Red Scorpions

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Zaebus Minoris)
« Il n’y a pas de plus grande transgression que de trahir la volonté de l’Empereur ; pour un homme normal, il peut y avoir expiation d’un tel péché dans la mort, mais pour un membre des Astartes, même la tombe ne peut contenir assez de souffrance pour payer ce crime. »
- Carab Culln.
Les Red Scorpions.
Intrépides et inébranlables, les Red Scorpions ont, au cours de leurs cinq mille ans d’histoire, toujours été prêts à défendre l’Imperium, à combattre ceux qui le mettent en danger et à punir ceux qui le trahissent. Fanatiquement fidèles à l’Empereur auquel ils croient incontestablement en Sa divinité, ils sont de fervents adeptes du Codex Astartes qu’ils considèrent comme une sainte écriture. Ils sont de fervents traditionalistes parmi les Space Marines et de fervents protecteurs de l’ordre et de l’autorité de l’Imperium, et n’ont jamais hésité à répondre à l’appel des Gouverneurs et des Cardinaux impériaux assaillis par la trahison et l’hérésie de l’intérieur. Leur haine sans fin pour le Xenos et le mutant est également devenue célèbre à travers les étoiles, tout comme leur dévotion à la pureté et leur mépris de la déviation de la forme humaine pure.

Malgré les longs et irréprochables états de service des Red Scorpions, il y a encore des individus au sein de l’Adeptus qui se méfient d’eux pour la simple raison que leurs origines en tant que Chapitre restent un mystère complet, tout comme l’identité de la fondation à laquelle ils appartiennent ou du Chapitre Primogenitor duquel leur gène a été prélevé. Une graine génétique qui, outre le fait qu’elle se distingue par son absence extrême de toute forme de détérioration ou de corruption, ne porte aucune marque spécifique qui permettrait de l’attribuer (même de manière non concluante) à l’une des Légions Space Marines originelles. En effet, certaines des croyances fondamentales les plus remarquables du Chapitre sont fondées précisément sur la pureté et la consistance de leur gène, et ils feront tout pour préserver cette pureté et récolter le dû du Chapitre auprès de ses frères tombés et ainsi assurer l’avenir des Red Scorpions. Pour les Red Scorpions, la corruption des gènes les affaiblirait fondamentalement, eux ou tout autre Chapitre Space Marine, et affaiblirait ainsi le tissu de l’Imperium lui-même - ce qu’ils ne peuvent tout simplement pas permettre.

La croyance fanatique des Red Scorpions en leur propre pureté et les efforts qu’ils déploieront pour la préserver ont eu pour conséquence de donner au Chapitre une tendance fortement isolationniste dans ses interactions avec d’autres parties de l’Imperium, sauf sur le plan militaire, et en tant que tel, ils n’ont aucun domaine et ne sont redevables qu’à leur propre sens du devoir. En tant que Chapitre, ils sont extrêmement xénophobes et n’envisageront jamais de servir aux côtés des Xenos ou de s’allier à eux, même au prix de leur vie, sans raison ou sans nécessité absolue. En outre, ils sont extraordinairement intolérants à l’égard de toute déviation génétique par rapport à la forme humaine pure, et méprisent les Abhumains, les mutants ou les êtres vivants améliorés de toute sorte, et ont souvent refusé de se battre en tant que frères d’armes avec une telle "abomination". La seule exception qu’ils autorisent est celle des quelques personnes qu’ils considèrent comme étant l’œuvre de la main divine de l’Empereur (l’Adeptus Astartes et les Navigators, par exemple), et même dans ce cas, il y a des limites à ce qu’ils tolèrent volontiers.

Chapitre de Croisade, la flotte des Red Scorpions est presque continuellement en mouvement, voyageant entre les zones de guerre et mettant ses forces à la disposition de ceux qui demanderaient leur aide ; si le Chapitre les juge dignes de l’être. Ils ont combattu dans tous les coins de l’Imperium tout au long de leur histoire et ont participé à de nombreux grands conflits. Ils sont à juste titre connus pour leur rôle dans le Conflit d’Helican, le Siège d’Helios et les batailles contre la détesté Marée de Sang. Ils ont combattu seuls aussi souvent qu’ils se sont battus aux côtés des autres guerriers de l’Imperium, et bien que pensant avoir perdu à plusieurs reprises, ils sont toujours revenus des abysses pour reprendre leurs lames au service de l’Empereur. Un exemple important de cela est l’engagement de tout le Chapitre dans une croisade dans la région périlleuse de la Faille d’Ordon, au plus profond du désert interstellaire des régions du sud-ouest du Segmentum Tempestus, en M39.

Remplis d’ouragans spatiaux, de tempêtes gravitationnelles et d’autres phénomènes mortels, les circonstances exactes du long voyage des Red Scorpions dans cette zone dangereuse restent inconnues. Pendant plus de trois cents ans, le Chapitre est resté hors de contact avec l’Imperium et on le croyait perdu.

Après la réapparition triomphante des Red Scorpions lors de la Bataille des Sœurs Grises contre les Night Lords sur Oriflame, il a été établi que le Chapitre avait fondé une station de combat orbitale appelée le Vigil autour du Monde Sauvage de Zaebus Minoris, au plus profond de la Faille d’Ordon, comme base permanente. À l’exception du Chapitre lui-même et d’une poignée de membres de haut rang de l’Administratum, les Red Scorpions ont gardé secret l’emplacement exact du système de Zaebus et les itinéraires sûrs à travers les passages perfides nécessaires pour l’atteindre, assurant ainsi leur sécurité et celui de leur monde de recrutement. Même s’ils ont maintenant pris un monde à eux, les Red Scorpions sont restés un Chapitre de Croisade, utilisant le Vigil et Zaebus Minoris comme une simple base d’opérations plutôt que comme le centre d’un grand domaine, et ont continué à parcourir l’Imperium à la recherche des ennemis de l’Humanité.[1]

Organisation[modifier]

Symbole des Red Scorpions.
Les Red Scorpions se conforment très étroitement, dans leur structure et leur doctrine, aux principes du Codex Astartes et peuvent être considérés comme un Chapitre Codex dans presque tous les détails ; bien qu’il ait été observé que les Chapelains et les Commandants du Chapitre ont leurs propres interprétations et accents particuliers sur le texte. Les structures internes des Red Scorpions sont très autoritaires et la discipline et l’ordre dans les rangs sont absolus. Il est entendu que les ordres de ceux qui occupent un rang supérieur au sein du Chapitre doivent être obéis sans question par les Frères de Bataille qui se trouvent en dessous d’eux, en toute circonstance sur le champ de bataille ou en dehors. Chaque Capitaine de Compagnie est connu sous le titre honorifique de "Commandant", le Maître de Chapitre étant appelé "Seigneur Commandant" et, par tradition, le commandant en second des Red Scorpions est toujours son maître de l’Apothecarion. En complément de la place très honorée que la pureté génétique occupe dans le dogme des Red Scorpions, ils ont beaucoup plus d’Apothicaires que la plupart des Chapitres Space Marines. La tâche sacrée de ces Apothicaires est de maintenir une vigilance totale sur les Frères du Chapitre pour toute corruption génétique ou biochimique. Les Apothicaires des Red Scorpions sont couramment déployés en première ligne au combat, étant souvent attachés à des Escouades Tactiques afin de leur donner toutes les chances de récolter la précieuse graine génétique de leurs camarades tombés au combat.

Comme le dicte le Codex Astartes, les Red Scorpions sont favorables à une approche de la guerre fondée sur les armes combinées dans la mesure du possible, les éléments disparates de la composition du Chapitre fonctionnant de concert pour atteindre ses objectifs tactiques et stratégiques dans un conflit donné. Très disciplinés, chaque Space Marine des Red Scorpions est censé maîtriser toutes les facettes imaginables de la guerre que le Codex lui attribue, et être disponible pour être réaffecté à différents types d’escouades et différentes Compagnies dès que le besoin s’en fait sentir. Bien que le Chapitre s’appuie fortement sur le Codex pour ses déploiements tactiques et sa stratégie, il a montré par le passé sa capacité à innover de manière inattendue lorsque cela s’avérait nécessaire. Un exemple particulièrement notable de cette capacité s’est produit lors du légendaire Siège d’Helios à la fin de M38, lorsque les Techmarines du Chapitre ont spontanément développé le Land Raider Helios, une variante qui sacrifie la capacité des troupes pour la puissance de feu à longue portée du Lance-Missiles Whirlwind. La cause de cette mesure radicale était en grande partie due à une profonde réticence à dépendre entièrement des moyens alliés de la Garde Impériale dans une bataille qu’ils croyaient corrompue. D’autres Chapitres Space Marines ont depuis adopté le Land Raider Helios dans leurs propres arsenaux et la validité de ce modèle a depuis été ratifiée par les autorités du Culte Mechanicus de Mars.

Bien qu’ils soient tout à fait capables d’employer de telles tactiques en cas de besoin (comme l’a prouvé l’Incident d’Angstrom pendant la Guerre de Badab), les Red Scorpions sont connus pour avoir une profonde aversion pour les opérations secrètes en faveur de la rencontre et de la défaite d’un ennemi en combat ouvert. Ils considèrent ce type de guerre secrète, ainsi que les pièges qui l’accompagnent, comme l’utilisation du camouflage et de l’infiltration, comme fondamentalement déshonorants, et les évitent à moins que cela ne soit strictement nécessaire. En raison de cette attitude au sein du Chapitre, une grande partie de la 10e Compagnie de Red Scorpions, composée de Néophytes Scouts, est le plus souvent déployée sur la ligne de bataille principale plutôt que pour des missions de reconnaissance, et est souvent utilisée tactiquement pour sécuriser des bases de tir en terrain dense ou pour agir comme force auxiliaire afin de répondre à la marée changeante de la bataille.

Les arsenaux des Red Scorpions sont bien approvisionnés et ils sont connus pour utiliser une large gamme de véhicules blindés et de Dreadnoughts dans une grande variété de modèles, et disposent d’une ressource enviable de Modules d’Atterrissage et de Land Raiders en particulier. La forge du Chapitre est également connue pour sa capacité à maintenir (et à fabriquer en quantités limitées) une variété de modèles d’Armures Énergétiques Space Marines, notamment l’Armure Énergétique MKIV "Maximus" qui est couramment porté par les vétérans du Chapitre comme marque de rang et d’honneur. De même, le Chapitre accorde une grande importance à la qualité de ses armes, accordant souvent la récompense d’une arme d’une qualité extraordinaire, généralement une Épée, Hache ou Gantelet Énergétique à ses vétérans plutôt qu’une simple marque d’honneur ou une décoration pour marquer leurs exploits. Cela répond à un objectif à la fois pratique et symbolique en armant davantage les meilleurs d’entre eux avec des outils de guerre efficaces et en créant un signe visible indiquant la puissance et l’honneur du guerrier devant ses pairs. Cette association d’armes d’une qualité et d’un rang militaire extraordinaires au sein du Chapitre atteint son apothéose sous la forme d’un certain nombre de lames anciennes et puissantes, connues collectivement sous le nom de "Larmes du Scorpion", qui sont portées par les Commandants du Chapitre, chaque arme ayant sa propre histoire et légende vénérée. La seule lacune de l’arsenal du Chapitre à tous les niveaux est la diminution de l’approvisionnement en Armure Terminator, conséquence des pertes subies au cours des derniers siècles. On pense que seule la moitié environ de la 1ère Compagnie des Red Scorpions peut maintenant être déployée par le Chapitre en tant que Terminator si la situation l’exige. Les mesures prises par le Chapitre pour remédier à cette situation restent inconnues.[2]

Honneurs de Batailles Sélectionnés[modifier]

La Reconquête de Shaehol, Deuxième Croisade Aegisine [633. M 39-635. M39][modifier]

La Deuxième Croisade Aegisine a été lancée pour reconquérir les mondes de la redoutable Mandragora en 633,M39 après des siècles perdus sous un voile de tempêtes Warp. Les Red Scorpions ont été honorés pour leur rôle dans les dernières phases de la croisade qui a reconquis les mondes autour de l’ancienne capitale du sous-secteur d’Hecuba. Ces mondes étaient tombés sous la tyrannie d’une secte hérétique du Mechanicus basée sur l’ancien Monde-Forge de Shaehol. Un monde fétide de marécages chimiques et de désolations de cendres mortelles, son écosystème détruit par des millénaires d’industrie effrénée, Shaehol était lourdement défendu par des légions de Serviteurs fous, à moitié mécanoïdes, fidèles uniquement aux Magos Noirs qui les avaient créés. La paranoïa des maîtres des ténèbres de Shaehol avait investi la planète d’innombrables défenses en couches composées de milliers de kilomètres de fils de rasoir vivants et parsemé la terre brisée de sa surface de grappes de mines d’ouragans et de labyrinthes de forteresses.

Les Red Scorpions ont été le fer de lance de l’assaut orbital contre Shaehol, menant une attaque concentrée par Module d’Atterrissage, soutenue par les Thunderhawks et les Béliers d’Assaut qui ont réussi à forcer une tête de pont sur la planète fortement défendue. Pendant dix-neuf heures meurtrières, le Chapitre a été forcé de défendre la zone de débarquement contre les phalanges des Serviteurs de Combat corrompus, les vagues de travailleurs mutilés par la chirurgie et les vastes et funestes machines de guerre de Shaehol, mais les Red Scorpions n’ont pas lâchés. Par leur action résolue, ils ont permis aux Titans de la Legio Tempestor et aux Chevaliers de la Maison Vymar de débarquer en toute sécurité à la surface et de se déployer, puis de dépasser leurs vaillants protecteurs pour mener la guerre contre l’ennemi.

La reconquête complète du Monde-Forge allait prendre deux ans de plus pour s’accomplir, mais les maîtres corrompus de Shaehol et leurs œuvres furent éradiqués jusqu’à la racine, mais le Culte Mechanicus n’a pas oublié le sacrifice du Chapitre. Lorsque la conquête fut enfin terminée et que les Red Scorpions prirent congé de la planète, les seigneurs de la guerre du Mechanicus leur rendirent hommage, alors que les Chevaliers et Titans imposants jalonnaient la route empruntée par les Red Scorpions en marchant vers les zones de débarquement, en s’inclinant devant eux à leur passage.[3]

Le Siège de Vraks [826.M41 & 830.1441][modifier]
Les Red Scorpions contre des Démons de Nurgle.
Le Monde Arsenal impérial de Vraks du Segmentum Obscurus était tombé aux mains du Cardinal hérétique Xaphan, provoquant un siège prolongé de la planète par l’Imperium. Avec le temps, le conflit s’est aggravé, attirant de nombreux guerriers du Chaos et renégats de l’Œil de la Terreur ainsi qu’une présence accrue de Space Marines pour combattre la menace croissante. Finalement, le massacre infernal de millions de personnes a empoisonné le monde et a été exploité pour provoquer une incursion démoniaque complète à la surface. Cela nécessita l’implication directe de l’Ordo Malleus et des Chevaliers Gris avant que le siège ne soit brisé en faveur de l’Imperium, bien que les Vraks eux-mêmes aient été mis à mort. Le Chapitre des Red Scorpions a participé à deux reprises aux étapes vitales de la guerre : d’abord en 826.M41 lorsque ses forces ont percé la courtine de l’imposant complexe de la Forteresse de Vraks, permettant à la 88e Armée de Siège de Krieg d’avancer dans la citadelle. Ensuite, en 830.M41, lors des combats acharnés contre les Space Marines du Chaos et les forces démoniaques lors de la dernière bataille dramatique du siège pour reprendre la forteresse. C’est là que le Seigneur Commandant Verant Ortys a personnellement mené une Force de Frappe de quatre cents Frères de Bataille et a capturé la Porte Saint Leonis, stratégiquement vitale, tenant tête à tous les nouveaux venus, hérétiques, mutants et Démons. Au cours de ces deux interventions, l’un des guerriers des Red Scorpions, le Sergent Vétéran Carab Culln, s’est hissé au premier plan, gagnant beaucoup de gloire et d’honneur pour son Chapitre et démontrant la maîtrise des armes et le leadership qui le verraient un jour diriger son Chapitre.[4]
La Guerre de Badab[modifier]

Le Chapitre des Red Scorpion a joué un rôle clé dans la Guerre de Badab, ses Maîtres de Chapitre successifs commandant les forces Loyalistes Space Marines pendant toute la durée de la guerre avec la bénédiction des Légats Impériaux, même si quelques doutes initiaux reposaient sur la réputation farouchement indépendante du Chapitre. Amenés par la demande directe des autorités de Terra d’intervenir dans le conflit, en tant que Chapitre de Croisade non engagé ailleurs dans des opérations majeures, les Red Scorpions ont pu rapidement déplacer une force importante dans la Zone du Maelström, une zone qu’ils ne connaissaient pas, le Chapitre y ayant combattu aussi récemment que la Campagne Expéditionnaire de Galen dans les années 120 M41.

Le premier grand déploiement de Red Scorpions, une force comprenant leurs 1ère, 2e, 5e, 6e et 9e Compagnies, est arrivé dans la Zone du Maelström en 906. M41, et son chef, Verant Ortys, Haut Seigneur Commandant des Red Scorpions, un vétéran célèbre de nombreuses campagnes, a été nommé commandant général des Space Marines Loyalistes par leur consentement commun. Les premiers plans d’Ortys étaient d’approcher l’ennemi avec prudence, inquiet de la force inattendue en effectifs des Sécessionnistes. Les premières actions des Red Scorpions dans la guerre se sont limitées à contrer les raids Sécessionnistes sur les navires impériaux et à mener des attaques d’éclaireurs contre Vyaniah et plusieurs autres avant-postes pour évaluer la force de leurs ennemis. La Guerre de Badab a cependant pris une mauvaise tournure pour le Chapitre lorsque Verant Ortys et ses gardes du corps ont été tués dans des circonstances mystérieuses et probablement traîtresses alors qu’ils menaient un pourparler avec Lugft Huron. Mais plutôt que d’être jeté dans le désarroi, l’héritier présomptif du Chapitre, le commandant de la 1ère Compagnie Carab Culln, prit immédiatement le contrôle des Red Scorpions, assisté par le sage conseil de Sevrin Loth, le Maître Archiviste du Chapitre et une légende vivante à part entière. Malgré quelques dissensions mineures, principalement à l’instigation du Maître de Chapitre des Fire Hawks, Carab Culln a conservé le commandement du Chapitre des Red Scorpions et sur l’ensemble des forces Space Marines Loyalistes, et l’un de ses premiers actes a été de mettre Lazaerek sur la touche et de faire venir d’autres forces de son propre Chapitre. La présence des Red Scorpions dans la zone de guerre fut ainsi portée à huit Compagnies en pleine puissance, avec une flotte composée de deux Barges de Bataille et de quatre Croiseurs d’Attaque.

La décision du Haut Commandant Culln était que son Chapitre soit dirigé depuis les lignes de front, et les Red Scorpions ont joué un rôle clé dans la plupart des grandes batailles de la Guerre de Badab, y compris l’Invasion de Sagan, la Soumission de Galen V, le premier assaut raté sur Vyaniah, la Trahison de Surngraad et le siège sanglant de Decabalus qui préfigurait l’assaut final sur le système de Badab. En outre, des détachements plus petits basés sur les Croiseurs d’Attaque des Red Scorpions ont combattu dans des dizaines d’actions spatiales distinctes, allant de la défense de convois au raid sur des avant-postes et à l’interception de navires Sécessionnistes.

L’une des opérations les plus audacieuses et les plus louées du milieu de la Guerre de Badab impliquait ce qui allait être connu sous le nom d’Incident d’Angstrom, un raid secret mené de concert avec les Salamanders pour perturber l’approvisionnement en armes avancées des Sécessionnistes provenant d’un Monde-Forges neutre. Le Haut Commandant Carab Culln a personnellement dirigé le contingent des Red Scorpions lors de ce raid, et pendant le combat, il a tué l’Archiviste Épistolier des Astral Claws, Iayune Tiamattus, dans un combat au corps-à-corps lors de l’attaque des quais de chargement.

En 910.M41, la cause Sécessionniste avait été brisée et les forces du Tyran étaient maintenant largement confinées au secteur intérieur de Badab, tandis que de nouveaux Chapitres Loyalistes étaient arrivées pour prendre part à la guerre. Ce changement de circonstances a permis au Chapitre des Red Scorpions de retirer du conflit une partie de leurs forces (qui avaient subi une forte usure au cours des lourds combats auxquels elles avaient participé) pour se réarmer et se réapprovisionner. Les vétérans de la Première Compagnie des Red Scorpions ainsi que les éléments renforcés des Compagnies de Réserve Tactique et d’Assaut du Chapitre ont ainsi pu poursuivre la guerre. Cette force a joué un rôle essentiel dans l’assaut final contre le système de Badab lui-même, en perçant l’"Anneau d’Acier" des défenses en étoile du système avec la Barge de Bataille de Culln, le Sword of Ordon, célèbre pour avoir mené la percée et avoir résisté à une tempête de feu qui aurait dû la faire exploser au plus fort de la bataille.

Après la fin de la Guerre de Badab, le Haut Commandant Carab Culln et les Red Scorpions se sont vus décerner le rare et louable honneur du Vexilla Imperialis par l’assentiment des Hauts Seigneurs de Terra pour leur rôle dans l’écrasement du soulèvement, pour servir à jamais de symbole de victoire et se tenir comme une relique du Chapitre.[5]

Monde Natal : Zaebus Minoris[modifier]

Pendant les premiers millénaires de leur existence, les Red Scorpions étaient exclusivement un Chapitre basé sur une flotte. Leurs deux Barges de Bataille, le Sword of Ordon et l’Auel’s Bane, ont longtemps été les piliers de leur flotte. Les réserves des Red Scorpions étaient généralement réparties entre les deux, de sorte qu’en cas de perte de l’une d’entre elles, le Chapitre ne soit pas décimé.

Bien que les Maîtres de Chapitre soient bien conscients des risques que cela comportait, ils ne voulaient pas prendre un monde car le Chapitre était toujours en mouvement pour mener ses croisades.

Au cours de leur longue croisade dans la Faille d’Ordon, le Chapitre a pris le contrôle du Monde Sauvage de Zaebus Minoris. Ils ont également construit une station de combat - le Vigil - qui reste en orbite autour de la planète. Depuis lors, ils ont maintenu le plus haut niveau de secret sur leur domaine. Parmi les quelques étrangers qui sont au courant - pour la plupart des membres de haut rang de l’Adeptus Administratum - aucun ne connaît les itinéraires Warp pour atteindre le monde. Voyager à travers la Faille d’Ordon est une entreprise périlleuse. Sans connaître les itinéraires précis, un voyage vers le monde comporte des risques importants.

Avant de sécuriser Zaebus Minoris, le Chapitre des Red Scorpions a recruté les candidats les plus purs qu’il a pu trouver dans toute la galaxie. Depuis qu’il a pris le contrôle du monde en M39, la grande majorité de ses nouveaux initiés sont issus des tribus indigènes sauvages. Seuls les candidats potentiels les plus héroïques et les plus purs qu’ils rencontrent ailleurs sont même pris en compte pour l’initiation.

Zaebus Minoris est maintenu à un niveau culturel et technologique plus primitif que l’âge de bronze de la terre. Un phénomène culturel commode qui permet aux Red Scorpions de se procurer facilement des recrues parmi les habitants indigènes. Lors de la première pleine lune après la naissance d’un enfant mâle, il attend sur un autel de pierre le jugement des dieux. Certains meurent à l’exposition, d’autres survivent pour mûrir parmi la population indigène, mais quelques-uns sont pris par les Apothicaires du Chapitre. Ceux-ci deviennent les initiés du Chapitre, sans aucun souvenir de leur culture d’origine. Ainsi, les garçons peuvent être correctement endoctrinés aux méthodes du Chapitre dès leur naissance.[6]

Sources[modifier]

  • Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter
  1. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Red Scorpions (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Red Scorpions - Organisation (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Red Scorpions - The Re-Conquest of Shaehol, 2nd Aegisine Crusade [633. M 39-635. M39] (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Red Scorpions - The Siege of Vraks [826.M41 & 830.1441] (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Red Scorpions - Badab War Disposition [826.M41 & 830.1441] (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter - Red Scorpions - Homeworld (traduit de l’anglais par Guilhem)