Catégorie:Tzeentch : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (Tzeentch et la Longue Guerre)
(Mille et une Voies)
Ligne 340 : Ligne 340 :
 
L’histoire de Darius Vexa illustre bien les intrigues subtiles de Tzeentch. Vexa était un secrétaire de bas niveau travaillant pour le [[Departmento Munitorum]] ; pendant des décennies, il travailla à bord comme représentant auprès du cargo ''Pococurante'', de la Marine Impériale. Les responsabilités de Vexa comprenaient le catalogage des dîmes collectées dans les mondes manufactorum et les [[Cité-Ruche|Cités-Ruches]]. Un grand nombre de ces dîmes prirent la forme de pièces de rechange pour les machines et les munitions qui approvisionnaient les forces de la [[Garde Impériale]] défendant [[Cadia]] et d’autres planètes à travers le [[Segmentae Majoris|Segmentum Obscurus]]. Vexa remplit ses tâches fastidieuses avec diligence mais avec peu d’enthousiasme. Après de nombreuses années sans joie, Vexa rencontra Illyra Julian, une jeune adjudant qui avait récemment rejoint l’équipage du cargo. Illyra avait des yeux bleus perçants, un sourire éclatant et un comportement gai qui procurait à Vexa un sentiment de bonheur pendant les quelques minutes qu’il la voyait à chaque quart de travail. Un jour, Illyra vient voir Vexa pour lui exposer un problème. Elle expliqua qu’elle avait commis une erreur sur un formulaire de réquisition. Elle avait demandé vingt caisses de roues dentées gauche de 5 millimètres, alors qu’elle avait l’intention de demander des roues dentées gauche de 25 millimètres. Elle demanda à Vexa de corriger les enregistrements afin que sa demande erronée soit la demande officielle, expliquant avec un clin d’œil que personne n’avait besoin d’être aussi au courant. Vexa s’exécuta et falsifia les documents de réquisition. Des mois plus tard, les sergents Cadiens du Munitorum découvrirent que les rouages de 25 millimètres dont ils avaient besoin pour réparer plus d’une douzaine de [[Basilisk]]s de la 266<small><sup>e</sup></small> compagnie mécanisée n’étaient pas arrivés. En tant que tels, les chars ne seraient pas disponibles pour défendre Kasr Derth contre une horde démoniaque qui était descendue sur le monde dans un feu guerrier bleu et rose.
 
L’histoire de Darius Vexa illustre bien les intrigues subtiles de Tzeentch. Vexa était un secrétaire de bas niveau travaillant pour le [[Departmento Munitorum]] ; pendant des décennies, il travailla à bord comme représentant auprès du cargo ''Pococurante'', de la Marine Impériale. Les responsabilités de Vexa comprenaient le catalogage des dîmes collectées dans les mondes manufactorum et les [[Cité-Ruche|Cités-Ruches]]. Un grand nombre de ces dîmes prirent la forme de pièces de rechange pour les machines et les munitions qui approvisionnaient les forces de la [[Garde Impériale]] défendant [[Cadia]] et d’autres planètes à travers le [[Segmentae Majoris|Segmentum Obscurus]]. Vexa remplit ses tâches fastidieuses avec diligence mais avec peu d’enthousiasme. Après de nombreuses années sans joie, Vexa rencontra Illyra Julian, une jeune adjudant qui avait récemment rejoint l’équipage du cargo. Illyra avait des yeux bleus perçants, un sourire éclatant et un comportement gai qui procurait à Vexa un sentiment de bonheur pendant les quelques minutes qu’il la voyait à chaque quart de travail. Un jour, Illyra vient voir Vexa pour lui exposer un problème. Elle expliqua qu’elle avait commis une erreur sur un formulaire de réquisition. Elle avait demandé vingt caisses de roues dentées gauche de 5 millimètres, alors qu’elle avait l’intention de demander des roues dentées gauche de 25 millimètres. Elle demanda à Vexa de corriger les enregistrements afin que sa demande erronée soit la demande officielle, expliquant avec un clin d’œil que personne n’avait besoin d’être aussi au courant. Vexa s’exécuta et falsifia les documents de réquisition. Des mois plus tard, les sergents Cadiens du Munitorum découvrirent que les rouages de 25 millimètres dont ils avaient besoin pour réparer plus d’une douzaine de [[Basilisk]]s de la 266<small><sup>e</sup></small> compagnie mécanisée n’étaient pas arrivés. En tant que tels, les chars ne seraient pas disponibles pour défendre Kasr Derth contre une horde démoniaque qui était descendue sur le monde dans un feu guerrier bleu et rose.
  
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; color:#DBE9F4; width: 35%; float:left; margin-right: 10px; margin-top: 3px; margin-bottom: 3px;"
+
Ceux qui étudient les voies de Tzeentch, qu’il s’agisse de partisans, d’alliés ou d’ennemis, éprouvent souvent de la frustration lorsqu’ils tentent de comprendre le Grand Conspirateur. Beaucoup abandonnent et prétendent que les Dieux Sombres sont indéfinissables ou que le Modeleur de Voies n’a pas de but ultime et ne cherche qu’à favoriser le désordre. D’autres deviennent fous en plongeant dans les profondeurs des conspirations abyssales de Tzeentch et sont soit exécutés en tant qu’hérétiques, soit enfermés pour le reste de leur vie. Quelques-uns parmi les plus sages qui tentent de comprendre la conception en toile d’araignée sous-jacente aux Mille et une Voies commencent parfois à percevoir les plus faibles vibrations des cordes déplaçant les marionnettes de Tzeentch et des fils alambiqués qui composent sa tapisserie élaborée. Ces individus doivent être respectées et craintes, car elles ont plus de chances que les autres de se voir accorder des faveurs de l’Architecte du Destin.<ref>Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - ''Chapter I : Tzeentch - A Thousand and One Plots'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>
 +
 
 +
{|class="wikitable" style="background-color: #000000; color:#DBE9F4; width: 35%; float:right; margin-left: 10px; margin-top: 3px; margin-bottom: 3px;"
 
|style="width: 40%; vertical-align:top;"|<center>'''<u>Extrait de Sur la Nature du Grand Trompeur</u>'''</center>
 
|style="width: 40%; vertical-align:top;"|<center>'''<u>Extrait de Sur la Nature du Grand Trompeur</u>'''</center>
  
Ligne 349 : Ligne 351 :
 
+++CET ENREGISTREMENT EST POUR USAGE DE L’ORDO MALLEUS UNIQUEMENT. EST UN CRIME DE CONSULTER OU DE PERMETTRE À CONSULTER CE DOSSIER PAR UN PERSONNEL NON AUTORISÉ, PAR ORDRE DU REPRÉSENTANT INQUISITORIAL. PAS POUR L’ARCHIVAGE.+++<ref>Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - ''Chapter I : Tzeentch'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>
 
+++CET ENREGISTREMENT EST POUR USAGE DE L’ORDO MALLEUS UNIQUEMENT. EST UN CRIME DE CONSULTER OU DE PERMETTRE À CONSULTER CE DOSSIER PAR UN PERSONNEL NON AUTORISÉ, PAR ORDRE DU REPRÉSENTANT INQUISITORIAL. PAS POUR L’ARCHIVAGE.+++<ref>Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - ''Chapter I : Tzeentch'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>
 
|}
 
|}
L’entité démoniaque connue sous le nom de [[Changelin]], ou le Trompeur de Tzeentch, incarne les intrigantes préférences tactiques du Grand Conspirateur, son amour pour semer la discorde et la méfiance et son sens de l’humour pervers. Tzeentch a confié au Changelin l’aptitude de revêtir toutes les formes, du plus petit insecte au plus grand Démon. Le Changelin peut imiter l’apparence, la parole et les manières de n’importe quel individu avec une précision si étrange qu’il peut tromper même les plus proches de la personne qu’il imite, un talent qui en fait l’infiltrateur ultime. Tzeentch a également doté son Trompeur d’un immense corpus d’informations et de connaissances. Cette sagesse aide le Changelin à comprendre les motivations, les professions et les connaissances de ceux qu’il imite. On peut imaginer les ravages que pourrait causer le Changelin en prenant simplement l’apparence d’un général de la Garde Impériale et en ordonnant une retraite en plein combat ou en remplaçant l’officier d’un vaisseau afin d’ordonner de corriger sa route pour le faire entrer en collision avec l’étoile la plus proche.
+
===Une Fraternité Antagoniste===
 +
Tzeentch n’a que faire des petites rivalités des autres Dieux, ce concentrant uniquement à la manipulation et la corruption des autres pour poursuivre son sombre dessin. Regarder les autres, qui - inconsciemment - se détruisent sur son ordre, est une source d’amusement sans fin pour Tzeentch, dont la plus grande force repose sur les mensonges et la manipulation des autres, et nombreuses sont les fois où les trois autres Dieux du Chaos ont fait la guerre entre eux à cause d’une perception trompeuse, car même eux ne sont pas à l’abri de ses mensonges.
 +
 
 +
À l’exception notable de [[Nurgle]], Tzeentch voit les autres Dieux du Chaos comme des forces du changement, et par conséquent, il se satisfait de les laisser exister sans vraiment leur nuire, car pour lui, les autres Puissances de la Ruine sont des moyens de parvenir à ses fins insondables. Ainsi, il peut s’allier avec ses frères, mais sitôt que leur utilité se dissipe, il s’empresse de les trahir. Il redoute à juste titre le sybarite [[Slaanesh]] et il s’amuse à berner [[Khorne]] le simplet. Cependant, Tzeentch n’a que du dégout pour Nurgle, Dieu de la Maladie et la Décrépitude, et il ne s’alliera à lui qu’en cas d’extrême nécessité.
  
À une occasion, le Trompeur pris la forme du [[Seigneur de Guerre Ork]] Irkfang Grubbz du [[Clan Evil Sunz]], qui avait récemment conquis Tenebria VI. Après que le vrai Grubbz se soit évanoui durant une semaine de célébrations particulièrement rigoureuses, le Changelin entra tranquillement dans le campement des [[Ork]]s. Assis au sommet du [[Buggy]] préféré de Grubbz, le Trompeur passa des heures (une éternité effective, compte tenu de la durée d’attention moyenne d’un peau verte) pour régaler les Orks admirateurs d’un fantasme élaboré incluant "La Waaagh! D’la Vré Vitess". Il créa un récit mythique impliquant les Dieux Orks [[Gork]] et [[Mork]], qui un jour décidèrent de s’affronter pour voir lequel "allé plus vite ke l’autre." Dans le langage truculent et imagé des Orks, le Changelin décrivit chaque étape du défi et embellit son récit de détails violents qu’apprécient les Orks, comme une partie de la course qui s’étendait sur un demi-continent lorsque Gork et Mork étaient au coude à coude pendant des jours. Le Trompeur savait bien qu’il ne devait pas conclure son récit, car cela l’aurait obligé à déclarer qu’un dieu était plus rapide que l’autre, risquant ainsi de mettre en colère de nombreux Orks présents. Au lieu de cela, alors que le sang des Orks était en ébullition suite à son histoire passionnante, il déclara qu’ils recréeraient la course de Gork et de Mork et qu’ils deviendraient ainsi la Waaagh! D’la Vré Vitess. Les Orks se divisèrent à la hâte en deux équipes et montèrent leurs Motos, leurs Buggys et leurs Chariots de Guerre. L’énorme armée Peau-Verte suivit le Changelin dans la nuit de Tenebria et, peu après, arriva à une falaise de 500 mètres, mettant ainsi fin à la Waaagh! D’la Vré Vitess et à la Waaagh! Grubbz.
+
Tandis que l’Architecte du Changement s’efforce d’élaborer et de faire évoluer toutes choses, se délectant d’incessantes renaissances chaotiques, le Seigneur de la Peste se contente de se vautrer dans l’inaction, corrompant grâce à une paralysie progressive qui mène lentement à la ruine. En d’innombrables occasions, les plans saugrenus de Tzeentch ont été déjoués par l’influence maligne de Nurgle et les dessins de l’un comportent invariablement la sape des plans de l’autre. D’ailleurs, les adeptes du Grand Sorcier sont souvent dirigés pour déjouer les efforts des adeptes du Seigneur de la Décrépitude. Sur le champ de bataille, les champions-sorciers de Tzeentch affronteront souvent les champions malades de Nurgle alors même qu’ils sont supposés combattre ensemble. Les chamailleries et coups bas sont incessants, même en présence d’un adversaire commun.
  
Hors infiltration, le Trompeur a tendance à adopter une apparence qui incorpore les caractéristiques d’un certain nombre de Démons de Tzeentch, tels que les membres multiples, semblables à ceux des Horreurs et aux robes des sorciers. Cependant, ce n’est pas sa vraie forme, car il a depuis longtemps oublié son apparence original. Le Changelin accompagne parfois les Horreurs dans la bataille, où ses pouvoirs trompeurs forcent l’ennemi à voir ses camarades comme des Démons et vice-versa. Le Changelin s’amuse avec ces petites illusions, car elles font appel à son sens de l’humour démoniaque (et à celui de son maître également).
+
En dépit de la rivalité entre Grand Père Nurgle et Tzeentch, ce dernier reste celui qui a le plus d’influence sur les autres Dieux du Chaos. Il arrive parfois qu’à force de manigances il parvienne à tous les convaincre de leur intérêt commun d’agir de concert, mais il ne s’agit bien évidement jamais d’un acte d’altruisme, car à chaque fois que Tzeentch fomente quelque chose, c’est dans le but de servir à termes ses propres intérêts.
  
Ceux qui étudient les voies de Tzeentch, qu’il s’agisse de partisans, d’alliés ou d’ennemis, éprouvent souvent de la frustration lorsqu’ils tentent de comprendre le Grand Conspirateur. Beaucoup abandonnent et prétendent que les Dieux Sombres sont indéfinissables ou que le Modeleur de Voies n’a pas de but ultime et ne cherche qu’à favoriser le désordre. D’autres deviennent fous en plongeant dans les profondeurs des conspirations abyssales de Tzeentch et sont soit exécutés en tant qu’hérétiques, soit enfermés pour le reste de leur vie. Quelques-uns parmi les plus sages qui tentent de comprendre la conception en toile d’araignée sous-jacente aux Mille et une Voies commencent parfois à percevoir les plus faibles vibrations des cordes déplaçant les marionnettes de Tzeentch et des fils alambiqués qui composent sa tapisserie élaborée. Ces individus doivent être respectées et craintes, car elles ont plus de chances que les autres de se voir accorder des faveurs de l’Architecte du Destin.<ref>Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - ''Chapter I : Tzeentch - A Thousand and One Plots'' ''(traduit de l'anglais par Guilhem)''</ref>
+
Dans tous les cas, les buts poursuivis par Tzeentch sont insondables. Peut-être que [[le Grand Jeu]] et même la destruction du monde ne sont simplement que d’amusantes distractions pour le Grand Conspirateur ? La réalisation de son plan ultime, si tant est qu’il en ait un, est perdue dans un lointain avenir. Ses complots sont rarement simples et apparaissent souvent comme contradictoires, voir contraire à ses propres intérêts, car il peut distinguer les futurs potentiels s’emmêlant dans la trame du temps comme autant de fils multicolores, et chaque manœuvre ineffable est intriqué dans une perspective d’éternité. Tenter si peu que ce soit de déchiffrer ses intentions relève de la folie. En fait, on pourrait dire que seul le fou peut vraiment comprendre les voies du Maître du Changement, car il est peut-être lui-même fou et ses plans sont, en réalité, dénués de raison.
  
 
[[Fichier:DecorTzeentch.png|center|300px]]
 
[[Fichier:DecorTzeentch.png|center|300px]]

Version du 16 janvier 2020 à 16:45

« Je t’observe. Je discerne dans tes yeux la haine que dissimulent tes gestes précieux. Je t’écoute. Je connais la terrible noirceur qui se cache derrière tes habiles mensonges. Je t’attends à la frontière de la folie. Je savoure la souffrance de ton esprit, ton désir de résoudre cette énigme. C’est dans les plus sombres abîmes de ton âme que je me suis niché. Dans ces ténèbres, j’attends mon heure. J’attends patiemment le moment où tes yeux s’ouvriront et où tu réaliseras que c’est uniquement par ma volonté que tu respires. Car je suis Tzeentch, et toi, tu n’es qu’une marionnette qui danse au son de ma mélodie. »


Tzeentch.png
  • Sphère d’Influence : l’Espoir
  • Autres Titres : le Maître du Changement, le Grand Conspirateur, le Maître du Hasard, l’Architecte du Destin, le Grand Instigateur, Celui Qui Murmure les Mots de Pouvoir
  • Siège : la Forteresse Impossible
  • Chiffre Sacré : le 9
  • Symboles : Le symbole de Tzeentch est une sphère encadrée par un sceau étrange et sinueux, bien que ses adorateurs se servent parfois de l’Œil Qui Voit Tout, un symbole approprié pour l’Architecte du Destin. Les magiciens reconnaissent sa puissance magique et redoutent son pouvoir sinistre. Ceux qui regardent ce symbole trop longtemps jurent qu’il se convulse et palpite sous leurs yeux, un spectacle qui risque à long terme de susciter la folie.
  • Couleurs Sacrées : Les couleurs de Tzeentch sont vives et criardes, avec un accent particulier sur le jaune éclatant, le bleu scintillant et l’or.
  • Animal Sacré : Les oiseaux de toutes sortes, et en particulier les corbeaux et les condors, sont sacrés pour Tzeentch. Certaines des mutations qu’il aime particulièrement infliger à ses adorateurs consistent à transformer leur tête en celle d’un aigle difforme, à leur conférer des ailes multicolores, ou à changer leurs mains et leurs pieds en serres recourbées.
  • Dieu Opposé : Nurgle
  • Émotions associées : Intrigue et duperie


Tzeentch est une énigme pour la plupart des habitants de l’Imperium. Ce que l’on sait, c’est que ce Dieu définit le changement, représentant le processus de la transformation. Le changement est l’essence même du Chaos, et les prétentions de Tzeentch sur tous ceux qui vénèrent le Chaos sont donc en partie justifiées, car sans transformation, un guerrier ne pourrait atteindre l’excellence, les Dieux seraient incapables de donner leurs récompenses et les vivants seraient immortels.

Vénéré par les Psykers Renégats, les Sorciers et un nombre non négligeable de cultistes, il est considéré par ses disciples comme un moyen et non une fin, une voie menant à d’incroyables pouvoirs si l’on est prêt à en payer le prix exorbitant. Tzeentch incarne l’altération, qui est l’essence même du Chaos, ainsi que l’énergie mutatrice à laquelle les mortels donnent le nom de Sorcellerie. Même si certains l’appellent parfois Tchar, Tchen ou Shunch, ces appellations sont toutes synonyme de changement. Il est partout le Grand Instigateur, un manipulateur subtil et omniscient, dont les plans complexe s’étalent sur plusieurs millénaires et sont irrémédiablement inexplicables et contradictoires aux yeux des mortels ; le Marionnettiste qui tire les ficelles du Destin de ses adorateurs comme de leurs ennemis ; le Brodeur de Destinées, qui tisse une toile embrouillée pour arriver à ses fins incompréhensibles ; le Grand Conspirateur, murmurant de diaboliques conseils aux oreilles des monarques, et encourageant l’ambition meurtrière et la rébellion chez leurs sujets ; l’Architecte du Changement qui observe avec fascination comment la chair mortelle se pervertit à son toucher et comment la nature s’abandonne à son imagination anarchique.

Tzeentch adore intriguer avec les autres Dieux, et préfère la manipulation à la violence. Ses plans sont tout sauf limpides, et leurs contradictions confondent les observateurs. Toutefois, Tzeentch ne rechigne pas à se salir les mains en guerroyant, bien que ses victoires reposent davantage sur la tromperie et la sorcellerie que sur la force brute. L’Architecte du Changement perçoit toutes les intentions, ce qui lui permet de déterminer comment une action influencera le déroulement des événements. Les plans de Tzeentch se déploient par-delà le temps et l’espace ; des siècles peuvent s’écouler avant qu’ils portent leurs fruits, car que représente une centaine d’années pour un Dieu qui existait avant l’aube des âges et qui sera encore là longtemps après que le monde ne soit plus ? Pour le Grand Conspirateur, le complot n’est pas seulement un moyen, c’est une fin en soi. Les plans de Tzeentch sont tellement insondables que des générations peuvent se produire entre effet et cause, une action innocente faite un jour, mature et cause la ruine de cités entières de nombreuses années plus tard, bien qu’il semble impossible que l’un puisse être la cause de l’autre.

Tzeentch est presque aussi puissant que Khorne, mais ses pouvoirs suivent un axe différent. Il est le maître de la sorcellerie et de la subtilité. C’est Tzeentch qui maintient le Royaume du Chaos hors du temps et de l’espace et c’est lui qui préside à la destiné de l’univers matériel. Ses véritables desseins sont impénétrables et s’il cherche à dominer ses frères, ses méthodes sont pour le moins indirectes, et il semble qu’il préfère utiliser autrui en tant que pion pour mener ses plans à bien. Ses menées sont toujours complexes et obscures et il est le principal artisan des alliances secrètes entre les Dieux.

Tzeentch tisse le destin des mortels comme s’ils n’étaient que de vulgaires poupées, les entraînant dans un jeu cruel de son propre cru. Royal et horrible à la fois, il tire les ficelles de la sorcellerie et du destin depuis son royaume, scrutant l’écheveau du futur et du passé pour manipuler le monde à sa guise. C’est le plus généreux des Dieux du Chaos, accordant des faveurs à tous ceux qui en demandent, mais le prix de ses présents est le pire qui soit. Il est le maître du mensonge et du subterfuge, des pouvoirs secrets qui agissent en coulisse, des sinistres pactes et des marchés de dupe. Tzeentch se moque bien de qui l’invoque, tant que cette personne est prête à passer un pacte faustien qui lui permettra de gagner pouvoir et connaissances en échange de sa volonté et de son âme.

Le Grand Sorcier n’est pas enclin à agir à la légère, car il est trop occupé par ses contemplations. Il préfère déléguer les tâches à ses valets. Tzeentch peut rester immobile pendant des décennies au milieu d’une mer de brume tourbillonnante et multicolore, obnubilé par l’observation des profondeurs sans fond du Puits de l’Éternité, examinant chaque reflet de sa surface scintillante à la recherche d’indices sur les événements à venir. La majeure partie de son attention est dévouée aux mondes des mortels, car de tous les Dieux du Chaos, Tzeentch est le plus fasciné par cet autre royaume.

Aux yeux de l’Architecte du Changement, les mortels ont un talent incommensurable pour la tromperie et la duplicité, même s’ils passent l’essentiel de leur vie sans s’apercevoir des contradictions qui se bousculent dans leur esprit. Le potentiel dont font preuve les mortels attire le Grand Conspirateur, et il ne peut s’empêcher de s’immiscer dans leur monde, parfois dans le cadre du Jeu Divin, mais le plus souvent pour satisfaire son besoin irrépressible de manipuler et d’influencer les choses. Il est possible que Tzeentch soit totalement dément, et qu’il avorte ses propres entreprises dans des univers et des plans que lui seul peut percevoir. C’est peut-être la vérité la plus terrifiante de toute, car cela signifierait que le monde n’est qu’une expression de sa folie.

Quand Tzeentch sort de sa rêverie, trahison, mutation, démence et conflits s’abattent sur la galaxie.

Le Modeleur de Voies

« Si le Chaos est un changement par nature, alors Tzeentch, plus que tout autre Puissance Sombre, incarne le Chaos dans sa forme la plus pure et la plus primale. Par conséquent, aucun autre Dieu du Chaos n’exige davantage notre respect défiant, notre résistance absolue et notre loyauté sans faille envers l’Empereur. »
- Inquisiteur Gallianus Dirk au Conclave de Jellico (rapports déclarés Heretica Extremis).

L’espoir. Nul ne pourrait imaginer qu’il puisse être dangereux, car c’est lui qui permet aux gens d’avancer, d’améliorer leur condition et de survivre malgré l’adversité. Mais l’espoir est également un désir de changement. C’est la volonté de recréer ce qui existe déjà. L’espoir sape l’ordre des choses. C’est une lubie qui mène tout droit sur la voie de la damnation. L’entité ou force sensible du Warp connue sous le nom de Tzeentch est peut-être le plus énigmatique des soi-disant Dieux du Chaos ou Puissances Noires. Tzeentch, le Modeleur de Voies, est le dieu de la sorcellerie, des intrigues, des mutations et du changement. Il incarne le désir des mortels d’évolution, d’amélioration, d’innovation et de progrès, ainsi que leurs rêves de richesse, de prospérité et d’avenir meilleur. Alors que beaucoup perçoivent ces motivations comme saines, salutaires et peut-être même nécessaires à une existence mortelle. Tzeentch, le Grand Conspirateur, s’efforce de corrompre les aspirations et les ambitions de l’Humanité et des Xenos, et de tirer parti de ces espoirs et de ces rêves pour ses propres fins néfastes. Que ne donnerai pas le commun des mortels pour comprendre les mystères de la destinée, ou pour maîtriser quelque pouvoir magique terrifiant ? Tzeentch détient les clés de ce terrible savoir et offre de grands pouvoirs à ses serviteurs.

Les autres Puissances Sombres ont tendance à agir plus directement sur la société mortelle : Khorne avec effusion de sang et massacre, Nurgle avec maladie et délabrement et Slaanesh avec séduction et décadence. Cependant, Tzeentch et ses serviteurs - humains, Xenos et Démons - planifient et conspirent discrètement et furtivement pour guider et influencer les machinations de la société mortelle. Usant de manipulations et de subterfuges, Tzeentch tisse la trame inextricable qui relie entre eux tous les complots et les intrigues du monde. À l’extrémité de chacun de ses fils se trouve piégé une âme humaine, des serviteurs mortels qui croient pouvoir tirer profit de leurs pactes avec le Maître de la Destiné. Le Modeleur de Voies privilégie les armes subtiles : paroles flatteuses, tentations séduisantes, ambitions nobles attisées à des fins traîtres ou immorales et, surtout, des plans dans d’innombrables schémas. Tzeentch exerce son influence sur les mortels par de subtiles manigances. Ses victimes sont des érudits abusés qui convoitent des savoirs oubliés, des politiciens à la recherche de pouvoir et désireux de se débarrasser de leurs adversaires. De même, de nombreux hommes politiques, érudits, officiers militaires ou autres dirigeants mortels ont entamé une carrière prometteuse, un projet altruiste ou une enquête intellectuelle digne d’intérêt pour se retrouver sous l’impulsion d’un collègue - apparemment bien intentionné qui sert secrètement le Grand Conspirateur - à faire des compromis, monter dans la hiérarchie aux dépens des autres ou prendre des raccourcis éthiquement discutables. Même avec les meilleures intentions, ou peut-être à cause d’elles, ces personnes sont vulnérables aux machinations de Tzeentch, qui conspire pour transformer de telles personnes en rouages dans sa machine infernale, alimentée par des schémas, des mensonges, des complots et des tromperies sans fin.

Incarnant la mutation et le changement, son esprit est présent dans chaque être vivant depuis le moment ou ses cellules commencent à se démultiplier, jusqu’à sa mort. C’est dans le cœur de ceux dont le désir de vivre est le plus fort et qui se refuse à accepter la décrépitude que Tzeentch murmure ses promesses insidieuses, leur offrant la vie éternelle. Ainsi, nombreux sont les adeptes de Tzeentch : certains suivent volontairement et en connaissance de cause l’Architecte du Destin. D’autres, trompés par le Père des Mensonge et ses serviteurs, pensent faire avancer leur propres projets, alors qu’en réalité, ils servent aveuglément le Modeleur de Voies. Un grand nombre de scélérats, de renégats, d’hérétiques et de Space Marines du Chaos servent également Tzeentch. L’influence de l’Architecte du Destin est grande et s’étend à travers la galaxie avec une attention particulière pour des régions telles que l’Œil de la Terreur où le Warp et la réalité ne font plus qu’un. Il est le maître des Mille et Une Voies, toutes plus complexes et sournoises les unes que les autres et nul autre que Tzeentch lui-même ne peut les imaginer, et encore moins les comprendre. Tel est le Modeleur de Voies, et tel est son contrôle sur les efforts insensés de tous les mortels.[1]

Les Commandements

Toujours changeants, imprévisibles à l’extrême, les préceptes de Tzeentch sont difficiles à appréhender. Malgré tout, il y a certaines choses que Tzeentch exige toujours de ses adorateurs.

  • Le changement est la seule constante en ce monde. Celui qui y résiste encourt le courroux de Tzeentch.
  • La magie est la plus grande force du changement et il faut en étudier les techniques dès que possible.
  • Apporter le Chaos à une planète et à ses habitants, c’est invoquer le changement. Ébranlez les fondations de la loi et de l’ordre dès que l’occasion s’en présente.
  • Rejetez les coutumes du passé et adoptez-en de nouvelles en permanence.

Le Grand Sorcier

Tzeentch est le maître incontesté de la magie. La sorcellerie est un des plus puissants agents du changement, et ses utilisateurs sont éminemment volontaires et ambitieux. La magie brute qui confère leurs pouvoirs aux Psykers de l’univers matériel est la trame même du Royaume du Chaos, des dieux, de leurs serviteurs démoniaques et des projections astrales des hommes qui scintillent dans le Warp. Le recours à la magie est tenu comme l’expression ultime de la foi chez les adeptes de Tzeentch, qui peuvent tirer un grand profit de sa faveur. Le plus commun des mortels peut devenir un sorcier très puissant avec la bénédiction du Maître du Changement, et bien qu’il leur en coûte leur âme immortelle, ils disposent d’un pouvoir sans limite pour afficher leur allégeance ; le contraste est grand avec les Psykers infortunés de l’Imperium, rassemblés comme du bétail à bord des Vaisseaux Noirs, pour finir immolés à la table de l’Empereur. Mais chaque faveur s’accompagne d’un prix terrible, car ses serviteurs sont difformes et monstrueux, des êtres étranges en raison des mutations et de la corruption poussée qui les frappent. Mais malgré tous les risques que courent les serviteurs du Grand Instigateur, les récompenses et promesses de puissance sont telles qu’ils ne peuvent les ignorer.

Tzeentch gratifie ceux qui le suivent par la mutation et la démence et, à leur mort, il revendique leurs âmes comme ses propres jouets.

DecorTzeentch.png

Tzeentch, l'Architecte du Destin

Tzeentch, Le Maître du Changement, Le Grand Conspirateur, Le Maître du Hasard, L’Architecte du Destin.
« Il ne peut pas être connu. Il ne peut pas être décrit. Il ne peut pas être compris, car il est un changement, un changement perpétuel, un changement constant, sans fin. »
- Herodotus Black de Taloma Nova, plus tard déclaré Hereticus Extremis

La galaxie connaît Tzeentch sous de bien des noms, comme le Brodeur de Destinées, le Grand Conspirateur et l’Architecte du Changement. Son esprit perçoit les espoirs de chaque être doué de conscience, sur chaque planète. Il observe les plans de ses pantins qui se déploient, tirant les ficelles du destin pour son propre plaisir, bien entendu, et pour déclencher les étapes suivantes de ses propres complots enchevêtrés.

Tzeentch se nourrit du besoin de changement propre à tout être vivant. Tout homme rêve de prospérité, de liberté et de meilleurs lendemains. Ces désirs ne sont pas l’apanage des pauvres et des sans-grade, même les gouverneurs planétaires et les amiraux de la Flotte aspirent à plus de richesses, ou au contraire à la cessation de leurs responsabilités. Toutes ces prétentions créent un terrain favorable au changement, et les ambitions des nations engendrent une force qui peut faire basculer l’histoire. Tzeentch personnifie cette force.

Le Grand Conspirateur ne se contente pas d’observer l’épanouissement et la déception apportés par le passage du temps. Il a ses propres plans - des projets si complexes et finement cousus qu’ils touchent à toute chose vivante, qu’elle en soit consciente ou non. La compréhension supérieure du temps, de l’histoire et de l’intrigue qu’a le Dieu du Chaos permet à ses manipulations de s’entremêler sans accroc, tissant une toile de causalités qui enveloppe les étoiles.

Les desseins de tous les mortels sont connus de Tzeentch. Il prend grand plaisir à suivre les complots des autres, et favorise l’astucieux plutôt que le fort. Lorsque la petite voix dans la tête d’un homme s’exprime, lorsque le misérable soupire dans la nuit, c’est l’Architecte du Changement qui écoute. Il perçoit chaque événement et chaque intention, et en déduit comment ils vont influencer l’avenir. Le treillis des probabilités, des espoirs et du changement est le pain et le vin de Tzeentch - sans cela, il disparaîtrait.

Peut-être l’Architecte du Changement a-t-il un plan pour renverser les autres puissances du Chaos, ou pour étendre sa domination à l’ensemble de l’univers matériel. Peut-être même que Tzeentch lui-même n’en est pas certain. Quel que soit son but ultime, il le poursuit en manipulant les vies des individus de toutes races. En échange de pouvoir et de magie, il peut rallier des seigneurs de guerre et des sorciers influents à sa cause, affectant bien d’autres existences d’un seul mouvement.

Néanmoins, les machinations de Tzeentch sont loin d’être simples ; certaines s’étendent sur des éons, tandis que d’autres semblent contre-productives. Seul Tzeentch distingue l’écheveau des futurs potentiels, ses fils multicolores tendus à travers le temps - des fils eux-mêmes composés de décisions, de conjectures et de coups du sort.

Manifestation

On peut devenir fou - et beaucoup le sont devenus - en essayant d’étudier les plus petits fils de la grande tapisserie tissée par Tzeentch et de réaliser l’impossible : le décrire et lui donner une forme, une motivation, une vérité. La manière la plus proche de caractériser Tzeentch est peut-être de ne pas le décrire du tout, car avec le temps, il diffère de lui-même plus qu’il ne diffère de tout autre être. Tzeentch, comme ses projets sans fin, se déplace, se transforme et se transforme constamment.

Alors que les autres Dieux Sombres adoptent des formes fixes la plupart du temps, Tzeentch se manifeste sous une multitude de formes. Néanmoins, au cours des siècles, certains traits ont émergé dans son apparence, son iconographie associée, la présence matérielle de ses disciples démoniaques et les cauchemars que sa figure implante dans l’esprit de ceux qui en sont témoins. Ces descriptions révèlent souvent Tzeentch comme un sorcier mince et longiligne, homme ou femme, vêtu de robes qui changent continuellement de couleur. La tête de Tzeentch pend bas, sous ses épaules, et ses bras sont longs et frêles.

Certaines descriptions indiquent que la peau de Tzeentch est couverte de visages et de bouches qui murmurent des secrets sombres et terribles ou commentent et détournent les mots prononcés par la bouche primaire ou naturelle de l’entité. Les visages et les bouches qui couvrent la forme démoniaque se déplacent, glissent, émergent, et sont réintégrés dans la chair non naturelle. Certains des chasseurs de démons de l’Ordo Malleus, cependant, réalisent que ces consistances perçues, comme tant de choses associées au Grand Trompeur, peuvent constituer une ruse d’un genre ou d’un autre. Après tout, la cohérence fait souvent partie intégrante des mensonges les plus convaincants et des schémas de confiance.

Bien que beaucoup aient décrit Tzeentch de cette façon, d’autres ont dépeint le Dieu Sombre comme une fumée colorée, une énergie crépitante d’un type inconnu qui brûle ou fait muter les objets qu’elle touche, des visages dans la brume, une masse tordue de protoplasme charnu, et des runes ardentes qui pendent dans l’espace et brûlent l’air même - parfois tout cela dans la même observation.

D’autres montrent des oiseaux malformés, des poissons, ou des versions hybrides perverses des deux qui nagent dans les airs et volent dans la mer. En effet, les oiseaux et les poissons figurent en bonne place dans les descriptions de Tzeentch, dans son iconographie et dans les formes prises par nombre de ses disciples mortels démoniaques et mutants. Par exemple, les plus puissants adeptes de Tzeentch, ses plus grands démons, les Seigneurs du Changement, ressemblent à des oiseaux humanoïdes géants ; ses Hurleurs et les Disques qui portent ses champions au combat apparaissent souvent comme des raies manta aquatiques volantes, chassant inlassablement à la fois dans le Grand Océan et dans l’air de l’espace réel comme les légendaires carcharodons de la Terra primordiale.

D’autres commentateurs ont suggéré que Tzeentch, le Grand Mutateur, n’a pas de forme fixe du tout. La forme tangible de Tzeentch, lorsqu’il choisit de se manifester physiquement, est une masse de chair en perpétuel mouvement. Ainsi, le corps matériel du Changeur de Voies, qui fluctue constamment, ressemble à beaucoup de ses créations, comme ses démons et son royaume lui-même, qui n’ont pas non plus de forme stable. D’autres encore ont affirmé que les formes physiques de Tzeentch sont simplement des images que le mental des mortels crée pour essayer de percevoir et de comprendre quelque chose de beaucoup plus abstrait, un agent du changement pur, de la mutation et du flux. Une telle forme est plus proche de la métaphore que de la réalité, et convient peut-être plus à cette Puissance de la Ruine que des yeux de chair ou de métal ne pourraient le faire. Si une certaine vérité se trouve dans cette ligne de raisonnement, alors peut-être que le mental des mortels en est venu à associer Tzeentch aux oiseaux et aux poissons, créatures de l’air et de l’eau, respectivement, parce que ces deux animaux habitent des environnements fluides. Le vent, la marée, les vagues, la température, la turbidité et les corps en mouvement remodèlent constamment l’air et l’eau dans lesquels vivent ces organismes, ce qui en fait des symboles appropriés pour le changeur de voie. Comme pour beaucoup de choses concernant le Grand Changement, cependant, en fin de compte tout n’est que conjecture et supposition, car essayer de connaître la vraie forme du Maître de la Mutation, c’est embrasser la folie.

Le Labyrinthe de Cristal

De tous les paysages surréalistes du Royaume du Chaos, c’est le domaine de Tzeentch qui est le plus étrange et le plus énigmatique. Son royaume est tissé des fibres mêmes de la magie. Le Labyrinthe de Cristal s’étend au sommet d’un plateau iridescent, et sa présence se ressent dans tous les royaumes démoniaques. Des avenues mouvantes faites de vitraux multicolores sillonnent sa superficie. Des passages secrets creusés par le mensonge et l’intrigue infiltrent les domaines des autres dieux, reliant les différents Royaumes du Chaos et les liant à la volonté de Tzeentch.

Aucun guerrier ne garde formellement les marches infinies du Labyrinthe, car les batailles qu’on y livre sont celles de l’esprit. Ses corridors scintillants ne renvoient pas seulement la lumière, mais aussi la misère, les rêves, les espoirs et les cauchemars. Les voies et passages aux connexions en changement perpétuel constituent une défense suffisante pour confondre tout intrus qui n’aurait pas reçu la faveur de Tzeentch, mortel ou non. Malheur au rival démoniaque qui s’aventure en ce domaine, car les créatures à l’intellect limité courent à leur perte.

« Neuf est le chiffre sacré du modeleur de voies. Ce n’est qu’en traçant le neuvième symbole que les runes d’un parchemin du changement se mettent à luire et qu’elles révèlent leur véritable nature. Il y a neuf rites distincts qu’un acolyte doit maîtriser avant de déverrouiller les secrets qui lui permettront de percer le voile. Ce processus permettra à un aspirant méritant de puiser dans les énergies inépuisables de l’Immaterium. pour conserver son intégrité, un symbole d’invocation doit contenir neuf cercles concentriques, tracés selon un procédé en neuf étapes précis. Neuf sont les chants des cultistesKkairic, et pour une invocation, un conclave de neuf est de loin le plus efficace.

De plus, les rites des mortels ne sont pas les seuls à obéir au chiffre sacré du Grand Sorcier. Il se retrouve gravé dans les structures impossibles et changeantes du domaine de l’architecte du destin dans le warp. Les Ducs du Changement, les plus grands serviteurs de Tzeentch et généraux de ses convocations, bénéficient de neuf niveaux de confiance. Tous cherchent à gagner les faveurs de leur maître, et les plus doués règnent sur les neuf forteresses fractales. Sous les ordres de ces Démons Majeurs Exaltés se trouvent neuf cent quatre-vingts dix-neuf légions, chacune divisée en neuf osts. On dit que lorsqu’un démon est tué, son esprit immortel reparaît dans la forteresse impossible, et se présente devant son créateur depuis une des neuf portes, afin d’y être remodelé par la volonté de Tzeentch, ou absorbé pour rejoindre son essence divine. »

- Extraits des œuvres d’Ahriman.

Le Labyrinthe déforme plus qu’il ne reflète, sépare les aspirations de leur objet et les remplace par la démence et le désespoir. Reproduisant les complots inconscients et éternels de Tzeentch, le Labyrinthe se déplace et se modifie constamment. Les âmes égarées errent dans le dédale pour l’éternise. Les visages reflétés par les murs de cristal sont rarement ceux des intrus. Partout, des doubles des otages de Tzeentch oscillent et pesaient sur les parois prismatiques. Dans les entrailles du Labyrinthe, les corridors de verre éclatent en tessons tranchants lorsqu’Ahriman, le grand sorcier Space Marine du Chaos, mène sa Légion de Thousand Sons à la guerre - qui se retrouvera finalement piégée par sa propre réverbération. Un éclat anisotrope se déforme sous le regard des Grands Prophètes Asuryanis d’Ulthwé, avant de renvoyer l’image d’un Vaisseau-Monde en feu. Une secte d’Inquisiteurs radiaux use d’une version prohiber du Tarot de l'Empereur pour asservir le reflet d’un Démon, ignorant que ce faisant, leurs âmes seront liées à jamais à son alter ego. Un million d’autres visions fugitives de la réalité vacillent telles des flammes sous la bise, en faisant briller le Labyrinthe à la lueur des probabilités et de leurs variations infinies.

Au centre du Labyrinthe, dissimulée à ceux qui n’ont pas la clairvoyance démente nécessaire pour la trouver, se dresse la Forteresse Impossible. Des spires de cristal tordu et des tours de flammes bleues et roses jaillissent de son donjon. Elles apparaissent l’espace d’un battement de cœur, puis s’évanouissent pour titre remplacées par une architecture encore plus irréelle. Portes, fenêtres et portails s’ouvrent comme des bouches affamées sur les remparts, puis disparaissent la seconde suivante. La Forteresse Impossible revêt la nature du Royaume du Chaos. Le temps et l’espace n’y existent pas. En ses murs, on peut errer pendant des semaines dans une pièce minuscule, ou franchir plusieurs lieues d’un seul pas. La gravité chancelle et change, voire disparais totalement. Des lumières de toutes les couleurs du spectre, et de teintes encore inconnues dans notre univers, émanent de ses murs traîtres.

Cette citadelle changeante est totalement impénétrable pour les mortels. Prisonniers qu’ils sont de leur réalité physique, les hommes qui s’y aventurent sont rendus fous alors que leur esprit risque d’imploser ou d’être dévasté par les forces libérées par les pensées errantes de Tzeentch. Même les Démons sont incapables d’endurer longtemps l’horreur difforme de la forteresse, et seuls les Ducs du Changement savent s’orienter dans ses couloirs. Ceux-là sont les Démons Majeurs de Tzeentch et connaissent les passages dérobés qui conduisent au saint des saints de l’édifice : la Bibliothèque Secrète, où le Grand Conspirateur ourdit ses complots.

Du Tome des Sept Cent Vingt Neuf Vérités de la Ruine détenues par les Chevaliers Gris

La plus grande arme de Tzeentch n’est ni l’habileté martiale ni les prouesses magiques. Comme beaucoup pourraient le croire, ce n’est pas non plus la ruse, la tromperie ou la fourberie. Non. L’arme de Tzeentch qui représente la plus grande menace pour les serviteurs de l’Empereur est la connaissance : connaissance du passé, connaissance du présent, connaissance de l’avenir et, plus important encore, connaissance de ce qui motive les cœurs et les esprits des faibles, ceux qui pourraient un jour grossir les rangs du Modeleur de Voies. Bien que nous puissions, avec la bénédiction de l’Empereur, vaincre les armées et les sorciers de Tzeentch et apprendre à comprendre ses intrigues et ses stratagèmes, nous ne pouvons rien faire pour renforcer la volonté de ceux qui sont impressionnables et faibles. En fin de compte, nos seules défenses contre la plus grande arme de Tzeentch sont une vigilance constante et impitoyable.[2]

La Bibliothèque Secrète renferme toute la connaissance, toutes les pensées de toutes les créatures de l’espace et du temps. Les livres, parchemins et rouleaux sont fermés par des chaînes de feu magique, et leurs rayonnages s’empilent à perte de vue dans toutes les directions. Piégées dans ces méandres, des Horreurs Roses rôdent et veillent sur les livres comme un jardinier fou veillerait sur des bosquets de ronces. Les grimoires parlent sans cesse à leurs gardiens pour les plonger dans des rets de tromperie, si bien que les Démons finissent par se dissiper, et la Bibliothèque absorbe leur énergie.

Le Conjurateur de Réalités

Aux yeux de Tzeentch, les mortels sont pétris d’ambiguïté, mais mènent leur vie sans se soucier des contradictions qui les affligent. Le dieu ne peut s’empêcher de s’immiscer dans les affaires du monde matériel ; certains membres de l’Inquisition pensent même que le Grand Conspirateur est responsable de la recrudescence exponentielle des Psykers humains au cours des derniers millénaires.

Son goût de l’intrigue et du contrôle fait de Tzeentch un adepte avide du Jeu Divin. L’Architecte du Changement n’hésite jamais à se salir les mains et à mener la guerre, bien qu’il préfère encore remporter ses batailles par la magie et par la ruse, plutôt que par la force brute.

Tzeentch n’a d’autre but que d’échafauder des plans complexes, poussant la galaxie dans la toile de ses complots comme l’araignée piège la mouche. Bien que ses machinations se déploient sur des millénaires, lorsqu’elles se réalisent, c’est la réalité elle-même qui en paie le prix. Tant qu’il restera un mortel pour mentir, tant que subsisteront le désir et l’ambition, Tzeentch usera de ses sortilèges pour demeurer le grand marionnettiste de l’univers, jusqu’au jour où son grand œuvre sera finalement révélé.

DecorTzeentch.png

Les Laquais du Maître du Destin

Un Incendiaire de Tzeentch.
« Au début, les créatures semblaient comiques, certaines dansant et chantant d’une étrange façon tandis que d’autres gambadaient comme des champignons géants colorés, alors même que nous leur tirions dessus. Mais ensuite, ils nous ont rejoint et les hurlements ont commencé. Au début, je pensais que ce qui volaient au-dessus de nous était ces choses, mais j’ai alors réalisé que c’était en fait ma propre voix. »
- Lt. Orsino, 67e Compagnie d’Uttican.

Comme toutes les Puissances de la Ruine, Tzeentch a sous ses ordres un grand nombre de serviteurs de tous types, allant des Démons créés pour appliquer sa volonté, aux mortels qui le servent - qu’ils le sachent ou non - et tous incarnent l’ennemi intérieur dans sa forme la plus pure. Ils ne sont de toute façon que de simples pantins que l’Architecte du Destin manipule, et rares sont ceux qui ont conscience de la nature des chaînes qui contrôlent leurs actions. Ceux qui voudraient rechercher et détruire les adeptes de Tzeentch, à moins qu’ils ne rencontrent par hasard des preuves irréfutables de leurs actions, doivent être prêts à chercher des indices et à enquêter sur toute piste, aussi petite soit-elle. Les adeptes de Tzeentch sont des maîtres du secret et de la tromperie, et ne se révèlent qu’à leurs frères et serviteurs les plus sûrs. Les serviteurs du changement sont habiles dans les arts de l’illusion et de la tromperie, doués d’un intellect diabolique, et couvrent bien leurs traces.

Il n’est pas surprenant de constater que les Inquisiteurs croient que les cultes du Changeur de Voies sont les plus dangereux, car ils sont toujours les plus difficiles à trouver et à dénoncer. Souvent, les premiers signes des activités d’un culte de Tzeentch ne sont découverts qu’après que leur sombre objectif ait déjà été atteint, longtemps après que les protagonistes aient réussi à s’échapper, et toujours au prix de grandes souffrances pour la population locale. En effet, il est difficile de se prémunir contre l’infiltration des cultistes dans la société quand même les plus hauts nobles d’une planète ou les conseillers militaires pourraient en fait être eux-mêmes des adorateurs secrets de Tzeentch, car aucun n’est complètement hors de portée de ses promesses et de ses mensonges.[3]

Les Démons

Les Démons de Tzeentch varient énormément d’un type à l’autre en termes d’apparence, de morphologie, de niveau d’intellect et d’autonomie, ainsi que de fonctions au sein des plans de leur maître. On peut soutenir que la diversité des créatures de Tzeentch est plus grande que celle des créatures du Warp au service des autres Puissances de la Ruine, et tenter de cataloguer les myriades de formes des démons de Tzeentch est presque impossible, par la nature de leur constante évolution. Pourtant, il semble y avoir certaines formes de Démons qui partagent suffisamment de points communs pour être identifiées dans une certaine mesure. Leur nature bizarre rend toujours cela difficile, bien qu’il semble que des démons d’un type similaire soient souvent trouvés ensemble, gargouillant de façon maniaque et faisant exploser leurs ennemis avec un feu démoniaque de toutes les teintes.[4]

Les Légions Scintillantes

Les Légions Scintillante propagent magie et mutation dans une orgie de destruction.
L’air s’emplit d’ondes kaléidoscopiques d’énergie versicolore lorsque les convocations du Grand Conspirateur se rendent au combat. Pour un mortel, les diverses Légions de Tzeentch sont impossibles à différencier, car elles sont plus bizarres les unes que les autres. Pourtant, il existe une logique dans cette démence, mais seul l’Architecte du Changement la perçoit.

Même si Tzeentch préfère atteindre ses objectifs par la sorcellerie ou le complot, il sera parfois obligé de faire appel à la force. C’est alors que sont déployés les osts de Démons de Tzeentch, des armées très différentes de celles qu’on voit habituellement dans l’espace réel. Ces convocations se rendent au combat dans un carnaval de violence débridée, détruisant tout sur leur passage avec leur feu infernal et leur magie du changement. Contrairement aux cohortes martiales de Khorne ou aux forces cycliques qui servent Nurgle, les Légions de Tzeentch se modifient rapidement et constamment pour s’adapter à de nouvelles tactiques ou pour mieux poursuivre les desseins de leur maître.

Chaque Légion Scintillante est commandée par un Démon Majeur de Tzeentch, ou Duc du Changement, qui opère de façon indépendante et, avec l’aide de ses conseillers et de ses champions, commande une légion qui répond parfaitement à ses attentes. Ceux qui aiment se baigner dans les flammes de la destruction choisissent une Légion Conflagration, une force articulée autour d’Incendiaires déchaînant un brasier surnaturel. D’autres favorisent les Légions Anarchus, dont la composition est moins prévisible et qui se spécialisent dans des incursions inattendues. Les Démons Majeurs adeptes de la duplicité mènent une Légion Voilé, une des forces les plus mystérieuses de Tzeentch, qui n’apparaissent que rarement au combat et disparaissent sitôt leur objectif atteint.

Chaque Légion de Tzeentch est divisée en neuf osts menés par des Princes Démons et des Hérauts comme des Changecasters, des Fluxmasters et des Fateskimmers. Les chefs de ces osts sont en compétition pour s’attirer les faveurs de leur Duc du Changement, et même entre les légions, les machinations des Ducs du Changement rivaux ne s’arrêtent jamais. C’est un jeu dans le Jeu Divin que le Grand Conspirateur apprécie particulièrement, et il juge fréquemment les accomplissements de ses serviteurs pour les récompenser en conséquence. C’est ainsi que le symbole de chaque légion danse sur la Pyramide d’Yrch dans le Labyrinthe de Cristal, et que leur position change en fonction des aléas des complots. Cette hiérarchie se modifie souvent. Les neuf légions les plus favorisées ont chacune le contrôle d’une des neuf Forteresses Fractales qui dominent le Labyrinthe de Cristal.

Le Conclave Pyroclaste

Le Conclave Pyroclaste est une Légion Conflagrationa menée par le Duc du Changement Exalté Shim’dre’lex’kazar. Ce fut une de ses nombreuses légions déployées dans le Secteur Stygius après l’ouverture de la Grande Faille, et elle joua un rôle essentiel dans le siège de Mordian. Lorsqu’elle attaque les défenseurs impériaux, cette formation était composée de neuf osts décrits ci-dessous.


Les Seigneurs de la Transcendance
Menés par Tkarchalca l’Iridescent (Changecaster)
Ost composé de six meutes d’Incendiaires et de trois Incendiaires Exaltés
Lorsque le révéré Shimilre’lexTcazar se ryela guerre, il le fait en menant les Seigneurs de la Transcendance. Ce furent eux qui transmutèrent la statue de l'Empereur Ascendant sur le monde-sanctuaire Luminaria en métal en fusion vivant.


L’Ost Brûlant
Char’tzzla, Fléau d’Obfuscane (Fluxmaster)
Ost composé de neuf meutes d’Incendiaires
Nimbé de flammes du changement, l’ost de Char’tzzla’ détruisit entièrement le monde industriel Obfuscane, car leurs flammes libérèrent tant de radiations qu’aucune créature vivante ne peut plus survivre sur ce monde plus de quelques secondes.


La Parade Kaléidoscopique
Tch’fra-lar de la,Serre Ardente (Changecaster)
Ost composé de six meutes d’Incendiaires et de trois meutes d’Horreurs
Tchfra-lar était auparavant le conseiller le plus haut placé de Shim’drelexlcazar, mais il fut dépassé par Char’tzzla au cours de la bataille finale de Mordian, ce dernier lui ayant usurpé sa position à cette occasion.

Les Flammes Wyrd De Zing-Tar
Zing-tar (Fluxmaster)
Ost composé de trois Incendiaires Exaltés, trois meutes d’Incendiaires et trois meutes d’Horreurs
Zing-tar, qui conspira avec Char’tzzla, fut dupé par ce dernier lorsqu’il grimpa dans la hiérarchie. On raconte que Tchfra-lar, présageant cette trahison, accepta d’être supplanté par Char’tzzla afin de nouer une alliance avec son rival.


Le Feu Cristallin
Lhull’cha (Fateskimmer)
Ost composé de trois meutes de Hurleurs, de trois meutes d’Incendiaires, de deux Incendiaires Exaltés et d’une meute d’Horreurs
Lorsque la Convocation Pyroclaste sort du warp, Lhulltha et l’ost du Feu Cristallin ont généralement pour mission de mener le premier assaut contre l’ennemi.


Les Flammes Caquetantes de Tzeentch
Trillex Cackleflame (Fateskimmer)
Ost composé de trois Chars Incendiaires, de trois meutes d’Incendiaires et de trois meutes d’Horreurs
Il s’agit des démons les plus déments et retors de la Convocation Pyroclaste. Ils adorèrent poursuivre les derniers survivants du Ministorum sur Luminaria, et les encerclèrent avec des flammes warp tout en riant en entendant les cris de terreur de leurs victimes.

Les Porteurs du Feu Noir
Triho’hop de la Couronne de Feu (Changecaster)
Ost composé de trois meutes d’Horreurs, de trois meutes de Hurleurs et de trois meutes d’Incendiaires
Ce fut au cours d’un conflit dans l’immaterium contre les Légions de la Peste de Gul’poxx le Grand que Triho’hop et son ost gagnèrent le titre de "Porteurs du Feu Noir", car leurs éclairs du changement et leurs flammes wyrd noircirent le champ de bataille pestiféré.


Les Éclats Ardents de Cha’ll’aaa
Cha’ll’aaa (Changecaster)
Ost composé de trois Incendiaires Exaltés et de six meutes d’Incendiaires
Nul ne brûla plus d’ennemis ou de paysages que Fast des Éclats Ardents de Chall’aaa. Même s’il s’agit de Post de plus bas rang il est en position ascendante, et le nom de Cha’ll’aaa est désormais prononcé avec suspicion…


Les Serviteurs d’Amarhotep
Amarhotep (Prince Démon)
Ost composé de trois Chars Incendiaires, trois meutes d’Incendiaires et trois meutes d’Horreurs
On prétend qu’Amarhotep était un sorcier des Thousand Sons avant de devenir un démon. Que cela soit vrai ou non, sa position au sein du neuvième ost est enviée par tous ceux des trois premiers osts.

Les Mortels

Extrait du journal officiel de Milnius Novacor, gouverneur planétaire ou de Rashad Prime

Date : 242812.M41

Des patrouilles à long portée de la 134e compagnie de ma Force de Défense Planétaire ont signalé des activités suspectes dans le secteur 35-Alpha, la côte nord du continent oriental. Bien que la région ait peu d’importance tactique, économique ou industrielle, le réseau de surveillance planétaire ayant également détecté un éventuel atterrissage dans le secteur, j’ai ordonné au Colonel Max Acario d’envoyer des éclaireurs pour identifier et évaluer la menace, le cas échéant. Derridian Septima, mon assistante personnelle récemment nommée, gère les préparatifs de ma cérémonie de remise des prix annuelle avec diligence et efficacité. Bien qu’elle exige actuellement plus de soins et de supervision que les floraisons extraterrestres que j’ai du mal à cultiver dans les jardins du palais, j’espère toujours qu’elle deviendra un membre précieux de mon personnel.


Extraits du journal officiel de Milnius Novacor

Date : 243812.M41

Septima et moi avons passé la matinée et une grande partie de l’après-midi à finaliser les détails de la cérémonie de remise des prix qui se déroulera dans seulement quatre jours. Mon respect et mon admiration pour cette jeune femme grandissent tous les jours, car elle a identifié plusieurs ingénieurs agronomes responsables de l’augmentation de la production des champs de céréales du continent occidental. La deuxième mission de notre planète étant de fournir des moyens de subsistance aux vaillantes forces de l’Empereur dans ce secteur, il est certain que ces personnes qui travaillent dur méritent d’être reconnues pour leurs services. Septima m’a également informé qu’elle avait soigneusement examiné les rapports du Colonel Acario, dont les pisteurs n’avaient identifié aucune menace dans le secteur 35-Alpha. J’ai demandé à Septima de donner l’ordre de rappeler les patrouilles et de permettre aux troupes de reprendre leurs tâches habituelles. Elle a également pris des dispositions pour que le Rashadian Eastern Symphonium se produise au programme des récompenses. Avec la popularité de cet orchestre, je suis impatient de participer à la cérémonie la plus réussie et la plus fréquentée à ce jour.


Extraits du journal officiel de Milnius Novacor

Date : 244812.M41

Hier soir, j’ai eu le plaisir d’entendre les répétitions de Rashadian Eastern en préparation du prochain programme de récompenses. Sur la suggestion de Septima, j’ai demandé à l’orchestre de jouer "Pour l’Empereur et Sa Gloire Éternelle". Bien que les cyniques puissent rejeter cette pièce ancienne comme étant démodée, je ne doute pas que ses harmonies vibrantes accompagneront parfaitement le faste et le prestige de la cérémonie.

Date : 244812.M41 (extrait supplémentaire) J’ai reçu un vox brouillé, signalé comme urgent d’après ce que nous avons pu déchiffrer, de Narciso Hexis, un responsable régional de la province du nord du continent oriental. Septima et moi avons tenté à plusieurs reprises de le contacter, mais jusqu’à présent, les communications semblent être en panne. J’ai laissé des instructions à mon personnel pour qu’il tente régulièrement de contacter Hexis.


Extraits du journal officiel de Milnius Novacor

Date : 245812.M41

Bien que les préparatifs de la cérémonie se soient déroulés sans heurts jusqu’à présent, nos projets se heurtent aujourd’hui à plusieurs difficultés. Le premier violoniste a fait une chute hier soir et s’est cassé le poignet, tandis que le Maestro Desiderius est tombé malade. L’installation de transmission rarement utilisée au Centre Verbena fonctionne également mal. Surtout, mes augures caelumi prévoient de fortes pluies dans deux jours, ce qui réduira certainement la fréquentation le long du parcours de la procession des gouverneurs. Quel dommage. Toujours pas de nouvelle de Narciso Hexis. Septima s’est portée volontaire pour enquêter sur son rapport urgent, me permettant de participer aux préparatifs essentiels du programme de récompenses.


Extraits du journal officiel de Milnius Novacor

Date : 246812.M41

Cette cérémonie continue d’être en proie à des difficultés. Tout va de mal en pis ! Maestro Desiderius a été hospitalisé et doit encore trouver un remplaçant. Les pluies menacent désormais de s’intensifier en orages violents. De plus, Septima a disparu et la presse locale a signalé des actes de violence perpétrés dans le nord du continent oriental. Alors que normalement je considérerais ces histoires comme une simple rumeur, un rapport du Colonel Acario daté du 243 est apparu, détaillant la découverte de plusieurs Modules d’Atterrissage partiellement enterrées dans le secteur 35-Alpha. J’ai de nouveau ordonné à Acario d’enquêter sur tous les problèmes dans les environs.


Extraits du journal officiel de Milnius Novacor

Date : 247812.M41

Auteur : Cornelius Bonn, Gouverneur par intérim de Rashad Prime

J’ai pris la direction du bureau du Gouverneur après que le personnel de la maison eut retrouvé le Gouverneur Novacor mort dans ses appartements privés ce matin. Sa cérémonie de remise des prix avait été annulée par une myriade de petites calamités. Il était resté dans le palais quand une fresque d’un chérubin s’est cassée et est tombée du plafond, probablement à cause des pluies torrentielles des derniers jours.

Son leadership nous manque beaucoup ; nous avons maintenant confirmé des informations selon lesquelles ce qui avait été perçu comme des émeutes isolées sur le continent oriental étaient en réalité des frappes militaires astucieusement coordonnées sur des cibles vitales par des sectateurs et des Space Marines du Chaos se faisant appeler les Oracles du Changement. Il semblerait que Derridian Septima ait disparue lors des premières attaques insurrectionnelles, bien que son corps n’ait pas encore été retrouvé.

Jusqu’ici, le sabotage des relais vox clés, des systèmes d’auspex orbitaux et des cogitateurs tactiques a déjoué notre contre-offensive. Des émeutes généralisées ont éclaté lorsque la nouvelle de la mort de notre Gouverneur bien-aimé est parvenue à la ville. Bien que le Colonel Acario affirme avec confiance que nos hommes peuvent tenir le continent occidental indéfiniment et éventuellement se frayer un chemin sur des territoires tenus par l’ennemi, je ne suis toujours pas convaincu. Nous conservons notre foi en l’Empereur et savons que notre destin est entre Ses mains.[5]

Les créations démoniaques de Tzeentch ne sont pas ses seuls serviteurs à opérer dans le rude royaume de la réalité. De nombreux mortels se sont mis au service de Tzeentch - soit délibérément, soit inconsciemment – tels que les Space Marines du Chaos, les Sorciers, les Cultistes et les Psykers Renégats. D’autres, y compris des serviteurs impériaux, des bureaucrates, des érudits et même des membres de l’Ecclésiarchie, peuvent servir ses objectifs tout en ignorant totalement les conséquences de leurs actes. Qu’ils soient de la haute société ou issus des bas fonds, tous ne sont que des jouets au sein du Grand Complot de Tzeentch.[6]

Les Thousand Sons

Les Thousand Sons étaient autrefois la quinzième Légion de Space Marines fondée sur Terra, créée pour reconquérir les étoiles au nom de l’Humanité. Pendant un certain temps, ils se sont battus avec honneur et étaient presque indiscernables des autres Légions. Peu de temps, durant la Grande Croisade, les Thousand Sons ont commencé à changer. De nombreuses capacités psychiques se sont manifestées chez certains ; d’autres subirent un "changement de chair" et développèrent des mutations physiques. Les frères mutés ont été placés en stase en attendant une éventuelle guérison et les rangs des Thousand Sons se sont affaiblis. Les dirigeants de l’Imperium ont commencé à s’inquiéter et beaucoup ont soutenu une dissolution du Chapitre et son effacement de l’histoire impériale.

Discours avant le Sac de Byrtuil

Attribué à Belazeith, Sorcier des Thousand Sons, Légion Traîtresse

Transcrit par l’Ordinate Theodolphus Baccinius (référence croisée : exécution ordonnée)

Mes frères, savourons la terreur des esclaves de l’Empereur cadavre. J’ai toujours eu l’intention de tirer parti de la responsabilité de leader et du pouvoir arcanique dans l’armure de mes frères d’armes. Par conséquent, je viens parmi vous, sur cette planète d’agneaux, résolu, au milieu de la bataille, à exploiter mes pouvoirs et à me battre avec vous ; se battre pour le pouvoir, pour le changement et pour Tzeentch. Je sais que je n’ai qu’un seul corps, celui d’un homme mortel transformé par le Grand Mutateur, mais j’ai un esprit qui comprend les ficelles du destin, des ficelles tissées par le plus grand des tisserands. Je ferai face aux méprisants disciples de l’Empereur mort qui oseraient défendre le royaume creux du Dieu-cadavre. Je serai moi-même votre général et, en tant que serviteur du Modeleur de Voies, votre juge et celui qui récompensera chacune de vos vertus sur le terrain. Je sais que vous méritez déjà des récompenses et du pouvoir, et je vous assure, au nom de Tzeentch, que vous serez dûment payés. Par votre obéissance au Modeleur de Voies, par votre conduite dans cette campagne éternelle, par votre sauvagerie sur le terrain, nous allons bientôt remporter une grande victoire sur les ennemis de l’Architecte du Destin, pour sa Forteresse Impossible et pour les Thousand Sons. Mort au Dieu-cadavre !

+++CET ENREGISTREMENT EST POUR L’USAGE DE L’ORDO MALLEUS UNIQUEMENT. EST UN CRIME DE CONSULTER OU DE PERMETTRE À CONSULTER CE DOSSIER PAR UN PERSONNEL NON AUTORISÉ, PAR ORDRE DU REPRÉSENTANT INQUISITORIAL. PAS POUR L’ARCHIVAGE.+++[7]

La Grande Croisade porta les forces de l’Empereur vers la planète Prospero, où ils découvrirent Magnus le Rouge, le Primarque cyclopéen des Thousand Sons. Magnus s’employa rapidement à sauver sa progéniture, qui avait presque totalement succombé au changement de chair. Grâce à un processus inconnu et mystérieux, Magnus stabilisa le patrimoine génétique, mais à ce moment-là, le nombre des Thousand Sons était très réduit. Sous la direction de Magnus, les Thousands Sons se sont reconstruits, ont recruté de nouveaux frères au sein de la population de Prospero et se sont réorganisés. Ils concentrèrent les Archivistes les plus puissants de cette époque de l’histoire impériale, et développèrent des tactiques non conventionnelles impliquant la sorcellerie et la supercherie diplomatique.

Tout cela se termina par le décret de l’Empereur qui abolit le recours à la sorcellerie et à d’autres pouvoirs psychiques, décret qui déclencha les tragiques et terribles événements qui conduisirent les Thousand Sons à tourner à jamais le dos à l’Imperium. Ils devinrent des traîtres et se battirent aux côtés d’Horus et de ses forces pour renverser l’Empereur et ses laquais. Maintenant et pour toujours en phase avec le Maître du Changement, ils utilisent leurs pouvoirs pour rechercher la connaissance et la gloire pour leur profit et celui de leur dieu protecteur.

Après avoir s’être donné à Tzeentch, les Thousand Sons ont continué à développer leur doctrine de combat basée sur la tromperie et la ruse, ainsi qu’à favoriser les armes à distance et la sorcellerie au combat rapproché. Ils changèrent les couleurs de leur Légion en bleu et or ajoutèrent des coiffes élaborées à leurs casques. Le changement de chair, qui avait été maîtrisé par l’intervention de Magnus, réapparu, et beaucoup de Thousand Sons connurent des mutations radicales. Les machinations d’Ahriman, l’Archiviste en chef des Thousand Sons et le commandant en second de Magnus, menèrent à l’horrible sort qui résolu le problème de façon permanente. Son horrible Effacement d’Ahriman empêcha de nouvelles mutations chez les adeptes de la sorcellerie, mais transforma pour toujours ses frères en poussière, enfermés à jamais dans leurs armures de pouvoir incrustées.

Après avoir appris l’échec de l’Effacement, Magnus bannit Ahriman. Ce fut le premier des nombreux schismes qui divisèrent les Thousand Sons, divisions qui finirent par provoquer l’éloignement de leur propre Primarque. À la suite de conflits internes, les Thousand Sons ne fonctionnent plus comme une Légion. À la place, ils combattent en bandes de guerre isolés et ou seul. Certains servent Tzeentch avec dévotion, d’autres à contrecœur et d’autres en tant que canal pour la dévastatrice puissance magique du Warp.[8]

Les Autres Space Marines du Chaos dédiés à Tzeentch

Les Thousand Sons ne sont pas les seuls à servir le Maître du Destin. D’autres se sont depuis joints à eux tout au long des longues années qui ont suivi l’Hérésie.[9]

The Scourge

On sait peu de choses sur les origines, les allées et venues ainsi que les doctrines de la bande de guerre traîtresse surnommée "The Scourge". Ils portent une Armure Énergétique bleue et rouge foncé avec une bordure dorée. La rumeur dit que, depuis qu’ils se sont consacrés à Tzeentch, ils ont été bénis par le Père de la Tromperie en recevant la capacité d’entendre chaque mensonge proféré par l’homme. La connaissance des tromperies et des dissimulations de l’Humanité permet aux Scourges de mieux comprendre les désirs et les ambitions humaines. Ces informations se révèlent inestimables pour the Scourge dans le service rendu à Tzeentch, car ce sont là des choses avec lesquelles Tzeentch tente les mortels vulnérables. Cependant, la "bénédiction" des Scourges devient inévitablement une malédiction, car tous ceux qui sont recrutés dans ces rangs finissent par perdre la raison.[10]

Les Oracles du Changement

Les circonstances exactes qui menèrent Vanneus, autrefois Archiviste épistolaire de Space Marine, à choisir ou être contraint de suivre Tzeentch demeurent un mystère. Il est probable qu’en remplissant ses fonctions de Psyker et en projetant son esprit à travers l’Immaterium, il ait été victime d’un des serviteurs de Tzeentch qui y résidait. Quelles que soient les circonstances, on sait que Vanneus a renié l’Empereur, rejeté son identité antérieure, prit le nom d’Amadeus Volkstein et qu’il sert maintenant Tzeentch en tant que puissant sorcier. Il dirige une bande connue sous le nom des Oracles du Changement, portant une armure rouge avec des bordures dorées. Leur symbole est une étoile dorée du Chaos avec l’Œil de Tzeentch ornant le centre où les lignes se croisent.[11]

Les Sorciers et les Psykers

Ceux qui étudient les traditions arcaniques, en lien avec les pouvoirs psychiques, pratiquent l’art de la sorcellerie ou altèrent d’une autre manière le pouvoir du Warp - avec ou sans sanction impériale - font partie des cibles de prédilection de Tzeentch à travers la tentation et la corruption. Les chercheurs impériaux ont déterminé que la mutation du Psyker augmentaient à chaque génération parmi la population humaine. Il s’ensuit que le risque que Tzeentch représente pour l’Humanité augmente peu à peu. En tant que telles, des organisations telles que l’Inquisition, l’Adeptus Astra Telepathica, l’Adeptus Astronomica et la Scholastia Psykana doivent rester à tout jamais vigilantes et pourchasser toute trace de l’influence du Chaos avec un parti pris extrême. De nombreux contrôles et contraintes existent pour empêcher l’influence des créatures du Warp sur l’esprit des Psykers impériaux, mais tout système de sécurité et ceux qui l’entretiennent sont faillibles, capables de faire des erreurs de jugement et sont eux-mêmes sujets aux tentations et aux sombres influences. Même avec ces garanties mises en place, les Commissaires impériaux obéissent à des ordres stricts pour exécuter des Psykers Assermentés dès le premier signe de possession ou d’influence démoniaque.

En outre, de nombreux Psykers naissent en dehors du domaine impérial, sur des mondes lointains ou des colonies depuis longtemps oubliées. Faute d’entraînement de la Scholastia Psykana, ces wyrds, chamanes et mystiques deviennent des autodidactes libres d’explorer et d’exercer comme ils l’entendent leurs pouvoirs inexplicables (ou grâce à une Puissance Noire influente). Bien sûr, beaucoup de Psykers se tournent volontiers vers les Dieux du Chaos pour un gain personnel et pour augmenter leur potentiel psychique. Ces "Psykers Renégats" opèrent sans les entraves de l’Adeptus Astra Telepathica et peuvent donc devenir des êtres parmi les plus puissants au service des Dieux des Ténèbres. Tzeentch et ses sbires sont attirés par les mortels qui utilisent des pouvoirs psychiques et même ceux qui ont un potentiel latent. Un stratagème courant dans le Jeu Éternel du Grand Conspirateur consiste à utiliser tactiquement ces talentueux pions mortels en les aidant à exploiter leurs talents cachés ou à réaliser pleinement leur potentiel magique en échange de services rendus.[12]

Les Mutants

Bien que Tzeentch soit le Maître de la Magie, il est aussi le Seigneur de la Mutation. Muter, c’est changer et, en tant que tel, tous ceux qui voient leurs formes se modifier en de nouvelles formes témoignent des bénédictions de Tzeentch. Ces mutations peuvent être si minimes qu’elles sont à peine perceptibles, ou si hideuses que le porteur doit abandonner la société de peur de se faire ostraciser ou pire. Adorer le Chaos, et en particulier Tzeentch, c’est accueillir ces changements comme un signe de dévotion et comme un cadeau des dieux. Les bénédictions du Modeleur de Voies prennent souvent la forme d’un plumage, d’un bec aviaire et de griffes tranchantes, tandis que des mutations plus avancées peuvent apparaître sous forme d’appendices charnus capables de respirer des flammes, de têtes multiples ou même des ailes permettant de voler. Certaines mutations sont le résultat de la structure génétique malléable de l’Humanité, facilement déformable par l’environnement ou par la fantaisie des Puissances de la Ruine. L’utilisation active de pouvoirs magiques invite également à la mutation, tout comme l’association avec des créatures du Warp. Tous sont certes des marques du Chaos, et parmi eux se trouvent des sombres insignes d’honneur.

Des Mutants de Tzeentch.

Les mutants qui ont quitté leur vie antérieure à cause de leurs nouvelles formes, de gré ou de force, se rassemblent souvent dans les banlieues ou les profondeurs de la société pour se protéger mutuellement. S’ils ne l’ont pas déjà fait, de nombreux rassemblements se tourneront bientôt vers le Chaos. Pour certains, il se peut que ce soit à l’insu de l’Imperium qui a soudainement recherché leur mort pour des causes dont il n’avait aucun contrôle. D’autres sont simplement devenus fous suite à leur transformation et se félicitent de l’étreinte des Puissances Noires. Peu peuvent résister à la pression de sombrer dans le Chaos et devenir des cultes voués à la vénération des Puissances de la Ruine. Ces groupes peuvent agir en tant que bandes de mercenaires sur de nombreux mondes au sein du Vortex Hurlant ou dans d’autres zones où le pouvoir de l’Imperium est moins présent. Sur les planètes où prédominent les lois hypocrites du Faux Empereur, des troupeaux de mutants existent toujours, cachés mais toujours prêts à attaquer la société haïe qui les a chassés.

Les mutations sont souvent des avantages, offrant une plus grande force, des bras supplémentaires ou simplement de nouveaux visages qui honorent leurs dieux protecteurs, mais les formes mortelles ne peuvent pas résister à un changement sans fin comme le peut le Démon. À un moment donné, une seule nouvelle mutation, si minime soit-elle, pousse la chair mortelle au-delà de ses limites. Ce qui reste est un Enfant du Chaos, une fusion insensée mais puissante de tentacules, de têtes, de gueules et de membres. Même les puissants Astartes ne sont pas à l’abri de la mutation en cascade, comme l’ont appris les Thousand Sons avec horreur. Chaque Enfant est unique, mais chacun ne peut être confondu avec autre chose. Tel est le destin final de tous les mortels qui suivraient Tzeentch s’ils ne gagnaient ni sa faveur ou ni sa fantaisie, car tous les hérétiques doivent soit s’élever au rang de Démon, soit régresser au rang d’Enfant du Chaos.[13]

Les Leaders Mortels

D’autres adeptes mortels de Tzeentch peuvent n’avoir aucune aptitude psychique. Néanmoins, les individus qui font preuve de ruse, d’intelligence et d’ambition - en particulier ceux qui ont pris le pouvoir grâce à des stratagèmes compliqués - ont un rôle à jouer dans le grand drame de l’Architecte du Destin. Alors que Tzeentch et ses sbires préfèrent mener la guerre par la tromperie, la ruse, l’espionnage et la supercherie plutôt que par la guerre ouverte, le Maître du Destin accorde une grande valeur aux mortels occupant des postes de pouvoir pouvant influencer des organisations, accéder à des informations classifiées, diriger la répartition des ressources et façonner les décisions et les politiques.

Ainsi, dans les rangs mortels de Tzeentch, on trouve des politiciens et des princes, des officiers et des chefs de guerre, des industriels et des dirigeants économiques. Tzeentch recrute également des administrateurs de niveau intermédiaire, des bureaucrates et des professionnels. Bien que ces mortels n’aient pas le pouvoir et l’influence des individus de rang supérieur, ils peuvent rester facilement discrets tout en conservant leur accès à l’information et leurs atouts. Dans le grand jeu de Tzeentch, un mémorandum disparu, un secret révélé à un moment inopportun, des ressources mal dirigées ou une commande livrée tardivement peuvent être plus efficaces et finalement plus dommageables que la puissance armée de tout un système.

Des professeurs, des philosophes, des scientifiques, des intellectuels et des artistes grossissent également les rangs de Tzeentch. Même si le Modeleur de Voies privilégie la magie et la ruse, il aime aussi le savoir sous toutes ses formes. Comme on pouvait s’y attendre, Tzeentch trouve particulièrement intéressants les individus qui enquêtent sur des sujets interdits ou tabous, car ceux qui sont prêts à défier les conventions et peut-être même l’éthique et la loi dans leur volonté de satisfaire leurs ambitions intellectuelles sont souvent des serviteurs volontaires et efficaces. Certains penseurs qui se heurtent à un obstacle dans leurs recherches peuvent devenir obsédés par un problème ou une question en particulier. Ces spécialistes peuvent essayer toutes sortes d’approches pour trouver des réponses, mais aucune expérience, aucune recherche ou consultation d’experts, ni la sueur et le courage ne les rapprochent d’une solution. Ces érudits obsédés sont particulièrement vulnérables aux tentations de Tzeentch. Tandis que certains peuvent délibérément demander l’aide du Maître du Destin, beaucoup d’autres tombent involontairement au service de Tzeentch après avoir accepté l’aide d’un nouveau collègue perspicace mais mystérieux ou après avoir trop longtemps regardé un texte classifié ou interdit qui se frayait un chemin sur leur bureau.[14]

Les Autres Disciples Mortels

Le Grand Conspirateur ne fait pas de discrimination et ne recrute pas uniquement parmi l’élite sociale et intellectuelle. Il apprécie également les gens rusés et impitoyables de la plèbe qui doivent mentir, tricher, voler et tromper tout simplement pour survivre. Toute personne possédant la bonne combinaison de forces et d’attributs peut attirer l’attention de Tzeentch, du plus odieux chef de bande vivant au jour le jour dans les entrailles d’une Cité-ruche en faillite, au quatrième fils d’un chef de tribu d’une planète primitive qui conspire pour soulager ses frères aînés de leur droit de naissance de mener un jour sa tribu, au plus bas ouvrier subalterne condamné à une vie de travail ingrat dans les profondeurs de certains bâtiments de l’Administratum qui apprend à flatter et complaire ses supérieurs pour gagner de petits privilèges. De telles personnes ont peut-être davantage un rôle à jouer dans le grand dessein de Tzeentch qu’un Haut Seigneur de Terra corrompu ou un Chasseur de Démon déchu de l’Ordo Malleus.[15]

Journal-Vox de Tyr Bannion, Fichiers Personnels

Date : 335801.M41

Je crains pour ma santé mentale et mon âme, ainsi que pour celles de l’individu sous ma responsabilité. Contre toute bonne raison, j’ai accepté la responsabilité de garder le Psyker Jan Sprecher. Bien que Sprecher ait reçu une formation et une assermentation officielle il y a quelques années, je crains qu’il n’ait perdu son contrôle et ne soit tombé dans la folie. Je lui ai permis par erreur de me guider vers ces coordonnées dans notre recherche, et maintenant nous nous trouvons à errer dans des grottes sans fin et des couloirs de pierre et de cristal inhabituels. La planète me contrarie et particulièrement cet endroit. C’est peut-être ma peur qui parle, mais j’ai constamment l’impression que nous sommes observés à la périphérie de ma vision, des yeux qui semblent jaillir des cristaux qui composent le mur de ce labyrinthe. Je ne peux pas dire si les murs sont naturels ou si c’est une création xenos, mais ils ne sont certainement pas de l’homme.

Sprecher, quand je peux le sortir de sa stupeur hypnotique, m’assure que nous sommes toujours sur la bonne voie pour mener à bien notre mission et que l’archéotechnologie est à moins d’une journée de route. J’ai des doutes. Je ne partage pas sa mutation et je n'ai pas la même perception que lui, mais il est de mon devoir envers l’Empereur d’empêcher Sprecher de devenir la proie de la faiblesse.

Date : 336801.M41

Bien que nos chronomètres disent que nous errons dans ce labyrinthe (car c’est sûrement ce que c’est) depuis moins de 15 heures, cela semble faire des semaines. Je suis tellement épuisé que je peux à peine me tenir debout et il me semble que ma barbe a cinq jours de croissance sur le menton. Le fait que Sprecher murmure toujours pour lui-même n’aide pas mon humeur désespérée. Toutes les quelques minutes, il fait une pause et semble regarder dans le vide - non, pas dans le vide, mais dans les cristaux qui composent les murs. Je peux difficilement me tenir à moins de trois mètres de lui, car il semble vibrer d’une sorte d’énergie nerveuse qui crépite sur sa peau. Je goûte le métal et sens l’ozone quand je l’aborde. Je ne peux pas savoir s’il est en train de perdre la raison ou s’il est sous l’influence d’une entité créée par le Warp. Mon Pistolet Laser indique être totalement chargé mais n’émet que des flaques de lumière bleue languissante. L’Empereur nous protège.

[…]

Il y a quelques minutes, Sprecher et moi sommes arrivés sur une arche métallique. Cela ne me semblait guère plus qu’une voûte sans fioritures, remarquable seulement parce que c’était la seule chose que nous ayons vu depuis un certain temps qui est différent des cristaux et des roches. Cependant, Sprecher s’est approché de la voûte et a marmonné des bêtises au sujet d’un portail en or, de flammes merveilleuses et d’une grande bouche. Il se tenait devant la porte en marmonnant quelques instants. Ses yeux brillèrent et il commença à baver. Il était perdu, j’en était certain. J’ai pris un moment pour prendre ma résolution, puis j’ai levé mon pistolet et me suis préparé à administrer la Justice de l’Empereur de mon mieux. Alors que je levais l’arme pour l’abattre, Sprecher se dirigea vers l’avant de l’arche. Là où avant il y avait une arche en métal avec un couloir de cristal au-delà, je n’ai vu qu’un mur de roche solide. Le scanner ne détecte ni Sprecher ni l’archeotechnologie. Je suis seul. Je suis perdu.

Date : 337801.M41

Enfin tout va bien. J’ai récupéré l’archeotechnologie et je rentre chez moi où je vais rejoindre ma famille. Je peux presque les voir maintenant. Ma femme si belle. Mes garçons grandissent, ils sont forts et vont bien. Le préfet Rikaros m’assure que ma promotion est en cours. Mon avenir brille maintenant. Enfin tout va bien. Enfin tout va bien. Enfin…[16]

DecorTzeentch.png

Mille et une Voies

« Les manipulations de Tzeentch sont complexes, éternelles et sans fin. Déjouez un schéma et deux autres aboutissent, comme les têtes coupées de la légendaire hydre. Ce qui peut sembler être un échec n’est qu’un pas sur un chemin long et sinueux que seuls ceux qui ont bénéficié de la perspicacité et de la puissance du Modeleur de Voies peuvent suivre. »
- Attribué à Ankhu Anen, Gardien de la Grande Bibliothèque de Prospero.
Derrière les cordes déplaçant les marionnettes de Tzeentch…
On dit souvent que Tzeentch est le cerveau derrière les Mille et une Voies, bien qu’il soit probable qu’une entité avec son omniscience, son immortalité, son pouvoir et sa portée tisse un réseau complexe de tromperies et de stratagèmes trop important pour être appréhendé. Le Grand Conspirateur cherche à étendre son influence et à imposer sa volonté aux quatre coins de la galaxie. Ses complots au sein de schémas au sein de conspirations sont aussi compliqués, glissants et mutables que le Modeleur de Voies lui-même, et ils peuvent mettre des millénaires à mûrir et à aboutir. Parfois, les plans de Tzeentch deviennent évidents quand, par exemple, un ost démoniaque attaque une planète impériale ou qu’une bande armée de Space Marines des Thousand Sons agresse un monde natal aeldari dans le but de localiser la fabuleuse Bibliothèque Interdite. Des tactiques moins remarquables - telles que des pots-de-vin, menaces, traîtrises, assassinats et coercition - constituent également des éléments importants dans l’arsenal de Tzeentch. Cependant, le plus souvent, Tzeentch choisit les tactiques les plus subtiles imaginables. Il influence silencieusement les rouages du monde des mortels : révèle ou cache des informations importantes aux moments opportuns, s’infiltre dans les institutions du monde des mortels pour connaître leurs secrets et diriger leurs activités, influence les politiques des grandes et petites organisations, attribuant pouvoir et récompenses à ceux qui le sert en connaissance de cause, et incite les érudits frustrés, les Psykers latents, les politiciens désespérés et les officiers militaires ambitieux à satisfaire sa volonté.

Le but ou les buts ultimes derrière les Mille et une Voies de Tzeentch ne sont pas toujours clairs, et même ses objectifs à court terme semblent aussi impénétrables que le Maître Trompeur lui-même. Pourquoi ses forces permettent-elles à des mondes sous leur contrôle de revenir sous la domination impériale après seulement une résistance minimale à un endroit, tandis qu’à un autre endroit, elles défendent désespérément de petites colonies obscures jusqu’au dernier homme ? Pourquoi permet-il à ses partisans de se battre entre eux ? Le Modeleur de Voies cherche-t-il à asservir l’Humanité et les races xenos ? Espère-t-il détruire l’Imperium de l’Humanité et les royaumes extraterrestres ? Veut-il dominer les autres Dieux du Chaos ? Seul Tzeentch le sait, en supposant que des motivations que les mortels peuvent comprendre existent réellement.

Du Journal Intime d’Abelardus Crisius, Préfet de Kalor III

Je crains maintenant que toute tentative pour décrire Tzeentch échoue. Peut-on dessiner une éclaboussure d’eau dans les airs ? Peut-on attraper de la fumée à mains nues ? Peut-on parler des plaisirs d’un rêve joyeux dont on se souvient à moitié ? Si l’on pouvait connaître la Brise Mouvante avec précision, ne serait-ce un moment, même si cette compréhension deviendrait obsolète en un instant. Telle est la nature vacillante du Changeur de Voies. En fait, même la perception la plus vive de l’esprit du Grand Mutateur est, au mieux, fugace, imprécise, fragmentaire, partielle et déformée. Comme même les plus belles reliques d’archéotechnologiques ne peuvent détecter que les composants ténébreux de notre réalité, nous ne pouvons qu’espérer percevoir Tzeentch comme un reflet. Et, bien sûr, toute illumination susceptible d’éclairer nos yeux maussades et myopes aura traversé les lentilles réfractantes des tromperies, des mensonges et des corruptions du Grand Conspirateur. Je dois encore résoudre le problème ; j’ai trop lutté sur cette voie pour me détourner, peu importe le sort qui pourrait m’attendre ou qui toucherait mon monde.[17]

Les esprits spéculatifs ont émis diverses théories pour expliquer les voies mystérieuses du Grand Conspirateur. Ces hypothèses vont d’un extrême à l’autre. Certains prétendent que chaque mouvement de Tzeentch et de ses partisans fait partie d’un plan directeur sophistiqué, d’un jeu élaboré plus ancien que la galaxie. Pour ces théoriciens, l’Architecte du Destin ne se déplace qu’avec délibération et précision. Bien que certaines actions et décisions de Tzeentch puissent sembler aléatoires, mal conçues ou inexplicables pour les esprits limités des humains et des Xenos, tout ce qu’il fait est un subtil stratagème ou un divertissement dans son jeu éternel. D’autres postulent que les Mille et une Voies de Tzeentch n’ont d’autre but que d’initier le changement et d’engendrer le chaos et le désordre à travers la galaxie, les choses mêmes qui nourrissent et renforcent le Modeleur de Voies. Cette ligne de conjecture conclut que les intrigues de Tzeentch représentent un moyen sans fin. Quels que soient les objectifs de Tzeentch, s’il en existe, ce qui reste clair, c’est que lui et ses disciples sont des maîtres de l’intrigue et du complot. Les preuves suggèrent que Tzeentch a indirectement joué un rôle dans des milliers de malentendus, de trahisons, d’événements exceptionnels, d’atrocités et de catastrophes tout au long de l’histoire de l’Imperium et des races extraterrestres de la galaxie.

L’histoire de Darius Vexa illustre bien les intrigues subtiles de Tzeentch. Vexa était un secrétaire de bas niveau travaillant pour le Departmento Munitorum ; pendant des décennies, il travailla à bord comme représentant auprès du cargo Pococurante, de la Marine Impériale. Les responsabilités de Vexa comprenaient le catalogage des dîmes collectées dans les mondes manufactorum et les Cités-Ruches. Un grand nombre de ces dîmes prirent la forme de pièces de rechange pour les machines et les munitions qui approvisionnaient les forces de la Garde Impériale défendant Cadia et d’autres planètes à travers le Segmentum Obscurus. Vexa remplit ses tâches fastidieuses avec diligence mais avec peu d’enthousiasme. Après de nombreuses années sans joie, Vexa rencontra Illyra Julian, une jeune adjudant qui avait récemment rejoint l’équipage du cargo. Illyra avait des yeux bleus perçants, un sourire éclatant et un comportement gai qui procurait à Vexa un sentiment de bonheur pendant les quelques minutes qu’il la voyait à chaque quart de travail. Un jour, Illyra vient voir Vexa pour lui exposer un problème. Elle expliqua qu’elle avait commis une erreur sur un formulaire de réquisition. Elle avait demandé vingt caisses de roues dentées gauche de 5 millimètres, alors qu’elle avait l’intention de demander des roues dentées gauche de 25 millimètres. Elle demanda à Vexa de corriger les enregistrements afin que sa demande erronée soit la demande officielle, expliquant avec un clin d’œil que personne n’avait besoin d’être aussi au courant. Vexa s’exécuta et falsifia les documents de réquisition. Des mois plus tard, les sergents Cadiens du Munitorum découvrirent que les rouages de 25 millimètres dont ils avaient besoin pour réparer plus d’une douzaine de Basilisks de la 266e compagnie mécanisée n’étaient pas arrivés. En tant que tels, les chars ne seraient pas disponibles pour défendre Kasr Derth contre une horde démoniaque qui était descendue sur le monde dans un feu guerrier bleu et rose.

Ceux qui étudient les voies de Tzeentch, qu’il s’agisse de partisans, d’alliés ou d’ennemis, éprouvent souvent de la frustration lorsqu’ils tentent de comprendre le Grand Conspirateur. Beaucoup abandonnent et prétendent que les Dieux Sombres sont indéfinissables ou que le Modeleur de Voies n’a pas de but ultime et ne cherche qu’à favoriser le désordre. D’autres deviennent fous en plongeant dans les profondeurs des conspirations abyssales de Tzeentch et sont soit exécutés en tant qu’hérétiques, soit enfermés pour le reste de leur vie. Quelques-uns parmi les plus sages qui tentent de comprendre la conception en toile d’araignée sous-jacente aux Mille et une Voies commencent parfois à percevoir les plus faibles vibrations des cordes déplaçant les marionnettes de Tzeentch et des fils alambiqués qui composent sa tapisserie élaborée. Ces individus doivent être respectées et craintes, car elles ont plus de chances que les autres de se voir accorder des faveurs de l’Architecte du Destin.[18]

Extrait de Sur la Nature du Grand Trompeur
Un Traité de l’Inquisiteur Dioscuri Voculen, Ordo Malleus

En résumé, de notre point de vue mortel et humain - que j’ai démontré être nécessairement linéaire et temporel ainsi que, le plus souvent, orienté vers un but - l’objectif final des manipulations de Tzeentch et de ses disciples est finalement incompréhensible et inconnaissable. En fait, il serait peut-être plus précis de dire que les projets de Tzeentch n’ont pas de fin, pas de but, pas de résultat - du moins pour nos esprits mortels limités. Il se peut que les projets de Tzeentch, ses Mille et une Voies et les changements qu’il initie soient une fin en soi. Ainsi, les serviteurs de l’Empereur feraient bien de réaliser (ou du moins d’agir sous l’hypothèse) que les résultats ultimes des manipulations de Tzeentch n’ont aucune importance pour lui et pour ses disciples. Au fur et à mesure que nous travaillons à l’aboutissement et au succès de nos efforts, nous trouverons utile de réaliser que le seul objectif de Tzeentch est le changement en soi. Ainsi, notre tendance humaine à imposer l’ordre au désordre et à apporter de la logique au Chaos, bien qu’elle soit généralement une inclination valable et louable, peut devenir un bandeau pour les yeux lorsque nous essayons de comprendre les intrigues du Grand Conspirateur. En bref, Tzeentch et ses partisans agissent uniquement pour catalyser le changement et n’atteignent aucun objectif concret. Le changement et le changement seul leur procure du plaisir, leur donne du pouvoir, alimente leur sorcellerie blasphématoire et nourrit leurs âmes sombres.

+++CET ENREGISTREMENT EST POUR USAGE DE L’ORDO MALLEUS UNIQUEMENT. EST UN CRIME DE CONSULTER OU DE PERMETTRE À CONSULTER CE DOSSIER PAR UN PERSONNEL NON AUTORISÉ, PAR ORDRE DU REPRÉSENTANT INQUISITORIAL. PAS POUR L’ARCHIVAGE.+++[19]

Une Fraternité Antagoniste

Tzeentch n’a que faire des petites rivalités des autres Dieux, ce concentrant uniquement à la manipulation et la corruption des autres pour poursuivre son sombre dessin. Regarder les autres, qui - inconsciemment - se détruisent sur son ordre, est une source d’amusement sans fin pour Tzeentch, dont la plus grande force repose sur les mensonges et la manipulation des autres, et nombreuses sont les fois où les trois autres Dieux du Chaos ont fait la guerre entre eux à cause d’une perception trompeuse, car même eux ne sont pas à l’abri de ses mensonges.

À l’exception notable de Nurgle, Tzeentch voit les autres Dieux du Chaos comme des forces du changement, et par conséquent, il se satisfait de les laisser exister sans vraiment leur nuire, car pour lui, les autres Puissances de la Ruine sont des moyens de parvenir à ses fins insondables. Ainsi, il peut s’allier avec ses frères, mais sitôt que leur utilité se dissipe, il s’empresse de les trahir. Il redoute à juste titre le sybarite Slaanesh et il s’amuse à berner Khorne le simplet. Cependant, Tzeentch n’a que du dégout pour Nurgle, Dieu de la Maladie et la Décrépitude, et il ne s’alliera à lui qu’en cas d’extrême nécessité.

Tandis que l’Architecte du Changement s’efforce d’élaborer et de faire évoluer toutes choses, se délectant d’incessantes renaissances chaotiques, le Seigneur de la Peste se contente de se vautrer dans l’inaction, corrompant grâce à une paralysie progressive qui mène lentement à la ruine. En d’innombrables occasions, les plans saugrenus de Tzeentch ont été déjoués par l’influence maligne de Nurgle et les dessins de l’un comportent invariablement la sape des plans de l’autre. D’ailleurs, les adeptes du Grand Sorcier sont souvent dirigés pour déjouer les efforts des adeptes du Seigneur de la Décrépitude. Sur le champ de bataille, les champions-sorciers de Tzeentch affronteront souvent les champions malades de Nurgle alors même qu’ils sont supposés combattre ensemble. Les chamailleries et coups bas sont incessants, même en présence d’un adversaire commun.

En dépit de la rivalité entre Grand Père Nurgle et Tzeentch, ce dernier reste celui qui a le plus d’influence sur les autres Dieux du Chaos. Il arrive parfois qu’à force de manigances il parvienne à tous les convaincre de leur intérêt commun d’agir de concert, mais il ne s’agit bien évidement jamais d’un acte d’altruisme, car à chaque fois que Tzeentch fomente quelque chose, c’est dans le but de servir à termes ses propres intérêts.

Dans tous les cas, les buts poursuivis par Tzeentch sont insondables. Peut-être que le Grand Jeu et même la destruction du monde ne sont simplement que d’amusantes distractions pour le Grand Conspirateur ? La réalisation de son plan ultime, si tant est qu’il en ait un, est perdue dans un lointain avenir. Ses complots sont rarement simples et apparaissent souvent comme contradictoires, voir contraire à ses propres intérêts, car il peut distinguer les futurs potentiels s’emmêlant dans la trame du temps comme autant de fils multicolores, et chaque manœuvre ineffable est intriqué dans une perspective d’éternité. Tenter si peu que ce soit de déchiffrer ses intentions relève de la folie. En fait, on pourrait dire que seul le fou peut vraiment comprendre les voies du Maître du Changement, car il est peut-être lui-même fou et ses plans sont, en réalité, dénués de raison.

DecorTzeentch.png

Tzeentch et la Longue Guerre

« Quand j’ai vu qu’il n’y avait pas de vérité, la liberté est venue facilement. Quand j’ai vu que la liberté était qu’une illusion, la folie est venue facilement. Quand j’ai vu que cette folie n’était rien d’autre qu’une épithète, la vérité est venue facilement. »
- Cire Rilsan, Disciple de Tzeentch et traître du Monde-Ruche Orar.

Tzeentch a longtemps été associé à la lutte contre l’Imperium détesté. Certains osent murmurer que ce sont ses stratagèmes qui ont conduit à l’Hérésie même, avec ses vrilles invisibles guidant de petits événements tels que la découverte d’une lame capable de mortellement blesser un Maître de Guerre, ou la rivalité accrue qui amena les Légions à se battre entre elles, ou l’orgueil qui conduisit un Primarque à désobéir à son père et à ses édits. De telles suppositions doivent rester telles quelles, car il est également possible que ce ne soient que de simples rumeurs visant à piéger les faibles d’esprit avec des preuves supplémentaires du pouvoir de Tzeentch.

Cependant, il est clair que le Modeleur de Voies a été une force active dans la Longue Guerre depuis des siècles. Peut-être a-t-il voulu que l’Empereur soit rabaissé pour éviter que l’Humanité ne lui échappe. Il se peut également que de tels complots et conspirations sans fin ne l’amusent que pour le jeu lui-même, et qu’il ne se soucie pas de savoir quelle faction sortira vainqueur. De telles motivations seraient bien éloignées de la pensée rationnelle, mais les voies de Tzeentch vont au-delà de la simple santé mentale et aucun esprit mortel ne peut même englober une fraction de sa volonté en ébullition. Tout comme le Grand Océan dont il est issu, Tzeentch est peut-être plus une force qui doit être respectée et tolérée que contrôlée et exploitée. Le Royaume Impossible est jonché d’entités bavarde et baveuse qui se croyait prête à saisir ou à comprendre la plus petite parcelle du Modeleur de Voies, mais il y en a toujours plus qui les rejoindront dans le temps.

À la fin, les hérétiques doivent se rappeler que Tzeentch est le Père du Mensonge et de la Tromperie. En tant que tels, les hérétiques peuvent choisir d’accepter les écrits qu’ils ont lus ou expérimentés ou supposer que, s’agissant de Tzeentch, il n’y a pas de vrai dogme. Tout est changement, même ce que la plupart des gens considèrent comme des faits incontestables qui ont engendré des empires. En ce qui concerne le Grand Conspirateur, tout ce que les espèces xenos ou les adeptes humains du Dieu-cadavre croit et perpétue peut également avoir été influencé par ses conspirations. Pour ceux qui voudraient suivre le Modeleur de Voies, manipuler les faits et affirmer les mythes ne sont qu’une petite partie du Grand Jeu.[20]

Interrogatoire de l’aliéné Coronis Agathon[21]
Transcrit par Ignatius Jonn, Inquisiteur

Notes archivistes : Agathon a présenté de nombreuses mutations physiques, notamment plusieurs orifices en forme de bouche sur la surface de son corps. Jonn a distingué ces orifices en tant que Première Bouche (la bouche "naturelle" sur le visage humain d’Agathon), Seconde Bouche, Troisième Bouche, etc. Les deux individus ont ensuite été exécutés pour hérésie.

Jonn : Donc, vous prétendez être une manifestation du pouvoir du Chaos communément appelé Tzeentch. Est-ce exact ?

Première Bouche : Pas une prétention. Pas une manifestation. Je suis Lui.

Seconde Bouche : Le Modeleur de Voies.

Troisième Bouche : Manifestation.

Quatrième Bouche : Le manifeste change.

Seconde Bouche : Changer le manifeste.

Jonn : Vous réalisez qu’une telle revendication et vos mutations évidentes sont une hérésie et un motif d’exécution ?

Première Bouche : Je n’ai rien à craindre. La parenthèse de ce que vous appelez la vie vers ce que vous appelez la mort n’est qu’un changement dans mon grand projet.

Seconde Bouche : Les schémas changent.

Troisième Bouche : Les peurs changent.

Quatrième Bouche : Les peurs changent de schéma.

Seconde Bouche : Les schémas de peur.

Jonn : Quand vos mutations se sont-elles manifestées ? J’ai une image de vous de 519 dans laquelle vous semblez normal, et…

Première Bouche : J’ai toujours été ainsi.

Quatrième Bouche : Ainsi, j’ai toujours été.

Seconde Bouche : Manifeste ainsi.

Jonn : Vos réponses cryptiques ne vous sauveront pas.

Première Bouche : Je ne souhaite pas être cryptique. La date m’échappe pour le moment.

Seconde Bouche : Échapper.

Troisième Bouche : Cryptique.

Quatrième Bouche : Crypte d’évasion.

Jonn : Très bien. Y a-t-il d’autres personnes comme vous dans la Ruche ? D’autres adeptes de Tzeentch ?

Première Bouche : Non. Aucun. [pause] Je suis fatigué de répondre à vos questions.

Seconde Bouche : Je répondrai à tous dans le temps.

Troisième Bouche : Tout le temps.

Jonn : Par l’Empereur, combien y a-t-il de cultistes dans la Ruche Stanislas ?

Première Bouche : Seulement moi.

Troisième Bouche : Tout le temps.

Jonn : Je veux des noms ! Des noms !

Première Bouche : Je n’ai pas de noms à vous donner.

Seconde Bouche : Tzeentch.

Troisième Bouche : Tchar.

Seconde Bouche : Changeur.

Quatrième Bouche : Mensonges.

Seconde Bouche : Shunch.

Troisième Bouche : Conspirateur.

Quatrième Bouche : Chen.

Seconde Bouche : Noms mensongers.

Quatrième Bouche : Les noms mentent.

Jonn : Maudits sois-tu, hérétique ! J’aurai des réponses !

Première Bouche : Je vais répondre. Tout dans le temps.

Seconde Bouche : Maudit vos réponses.

Troisième Bouche : Maudit homme.

Quatrième Bouche : Tout dans le temps. Tout dans le temps.

Troisième Bouche : Tous damnés à temps.

[les sons inintelligibles suivent]

CET ENREGISTREMENT EST POUR USAGE DE L’ORDO MALLEUS UNIQUEMENT.
EST UN CRIME DE CONSULTER OU DE PERMETTRE DE CONSULTER CE DOSSIER PAR UN PERSONNEL NON AUTORISÉ, PAR ORDRE DU REPRÉSENTANT INQUISITORIAL.
PAS POUR L’ARCHIVAGE.
DecorTzeentch.png

Sources

  • Codex Chaos Daemons, V8
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Livre de règles
  1. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune (traduit de l'anglais par Guilhem) ; Warhammer JdR V3 - Liber Mutatis - Using the Minions of Change (traduit de l'anglais par Christer)
  4. Warhammer JdR V3 - Liber Mutatis - Lesser DaeMons (traduit de l'anglais par Christer)
  5. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Mortals (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - The Thousand Sons (traduit de l'anglais par Guilhem)
  9. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Other Chaos Space Marines Dedicated to Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  10. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - The Scourge (traduit de l'anglais par Guilhem)
  11. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - The Oracles of Change (traduit de l'anglais par Guilhem)
  12. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Sorcerers and Psykers (traduit de l'anglais par Guilhem)
  13. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Mutants (traduit de l'anglais par Guilhem)
  14. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Mortal Leaders (traduit de l'anglais par Guilhem)
  15. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Minions of the Master of Fortune - Other Mortal Followers (traduit de l'anglais par Guilhem)
  16. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  17. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  18. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - A Thousand and One Plots (traduit de l'anglais par Guilhem)
  19. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)
  20. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch - Tzeentch and the Long War (traduit de l'anglais par Guilhem)
  21. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter I : Tzeentch (traduit de l'anglais par Guilhem)

Pages dans la catégorie « Tzeentch »

Cette catégorie comprend 8 pages, dont les 8 ci-dessous.