Bataille de la Porte de Kalium

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 28 mars 2022 à 20:27 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « <noinclude>{{Page Hérésie d'Horus}}</noinclude> {|class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 40%; float:right; color:#DBE9F4; margin-left: 10px; margin-t... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png
La Porte de Kalium

La Porte de Kalium était une merveille technologique, dont les origines s’étaient perdues dans les sombres et tumultueux éons qui avaient précédé le règne de l’Empereur. Située dans le système Kalium du Segmentum Obscurus, la Porte était constituée d’une série de stations spatiales imbriquées les unes dans les autres et reliées entre elles par de colossaux faisceaux de câbles de plusieurs kilomètres de long. Les archives existantes indiquent qu’elle a été découverte dans un état dormant par les forces impériales au cours des premières années de la Grande Croisade, mais sa valeur principale a été rapidement comprise par les stratèges de l’Administratum impérial. Une fois réveillée, la Porte pouvait envoyer des flottes de guerre entières à travers le Warp, à travers des distances inimaginables sur de grands courants d’éther, faisant durer des voyages qui prenaient plusieurs années standard terrannes en une poignée de semaines seulement. La Porte était devenue un point de convergence pour les voyages interstellaires dans le Segmentum Obscurus, mais les efforts pour la restaurer à son plein potentiel ont été interrompus par le déclenchement de l’Hérésie d’Horus, lorsque le Primarque Perturabo a mené la IVe Légion (Iron Warriors) dans un assaut destructeur qui a fait de la Porte une tombe fumante, réduite presque à l’état de torpeur dans lequel elle se trouvait lorsqu’elle avait été découverte.

Dans la seconde moitié de 010.M31, la Ve Légion (White Scars) fut isolée dans le Segmentum Obscurus et encerclée de tous côtés par des forces ennemies écrasantes. Répugnant à gaspiller la vie de ses fils dans des batailles rangées, le Primarque Jaghatai Khan chercha désespérément un moyen d’échapper à ses ennemis et d’atteindre le Système Sol avant les osts du Maître de Guerre. Parmi les poursuivants du Khan se trouvait le Seigneur Commandeur Eidolon, un guerrier vaniteux et arrogant qui, en l’absence de son Primarque Fulgrim, s’était autoproclamé maître de la IIIe Légion (les Emperor's Children). Cherchant à valider sa nouvelle prééminence parmi les Emperor’s Children, Eidolon traqua les White Scars à travers les étoiles, croyant que la tête de Jaghatai Khan lui apporterait la reconnaissance dont il avait tant besoin. Sa Légion étant exsangue et n’ayant pas le nombre de soldats requis pour percer les lignes des Traîtres, le Khan, toujours plein de ressources, élabora un plan pour tromper l’ennemi et détourner ses forces de la principale concentration de son armée.

Après les destructions causées par les Iron Warriors, des éléments de la Légion des Emperor’s Children étaient venus reconstruire les redoutables défenses de la Porte de Kalium, non seulement pour sécuriser et piller un bien de valeur stratégique, mais aussi pour empêcher les Loyalistes de réveiller ses technologies arcaniques et de l’utiliser pour s’échapper. Le Khan a envoyé les vétérans endurcis d’environ six Confréries - des formations brisées lors de batailles passées contre les flottes de chasseurs-tueurs d’Eidolon mais avides de vengeance - pour attaquer la Porte de Kalium. Le cuirassé de classe Dictatus, le Lance of Heaven, a mené l’attaque. C’était l’un des plus anciens vaisseaux de la Légion, vétéran d’une douzaine d’engagements majeurs depuis le début de l’Hérésie d'Horus. Aux côtés du Lance of Heaven se trouvaient sept vénérables vaisseaux de guerre, entourés d’une nuée de frégates plus petites, de destroyers et d’autres vaisseaux de soutien. Les vaisseaux des White Scars se sont précipités vers leur cible avec la vitesse pour laquelle leur Légion était réputée, laissant les grilles d’auspex de l’ennemi poursuivre des ombres tandis que les fils du Khan se rapprochaient pour tuer, leurs canons et torpilles amorcés.

Les vaisseaux de guerre des Emperor’s Children qui s’élevaient de l’ombre de la Porte de Kalium pour s’opposer aux élégants croiseurs des White Scars étaient de même déplacement que leurs homologues et, bien que moins nombreux, ils étaient renforcés par les batteries de canons lourds et les emplacements défensifs de la Porte. Ayant payé un lourd tribut en sang lors des engagements passés avec les fils du Khan, les Emperor’s Children avaient bien appris à ne pas sous-estimer la ruse et les tactiques imprévisibles des White Scars. Les vaisseaux de guerre lourds de la IIIe Légion et les vaisseaux d’escorte qui les accompagnaient se sont déployés pour engager la flottille des White Scars, créant un cordon défensif qui tiendrait l’assaut des Loyalistes à distance suffisamment longtemps pour que les Emperor’s Children qui défendaient la Porte puissent se préparer à l’inévitable attaque terrestre. Les canons à longue portée ouvrirent le feu, envoyant des faisceaux d’énergie surchauffée à travers les Boucliers Void pour percer les flancs des vaisseaux de guerre et tuer des milliers de membres d’équipage en l’espace d’un battement de cœur. Les obus des macrocanons et les ogives à fragmentation déformèrent et brisèrent les plaques de blindage à l’impact, déclenchant des chaînes d’explosions internes dévastatrices qui faisaient exploser des sections entières de la superstructure, laissant des dizaines de vaisseaux en flammes et morts dans le vide. Alors que les deux flottes réduisaient la distance qui les séparait, de vicieuses actions d’abordage furent lancées et de terribles destructions se déchaînèrent sur plusieurs ponts de vaisseaux, les Légionnaires cherchant à paralyser ou à capturer les vaisseaux ennemis. Les vaisseaux des White Scars brisèrent le cordon défensif des vaisseaux des Emperor’s Children, poussant leurs réacteurs jusqu’au point de rupture alors qu’ils tentaient désespérément de réduire la distance avec la Porte de Kalium. Les redoutables armes défensives de la Porte ont parlé d’une seule voix et les premiers vaisseaux à émerger du tumulte de la bataille navale, les frégates Horselord et Hunter of the Plains, ont subi tout le poids de leur feu et ont été tout simplement effacés de l’existence. De plus grands cuirassés White Scars ont bientôt atteint la Porte, leurs Boucliers Voids se tordant sous le feu nourri de ses redoutables batteries défensives, mais cette fois, c’était au tour des Loyalistes de déchaîner leur fureur sur les Traîtres situés en dessous d’eux. L’espace entourant les stations de vide de la Porte se transforma en une mer de feu, tandis que les coups de lance et les fusillades des canons de bombardement tonnaient contre les champs d’énergie vacillants élevés au-dessus des défenses. Ici et là, ces barrières de boucliers ont tremblé et cédé, laissant les lanceurs de défense mobile et les emplacements de canons sans protection contre les canons dévastateurs des vaisseaux de guerre White Scars, qui ont anéanti les armes et leurs équipages.

Dans la foulée de ce barrage destructeur, des essaims de chasseurs et d’atterrisseurs d’attaque lourde transportant les guerriers de l’Ordu, la horde de Jaghatai, sont arrivés. Les Fire Raptors de feu et les intercepteurs Xiphon plongèrent d’en haut pour mitrailler les positions ennemies avec leur charge mortelle de bolts et de missiles de haut calibre, forçant les Emperor’s Children à se réfugier derrière des murs-rideaux blindés ou dans des bunkers préfabriqués tandis que l’infrastructure de la Porte se désintégrait autour d’eux dans un maelström d’explosions. Les aéronefs de combat Thunderhawk se sont posés sur les hangars caverneux des colossaux docks spatiaux, dégorgeant des centaines de Légionnaires parmi les détritus éparpillés et les machines silencieuses du passé révolu de la Porte. Les Escouades de Brèche et Tactiques se sont rapidement déplacées pour purger les zones environnantes des défenseurs à l’aide de lames et de Bolters, ne faisant preuve d’aucune pitié envers les Emperor’s Children et n’en attendant aucune en retour. Les White Scars se sont montrés implacables dans la poursuite de leurs objectifs, déversant leur fureur refoulée sur les guerriers de la Légion qui les avaient traqués pendant des années. L’assaut de la première vague a été exécuté de la manière dont les White Scars avaient toujours pris plaisir à faire la guerre - avec force et rapidité, avec une précision et un timing qui ne laissaient pas le temps à l’ennemi de réagir.

L’objectif principal étant de sécuriser les sites de débarquement de la Légion, les White Scars ont ensuite entrepris de réduire au silence les puissantes batteries de défense de la Porte. Les atterrisseurs d’attaque Stormbird ont été amenés pour former des bases de feu mobiles capables de résister à un feu terrestre intense, tandis que leur cargaison de troupes, de machines de guerre et de plateformes d’armes mobiles débarquait. Des colonnes blindées de chars de combat Sicaran et des transports blindés Rhino remplis d’Escouades de Despoilers de la Ve Légion furent déployés sur les sols durs en permacrête et les tôles d’acier des hangars pour presser l’attaque, transformant la bataille en quelque chose de plus proche d’un combat à la surface d’une planète naine. Le dock spatial Theta-4 et le dock spatial Theta-5 sont rapidement tombés sous l’attaque incessante des White Scars, leurs zones d’accostage étant envahies par les troupes et les véhicules loyalistes.

Au dock Theta-3, Zargan Khan, Préteur de la Confrérie du Serpent d’Obsidienne, a dirigé ses Légionnaires vers les puissants canons orbitaux qui martelaient la flotte des White Scars avec des volées incessantes de missiles mortels et de lasers. Les schémas d’attaque précisément calculés de ses White Scars les avaient amenés jusqu’à la limite des boucliers protégeant les batteries de canons, mais ils se heurtèrent à une résistance farouche de la part des forces renégates enfouies et l’assaut s’arrêta. À l’avant-garde des défenseurs des Emperor’s Children se battaient des escouades de soutien lourd portant la marque de l’Étoile Brisée sur leur panoplie dorée, les désignant comme la formation d’élite des Tueurs de Soleil. Ces guerriers avaient acquis une renommée dans tout l’Imperium grâce à leurs exploits au cours de la Grande Croisade, où ils avaient, à maintes reprises, recherché et vaincu les monstruosités Xenos et les mastodontes blindés les plus mortels. De grandes explosions signalaient la mort ardente des chars White Scars, tandis que des volées meurtrières de faisceaux de Cannons Laser traversaient leur blindage pour faire exploser leurs réserves de munitions ou enflammer leurs réservoirs de carburant. Les transports blindés étaient ciblés et endommagés selon un schéma méticuleusement calculé qui dirigeait les Légionnaires qui débarquaient vers des zones de destruction prédéterminées, où ils étaient impitoyablement abattus par des faisceaux volkite et des éclairs de plasma incandescent. Des dizaines de Légionnaires White Scars sont tombés dans les premières minutes des salves mortelles des Tueurs de Soleil et l’attaque du dock Theta-3 s’est arrêtée de manière sanglante alors que l’élan de l’assaut était perdu.

Dans le hangar principal du dock Theta-3, où le feu ennemi était le plus violent, Zargan Khan a dirigé un fer de lance de Légionnaires vétérans vers les positions des Tueurs de Soleil. Là, les Emperor’s Children avaient construit un réseau complexe de défenses qui bloquerait toute offensive directe contre les batteries défensives de la Porte. Des lignes d’égide, des pièges en fil de rasoir et des bastions préfabriqués forçaient tout attaquant à se réfugier dans des goulots d’étranglement et des impasses surplombés par des redoutes cachées, créant ainsi des champs de feu qui se chevauchaient et assuraient la destruction de tout ennemi qui s’aventurait dans ce labyrinthe mortel. Les Tueurs de Soleil maintenaient une cadence de feu régulière, leur objectif mortel émoussant l’attaque frontale des loyalistes et forçant les White Scars à se mettre à l’abri ou à risquer d’être oblitérés. Connaissant parfaitement l’habileté des White Scars à manœuvrer et à mener une guerre fluide, le Consul Tritus Castion des Emperor’s Children ordonna le déploiement de troupes fraîches provenant des réserves pour renforcer la ligne de front. Une douzaine d’escouades de Légionnaires, retenus juste pour un moment comme celui-ci, se précipitèrent en avant pour soutenir les positions des Tueurs de Soleil, menés par le Consul Tritus Castion lui-même et un cadre de ses Lames Palatines d’élite.

Alors que d’autres Légions auraient pu relever le défi de ces ennemis par fierté, les White Scars ont divisé leurs forces et ont contourné leurs ennemis comme les eaux d’un ruisseau rapide qui enveloppent et usent même le plus gros rocher. Des escouades de Légionnaires se précipitèrent pour harceler et saigner les Emperor’s Children avant de se retirer à nouveau, assassinant les chefs d’escouade et les spécialistes des Traîtres dans le but d’épuiser la structure de commandement complexe sur laquelle leur ennemi comptait pour coordonner la défense. Les fils du Khan misèrent sur la vitesse et la mobilité pour échapper aux volées meurtrières des Tueurs de Soleil, se déplaçant dans l’ombre des tours de machines affaissées et des énormes grues de chargement pour monter des assauts soudains sur des positions ennemies isolées. Sachant que les Emperor’s Children ne pouvaient pas se permettre d’être pris dans une bataille d’attrition avec la flotte loyaliste qui se dirigeait toujours vers la Porte de Kalium, les réserves récemment arrivées de Tritus Castion abandonnèrent leurs positions défensives et se précipitèrent vers l’avant dans un contre-attaque furieux, enveloppant et abattant les White Scars dont la fureur vengeresse les avait poussés imprudemment près de ses forces. Dans le labyrinthe cauchemardesque de l’infrastructure des docks, les Tueurs de Soleil ont suivi les mouvements de la flotte des White Scars grâce aux infrarouges et aux localisateurs d’auspex intégrés à leurs armures et ont fait exploser les Légionnaires loyalistes avec leurs armes à énergie lourde. La bataille pour le dock Theta-3 est devenue une anarchie fracturée de combats à l’aveuglette et de tirs à courte distance, mais la supériorité numérique des Emperor’s Children a progressivement fait reculer les White Scars, menaçant de les submerger complètement.

Zargan Khan a senti l’élan que prenait la contre-attaque des traîtres et savait que l’ennemi allait bientôt repousser les White Scars vers leurs sites d’atterrissage, pour finalement les précipiter dans le vide brûlant de l’au-delà. Cependant, les tactiques de guérilla de ses légionnaires avaient permis au vaisseau de guerre des White Scars, les Cavaliers de la Tempête, de déployer sa deuxième vague d’atterrisseurs d’attaque sur le dock Theta-3. Plusieurs escadrons de Tueurs de Soleil ont été forcés de détourner leurs tirs vers cette nouvelle menace, abattant les vaisseaux de tête avec des tirs concentrés de Canons Laser mais laissant leurs positions exposées à l’assaut soudain des White Scars qu’ils avaient auparavant tenus à distance.

De nombreux autres atterrisseurs d’attaque ont pu atteindre leurs cibles désignées et de l’obscurité de leurs cales émergea une foule de guerriers sinistres que les White Scars évitaient, les considérant comme maudits pour leur façon sauvage et effrénée de faire la guerre. Leur Armure Énergétique était peinte d’un cramoisi profond, contrastant avec la livrée blanche nacrée habituelle des White Scars, et était ornée de charmes chamaniques que les Prophètes des Tempêtes de la Légion avaient appliqués pour éloigner les mauvais présages qui suivaient dans leur sillage. Les Sombres Fils de la Mort, ou Karaoghlanlar comme les appelaient les fils de Jaghatai Khan, allumèrent leurs Réacteurs Dorsaux et s’envolèrent à travers les champs de bataille fumants pour s’abattre sur les Emperor’s Children avec une fureur digne des World Eaters d’Angron.

Les Sombres Fils de la Mort s’élancent avec des arcs de leurs glaives énergétiques et de leurs épées tulwar pour décapiter ou démembrer, déchirant leurs ennemis avec une rage froide et inhumaine. Tuer simplement leurs ennemis n’était pas suffisant pour les Karaoghlanlar, car seule l’annihilation totale de leurs ennemis, corps et esprit, pouvait satisfaire leur sombre appétit de destruction. Les armures des Emperor’s Children morts étaient marquées de runes qui portaient les malédictions les plus noires du vieux Chogoris, leurs cadavres étaient mutilés et leurs têtes prises comme trophées. Les glandes progénoïdes des morts, organes portant la semence génétique nécessaire à la création de futurs guerriers de la lignée de leur Primarque, étaient profanées par des produits chimiques qui faisaient muter les glandes et rendaient la semence génétique inutile. Les Emperor’s Children ont tenu bon et se sont battus vaillamment, à la hauteur de leur réputation, mais même les sublimes guerriers de Chemos n’avaient aucun espoir de repousser la furie sauvage des Destroyers des White Scars dans les limites étroites du labyrinthe défensif cauchemardesque qu’ils avaient eux-mêmes créé. Mortels, même face à une mort certaine, les Tueurs de Soleil se sont battus avec une arrogance amère - déchargeant leurs armes lourdes à bout portant jusqu’à ce que leurs munitions soient épuisées, s’efforçant de priver Terra d’autant de futurs défenseurs qu’ils le pouvaient avant de rencontrer leur fin.

Les White Scars étaient une lance de destruction inarrêtable, lancée directement au cœur du dock spatial Theta-3, et face à leur assaut de choc, les efforts défensifs des Traîtres se sont effondrés. Infatigable et rugissant son défi parmi les cadavres sanglants de ses hommes et les bannières en lambeaux de sa Légion, le Consul Tritus Castion fut l’un des derniers fils de Fulgrim à tomber, tué en combat personnel avec un chef d’escadron Karaoghlanlar inconnu. L’Aquila palatine d’or qui ornait le plastron de l’armure dorée du Consul fut prise comme trophée et sa tête casquée fut écrasée par le lourd pommeau de l’épée tulwar de son assassin, envoyant Tritus Castion dans l’au-delà avec la marque d’un Traître sans visage. Avec la mort de leur commandant, les dernières poches de résistance des Emperor’s Children au Dock spatial Theta-3 se brisèrent et leurs positions furent envahies par les White Scars vengeurs.

Les Karaoghlanlar ont été les premiers fils du Khan à atteindre les batteries défensives de la station Theta-3, où ils ont impitoyablement massacré les équipes d’artilleurs et les employés de la station, sans épargner même les techniciens-serviteurs qui accomplissaient aveuglément leurs tâches à leurs postes de travail. Zargan Khan et les Légionnaires survivants de sa Confrérie ont rapidement rattrapé les Destroyers déchaînés et ont été repoussés en découvrant des grappes de bombes radiologiques et des bidons de bio-agents alchimiques placés à côté des charges à fusion traditionnellement utilisées pour détruire de telles cibles. Une simple victoire martiale ne suffisait pas aux Fils de la Mort, le site de la bataille devait être irrévocablement souillé afin qu’aucune âme vivante ne puisse y remettre les pieds, dans une sombre comparaison avec le salage de la terre par les Anciens. Les explosions qui ont suivi ont réduit les puissantes batteries de canons en ruines et les nuages de radiations qui se sont répandus dans le dock Theta-3 ont sonné le glas. À ce moment-là, un signal vox urgent était venu du commandement de la Légion, ordonnant le retrait immédiat de toutes les forces des White Scars vers leurs vaisseaux. Partout dans les docks et les zones d’accostage de la porte de Kalium, les formations des White Scars étaient mises en sécurité par des vols disciplinés de transporteurs Thunderhawks et de Stormbirds, sous le couvert d’un barrage continu de chasseurs spatiaux. Les Karaoghlanlar furent les derniers White Scars à quitter les ruines désolées du dock Theta-3, refusant de partir avant la fin de leurs derniers rites de malédiction. Avec le retour de leurs dernières forces, la flotte des White Scars se retira aussi soudainement qu’elle était venue, laissant derrière elle la Porte de Kalium en feu et en ruines.

Il est impossible pour quelqu’un qui n’est pas de la Légion de savoir si l’assaut sur la Porte a été considéré comme une victoire ou une défaite aux yeux des White Scars. Beaucoup évoquent les autres offensives des White Scars à l’époque et suggèrent que, comme l’assaut de la Légion à Memnos, la Bataille de la Porte de Kalium n’était rien de plus qu’une autre diversion, une feinte dissimulée parmi d’autres feintes. Peu de fils du Khan peuvent raconter cette histoire, et ils le font rarement. Quand ils en parlent, ils le font avec une révérence feutrée. Pour eux, il s’agit d’un témoignage du dévouement et du sacrifice de leur Légion et d’une complainte sur la honte cachée de compter sur les maudits Sombres Fils de la Mort pour mener à bien leur mission. Ils évoquent la mort de leur bien-aimé maître du Keshig, Qin Xa, lors de la bataille de la Porte de Kalium, comme preuve de la malédiction que porte le Karaoghlanlar et de la mauvaise fortune qui s’ensuit. Nul ne peut savoir si ces affirmations superstitieuses sont fondées, mais les archives existantes indiquent que Jaghatai Khan n’a pas hésité à utiliser largement les Sombres Fils de la Mort au cours de l’éprouvant voyage pour atteindre Terra, et dans les nombreuses batailles qui ont suivi l’arrivée des White Scars dans le Système Sol. [1]

Source

Pensée du Jour : « Le salut exige des sacrifices. »
  • The Horus Heresy - The Battle for Kalium Gate
  1. The Horus Heresy - The Battle for Kalium Gate (traduit de l’anglais par Guilhem)