Catégorie:Primarques : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
m (Les Primarques Inconnus)
m (Les Primarques Inconnus)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 197 : Ligne 197 :
 
*Comprenant que l’[[Alpha Legion]] s’est joué de lui durant la [[Révélation sur Eolith]], le Seigneur-Commandant Teng Namatjira tempêta contre [[Alpharius Omegon|Alpharius]] au point où son Bajolur-Capitaine des Noirs de Lucifer, Dinas Chayne, lui conseille qu’on rapporte au Conseil de Terra la conduite douteuse de la XX<small><sup>e</sup></small> Légion et réclamer une réprimande officielle ou leur dissolution. Il rappelle au Seigneur-Commandant que se ne serait pas la première fois qu’une Légion Astartes franchisait une "limite".<ref>Informations issues de ''Légion - Secrets et Mensonges'', Partie I : L’Été Reptile - Chapitre Neuf, Partie II : Le Point d’Étape, Chapitre Huit de ABNETT DAN, Black Library, 2008 et résumées par Guilhem.</ref>
 
*Comprenant que l’[[Alpha Legion]] s’est joué de lui durant la [[Révélation sur Eolith]], le Seigneur-Commandant Teng Namatjira tempêta contre [[Alpharius Omegon|Alpharius]] au point où son Bajolur-Capitaine des Noirs de Lucifer, Dinas Chayne, lui conseille qu’on rapporte au Conseil de Terra la conduite douteuse de la XX<small><sup>e</sup></small> Légion et réclamer une réprimande officielle ou leur dissolution. Il rappelle au Seigneur-Commandant que se ne serait pas la première fois qu’une Légion Astartes franchisait une "limite".<ref>Informations issues de ''Légion - Secrets et Mensonges'', Partie I : L’Été Reptile - Chapitre Neuf, Partie II : Le Point d’Étape, Chapitre Huit de ABNETT DAN, Black Library, 2008 et résumées par Guilhem.</ref>
  
*[[Mortarion]], lors d’un échange avec [[Magnus le Rouge|Magnus]], fit allusion à un des Primarques disparus, évoquant un être qui manipulait une puissance obscure et convaincu de sa supériorité. L’Empereur l’aurait tué.<ref>Informations issues de ''Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière'' - Chapitre Quinze - ''Triomphe'' - ''Le Seigneur du Crépuscule'' - ''Vieux Amis'' de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.</ref>
+
*[[Mortarion]], lors d’un échange avec [[Magnus le Rouge|Magnus]] lors du [[Triomphe d'Ullanor]], fit allusion à un être qui manipulait une puissance obscure et convaincu de sa supériorité. L’Empereur l’a tué. On peut néanmoins supposer que le Seigneur de la Mort parlait de son père adoptif Xenos : [[Necare]]. Magnus continua en parlant de la présence de neuf Primarques lors du Triomphe, chose qu’un monde n’avait connu depuis un certain temps. Le Seigneur de la Mort l’interrompit violemment, sachant de quand cela remontait, et que l’Empereur leur avait interdit d’en parler à nouveau. Aucune autre information ne fut précisée, mais la tension dans ce dialogue laisse entendre qu’un Primarque Inconnu faisait parti de ces neuf fils de l’Empereur.<ref>Informations issues de ''Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière'' - Chapitre Quinze - ''Triomphe'' - ''Le Seigneur du Crépuscule'' - ''Vieux Amis'' de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.</ref>
  
 
*Un jour, Horus apprit par l’entremise d’Alpharius que la statue de l’un des Primarques disparus, placée aux côtés celle de ses frères dans la session du Palais baptisée l’Investiaire, avait été, sur ordre de l’Empereur et du Sigilitte, détruit pour tapisser les jardins intérieurs du Palais. Horus débarqua en plein séance du Conseil de Terra, accompagnés des Primarques Alpharius et [[Jaghatai Khan]]. Tous les [[Hauts Seigneurs de Terra|Hauts Seigneurs]] prirent leurs jambes à leur cou, terrifiés par les Primarques furibards. Seul Malcador le Sigillite leur fit face. Horus exigea des explications sur la destruction de la statue de son frère anonyme, n’y voyant qu’une insulte et une tentative honteuse de modifier l’histoire impériale. Lupercal ne pouvait se faire à l’idée que le souvenir de ce frère "tombé au combat" soit effacé à jamais. Malcador considérait qu’un hommage d’un Primarque "déchu et déshonoré" n’état pas digne de l’Investiaire.
 
*Un jour, Horus apprit par l’entremise d’Alpharius que la statue de l’un des Primarques disparus, placée aux côtés celle de ses frères dans la session du Palais baptisée l’Investiaire, avait été, sur ordre de l’Empereur et du Sigilitte, détruit pour tapisser les jardins intérieurs du Palais. Horus débarqua en plein séance du Conseil de Terra, accompagnés des Primarques Alpharius et [[Jaghatai Khan]]. Tous les [[Hauts Seigneurs de Terra|Hauts Seigneurs]] prirent leurs jambes à leur cou, terrifiés par les Primarques furibards. Seul Malcador le Sigillite leur fit face. Horus exigea des explications sur la destruction de la statue de son frère anonyme, n’y voyant qu’une insulte et une tentative honteuse de modifier l’histoire impériale. Lupercal ne pouvait se faire à l’idée que le souvenir de ce frère "tombé au combat" soit effacé à jamais. Malcador considérait qu’un hommage d’un Primarque "déchu et déshonoré" n’état pas digne de l’Investiaire.

Version actuelle datée du 26 mars 2020 à 17:23

« Ils seront Mes fils, et en eux vivra l’espoir d’une Humanité unifiée. Ils auront la force pour l’emporter, pas seulement quand la victoire est facile, mais même lorsqu’elle semble inaccessible, quand la mort descend tel un linceul. En ces temps de ténèbres, Mes nobles fils brilleront tels les astres les plus éclatants. »

- Attribué à l’Empereur de l’Humanité.

L’Empereur découvrit les secrets de la vie combinant Son génie et les énergies du Warp pour les façonner selon Sa vison. Il commença par mener des expériences innovantes qui donnèrent naissance à des guerriers humains génétiquement améliorés, mais Ses plus grandes créations furent vingt créatures surhumaines dont les pouvoirs égalaient, voire surpassaient les Siens. Grâce à ces démiurges, l’Empereur souhaitait unir l’Humanité et conquérir la galaxie, mais Son plan fut porté à l’attention des Dieux du Chaos. Leurs serviteurs volèrent les fœtus des Primarques et les dispersèrent dans le Warp.

Tout n’était pas perdu, car l’Empereur utilisa le patrimoine génétique des Primarques pour donner naissance aux premiers Space Marines, sous la forme de Légions de dix mille guerriers. Cet événement fut nommé la Première Fondation. L’Empereur prit la tête des Space Marines et se lança alors dans la Grande Croisade, une série de guerre épiques qui virent l’Humanité affirmer sa suprématie sur les étoiles. Au cours de ces batailles, les Légions retrouvèrent les unes après les autres leur Primarque perdu. Ces derniers avaient grandis jusqu’à devenir des être presque invincibles, capables de détruire à eux seuls des armées entières. Enfin réunis, les Primarques et leurs Légions donnèrent naissance à l’Imperium tel qu’il existe encore aujourd’hui.

Toutefois, le Chaos avait corrompu certains de ces demi-dieux. Lorsque Horus, le Primarque des Luna Wolves, se révolta, plusieurs de ses frères le suivirent dans sa rébellion. L’histoire de la guerre qui s’ensuivit est conté ailleurs, et il suffit de dire que seuls six Primarques survécurent à l’Hérésie d’Horus. Les autres furent tués au cours des combats ou s’enfuirent avec leur Légion Renégate dans l’Œil de la Terreur, où ils demeurent aujourd’hui encore, condamnés à servir les Dieux du Chaos pour l’éternité. Quant à eux, les six Primarques survivants aidèrent à rebâtir l’Imperium suite à cette guerre civile.

Bien que doté d’une espérance de vie phénoménale, les Primarques n’étaient pas immortels. Il ne fait aucun doute qu’ils furent à l’origine de nombreuses victoires et de faits héroïques, mêmes si la part de mythe qui nous est parvenue reste non négligeable. Qui peut affirmer que Leman Russ, le Primarque des Space Wolves, tua bel et bien une bête de Drax à mains nues ? Et qui à part Ferrus Manus aurait pu forger les immenses Pyramides de Fer de Medusa ?

Les Primarques disparurent les uns après les autres des annales, le dernier en M32. Il est donc difficile de distinguer la vérité parmi les nombreux écrits apocryphes tels qu’ils sont préservés dans les Librariums des Chapitres Space Marines. D’autres sont conservés sur les planètes natales des Primarques. Aujourd’hui, ces êtres sont vénérés comme des dieux. Les pèlerins traversent les étoiles pour se rendre aux mausolées et aux mémoriaux érigés en leur honneur. Beaucoup clament qu’en temps de grand péril, les Primarques reviendront défendre l’Imperium, lors d’une ultime bataille…

Et l’un d’eux est bel et bien revenu…[1]

LES PRIMARQUES
PrimarqueLionElJonson.jpgLion El'Jonson

Primarque des
Dark Angels
Loyaliste
Disparu

Effacé

des Archives

Impériales

PrimarqueFulgrim.jpgFulgrim

Primarque des
Emperor's Children
Excommunicate Traitoris
Prince Démon de Slaanesh

PrimarquePerturabo.jpgPerturabo

Primarque des
Iron Warriors
Excommunicate Traitoris
Prince Démon du Chaos

PrimarqueJaghataiKhan.jpgJaghatai Khan

Primarque des
White Scars
Loyaliste
Disparu

PrimarqueLemanRuss.jpgLeman Russ

Primarque des
Space Wolves
Loyaliste
Disparu

PrimarqueRogalDorn.jpgRogal Dorn

Primarque des
Imperial Fists
Loyaliste
Présumé Mort/Disparu

PrimarqueKonradCurze.jpgKonrad Curze

Primarque des
Night Lords
Excommunicate Traitoris
Mort

PrimarqueSanguinius.jpgSanguinius

Primarque des
Blood Angels
Loyaliste
Mort

PrimarqueFerrusManus.jpgFerrus Manus

Primarque des
Iron Hands
Loyaliste
Mort

Effacé

des Archives

Impériales

PrimarqueAngron.jpgAngron

Primarque des
World Eaters
Excommunicate Traitoris
Prince Démon de Khorne

PrimarqueGuilliman.jpgRoboute Guilliman

Primarque des
Ultramarines
Loyaliste
Vivant

PrimarqueMortarion.jpgMortarion

Primarque de la
Death Guard
Excommunicate Traitoris
Prince Démon de Nurgle

PrimarqueMagnusLeRouge.jpgMagnus le Rouge

Primarque des
Thousand Sons
Excommunicate Traitoris
Prince Démon de Tzeentch

PrimarqueHorusLupercal.jpgHorus Lupercal

Primarque des Luna Wolves/Sons of Horus
Excommunicate Traitoris
Mort

PrimarqueLorgarAurelian.jpgLorgar Aurelian

Primarque des Word Bearers
Excommunicate Traitoris
Prince Démon du Chaos

PrimarqueVulkan.jpgVulkan

Primarque des
Salamanders
Loyaliste
Disparu

PrimarqueCorvusCorax.jpgCorvus Corax

Primarque de la
Raven Guard
Loyaliste
Disparu

PrimarqueAlphariusOmegon.jpgAlpharius Omegon

Primarque(s) de
l’Alpha Legion
Excommunicate Traitoris
Présumés Morts/Disparus

Les Fils de l'Empereur[modifier]

Pendant de longues années, au cours de l’isolement de la Vieille Terre durant l’Ère des Luttes, l’Empereur a poursuivi Ses projets et S’est efforcé de rendre le futur Imperium possible. En prévision de la reconquête de la galaxie, Il conçut et créa les vingt Primarques pour être Ses agents du changement et Ses seigneurs de guerre bien avant de reconquérir Terra. Ces êtres uniques, produits d’un génie génétique et de savoirs au-delà de toute compréhension, sauf pour l’Empereur, devaient être Ses généraux et les exécuteurs de Sa volonté - de grands leaders qui conquéraient des millions de mondes en Son nom. Chaque Primarque posséderait des pouvoirs et des compétences surhumaine pouvant rivaliser avec ceux de l’Empereur Lui-même. En outre, aucun ne serait identique ; chacun incarnerait et ferait sienne une facette différente de la guerre et de la tactique. Ensemble, unis à l’Empereur et aux Légions sous leur commandement, ils créeraient une force invisible et sans égal dans toute la création.

La vraie nature des Primarques - qu’ils vécurent dans la gloire ou l’infamie - est encore entourée d’un mystère durable. Beaucoup de personnes apprirent que les Primarques furent créés à partir du propre stock génétique de l’Empereur. Chacun avait été conçu pour être un chef et un guerrier. Ils étaient des puissants seigneur de guerre dont les prouesses martiales surhumaines n’avaient d’égal que leur charisme, leur prouesse mentale et leur prévoyance, chacun possédant des pouvoirs qui les distinguaient des hommes normaux et des surhumains qu’ils dirigeaient et qui restaient nettement inférieurs à eux. Si le plan de l’Empereur étaient dès le début de faire d’eux Ses généraux divins ou s’ils n’étaient qu’un sous-produit d’expériences qui aboutirent à la création des Space Marines, nous ne pouvons le savoir. Tout comme nous ne saurons peut-être jamais la force qui, par accident ou prévision, les a dispersés à travers les étoiles.[2]

Le Projet Primarque[modifier]

Pour l’Empereur, le Projet Primarque s’inscrivait sur du long terme pour résister aux Puissances du Chaos. Ces surhommes créés génétiquement avec des pouvoirs divins devait être les précurseurs d’une race entière, crée à partir des patrimoines génétiques des Primarques. En les rendant loyaux et forts, Il espérait que les Primarques pourraient prouver leur immunité aux influences néfastes du Chaos, devenant des exemples frappant d’hommes exempts de toute souillure et corruption. En réalité, l’Empereur avait crée les Primarques en combinant Son savoir génétique et la puissance des Dieux Sombres qu’Il avait obtenu suite au pacte qu’Il avait passé avec les Puissances de la Ruine lorsqu’Il avait traversé le portail Warp sur le monde de Molech durant l’Ère des Luttes. On ignore quels étaient les termes de l’accord, mais pour les Dieux Sombres, l’Empereur n’honora pas Sa part du marché et ils préparèrent leur vengeance qui eut lieu alors que l’empire Aeldari se consumait. L’enlèvement des Primarques se déroula suite à ce qui semble être une boucle causale. Bien que rien ne confirme les faits, il se pourrait qu’une quarantaine d’années avant le début de l’Hérésie d’Horus, soit plus de 150 ans après la dispersion des Primarques (oui, faut suivre) le Word Bearer Argel Tal et ses hommes furent - lors des événements qui corrompront Lorgar, - renvoyés dans le passé, à l’intérieur des cryptes secrètes de l’Empereur par le Démon Ingethel l'Élue pendant qu’ils se trouvaient dans l’Œil de la Terreur. Argel Tal détruisit les Champs de Geller qui protégeaient les fœtus des Primarques du contact des Dieux du Chaos, permettant la formation quasi instantané d’un vortex Warp qui happa les fils du Maître de l’Humanité.[3]

De même, à la fin de la Grande Croisade, durant son agonie qui verra sa chute finale, soit 200 ans après leur enlèvement (vous suivez toujours ?), Horus Lupercal, dont l’âme avait été envoyé dans le Warp par Erebus depuis Davin pour le mener à sa perte, vit la dispersion des capsules des Primarques durant les visions que lui montrèrent les Dieux Sombres. Il vit ce qui semblait être l’Empereur regarder cette catastrophe, le Maître de l’Humanité parvenant à immobiliser le vortex grâce à Ses pouvoirs avant de décider de le laisser aspirer les capsules contenant Ses créations…[4]

Au fil des années, chaque Primarque arriva à maturité en dehors de la protection de l’Empereur, chacun étant surhumain, bien au-delà du pouvoir et de la capacité de leur entourage. Certains en sont venus à dominer leurs mondes d’adoption en devenant de puissants guerriers et leaders, d’autres ont été transformés par la prédilection ou les circonstances en monstres entourés de légende. Au cours de la Grande Croisade, l’Empereur retrouva chaque Primarque et, sauf pour deux dont les secrets sont précieusement dissimulés, chacun pris tôt ou tard le commandement de l’une des Légions Space Marines de l’Empereur, tout en restant sous Son autorité.[5]

Les Primarques Démons[modifier]

Les plus infâmes Princes Démons sont les Primarques Démons. Jadis les propres fils de l’Empereur ce sont eux qui conduisirent les Légions Renégates sur la voie de la damnation lors de l’Hérésie d’Horus. Des millénaires plus tard, ces infâmes individus menacent toujours la galaxie.

PRIMARQUES DÉMONS
FulgrimSlaanesh.jpg AngronKhorne.jpg MagnusTzeentch.jpg MortarionNurgle.jpg LorgarChaos.jpg PerturaboChaos.jpg
FULGRIM ANGRON MAGNUS LE ROUGE MORTARION LORGAR AURELIAN PERTURABO

Les Primarques Inconnus[modifier]

On ne sait pas grand chose sur les Primarques de la IIe et XIe Légion, toutes références ayant été perdues ou effacées avant l’Hérésie.

Seul Empereur et Malcador le Sigillite savaient pourquoi ces deux Primarques ont été supprimés des archives. Ces deux Primarques auraient été retrouvés par l’Empereur, mais on ignore ce qui est advenu d’eux. La seule certitude est qu’ils ont disparu des années avant l’Hérésie d’Horus. Toutefois nul ne sait ce qu’il est advenu des deuxième et onzième Legiones Astartes, qui furent fondées à partir de leur patrimoine génétique à la suite de la dispersion des Primarques alors qu’ils étaient en cellule d’incubation. Il fut ensuite interdit aux Primarques restants de ne serait-ce que mentionner leur nom ou leur existence. Cet acte plongea plusieurs Primarques dans le chagrin. Des rumeurs au sein des Legiones Astartes prétendaient à l’époque que les Space Marines des IIe et XIe Légions furent incorporés dans les Ultramarines, ce qui expliquerait leur grand nombre. En effet, la XIIIe a bel et bien enflé au point d’éclipser toutes les autres Légions vers l’époque où la IIe et la XIe ont été "effacées" des archives impériales.[6]

Voici les informations que nous savons d’eux :

  • Dans l’ordre des Primarques retrouvés, le Deuxième Primarque aurait été le troisième récupéré par l’Empereur. En effet, Fulgrim, cinquième Primarque réuni avec son père, parle du "Maître de la Seconde" peu de temps après son retour dans l’Imperium. (Note : Dans Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté de HALEY GUY, il est dit que Ferrus Manus fut trouvé après Leman Russ qui fut le second retrouvé. Lors d’une cérémonie réunissant Horus, le Roi-Loup et la Gorgone, l’Empereur voulait montrer son "troisième fils, tout en louant son deuxième". Donc Ferrus Manus aurait été le troisième Primarque retrouvé ce qui entre en contradiction avec The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE… Donc soit ce Primarque Inconnu fut récupéré en quatrième, soit il est oublié à cause de la censure qui entoure son existence, mettant automatiquement le Primarque des Iron Hands en troisième position.)[7]
  • Dans l’ordre des Primarques retrouvés, le Onzième Primarque aurait été le dix-neuvième fils de l’Empereur récupéré. (Note : Dans Délivrance Perdue - Les Fantômes de Terra de THORPE GAV, l’Empereur affirme à Corvus Corax, qu’Il vient tout juste de retrouver sur Délivrance, que deux de ses frères seront évoqués plus tard dans une conversation, sous-entendant qu’il s’agit des deux Primarques Inconnus. Cela entre en contradiction avec The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE qui affirme qu’un de ces Primarques est retrouvé après Corax…[8]
  • Fulgrim a décrit le maître de la IIe Légion comme un individu d’habitude réservé.[9]
  • Durant la terrible et mystérieuse série de guerre baptisée les Xenocides de Rangdans dans la frange orientale de la galaxie dans les années 860.M30, l’Imperium affronta une effrayante et très puissante race Xenos : les Cerabvores de Rangdan. L’Imperium faillit courir à sa perte face aux vagues d’attaques venant de l’est et du nord de la galaxie, et connu des pertes qui ne seront pas dépassées avant l’Hérésie d’Horus. En plus de Flottes Expéditionnaires entières détruites sans un seul survivant, de mondes annihilés, de douzaines de Legios Titaniques anéanties, il est précisée que des Legiones Astartes entière furent perdues, mais le nom de ces Légions en question furent expurgées dans les archives. Cela ne peut être que la IIe et XIe Légions, qui ont donc participé à ces guerres meurtrières.[10]
  • Lorsque l’Empereur retrouva Corvus Corax sur Délivrance, Il apprit au Primarque qu’il avait dix-sept frères. Corax fut déconcerté, se souvenant qu’il était le numéro dix-neuf. L’expression de l’Empereur devint lugubre, gagnée par une profonde tristesse. Il détourna les yeux et lui répondit que les deux autres seront une conversation qu’ils auraient un autre jour. (Note : Dans The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE, source officielle de Games Workshop, il est dit qu’un des Primarques Inconnus est retrouvé après Corax…)[11]
  • Suite à la Destruction de Monarchia et de son humiliation par l’Empereur pour sa croyance en la divinité de son père, l’Urizen rencontra Magnus le Rouge à Colchis, évoquant sa crainte que lui et sa Légion soient brisés par l’Empereur et de finir oublier à l’instar des frères dont ils ne parlent plus.[12]
  • Lorgar Aurelian avait le cœur brisé lorsqu’il pensait à ses frères disparus.[13]
  • Horrifié suite aux massacres dans la ville de Khartor commis par Konrad Curze et ses Night Lords durant la Conformité de Kharaatan, Vulkan échangea avec Artellus Numeon, Capitaine de la Garde du Brasier, sur l’état de santé du Night Haunter, songeant à rapporter ce qui s’est passé à ses frères aînés. Vulkan exprima son trouble et du fait qu’aucun Primarque ne souhaitait d’une "nouvelle sanction" et d’une "nouvelle colonne vacante dans l’Investiaire", ni que le "nom d’un autre frère soit excisé de toute archive". Le Seigneur des Dragons expliqua qu’il était déjà assez mortifiant de porter le deuil de deux de ses frères.[14]
  • Suite à la victoire impériale sous le commandement d’Horus et de Sanguinius contre les Nephilim sur Melchior, Horus découvrit la tare génétique dont les Blood Angels souffraient. Demandant à son frère angélique pourquoi il ne demandait pas l’aide de l’Empereur au lieu de cacher ce mal, Sanguinius lui répondit qu’il refusait d’être responsable de l’effacement des Blood Angels de l’histoire impériale et qu’"un troisième piédestal vide sous le toit de l’Hegemon" soit tout ce qu’il reste de sa Légion.[15]
  • Comprenant que l’Alpha Legion s’est joué de lui durant la Révélation sur Eolith, le Seigneur-Commandant Teng Namatjira tempêta contre Alpharius au point où son Bajolur-Capitaine des Noirs de Lucifer, Dinas Chayne, lui conseille qu’on rapporte au Conseil de Terra la conduite douteuse de la XXe Légion et réclamer une réprimande officielle ou leur dissolution. Il rappelle au Seigneur-Commandant que se ne serait pas la première fois qu’une Légion Astartes franchisait une "limite".[16]
  • Mortarion, lors d’un échange avec Magnus lors du Triomphe d'Ullanor, fit allusion à un être qui manipulait une puissance obscure et convaincu de sa supériorité. L’Empereur l’a tué. On peut néanmoins supposer que le Seigneur de la Mort parlait de son père adoptif Xenos : Necare. Magnus continua en parlant de la présence de neuf Primarques lors du Triomphe, chose qu’un monde n’avait connu depuis un certain temps. Le Seigneur de la Mort l’interrompit violemment, sachant de quand cela remontait, et que l’Empereur leur avait interdit d’en parler à nouveau. Aucune autre information ne fut précisée, mais la tension dans ce dialogue laisse entendre qu’un Primarque Inconnu faisait parti de ces neuf fils de l’Empereur.[17]
  • Un jour, Horus apprit par l’entremise d’Alpharius que la statue de l’un des Primarques disparus, placée aux côtés celle de ses frères dans la session du Palais baptisée l’Investiaire, avait été, sur ordre de l’Empereur et du Sigilitte, détruit pour tapisser les jardins intérieurs du Palais. Horus débarqua en plein séance du Conseil de Terra, accompagnés des Primarques Alpharius et Jaghatai Khan. Tous les Hauts Seigneurs prirent leurs jambes à leur cou, terrifiés par les Primarques furibards. Seul Malcador le Sigillite leur fit face. Horus exigea des explications sur la destruction de la statue de son frère anonyme, n’y voyant qu’une insulte et une tentative honteuse de modifier l’histoire impériale. Lupercal ne pouvait se faire à l’idée que le souvenir de ce frère "tombé au combat" soit effacé à jamais. Malcador considérait qu’un hommage d’un Primarque "déchu et déshonoré" n’état pas digne de l’Investiaire.
Horus se mit à rire, narguant Malcador qui refusait de prononcer le nom de ce frère. Malcador, soudainement furieux, frappa l’esprit du Primarque avec une force psychique qui le déstabilisa. Mais Horus souriait avec ironie et provocation, tentant de prononcer le fameux nom quand Malcador fit un geste obscur de sa main, un geste oublié depuis longtemps par toute autre âme vivante sur Terra, lui ordonnant le silence. Les membres d’Horus se figèrent dans son armure. Malcador tenait le Primarque en place avec la puissance de son esprit, et rien de plus. Le Khan exhorta Malcador de relâcher Horus, argumentant que c’était "le chagrin et la honte" qui expliquait le comportement d’Horus. Mais le Sigillite mit Horus à genoux, ce dernier prononçant alors des syllabes offrant de nombreuses interprétations : « Mal… M-Mal… al… »
La trachée d’Horus se ferma avec un crépitement maladif. Son œil droit devint rouge lorsqu’un vaisseau sanguin éclata dans la sclérotique. Horus étouffait. Alpharius s’alarma en suppliant Malcador d’arrêter au risque de tuer le Primarque des Luna Wolves. Finalement, Malcador libéra Horus. Plein de haine, la main d’Horus se referma autour de la poignée de son épée, activant le champ d’énergie de la lame à la sortie du fourreau. Le Khan l’exhorta à se clamer. Mais l’expression d’Horus était sombre. Il regarda fixement le vieil homme frêle qui se trouvait devant lui. Puis il leva l’épée bien haute et la poussa vers la surface de la table autour de laquelle les Hauts Seigneurs de l’Imperium débattait. La pointe s’enfonça dans le bois jusqu’au sol en dessous, et il la laissa en place en tremblant. Horus cracha un défi à Malcador, jurant de le détruire lui et les bureaucrates qui dirigeaient l’Imperium.[18]
  • Alors qu’Horus était mourant dans le temple du Delphos sur Davin, son âme fut amené par Erebus - sous l’apparence de Hastur Sejanus, Luna Wolf et vieil ami décédé du Primarque - dans les génocryptes secrets du Palais Impérial où les Primarques furent conçus dans des réservoirs. Horus s’arrêta près du réservoir portant le chiffre XI et posa sa main contre l’acier froid, en ressentant toute la gloire qui aurait pu exister pour ce qui grandissait à l’intérieur, mais sachant que celle-ci ne viendrait jamais.[19]
  • Lorsqu’il appris la trahison d’Horus à Isstvan III et les troubles sur Mars, Rogal Dorn, stationné sur Terra, est chargé d’écraser la rébellion naissante. Ignorant les futures trahison sur Isstvan V, Dorn et Malcador le Sigillite font le compte des Légions à leur disposition, c’est à dire - pensent-ils - treize (en plus des Imperial Fists). Le Primarque dit qu’il aimerait en avoir quinze, soit deux Primarques de plus. Le Sigillite rétorque qu’il ne doit même pas y penser, car ceux-là sont à jamais "perdus pour eux".[20]
  • Lors de la disparition de Sanguinius et des Blood Angels dans le système de Signus, Malacador envoya le Chevalier Errant Tylos Rubio sur Baal pour remettre à la petite garnison un tube noir mat contenant un étui de parchemin photique. Le parchemin noir était un document si rare qu’il relevait de la légende plus que de la simple réalité car de mémoire d’homme, ce genre de message n’avait été délivré au monde natal de Legiones Astartes que "deux fois". Rubio annonça la dissolution des Blood Angels peu avant la confirmation de la survie de la IXe Légion.[21]
  • Perdu dans ses pensées en attendant l’arrivé des Traîtres sur Terra, Rogal Dorn se promène dans le Palais Impérial, arrivant dans l’Investiaire, un large colisée ouvert sur le ciel sombre. Les statues des vingt Primarques s’y dressaient en un cercle sur des piédestaux. Mais le deuxième et le onzième piédestal étaient vides. Dorn se souvint que nul ne parlait jamais de ces deux frères absents et que leurs tragédies séparées avaient des allures d’aberration. Le Prétorien se demandait si c’était des avertissements que personne n’avait compris ?[22]
  • Alors que Rogal Dorn était en train de fortifier le Palais Impérial en prévision du futur siège, il aperçut un nuage noir s’élevant d’un donjon mineur vers le centre du bastion Indomitor. Il s’y trouvait une équipe de géomètres dans cette zone qui identifiait les bâtiments pour déterminer si des travaux d’abattage devaient être entrepris et si leurs fondations en granit pouvaient servir de contreforts ailleurs. Intrigué, Dorn enquêta sur ce qui semblait être un accident, et découvrit l’ensemble de l’équipe morte étalée dans un long couloir.
Le bout de ce couloir se terminait par une antichambre dominée par deux grandes portes à l’échelle des transhumains. L’équipe avait mis à bas une façade qui isolait l’antichambre du reste du Palais Impérial, déclenchant une série de pièges psychiques meurtriers et avait réduits les ouvriers en bouillie. Dorn lui même fut la cible de ses pièges qu’il parvient à détruire. Curieux mais prudent, le Prétorien demanda l’aide d’un de ses Archivistes, Yored Massak, maintenu en isolement sur le Phalanx - suite à l’Édit de Nikaea - afin d’accompagner son Primarque et lui révéler ce qu’il ressentait.
Ils avancèrent dans le couloir et mirent à bas les derniers pièges avant de se retrouver dans une pièce qui possédait deux portes. À droite, la porte en laiton était gravée avec le chiffre II, et à gauche, une porte en acier identique avait été gravée avec le chiffre XI.
Dorn fut troublé, se remémorant le fait que ces deux mystérieux frères avaient été consumés par une catastrophe d’une telle ampleur que peu en connaissaient toutes les dimensions. Il se perdit dans ses pensées, se demandant comment le cours de la guerre civile aurait tourné si les deux Primarques Inconnus avaient été présents, quel camp auraient-ils choisis ? Que dira-t-on d’eux dans un avenir lointain ? Se souviendra-t-on d’eux ?
Yored Massak demanda à son père génétique où ils étaient, ressentant une lourdeur psychique inhabituelle dans ce lieu. Dorn expliqua que ce lieu était les chambres de ses frères disparus, chaque Primarque ayant leur quartier dans le Palais Impérial. Mais ceux du IIe et du XIe de devaient pas être ici…
C’est alors que Massa identifia le responsable des pièges psychiques, ressentant sa signature : Malcador le Sigillite.
À peine fut-il identifié par l’Archiviste que le Régent de Terra apparu, prenant le contrôle de Massak, supprimant les souvenirs de cet événement et le renvoyant à l’extérieur du bastion.
Dorn fut furieux de cette prise de contrôle de son fils, tandis que Malcador se justifia du fait que personne ne devait se souvenir de ce lieu, et que Dorn ne devait pas se trouver ici. Les deux hommes se disputèrent violemment, le Prétorien exigeant de savoir que faisait les chambres de ses frères disparus dans ces lieux et si cela justifiait la mort de ces innocents ? Un secret permettant de gagner la guerre serait-il caché derrières ses portes ?
Malcadaor rétorqua que le Primarque des Imperial Fists n’y trouverait que doute et chagrin, que cet endroit était caché pour de bonnes raisons. L’héritage des Primarques Inconnus renfermait de terribles vérités qui menaceraient l’équilibre de l’Imperium.
Mais Dorn rappela au vieil homme qu’il les avait connu, - ce qui n’était pas le cas de tout les Primarques - qu’il était l’un des rares à avoir été avec eux. Mais Malcador prit de cours Rogal Dorn en lui demandant pourquoi personne ne parlait d’eux ? Certes, il y avait la censure sur tout ce qui touchait de prêt ou de loin aux Primarques Inconnus. Mais les hommes aiment spéculer en l’absence de faits concrets mais pour les Primarques Inconnus, ce n’était pas le cas. Les Primarques ne parlaient jamais de leurs frères perdus qu’en des termes très vagues. Pourquoi ? Même quand ils sont en privés, hors de la surveillance de l’Empereur où de qui que ce soit, leurs pensées glissent toujours sur le souvenir des deux oubliés et passent à côté.
Pour appuyer son propos, le Sigillite mit au défi Dorn de prononcer les noms et titres des Primarques Inconnus, ce que Dorn, malgré des efforts, ne parvient pas à dire, ni même à se souvenir. Dorn n’avait qu’un vague souvenir, malgré sa mémoire eidétique, comme si il essayait de capturer de la fumée entre ses doigts.
Comprenant que le Sigillite était responsable de cette lacune, le Primarque se jeta sur lui, furieux. C’est alors que Malcador surprit le Prétorien en lui expliquant que cette dissimulation ne fut pas son choix, mais celui de Dorn et de Guilliman qui ont tous deux plaidés à ce que tous les Primarques et Space Marines qui ont rencontré les deux oubliés subissent cette amnésie. Dorn avait demandé personnellement à Malcador de lui brouiller les souvenirs de ses frères. Ce choix s’explique par le fait que la perte du Deuxième et du Onzième était une telle blessure qu’elle menaçait les idéaux qui étaient au cœur de la Grande Croisade. Cela aurait ruiné tout ce qui avait été construit pour réunifier l’Humanité et chasser ses ennemis.
Quant aux Légionnaires orphelins, Rogal Dorn et Roboute Guilliman ont plaidé en leur faveur. Trop grande ressource pour être rejetée d’emblée, ils ne partagèrent pas le sort de leurs pères génétiques. Ils furent dépouillés de leurs souvenirs, définit comme un acte de charité selon Malcador.
Mais devant un Rogal Dorn récalcitrant qui ne pouvait croire qu’il se soit volontairement privé d’une partie de ses souvenirs, Malcador décida de les lui redonner pour un court instant : ce que Rogal Dorn vit le laissa sans voix.
Malcador disparut un instant après que Dorn se remémora les Primarques Inconnus. Puis le Prétorien remonta le couloir, sachant que l’amnésie reviendra quand il arrivera au bout. Il compris que si les deux Primarques Inconnus avaient été présents durant l’Hérésie d’Horus, l’Imperium aurait déjà perdu ! Retrouvant l’Archiviste Massak qui l’attendait, Dorn lui ordonna d’enterrer l’antichambre, pour qu’elle devienne un tombeau…[23]
  • Suite à la Guerre Solaire perdue par les Loyalistes, Terra est encerclée par la flotte d’Horus. Durant un conseil de guerre réunissant Malcaldor le Sigillite, Rogal Dorn, Sanguinius et Jaghatai Khan, les Primarques demande à Malcador d’expliquer la sorcellerie qu’emploi Horus, autrement dit, la vérité sur les puissances du Warp. Le Sigillite refuse, expliquant que lui et l’Empereur avaient décidé de ne pas révéler la vérité aux Primarques, de crainte qu’ils finissent corrompus par l’Immaterium. Malcador évoque qu’un seul Primarque avait la force d’âme nécessaire pour résister aux murmures des Dieux Sombres. Le Régent et le Maître de l’Humanité lui ont donc parlé de ces terribles mystères. Quand Dorn lui demanda qui était ce Primarque, Malcador rétorqua qu’il n’était pas important de le savoir.
Nous pourrions concevoir que ce Primarque est Magnus le Rouge, au vu de ses grands pouvoirs psychiques, mais très peu de temps après cet échange, le Roi Écarlate fut évoqué par Malcador pour expliquer le folie qu’il a causé sans sous entendre qu’il s’agissait du Primarque mit au courant, laissant supposer qu’il s’agissait d’un des Primarques Inconnus.[24]
  • À la fin du 41e Millénaire, des Space Marines du Chaos en expédition dans la Frontière Orientale de la galaxie - dans une région de l’espace où les astres étaient bien étranges et hantés par des horreurs dont nul n’aurait pu rêver, avec des navires-fantômes dérivant en silence dans le noir - découvrirent un obélisque de plusieurs kilomètres de long, taillé dans une roche sombre qui flottait parmi les étoiles. Intrigués, les Space Marines du Chaos découvrirent dans leurs archives que c’était le monolithe Ymga, dont la fonction était inconnu. Les Astartes Hérétiques se remémorèrent que le Primarque Fulgrim en avait fait mention une fois et que l’un des "deux Oubliés" avait conduit une expédition jusqu’au cœur obscur de cette chose dans les premiers siècles de la Grande Croisade. Mais aucune archive n’explique pourquoi il s’était éloigné autant ni ce qu’il y a trouvé.[25]

Ordre des Redécouvertes des Primarques Durant la Grande Croisade[modifier]

ORDRE DE REDÉCOUVERTES DES PRIMARQUES[26]
XVI.jpeg VI.jpeg PrimarquesInconnus.jpg X.jpg III.jpg
HORUS LUPERCAL LEMAN RUSS Le IIe FERRUS MANUS FULGRIM
XVIII.jpg VII.jpg XIII.jpg XV.jpg IX.jpeg
VULKAN ROGAL DORN ROBOUTE GUILLIMAN MAGNUS LE ROUGE SANGUINIUS
I.jpg IV.jpg XIV.jpg XVII.jpg V.jpg
LION EL'JONSON PERTURABO MORTARION LORGAR AURELIAN JAGHATAI KHAN
VIII.jpg XII.jpg XIX.jpg PrimarquesInconnus.jpg XX.jpg
KONRAD CURZE ANGRON CORVUS CORAX Le XIe ALPHARIUS OMEGON

Sources[modifier]

  • ABNETT DAN, Légion - Secrets et Mensonges, Black Library, 2008
  • ABNETT DAN, La Tour Foudroyée, Black Library, 2008
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Premier Hérétique - Corruption, Black Library, 2010
  • GOULDING LAURIE, The First Expedition Forums, Black Library
  • GOULDING LAURIE, The Last Council, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • KYME NICK, Vulkan est Vivant - À l’Épreuve de l'Enclume, Black Library, 2014
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux - Où l'Hérésie Prend Racine, Black Library, 2006
  • McNEILL GRAHAM, Mechanicum - Le Savoir, c'est le Pouvoir, Black Library, 2009
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  • McNEILL GRAHAM, La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Deux, Black Library, 2014
  • REYNOLDS JOSH, Fabius Bile - Le Seigneur des Clones, Black Library, 2017
  • REYNOLDS JOSH, Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Black Library, 2018
  • SWALLOW JAMES, Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Black Library, 2012
  • SWALLOW JAMES, La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Les Fils Perdues, Black Library, 2017
  • SWALLOW JAMES, Scions of the Emperor - An Anthology : The Chamber at the end of Memory, Black Library, 2019
  • THORPE GAV, Délivrance Perdue - Les Fantômes de Terra, Black Library, 2011
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V6
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  • The Horus Heresy, Book Seven - Inferno
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  1. Informations issues de Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  2. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Age of Emperor - The Primarchs (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Informations issues de La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Deux, Chapitre Seize - Vaisseau Amiral - Exogenèse - Infiltration, Chapitre Vingt-Deux - Pas Ullanor - Voilà ce qu’est la Peur - La Porte des Enfersde McNEILL GRAHAM, Black Library, 2014
    Informations issues de Le Premier Hérétique - Corruption, Chapitre Dix-Sept - Un Empire Défunt - Révélations - Genèse et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Les Faux Dieux - Où l’Hérésie Prend Racine, Partie III : La Maison des Faux Dieux, Chapitre Quatorze - Les Oubliés - Mythologie Vivante - Primogénèse de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  5. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Age of Emperor - The Primarchs (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Informations issues de Le Premier Hérétique - Corruption - Chapitre Dix-Sept - Un Empire Défunt - Révélations - Genèse de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE, Black Library
    Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Un - Anabase de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018
    Informations issues de Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Chapitre Neuf - Le Mauvais Wyrd de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE, Black Library
    Informations issues de Délivrance Perdue - Les Fantôme de Terra, Chapitre Neuf - Les Profondeurs de Terra - L’Héritage de Nikaea - La Genèse des Primarques de THORPE GAV, Black Library, 2011 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Fulgrim - Le Phoenix Palatin, Partie I : Un Guerrier Parfait - Chapitre Un - Anabase de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter The Space Wolves - The Darkest War et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Délivrance Perdue - Les Fantôme de Terra, Chapitre Neuf - Les Profondeurs de Terra - L’Héritage de Nikaea - La Genèse des Primarques de THORPE GAV, Black Library, 2011 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de Le Premier Hérétique : Corruption, Chapitre Dix - Le Droit de Mener une Légion - L’Empyrean - Le Malheur de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de Le Premier Hérétique - Corruption - Chapitre Dix-Sept - Un Empire Défunt - Révélations - Genèse de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Vulkan est Vivant - À l’Épreuve de l'Enclume, Chapitre Dix - Chair Brûlée de KYME NICK, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de Légion - Secrets et Mensonges, Partie I : L’Été Reptile - Chapitre Neuf, Partie II : Le Point d’Étape, Chapitre Huit de ABNETT DAN, Black Library, 2008 et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière - Chapitre Quinze - Triomphe - Le Seigneur du Crépuscule - Vieux Amis de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de The Last Council de GOULDING L.J, Black Library, 2018 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de Les Faux Dieux - Où l'Hérésie Prend Racine, Partie III : La Maison des Faux Dieux, Chapitre Quinze Révélations - Dissension - Dispersion de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de Mechanicum - Le Savoir, c’est le Pouvoir, Origens Mechanicus - 3.01 de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de La Guerre des Ombres - Élus du Sigillite : Les Fils Perdues de SWALLOW JAMES, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  22. Informations issues de La Tour Foudroyée de ABNETT DAN, Black Library, 2008 et résumées par Guilhem.
  23. Informations issues de Scions of the Emperor - An Anthology : The Chamber at the end of Memory SWALLOW JAMES, Black Library, 2019 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  24. Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Trois - La Survie de l’Espèce - Conseil de Guerre - Un Adversaire de Plus de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  25. Informations issues de Fabius Bile - Le Seigneur des Clones, Chapitre Dix-Huit - Les Golfes Sans Vie de REYNOLDS JOSH, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  26. Informations issues de The First Expedition Forums de GOULDING LAURIE, Black Library et résumées par Guilhem.

Pages dans la catégorie « Primarques »

Cette catégorie comprend 15 pages, dont les 15 ci-dessous.