Caleb Fait-Maudit

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 29 septembre 2021 à 21:07 par Guilhem (discussion | contributions) (Des Débuts Prometteurs)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
Necromunda-circle.png


Caleb Fait-Maudit.
« On l’a vue débarquer avec sa gueule d’ange, son sourire et ses cheveux bleus, putain on n’imaginait pas une seconde le merdier qu’il allait semer. »
- Tanneur, Chef de la Colonie Dernier Espoir, à propos de Caleb Fait-Maudit.

Caleb Fait-Maudit est considéré comme le neuvième homme le plus dangereux de Necromunda, la faute à sa longue biographie relatant ses exploits passés. Découvrons maintenant son exploit le plus récent ses problèmes et surtout ses conséquences :

La Main de la Maison Harrow[modifier]

« Il vaut mieux embrasser un Croqueur de Vase plutôt que de faire confiance à un Delaque. »
- Dicton du Sous-Monde.

Dans les profondeurs de la Colonie de Rangés de Scories, dans le bureau miteux de Monsieur Kreep, Caleb Fait-Maudit et Iktomi étaient en plein briefing pour leur prochaine mission. L’objectif était simple : récupérer un artefact nommé "La Main d’Harrow", dans le musée de la Maison Harrow. Le plan lui était un peu plus compliqué. Caleb Fait-Maudit devait récupérer la Bague du Seigneur Harrow, mettre une fausse à la place, pénétrer dans le musée et s’emparer de l’artefact. La Bague constituait en réalité un sauf-conduit : quiconque la portait pouvait non seulement ouvrir le musée mais surtout éviter d’être incinéré ou réduit en flaque liquide dans le couloir d’accès menant au musée après la porte sécurisée, elle permettait de neutraliser toutes les défenses automatiques. Pendant ce temps Iktomi devait escalader la Cité-Ruche, pénétrer par l’un des accès d’évacuation et découper la cloison en Plastacier du musée à un point précis et s’échapper avec Caleb en utilisant des Grav-Chutes.

Le casse devait se dérouler lors d’une cérémonie importante de la Maison Harrow ainsi leur attention était détournée et les procédures de sécurité automatisées permettant de facilement glisser une personne de plus dans les bases de données. Caleb trouvait cette mission un peu trop simple mais bien que difficile, elle était hautement rémunérée.

Kreep, lui-même un ancien Delaque et un associé avec qui Fait-Maudit travaillait depuis des années, tenta de rassurer Caleb et Iktomi sur la mission, lui rappelant ses grands exploits les uns après les autres, jusqu’à ce qu’il évoque le Massacre de la Rivière Sanglante déclenchant une réaction violente de la part d’Iktomi, elle fit danser sa lame devant l’œil gauche de Kreep qui malgré ses yeux artificiels était terrifié. Caleb lui rappela de ne jamais évoquer cet événement dans le détail devant eux.

Kreep finit par avouer que la mission présentait une petite difficulté supplémentaire : il ne savait pas ce qu’était exactement la "Main d’Harrow". Les rumeurs évoquaient une arme archéotechnologique, un remède universel contre la maladie ou encore quelque chose capable de repousser la mort elle-même, mais apparemment tout le musée avait été construit autour de ce précieux artefact, donc ils devraient pouvoir le trouver assez facilement. De plus il était assez petit et facile à transporter.

Necromunda-pannel.png
Iktomi, la Partenaire Ratskin de Caleb[1]
Des yeux sombres encadrés par des balafres écarlates, une bouche sévère figée en une ligne droite, et une touffe de cheveux noirs coupés courts au couteau, voilà comment on peut décrire Iktomi. On ne se souvient plus du temps ou Caleb n’était pas vu en compagnie d’Iktomi, son amie et sa partenaire Ratskin. Caleb l’a sauvée lors du Massacre de la Rivière Sanglante ou elle était la seule survivante au milieu des corps décharnés de sa famille et depuis elle a choisi de le suivre jusqu’à la mort. On dit qu’une dette de sang les lie tous les deux. En dehors de cela, Iktomi est une combattante très compétente que ce soit avec une lame ou avec un flingue. C’est aussi une voleuse de haut niveau et une grimpeuse hors-pair.

Caleb parvint à s’infiltrer en portant une tenue de serviteur pendant la "Cérémonie du Sang Neuf", un événement marquant le début de l’épreuve des jeunes de la Maison Harrow. Après cette soirée, ils étaient envoyés dans le Sous-Monde pour effectuer l’objectif qu’ils s’étaient fixés comme par exemple tuer une dizaine de ruchiers, tuer une créature bien précise, ramener la tête d’un chef de Gang etc. Bien entendu, plus l’exploit était audacieux, plus le jeune Noble se couvrait de gloire et de privilèges.

Lorsque le Seigneur Harrow, un vieillard fatigué et malade, commença son discours pour ouvrir la cérémonie, Caleb mit son plan en action : il passa rapidement la foule de Nobles tout en s’excusant nerveusement pour ne pas trop attirer l’attention, mais de toute façon il portait une tenue usée de serviteur - la valeur d’un serviteur étant reflétée par la qualité des vêtements qu’il portait dans la Maison Harrow - personne ne semblait vraiment remarquer un aussi piètre serviteur.

Il finit par atteindre l’escalier garder par deux "surveillants" de la Maison Harrow. Fait-Maudit avait préparé un petit discours expliquant qu’il devait apporter l’héritage sans prix de son maître, à savoir sa propre montre à gousset, et que si il était en retard ou absent, les conséquences seraient terribles. Les deux surveillants le regardaient méfiants et peu convaincus, mais le scanner biométrique des yeux de Caleb confirmait son histoire et ses références, et les surveillants le laissèrent passer. Fait-Maudit était soulagé car Kreep n’avait pas menti car bien que disgracié de la Maison Delaque, il avait encore le bras long, à se demander si il avait réellement été banni. Quoi qu'il en soit, il avait réussi à pirater le scanner pour permettre à Caleb de passer.

Pendant ce temps le discours du Seigneur Harrow était en train de se terminer, celui-ci était particulièrement touché par cet événement car sa propre fille, Elissa, faisait partie des chasseurs qui seraient envoyés dans le Sous-Monde. Il ajouta d’une voix forte que bien que triste d’être séparé d’elle, il était très fier de la jeune femme et le serait encore plus quand elle reviendrait couverte d’honneur et de gloire.

Necromunda-pannel.png
Le Menuet de la Cérémonie[2]
Des serviteurs et des esclaves se voient forcés de s’habiller en reproduisant de façon grotesque les vraies tenues des Gangers des six Maisons Claniques du Sous-monde. Après cela les futurs chasseurs doivent les "combattre" les uns après les autres sur un fond musical en effectuant une sorte de ballet ridicule hérité des temps de l’ancienne Terra : ce ballet avait pour nom "Menuet". Bien entendu tout était volontairement exagéré pour que les habitants du Sous-monde ait l’air ridicule et que les Nobles soient parfaits.

Pour marquer ses derniers mots, la salle de théâtre dans laquelle ils se trouvaient tous s’éteignit hormis la scène de théâtre qui resta allumé. Une musique fort agréable s’éleva de la fosse d’orchestre et un air doux et sucré fut soufflé par les ventilateurs. La cérémonie commença réellement quand les futurs chasseurs apparurent bras dessus, bras dessous, tous couverts de leurs nouvelles tenues parfois grotesques (en étant couvert de miroirs ou de coiffes d’animaux), parfois magnifiques (une tenue faite de plumes d’or faisant ressembler sa porteuse à un ange) mais toujours bardées de technologies mortellement efficaces. Ils arboraient tous le blason de la Maison Harrow : une lame en or sur un champ écarlate.

Pendant que le spectacle se déroulait, Caleb observait le Seigneur Harrow maintenant que la lumière était éteinte. Il semblait encore plus recroquevillé et il portait fréquemment un respirateur en or émettant des vapeurs émeraudes près de sa bouche, son corps réagissant étrangement après l’avoir respiré. Caleb pensa que c’était probablement un mélange de drogues lui permettant de rester éveillé. Il vérifia la fausse bague dans sa poche et se souvint qu’il avait demandé à Kreep pourquoi il n’avait pas confié cette mission à Tippet le Borgne, l’un des meilleurs pickpockets du Sous-monde. Kreep lui avait répondu qu’il ne travaillait plus avec Tippet.

Le spectacle se déroula, permettant à Fait-Maudit d’admirer le "Combat" des chasseurs non sans dégout : ils avaient l’air parfaitement stupides, avec une telle cérémonie d’ouverture ce n’était étonnant qu’autant de spyriens revenaient vivants, la plupart devant tout à leurs fameuses combinaisons de haute technologie. Le spectacle se termina par la mise à mort d’un faux Delaque qui se recroquevilla et promis mont et merveilles en termes d’informations aux chasseurs en échange de sa vie. Ces derniers furent insensibles à ses arguments et l’exécutèrent. Puis les chasseurs Nobles disparurent, abandonnant le faux Delaque et la scène.

Le silence se fit puis un vacarme d’applaudissement fit trembler la salle. Caleb profita de cette distraction et se jeta dans la loge du Seigneur Harrow. Au moment où il allait se faire attraper par la sécurité, il fit semblant de trébucher tout près du Seigneur Harrow et en un instant il parvint à échanger sa bague contre la fausse, Caleb s’excusa expliquant penaud et tremblant qu’il s’était trompé de loge, le Seigneur Harrow le regardant longuement, ses yeux froids, vides mais encore brillants d’intelligence. Il permit à Caleb de s’en aller sans même être puni.

Caleb fonça rapidement vers le musée, soulagé car il était presque sûr que le Seigneur Harrow avait grillé sa couverture. Il posa la Bague située à son doigt devant le lecteur de données, ouvrit la porte blindée et franchit d’abord à petit pas le couloir sécurisé imaginant la présence d’un bataillon entier de gardes, mais au final il n’y avait rien ; ce n’était qu’un couloir noir et peu éclairé. Fait-Maudit pouvait sentir des mécanismes fonctionner derrière les murs mais la Bague le protégeait. Il finit par atteindre le musée.

Le fameux musée du Seigneur Harrow ressemblait vaguement à une toile d’araignée constituée de couloirs faiblement éclairés par des lanternes de verre et emplis de vitrines et de cabinets de curiosités. Caleb tenta de contacter Iktomi sur son Micro-Vox plusieurs fois mais seule un grésillement statique semblait lui répondre. Caleb savait à quel point cette ascension était dangereuse car même avec les meilleures facultés et du bon équipement peu de ruchiers pouvaient survivre longtemps aux pluies acides, aux nuages toxiques et aux multiples créatures qui installaient leurs nids sur la structure tordue à l’extérieur de la Ruche.

Fait-Maudit s’avança dans le premier couloir du musée. Il n’y avait pas grand-chose d’intéressant hormis des portraits glorifiant les membres de la Maison Harrow ainsi que de longs morceaux de différents textiles qui étaient exposés à différents endroits. Caleb fut arraché à sa contemplation par l’explosion d’une charge thermique, le plastacier d’un des murs avaient fondus comme de la cire, et une silhouette émergea de la fumée, son manteau semblait couvert d’un étrange sang violet. Caleb s’approcha d’elle inquiet : c’était Iktomi qui lui expliqua qu’elle avait dut massacrer un gros nid d’araignées à mi-hauteur mais qu’elle allait bien car elle n’avait été que légèrement mordue. Caleb lui répondit qu’il n’y avait rien de tel pour se réveiller qu’un peu de venin d’araignée, ce qui fit sourire Iktomi qui lui dévoila ses avant-bras couverts d’une douzaines de morsures d’araignées profondes mais cicatrisé depuis longtemps.

Elle passa ensuite à Caleb des outils de découpes et son Pistolet Laser, ayant aussi déjà posé les Grav-Chutes près de l’ouverture dans la coque de la Ruche. Iktomi demanda à Caleb s’il avait trouvé l’artefact, le rusé coquin lui répondant qu’il faisait trop sombre ici et qu’il devait d’abord trouver le système d’éclairage du musée avant de trouver quoi que ce soit d’autre. Le regard d’Iktomi était attiré par quelque chose en dehors du musée, sur un dôme lointain. Fait-Maudit enfila ses lunettes thermiques mais ne vit rien. Caleb lui proposa la chose suivante : pendant qu’elle surveillait l’extérieur, il récupérait la Main d’Harrow avant de filer en vitesse. Iktomi acquiesça, ayant déjà dégainé son couteau de chasse.

Caleb trouva enfin le système d’allumage du musée, découvrant qu'il suffisant de parcourir le musée pour que les braseros s’allument. Pour l’essentiel, le musée contenait beaucoup de peintures glorifiant les combats de la Maison Harrow contre des monstres troglodytes ou des Gangers très nombreux - ces peintures n’ayant rien de glorieuse car avec leurs équipements et leurs armes, les membres de la Maison Harrow ne craignaient rien dans le Sous-monde, ces toiles ne représentant rien d’autres que des carnages aussi inutiles que faciles.

La vitrine suivante contenait une collection d’artefacts divers : des armes cassées, un plastron déchiré par des griffes et quelques menus objets. Caleb cherchait un objet qui ressortait parmi tout ce fatras, une chose précieuse qui se démarqueraient du reste, voir un gantelet ou même un bras coupé, mais rien ne ressortait et il n’y avait aucune étiquette désignant les objets. Caleb Fait-Maudit finit par trouver d’autres toiles glorifiants toujours plus les massacres de la Maison Harrow et il finit par arriver devant un cabinet de curiosité remplis de crânes, certains appartenaient à des Xenos ou à des monstres de la Ruches mais la plupart étant humains, certains portant même encore des augmentiques corrodés et usées. Caleb finit par demander l’aide d’Iktomi car le musée était grand et qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps. Iktomi lui répondit qu’ils ne devraient pas être ici car le musée empestait la mort et le malheur.

Caleb finit par revenir à l’entrée du musée et ce qu’il avait pris pour du textile était en réalité des peaux humaines, la plupart étalées comme des peaux de bête mais beaucoup avaient été transformées en vêtement et en ornements. On pouvait encore voir certaines marques comme des orbites vides ou les extrémités de certains doigts. Mais surtout elles avaient toutes un point commun : on pouvait voir des marques cramoisis au niveau des yeux. Caleb appela Iktomi mais elle était déjà à côté de lui, arborant la même expression que le jour ou Caleb l’avait rencontré pour la première fois lors du Massacre de la Rivière Sanglante alors qu’elle saignait de douze blessures différents au milieu des décombres de sa colonie, entourés des cadavres décharnés de sa tribu et de toute sa famille. Fait-Maudit avait supposé que ce fût une attaque d’un monstre du Sous-monde mais quand il avait interrogé Iktomi elle lui avait répondu que c’était une bande de démons aux ailes d’acier qui l’avait attaqué, qui riaient et puaient la mort, chassant son peuple pour le plaisir. Caleb Fait-Maudit n’avait pas compris à cette époque mais c’était avant le "bal" des futurs chasseurs. Désormais il comprenait qui avait commis ce massacre.

Caleb n’entendit pas le coup venir mais il avait senti quelque chose, car il s’était déjà à moitié retourné, son Pistolet Laser dans une main. Mais il se prit un coup surpuissant et l’impact le souleva et le fit s’envoler, lui faisant lâcher son arme. Iktomi fut un peu plus rapide son couteau déjà levé quand une griffe énorme la saisit et lui perfora l’épaule, un juron se formant sur ses lèvres mais qui fut étouffé par le sang et l’écume qui s’écoulait de ses lèvres. Elle fut jetée sur le côté avec mépris comme une poupée de chiffon. Elle convulsa une dernière fois avant de s’immobiliser.

Necromunda-pannel.png
Les Exploits de Caleb[3]
Caleb à un grand tableau de chasse relatant ses exploits, trois d’entre eux se distingue du reste :
  • Le massacre du Gang des Gars de Vil'roc (un gang Goliath) dans la Colonie de Craqu’os et ce seulement armé d’un surin et d’une grenade.
  • La Mort de la Bête Invisible de Cloaqueville.
  • Survivant du Massacre de la Rivière Sanglante et sauveur de la seule enfant ayant aussi survécu en la transportant sur plus de 100 kilomètres.
Il en existe beaucoup d’autres mais aucun ne se distingue plus que ces trois-là.

Le démon se tenait tout près de Caleb : son visage n’était constitué que de capteurs qui brillaient dans la pénombre, son corps était recouvert d’acier, ses membres antérieurs se terminant par des griffes et des serres couverts de sang. Bien que voutée, il faisait une tête de plus que Caleb. Le démon lui dit que sa chienne de garde était impressionnante car malgré sa combinaison qui le rendait quasiment invisible et indétectable, elle l’avait presque repéré. Sa voix semblait familière à Caleb malgré les déformations provoqués par son casque de Spyrien. Caleb tentait de ramper vers Iktomi pour l’aider mais elle était immobile, les yeux entrouverts et les lèvres mouchetés d’une écume bleu, mais le Seigneur Harrow lui répondit qu’elle n’avait pas dû souffrir car le venin des araignées était particulièrement puissant. Caleb Fait-Maudit tenta d’attraper son arme mais son holster était vide et le Seigneur Harrow lui avoua que s’il était impressionné par Iktomi, Caleb n’était qu’une grosse déception au final, malgré sa longue biographie et ses exploits.

Caleb lui demanda s’il le connaissait, le démon lui répondit que non mais qu’il avait lu sa biographie car il aimait connaitre ses proies, mais qu’au final, il était lent et maladroit, n’ayant même pas réussi à être convaincant tout à l’heure en lui volant sa Bague. Le Seigneur Harrow, hilare, parti dans un monologue, se définissant comme le Chevalier Rouge, le Seigneur des Honorés, le Tisserand de Légendes et le plus grand chasseur de sa lignée. Caleb en profita pour se dégager et trouver une arme, fouillant ses poches et posant une main sur un disque métallique et froid. Harrow s’approcha vers lui rapidement, expliquant à Caleb que maintenant il était trop vieux pour chasser avec les jeunes qu’il en était réduit à attirer des petits rats avides dans ses pièges. Caleb lui répondit que les rats pouvaient mordre en lui tendant le contenue de sa poche… qui n’était au final qu’une montre à gousset ! Cela fit rire Fait-Maudit car il aurait préféré quelque chose de plus intimidant. Le Seigneur Harrow lui demanda s’il se moquait de lui mais Caleb lui répondit que ça faisait parti de son plan. Harrow s’élança vers Caleb à grande vitesse, mais ce dernier fit bouger une tige sur la montre et la jeta au visage du Seigneur Harrow. Cet appareil cachait une grenade à photons.

L’explosion retentit et Caleb Fait-Maudit sentit ses rétines le brûler. La grenade aurait rendu aveugle n’importe qui étant aussi près de l’explosion mais le Seigneur Harrow portait une armure dépassant tout ce que Caleb avait vue mais elle avait au moins neutralisé la grande majorité des capteurs de la combinaison. Caleb commença à courir à la recherche d’une arme dans le musée qui serait capable de perforer la combinaison du Seigneur Harrow, finissant par se retrouver entre un tableau glorifiant des membres de la Maison Harrow de retour de la chasse, portant des trophées du Sous-monde et une série de bocaux en verre contenant des têtes dans du liquide vert. Caleb reconnut d’ailleurs la tête la plus récente de la collection : c’était celle de Tippet le Borgne. Il était difficile de dire si il avait été victime de la chasse ou si il avait tenté de faire un casse dans le musée, mais vue les événements c’était surement les deux en même temps.

Un sifflement retentit et une soudaine toile de filaments sombres se déploya. Caleb Fait-Maudit tenta de l’esquiver mais son bras fut touché. Le Seigneur Harrow se présenta, un lance toile sur un de ses bras et sans son masque qu’il avait arraché, la peau de son visage pendante parmi les câbles et les fils comme si on lui avait tranché la tête et greffé sur cette monstruosité cybernétique, un respirateur doré se trouvait toujours en dessous de sa bouche, émettant des vapeurs émeraudes, sa respiration étant particulièrement laborieuse.

Le Seigneur Harrow dit à Fait-Maudit qu’il avait gagné le droit d’avoir sa tête parmi sa galerie des voleurs, et que si il avait une dernière phrase mémorable à dire, il mettrait une plaque spécialement pour lui. Le Seigneur Harrow remercia aussi Caleb de l’aider à corriger sa faiblesse car il s’appuyait trop sur les capteurs et les systèmes de ciblage. Fait-Maudit se libéra de son pardessus en dégageant son bras, la Griffe Éclair du Seigneur Harrow passa à quelques micromètres de sa tête, lui grillant quelques cheveux au passage.

Caleb Fait-Maudit tenta de foncer vers le corps d’Iktomi priant pour qu’elle ait une autre arme que son poignard, mais quelque chose toucha ses jambes et il fut suspendu au-dessus du sol, pris dans une nouvelle toile, le corps d’Iktomi restant hors de portée malgré ses efforts. Le Seigneur Harrow lui affirma que la chasse touchait à sa fin, et que Caleb n’était pas le pire qu’il avait affronté mais qu’il aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps. Malgré cela, il puisait du réconfort dans cette affrontement et il demanda à Caleb s’il était prêt à réclamer son prix et à mourir grâce à la Main d’Harrow. Son visage n’était plus qu’à quelques centimètres de Caleb et il put respirer les étranges émanations utiliser par le Seigneur Harrow, une sorte de mélange de stimulants et de drogues de combats particulièrement puissante. Caleb inspira profondément et sentit son cœur accélérer soudainement et une brume commencer à se former devant ses yeux. Les émanations semblaient venir d’un système relié à un bidon en verre récemment ajouté et peu protégé. C'est alors que Fait-Maudit expliqua à Harrow qu’il aurait dut faire des recherches plus approfondis à son sujet car toute sa biographie n’était qu’un tissu de mensonges. Si il avait bien participé à tous les événements qui émanaient sa vie, il jouait toujours un rôle d’appât, de négociateur ou de diversion, car il n’avait rien d’un tueur : c’était pratiquement toujours Iktomi qui semait des cadavres.

Harrow souriait, il voulait en savoir plus. Caleb l’ignora il se rappela du carnage de la Rivière Sanglante, quand il était tombé sur Iktomi par hasard alors qu'elle survivait depuis plusieurs jours toute seule et était tombé dans un nid d’araignées ou elle avait été mordue de très nombreuses fois, finissant par sombrer dans un coma d’une semaine. Il avait été persuadé qu’elle allait mourir mais elle s’en était sortis. Caleb Fait-Maudit demanda enfin à Harrow s’il avait commis le Massacre de la Rivière Sanglante.

Harrow ria et lui demanda s’il pouvait être plus précis car il avait massacré d’innombrables vermines en son temps. Caleb lui détailla qu’ils avaient tous des marques autour des yeux en désignant le corps d’Iktomi. Le Seigneur Harrow se pencha pour mieux voir et alors, Caleb eut une réaction rapide comme l’éclair et lui arracha le bocal en verre contenant le mélange volatile et le brisa sur le sol, retenant sa respiration. Mais la drogue le toucha quand même, il eut l’impression que son sang allait faire exploser ses veines et que tout se déplaçait au ralenti. Le Seigneur Harrow fut beaucoup plus atteint, car le choc fut si fort que toutes ses dents se déchaussèrent d’un seul coup, ses yeux se couvrir de sang et ses pupilles triplèrent de volume, sa respiration n’était plus qu’un râle d’agonie. Seule son armure le maintenait debout, et il tenta de lever sa griffe une dernière fois. Mais Iktomi fut plus rapide et lui enfonça son couteau de chasse à travers l’orbite.

Le Seigneur Harrow relâcha Caleb et s’écroula raide mort. Face à Iktomi, debout et les lèvres encore teintées de bleu, Caleb lui demanda comment elle avait pu survivre au venin. Iktomi lui fit un sourire tremblotant, lui disant qu’elle était habituée aux venins des araignées mais qu’il lui fallait un moment pour l’éliminer. Ses jambes tremblaient et elle commença à tomber. Caleb la rattrapa et la maintint debout, lui disant qu’il faudrait détruire cet endroit immonde ou au moins détacher les peaux des victimes. Iktomi opina du chef et lui demanda d’y mettre le feu mais de ne surtout pas partir les mains vides.

Une fois cette aventure terminée, Caleb Fait-Maudit et Iktomi se rendirent de nouveau chez Kreep, ce denier étant assis dans son bureau. Malgré tout son équipement de surveillance, il eut juste le temps de se glisser derrière son bureau avant que sa porte n’explose. Sa main se glissa dans son manteau mais une lame se trouvait déjà sous sa gorge. Caleb entra au milieu de la fumée portant un grand sac en bandoulière en souhaitant le bonjour à Kreep, lui apprenant qu'il était tombé sur Tippet le Borgne. Kreep allait ouvrir la bouche mais un léger mouvement du couteau d’Iktomi le dissuada de continuer, Fait-Maudit lui expliquant qu’au final, cet artefact n’était qu’une vaste arnaque monté par un psychopathe toxicomane qui rêvait d’écorcher les personnes qui tenterait de s’emparer de son trésor. Mais lui et Iktomi n’arrivaient pas à se décider sur un point : est-ce que Kreep les avait envoyé à la mort ou avait-il été négligeant en fouillant dans les indices à cause de son avidité. La disparition de Tippet était tout de même un bon indice. Kreep implora leur pitié, affirmant ignorer ce qui se cachait derrière cette histoire. Caleb sourit et lui répondit qu’il n’irait pas plus loin si Kreep lui versait la totalité des honoraires qu’ils auraient eu en vendant l’artefact. Kreep fut un peu choqué car le casse n’avait rien rapporté au final, Caleb fouilla son sac et posa une Griffe Éclair taché de sang sur le bureau de Kreep, un demi-bras y était encore attaché. Caleb Fait-Maudit présenta à Kreep le butin du casse : la "Main de Harrow", et lui réclama son argent.[4]

Une Bande de Racailles[modifier]

Des Débuts Prometteurs[modifier]

Une Soirée Arrosée[modifier]

Necromunda-pannel.png
Les Seigneurs de Granit[5]
Gang Orlock composé de tueurs assez talentueux, dirigé par un dénommé Crâne-Rouge, ces membres sont connus pour avoir affronter le Gang de Goliath de Vil’roc. Deux d’entre eux eurent la colonne brisé par les Goliath lors de ce combat. Ils sont principalement spécialisés dans l’exploitation minière au plus profond du Sous-Monde et pour le prélèvement de taxe de protection dans les colonies les plus profondes.

Dunwich était le tavernier le plus célèbre de Dernier Espoir, probablement parce qu’il était le seul. Habituellement tout ce qu’on trouvait dans son bar étaient des mineurs, des chasseurs de primes et des mercenaires de tout poil. Mais un jour, un étranger arriva, et en prime commanda deux bouteilles de Serpent Sauvage, une pour lui et l’autre pour quiconque se joindra à lui, un moyen peu couteux de connaître toutes les informations locales.

Après avoir obtenus quelques informations tierces, Dernier Espoir connu un fort regain d’intérêt suite à la découverte d’un énorme gisement minier dans une montagne du Sous-Monde. Seul problème, un gang Orlock, les Seigneurs de Granit, avait débarqué quelques temps après pour revendiquer des droits sur la mine et expulser les colons alors que ce filon représentait sans doute le premier espoir véritable de la colonie.

L’étranger tenta de leur faire comprendre que ce gang n’était en rien invincible étant donné qu’un autre gang, composé de Goliath, les avait déjà battus lors d’un affrontement mémorable. Les habitants de la colonie loyaux à la Maison Orlock furent choqués et peu convaincus par cet argument, étant donné que les Seigneurs de Granit étaient considérés comme invincibles. L’étranger leur expliqua qu’il connaissait quelqu’un qui pourrait libérer leur colonie du gang Orlock car il avait "suriné" tout le gang de Vil’roc en une nuit, le neuvième homme le plus recherchés de la Ruche Primus : Caleb Fait-Maudit. L’étranger et les habitants racontèrent une fois encore ces exploits les plus connus ajoutant la très récente victoire sur la Maison Harrow au palmarès. Les habitants de la colonie regardèrent l’étranger et lui demandèrent comment il savait tout ça. C’est alors que l’étranger dévoila son visage : il était Caleb Fait-Maudit.[6]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « La pitié est une faiblesse. »
  • DENNY FLOWERS, The Hand of Harrow, Black Library, 2020
  1. Informations issues de The Hand of Harrow de DENNY FLOWERS, Black Library, 2020 (traduit et résumées par Trazyn l’Infini)
  2. Informations issues de The Hand of Harrow de DENNY FLOWERS, Black Library, 2020 (traduit et résumées par Trazyn l’Infini)
  3. Informations issues de The Hand of Harrow de DENNY FLOWERS, Black Library, 2020 (traduit et résumées par Trazyn l’Infini)
  4. Informations issues de The Hand of Harrow de DENNY FLOWERS, Black Library, 2020 (traduit et résumées par Trazyn l’Infini)
  5. Informations issues de Racailles, Prologue, de DENNY FLOWERS, Black Library, 2019, (Résumées par Trazyn l’Infini.)
  6. Informations issues de Racailles, Prologue, de DENNY FLOWERS, Black Library, 2019, (Résumées par Trazyn l’Infini.)