pour rejoindre les débris en dessous. Autour de la Confluence s’étendait un lac d’un noir d’encre, traversé par des passerelles, des tours tombées et des tas d’ordures. L’obscurité presque totale n’était éclairée que par la lueur blafarde des consoles et des panneaux de contrôle - reliés à la Ruche par des câbles serpentant et fournissant aux Delaque un flux constant d’informations. Les Spykers ont dérivé dans ce paysage de cauchemar tandis que les autres Delaque se sont fondus dans l’ombre en dégainant leurs couteaux et en faisant taire leurs armes à feu.

L’Affamé sortit de la chambre, sa vision de démon perçant l’obscurité et repérant les formes des Spykers qui s’approchaient. Le démon et l’homme pouvaient sentir le goût des créatures dans l’air et avaient envie de déchirer leur chair. Avec un hurlement qui résonna dans la caverne en ruine, le leader du culte des Broyeurs de Cadavres se précipita en avant, ses bonds le portant d’un morceau de débris flottant à un autre. Ses compagnons de culte le suivaient de près, leurs lames et leurs chaînes brillaient dans la pénombre, les combattants étant avides de sang. Les balles à aiguilles chuchotaient dans l’obscurité en direction des broyeurs de cadavres qui s’approchaient - de minuscules éclats de métal perçant les muscles tendus et la chair cordée.

Les toxines qui auraient dû stopper les humains dans leur élan ne trouvaient que peu d’écho dans la viande infectée par les Démons des Cultistes, et les tirs entrants ne faisaient que leur indiquer où se trouvaient leurs ennemis. Courant, rampant et grimpant, les broyeurs de cadavres se sont précipités à travers les ruines vers les Delaque, qui ont été forcés de se retirer dans les ombres devant eux. Un tireur d’élite, moins rapide que les autres, se retourna trop tard pour fuir et fut déchiqueté dans une pluie de sang par un coup de hachette, tandis qu’un autre, non loin de là, fut attrapé par une lame de désossement, dont le tranchant rasoir emporta la tête du Delaque dans une fontaine de sang.

Yithir émergea de l’obscurité, armant une paire de Lance-Fléchettes, et envoya une grêle de feu sur les attaquants - mais ne réussit qu’à attirer l’attention du chef du culte. L’Affamé se précipita à travers ce barrage de fléchettes, sans se soucier des rubans de chair qui s’arrachaient de son corps alors qu’il brandissait sa paire de haches et faisait un grand bond pour les abattre sur Yithir. Avant que les haches ne rencontrent le crâne de Yithir, l’Affamé se figea, suspendu dans les airs, comme si une énorme main invisible s’était enroulée autour du chef du culte. Dans la pénombre, l’un des Spykers fixa son regard sur l’Affamé, un halo de lumière verte scintillant autour de son crâne distendu, et commença à écraser le Cultiste avec une force télékinésique.

Les os se sont brisés et les vaisseaux sanguins ont éclaté alors que l’Affamé grognait de rage. Yithir, épargné momentanément par la mort, continua à tirer sur le Cultiste, alors même que le Delaque retombait vers la Confluence. Aussi brusquement qu’elle l’avait saisi, la main télékinétique libéra l’Affamé, le chef tombant au sol comme un sac de viande déchiqueté. Yithir regarda le Spyker pour savoir pourquoi il avait libéré leur ennemi, mais il vit trois Cultistes l’attaquer avec des lames et des couteaux. Puis, de l’obscurité, une figure massive a émergé, balançant une scie rotative autour de sa tête. Le Spyker libéra une vague de feu de sorcière, les flammes vertes brûlant les Cultistes et les envoyant se débattre sur le sol.

Cependant, les flammes ne faisaient que lécher l’imposant personnage, incapable de trouver une prise alors qu’il souriait de façon maniaque à travers son masque. Avec un rugissement, il a balancé sa scie dans le crâne bulbeux du Spyker, libérant un jet de cervelle. Aux pieds de Yithir, l’Affamé se relevait déjà, les os se remettant en place, la peau et les muscles se reformant en une parodie grossière du corps humain. Le Delaque ne s’arrêta pas pour voir la fin du processus, mais se retourna et se retira vers la Confluence. Lorsque Yithir atteignit le sanctuaire, la plupart des membres de la Chambre Stellaire étaient partis, mais une poignée de Delaque restaient, décidés à défendre leur territoire jusqu’au bout.

Seul un Spyker dériva des ténèbres, et dans son sillage, les premiers Broyeurs de cadavres se frayèrent un chemin à travers les arches de la Confluence. Plutôt que de retourner leurs armes contre les Cultistes, les Delaque, Yithir avec eux, se rassemblèrent autour du Spyker, prêtant leur connexion à la Psychotérique à la misérable créature. Se débattant dans les airs, le Spyker libéra une onde de choc qui déforma la réalité, transformant le paysage environnant selon ses caprices inconnus. Ce qui était en haut devint en bas, les escaliers s’enroulèrent vers nulle part et les plateformes, les tuyaux et les portiques se libérèrent de toute attache.

Pris au piège dans le labyrinthe mental, les premiers Cultistes ont cherché à découper les Delaque rassemblés mais ont découvert que leurs armes les traversaient comme de la fumée. Des images miroir de leurs proies sont alors apparues de tous les côtés tandis que le sol, les murs et le plafond ont fondu pour révéler un terrain vague sans fin de débris flottants. Enragés, les Démons se lancèrent à la poursuite des ombres et des illusions - les Delaque utilisant la dissimulation créée par le labyrinthe mental pour frapper les broyeurs de cadavres un par un. Les flammes, les explosions de plasma et même les rayons de Fuseur étaient dirigés vers les créatures enragées, les Delaque étant obligés de littéralement griller leur chair avant qu’elles ne restent à terre.

Ce n’était pas un processus sans danger, et plus d’un Delaque a été attrapé par une lame ou une chaîne dentelée alors que l’illusion psychique ne les protégeait pas. Yithir se tenait derrière l’Affamé - grenade à plasma amorcée - lorsque le Démon parvint enfin à se libérer du labyrinthe mental. Se retournant à une vitesse aveuglante, la créature enfonça ses haches dans le Spyker au centre de l’illusion, le portant au sol et hurlant comme un démon. D’un seul coup, le labyrinthe se brisa, les Cultistes restants se retournant contre le Delaque maintenant révélé en leur sein. Yithir n’a pas hésité et s’est précipité vers l’Affamé. Avant que la bête n’ait pu préparer ses haches, Yithir enfonça la grenade dans sa bouche distendue, réduisant au silence son cri à glacer le sang, quelques instants avant que sa tête ne disparaisse dans un nuage de plasma surchauffé. Alors que le chef de culte décapité tombait sur le sol pour ne plus s’élever, Yithir leva les yeux, observant la poignée de Delaque survivants qui se tenaient au-dessus des restes du dernier des Broyeurs de cadavres. Ils souhaitaient que les Delaque puissent considérer cela comme une victoire, mais ce n’était qu’un présage des jours sombres que Yithir pouvait sentir venir…[1]

Source

Pensée du Jour : « Un esprit sans but erre dans les ténèbres. »
  • Necromunda - Apocrypha Necromunda - Sump City Sinking
  1. Necromunda - Apocrypha Necromunda - Sump City Sinking (traduit de l’anglais par Trazyn l’infini)