Captivité de Vulkan

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 19 juillet 2021 à 21:36 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « right|500px|thumb|Vulkan est Vivant !Le destin de Vulkan après le Massacre du Site d'Atterrissage reste un élément des plus myst... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Vulkan est Vivant !
Le destin de Vulkan après le Massacre du Site d'Atterrissage reste un élément des plus mystérieux et méconnus de l’Hérésie d'Horus. Pour beaucoup, le Primarque et ses Salamanders avaient été poussés à combattre avec l’énergie du désespoir et furent peut-être les derniers à tomber dans la Dépression d’Urgall, encerclés par mille ennemis et plongés dans un cataclysme de puissance de feu.

Ce fut vrai, mais Vulkan survécu.

Des témoignages après l’Hérésie racontent le destin cruel de Vulkan lors de la terrible guerre civile. De ce qu’on sait, alors que Ferrus Manus tombait face à la lame de Fulgrim, le Seigneur des Dracs et ses Salamanders furent la cible de missiles atomiques. Miraculeusement, alors que Vulkan avait été projeté loin dans les sables noirs de Isstvan V, il se relava, vivant. Mais il fut bien vite la cible des renégats Night Lords et des Iron Warriors qui l’atteignirent en une marée de guerriers, l’attaquant et le blessant cruellement. Agenouillé et grièvement blessé, Vulkan fut capturé par le plus sadique de ses frères : Konrad Curze

Les sources affirment que Vulkan fut traîné dans le navire amiral du Night Haunter, le Nightfall, où il subit mille tourments, tortures et perversions sadiques du Primarque dément des Night Lords. Kurze déploya des tortures inventives, les sources millénaires que nous possédons parlant de Psykers manipulateurs, de soldats mortels que le Vulkan fut forcé de voir se faire massacrer de ses mains car lié à une machine de guerre. Les pires atrocités auraient été la mort de nombreux civils prisonniers, des hommes, des femmes et des enfants, écrasés sous le poids d’un bloc relié aux bras de Vulkan dont la force légendaire ne pouvait suffire à les sauver.

Néanmoins, certains affirment que Vulkan fut tué, non pas une fois, mais de nombreuses fois ! On lui aurait coupé la tête, percé le cœur, écrasé son crâne, embroché tous les organes majeurs de son corps, brûlé et démembré. Mais il ne pouvait pas mourir, ressuscitant et se régénérant sans cesse ! Ces légendes sont en lien avec les mythiques Perpétuels, dont le Primarque des Salamanders seraient un des représentants, faisant de lui un être immortel. Bien sur, ces suppositions ne pourront jamais être vérifié, et on peut penser que Vulkan survécu à des abus terribles, mais non mortels.

Alors que les Night Lords mettaient le cap droit vers la Frange Orientale, entament ce qui deviendra la Croisade de Thramas, Konrad Curze mit en place un dernier tourment pour Vulkan. Il avait passé commande à Perturabo, l’austère Primarque des Iron Warriors, d’un labyrinthe au cœur même du Nightfall. Au centre de ce labyrinthe, il avait placé le légendaire Marteau Tonnerre du Seigneur des Dracs, Amène-l’Aube. Il força Vulkan à pénétrer dans ce labyrinthe, pariant sur l’incapacité du Primarque des Salamanders à trouver son chemin, en profitant pour l’attaquer et le blesser en surgissant des ombres. Mais Vulkan parvint au centre du labyrinthe, des dévots clamant que l’Empereur Lui-même serait intervenu pour guider Son fils en cette heure sombre. Un combat final eut lieu entre les deux Primarques, Vulkan sortant vainqueur, prouvant sa foi en l’Empereur et son refus de s’abaisser au même niveau pathétique que son frère.

Les dernières lignes de nos sources décrivent alors la fuite de Vulkan du Nightfall dans un éclair éblouissant, disparaissant à la vue de tous, laissant penser à une téléportation. Vulkan réapparaitra sur le monde natal des Ultramarines, Macragge, durant l’Imperium Secundus, bien que on ne saura surement jamais comment il est arrivé sur cette planète, une simple téléportation ne pouvant suffire à mener un être entre un vaisseau et une planète éloigné par des distances galactiques.

Les plus fantasques clament que le Seigneur des Dracs auraient atterri sur Macragge et s’y écrasant depuis les cieux…[1]

Source

  • KYME NICK, Vulkan est Vivant - À l'Épreuve de l'Enclume, Black Library, 2014
  1. Informations issues de Vulkan est Vivant - À l'Épreuve de l'Enclume, Chapitre Deux - Chapitre Deux - Commémoration, Chapitre Quatre - Les Fils de nos Pères, Chapitre Six - De la Glace vers le Feu, Chapitre Dix - Chair Brûlée, Chapitre Onze - Piliers Mortels, Chapitre Quinze - Le Festin de l’Horreur, Chapitre Vingt-Et-Un - Tourment, Chapitre Vingt-Trois - Pénombre, Chapitre Vingt-Six - Dans le Labyrinthe, Chapitre Vingt-Huit - Les Défauts Humains, Chapitre Trente-Et-Un - Amène-l’Aube, Chapitre Trente-Deux - Les Champs d’Éclairs de KYME NICK, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.