Bûcher de Corrinos

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 5 octobre 2021 à 17:45 par Guilhem (discussion | contributions) (Page créée avec « La campagne de Corrinos est l’une des nombreuses campagnes qui ont été considérées à l’époque comme des exemples brillants du renouveau des Word Bearers apr... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La campagne de Corrinos est l’une des nombreuses campagnes qui ont été considérées à l’époque comme des exemples brillants du renouveau des Word Bearers après leur censure. Aujourd’hui, alors que les feux de la trahison jettent encore une ombre persistante, cette victoire peut être lue sous un jour différent.

Corrinos était un système de mondes habités situé près des principales routes Warp reliant le Système Sol à la Frange Orientale. Découvert après l’ouverture d’une route Warp précédemment instable, Corrinos semblait d’abord pouvoir être amené dans le giron impérial sans effusion de sang. La flotte légère d’éclaireurs qui a établi le premier contact avec le trio de mondes a rapporté que les populations de tous les mondes semblaient ouvertes à la réunification avec Terra. Étant donné les niveaux de technologie et d’industrie, ils devinrent un point de départ pour une plus grande exploitation des zones galactiques orientales, et une petite force d’Ultramarines fut envoyée pour faire la liaison avec la flotte d’éclaireurs et amener Corrinos dans le royaume en expansion d’Ultramar. En route, les vaisseaux des Ultramarines ont rencontré une tempête soudaine dans l’Immaterium qui les a retardés de plusieurs mois. Lorsqu’ils atteignirent enfin Corrinos, ils trouvèrent ses trois mondes couverts des ruines de la guerre, leurs atmosphères étouffées par la fumée, et leurs villes encore jonchées de morts. Tout ce qu’il restait pour raconter ce qui s’était passé était un vaisseau impérial solitaire en orbite autour d’un monde, tandis que de petites équipes fouillaient la surface à la recherche de ressources récupérables.

Le récit donné aux Ultramarines, et celui qui est entré dans les archives du Conseil de Guerre, était que la flotte d’éclaireurs avait été prise en embuscade et détruite après avoir été attirée dans un faux échange. Les Astropathes de la flotte d’éclaireurs avaient diffusé un message brouillé qui appelait à l’aide et parlait de trahison. Une Flotte de Croisade des Word Bearers, sous le commandement du Maître de Chapitre Hasdrubal, avait répondu à l’appel, se précipitant vers le système pour découvrir que les mondes de Corrinos les attendaient. Loin d’être ouverte à la Conformité, la population était criblée de la souillure des Psykers. Ces sorciers avaient troublé l’esprit des éclaireurs impériaux, leur faisant miroiter des mensonges qui attireraient davantage de victimes sur Corrinos. Ce n’est que par hasard que le message des Astropathes a été transmis.

Lorsque les Word Bearers sont arrivés et ont fait route à toute vitesse vers le monde le plus éloigné, dès qu’ils ont été à portée, ils ont commencé leur bombardement, martelant la surface de la première planète depuis l’orbite avec une furie implacable. Un largage massif a suivi pour éliminer toute vie restante à la surface. En réponse, les Psykers survivants avaient utilisé leurs pouvoirs pour éclairer le ciel de cendres avec des tempêtes d’éclairs vivants. Des vagues de personnes asservies par l’esprit s’étaient jetées dans la fusillade alors que les Word Bearers avançaient. Finalement, les enclaves de résistance n’étaient plus que de petits cercles au milieu d’un monde transformé en enfer. Alors que les vaisseaux qui les survolaient faisaient trembler le sol sous les tirs, les Word Bearers ont fait une dernière avancée avant de se retirer en orbite et de laisser la première planète de Corrinos aux flammes.

On disait que cela avait été fait en moins d’un seul transit du soleil, puis répété deux fois de plus jusqu’à ce que le système de Corrinos soit purgé de toute vie. Ce sont les faits que nous croyions à l’époque, que tout l’Imperium croyait, y voyant que la force d’une Légion loyale. Personne n’a jamais pensé que Corrinos aurait pu être un lieu de rassemblement clé pour les forces cherchant à sortir d’Ultramar et à se diriger vers les systèmes autour de Terra : pourquoi l’aurait-on fait ? Ce n'est qu’à présent que le récit du Bûcher de Corrinos a un goût de mensonge quand on en parle.[1]

Source

Pensée du Jour : « Nous sommes déjà vaincus si notre maître est la peur. »
  • The Horus Heresy, Book Two - Massacre
  1. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter The Space Marine Legions - The Word Bearers - Exemplary Battles - The Pyre of Corrinos (traduit de l'anglais par Guilhem)