Épistolier de la Deathwatch

De Omnis Bibliotheca
Révision datée du 6 juillet 2021 à 18:31 par Blacklisted Jack (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Page OB}} __NOTOC__ right|500px|thumb|Épistolier de la Deathwatch sondant l'espace, au seuil de la gigantesque [[Porte Warp de la ... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
Épistolier de la Deathwatch sondant l'espace, au seuil de la gigantesque Porte Warp de la Gueule de Jéricho.
Parchemin.jpg
Parchemin.jpg
Parchemin.jpg
Parchemin.jpg
Parchemin.jpg
Parchemin.jpg
« Mon regard a survolé les plaines glacées d'Ynnen et j'y ai vu les fantômes de civilisations mortes se dresser de nouveau : leurs machines de guerre, leurs troupes alignées, leurs cités ébréchées et laides. Tout ceci n'est plus que sable et poussière, tombé avant même que la lumière de l'Empereur n'atteigne cet endroit obscur. Si la poussière se souvient d'avoir été une montagne, nous devons l'empêcber de se relever. »
- Épistolier de la Deathwatch Zohshan Firehand des White Scars


Les Chapitres Space Marines inspectent avec rigueur toutes leurs recrues potentielles à la recherche de la moindre mutation. La charge la plus importante qui incombe aux apothicaires consiste à tester les néophytes durant leur sélection et pendant l’implantation des organes qui font d’eux de véritables Astartes. La plus petite déviation physique justifie leur élimination, mais les rares cas de mutation psychique quant à eux valent aux candidats des attentions particulières.

Le Librarium est responsable de la surveillance et du développement des recrues psychiquement actives. Un tel talent est à la fois un don formidable et une terrible malédiction. Seule une poignée de ceux qui le possèdent survivent à leur entraînement et à leur endoctrinement, car ils doivent non seulement endurer les dangers communs contre lesquels se battent habituellement les Space Marines, mais aussi lutter contre un millier d’ennemis invisibles prêts à leur dévorer l’âme. Ils sont en permanence au bord du précipice, un seul faux pas pouvant les faire chuter dans les affres de la damnation. Un instant de faiblesse est la seule chose dont un démon a besoin pour posséder un Psyker naissant. La résistance physique d’un Space Marine en fait un hôte hautement désirable, capable de contenir les énergies affamées d’un démon pendant une durée prolongée. Certains Archivistes rencontrent des entités qui les suivent toute leur vie comme des chacals, à l’affût d’une opportunité de frapper s’ils baissent leur garde.

De monstrueux parasites du Warp sont eux aussi attirés par la lumière vive que représente l’âme vulnérable d’une recrue avant qu’elle ait appris à la masquer. Certains, comme les insectes psychneuein, se servent de l’esprit du Psyker comme d’ un nid où se reproduire. D’autres, comme les redoutés asservisseurs. prennent le contrôle des pouvoirs de leur victime et les emploient à leurs propres fins, avec des résultats abominables. La concentration e la disci­pline nécessaires pour surmonter de telles terreurs doivent être acquises rapidement ou pas du tout, un membre du librarium ne survivant pas longtemps s’ il est incapable de se protéger. Comme pour les autres recrues, les faibles sont éliminés sans pitié. Les laisser vivre reviendrait à faire courir à tout leur entourage les pires dangers imaginables.

Si un novice survit à ces nombreuses épreuves, il rejoint un groupe singulier parmi l’élite des space marines. La volonté inflexible nécessaire pour tenir bon face aux horreurs du Warp tout en exerçant son pouvoir est la marque d’un guerrier excep­tionnel, et les initiés du librarium sont promis à une grande gloire. Dans la plupart des chapitres, ils sont les gardiens du savoir et des mystères les mieux cachés. lis sont les conseillers et les augures du maître et des capitaines pour toutes les déci­sions importantes. Tous disposent de pouvoirs de Psykers de bataille combinés à une habileté personnelle qui fom d’eux des ressources précieuses.

Leurs importants devoirs au sein des chapitres interdisent souvent aux copistes et aux Épistoliers de prendre des veilles prolongées dans la Deathwatch. En conséquence, les moins gradés du Librarium, les bibliothécaires, sont les plus nombreux à les accomplir. Cependant, il arrive, bien que ce soit rare, que des individus grandissent en puissance suite à leurs expériences dans la Deathwatch, ce qui peut les élever au raog de copiste, voire d’Épistolier. D’autres reviennent dans l’organisation plus tard dans leur vie, alors qu’ils sont montés en grade, afin de mettre un terme il un problème rencontré durant leur précédente veille ou simplement parce qu’ils en sont venus à penser que la menace xenos exigeait une atten tion particulière. De tels individus renommés, détenant un grade élevé dans la Deathwatch, sont souvent consultés. À l’aide de leurs pouvoirs de précognition, ils déchirent le voile des résultats potentiels et révèlent des connaissances secrètes qui seraient inaccessibles par d’autres moyens.

Au sein d’une Equipe d'Extermination, un Épistolier use de pouvoirs dévastateurs, capables d’incinérer des hordes d’ennemis et des nids entiers de xenos. Il traverse le champ de bataille, relâchant des traits de feu et d’électricité dignes d’un dieu en colère. La plupart de ses adversai res flanchent en le voyant arriver, leurs esprits s’emplissant de terreur et de confusion. Rares sont ceux qui résistent à ses assauts mentaux et plus rares encore ceux capables de faire face à la fureur de son Arme de Force, une lame nimbée de feu psychique.

La première fonction d’un Épistolier de la Deatchwatch est d’affronter les Psykers xenos. De nombreuses espèces non-humaines se flattent de posséder des sorciers beaucoup plus doués que ceux des humains, ayant passé des pactes ou s’étant librement offerts aux Puissances de la Déchéance. D’autres, comme les Aeldaris, ont leurs propres méthodes ésotériques pour façonner le Warp selon leurs désirs. Certains disposent de pouvoirs psychiques innés lellr permettant de résister aux armes conventionnelles et de dominer ou désorienter les space marines. Ce sont cous des menaces sérieuses pour une Equipe d’Extermination qui ne dispose pas du soutien d’un Psyker. Un Archiviste peut prévenir de tels périls avant qu’ils ne se présentent, ou du moins à temps pour agir de façon efficace à l’aide d’attaques ciblées.

Un Épistolier peut vaincre les plus puissantes des alliances de Psykers xenos ou protéger ses frères de bataille contre des emprises psychiques insurmontables. Quand il est présent, toute bataille se joue sur deux plans, physique et psychique, tâche pour laquelle les Archivistes sont spécialement équipés. Leurs fantastiques pouvoirs sont canalisés par les câbles conducteurs d’une coiffe psychique, un équipement directement relié à son esprit. La coiffe étend la conscience du porteur afin qu’il puisse sentir les manipulations du Warp et les contrecarrer. Des cri,­rnux psysensibles l’aident à se concentrer cout en augmentant ses forces dans les batailles mentales. Une fois privés de leurs défenses psychiques, les xenos tombent facilement face aLx rnctiques conventionnelles des Equipes d’Extermination.

Le temps passé dans la Deathwatch offre à un Archiviste une occasion unique d’étudier les Psykers xenos et leurs méthodes de manipulation du Warp. Un Épistolier de l’organisation est un puits de science dans ce domaine, un vétéran de mulciples rencontres non seulement avec des créatures xenos, mais aussi avec leurs artefacts et leurs constructions. La lecture des esprits xenos, aussi désagréable soie-elle, est reconnue comme une forme d’art à part entière, permettant d’exposer et d’analyser la toile boueuse de leurs motivations et de leurs pensées. La psychométrie, l’art de la lecture des auras des objets, donne des indices sur l’emploi et le dessein des choses créées par des mains xenos ou autres appendices équivalents), même bien après leur extinction . De nombreuses fois, inspecter des reliques du passé a permis d’éviter des désastres en prédisant correctement la réapparition d’une menace extraterrestre ou en révélant une faiblesse capitale pouvant être utilisée pour en sceller le destin.

Cette exposition prolongée aux esprits xenos fait peser un poids particulièrement lourd sur les épaules des Épistoliers. L’insinuation graduelle de con cepts de la pensée extraterrestre dans l’esprit de l’Archiviste est un péril constant dont il lui faut se protéger. Chaque information découverte peut porter en elle les germes de la destruction sous la forme d’un piège mémé­tique ou d’un poison psychique. Tout contact mental avec un esprit xenos, vivant ou mort, peut s’accompagner d’une corruption subtile, un accroc dans l’armure mentale de l’épis­tolier qui le vulnérabilise face aux attaques futures. Contre tous ces dangers, il do.it mai ntenir son esprit imperméable à tout nouveau con cept ou notion extraterrestre. Il doit maîtriser sa propre conscience et toujours être sûr qu’elle lui appartient, pure de toute influence extérieure.


Psychologie Xenos

Les Archivistes de la Deathwatch excellent à contrer et combattre les Psykers et les sorciers ennemis, sapant leurs pouvoirs et brisant leur volonté par la simple force de leur pensée. Quand un frère de bataille atteint le rang d’Épistolier, il est devenu un véritable maître du combat psychique, il connaît toutes les forces et les faiblesses des e.sprits xenos et les façons de les exploiter. Cette capacité lui donne un avantage lorsqu’il emploie ses pouvoirs contre un adversaire extraterrestre, qu’il s’agisse d’un Aeldari maudit, d’un Ork sanguinaire ou d’un T'au haï.



Source

  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Rites de Bataille