Chute d'Ultimatus

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 21 septembre 2021 à 20:11 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page Theme}} Affronter les Thousand Sons n’est jamais une tâche aisée. La duplicité, les feintes, la manipulation du destin et le sacrifice de leurs alliés com... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Affronter les Thousand Sons n’est jamais une tâche aisée. La duplicité, les feintes, la manipulation du destin et le sacrifice de leurs alliés comme de leurs ennemis sont monnaie courante dans leurs tortueux plans de bataille. Pis, ce qui semble être l’intégralité de la guerre peut n’être en réalité qu’un aspect d’un conflit d’une ampleur inimaginable. Il en fut ainsi quand Hasakh Atahli s’en prit au monde-bastion d’Ultimatus, et à sa forteresse principale, Aquila Incursus.

Les groupes de combat que la Flotte de Croisade Indomitus Quintus déploya dans le Secteur Mephysto reprirent une grande quantité de systèmes, et laissèrent dans leur sillage des lignes d’approvisionnement solides jusqu’aux mondes-bastions d’Ultimatus et de Vorsican. Ultimatus, en particulier, est une place forte apparemment impénétrable. Dix régiments de l’Astra Militarum occupaient les fortifications et des Skitarii gardaient le réseau de bunkers souterrains tandis qu’un manipule de Titans de la Legio Decimator patrouillait dans les déserts irradiés et que des escadrons de la Flotte de Guerre Pacificus en défendaient les abords.

Malgré, ou plutôt à cause de ses défenses, Hasakh Atahli avait décidé de conquérir Ultimatus au nom de Tzeentch, et ce pour de multiples raisons. Atahli était un Magister Templi Rehati du Culte de l’Intrigue, et il souhaitait prouver sa supériorité, et la puissance de son culte, en capturant un monde impérial réputé imprenable. De plus, le Groupe de Combat Delphi de la Flotte de Croisade Quintus menait avec succès une offensive dans la Région d’Ohrmican grâce aux ressources acheminées via Ultimatus, ce qui menaçait le sanctum qui Atahli avait établi dans cette région, sur la lune d’Yghoria. Le Magister Templi était également à la recherche d’un trésor. Il avait appris d’un familier démoniaque qu’une relique magique, le Talisman de Verre, reposait dans une crypte de l’Inquisition sur Ultimatus. Son rival, Korskaris, du Culte de la Magie, souhaitait s’en emparer, aussi Atahli voulait-il être le premier à récupérer cette puissante relique.

Mensonge pour Naarthis

L’offensive d’Atahli commença par une campagne de désinformation concernant un monde éloigné du Secteur Mephysto. Utilisant à leur insu des cultistes, il fit en sorte qu’un Aspirant Sorcier du Culte de la Magie entende parlez d’une Épée-Démon, entièrement fictive, qui serait ensevelie dans les montagnes du monde de Naarthis, et que des équipes d’excavation de l’Adeptus Mechanicus étaient sur le point de découvrir.

Pendant que ses mensonges se frayaient un chemin vers leur cible, Atahli conclut un pacte avec une entité démoniaque. La créature se manifesta devant Haphestor, un Sorcier Exalté du Culte de la Magie récemment tombé en disgrâce et prêt à tout pour regagner la faveur de son Rehati. Le Démon lui apprit le soi-disant secret que dissimulait son acolyte. Sans surprise, il châtia promptement l’Aspirant Sorcier, et transmit l’information concernant la lame de Naarthis à son maître. Croyant que la légendaire épée démoniaque serait un atout dans l’assaut qu’il préparait contre Ultimatus, Korskaris attaqua Naarthis, et ses servitudes s’enlisèrent bientôt dans un conflit avec l’Adeptus Mechanicus.

Attiser les Flammes

Tandis que le stratagème qu’il avait initié suivait son cours, Atahli ourdit d’autres plans. Il activa des cellules dormantes de cultistes sur plusieurs mondes impériaux situés le long de la Voie Stellaire, l’itinéraire Warp stable qui reliait Ultimatus à Naarthis ainsi qu’à la Région d’Ohrmican. Il déploya plusieurs petites servitudes et quelques Équipes d’Extermination triées sur le volet pour attiser les flammes de la guerre et déstabiliser la Voie Stellaire. Dans le même temps, il rencontra en personne plusieurs bandes de renégats de l’Hereticus Astartes dans son sanctum d’Yghoria. Il excita l’avidité de ces pirates en leur promettant du pouvoir et des récompenses magiques en échange de leur aide. Ils furent chargés de lancer des attaques de diversion contre des éléments clés du Groupe de Combat Delphi, afin que celui-ci déploie ses réserves. Les commandants impériaux seraient ainsi privés de forces à envoyer contre le sanctum d’Atahli, ni à la rescousse d’Ultimatus.

Ensuite, Atahli ordonna à plusieurs de ses sorciers de susciter des visions cauchemardesques de désastre et de défaite pour empoisonner le sommeil du Général Gresmund, le commandant d’Ultimatus. Empli d’effroi à la vue des conflits qui se développaient le long de la Voie Stellaire, Gresmund décida d’agir. Les lieutenants d’Atahli soufflèrent sur les braises de la panique de Gresmund avec un art consommé, afin que sa réaction fût totalement disproportionnée. Le Général déploya plus de la moitié de ses vaisseaux le long de la Voie Stellaire, transportant trois régiments de l’Astra Militarum, la plupart de ses Skitarü et la moitié de ses Titans pour reconquérir la région.

Bientôt, cette force intercepta les signaux de détresse provenant de Naarthis. Tenus de venir en aide aux Explorators de l’Adeptus Mechanicus, ils attaquèrent les servitudes du Culte de la Magie qui avaient envahi cette planète. Ainsi, les servitudes de Korskaris subirent de lourdes pertes.

L'Instant Décisif

Atahli, avec l’aide de son allié au sein du Culte de la Prophétie, connaissait le moment précis où déclencher son piège. Il déchaîna ses alliés démoniaques contre les pirates de l’Hereticus Astartes qui avaient juré de l’aider dans la Région d’Ohrmican, dont il offrit les âmes en sacrifice aux Démons. Pris entre les Impériaux et les hordes démoniaques, les renégats furent massacrés jusqu’au dernier. En contrepartie de cette offrande, le Duc du Changement à la tête des Démons invoqua une tempête Warp éphémère autour de Naarthis. Elle ne dura que neuf semaines, mais cela suffit amplement, car dans l’intervalle, la moitié de la garnison d’Ultimatus serait piégée.

Mais Atahli n’en avait pas encore fini. Il déploya des servitudes de Tzaangors sur les Agri-Mondes de Horgith et Kladdak, où ils érigèrent des cairns de flux en secret. Ainsi, les stocks de nourriture destinés à Ultimatus furent imprégnés de magie mutagène. Il conclut un pacte de sang avec un Sorcier du Culte du Temps, qui lança un raid contre la planète Dessimar. Les alliés d’Atahli utilisèrent leurs pouvoirs temporels pour renvoyer Dessimar d’une décennie dans le passé. Tout ce qui s’était déroulé sur ce monde au cours des dix années précédentes fut efface, et même si les événements se reproduisaient à l’identique, cela perturberait l’espace-temps. Quatre des régiments de la garnison d’Ultimatus étaient originaires de Dessimar, et ils disparurent comme s’ils n’avaient jamais existé.

Enfin, le Rehati Hasakh Atahli lança son invasion sur Ultimatus. Face à ses forces, seuls se dressaient désormais une poignée de vaisseaux de combat, un demi-manipule de Titans, et à peine trois régiments de l’Astra Militarum. Bien entendu, les forces impériales se battirent vaillamment mais, victimes d’une mystérieuse épidémie de mutations du fait des rations souillées, et face un ennemi supérieur en nombre, ils n’avaient aucune chance.

Atahli récupéra le Talisman de Verre dans les ruines fumantes d’Ultimatus, mais il avait également réussi à protéger son sanctuaire, affaibli un groupe de combat entier de la Flotte Indomitus Quintus et sapé la puissance militaire de son plus grand rival Rehati. L’enquête de l’Inquisition pour déterminer pourquoi le Général Gresmund avait laissé un monde-bastion crucial aussi mal protégé se poursuivrait des années durant, et déboucherait sur de nombreuses sanctions. Hasakh Atahli s’en réjouit, car le chaos ambiant favorisait ses machinations…


Source

Pensée du Jour : « Sans Lui, rien n’est plus. »
  • Warhammer 40 000 - Malefeu