Modification de Campagne de Quarante-Sept Seize

De Omnis Bibliotheca

Attention : vous n’êtes pas connecté. Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre nom d’utilisateur, avec d'autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.
Version actuelle Votre texte
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
Le bouclier énergétique était aussi efficace contre les armes terrestres que contre les armes orbitales, mais l’un des Sergents de Talgron, un certain Kol Badar, a rapidement analysé la situation et a recommandé la destruction de plusieurs tours d’énergie situées à proximité, pensant qu’elles contribuaient à générer ou à maintenir le bouclier d’une manière ou d’une autre. Alors que le gros des forces des Word Bearers se concentrait sur la destruction du bouclier par des bombardements constants et des frappes orbitales occasionnelles, la 34<small><sup>e</sup></small> Compagnie parvint à détruire trois de ces flèches à l’aide de [[Bombe à Fusion|Bombes à Fusion]]. Cela eut un petit effet sur le bouclier, créant une brèche qui a duré assez longtemps pour que Sor Talgron puisse mener une [[Escouade d'Assaut des Legiones Astartes|Escouade d’Assaut]] à l’intérieur. Ils se sont immédiatement dirigés vers le temple-palais.
 
Le bouclier énergétique était aussi efficace contre les armes terrestres que contre les armes orbitales, mais l’un des Sergents de Talgron, un certain Kol Badar, a rapidement analysé la situation et a recommandé la destruction de plusieurs tours d’énergie situées à proximité, pensant qu’elles contribuaient à générer ou à maintenir le bouclier d’une manière ou d’une autre. Alors que le gros des forces des Word Bearers se concentrait sur la destruction du bouclier par des bombardements constants et des frappes orbitales occasionnelles, la 34<small><sup>e</sup></small> Compagnie parvint à détruire trois de ces flèches à l’aide de [[Bombe à Fusion|Bombes à Fusion]]. Cela eut un petit effet sur le bouclier, créant une brèche qui a duré assez longtemps pour que Sor Talgron puisse mener une [[Escouade d'Assaut des Legiones Astartes|Escouade d’Assaut]] à l’intérieur. Ils se sont immédiatement dirigés vers le temple-palais.
  
Se frayant un chemin à l’intérieur du complexe sans opposition, Talgron et son escouade composée d’une demi douzaine de guerriers, ont découvert où se trouvaient les citoyens survivants ; ils étaient tous à l’intérieur de l’immense espace de réunion central du bâtiment, un amphithéâtre servant apparemment de lieu de prière. Ordonnant à ses hommes de ne pas engager le combat face aux quarante mille hommes, femmes et enfants présents, Talgron a identifié la figure du prêtre qui devait être le chef, et a engagé le dialogue avec lui, lui demandant d’ordonner une reddition complète. Le vieux chef sacerdotal montra à son tour à Talgron un cube de verre sombre qui s’élevait au dessus du sol de l’amphithéâtre. Quelque chose se forma dans la masse solide du prisme : des images qui prenait forme à l’intérieur et se solidifièrent pour révéler des représentations en trois dimensions produites par les plus modernes pix-projecteurs. C’était un livre ouvert, minutieusement enluminé à l’encre et à la feuille d’or : le ''[[Lectitio Divinitatus]]'', l’œuvre écrite par Lorgar affirmant que l’Empereur était une divinité. Devant les signes distinctifs de cette religion et, pour le sens expérimenté des Word Bearers en matière de motifs religieux, il devint évident que le peuple de Quarante-Sept Seize vénérait un dieu qui pouvait être interprété comme n’étant autre que l’Empereur. Talgron a immédiatement compris qu’il était possible de les convertir facilement non seulement en citoyens impériaux, mais aussi en citoyens dévots, de ceux que les Word Bearers cherchaient à créer : des adhérents à la croyance que l’Empereur était divin. Le Capitaine Talgron promis au prêtre que son peuple serait épargné si il abaissait les boucliers afin de pouvoir communiquer à sa Légion la reddition et ordonner le cessez-le-feu, ce qui fut rapidement fait.
+
Se frayant un chemin à l’intérieur du complexe sans opposition, Talgron et son escouade composée d’une demi douzaine de guerriers, ont découvert où se trouvaient les citoyens survivants ; ils étaient tous à l’intérieur de l’immense espace de réunion central du bâtiment, un amphithéâtre servant apparemment de lieu de prière. Ordonnant à ses hommes de ne pas engager le combat face aux quarante mille hommes, femmes et enfants présents, Talgron a identifié la figure du prêtre qui devait être le chef, et a engagé le dialogue avec lui, lui demandant d’ordonner une reddition complète. Le vieux chef sacerdotal montra à son tour à Talgron un cube de verre sombre qui s’élevait au dessus du sol de l’amphithéâtre. Quelque chose se forma dans la masse solide du prisme : des images qui prenait forme à l’intérieur et se solidifièrent pour révéler des représentations en trois dimensions produites par les plus modernes pix-projecteurs. C’était un livre ouvert, minutieusement enluminé à l’encre et à la feuille d’or : le ''[[Lectio Divinitatus]]'', l’œuvre écrite par Lorgar affirmant que l’Empereur était une divinité. Devant les signes distinctifs de cette religion et, pour le sens expérimenté des Word Bearers en matière de motifs religieux, il devint évident que le peuple de Quarante-Sept Seize vénérait un dieu qui pouvait être interprété comme n’étant autre que l’Empereur. Talgron a immédiatement compris qu’il était possible de les convertir facilement non seulement en citoyens impériaux, mais aussi en citoyens dévots, de ceux que les Word Bearers cherchaient à créer : des adhérents à la croyance que l’Empereur était divin. Le Capitaine Talgron promis au prêtre que son peuple serait épargné si il abaissait les boucliers afin de pouvoir communiquer à sa Légion la reddition et ordonner le cessez-le-feu, ce qui fut rapidement fait.
  
 
Kor Phaeron et une centaines de [[Terminator des Legiones Astartes|Terminators]] de la Première Compagnie se téléportèrent à l’intérieur de l’amphithéâtre, formant un périmètre tout autour des survivants, avant que Lorgar et Erebus ne se téléportent à leur tour pour parler au prêtre et examiner les découvertes de Sor Talgron. Talgron expliqua que le culte de cette planète vénérait un seigneur de la foudre qui pouvait facilement être transformé en culte à l’Empereur, et que la population était en réalité intéressée à rejoindre l’Imperium. Lorgar a pris en compte les paroles de Talgron, mais a révélé que ses pensées sur le Divin avaient progressé au-delà de ce qu’il avait écrit dans son ''Lectitio Divinitatus'', et qu’il prévoyait un nouveau livre pour éclairer le sujet. Écartant la possibilité d’épargner les adorateurs de l’Empereur, Lorgar donna le signal : Erebus assassina le prêtre en l’égorgeant, tandis que les Terminators de Kor Phaeron ouvrirent le feu sur les citoyens sans défense, les fauchant tous et achevant apparemment l’extermination de la population planétaire. Choqué, Sor Talgron a été mis dans la confidence de son Primarque et a expliqué que les actions de l’Empereur, qui avait châtié la Légion, avaient provoqué cet événement, et que les anciennes croyances de [[Colchis]], le monde natal des Word Bearers, étaient peut-être plus pertinentes, des croyances vénérant [[Dieux du Chaos|quatre sombres divinités]]…
 
Kor Phaeron et une centaines de [[Terminator des Legiones Astartes|Terminators]] de la Première Compagnie se téléportèrent à l’intérieur de l’amphithéâtre, formant un périmètre tout autour des survivants, avant que Lorgar et Erebus ne se téléportent à leur tour pour parler au prêtre et examiner les découvertes de Sor Talgron. Talgron expliqua que le culte de cette planète vénérait un seigneur de la foudre qui pouvait facilement être transformé en culte à l’Empereur, et que la population était en réalité intéressée à rejoindre l’Imperium. Lorgar a pris en compte les paroles de Talgron, mais a révélé que ses pensées sur le Divin avaient progressé au-delà de ce qu’il avait écrit dans son ''Lectitio Divinitatus'', et qu’il prévoyait un nouveau livre pour éclairer le sujet. Écartant la possibilité d’épargner les adorateurs de l’Empereur, Lorgar donna le signal : Erebus assassina le prêtre en l’égorgeant, tandis que les Terminators de Kor Phaeron ouvrirent le feu sur les citoyens sans défense, les fauchant tous et achevant apparemment l’extermination de la population planétaire. Choqué, Sor Talgron a été mis dans la confidence de son Primarque et a expliqué que les actions de l’Empereur, qui avait châtié la Légion, avaient provoqué cet événement, et que les anciennes croyances de [[Colchis]], le monde natal des Word Bearers, étaient peut-être plus pertinentes, des croyances vénérant [[Dieux du Chaos|quatre sombres divinités]]…

Notez bien que toutes les contributions à Omnis Bibliotheca peuvent être modifiées, transformées ou supprimées par d’autres utilisateurs. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés contre votre gré, merci de ne pas les soumettre ici.
Vous nous promettez aussi que vous avez écrit ceci vous-même, ou que vous l’avez copié d’une source provenant du domaine public, ou d’une ressource libre. (voir Omnis Bibliotheca:Copyrights pour plus de détails). N’UTILISEZ PAS DE TRAVAUX SOUS DROIT D’AUTEUR SANS AUTORISATION EXPRESSE !

Pour protéger le wiki contre les pourriels de modification automatique, nous vous demandons de bien vouloir résoudre le CAPTCHA suivant :

Annuler | Aide pour l'édition (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Modèles utilisés par cette page :