Bataille du Roc : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
(Page créée avec « {{Travaux}} Suite à des intrigues, des secrets et des complots obscurs mais à la visée funeste, les Dark Angels se sont retrouvés dans les filets d’une vaste co... »)
(Aucune différence)

Version du 22 mai 2020 à 16:05

EnProgrès.jpg
Actuellement en cours de construction

Nos équipes de Technoprêtres se chargent
de la mise en place de cet article.

Nous maîtrisons la situation !
- Technoprêtre Moulinex.


Suite à des intrigues, des secrets et des complots obscurs mais à la visée funeste, les Dark Angels se sont retrouvés dans les filets d’une vaste conspiration de quelques Déchus, avec à leur tête Merir Astelan. Les conséquences de la Bataille du Roc à la fin du 41e Millénaire sont méconnus de la majorité des Dark Angels et de leusr Chapitres successeurs, mais sont intrinsèquement mêlés à l’histoire des fils du Lion et de Caliban.

Mais pour comprendre cette bataille, il faut présenter l’ensemble des intrigues, soulèvements, combats et traque qui ont marqué les Dark Angels et mis sous tension l’ensemble de leurs secrets, les caractères et rivalités entre les membres du Cercle Intérieur.

Et comme toujours, l’ombre de Cypher plainait au dessus de tous…

Les Déchus

À la fin de l’Hérésie d'Horus, les Dark Angels commandés par le Primarque Lion El’Jonson retournèrent vers Caliban, leur monde natal, encore amers de ne pas avoir pu arriver à temps pour sauver l’Empereur des machinations du Chaos. Alors que la flotte amorçait son orbite autour de Caliban, les défenses planétaires se déchaînèrent sur les vaisseaux de la flotte. La population et les Dark Angels laissés sur Caliban avait renié le Lion, et s’étaient tournés vers les Dieux Sombres. Les Loyalistes anéantirent les forteresses-monastères des Traîtres les unes après les autres, et le Lion mena lui-même un assaut contre la principale de ces forteresses pour y rencontrer le chef des Dark Angels renégats, Luther, sont plus proche et fidèle compagnon autrefois, mais qui laissé sur Caliban avec de nombreux Dark Angels, avaient laissé la haine l’envahir avant de retourner ceux sur Caliban contre le Lion et leurs frères.

Un terrible duel commença mais le Primarque fut cependant blessé à mort par son ancien mentor et ami. Cette vision ramena Luther à la raison, et son désespoir d’avoir failli à son ami et à l’Empereur fut total. Mais les Dieux du Chaos étaient une nouvelle fois reniées. Ivres de rage, ils ouvrirent une faille immense dans le Warp qui enleva les Dark Angels renégats et fit s’effondrer la planète sur elle-même. Les traîtres, ou "Déchus", furent dispersés à travers la galaxie tandis que le corps de Lion El’Jonson avait disparu.

La flotte des Dark Angels bombarda sans pitié son ancien monde natal, et s’ajoutant à la fissure créée par les Dieux du Chaos dans le Warp, finit par pulvériser la planète. Suite à la bataille titanesque entre Luther et Jonson, il ne resta de Caliban que les ruines de l’ancienne Forteresse-Monastère de la Légion, et les Dark Angels décidèrent alors de conserver ce monastère comme base définitive. Creusant profondément dans la roche et reconstruisant la forteresse, les Dark Angels purent transformer cet astéroïde en un nouveau foyer appelé la "Tour des Anges" en haut gothique, ou plus communément le Roc.

Cette félonie inattendue bien que réprimée d’une manière effroyable, terni l’honneur de la Ière Légion ; à leur yeux d’une manière impardonnable. Étant donné qu’elle avait eut lieu sur un monde loin de Terra, personne en dehors de la Légion elle-même ne connut ces événements. Ce secret ne fut pas transmis aux nouvelles générations de Dark Angels, mais seulement à l’élite des vétérans. Le commandement du Chapitre et de ses successeurs font ainsi des efforts énormes pour que cette nouvelle ne se répande jamais dans l’Imperium, allant jusqu’à désobéir à l’Inquisition elle même, ou à faire disparaître les curieux.

Chaque Grand Maître Suprême des Dark Angels connaît un secret encore plus terrible : Luther, le grand félon, est toujours en vie et totalement fou, vivant dans une cellule au plus profond du Roc.

Aux yeux des Dark Angels, le seul chemin qui rachètera la faute de leur ancienne Légion, leur honneur, et la confiance aux yeux de l’Empereur, est de retrouver la totalité des Déchus et les forcer à se repentir ou être exécutés. Cependant, depuis que les Déchus ont été dispersés à travers la galaxie, la tâche est immense pour les Dark Angels et leurs successeurs. Au contraire des Inquisiteurs et des Chevaliers Gris, dont le rôle est de traquer les agents du Chaos, les Dark Angels de la Deathwing ne sont concernés que par la traque des traîtres de leur Légion d’origine. Même lorsque les Dark Angels sont appelés dans différentes missions à travers l’Imperium, la recherche des Déchus reste la quête obsessionnelle et prioritaire à laquelle ils ne renonceront devant aucun sacrifice.

Ces Déchus ne sont pourtant pas tous devenus des agents du Chaos. Dispersés par les Puissances de la Ruine en petits groupes ou isolés après la Destruction de Caliban, certains ont effectivement fini par se livrer au Chaos corps et âme, devenant des Space Marines du Chaos mais sans appartenir à une Légion Renégate en particulier mais poursuivant leur propre but, forgeant des royaumes indépendants ou semant la destruction sur leur passage. Certains Déchus ont réalisé qu’ils s’étaient trompé. Écœurés par l’influence corruptrice des Dieux du Chaos, mais incapables de se réconcilier avec leur anciens camarades Dark Angels, ils mènent une existence solitaire. La plupart d’entre eux sont devenus mercenaires ou pirates ; errant à travers la galaxie comme des bêtes traquées. D’autres cherchent à expier leurs fautes et s’intègrent à des sociétés humaines en se faisant passer pour des personnes ordinaires. Cela ne rend que plus difficile la Traque des Déchus par les Dark Angels, qui pourtant ne renonceront jamais à leur quête de rédemption, lançant des investigations sur la moindre rumeur ou le moindre indice.

Des années peuvent s’écouler sans que la moindre trace d’un Déchu ne soit trouvée. Mais lorsque cela arrive, et qu’un Déchu est enfin capturé, ce denier est ramené au Roc, la Forteresse-Monastère du Chapitre des Dark Angels. Dans l’antre de ses donjons, les Chapelains-Investigateurs chercheront à obtenir le repentir ou d’autres informations sur les Déchus. Si le Déchu se repent, sa mort sera alors brève et sans douleurs, mais lorsqu’ils refusent, leurs âmes sont "purifiées" dans la douleur et les souffrances les plus atroces.[1]

La Geste d'Astelan

Vers la fin du 41e Millénaire, une quinzaine d’années avant le début de cette série de machination, les Dark Angels capturèrent un Déchu et pas des moindres : Merir Astelan, l’un des principaux lieutenants de Luther.

Trouvé sur le monde de Tharsis où il régnait en maître, Astelan fut ramené sur le Roc pour être interrogé. Le Déchu fut confronté au Chapelain-Investigateur Boreas. Astelan ne nia pas sa trahison envers Lion El’Jonson, ne cachant pas son mépris pour le Primarque qui l’avait exilé sur Caliban. Néanmoins, il défendra toujours le fait qu’il n’était fidèle qu’à l’Empereur et nul autre, étant d’origine Terran et membre des premières recrues de la Ière Légion d’antan.

Astelan expliqua à Boreas qu’il avait été happé par la tempête Warp qui détruisit Caliban puis s’être réveillé au milieu d’un désert aride. Rejoignant une construction humaine située dans le flanc d’une montagne, Astelan fut accueilli par la population de ce cette colonie minière nommé Scappe Delve et apprit que neuf mille ans s’étaient écoulé depuis l’Hérésie d’Horus. Après avoir étudié les événements de la guerre civile et sa finalité, Astelan fut horrifié de la superstition qui régnait, de la vénération du passé et de la haine de la raison, loin du rêve originel de la Grande Croisade. Comprenant que l’Imperium se fissurait, Astelan décida de réanimer la Grande Croisade et de continuer du mieux qu’il pouvait l’œuvre de l’Empereur.

Le Déchu quitta Scappe Delve à bord d’un vaisseau du Libre-Marchand Rosan Trialartes, le Saint Carthen. Outré, Astelan découvrit que Trialartes était un trafiquant d’armes. Un jour, le Libre-Marchand amena Astelan dans une station orbitale qui était devenu un repaire de trafiquants, de pirates et d’hérétiques : Port Impérial. Ce lieu servait auparavant de docks orbitaux et de chantier naval. Les scribes de l’Administratum avaient oublié son existence depuis des siècles, après qu’il eût été abandonné à la fin d’une guerre. Il avait servi de base à la Marine Impériale puis était resté désert jusqu’à ce que des pirates l’investissent. Là, Astelan fit la rencontre de deux autres Déchus : Frère Methelas et Frère Anovel, arrivés à bord d’un vaisseau un peu plus d’un siècle avant lui. Ces deux Déchus régnaient sur Port Impérial sans que nul n’ose s’opposer à eux, mais ils avaient perdu toute ambition, devenus les seigneurs de pirates et de coupe-jarrets. Astelan apprit notamment le démembrement des Légions après l’Hérésie d’Horus. Il prit le commandement et rallia à sa cause ces deux frères pour un nouvel âge d’or. Les Déchus tuèrent Trialartes et s’emparèrent du Saint Carthen, l’adaptant pour en faire un navire de guerre et se mirent à aborder et à s’emparer de divers vaisseaux, se constituant une petite flotte.

Là, Astelan prétendit à Boreas d’avoir retourné les armes des ses vaisseaux et d’avoir annihilé Port Impérial. C’était un mensonge…

Les trois Déchus se sont dirigés vers les systèmes les plus populeux, pillant des mondes pour se ravitailler. Puis un siècle et demi après la réapparition dans l’époque actuelle, ils arrivèrent sur un monde impérial nommé Tharsis pour se réapprovisionner. Mais selon Astelan, Methelas et Anovel n’avaient jamais embrassé totalement son idéal de redémarrer la Grande Croisade et lorsqu’ils arrivèrent sur Tharsis, ils abandonnèrent Astelan à la surface de cette planète. Encore un mensonge…

Tharsis était un monde impérial avec un bon niveau technologique mais isolé de l’Imperium et ravagée par une guerre civile entre une faction anti-impériale et les Loyalistes. Astelan avait conseillé le Gouverneur Planétaire et les chefs Loyalistes tout en entraînant les troupes qui devinrent une élite guerrière très efficace, les Bandes Sacrées. Devenu général en chef des armées Loyalistes, Astelan a purgé de fond en comble Tharsis, mettant fin à la guerre mais avec des centaines de millions de morts comme bilan. Suite à la victoire, Astelan fut confronté aux risque de voir ses Bandes Sacrées démantelées. Le Déchu renversa le Gouverneur et prit sa place, régnant sur Tharsis et éliminant les agents des institutions impériales. Astelan régna soixante-dix ans avant qu’un dissident n’alerte l’extérieur, amenant les Dark Angels à prendre d’assaut Tharsis et de capturer Astelan après de violents combats contre les Bandes Sacrées.

À la fin de son interrogatoire, Astelan fut envoyé dans un profond cachot du Roc. Il allait y rester quinze années, mais ses actions avaient déclenché les rouages d’un grand complot qui allait commencer à se faire jour sur Piscina IV.[2]

Les Troubles sur Piscina IV

Le monde de Piscina IV était un Monde Civilisé qui accueillait un avant-poste d’où les Dark Angels pouvaient surveiller le développement des tribus barbares du monde voisin de Piscina V sans interférer avec leur mode de vie. Piscina V était un Monde Hostile d’où les Dark Angels recrutaient des jeunes guerriers pour le Chapitre depuis la fin de la Grande Croisade. Piscina IV se remettait d’une invasion Ork dirigée par les Big Boss Ghazghkull Mag Uruk Thraka et Nazdreg Ug Urdgrub, mais des poches de résistance de Peaux-Vertes se terraient encore dans les zones les plus sauvages, et en dépit des opérations de nettoyage régulièrement organisées pour détruire les spores des extraterrestres, il était probable que Piscina ne serait jamais débarrassée de cette vermine.

Le Chapelain-Investigateur Boreas, celui qui avait quinze ans auparavant interrogé Merir Astellan, dirigeait l’avant-poste en compagnie d’un petit groupe de Dark Angels. Revenant de Pisicna V avec quelques jeunes recrues, Boreas apprit du Colonel Brade, commandant en chef de la Garde Impériale de Pisicna IV, que des mines étaient attaquée par des Orks, risquant de menacer la capitale planétaire, Port Kadillus. Boreas et ses hommes sont intervenus pour purger les mines, mettant fin à la menace pour un temps.

Quelques jours après avoir exterminé les Xenos, Boreas apprit qu’une émeute avait éclaté dans le spatioport Northport de Port Kadillus. Intrigué, le Chapelain-Investigateur s’y rendit et apprit des forces de répression qu’un vaisseau était arrivé ce jour-là à la station orbitale. Une histoire avait commencé à circuler sur son Navigator, qu’il avait été attaqué par une chose, et qu’on l’avait retrouvé dans son cockpit avec le corps violacé, comme s’il avait été victime de graves hémorragies internes. Les autorités avaient tenté de contenir cette rumeur en mettant le spatioport en quarantaine, mais elle s’était quand même propagée. Les gens avaient commencé à se rassembler pour voir ce qui se passait, et cela avait dégénéré. Boreas alla voir les émeutiers qui furent terrorisés par sa présence. Boreas apprit des révoltés qu’ils avaient juste peur suite aux sinistres rumeurs qu’avait rapporté un étranger qui travaillait dans un vaisseau en orbite à propos du Navigator mutilé. Ce vaisseau s’appelait le Saint Carthen. En entendant ce nom, celui du vaisseau qu’avait commandé Astellan avec deux autres Déchus, Boreas fut persuadé que les ennemis des Dark Angels se trouvaient dans le système.

Boreas rassemble la petite escouade de Dark Angels de Piscina et embarqua sur le Blade of Caliban, un Thunderhawk, afin de traquer les Déchus dans le système de Piscina, à la recherche du Saint Carthen. Boreas reçut l’aide du commandant en chef de la flotte de défense du système de Piscina, tout en ordonnant que personne n’aborde le Saint Carthen, le secret des Déchus devant être préservé. Boreas fut forcé d’expliquer aux Dark Angels présents le terrible secret qui hantait le Chapitre et l’existence des Déchus, faisant d’eux des membres de facto de la Deathwing.

Finalement, le Saint Carthen fut repéré par un navire de la flotte de défense depuis les planètes intérieures du système, déclenchant le combat. Le Saint Carthen avait été détecté juste en dehors de l’orbite de Piscina II. Les Dark Angels arrivèrent, et Boreas ordonna au vaisseau impérial de se replier, menaçant de les détruire. Puis les fils du Lion abordèrent le Saint Carthen, massacrant touts les renégats qui s’y trouvait. Mais nulle trace des Déchus… Le journal de bord des renégats révélaient qu’ils étaient allés régulièrement sur Piscina II, un monde inhabité. Boreas et ses hommes s’y rendirent sans tarder.

Les Dark Angels repèrent une base sur Piscina II et la prirent d’assaut. Les Dark Angels éliminèrent sans réelles difficultés les quelques renégats mortels qui s’y trouvait. Encore une fois, les Déchus étaient absents. Encore plus étranges, la base semblait être vide, comme si elle n’avait jamais servit et avait été montée à la hâte. Furieux, Boreas captura le dernier renégat et le "convainquit" de tout lui révéler. Ainsi, cela faisait un mois que les Déchus étaient parti à bord du Saint Carthen vers Piscina IV. Pire, leur cible était l’avant-poste des Dark Angels, celui qu’ils avaient laissé avec les jeunes recrues du Chapitre. Les Déchus recherchaient un code de sécurité, faisant référence à un système appelé l’annihilus, qui était installé dans le sous-bassement de l’avant-poste. Après la bataille contre les Orks, il avait été décidé lors de la construction de l’avant-poste que la planète ne tomberait plus jamais entre des mains ennemies. Puisque l’avant-poste ne tomberait que si le reste de Piscina tombait aussi, l’annihilus y a été installé pour empêcher l’ennemi de la conquérir. L’annihilus était une arme virale, capable d’éliminer toute forme de vie sur la planète…

Boreas et ses hommes retournèrent le plus vite possible sur Piscina IV, conscients de s’être fait berné par les Déchus. En arrivant, ils découvrirent une planète ravagée par les émeutes. Boreas apprit du Colonel Brade que suite à leur départ, les Orks avaient repris leurs attaques. La Garde Impériale avait tenté de contacter les Dark Angels, mais qu’ils firent face à trois Astartes qu’ils n’avaient jamais vu, deux en armures noires et un meneur habillé… différemment… qui portait une longue robe sur son armure, deux Pistolets Bolters ornementés qui pendaient à sa ceinture et surtout une grande épée dans un grand fourreau décoré : Cypher.

Tout dégénéra lorsque les trois Déchus tirèrent dans la foule, commettant un massacre qui créa une émeute générale. Les trois renégats disparurent avant qu’une contre-attaque ne s’organise. La rumeur disait que les Dark Angels s’étaient retournés contre la population et l’anarchie gagna toute la ville. Des émeutes ont éclaté partout, détruisant le spatioport.

Puis Boreas et ses Dark Angels pénétrèrent dans leur avant-poste. Ils découvrirent le corps de leurs serfs et de leurs jeunes novices, massacrés par les Déchus. Pire, l’Apothicaire qui composait leur groupe apprit que l’avant-poste accueillait des glandes progénoïdes de secours qui avaient été volé par les Déchus. Comme si cela ne suffisait pas, les Déchus avaient piraté le noyau central de l’Esprit de la Machine de l’avant-poste en lui donnant de nouvelles commandes. Le simple fait d’avoir accédé aux données sur l’annihilus l’avait activé. Pour éviter que le virus ne se répande, les Dark Angels devaient rester enfermé dans l’avant-poste étanche, ce qui les condamnaient à mort car si le virus était actif pendant plus de soixante-dix jours une fois qu’il avait été libéré, leurs armures ne pouvaient les maintenir en vie que cinquante jours au maximum.

Conscient de cet état de fait et pour épargner Piscina IV, Boreas laissa un rapport oral de ce qui s’était passé pour lorsque le Roc reviendra dans le système avant de se suicider avec ses frères avec une Bombe à Fusion serrée contre leur poitrine.[3]

Hadria Praetoris

En parallèle à ces événements, la Ravenwing dirigée par le Grand Maître Sammael réprimait un rébellion dans la cité d’un monde impérial, Hadria Praetoris, aux côtés de la 5e Compagnie du Chapitre. Après avoir facilement triomphé des soldats mortels manipulés par un simple démagogue non affilié aux Puissances de la Ruine - à la déception des Dark Angels - et avoir livré les renégats aux autorités impériales compétentes, un étrange pressage arriva. L’Archiviste Harahel reçut la visite de deux Astropathes ayant eu des vivions du Chapelain-Investigateur Boreas montrant que de funestes événements avaient eu lieu sur Piscina IV. Troublé, Harahel alla en parler au Chapelain-Investigateur Malcifer et à Sammael, ce dernier lui apprenant qu’il avait reçu un message du Grand Maître Suprême expliquant que des troubles avait secoué Piscina IV. N’y voyant pas une coïncidence et persuadé que des Déchus étaient l’œuvre, la Ravenwing et la Cinquième Compagnie mirent le cap sur le système, bien que le Grand Maître de la Ravenwing était conscient qu’il risquait de mettre la plupart de ses frères au contact du terrible secret connu seulement du Cercle Intérieur.

La Piste des Déchus

À bord du Croiseur d'Attaque l’Implacable Justice, Sammael constata que les défenses extérieurs de Piscina IV étaient absentes, ne détectant ni d’intercepteur de la flotte du système, ni de reçu de signal des défenses orbitales. Pire, des graves perturbations avaient lieu sur la planète et la base du Chapitre sous la responsabilité du Chapelain Boreas ne répondait plus.

Le contact fut établi avec le Colonel Brade, Commandant en chef de la Force de Défense des Milices Franches. Brade fit son rapport à Sammael, Harahel et Malcifer sur la situation. Il y avait encore des émeutes dans la capitale, la famine et des ouragans constants. La commandeure impériale de Piscina IV, Sousan avait été jugée pour trahison envers son peuple et exécutée avant que le Colonel ne puisse intervenir. La cousine de Sousan avait repris son poste sous sa supervision, mais le peuple refusait de lui obéir. Entre le soulèvement et les Orks, Brade n’avait pas assez de forces. Les chalutiers-usines refusaient d’accoster au port, la famine se propageait et les Peaux-Vertes avaient envahi une partie de la ville. Le Colonel Brade apprit surtout que Boreas et ses hommes s’étaient absentés et que d’autres Dark Angels étaient venu perpétrés un massacre, genèse de tous les troubles qui ravageaient Piscina IV.

Comprenant que les Déchus étaient la cause de ses malheurs, les commandants Dark Angels rallièrent leur donjon chapitral dans la capitale de la planète, Port Kadillus, alors que des membres de la Ravenwing étaient attaqués par des habitants de Piscina IV, les considérant comme des envahisseurs, et que la 5e Compagnie était mis à l’écart. À l’intérieur, ils découvrirent les corps de frère Boreas, du reste de l’escouade et des quelques aspirants, tous tués où suicidés. Ils notèrent que le matériel de guerre était intacts de même que le bastion de manière générale. Le vaisseaux du Chapitre chargé de défendre Piscina IV, le Blade of Caliban, était absent, partit rejoindre le Roc pour apporter la terrible nouvelle. Sammael et ses officiers découvrirent horrifiés la perte des semences génétiques conservés dans ce bastion mais aussi la confession de Boreas qui parla de la Geste d’Astelan, le Déchu qu’il avait interrogés il y a une quinzaine d’années ainsi que de la forteresse spatiale indépendante de Port Impérial, le repaire de pirates et d’exclus qu’Astelan et deux autres Déchus fréquentaient depuis plusieurs années. Plus important, les Dark Angels comprirent, à la description des Déchus fait par Boreas, que le détesté Cypher avait été présent sur Piscina IV.

Le Chapelain Malcifer découvrit des coordonnés assorties d’une date et d’une heure qui correspondaient au moment de l’effraction de la crypte au bastion chapitral de Piscina IV, en l’absence de Boreas : les coordonnées de Port Impérial, situé dans une région sauvage de l’espace, à mi-chemin entre le Monde-Forge Casiorix de l’Adeptus Mechanicus, et le système peu peuplé d’Orlean, à presque neuf cents années-lumière de la position actuelle de la Ravenwing. Cette information semblait prouver qu’Astelan avait menti. Port Impérial existait toujours et était un repaire de Déchus. Qui avait laissé ses coordonnées ? Mystère, Boreas, ou un Déchu encapuchonné ?

Conscient qu’il ne pouvait ignorer cette information, Sammael mena la Ravenwing et la 5e Compagnie aux coordonnées indiqués.

Assaut sur Port Impérial

Rejoint par le Croiseur d’Attaque Penitent Warrior, Sammael et sa Force de Frappe trouva Port Impérial, confirmant le mensonge d’Astelan. Les Dark Angels mirent hors d’état de nuire les trois petits navires qui défendaient Port Impérial et envoyèrent la 5e Compagnie prendre d’assaut ce nid de pirates tandis que la Ravenwing partait en chasse dans les couloirs de Port Impérial, massacrant les misérables mortels qui y vivaient. Ces derniers résistèrent avec fanatisme. Les Dark Angels en capturèrent certains et Sammael apprit qu’ils se désignaient sous le nom d’Indignes, par opposition aux Divins, ces derniers ayant été jugé digne par un Suzerain, un géant comme les Dark Angels. Alors que la 5e Compagnie découvrait que des sections de Port Impérial accueillait des tribus Orks, un membre de la Ravenwing, Frère Annael, rencontra des vieillards, des femmes et des enfants membres des Indignes. Ils pratiquaient un culte cannibale, prouvant qu’ils étaient devenus à bien des égards des hérétiques. Dans une autre section de Port Impérial, les Dark Angels firent finalement face aux Divins, des humains améliorés qui résistèrent avec acharnement mais qui furent rapidement vaincus. Sammael et Malcifer interrogèrent personnellement des prisonniers Divins, et après quelques membres déboîtés, ils purent en déduire que le Suzerain était le Déchu Methelas et que Port Impérial se dirigeait vers une planète proche, Thyestes. Satisfait, Sammael ordonna l’exécution des prisonniers, la destruction de Port Impérial et se dirigea vers Thyestes.

La Capture de Methelas

Le système de Thyestes était proche de Port Impérial. Il y avait un seul monde habité, Thyestes V. Le dernier recensement de l’Administratum remontait à un peu plus de sept siècles. La population était comprise entre trois milliards et trois milliards et demi d’habitants, avec de l’agriculture et de l’industrie autarciques, deux continents principaux largement colonisés. La planète possédait un niveau technologique dans la norme de l’Imperium et une Force de Défense Planétaire connue sous le nom de Prévôts de Thyestes. Mais ce n’était pas une source d’approvisionnement pour un monde stratégique, autrement dit, c’était un trou perdu qui si il s’y passait quelque chose, il faudrait des années pour que quiconque s’en rende compte. Cela laisserait à Methelas tout le temps de mettre en place son règne.

En arrivant, les Dark Angels apprirent qu’une rébellion faisait rage depuis une dizaine d’années, portant la signature de Methelas. Comme les Loyalistes avaient déjà informé le Departmento Munitorum, il était prévisible que des troupes impériales se dirigeront vers la planète avec le soutien d’un Inquisiteur. Ne pouvant risquer de voir l’Inquisition découvrir l’existence des Déchus, Sammael mit en place un plan désespéré pour capturer Methelas et l’amener à la Tour des Anges : il utilisa le Gouverneur Planétaire, Lasper Drazinoff, comme leurre, chargeant la 5e Compagnie de l’escorter. Trompant le Gouverneur en lui faisant croire que les rebelles avaient infiltré son palais, et qu’ils allaient bientôt lancer une offensive, ils lui promirent de l’emmener avec juste une poignée de garde dans un lieu sûr. Parallèlement, les rebelles seront informés en temps utile de ce changement de lieu. Pénétrant dans la Gorge de Kaspor, les Dark Angels escortant le Gouverneur Drazinoff dans un Rhino furent attaqués par des Marines de la Peste de la Death Guard, à la grande surprise des Fils du Lion. Cela se termina mal et le Gouverneur fut kidnappé. La Ravenwing partit en chasse et découvrit le camp où Methelas avait un groupement tactique de la Death Guard. L’attaque de la Ravenwing entraîna de sérieuses pertes des deux côtés mais le Gouverneur fut sauvé et Methelas intercepté par des Space Marines de la 5e Compagnie, dont par un certain tireur d’élite, Frère Telemenus, alors qu’il tentait de s’échapper. Le Déchu se révéla être un Pysker ayant pactisé avec le Dieu de la Peste. Le Grand Maître Sammael arriva sur les lieux avec ses plus proches confidents et neutralisa Methelas. Les trois survivants de la 5e Compagnie, qui avait désobéi aux ordres pour capturer le Déchu furent transférés à la Deathwing par leurs supérieurs.

Les Dark Angels retournèrent vers le Roc, Sammael étant bien décidé à savoir de Methelas où était Cypher.[4]

Sources

  • THORPE GAV, Les Anges des Ténèbres, Black Library, 2003
  • THORPE GAV, Ravenwig, Black Library, 2012
  • Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
  • Codex Dark Angels, V6
  • Codex Dark Angels, V3
  1. Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
    Informations issues du Codex Dark Angels, V6
    Informations issues du Codex Dark Angels, V3
    Informations issues du Index Astartes du White Dwarf N°82 (Février 2001) et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues Les Anges des Ténèbres, La Geste d’Astelan : Première Partie - Deuxième Partie - Troisième Partie - Quatrième Partie - Cinquième Partie de THORPE GAV, Black Library, 2003 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues Les Anges des Ténèbres, La Geste de Boreas : Première Partie - Deuxième Partie - Troisième Partie - Quatrième Partie - Cinquième Partie de THORPE GAV, Black Library, 2003 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues Ravenwig, Un : Hadria Praetoris, Deux : Piscina IV, Trois : Port Impérial, Quatre : Thyestes, Épilogue de THORPE GAV, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.