Chevalier Pillard : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
(Page créée avec « {{Page Chevaliers du Chaos}} right|400px|thumb|Un Chevalier Pillard.|link=https://www.artstation.com/artwork/Jlzvy0Les '''Chevaliers Pill... »)
 
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Page Chevaliers du Chaos}}
 
{{Page Chevaliers du Chaos}}
[[Fichier:ChevalierRampager.jpg|right|400px|thumb|Un Chevalier Pillard.|link=https://www.artstation.com/artwork/Jlzvy0]]Les '''Chevaliers Pillards''' s’élancent au combat en poussant des hurlements frénétiques. Ils chargent à toute vitesse sans aucune considération pour leur protection, poussant dans leurs derniers retranchements leurs servomoteurs aussi bien que leur réacteur, et les alarmes des stabilisateurs retentissent quand ils risquent de perdre l’équilibre dans leur hâte d’atteindre l’ennemi. Pour les [[Noble]]s Déchus qui pilotent ces véhicules déments, c’est comme si leur esprit était enchaîné à un météore. Ils ne peuvent que tenter de canaliser tant bien que mal la soif de sang de leur [[Chevalier du Chaos|Chevalier]], et beaucoup perdent la raison pour ne plus faire qu’un avec les bêtes métalliques enragées qu’ils pilotent.  
+
[[Fichier:ChevaliersCorrompus.jpg|right|500px|thumb|Un Chevalier Pillard.]]Les '''Chevaliers Pillards''' sont la personnification de tout ce qu’être un [[Chevalier du Chaos]] implique. Les [[Noble]]s Déchus qui les pilotent rejettent toute forme d’honneur et de bravoure. La haine qui les consume est le fruit d’une longue exposition à leur Trône Mechanicum corrompu, associée à la lente érosion de leur raison suite à plusieurs décennies de conflit sanglant. Derrière chaque Chevalier se cache un interminable récit de terreur et de cruauté, caractérisé par le despotisme et la recherche du pouvoir personnel à tout prix. Délivrés de toute notion de propriété et d’allégeance, les Chevaliers Pillards s’efforcent généralement de régner sur leur maisonnée en écrasant tout ce qui pourrait leur barrer la route.  
  
Les Chevaliers Pillards sont si féroces qu’ils sont fréquemment largués au cœur des combats par des macro-transporteurs volant à basse altitude. Ils peuvent également être téléportés depuis les cages d’[[adamantium]] des vaisseaux spatiaux en orbite, ou être enchaînés à des transports super-lourds qui les acheminent au front dans de véritables camisoles de force blindées, dont ils sont libérés quand vient le moment de déchaîner leur fureur. Il n’est pas rare qu’une de ces machines de guerre se libère prématurément et cause des ravages parmi ses propres alliés.
+
Hormis les machines les plus lourdement mutées, la plupart des Chevaliers Pillards demeurent similaires aux [[Chevalier Impérial|Chevaliers Impériaux]] qu’ils étaient jadis. Toutefois, leur armement diverge énormément. Les configurations traditionnelles que les Maisons Loyalistes emploient depuis des millénaires sont oubliées. À la place, chaque Chevalier Pillard est équipé en fonction des préférences de son pilote, ou avec toute configuration d’armes sur lesquelles ils peuvent mettre la main. Les préférences varient grandement d’une Maison Déchue à l’autre, et d’un [[Affrelame]] à l’autre. Ainsi, la Maison Mykorphas adore le dieu de la Peste [[Nurgle]], et ses Chevaliers Pillards se couvrent inexorablement d’une couche de rouille vivante ; nombre des armes les plus complexes ont cessé de fonctionner au fil des ans, de sorte que la maison s’appuie désormais sur des obusiers et des [[Canon Gatling|Canons Gatling Avenger]] couverts de vert-de-gris, ainsi que des nacelles [[Lance-Roquettes Stormspear]] pestiférées. Par comparaison, la Maison Thryn est originaire d’un monde où seule l’épée fait loi, de sorte que tous leurs Chevaliers Pillards sont armés de [[Tronçonneuse Reaper|Tronçonneuses Reaper]]. ''Infernyx Ingloriam'' est de son côté un des plus redoutables Affrelames à avoir jamais foulé les champs de bataille du secteur Ishmar, et son [[Canon Thermique]] jumelé est tristement célèbre auprès des forces de l’[[Astra Militarum]].  
 
 
Malgré les risques, les raisons pour lesquelles les Maisons Déchues emploient encore des Chevaliers Pillards deviennent évidentes lorsqu’ils sont enfin déployés. Ces immenses machines de guerre se comportent en effet davantage comme des [[Démon]]s que comme des véhicules ordinaires. Leur carapace se déforme, leurs membres sont d’une souplesse impossible pour les limitations de leurs articulations mécaniques. Les tendons durs comme le diamant et les servomoteurs vrombissent sous la contrainte tandis que les Chevaliers Pillards frappent à une vitesse effrayante avec leurs [[Tronçonneuse Reaper|Tronçonneuses Reaper]] et leurs [[Gantelet Thunderstrike|Gantelets Thunderstrike]]. Leurs coups répétés déjouent la garde des pilotes d’engins de guerre les plus talentueux, transperçant les heaumes et les torses des [[Chevalier Impérial|Chevaliers Loyaliste]]s ou arrachant la tête des élégants [[Chevalier Fantôme|Chevaliers Fantômes]] [[Asuryani]]s. Les Chevaliers Pillards démembrent les bio-horreurs [[Tyranide]]s avec leurs tronçonneuses vrombissantes avant de les éviscérer à loisir. Des Chevaliers Pillards ont été observés en train de soulever des engins de guerre pour mieux les couper en deux, s’emparer de fantassins dans les griffes de leurs Gantelets Thunderstrike pour les projeter contre les murs de leurs propres bastions, piétiner leurs victimes avant de ramasser leurs vestiges ensanglantés et de les enfourner dans la gueule béante hérissée de dents métalliques de leur visage déformé.
 
 
 
Consumés par leur soif de sang, les Chevaliers Pillards ignorent le feu de l’ennemi. Leurs boucliers ioniques entrent en action, mais c’est en général dû à l’intervention de leur pilote, qui essaie désespérément de limiter les dégâts pendant que sa monture laisse libre cours à ses pulsions destructrices. Chargeant en pointe de chaque assaut, combattant avec une inépuisable férocité jusqu’à ce qu’ils soient trop endommagés pour se déplacer, les Chevaliers Pillards subissent des pertes catastrophiques. Il est rare qu’un de ces engins de guerre quitte une zone de guerre par ses propres moyens. Les Maisons Déchues y comptent bien ; il est plus facile de transporter l’épave d’un Chevalier Pillard hors du champ de bataille que de le contraindre à le quitter…
 
  
 
==Source==
 
==Source==

Version actuelle datée du 27 mai 2022 à 19:12

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Chaos knights banner bg.png
Chaos knights banner left.jpg
Chaos knights banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png



Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Chaos knights page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Chaos knights gothic.jpg
Sm chaos angle.png
Sm chaos angle.png
Un Chevalier Pillard.
Les Chevaliers Pillards sont la personnification de tout ce qu’être un Chevalier du Chaos implique. Les Nobles Déchus qui les pilotent rejettent toute forme d’honneur et de bravoure. La haine qui les consume est le fruit d’une longue exposition à leur Trône Mechanicum corrompu, associée à la lente érosion de leur raison suite à plusieurs décennies de conflit sanglant. Derrière chaque Chevalier se cache un interminable récit de terreur et de cruauté, caractérisé par le despotisme et la recherche du pouvoir personnel à tout prix. Délivrés de toute notion de propriété et d’allégeance, les Chevaliers Pillards s’efforcent généralement de régner sur leur maisonnée en écrasant tout ce qui pourrait leur barrer la route.

Hormis les machines les plus lourdement mutées, la plupart des Chevaliers Pillards demeurent similaires aux Chevaliers Impériaux qu’ils étaient jadis. Toutefois, leur armement diverge énormément. Les configurations traditionnelles que les Maisons Loyalistes emploient depuis des millénaires sont oubliées. À la place, chaque Chevalier Pillard est équipé en fonction des préférences de son pilote, ou avec toute configuration d’armes sur lesquelles ils peuvent mettre la main. Les préférences varient grandement d’une Maison Déchue à l’autre, et d’un Affrelame à l’autre. Ainsi, la Maison Mykorphas adore le dieu de la Peste Nurgle, et ses Chevaliers Pillards se couvrent inexorablement d’une couche de rouille vivante ; nombre des armes les plus complexes ont cessé de fonctionner au fil des ans, de sorte que la maison s’appuie désormais sur des obusiers et des Canons Gatling Avenger couverts de vert-de-gris, ainsi que des nacelles Lance-Roquettes Stormspear pestiférées. Par comparaison, la Maison Thryn est originaire d’un monde où seule l’épée fait loi, de sorte que tous leurs Chevaliers Pillards sont armés de Tronçonneuses Reaper. Infernyx Ingloriam est de son côté un des plus redoutables Affrelames à avoir jamais foulé les champs de bataille du secteur Ishmar, et son Canon Thermique jumelé est tristement célèbre auprès des forces de l’Astra Militarum.

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Le misérable esprit Xenos ne saurait se mesurer au regard des standards humains. »
  • Codex Chaos Knights, V8